Mot-clé : ciboulette

Découverte de fin d’année

Bonne année! Je commence en voulant vous parler de mes derniers apprentissages culinaires de 2022 qui ont eu lieu au cours des deux dernières semaines. Mes premières découvertes concernent la dinde. Mes parents préparent toujours une dinde pour le réveillon et j’adore cette tradition, par contre, je n’en ai jamais vraiment cuisinée. J’ai cuit ma deuxième dinde juste avant Noël. Je l’ai préparé à l’avance en vu de la servir en sauce… Heureusement pour moi, car elle aurait été prête trop tôt et légèrement sèche. J’ai lu que je devrais compter plus de 3 heures de cuisson pour une dinde de 3,5 kg. En 2 heures, la bête était pratiquement cuite! Dire que dans mon four, il faut plus d’une heure pour cuire un poulet d’environ 1 kg. Bref, il faut que je réitère l’expérience, surtout que nous nous sommes découvert un amour pour le bouillon de dinde! C’est vraiment un des meilleurs bouillons qui existe. J’ai aussi cuit récemment des suprêmes de poulet. La cuisson a aussi été problématique. Je voulais faire une cuisson au four, certaine source disait 8 minutes après les avoir poêlés et d’autre qu’il fallait entre 45 et 50 minutes. Disons que pour moi, je compterais plutôt 30 minutes. En prime, c’est une pièce de viande vraiment rapide à décortiquer.

Pour ma dernière découverte, il s’agit d’une recette qu’une amie m’a donnée. Lorsqu’elle m’en a parlé, j’avais des doutes, je n’arrivais pas à imaginer l’accord des saveurs. Pourtant, ça a été la révélation de mon apéro des fêtes. Il s’agit de bouchées au saumon et moutarde au wasabi.

Bouchées au saumon et moutarde au wasabi
Bouchées au saumon et moutarde au wasabi
Pour 20 bouchées

100 g de saumon fumé
½ cuillère à soupe de câpres
½ cuillère à soupe de jus de citron
½ cuillère à soupe de ciboulette fraîche* ciselée
20 fonds de mini-tartelettes**
1 cuillère à soupe de moutarde de Dijon
½ cuillère à soupe d’huile végétale
½ cuillère à soupe de miel
4 cuillères à thé ou 10 g d’arachides au wasabi
  ou plus au goût
Poivre

Hacher le saumon fumé et les câpres. Déposer dans un bol et ajouter le jus de citron ainsi que la ciboulette. Poivrer et bien mélanger. Réserver.

Hacher grossièrement les arachides au wasabi et réserver.

Dans un petit bol, mélanger la moutarde de Dijon, l’huile végétale et le miel. Ajouter les arachides au wasabi.

Garnir les fonds de mini-tartelettes avec la préparation au saumon fumé. Répartir la garniture de moutarde sur le saumon fumée. Servir sans attendre et déguster avec plaisir.

*Je n’avais pas de ciboulette fraîche, j’ai donc mis un peu de mélange d’épices sèches de type « ranch ». Vous pourriez mettre du persil ou une autre herbe de votre choix.
**J’ai utilisé des fonds de mini-tartelettes du commerce, libre à vous de les réaliser ou d’utiliser des coupelles de tortilla.

J’espère que vous avez passé de joyeuses fêtes et je vous souhaite avant tout la santé pour 2023.

Il n’y a rien, mais on m’en parle…

Quelques jours avant le 1er août, j’ai reçu un courriel où il proposait des recettes spécialement pour cette fête. Il y a une seule recette qui a retenu mon attention. Il s’agissait d’une salade de pommes de terre et je dois dire que je n’étais pas certaine de moi. J’ai enlevé l’oignon cru de la recette et j’ai réduit la quantité de vinaigre dans la vinaigrette. Bref, je pensais que cette recette allait être assez quelconque… Pourtant, presque tout le monde m’a posé la question : « Qu’est-ce qu’il y a dans la vinaigrette de la salade de pommes de terre? ». Selon mon chéri, cette vinaigrette est super agréable, car ne laisse pas une sensation grasse en bouche. Ceci explique peut-être une partie de son succès…

Bref, je vous propose la recette qui a été la plus populaire lors de mon buffet du 1er août : une salade de pommes de terre de Betty Bossi.

Salade de pommes de terre
Salade de pommes de terre
Pour 6 à 8 personnes

1 kg de pommes de terre ferme à la cuisson
1 cuillère à soupe de moutarde*
2 cuillères à soupe de vinaigre de cidre ou de vin blanc**
4 cuillères à soupe d’huile de colza ou de canola
¾ de tasse et 1 cuillère à soupe ou 200 g de bouillon de
  légumes chaud
1½ à 2 cuillères à thé de sel
Poivre
Ciboulette fraîche au goût

Déposer les pommes de terre dans une casserole, couvrir d’eau et porter à ébullition. Saler généreusement l’eau et cuire pendant 20 minutes ou jusqu’à ce qu’un couteau s’enfonce facilement dans les pommes de terre. Égoutter et rincer sous l’eau froide. Éplucher les pommes de terre et les couper en deux, puis en tranches d’environ 5 mm (¼ de pouce). Déposer les tranches dans un bol. Prélever environ ½ tasse ou 100 g de pommes de terre.

Dans un contenant étroit, déposer la ½ tasse ou 100 g de pommes de terre. Ajouter la moutarde, le vinaigre, l’huile, le bouillon chaud, le sel et le poivre. Mixer à l’aide d’un pied-mélangeur. Verser la sauce sur les tranches de pommes de terre et mélanger. Couvrir et laisser reposer au moins 30 minutes avant de servir.

Ciseler la ciboulette. Ajouter à la salade et mélanger. Servir et déguster avec plaisir.

*Vous pouvez prendre de la moutarde mi-forte, de la moutarde de Dijon ou de la moutarde à l’ancienne.
**Vous pouvez doubler la quantité de vinaigre, si désiré.

Et vous, avez-vous déjà réalisé une vinaigrette avec de la pomme de terre?

L’impression de beau temps

Je ne sais pas comment va se dérouler le printemps, mais lorsque je vois ces belles journées qui se profilent, j’ai espoir que le printemps soit plus clément que l’an dernier. J’ai l’impression que les douces températures vont s’établir tranquillement et que nous n’aurions pas trop de gèle. J’aimerai bien que ce soit le cas : je souhaiterai avoir des abricots et des poires cette année! Déjà si j’ai droit à la fleuraison sur mon poirier, ça me fera plaisir. Je trouve les poiriers en fleurs tellement jolis!

Pour aujourd’hui, je vous propose une recette de pains de viande individuels à la dinde. J’ai pris cette recette dans le magazine Signé M, les 100 meilleures recettes de Louis-François.

Pains de viande individuels à la dinde
Pains de viande individuels à la dinde
Pour 2 à 3 personnes

250 g de poitrine de dinde*
100 g de bacon ou de lard à griller
1 gousse d’ail
2 cuillères à soupe ou 30 g de crème à cuisson
  ou demi-crème
3 cuillères à soupe de ciboulettes ciselée
4 tranches de bacon ou de lard à griller
1 cuillère à thé de moutarde de Dijon
1 cuillère à thé de miel
Sel et poivre

Préchauffer le four à 200°C (400°F).

Couper la poitrine de dinde en morceaux et la déposer dans le bol d’un robot culinaire muni d’une lame en « s ». Ajouter le bacon, l’ail et la crème. Mixer jusqu’à la texture soit homogène. Saler et poivrer. Ajouter la ciboulette et mélanger.

Diviser la préparation en quatre et façonner en boulette. Entourer chaque boulette d’une tranche de bacon. Déposer les boulettes sur une plaque de cuisson recouverte de papier parchemin.

Enfourner et cuire pendant 15 minutes.

Dans un petit bol, mélanger la moutarde de Dijon et le miel.

Après les 15 minutes de cuisson, badigeonner le dessus des pains de viande avec le mélange de moutarde et miel. Enfourner de nouveau et cuire pendant 10 minutes. Servir et déguster avec plaisir.

*Il est possible de remplacer la dinde par du poulet.

Et vous, est-ce que vous pensez que le printemps sera doux?

C’est pratique, mais bon…

Il n’y a pas à dire, je ne serai jamais une fille de salades. Les années ont beaux passées, mais la salade reste un truc qui me fait pas envie, qui ne m’inspire pas. Évidemment, il y a quelques exceptions comme la salade de riz, certaines salades de pommes de terre, mais selon la vinaigrette, c’est vite une cause perdue. Pourtant, je trouve que la salade est très pratique pour recevoir et c’est quelque chose qui plaît à la grande majorité. Il faut dire qu’on laisse souvent les convives se servir eux même contrairement à d’autres accompagnements.

Aujourd’hui, vous l’aurez compris, je vous propose une salade. Il s’agit qu’une salade de pâtes que je trouve des plus intéressantes, car vous pouvez l’adapter selon ce que vous aimez ou ce qui se trouve dans votre réfrigérateur. J’ai pris cette recette sur le blog d’Eve Martel, une créatrice de contenue que j’aime beaucoup : n’hésitez pas à regarder sa chaîne Youtube.

Salade de pâtes à personnalisée
Salade de pâtes à personnalisée d’Eve Martel
Pour 4 à 6 personnes*

1½ tasse ou 225 g de macaroni ou de pâtes courtes
1½ cuillère à soupe d’huile d’olive
1 ou 2 carottes râpées**
¼ de tasse ou 70 g de mayonnaise
½ cuillère à soupe de moutarde de Dijon
2 cuillères à soupe de ciboulette fraîche ciselée ou d’une autre
  herbe à votre goût
½ cuillère à soupe de vinaigre de cidre
2 oeufs cuits durs***
5 petits cornichons ou plus au goût
Sel et poivre

Remplir une casserole d’eau et porter à ébullition. Quand l’eau bout, saler généreusement. Attendre que l’ébullition reprenne avant d’ajouter les pâtes et cuire selon les indications du fabricant. Bien égoutter les pâtes sans les rincer sous l’eau. Verser 1 cuillère à soupe d’huile d’olive sur les pâtes et bien mélanger. Réfrigérer pendant au moins 1 heures pour laisser les pâtes refroidir.

Couper les oeufs en dés ou en rondelles. Trancher les cornichons en rondelles.

Dans un bol, mélanger la mayonnaise, la moutarde de Dijon, la ciboulette, le vinaigre, le sel et le poivre. Verser sur les pâtes refroidies et bien mélanger. Ajouter les carottes râpées, les oeufs et les cornichons. Brasser et réfrigérer la salade de pâtes pendant au moins 3 heures avant de servir.

Avant de servir, goûter la salade et rectifier l’assaisonnement au besoin. Servir et déguster avec plaisir.

*Le nombre de portions correspond à des portions d’accompagnement. En plat principal, vous pouvez servir 2 ou 3 personnes.
**Vous pouvez ajouter d’autres légumes au goût comme du poivron, du céleri, des radis, du maïs, des tomates, du concombre, etc.
***Si vous voulez servir cette salade en plat principal, n’hésitez pas à ajouter du jambon, des noix, des pois chiches, du poulet cuit, du jambon cru, du salami ou du fromage.

Et vous, quelle salade vous fait le plus plaisir? Dans mon cas, la salade de fruits est peut-être la moins à risque… sauf s’il y a de la banane!

Le retour des restaurants…

Je ne sais pas où vous habitez, mais ici l’annonce de la réouverture des restaurants nous remplit de joie. Même si les terrasses étaient ouvertes depuis plusieurs semaines, la météo ne nous a pas vraiment permis d’en profiter. Il y a déjà quelques semaines, mon chéri m’ai dit que ce qui lui manquait des restaurants étaient les frites. Alors quand hier, je n’avais vraiment pas envie de préparer le repas, j’ai dit pour plaisanter qu’on pourrait aller prendre une commande à l’auto du célèbre fast food pour manger des frites. Oui, nous aurions pu le faire, mais je n’avais nullement l’envie d’affronter la fil de voitures, ni de manger un repas froid, ni d’encourager ce type de restaurants quand les petits restaurateurs vont bientôt réouvrir et que préfère largement encourager ces derniers.

En attendant, j’arrive tout de même à faire quelques improvisations en cuisine. Cette fois, j’avais envie de boulettes avec une sauce pâle. Voici donc mon improvisation de boulettes de boeuf avec une sauce à la ciboulette.

Boulettes de boeuf, sauce à la ciboulette
Boulettes de boeuf, sauce à la ciboulette
Pour 3 personnes

300 g de boeuf haché
2 cuillères à soupe de chapelure*
1½ cuillère à soupe de lait
½ cuillère à thé de poudre d’oignon
¼ de cuillère à thé de paprika
1 cuillère à soupe d’huile d’olive
2 gousses d’ail
¼ de tasse ou 62 g de vin blanc
½ tasse ou 125 g de bouillon de poulet
¼ de tasse ou 62 g de crème à cuisson ou de demi-crème
½ cuillère à thé de fécule de maïs ou de maïzena
2 à 3 cuillères à soupe de ciboulettes ciselées
Sel et poivre

Dans un bol, verser la chapelure et ajouter le laisser. Laisser reposer le temps que la chapelure absorbe le lait. Ajouter le boeuf haché, la poudre d’oignon et le paprika. Saler, poivrer et mélanger. Prélever une environ 1 cuillère à soupe et façonner en boulette. Répéter l’opération avec l’ensemble de la viande.

Éplucher et couper en deux les gousses d’ail.

Dans une poêle, ajouter l’huile et les gousses d’ail. Chauffer l’huile, quand le corps gras est bien chaud, ajouter les boulettes de viande et les faire dorer sur tous les côtés.

Déglacé la poêle avec le vin et laisser réduire de moitié. Retirer les gousses d’ail. Verser le bouillon de poulet et laisser réduire d’un tier.

Délayer la fécule de maïs dans la crème et verser dans la poêle. Laisser mijoter 5 minutes ou jusqu’à ce que la viande soit cuite. Ajouter la ciboulette, saler et poivrer. Servir et déguster avec plaisir.

J’ai utilisé de la chapelure, mais il est possible de la remplacer par des craquelins émiettés, des céréales non sucré, etc.

Et vous, qu’est-ce qui vous manque dans les restaurants?