Mot-clé : yogourt

Passion mangue…

Il y a quelque temps mon chéri m’a demandé de préparer une mousse… aux fruits! Le fruit n’avait pas été spécifié et je ne savais pas trop vers quoi me tourner. Et puis, j’ai pensé à la mangue qu’il aime tant dans les gelatos et qui est délicieuse en cette saison. J’ai cherché quelques recettes, mais j’ai vite constaté que la majorité associait la mangue avec le fruit de la passion… Je n’aime pas le fruit de la passion, je trouve le goût trop envahissant et je n’arrive pas à comprendre qu’on l’associe autant à la mangue.

Au final, c’est chez Ricardo que j’ai trouvé mon bonheur et que j’ai vu plein d’autres belles recettes sucrées avec de la mangue à tester. J’ai pris la recette de mousse à la mangue dans le magazine Ricardo volume 15, numéro 4.

Mousse au yogourt à la mangue
Mousse au yogourt à la mangue
Pour 6 personnes

½ cuillère à soupe de gélatine en poudre ou 2 feuilles (4 g)
¾ de tasse et 2 cuillères à soupe ou 300 g de purée
  de mangue*
½ tasse ou 125 g de crème à fouetter ou entière
¼ de tasse ou 50 g de sucre
½ tasse ou 125 g de yogourt grec nature**
Quantité suffisante de mangue mûre, pour servir

Hydrater la gélatine : si elle est en poudre, verser 1½ cuillère à soupe d’eau froide dans un petit bol puis saupoudrer la gélatine, mélanger et laisser gonfler; si elle est en feuilles, la déposer dans un bol rempli d’eau froide et la laisser tremper pendant 5 minutes.

Dans une petite casserole, verser la purée de mangue et la faire chauffer. Quand la purée de mangue est chaude, la retirer du feu et ajouter la gélatine (bien l’essorer si elle est en feuille). Mélanger pour s’assurer que la gélatine soit bien fondue et bien incorporer. Verser la purée dans un bol et la laisser tiédir jusqu’à ce qu’elle soit à température ambiante.

Dans un autre bol, fouetter la crème avec le sucre jusqu’à ce qu’elle forme des pics fermes. Réserver au frais.

À l’aide d’une spatule, incorporer le yogourt à la purée de mangue. Ajouter en mélangeant délicatement la crème fouettée. Verser la mousse dans des verrines et réfrigérer pendant au moins 4 heures.

Couper la mangue en petits dés ou en lamelles et les déposer sur la mousse. Servir et déguster avec gourmandise.

*Pour obtenir cette quantité de purée de mangue, broyer 1 tasse ou 340 g de mangue fraîche ou surgelée décongelée coupée en cubes. Si désiré, passer au tamis pour une texture bien lisse.
**Vous pouvez également utiliser un yogourt à 10 % de matière grasse nature ou à la vanille.

Et vous, aimez-vous la mangue?

Plus vraiment débutante…

Pendant longtemps, je me suis considérée comme une débutante en ski alpin. Nous y sommes rarement allés plus de deux fois par hiver. Cependant cette année, nous avons décidé de profiter de ce magnifique hiver et d’initier plus activement Mini-nous au ski. Le résultat est double : j’ai fait d’énorme progrès et Mini-nous apprécie également cette activité. Bref, je ne sais plus comment qualifier mon niveau en ski, maintenant que j’ai parcouru la majorité des pistes de notre station préférée.

Aujourd’hui, je vous propose une recette de veau cuit tout doucement. Cette recette est tirée du livre La cuisson basse température de Betty Bossi. Je n’aurai jamais eu l’idée de tester cette recette qui est dans un livre de ma belle-mère si mon beau-frère ne m’avait pas appelé pour me demander par quoi il pouvait remplacer la pâte tandoori qui est de plus en plus difficile à trouver en Suisse.

Rôti de veau tandoori
Rôti de veau tandoori
Pour 4 personnes

500 g de noix pâtissière de veau ou d’épaule de veau*
⅓ de tasse ou 90 g de yogourt nature
2 cuillères à soupe de pâte tandoori**
1 cuillère à soupe d’huile
½ cuillère à thé de sel
Poivre

Dans un bol, mélanger le yogourt et la pâte tandoori. Badigeonner la viande de ce mélange et laisser mariner au réfrigérateur pendant 12 heures.

Préchauffer le four à 80°C (175°F).

Si possible, sortir la viande du réfrigérateur 1 heure avant de la cuire pour la tempérer. Retirer l’excédent de marinade de la viande, puis la saler et la poivrer.

Dans une poêle ou une cocotte allant au four, chauffer l’huile. Quand le corps gras est bien chaud, saisir la viande sur toutes les faces. Attendre la formation d’une croûte sur la viande avant de la retourner. Si désiré, piquer un thermomètre à viande dans la partie la plus épaisse.

Enfourner la viande et cuire pendant 75 minutes ou jusqu’à ce qu’un thermomètre à viande indique 60°C (140°F). Au besoin, il est possible de laisser la viande au chaud pendant 1 heure à 60°C (140°F). Servir coupé en tranches avec éventuellement une sauce de votre choix. Déguster avec plaisir.

*Vous pouvez également prendre une autre pièce de veau pour faire le rôti.
**Si vous n’avez pas de pâte à tandoori, vous pouvez utiliser de la pâte de curry rouge.

Et vous, aimez-vous le ski alpin?

Luné

Hier, j’étais contente de moi, j’avais réussi à cocher pas mal de choses sur ma liste de tâches. Le soir un peu avant d’aller me coucher, je réfléchissais à ce qui m’attendait le lendemain et je me disais qu’il y avait beaucoup de choses de prévues. C’est en voyant mon ordinateur que je me suis dit que j’en aurai même une de plus : j’ai oublié mon article! Le pire, c’est que j’y avais pensé dans la journée et que je savais exactement quelle recette allait être à l’honneur.

En ce jeudi, je vous propose donc une recette de carrés. J’ai pris cette recette sur le site de Trois fois par jour. J’avais apporté ce dessert chez des proches et nous avons tous adoré. Même si la recette contient beaucoup de caramel, elle est étonnamment peu sucrée.

Carrés au caramel, au chocolat et aux noisettes
Carrés au caramel, au chocolat et aux noisettes
Pour 16 carrés

Croûte
1 tasse ou 100 g de chapelure de biscuits Graham
  ou Digestives
½ tasse ou 67 g de noisettes entières
¼ de tasse ou 50 g de cassonade ou de sucre roux
¼ de tasse ou 55 g de beurre non salé, fondu
1 oeuf

Garniture au caramel
2 oeufs
½ tasse ou 130 g de yogourt grec nature
½ tasse ou 70 g de farine
¾ de tasse ou 240 g de caramel*

Glaçage au chocolat
100 g (3½ onces) de chocolat noir
¼ de tasse ou 80 g de caramel
16 noisettes entières, pour décorer

Croûte
Préchauffer le four à 180°C (350°).

Étaler les noisettes sur une plaque de cuisson et enfourner pendant 8 minutes. À la sortie du four, si désiré, déposer les noisettes dans un linge et les frotter pour enlever la peau des noisettes. Hacher grossièrement les noisettes et les laisser totalement refroidir.

Préchauffer de nouveau le four à 180°C (350°). Beurrer et chemiser de papier parchemin une moule carré d’environ 20 à 23 cm (8 à 9 pouces) de côté.

Dans un bol, mélanger la chapelure de biscuits Graham, les noisettes hachées et la cassonade. Ajouter le beurre fondu et l’oeuf. Presser ce mélange dans le fond du moule. Réserver.

Garniture au caramel
Dans un autre bol, mélanger les oeufs, le yogourt, la farine et le caramel. Verser ce mélange sur la croûte. Enfourner et cuire pendant 30 minutes.

À la sortie du four, laisser tiédir au moins 30 minutes avant de poursuivre.

Glaçage au chocolat
Hacher le chocolat et le déposer dans le bol d’un bain-marie. Faire fondre le chocolat au bain-marie. Quand le chocolat est fondu, ajouter le caramel. Verser ce mélange sur le gâteau en veillant à le répartir uniformément.

Décorer avec les noisettes en formant quatre lignes de quatre noisettes.

Au moment de servir, découper le gâteau en 16 carrés et déguster avec gourmandises.

*Il faut utiliser un caramel à tartiner : vous pouvez le réaliser vous-même ou utilisez un du commerce. Si le caramel est trop dense, déposer le pot de caramel dans un plat contenant de l’eau chaude pour le faire ramollir et pouvoir ainsi le travailler plus facilement.

Bon jeudi!

Mouton…

Cette semaine, j’avais rendez-vous chez le coiffeur. Il y a des années que je n’y avais pas mis les pieds : j’ai royalement détesté (et ce mot me semble encore un euphémisme) mes dernières visites. Cependant, j’y pensais depuis un moment et je suis beaucoup moins strict avec mes cheveux : au pire, ça repousse! Mon chéri a été surpris, il faut dire que c’est la première fois qu’il me voit avec une frange; Mini-nous a honnêtement dit que c’était moche; plusieurs personnes m’ont dit que c’était beau et j’ai eu droit à une comparaison avec un mouton! Il faut dire qu’après le « moche » de Mini-nous, rien ne pouvait m’affecter. J’ai les cheveux qui frisent, alors les coupes possibles ne sont pas des plus nombreuses. Personnellement, je suis contente : ça change donc l’objectif est atteint, après, je ne vais pas nier que ma coupe me fait penser, je ne sais pas pourquoi aux années 80.

Dans un autre ordre d’idée, je vous propose la dernière recette du 31 juillet. Il s’agit d’une salade. J’en avais préparé deux autres, mais elles étaient un peu trop improvisées et manquaient un peu de personnalité pour que je vous les présente. La recette d’aujourd’hui est tiré du livre Famille futée 2.

Salade de concombres
Salade de concombres
Pour 6 personnes

2 concombres anglais
½ tasse ou 125 g de yogourt grec nature
2 cuillères à soupe de lait
1 cuillère à soupe d’aneth frais
1 cuillère à soupe de ciboulette*
1 gousse d’ail ou 1 cuillère à thé de fleur d’ail
Sel et poivre

Ciseler l’aneth et la ciboulette. Hacher finement la gousse d’ail.

Éplucher et couper les concombres dans le sens de la longueur. À l’aide d’une cuillère retirer les pépins. Trancher les concombres en demi-lune de moins de 5 mm (¼ de pouce) d’épaisseur. Déposer les morceaux de concombre dans un saladier.

Dans un bol, mélanger le yogourt et le lait jusqu’à ce que le tout soit lisse. Incorporer l’aneth, la ciboulette et l’ail. Poivrer généreusement et saler.

Verser la préparation de yogourt sur le concombre et mélanger. Servir immédiatement ou réserver au réfrigérateur quelques heures. Déguster avec plaisir.

*Vous pourriez employer 2 cuillères à soupe d’aneth et omettre la ciboulette.

Et vous, quelle est votre relation avec les coiffeurs?

Presque au bout des boîtes

Mercredi, j’étais assez fatiguée pour reporter mon article et les jours qui ont suivi n’ont pas été des plus reposants. Heureusement, nous arrivons au bout et presque tous les cartons sont défaits. Oui, nous avons déménagé et j’avoue que je ne me souvenais pas que ça puisse être aussi épuisant. Je commence à voir clair dans la cuisine, par contre, je dois sérieusement réfléchir à « où j’ai rangé quoi ». De plus, j’ai découvert que le four n’avait pas de ventilateur, donc pas de chaleur tournante, un mode que j’utilisais régulièrement! Entre ça et les plaques de cuisson (sans commentaire), je sens qu’il va me falloir un petit moment d’adaptation. Omis ces petits détails, je me réjouis de la proximité d’une bonne boucherie (ainsi que la moitié des commerces du village) et d’une quantité hallucinante de boulangerie pour cette petite commune.

Aujourd’hui, je vous laisse avec une recette de falafels, car il y a des années que je me promettais d’en préparer. Pour cette première expérience, j’ai utilisé la recette de 3 fois par jour.

Falafels et sauce au yogourt
Falafels et sauce au yogourt
Pour 12 falafels, environ 4 personnes

Falafels
¼ de tasse ou 40 g de pistaches non salées
1 échalote
1 gousse d’ail
1 boîte de conserve de 19 onces ou 2 boîtes d’environ 240 g
   de pois chiches
5 feuilles de basilic
4 cuillères à soupe de persil frais
¼ de cuillère à thé de cumin moulu
¼ de cuillère à thé de graines de fenouil*
2 cuillères à soupe d’huile végétale
1 jaune d’oeuf
½ cuillère à thé de bicarbonate de soude ou de sodium
¼ de tasse ou 32 g de farine

Sauce au yogourt
½ tasse ou 125 g de yogourt grec
1 gousse d’ail
½ citron

Sel et poivre

Falafels
Préchauffer le four à 180°C (350°F).

Dans le bol d’un robot muni d’une lame en « s », mixer les pistaches avec l’échalote et l’ail. Ajouter les pois chiches égouttés, le basilic, le persil, le cumin, les graines de fenouil, l’huile, le jaune d’oeuf, le bicarbonate et la farine. Saler et poivrer, puis actionner le robot jusqu’à ce que la préparation forme un pâte.

Avec le mélange, façonner 12 galettes** et les déposer sur une plaque de cuisson recouverte de papier parchemin. Humidifier les mains pour faciliter la manipulation de la préparation. Enfourner et cuire pendant 20 minutes. À mi-cuisson, retourner les galettes.

Sauce au yogourt
Hacher l’ail et le déposer dans un bol. Ajouter le yogourt et le jus de citron. Saler et poivrer au goût.

Quand les falafels sont cuits, les servir avec la sauce au yogourt. Déguster avec plaisir.

*Je n’avais pas de graines de fenouil, donc je les ai remplacé par des graines de coriandre.
**Pour apporter plus de texture, roulez les falafels dans de la panko ou des corn flakes réduits en chapelure avant d’enfourner.

Et vous, c’est quand la dernière fois que vous avez déménagé?