Mot-clé : noisette

Soins de la peau…

Il y a quelques jours en regardant les « stories » sur mon Instagram, j’ai été interpellé par une qui montrait sa routine du soir pour les soins du visage. J’ai été surprise : sa routine ne lui demande que 5 minutes, mais elle utilise 7 produits. Est-ce beaucoup? Moi, je préconise plutôt peu de produits et j’avoue qu’on ne m’a jamais conseillé plus.

J’ai longtemps utilisé les mêmes produits, mais il y a environ deux ans, je n’étais plus très satisfaite. À ce moment, on parlait aussi beaucoup du silicone dans les produits pour les cheveux et de leurs inconvénients. Je m’attendais à ce que le même débat se produise pour les produits de soins de la peau. Mais rien, je n’ai rien entendu ni vu à ce sujet. C’est à ce moment que j’ai choisi d’exclure ces composants de mes soins. Si le silicone dans les shampooings abîme les cheveux, quel est son effet sur la peau? Et même si le silicone (ou les autres microplastiques) des crèmes ne pénètre pas dans la peau, cette matière finit inévitablement dans l’eau lorsqu’on se lave la peau, non? Bref, j’ai pris presque deux ans pour trouver des produits qui me plaisent et qui répondent à mes critères. Je n’avais pas réalisé le temps qu’il m’avait fallu pour trouver une nouvelle routine… et je teste encore des produits à ma grande!

Après cette réflexion, je vous propose une recette bien chocolatée : un entremet aux trois chocolat. J’ai pris cette recette sur le blog d’Isabelle, J’en reprendrai bien un bout.

Entremet aux 3 chocolats
Entremet aux 3 chocolats
Pour 6 à 8 personnes

Streusel aux noisettes
6½ cuillères à thé ou 30 g de beurre non salé, tempéré
2½ cuillères à soupe ou 30 g de cassonade ou de sucre roux
3 cuillères à soupe ou 30 g de poudre de noisettes
3½ cuillères à soupe ou 30 g de farine
1 pincée de sel

Brownie
¾ de tasse et 1 cuillère à thé ou 170 g de beurre non salé
90 g (3 onces) de chocolat noir à 65 % ou plus de cacao
3 jaunes d’oeufs
½ tasse et 3½ cuillères à thé ou 115 g de sucre
½ tasse et 3½ cuillères à thé ou 115 g de cassonade
  ou de sucre roux
4½ cuillère à soupe ou 40 g de farine
1½ cuillère à soupe ou 10 g de cacao
3 blancs d’oeufs
2 pincées de sel

Mousse au chocolat noir
¼ de tasse ou 60 g de lait
¾ cuillère à thé de gélatine en poudre ou ¾ d’un feuille
  de gélatine (1,5 g)
60 g (2 onces) de chocolat noir
½ tasse moins 1 cuillère à thé ou 120 g de crème à fouetter
  ou entière

Mousse au chocolat au lait
¼ de tasse ou 60 g de lait
¾ cuillère à thé de gélatine en poudre ou ¾ d’un feuille
  de gélatine (1,5 g)
90 g (3 onces) de chocolat au lait
½ tasse moins 1 cuillère à thé ou 120 g de crème à fouetter
  ou entière

Mousse au chocolat blanc
¼ de tasse ou 60 g de lait
¾ cuillère à thé de gélatine en poudre ou ¾ d’un feuille
  de gélatine (1,5 g)
90 g (3 onces) de chocolat blanc
½ tasse moins 1 cuillère à thé ou 120 g de crème à fouetter
  ou entière

Glaçage (facultatif)
32 g (1 once) de chocolat à 70 % de cacao
¼ de tasse ou 62 g de crème 35 % ou entière
2¼ cuillères à thé ou 15 g de miel
3¼ cuillères à thé ou 15 g de beurre

Streusel aux noisettes
Dans un bol, mélanger la cassonade, la poudre de noisette et la farine. Avec les doigts, incorporer le beurre. Former des miettes régulières sur un papier parchemin. Réserver au congélateur le temps de préparer le brownie.

Brownie
Préchauffer le four à 180°C (350°F). Tapisser une plaque de cuisson de papier parchemin.

Hacher le chocolat et le déposer dans le bol d’un bain-marie. Ajouter le beurre et faire fondre le tout au bain-marie. Retirer le bol du bain-marie quand le mélange est bien lisse.

Dans un autre bol, fouetter les jaunes d’oeufs avec le sucre et la cassonade. Incorporer le mélange de chocolat-beurre. Ajouter la farine et le cacao. Réserver.

Dans un troisième bol, fouetter les blancs d’oeufs jusqu’à ce qu’ils soient mousseux. Incorporer les blancs d’oeufs à la pâte chocolatée. Verser la pâte sur la plaque de cuisson sur une épaisseur de 1 cm (⅜ de pouce) ou plus. Répartir le streusel sur la pâte*. Enfourner et cuire pendant 25 à 30 minutes. Laisser totalement refroidir.

Chemiser le fond et la parois de pellicule plastique un moule à charnière de 15 à 20 cm (6 à 8 pouces)** de diamètre. Découper un cercle de brownie un peu plus petit que le diamètre du moule à charnière. Placer le brownie au fond du moule.

Mousse au chocolat noir
Si la gélatine est en poudre, la faire gonfler dans 2 cuillères à thé d’eau froide. Si la gélatine est en feuille, la laisser gonfler dans de l’eau froide.

Hacher le chocolat noir et le déposer dans le bol d’un bain-marie. Au bain-marie, faire fondre le chocolat. Réserver.

Verser le lait dans une casserole et le chauffer légèrement. Le lait doit être chaud au toucher. Ajouter la gélatine (bien l’essorer si elle est en feuille) dans le lait et mélanger pour bien la dissoudre. Verser le lait sur le chocolat et mélanger jusqu’à ce que la préparation soit homogène. Laisser tiédir le mélange pendant 15 à 20 minutes.

Dans un bol, verser la crème et la fouetter jusqu’à ce qu’elle forme des pics fermes. Incorporer la crème fouettée à la préparation chocolatée. Verser dans le moule et couvrir le brownie. Placer le moule au congélateur*** le temps de préparer la mousse au chocolat au lait.

Mousse au chocolat au lait
Si la gélatine est en poudre, la faire gonfler dans 2 cuillères à thé d’eau froide. Si la gélatine est en feuille, la laisser gonfler dans de l’eau froide.

Hacher le chocolat au lait et le déposer dans le bol d’un bain-marie. Au bain-marie, faire fondre le chocolat. Réserver.

Verser le lait dans une casserole et le chauffer légèrement. Le lait doit être chaud au toucher. Ajouter la gélatine (bien l’essorer si elle est en feuille) dans le lait et mélanger pour bien la dissoudre. Verser le lait sur le chocolat et mélanger jusqu’à ce que la préparation soit homogène. Laisser tiédir le mélange pendant 15 à 20 minutes.

Dans un bol, verser la crème et la fouetter jusqu’à ce qu’elle forme des pics fermes. Incorporer la crème fouettée à la préparation chocolatée. Verser dans le moule et couvrir la mousse au chocolat noir. Placer le moule au congélateur le temps de préparer la mousse au chocolat blanc.

Mousse au chocolat blanc
Si la gélatine est en poudre, la faire gonfler dans 2 cuillères à thé d’eau froide. Si la gélatine est en feuille, la laisser gonfler dans de l’eau froide.

Hacher le chocolat blanc et le déposer dans le bol d’un bain-marie. Au bain-marie, faire fondre le chocolat. Réserver.

Verser le lait dans une casserole et le chauffer légèrement. Le lait doit être chaud au toucher. Ajouter la gélatine (bien l’essorer si elle est en feuille) dans le lait et mélanger pour bien la dissoudre. Verser le lait sur le chocolat et mélanger jusqu’à ce que la préparation soit homogène. Laisser tiédir le mélange pendant 15 à 20 minutes.

Dans un bol, verser la crème et la fouetter jusqu’à ce qu’elle forme des pics fermes. Incorporer la crème fouettée à la préparation chocolatée. Verser dans le moule et couvrir la mousse au chocolat au lait. Placer le moule au congélateur pendant au moins 15 heures.

Glaçage
Hacher le chocolat noir, puis le déposer dans le bol d’un bain-marie. Faire fondre le chocolat au bain-marie. Quand le tout est bien lisse, retirer du bain-marie.

En parallèle, dans une casserole, porter à ébullition la crème et le miel. Quand le mélange bout, le retirer du feu. Verser en trois fois la crème chaude sur le chocolat en mélangeant bien entre chaque ajout. Laisser tiédir le mélange et incorporer petit à petit le beurre. Laisser le glaçage refroidir jusqu’à 37°C (98°F).

Placer l’entremet sur une assiette de présentation en prenant soit de retirer le papier parchemin, mais en laissant la pellicule plastique et la charnière du moule. Verser une fine couche de glaçage sur le gâteau. Placer au réfrigérateur pendant au moins 3 heures. Après ce temps, retirer la charnière du moule et la pellicule plastique. Laisser l’entremet totalement dégeler, soit environ 12 heures avant de servir. Déguster avec gourmandises.

*Si vous le désirez, vous pouvez aussi répartir des noix au choix sur le brownie avant de l’enfourner.
**Une moule de 15 cm (6 pouces) de diamètre, donnera un gâteau haut, alors que qu’un moule de 20 cm (8 pouces) de diamètre, donnera un gâteau plus plat (et aussi plus facile à servir).
***Vous pouvez faire prendre les mousses au réfrigérateur. Dans ce cas, il faudra attendre 2 heures de réfrigération avant de verser la mousse suivant ou le glaçage. Si vous ne voulez pas patienter, vous pouvez verser les mousses les unes après les autres et obtenir un effet marbré.

Et vous, que pensez-vous du silicone et des microplastiques dans les soins pour la peau?

Les hasards du réfrigérateur…

Mes repas sont rarement totalement planifiés : je sais en général l’élément central du plat mais rarement plus. Récemment, j’avais prévu un filet de porc pour le souper. En ouvrant le réfrigérateur, je suis tombée sur un restant de chorizo et j’ai décidé de l’employer. Avec les filets de porc, je prépare presque toujours une sauce, alors cette fois là n’a pas fait exception. Pour la sauce, je me suis souvenu d’un plat de pâtes dans un restaurant où il y avait des noisettes moulues. Le mélange de filet de porc, chorizo et noisettes vous surprend peut-être, mais je peux vous assurer que ces éléments se combinent très bien ensemble!

Cette improvisation fut un vrai régale et je la referai sans hésitation pour recevoir. Alors, s’il vous manque encore une idée pour vos repas des fêtes, testez sans hésiter cette recette en la doublant ou triplant au besoin.

Filet de porc à la chapelure de chorizo et sa sauce aux noisettes
Filet de porc à la chapelure de chorizo et sa sauce aux noisettes
Pour 4 personnes

Filet de porc
1 filet de porc d’environ 400 g
2½ cuillères à soupe ou 20 g de chorizo piquant ou doux
½ tasse ou 30 g de flocons de maïs (style Corn Flakes)
1 cuillère à soupe de moutarde douce ou préparée

Sauce
1 échalote
2 cuillères à thé d’huile d’olive
¼ de tasse ou 60 g de vin blanc
2 cuillères à soupe de noisettes moulues
½ tasse ou 125 g de bouillon de poulet
1 cuillère à thé d’un mélange d’herbes séchées
¼ tasse ou 62 g de crème à cuisson ou entière
½ cuillère à thé de fécule de maïs ou de maïzena
Sel et poivre

Filet de porc
Préchauffer le four à 200°C (400°F).

Couper en morceaux le chorizo et déposer dans le bol d’un petit robot culinaire muni d’une lame en « s ». Ajouter les flocons de maïs. Mixer pour obtenir une chapelure fine.

Sur une plaque de cuisson recouverte de papier parchemin, déposer le filet de porc et le badigeonner sur tous les côtés de moutarde. Saupoudrer la chapelure sur le filet de porc et la presser pour qu’elle adhère sur toutes les faces. Enfourner et cuire pendant 20 à 25 minutes.

Sauce
Pendant que le filet de porc cuit, préparer la sauce. Hacher finement l’échalote.

Dans une poêle, faire chauffer l’huile. Quand le corps gras est chaud, ajouter l’échalote et la faire revenir jusqu’à ce qu’elle soit translucide. Déglacer la poêle avec le vin et laisser réduire de moitié. Ajouter les noisettes moulues et le mélange d’herbes séchées. Verser le bouillon de poulet et laisser mijoter 5 minutes.

Délayer la fécule de maïs dans la crème. Ajouter ce mélange à la sauce et poursuivre la cuisson jusqu’à ce que la sauce ait épaissi. Saler et poivrer au goût.

Sortir le filet de porc du four et si possible, laisser reposer la viande quelques minutes avant de la trancher. Servir la viande avec la sauce et déguster avec plaisir.

Et vous, quelle est la dernière association qui vous a surprise?

Si possible un menu…

Cette année pour Pâques, j’ai décidé d’accueillir la famille. J’avais en tête de fouiller dans mes magazines Ricardo et de trouver un menu que je referais de A à Z. Il me reste encore quelques volumes à parcourir, mais pour l’instant, je n’ai pas déceler le menu parfait. J’ai envie d’asperge, d’oeuf, de saumon et d’une viande autre que le gigot. J’ai peut-être cuisiné une fois du gigot d’agneau et même là, je n’en suis pas certaine. De plus, j’ai souvenir que ma belle-famille n’aiment pas cette pièce de viande. Après, j’ai vu une recette avec des cuisses de poulet et là aussi, j’hésite : je n’ai pas trop envie de servir de la viande avec des os. Heureusement, je commence à avoir une idée pour l’entrée. Il me manque juste l’apéro, le plat principal et le dessert…

En attendant de définir mon menu, je vous propose un dessert chocolaté qui pourrait être servi à Pâques ou à tout autre moment. Il s’agit d’une tarte au chocolat et aux noisettes. Cette recette est tirée du magazine Ricardo volume 17, numéro 3.

Tarte au chocolat et aux noisettes
Tarte au chocolat et aux noisettes
Pour 12 personnes

Pâte aux noisettes
½ tasse ou 70 g de noisettes*
1¼ tasse ou 180 g de farine
½ tasse ou 70 g de sucre glace
6 cuillères à soupe ou 82 g de beurre non salé, froid
1 oeuf

Crème au chocolat
280 g (10 onces) de chocolat noir à environ 58 % de cacao**
1 tasse ou 250 g de crème à 35 % ou entière
½ tasse ou 125 g de lait
¼ de tasse ou 50 g de sucre
2 oeufs
¼ de tasse ou 50 g d’huile de noisettes
¼ de tasse ou 35 g de noisettes*

Pâte aux noisettes
Dans un robot culinaire muni d’une lame en « s », réduire en poudre fine les noisettes avec la farine et le suce glace. Ajouter le beurre et mélanger à l’aide du robot ou d’un coupe-pâte jusqu’à ce que les morceaux de beurre aient la taille de petits pois. Incorporer l’oeuf et travailler la pâte jusqu’à ce qu’elle commence à se tenir.

Sur un plan de travail légèrement enfariné, pétrir la pâte jusqu’à ce que la texture soit homogène. Presser uniformément la pâte dans un moule à tarte à fond amovible d’environ 28 cm (11 pouces) de diamètre. Réserver au réfrigérateur pendant au moins 30 minutes.

Préchauffer le four à 200°C (400°F).

Couvrir la croûte d’une feuille de papier parchemin et y déposer des pois secs. Enfourner et cuire pendant 15 minutes ou jusqu’à ce que la pâte commence à dorer. Retirer le papier parchemin et les pois secs. Poursuivre la cuisson pendant 5 minutes ou jusqu’à ce que la croûte soit légèrement dorée. Laisser totalement refroidir.

Crème au chocolat
Hacher le chocolat et le déposer dans un bol.

Dans une casserole, mélanger la crème, le lait, le sucre et l’oeuf. Cuire à feu moyen en brassant continuellement jusqu’à ce que la crème ait légèrement épaissi. Verser sur le chocolat et patienter 1 minute. Puis mélanger jusqu’à ce que la crème soit lisse et homogène. Verser l’huile de noisette en filet en brassant toujours la crème chocolatée. Verser la crème chocolatée dans la pâte à tarte. Réfrigérer pendant 3 heures ou jusqu’à ce que la crème soit prise.

Répartir les noisettes sur la crème. Si désiré, saupoudrer de cacao avant d’ajouter les noisettes. Laisser tempérer pendant 15 minutes avant de servir et déguster avec plaisir.

*Si vous le voulez, vous pouvez torréfier les noisettes et retirer la peau de celles-ci avent de réaliser la recette.
**Un chocolat dont le pourcentage de cacao est supérieur à 60 % donnera une crème plus ferme. Dans mon cas, j’ai mis un tiers de chocolat au lait pour deux tiers de chocolat noir.

Et vous, avez-vous choisi votre menu pour Pâques?

Confettis à l’infini…

Hier au village, j’ai rencontré une amie et nous nous sommes mises à discuter. Le temps que nous bavardions, le cortège du Carnaval a débuté et évidemment, nous nous sommes retrouvées sous des pluies de confettis. Le problème avec les confettis, c’est qu’ils se faufilent partout. J’en ai éliminé en chemin et arrivée à la maison, j’ai pris soin de les faire tomber à l’entrée pour les ramasser facilement et surtout dans un seul lieu. Je n’en ai pas trop semé dans la maison, mais dans la soirée, j’en ai trouvé dans mon porte-feuille! Et aujourd’hui, je me suis rendu compte qu’il y avait encore dans mes cheveux!

Aujourd’hui, je vous propose une recette de pain. J’ai pris cette recette dans le livre Les meilleures recettes de pain autour du monde.

Petits pains à la noisette
Petits pains à la noisette
Pour 10 petits pains

1 tasse et 1 cuillère à soupe ou 150 g de farine complète
1¾ tasse et ½ cuillère à soupe ou 250 g de farine
½ tasse ou 60 g de noisettes
1 cuillère à thé de sel
½ cuillère à thé de sucre
2 cuillères à thé ou 7 g de levure sèche instantanée
¾ de tasse ou 187 g d’eau tiède
1½ cuillère à soupe d’huile d’olive

Hacher grossièrement les noisettes et les déposer dans un bol. Ajouter les farine, le sel, le sucre et la levure.

Ajouter l’eau et l’huile aux ingrédients secs. Mélanger jusqu’à ce que tous les ingrédients s’agglomère et travailler la pâte pendant 10 minutes. Laisser la pâte reposer pendant 15 minutes.

Pétrir la pâte pendant 8 à 10 minutes ou jusqu’à ce que la pâte soit lisse et élastique.

Huiler un grand bol et y déposer la pâte. Couvrir le bol d’une pellicule plastique et laisser la pâte lever pendant 90 minutes dans un endroit tempéré et à l’abri des courants d’air.

Sur un plan de travail enfariné, dégonfler la pâte et la diviser en 10 part égale. Façonner chaque morceau de pâte en boule. Déposer les boules de pâte, en les espaçant bien, sur une plaque de cuisson recouverte de papier parchemin. Couvrir d’une linge et laisser lever pendant 60 minutes.

Préchauffer le four à 200°C (400°F).

Enfourner les pains et les cuire pendant 15 à 20 minutes ou jusqu’à ce qu’ils soient dorés. Laisser tiédir et déguster avec plaisir.

Et vous, est-ce que les confettis se sont incrustés dans votre domicile?

Des couleurs et des goûts…

Il y a quelques temps, j’ai eu envie d’un gâteau marbré. Pour Mini-nous, un gâteau marbré est surtout une occasion pour sortir les colorants alimentaires, alors que moi, je préfère marier les goûts. J’ai regardé dans ma banque de recettes et il n’y a rien qui m’a interpellé : framboise, pistache, vanille et chocolat sont les goûts qui revenaient le plus souvent.

Je n’ai pas abandonné l’idée de mon marbré et j’ai eu envie d’un mélange de chocolat et de noisette. Pour la recette de base, je n’ai pas été chercher très loin : j’ai repris la base du gâteau marbré « infernal »! Cette fois, j’ai pris un moule assez grand et je n’ai eu aucune mauvaise surprise pendant sa réalisation.

Gâteau marbré au chocolat et aux noisettes
Gâteau marbré au chocolat et aux noisettes
Pour 10 à 12 personnes
Gâteau aux noisettes
¼ de tasse ou 55 g de beurre non salé, tempéré
5 cuillères à thé ou 20 g d’huile de noisette
¾ de tasse et 3½ cuillères à thé ou 165 g de sucre*
1 oeuf
½ cuillère à thé d’extrait de vanille (facultatif)
¼ de cuillère à thé ou 2 g de sel
⅓ de tasse et 2 cuillères à soupe ou 110 g de crème 35 %
  ou entière
¾ de tasse ou 105 g de farine
¼ de tasse et 1 cuillère à soupe ou 40 g de noisettes en poudre
½ cuillère à thé ou 3 g de poudre à pâte
  ou de levure chimique
⅓ de tasse ou 42 g de noisettes entières**

Gâteau au chocolat
⅓ de tasse ou 75 g de beurre non salé, tempéré
¾ de tasse et 3½ cuillères à thé ou 165 g de sucre*
1 oeuf
¼ de cuillère à thé ou 2 g de sel
⅓ de tasse et 2 cuillères à soupe ou 110 g de crème 35 %
  ou entière
1 tasse ou 120 g de farine
3 cuillères à soupe ou 20 g de cacao
½ cuillère à thé ou 3 g de poudre à pâte
  ou de levure chimique
⅓ de tasse ou 60 g de pépites de chocolat**

Gâteau aux noisettes
Dans un bol, mélanger la farine avec les noisettes en poudre et la poudre à pâte.

Dans un bol, déposer le beurre avec l’huile de noisette, le sucre, l’extrait de vanille et le sel. Fouetter jusqu’à ce que la préparation soit homogène et crémeuse. Ajouter l’oeuf et mélanger jusqu’à ce que la préparation soit homogène. Incorporer en alternance le mélange de farine et la crème. Verser la pâte à gâteau dans une poche à pâtisserie et réserver.

Hacher grossièrement les noisettes et réserver.

Gâteau au chocolat
Dans un bol, mélanger la farine avec le cacao et la poudre à pâte.

Dans un bol, fouetter le beurre avec le sucre et le sel jusqu’à ce que la préparation soit homogène et crémeuse. Ajouter l’oeuf et mélanger. Incorporer en alternance le mélange de farine et la crème. Verser la pâte à gâteau dans une poche à pâtisserie et réserver.

Préchauffer le four à 150°C (300°F).

Montage
Chemiser un moule à charnière de 20 cm (8 pouces) de diamètre de papier parchemin. Avec la pâte à gâteau aux noisettes, tracer un zigzag pour couvrir en partie le fond du moule. Saupoudrer de noisettes Tracer un zigzag sur le premier avec la pâte au chocolat. Saupoudrer des pépites de chocolat. Tourner d’un quart de tour le moule. Répéter l’opération jusqu’à épuisement de la pâte sans se soucier des traits précédents. Taper à plusieurs reprises le moule sur le plan de travail pour bien répartir la pâte dans le moule. Enfourner et cuire pendant 75 minutes ou jusqu’à ce qu’un cure-dent inséré au centre du gâteau en ressorte propre. Laisser tiédir le gâteau quelques minutes et démouler. Servir tiède ou totalement refroidi, déguster avec gourmandise.

*À mon avis, il est possible de réduire la quantité de sucre à ¾ de tasse ou 150 g.
**Vous pourriez mettre plus de noisettes et pépites de chocolat ou les omettre selon votre envie.

Et pour vous, les gâteaux marbrés sont plutôt plein de couleurs ou un mariage de deux parfums?