Mot-clé : cannelle

Fin de l’année scolaire…

Je ne réalise pas à quel point la fin de l’année scolaire arrive rapidement. C’est en parlant avec une autre maman que j’ai réagi qu’il faudrait que je songe à un cadeau pour les maîtresses de Mini-nous. Je crois que j’aurais totalement oublié sans cette conversation. J’hésite entre réaliser des biscuits ou offrir un produit artisanal. J’ai l’impression qu’il y a beaucoup de choses qui arrivent en cette période alors qu’habituellement, elle me semble plus calme.

Aujourd’hui, je vous propose une recette de brioches Bolus zélandais. Ces brioches sont particulièrement moelleuses et curieusement, elles me rappellent la texture de certains beignes. J’ai pris cette recette sur le blog d’Audrey Cuisine.

Brioches Bolus zélandais
Brioches Bolus zélandais
Pour 5 ou 6 brioches

1½ tasse ou 210 g de farine
1 cuillère à soupe de lait en poudre
½ cuillère à soupe de sucre
¼ de cuillère à thé de sel
1½ cuillère à thé ou 4 g de levure sèche
⅔ de tasse moins 1 cuillère à soupe ou 150 g de lait tiède
¼ de tasse moins 1 cuillère à thé ou 50 g de beurre non salé,
  tempéré
½ tasse ou 100 g de cassonade ou de sucre roux*
¾ cuillère à thé de cannelle moulue

Dans un bol, mélanger la farine, le lait en poudre, la ½ cuillère à soupe de sucre, le sel et la levure. Ajouter le lait et le beurre. Mélanger le tout pour obtenir une pâte.

Sur un plan de travail légèrement enfariné, pétrir la pâte pendant 15 minutes. Déposer la pâte dans un bol, couvrir et laisser lever pendant 2 heures.

Dans un bol, mélanger la cassonade et la cannelle.

Dégazer la pâte et la diviser en 5 ou 6 portions. Former des boules avec les morceaux de pâtes. Façonner chaque boule de pâte en un boudin d’environ 30 cm (12 pouces) de long. Si désiré, badigeonner chaque boudin d’un peu de beurre fondu ou d’huile pour mieux faire adhérer la cassonade à la cannelle. Rouler chaque boudin de pâte dans la cassonade. Réaliser un noeud avec chaque boudin sans serrer. Prendre une extrémité à la fois et l’enrouler autour de la boucle créer par le noeud. Répéter l’opérations avec l’ensemble de brioches. Déposer les brioches sur une plaque de cuisson recouverte de papier parchemin. Si désiré, saupoudrer du restant de cassonade à la cannelle. Placer les brioches dans un endroit à l’abri des courants d’air et laisser lever pendant 30 minutes.

Préchauffer le four à 180°C (350°F) en prenant soit de glisser une petite plaque à rebord.

Quand le four est à température, verser ¼ de tasse ou 60 g d’eau dans la plaque qui a préchauffé en même temps que le four et enfourner les brioches. Cuire pendant 10 à 13 minutes. Â la sortie du four laisser les brioches refroidir sur une grille si possible. Déguster avec gourmandise!

*L’idéal est d’utiliser un sucre « humide » : c’est un sucre qui colle facilement au main comme la cassonade ou la vergeoise. Vous pouvez aussi réaliser un sucre humide en mélangeant 1 cuillère à soupe de mélasse à 100 g de sucre blanc. Il est possible qu’il vous reste beaucoup de cassonade à la cannelle à la fin de la recette si celui-ci à de la peine à coller à la pâte.

Et vous, êtes-vous prêt pour la fin de l’année scolaire?

Je n’en ai pas fait souvent…

Il y a quelques temps, j’ai eu envie d’une tourtière. C’est assez rare que ce plat me vienne en tête, mais cette fois, l’idée persistait et restait dans mon esprit. L’autre truc inhabituel, c’est que je voulais des dés de pommes de terre dans ma farce. En regardant la recette de ma mère, je me rends compte qu’elle les réduit en purée. Pourquoi est-ce que j’avais envie de dés de pommes de terre dans ma tourtière? Je ne sais pas, mais j’ai suivi mon envie jusqu’au bout.

Pour cette tourtière, je me suis basée sur deux recettes de Ricardo. Celle-ci pour la farce et celle-ci pour la pâte à tarte.

Tourtière avec dés de pommes de terre
Tourtière avec dés de pommes de terre
Pour 6 personnes

Farce
250 g de porc haché
250 g de veau haché ou de boeuf haché
2 cuillères à soupe d’huile végétale
1 oignon
¼ de cuillère à thé de cannelle moulue
2 pincées de clou de girofle moulu
¼ de cuillère à thé de muscade moulue
¼ de cuillère à thé de sarriette moulue
2 cuillère à thé de chapelure
1 tasse ou 250 g de bouillon de poulet
1 grosse pomme de terre
Sel et poivre
Eau en quantité suffisante

Pâte brisée
2⅔ tasses ou 370 g de farine
½ cuillère à soupe de poudre à pâte ou de levure chimique
1 tasse ou 220 g de beurre salé, froid
1 oeuf
¼ de tasse ou 62 g d’eau froide
4 cuillères à thé de vinaigre blanc*

Farce
Hacher finement l’oignon. Éplucher et couper en petits dés la pomme de terre.

Dans une casserole ou une grande poêle, chauffer l’huile. Ajouter l’oignon et le faire revenir jusqu’à ce qu’il soit doré. Ajouter le porc et le veau haché. Bien faire griller la viande. Ajouter la cannelle, le clou de girofle, la muscade et la sarriette. Saler et poivrer. Poursuivre la cuisson pendant 1 minute. Ajouter la chapelure, la pomme de terre et le bouillon de poulet. Verser de l’eau pour couvrir la viande. Porter à ébullition, puis réduire le feu. Laisser mijoter pendant 30 à 60 minutes ou jusqu’à ce que la pomme de terre soit tendre. Retirer du feu, verser dans un bol et réfrigérer pendant au moins 1 heure.

Pâte brisée
Dans un bol, mélanger la farine et la poudre à pâte. Ajouter le beurre bien froid coupé en cubes et l’incorporer à l’aide d’un coupe-pâte ou des mains afin d’obtenir une texture granuleuse. Il doit rester des petits morceaux de beurres visibles. Ajouter l’oeuf, le vinaigre et l’eau**. Mélanger brièvement pour bien répartir les liquides dans les ingrédients secs. À l’aide des mains, rassembler la pâte et la diviser en deux pour former deux disques. Emballer les disques de pâte et les réfrigérer pendant au moins 1 heure.

strong>Montage
Préchauffer le four à 190°C (375°F).

Sur un plan de travail légèrement enfariné, abaisser les deux disques de pâte. Garnir une assiette à tarte d’environ 23 cm (9 pouces) de diamètre d’une abaisse de pâte. Verser la farce et la bien la répartir dans la tarte. Badigeonner légèrement d’eau le pourtour de la pâte à tarte et déposer la deuxième abaisse. Bien sceller les bords de la tourtière et retirer l’excédent de pâte. Pratiquer quelques incisions sur la tourtière. Enfourner et cuire pendant 50 à 60 minutes. Découper et servir. Déguster avec plaisir.

*Vous pouvez utiliser un autre vinaigre : vinaigre de cidre, vinaigre de vin, etc.
**Il est possible que vous n’avez pas besoin d’ajouter toute l’eau pour que la pâte se tienne. Le contraire est aussi possible que vous deviez ajouter un peu plus d’eau. Bref, ajouter l’eau graduellement.

Pouvez-vous croire que sur mon blog, il n’y avait qu’une recette de tourtière végétarienne avant celle-ci?

Retour à la pâte à sucre…

Lundi, j’ai eu un appel de ma belle-mère me demandant si je pouvais réaliser un gâteau avec une décoration pour une connaissance. Quand elle m’a dit que c’était pour jeudi, j’ai un peu hésité : le délai est vraiment court! Pourtant, j’ai accepté. Pour le gâteau, j’ai eu assez vite l’idée de l’assemblage : je ne vais pas essayer une nouvelle recette, j’ai repris des éléments que je connais et qui ne me demandaient pas trop de temps. Ensuite pour la décoration, j’avais un thème. J’ai fait quelques recherche pour trouver des images d’inspiration et j’ai remarqué que c’était plus complexe que je le pensais. Un peu tombé du lit, j’ai réfléchi à ma création et elle a bien avancé. Il me reste que quelques détails à réaliser, mais ce sont également les plus difficiles. J’espère que tout se passera bien et que je finirais pas trop tard. D’un autre côté, je prends un monstre plaisir à faire cette réalisation : j’avais oublié à quel point j’aime créer des éléments en pâte à sucre!

Pour aujourd’hui, voici enfin la dernière recette de mes paniers gourmands et dire que je ne vous ai pas parlé de mes bûches de Noël… Il s’agit de spéculoos épais. J’ai pris cette recette sur le blog d’Isabelle, Pourquoi pas… ??.

Spéculoos épais
Spéculoos épais
Pour 16 biscuits

½ tasse moins 2 cuillères à thé ou 100 g de beurre non salé,
  tempéré
½ tasse ou 100 g de cassonade brune ou de sucre roux*
1 oeuf
2 cuillères à thé d’épices à spéculoos ou à pain d’épices**
1⅔ tasse ou 230 g de farine
1 cuillère à thé de poudre à pâte ou de levure chimique
⅓ de tasse et 1 cuillère à soupe ou 40 g de bâtonnets
  d’amandes
16 amandes entières

Dans un bol, mélanger les épices, la farine et la poudre à pâte.

Dans un autre bol, fouetter le beurre avec la cassonade jusqu’à ce que le mélange palisse. Ajouter l’oeuf, puis la préparation de farine. Incorporer les bâtonnets d’amandes. Verser la pâte dans un bol qui ferme hermétiquement ou l’emballer dans une pellicule plastique. Réfrigérer pendant 24 heures.

Après ce temps de repos, sortir la pâte du réfrigérateur et la laisser tempérer pendant 30 minutes. Abaisser la pâte en un carré de 20 cm (8 pouces) de côté. Remettre la pâte au frais pour qu’elle se raffermissent, soit 30 minutes à 1 heure.

Préchauffer le four à 190°C (375°F).

Renverser la pâte sur une planche à découper (le dessous devient le dessus). Découper la pâte en carrés de 5 cm de côté, soit 16 carrés. Déplacer les biscuits sur une plaque de cuisson recouverte de papier parchemin. Poser une amande sur chacun des biscuits.

Enfourner et cuire pendant 12 minutes ou jusqu’à ce que les bords soient dorés et le centre légèrement mou. Laisser tiédir les biscuits 5 minutes sur la plaque de cuisson avant de les déplacer sur une grille à pâtisserie. Laisser refroidir totalement les biscuits. Conserver dans une boîte qui ferme hermétiquement et déguster avec gourmandise.

*Vous pouvez utiliser de la cassonade blonde, du sucre Muscovado, du sucre Demerara, du sucre de coco, etc.
**Moi, j’ai fait un mélange de cannelle avec du gingembre, de la muscade, un peu de clou de girofle et de cardamome. Vous pouvez ajouter du poivre, de l’anis… et adapter le mélange d’épices à vos goûts.

Bonne journée!

Moins de beurre…

Dans la planification de mes paniers gourmands, je calcule les quantités de beurre, de sucre, d’oeufs et de farine. Je me suis rendu compte que j’avais encore les quantités de l’an dernier dans mon cahier de cuisine. Alors en 2019, j’avais utilisé 2 070 g de beurre, 2 160 g de sucre, 22 oeufs et 3 225 g de farine. Dans mes prévisions pour 2020, je pensais utiliser 1 620 g de beurre, 2 375 g de sucre, 26 oeufs et 2 660 g de farine. Juste en voyant ces chiffres, j’ai été surprise par la différence de beurre et de farine. Au final comme il y a une recette que je n’ai pas cuisiné, j’ai plutôt utilisé 1 370 g de beurre, 1 975 g de sucre, 20 oeufs et 2 580 g de farine. Et pourtant, j’ai fait un peu plus que l’an dernier : je viens de me rendre compte que j’avais réalisé un peu plus de conserve l’an dernier et cette année, j’ai fait un peu plus de biscuits…

Pour commencer l’exploration de mes boîtes gourmandes 2020, je vous propose une recette de Snickerdoodles. Je ne sais pas si vous connaissez ces biscuits à la cannelle : ce sont des biscuits très populaire aux États-Unis. La recette que je vous propose vient du blog de Jasmine, Jasmine cuisine.

Snickerdoodles
Snickerdoodles
Pour 30 biscuits

Biscuits
½ tasse ou 110 g de beurre non salé, tempéré
1 tasse et 1 cuillère à soupe ou 215 g de sucre
½ cuillère à thé de bicarbonate de soude ou de sodium
1 oeuf
1½ tasse moins 1 cuillère à soupe ou 200 g de farine

Enrobage
5 cuillères à soupe ou g de sucre
¾ de cuillère à thé de cannelle moulue

Biscuits
Dans un bol, fouetter le beurre avec le sucre pendant 3 à 5 minutes. Incorporer le bicarbonate de soude, puis l’oeuf. Ajouter la farine et mélanger délicatement pour l’intégrer. Envelopper la pâte dans une pellicule plastique ou la déposer dans une boîte qui ferme hermétiquement et réfrigérer pendant au moins 30 minutes.

Enrobage
Préchauffer le four à 160°C (320°F).

Chemiser une plaque de cuisson de papier parchemin.

Dans un bol, mélanger le sucre et la cannelle.

Diviser la pâte en 30 morceaux de même taille. Façonner chaque morceau en boule et les rouler dans le mélange de sucre et de cannelle. Déposer les biscuits sur la plaque de cuisson en les espaçant bien. Répéter l’opération avec l’ensemble de la pâte. Réserver le sucre à la cannelle restant.

Aplatir légèrement les biscuits et enfourner. Cuire pendant 12 minutes ou jusqu’à ce que les biscuits commencent à craqueler sur le dessus. Retirer les biscuits du four et saupoudrer avec le restant de sucre à la cannelle. Laisser tiédir 5 minutes sur la plaque avant de déplacer les biscuits sur une grille pour les laisser totalement refroidir.

Conserver les biscuits dans une boîte qui ferme hermétiquement à température ambiante. Déguster avec gourmandise.

Voilà le dernier article pour 2020. Au plaisir de vous retrouver en 2021!

Un roulé différent…

Il y a quelques temps, j’ai eu envie de réaliser un gâteau roulé. Au départ, je pensais faire une recette que ma belle-mère m’avait recommandée, mais en cherchant des idées de garniture, rien ne m’interpellait… ou je n’avais pas les ingrédients sous la main. En m’accrochant à cette idée, j’ai fouillé dans les recettes de mon index et il y en a une qui m’a motivé à rejoindre ma cuisine. Pourtant, même s’il s’agit d’un gâteau roulé, je ne sais pas si cette recette pourra servir du bûche. Fondamentalement, ce gâteau roulé peut prendre place sur votre table des fêtes, mais je crois qu’il va en surprendre plus d’un…

Je vous propose donc une recette de gâteau roulé aux carottes! j’ai pris cette recette sur le blog d’Isabelle, Les gourmandises d’Isa. J’ai remplacé la garniture au fromage à la crème par une mousse au mascarpone puisque j’ai rarement du fromage à la crème dans mon réfrigérateur.

Gâteau roulé aux carottes
Gâteau roulé aux carottes
Pour 8 à 10 personnes

Gâteau
3 oeufs
⅔ de tasse ou 133 g de sucre
1 cuillère à thé d’extrait de vanille
¾ de tasse ou 105 g de farine
2 pincées de sel
1 cuillère à thé de poudre à pâte ou de levure chimique
1 cuillère à thé de gingembre moulu
¼ de cuillère à thé de muscade moulu
2 cuillères à thé de cannelle moulue
2 tasses ou 260 g de carottes râpées

Garniture*
250 g (9 onces) de mascarpone
¼ de tasse ou 85 g de lait concentré sucré
½ cuillère à thé d’extrait de vanille
½ tasse ou 125 g de crème à fouetter ou de crème entière
Zeste de 3 clémentines

Gâteau
Préchauffer le four à 180°C (350°F).

Dans un bol, tamiser la farine, le sel, la poudre à pâte, le gingembre, la muscade et la cannelle. Réserver.

Dans un autre bol, fouetter les oeufs avec le sucre pendant 5 minutes ou jusqu’à ce que les oeufs aient triplés de volume. Ajouter l’extrait de vanille. Incorporer la préparation de farine, puis les carottes râpées.

Verser la pâte sur une plaque de cuisson recouverte de papier parchemin. Étaler la pâte sur une épaisseur uniforme pour former un rectangle. Enfourner et cuire pendant 10 minutes ou jusqu’à ce qu’un cure-dent inséré au centre du gâteau en ressorte propre.

Sur le plan de travail, préparer une feuille de papier parchemin** plus grande que la plaque de cuisson. Â la sortie du four, démouler le gâteau sur la feuille de papier parchemin. Retirer délicatement le papier parchemin qui a servi à la cuisson.

En partant du côté le plus étroit, rouler le gâteau avec la feuille de papier parchemin. Si possible, déposer le gâteau roulé sur une grille à pâtisserie. Laisser totalement refroidir le gâteau.

Garniture
Dans un bol, fouetter le mascarpone. Ajouter le lait concentré sucré et fouetter jusqu’à ce que le mélange soit très dense. Ajouter l’extrait de vanille et les zestes de clémentines.

Dans un autre bol, fouetter la crème jusqu’à ce qu’elle formes des pics souples. Incorporer délicatement la crème fouettée au mascarpone.

Dérouler le gâteau qui a bien refroidi, étendre la mousse au mascarpone sur le gâteau et le rouler de nouveau en serrant bien. Si désiré, conserver un peu de la garniture pour décorer le gâteau. Réfrigérer le gâteau au moins 1 heure avant de servir. Déguster avec gourmandise.

*Vous pouvez remplacer la garniture par une ganache ou une autre préparation de votre choix.
**Vous pouvez saupoudrer la surface du papier parchemin avec du sucre glace avant d’y déposer le gâteau. Il est également possible de remplacer le papier parchemin par un linge à vaisselle : dans ce cas, le sucre glace est encore plus important.

Bonne journée