Mot-clé : ail

Êtes-vous à Noël?

En discutant avec mes parents, ils m’ont souligné que Poste Canada encourageait les gens à envoyer le plus tôt possible les colis pour les fêtes. Vue la situation actuelle et que les gens achètent de plus en plus leurs cadeaux en ligne, cette remarque était des plus pertinentes. Je crois que l’an passé mon colis était arrivé après Noël alors que je l’avais posté fin novembre. Bref début novembre, je me suis mise en quête de petites surprises et de chocolats de Noël pour ma famille. J’ai posté les colis et actuellement, il me reste qu’à écrire des textes dans mes cartes de voeux pour les envoyer en début de semaine. Et pourtant, alors que je pense à Noël depuis presque 1 mois, je ne suis pas dans l’esprit des fêtes, je n’ai pas l’impression que les fêtes arrivent. Il faut dire que cette année, nous devions célébrer Noël avec ma famille et soyons honnête, ceci a peu de chance de se produire…

En attendant, sur une autre note, je vous propose une recette végétalienne. J’ai pris cette recette dans le livre Loounie cuisine de Caroline Huard.

Ragù aux lentilles
Ragù aux lentilles
Pour 3 personnes

3 portions ou 210 g de pâtes au choix
1½ cuillère à soupe d’huile d’olive
1 oignon
2 carottes
1 ou 2 branches de céleri
2 cuillères à soupe ou 5 g de champignons séchés,
  non-réhydratés
1 pincée de sel
¼ de tasse ou 32 g de pistaches non salé*
1 gousse d’ail
½ tasse ou 85 g de lentilles rouges sèches
¾ de tasse ou 187 g d’eau
1⅓ de tasse et 1 cuillère à soupe ou 350 g de coulis
  de tomates
1 cuillère à soupe de pâte de tomates
1 feuille de laurier
¼ de cuillère à thé de sel

Hacher l’oignon, les carottes, le céleri, les champignons séchés, les pistaches et l’ail.

Dans une casserole, chauffer l’huile d’olive. Ajouter l’oignon, les carottes, le céleri, les champignons et 1 pincée de sel. Cuire pendant 5 minutes en brassant régulièrement.

Ajouter les pistaches et l’ail. Poursuivre la cuisson pendant 5 minutes toujours en brassant régulièrement.

Rincer les lentilles et les verser dans la casserole. Ajouter l’eau, le coulis de tomates, les pâtes de tomates, la feuille de laurier et le sel. Porter à ébullition. Quand le tout bout, réduire le feu et laisser mijoter pendant 15 minutes ou jusqu’à ce que les lentilles soient tendres. Retirer la feuille de laurier. Saler et poivrer au besoin.

Pendant la cuisson de la sauce, porter à ébullition une casserole remplie d’eau. Saler généreusement et cuire les pâtes choisies selon les indications du fabricant.

Quand les pâtes sont cuites, les égoutter et les ajouter à la sauce. Mélanger et servir. Déguster avec plaisir.

*Il est possible de remplacer les pistaches par des amandes ou des graines de tournesol.

Et vous, est-ce que vous sentez Noël arriver?

Se mettre la pression…

Une boulangerie d’un village voisin a organisé une fin de semaine bûchettes où il était possible de commander des bûchettes dans une quinzaine de parfums. Hier, j’ai hésité à faire un saut, mais comme je passe régulièrement devant cette boulangerie, je me suis dit que je m’arrêterai à ce moment là. Par contre, j’ai deux amies qui ont craqué et qui ont commandé. Je leur ai demandé de me dire leurs parfums préférés en me disant que je pourrai m’en inspirer pour un futur dessert. Évidemment, mes amies se sont proposées pour goûter et sous l’impulsion du moment, j’ai dit que je leur apporterai un dessert mercredi matin! D’un côté, c’est une bonne chose, ça me poussera à cuisiner et d’un autre, je me demande quand je vais réussi à cuisiner ce dessert promis. Au moins, j’ai dans l’idée de réaliser une tarte avec des spéculos et un croustillant praliné. Je vais aussi regarder les fruits que j’ai au congélateur, peut-être que je finaliserais mon idée… Bref, comment se mettre sous pression!

Dans un registre qui n’a rien à voir, je vous propose une recette de brochettes de poulet. J’ai préparé ces brochettes pendant l’été sur le barbecue, mais je vous propose de les cuire au four. J’ai pris cette recette dans le magazine Ricardo volume 18, numéro 5.

Brochettes de poulet barbecue
Brochettes de poulet barbecue
Pour 3 personnes

Brochettes
½ tasse ou 125 g de lait de beurre ou de babeurre*
1 cuillère à thé de poudre d’oignon
1 cuillère à thé de poudre d’ail
½ cuillère à thé de piment de la Jamaïque moulu
½ cuillère à thé de piment de Cayenne
300 g de poitrines de poulet désossées

Sauce barbecue
2 cuillères à soupe de ketchup
1 cuillère à soupe d’eau
½ cuillère à soupe de pâte de tomates
½ cuillère à soupe de sirop d’érable
½ cuillère à thé de paprika
¼ de cuillère à thé de coriandre moulue
2 pincée de piment de la Jamaïque moulu

Brochettes
Dans un bol, mélanger le lait de beurre avec la poudre d’oignon, la poudre d’ail, le piment de la Jamaïque et le piment de Cayenne.

Couper les poitrines de poulet en cubes et les ajouter à la préparation de lait de beurre. Couvrir et réfrigérer pendant 12 à 24 heures.

Sauce barbecue
Dans une petite casserole, mélanger le ketchup, l’eau, la pâtes de tomates, le sirop d’érable, le paprika, la coriandre et le piment de la Jamaïque. Porter à ébullition. Retirer du feu dès que la sauce bout. Réserver.

Préchauffer le four à 190°C (375°F)**.

Égoutter les dés de poulet et jeter la marinade. Enfiler les cubes de poulet sur des piques à brochette. Déposer les brochettes sur une plaque de cuisson et enfourner pendant 10 minutes.

Retourner les brochettes et poursuivre la cuisson pendant 8 minutes. Après ce temps, badigeonner les brochettes de sauce et poursuivre la cuisson pendant 2 minutes ou jusqu’à ce que la viande soit bien cuite. Servir et déguster avec plaisir.

*Il est possible de remplacer le lait de beurre par ½ tasse ou 125 g de lait additionné de ½ cuillères à soupe ou 8 g de vinaigre (ou de jus de citron).
**Pour cuire les brochettes au barbecue, il suffit de les cuire environ 5 minutes de chaque côté à puissance moyenne. Après ces temps de cuisson, badigeonner les brochettes de sauce et poursuivre la cuisson pendant 1 minute de chaque côté.

Et vous, est-ce que ça vous stresse de cuisiner pour des amis?

Rien de nouveau…

Comme j’ai fait un peu de ménage dans mon dossier de photos pour mon blog, j’ai mis de côté plusieurs dossiers : des photos royalement ratées, des photos qui datent de plusieurs années, des photos de recettes que je n’ai pas aimées ou que j’ai oublié la recette. Bref depuis la création de mon blog, c’est la première fois que j’ai aussi peu de recettes en réserve autant en sucré qu’en salé. Et le pire, c’est que pour le moment, je n’essaie pas beaucoup de nouvelles recettes! Il y a le pain qui fait exception, mais je ne prends pas systématiquement des photos…

En attendant de reprendre un peu plus la route de ma cuisine, je vous propose une recette toute simple de tempeh. Je ne vous dis pas ma surprise lorsque j’ai vu cet aliment à mon épicerie. À la maison, mon chéri le préfère : le tempeh a une texture plus ferme que le tofu. Pour cuisiner mon tempeh, j’ai opté pour une recette de Jean-Philippe issue de son livre Les grands classiques véganes.

Tempeh glacé à l'érable
Tempeh glacé à l’érable
Pour 2 personnes

½ tasse ou 125 g de bouillon de légumes
2 cuillères à soupe d’huile de sésame grillé
2 cuillères à soupe de sauce soja
3 cuillères à soupe de sirop d’érable
1 cuillère à thé ou moins de sambal oelek
1 cuillère à soupe de levure alimentaire
1 cuillère à thé de poudre d’ail
200 à 240 g de tempeh
2 cuillères à thé de fumée liquide (facultatif)

Couper le tempeh en dés.

Porter à ébullition une casserole rempli d’eau. Quand l’eau bout, ajouter le tempeh et laisser cuire pendant 10 minutes*. Égoutter le tempeh.

Dans une autre casserole, mélanger le bouillon de légumes, l’huile de sésame, la sauce soja, le sirop d’érable, le sambal oelek, la levure alimentaire, la poudre d’ail et la fumé liquide. Ajouter le tempeh et porter à ébullition.

Quand le tout bout, réduire le feu et laisser mijoter pendant 10 minutes ou jusqu’à ce que tout le liquide soit absorbé. Servir et déguster avec plaisir.

*Cette étape est facultative. Elle permet d’attendrir le tempeh et de retirer une partie de son amertume.

Et vous ces derniers temps, est-ce que vous expérimentez beaucoup en cuisine?

Peindre en nature…

Hier, j’accompagnais Mini-nous et un petit groupe d’enfants pour une activité en forêt. Je savais qu’une fois sur place, j’aurai du temps libre. Alors j’ai pris ma palette d’aquarelle avec moi (ainsi que bien d’autres choses pour m’occuper, mais que je n’ai pas eu le temps de toucher) pour essayer de peindre sur le motif. De mon point de vu, ce n’est pas très réussi, mais d’un autre côté, c’était la première fois que je peignais en plein air et au final, j’aime quand même l’impression que dégage mon paysage. C’est fou à quel point peindre en nature m’a plu, en prime avec les belles couleurs d’automne, tout m’interpellait. J’aurais aimé faire plus d’une page dans mon carnet, mais il faut surtout que je pense à renouveler l’expérience.

Dans un contexte totalement différent, je vous propose une recette de saumon. J’ai pris cette recette sur le site de Ricardo, elle se trouve également dans le magazine volume 3, numéro 5 (un des rares magazines que je ne possède pas).

Saumon thaï sur vermicelles
Saumon thaï sur vermicelles
Pour 2 personnes

Marinade
1½ cuillère à soupe de sauce soja
½ cuillère à soupe d’huile de sésame grillé
½ cuillère à soupe de vinaigre de riz
1 gousse d’ail, hachée
250 g de filet de saumon sans la peau

Vermicelles
75 g de vermicelles de riz
2 cuillères à soupe d’huile d’olive
½ cuillère à thé de curry
¼ de cuillère à thé de curcuma

Sel et poivre

Marinade
Dans un bol, mélanger la sauce soja, l’huile de sésame grillé, le vinaigre de riz et l’ail. Poivrer.

Couper le filet de saumon en bande d’environ 2,5 cm (1 pouce) de large. Placer les morceaux de saumon dans un bol et laisser macérer pendant 30 minutes à température ambiante.

Égoutter le saumon et rouler chaque bande sur elle-même pour former un tournedos. Ficeler chaque morceaux de saumon pour conserver la forme*. Réserver au réfrigérateur.

Vermicelles
Porter une casserole d’eau à ébullition. Quand l’eau bout, saler et ajouter les vermicelles de riz. Cuire pendant 2 à 3 minutes ou jusqu’à ce qu’elles soient tendres. Égoutter les vermicelles et les rincer sous l’eau froide.

Chauffer une poêle, si possible striée, avec un peu d’huile. Quand le corps gras est bien chaud, cuire les tournedos de saumon environ 3-4 minutes de chaque côté.

En parallèle, chauffer l’huile d’olive restante dans une autre poêle. Quand le corps gras est bien chaud, ajouter le curry et le curcuma. Ajouter les vermicelles et les faire sauter quelques minutes. Saler et poivrer.

Servir sans attendre le saumon sur un lit de vermicelles. Déguster avec plaisir.

*Vous pouvez omettre cette étape. Adapter au besoin le temps de cuisson.

Et vous, est-ce que vous avez déjà peint sur le motif?

Mois d’octobre, mois du dessin…

Lors des deux dernières années, pendant le mois d’octobre, j’ai relevé le défi de l’Inktober qui consiste à réaliser 1 dessin par jour pendant tout le mois d’octobre. Les années précédentes, je me suis basée sur la liste officielle en anglais. Cette année, je n’avais pas trop envie d’utiliser une liste, alors je me suis mise comme défi de dessiner un animal par jour… Le problème, c’est que je ne dessine presque pas pendant l’année, donc mes crayonnages me prennent du temps. Peut-être que d’ici la fin du mois, je dessinerais un peu plus vite ou j’arriverais à simplifier mes illustrations. En attendant, j’essaie de ne pas prendre plus d’une heure par dessin… Je me demande, si je vais tenir le rythme cette année.

En attendant, je vous propose une recette de ragù blanche. J’avais entendu qu’on pouvait réaliser une ragù blanche en omettant simplement les tomates dans une recette. Curieuse d’essayer, j’ai regardé un peu sur Internet et j’ai développé ma propre recette où je mets un peu de crème à la place des tomates.

Ragù blanche au poulet
Ragù blanche au poulet
Pour 3 personnes

2 cuillères à soupe d’huile d’olive
2 petites carottes
1 branche de céleri
1 échalote
1 gousse d’ail
⅓ de tasse ou 85 g de vin blanc
⅓ de tasse ou 85 g de bouillon de poulet
300 g de poulet haché*
¾ de tasse ou 187 g de crème à cuisson ou de demi-crème
1 feuille de laurier
12 à 15 feuilles de basilic frais
Sel et poivre

Couper en petits dés les carottes, le céleri et l’échalote. Hacher finement l’ail.

Dans une grande casserole, chauffer l’huile d’olive. Quand l’huile est chaude, ajouter les carottes, le céleri et l’échalote. Faire revenir les légumes pendant environ 8 minutes. Ajouter l’ail et prolonger la cuisson pendant 1 minute.

Ajouter le poulet haché et le griller. Saler et poivrer.

Déglacer avec le vin blanc et laisser réduire de moitié. Verser le bouillon et la crème. Ajouter la feuille de laurier. Porter à ébullition et laisser mijoter à feu doux pendant 40 minutes.

Ciseler le basilic finement et l’ajouter à la sauce. Saler et poivrer la sauce au besoin. Servir sur des pâtes et déguster avec plaisir.

*Vous pourriez utiliser du porc haché ou de la dinde hachée… ou pourquoi pas du canard confit.