Mois : septembre 2020

Avalanche de poires…

Entre les poires que ma belle-mère nous a apportées et celles de notre poirier, nous avons quelques kilos de fruits. Devant tous ces fruits, je n’avais aucune idées de la manière de les exploiter. Heureusement pour moi, la majorité des poires sont encore bien fermes, alors j’ai du temps pour y penser. Mon chéri m’a suggéré de préparer un peu de confiture : j’adore la confiture de poires, mais les dernières que j’ai préparé ont mal vieilli… De mon côté, ma première idée est de faire des poires au sirop. Après, c’est un peu le néant. Peut-être un gâteau, des muffins ou pourquoi pas une tarte?

En attendant que je me décide, je vous propose une recette de boulettes de porc au parfum asiatique. J’ai trouvé cette belle idée chez Piment oiseau.

Boulettes de porc grillées à la vietnamienne
Boulettes de porc grillées à la vietnamienne
Pour 3 personnes

Boulettes
300 g de porc haché
1 échalote
1 cuillère à soupe de sauce de poisson
2¼ cuillères à thé de sucre
1 gousse d’ail
¼ de cuillère à thé de poivre
2 pincées de sel
½ cuillère à soupe d’huile végétale
Huile végétale pour la cuisson

Sauce*
1 cuillère à soupe d’eau bouillante
1 cuillère à thé de sucre
1 cuillère à thé de sauce de poisson
1 cuillère à thé de jus de lime ou de vinaigre
Quelques rondelles de piment fort ou du sambal oelek,
   au goût (facultatif)


Boulettes
Hacher finement l’échalote et l’ail.

Dans un bol, mélanger le porc haché, l’échalote, l’ail, la sauce de poisson, le sucre, le poivre et le sel. Laisser macérer au réfrigérateur pendant 30 minutes.

Ajouter l’huile dans la viande et mélanger, prélever environ 2 cuillères à soupe de viande, façonner en boulettes et l’aplatir légèrement. Répéter l’opération avec toute la viande.

Dans une poêle, verser un peu d’huile et chauffer. Quand le corps gras est bien chaud, ajouter les boulettes et les faire dorer de tous les côtés. Cuire les boulettes pendant 8 à 10 minutes ou jusqu’à ce qu’elles soient bien cuites.

Sauce
Dans un bol, mélanger l’eau, le sucre, la sauce de poisson, le jus de lime et le sambal oelek. Réserver au réfrigérateur jusqu’au moment de servir.

Servir les boulettes arroser d’un peu de sauce ou laisser chacun ajouter à son goût la sauce. Déguster avec plaisir.

*Il est possible de doubler ou tripler cette sauce.

Et vous, que cuisinez-vous avec des poires?

Découvrir les aliments autrement…

Il y a quelques jours en mangeant, je me suis brûlé le palais. Sur le coup, j’étais certaine de ne pas m’être ratée. Pendant 2-3 jours, comme je n’avais pas de douleur, je me suis dit que c’était moins grave que je ne l’avais imaginé… Sauf que la douleur est finalement apparue! Certains aliments passent très bien comme le concombre ou le pain au lait, alors que la viande assaisonnée ou l’ananas me laisse une sensation de picotement pendant beaucoup trop de temps après les avoir savourer. Bref, je crois que je vais me souvenir un bon moment de cette brûlure et que je vais bien savourer sa guérison!

Pour aujourd’hui, je vous propose une recette de pain moelleux. J’ai pris cette recette dans le livre Les meilleures recettes de pain autour du monde.

Pains moelleux
Pains moelleux
Pour 6 pains

¼ de tasse ou 60 g de lait
⅓ de tasse et ½ cuillère à soupe ou 90 g d’eau
1⅔ ou 225 g de farine
2¼ cuillères à thé de sucre
½ cuillère à thé de sel
½ cuillère à soupe de levure sèche
1 petit oeuf
1 cuillère à soupe d’huile végétale

Dans une petite casserole, faire tiédir le lait. Ajouter l’eau.

Dans le bol d’un robot pâtissier muni d’un crochet*, mélanger la farine, le sucre et le sel. Ajouter la levure, la préparation de lait, l’oeuf et l’huile. Pétrir à faible vitesse pendant 3 à 4 minutes. Laisser la pâte reposer pendant 15 minutes.

Pétrir de nouveau à une vitesse plus élevée pendant 3 à 5 minutes ou jusqu’à ce que la pâte soit lisse et homogène. Déposer la pâte dans un bol légèrement huilé et huiler la pâte. Couvrir le bol et laisser lever dans un endroit à l’abri des courant d’air pendant 90 minutes ou jusqu’à ce que la pâte ait doublé.

Tapisser de papier parchemin un moule allant au four d’environ 20 cm de diamètre ou de 20 cm de côté.

Sur un plan de travail légèrement enfariné, verser la pâte et l’aplatir à l’aide des mains pour former un rectangle. Rabattre un côté vers le centre, puis l’autre au-dessus de précédent. Presser la jointure. Couvrir et laisser reposer pendant 15 minutes.

Diviser en 6 parts égales et façonner chaque portion en boule. Déposer les boules de pâte dans le moule. Couvrir, placer dans un endroit à l’abri des courants d’air et laisser lever pendant 60 minutes.

Préchauffer le four à 200°C (400°F).

Enfourner les pains et cuire pendant 15 minutes ou jusqu’à ce que les pains soient dorés et sonnent creux lorsqu’on tapote leur base. Laisser tiédir et déguster avec gourmandise.

*Si vous n’avez pas de robot pour pétrir, il est possible de réaliser la recette à la main. Pour réaliser la recette à la main, il suffit de doubler les temps de pétrissage.

Bonne journée!

Est-ce que je vais y passer mon dimanche?

Il y a un bon moment que j’ai fini d’écrire la recette de cet article. J’ai pu voir un bout du tour de France, le Grand Prix est commencé, les deux Ferrari sont hors course et moi, je tourne également en rond… Quoi vous dire? Je n’ai pas d’anecdote à vous raconter, la semaine a été tranquille et je n’ai rien cuisiné de particulier cette semaine.

En attendant d’être plus inspiré la semaine prochaine, je vous propose une dernière recette du 1er août : des poireaux vinaigrette. J’ai pris cette recette dans le livre de Ricardo : Parce qu’on a tous de la visite…

Poireau vinaigrette
Poireau vinaigrette
Pour 3 personnes

3 poireaux moyens ou petits
½ tasse et 2 cuillères à soupe ou 155 g de bouillon de poulet
  ou de légumes
1 petite branche de thym frais
1 feuille de laurier
1 clou de girofle
2½ cuillères à soupe de vinaigre de cidre
1 petit jaune d’oeuf
¾ de cuillère à thé de moutarde de Dijon
2½ cuillères à soupe d’huile d’olive
1 pomme verte* coupé en fines tranches (facultatif)
Sel et poivre

Préchauffe le four à 180°C (350°F).

Retirer le feuillage vert foncé des poireau. Couper la partie vert pâle et blanche des poireaux en deux tronçons.

Dans un plat de cuisson, étaler les tronçons de poireaux. Ajouter le bouillon, le thym, la feuille de laurier et le clou de girofle. Saler et poivrer. Couvrir d’une feuille de papier d’aluminium et enfourner pendant 30 minutes.

Retirer les poireaux du bouillon et laisser tiédir. Filtrer le bouillon et réserver.

Dans une casserole, verser 3 cuillères à soupe de bouillon et ajouter le vinaigre. Chauffer et laisser réduire jusqu’à ce qu’il reste environ 1½ cuillère à soupe de liquide. Laisser tiédir.

Dans un bol, fouetter la réduction de bouillon, le jaune d’oeuf, la moutarde. Ajouter l’huile en fouettant constamment. Saler et poivrer. Dresser les poireaux dans les assiettes. Ajouter des tranches fines de pommes et arroser de vinaigrette. Servir et déguster avec plaisir.

*En Suisse, la pomme verte est présente occasionnellement sur les étalages des épiceries. On peut la remplacer par une autre pomme, mais le résultat sera plus sucré.

Bon dimanche!

Le réveil-matin…

Je fais partie de cette espèce de plus en plus rare qui utilise un réveil-matin classique plutôt qu’un natel (ou cellulaire). Par contre, il y a un inconvénient non négligeable : Mini-nous joue parfois et évidemment sans mon autorisation. Alors, il arrive que le réveil sonne un dimanche matin, nous empêchant de faire la grasse matinée… Cependant hier soir, j’avais remarqué que Mini-nous avait joué avec mon réveil. Je ne me suis pas inquiétée et j’ai remis mon alarme matinal à l’heure habituelle. Comme tous les soirs, j’ai lu avant de me coucher. En posant mon livre, j’ai été légèrement surprise de voir que je me couchais à la même heure que d’habitude alors que je pensais être venu plus tôt au lit. Ce matin, mon réveil a tintinnabulé et je suis sortie de peine et misère du lit. En arrivant à la cuisine, je vois l’heure sur le four… Il est 10 minutes plutôt que l’heure de mon alarme matinale! Mini-nous avait aussi déréglé l’heure de mon réveil-matin!

Pour rester dans le domaine du matin, je vous propose une recette parfaite pour le déjeuner : des scones. J’ai pris cette recette dans le magazine de Ricardo volume 13, numéro 6.

Scones aux bleuets
Scones aux bleuets
Pour 8 scones

1¼ tasse et 2 cuillères à soupe ou 193 g de farine
¼ de tasse ou 50 g de sucre
½ cuillère à soupe de poudre à pâte ou de levure chimique
½ cuillère à thé de bicarbonate de soude ou de sodium
¼ de cuillère à thé de sel
6 cuillères à soupe ou 82 g de beurre non salé, froid
½ tasse et 2 cuillères à soupe ou 156 g de lait de beurre
  ou de babeurre*
1 tasse ou 155 g de bleuets ou de myrtilles
1 cuillère à soupe de sucre ou de sucre granulé**
  pour saupoudrer sur les scones

Préchauffer le four à 210°C (425°F).

Dans un bol, mélanger la farine, le sucre, la poudre à pâte, le bicarbonate de soude et le sel. Couper le beurre en fines tranches et l’ajouter aux ingrédients secs. À l’aide des doigts, incorporer grossièrement le beurre aux ingrédients secs. Verser ½ tasse ou 125 g le lait de beurre et mélange juste assez pour humecter la farine.

Sur un plan de travail légèrement enfariné, abaisser la pâte avec les doigts ou un rouleau à pâtisserie en un carré d’environ 32 cm (13 pouces). Répartir les bleuets sur la pâte et appuyer légèrement sur les fruits pour les faire adhérer à la pâte. Rouler la pâte sur elle-même pour former un rouleau. Aplatir le rouleau pour former un rectangle d’une épaisseur d’environ 3 cm (1¼ pouce).

Couper la pâte en 4 rectangles et couper chaque rectangle en diagonale pour obtenir des scones triangulaires. Déposer les scones sur la plaque de cuisson recouverte de papier parchemin. Badigeonner les scones avec le restant de lait de beurre et saupoudrer de sucre. Enfourner et cuire pendant 18 minutes ou jusqu’à ce que les scones soient bien dorés. Laisser tiédir. Déguster avec gourmandise.

*Il est possible de remplacer le lait de beurre par ½ tasse et 1½ cuillères à soupe ou 148 g de lait additionné ½ cuillères à soupe ou 8 g de vinaigre (ou de jus de citron).
**Vous pouvez saupoudrer sur les scones le sucre de votre choix : cassonade, sucre roux, sucre à grain, cubes de sucre concassés, etc.

Et vous, vous arrive-t-il d’avoir des réveils imprévus?