Mot-clé : ail

Vacances plus actives…

Habituellement, nous passons une bonne partie de nos vacances à la mer à jouer dans l’eau, dans le sable ou dans la piscine de l’hôtel. Comme nous avons annulé notre séjour à la plage, nous nous sommes occupés autrement. L’activité qui est revenue le plus souvent a été la randonnée! Il faut dire que ce n’est pas les sentiers de randonnée qui manquent en Suisse! De plus en habitant aux pieds des montagnes, nous n’avons pas à aller très loin pour trouver diverses destinations. C’est fou le nombre de sentiers possibles à partir d’un seul point de départ. J’espère que nous poursuivrons sur cette lancée et que les randonnées reviendront régulièrement cet été.

Aujourd’hui, je vous propose une recette de boulettes de viandes à la sauce à l’ananas. J’ai pris cette recette dans le magazine de Trois fois par jour numéro 20.

Boulettes de porc sauce aigre-douce à l'ananas
Boulettes de porc sauce aigre-douce à l’ananas
Pour 4 personnes

Boulettes
454 g de porc haché
2 gousse d’ail
½ tasse ou 125 g de carottes râpées
1 oeuf
2 cuillères à soupe de chapelure
2 cuillères à thé de sauce soja
1 cuillère à thé de gingembre frais, râpé
1 cuillère à soupe d’huile végétale

Laque
1 tasse ou 250 g de jus d’ananas
2 cuillères à soupe de cassonade ou de sucre roux
1 cuillère à soupe de vinaigre de riz
1 cuillère à thé de fécule de maïs ou de maïzena
1 cuillère à thé d’eau froide

Boulettes
Hacher finement l’ail.

Dans un bol, mélanger le porc haché, l’ail haché, les carottes râpés, l’oeuf, la chapelure, la sauce soja et le gingembre. Façonner des boulettes d’environ 2 cm (¾ de pouce) de diamètre. Réserver.

Laque
Dans un bol, fouetter la fécule de maïs dans l’eau froide. Ajouter le jus d’ananas, la cassonade et le vinaigre de riz. Réserver.

Dans une grande poêle, chauffer l’huile. Quand le corps gras est assez chaud, faire dorer les boulettes de 3 à 4 minutes de chaque côté. Ajouter le mélange de la laque et porter à ébullition. Poursuivre la cuisson pendant 6 à 8 minutes ou jusqu’à ce que les boulettes soient bien enduites de sauce. Servir et déguster avec plaisir.

Et vous, est-ce que la randonnée est une de vos activités d’été?

Trop frais!

Aujourd’hui, nous sommes allés faire une promenade en montagne. Au début, nous pensions prendre la télécabine, puis nous nous sommes aperçu qu’elle n’ouvrait pas avant le 4 juillet. Ce n’était pas un souci puisqu’il y a une route qui s’arrête un peu plus bas que la télécabine et qu’il y a plusieurs départs de randonnées. Cela allongeait un peu la promenade, mais rien de contraignant. Ensuite même si la météo s’annonçait chaude en plaine, nous avons vérifié la météo là haut… Disons que les 12° nous ont fortement encouragé à modifier notre projet. Nous avons tout simplement pris moins d’altitude que prévu!

Aujourd’hui, je vous propose une recette d’ailleurs : des pizzas arméniennes. J’ai pris cette recette dans le livre de Christelle Tanielian, Ensemble.

Pizzas arméniennes à la viande (Lahmajoun)
Pizzas arméniennes à la viande (Lahmajoun)
Pour 8 petites pizzas

Pâte
½ tasse et 2 cuillères à soupe ou 150 g d’eau tiède
¾ de cuillère à thé de levure sèche
¼ de cuillère à thé de sucre
1¾ tasse et ½ cuillère à soupe ou 250 g de farine
½ cuillère à thé de sel
1 cuillère à soupe d’huile végétal

Garniture
½ oignon
¼ de poivron rouge
1 petite gousse d’ail
½ tasse ou 125 g de purée de tomate*
½ tasse ou 20 g de persil plat frais
2 cuillères à soupe ou 7 g de feuilles de menthe fraîche
125 g de boeuf haché**
½ cuillère à thé de piment d’Alep ou de paprika doux
½ cuillère à soupe de mélasse de grenade
¾ de cuillère à thé de tahini ou de purée de sésame
¾ de cuillère à thé de pâte de tomate
¼ de cuillère à thé de cumin moulu
¼ de cuillère à thé de coriandre moulue
Sel et poivre

Pâte
Dans un petit bol, mélanger l’eau, la levure et le sucre. Laisser reposer pendant 10 à 15 minutes.

Dans un bol, mélanger la farine et le sel. Former un puit au centre et verser l’eau contenant la levure. Ajouter l’huile. Mélanger pour obtenir une pâte.

Sur un plan de travail légèrement enfariné, pétrir la pâte pendant 8 minutes ou jusqu’à ce que la pâte soit homogène et lisse. Déposer la pâte dans un bol légèrement huilé. Couvrir le bol d’un ligne propre et laisser la pâte lever pendant 1 heure dans un endroit chaud et sec.

Garniture
Au couteau ou à l’aide d’un robot culinaire muni d’une lame en « s », hacher très finement l’oignon, le poivron, l’ail, le persil et la menthe. Déposer le tout dans un bol et ajouter le boeuf haché, la purée de tomate, le piment d’Alep, la mélasse de grenade, le tahini, la pâte de tomate, le cumin, la coriandre. Saler et poivrer. Vérifier l’assaisonnement de la garniture en faisant cuire dans une poêle anti-adhésive 1 cuillère à thé du mélange. Rectifier l’assaisonnement au besoin.

Préchauffer le four à 200°C (400°F).

Sur un plan de travail légèrement enfariné, diviser la pâte en 8 et abaisser chaque morceau en un disque d’environ 14 cm (5½ de diamètre).

Déposer les disques de pâte sur une plaque de cuisson recouverte de papier parchemin. Sur chaque disque de pâte, étaler finement l’équivalent de 2 cuillères à soupe de garniture.

Enfourner et cuire dans la partie inférieur du four pendant 8 à 10 minutes. Placer ensuite les pizzas sous le grill (broil) pendant 1 à 2 minutes ou jusqu’à ce que les bords des pizzas soient légèrement dorés. Servir et déguster avec plaisir en arrosant de jus de citron.

*Vous pouvez remplacer la purée de tomate par une grosse tomate fraîche que vous aurez fait blanchir puis peler. Dans ce cas, il faut la hacher finement comme l’oignon.
**J’imagine très bien refaire ce genre de pizzas en variants la garniture et pourquoi pas en utilisant de la chair à saucisse…

Vacances annulées…

Comme les derniers étés, nous étions censé aller en Italie. En début de semaine, la Confédération annonçait que la frontière vers l’Italie serait fermé jusqu’en début juillet. Nos vacances étant en fin juin, nous avons pris la décision d’annuler nos vacances puisque nous devions le faire avant la fin de semaine. Vendredi au milieu de l’après-midi, nous avons eu une confirmation pour l’annulation de l’hôtel… et 2 heures plus tard, les nouvelles nous annonçaient que la frontière vers l’Italie serait ouverte dès le 15 juin. Sur le moment, la colère m’a envahi, mais après tout, nos vacances n’auraient certainement pas été aussi plaisantes que les autres années. Est-ce que la piscine sera accessible? Comment sera géré l’accès au mini-golf? De quoi aura l’air le déjeuner habituellement sous forme de buffet? Et est-ce qu’il sera facile d’avoir des places dans nos restaurants préférés? Bref, autant de questions auxquelles je n’aurais pas de réponses et autant de réponses qui ne viendront pas rendre moins plaisantes mes vacances. Nous parcourons la Suisse à la place. De plus pour Mini-nous et moi, nous verrons si nous pourrons prendre un vol pour le Québec cet été…

Dans les recettes réconfortantes et qui a un petit goût d’ailleurs, je vous propose une soupe de style thaï au curry, poulet et nouille. J’ai pris cette recette sur Tasty où j’ai apporté quelques modifications pour qu’elle plaise à toute la famille.

Soupe thaï au poulet et au curry
Soupe thaï au poulet et au curry
Pour 3 personnes*

1 cuillère à soupe d’huile de coco
2 gousses d’ail
½ cuillère à soupe de gingembre frais haché
½ à 1½ cuillère à soupe de pâte de curry rouge
1 tasse ou 250 g de lait de coco régulier ou allégé**
1½ tasse ou 375 g de bouillon de légumes
½ cuillère à soupe de sirop d’érable
110 g (4 onces) de nouille de riz
150 g de poulet cuit, effiloché***
1 tasse ou 150 g de brocoli coupé en petits fleurons
½ cuillère à soupe de jus de lime
Sel

Porter une casserole d’eau à ébullition. Quand l’eau bout, saler généreusement et ajouter le brocoli. Cuire pendant 4 à 6 minutes****. Égoutter le brocoli et le plonger dans de l’eau froide. Égoutter le brocoli de nouveau et réserver.

Éplucher et hacher finement les gousses d’ail.

Dans une grande casserole, faire fondre l’huile de coco. Quand le corps gras est chaud, ajouter l’ail et le gingembre. Cuire pendant 2 à 3 minutes. Ajouter la pâte de curry et poursuivre la cuisson pendant 2 minutes. Ajouter le lait de coco. Veiller à bien délayer le curry dans le lait de coco avant d’ajouter le bouillon de légumes. Porter à ébullition.

Ajouter le sirop d’érable et les nouilles de riz. Puis, réduire le feu pour que la soupe bouille doucement. Cuire pendant 2 minutes en brassant régulièrement pour éviter que les nouilles collent entre elles.

Ajouter le poulet et le brocoli. Cuire pendant 3 à 5 minutes. Ajouter le jus de lime. Saler au goût et servir. Déguster avec plaisir.

*Vous pouvez doubler la recette.
**Le lait de coco régulier apporte plus de parfum dans la soupe, mais le lait de coco allégé donne une meilleure texture à la soupe. Choisissez la lait que vous préférez.
***Pour une version végétarienne, remplacer le poulet par 100 g de tofu soyeux coupé en cubes.
****Pour que le brocoli garde une texture un peu plus croquante, cuisez-le pendant 4 minutes ou moins. Si vous l’aimez plus tendre, cuisez-le pendant 6 minutes.

Et vous, est-ce que vos vacances sont modifiées?

Inquiétudes agricoles…

Hier, il a plu et lorsque l’on entend les gouttes d’eau claquer sur le toit, nous pensons immédiatement aux fruits. En l’occurence, mon chéri et moi avons pensé aux fraises de mes beaux-parents. Chaque été, c’est la même chose : nous nous inquiétons pour les cultures, les récoltes en cours et les dégâts qui pourraient en découler. Heureusement, la pluie n’a pas fait trop de dégât sur la fraisière et les température de cette semaine devrait plus plaire à ces petites pépites rouges. J’espère que la météo restera gentille…

D’autre part aujourd’hui, je vous propose une recette végétarienne de boulettes suédoises. J’ai pris cette recette dans le livre Famille futée 4.

Boulettes suédoises végé
Boulettes suédoises végé
Pour 3 personnes

Boulettes
1 oignon
200 à 225 g de tofu ferme
½ tasse ou 50 g de noix de Grenoble
½ cuillère à thé d’huile végétale
⅓ de tasse et 2 cuillères à thé ou 93 g de bouillon de légumes
  ou de champignons*
½ tasse ou 80 g de flocons d’avoine
2 cuillères à soupe de graines de lin moulues
1 cuillère à soupe de moutarde de Dijon
½ cuillère à thé de poudre d’ail
½ cuillère à thé de muscade moulue
1 cuillère à thé de piment de la Jamaïque moulu

Sauce
1½ tasse ou 375 g de bouillon de légumes ou
  de champignons
1 cuillère à soupe de fécule de maïs ou de maïzena
½ cuillère à thé de piment de la Jamaïque moulu
¼ de cuillère à thé de muscade moulue
½ tasse ou 125 g de préparation crémeuse au soja**

Sel et poivre

Boulettes
Préchauffer le four à 180°C (375°F). Tapisser une plaque de cuisson de papier parchemin.

Dans le bol d’un robot culinaire muni d’une lame en « s », déposer l’oignon coupé grossièrement, le tofu et les noix de Grenoble. Mixer pour obtenir un mélanger haché finement.

Dans une poêle, verser l’huile et la faire chauffer. Quand le corps gras est chaud, ajouter la préparation de tofu et cuire pendant 7 minutes. Retirer la poêle du feu et ajouter le bouillon de légumes, les graines de lin, la moutarde, la poudre d’ail, la muscade et le piment de la Jamaïque. Poivrer généreusement et ajouter une pincée de sel.

Verser le mélange dans le robot culinaire et mixer pour obtenir une préparation homogène. Prélever environ 1 cuillère à soupe et façonner en boulette. Déposer la boulette sur la plaque de cuisson et répéter l’opération jusqu’à épuisement du mélange. Enfourner et cuire pendant 30 minutes.

Sauce
Dans la poêle qui a servi à cuire le tofu, hors du feu, mélanger le bouillon, la fécule de maïs, le piment de la Jamaïque et la muscade. Porter le mélange à ébullition. Quand le mélange bout, réduire le feu et ajouter la préparation crémeuse de soja. Laisser la sauce mijoter pendant 20 minutes. Saler et poivrer au besoin.

Servir les boulettes nappées de sauce et déguster avec plaisir.

*Le bouillon de champignons serait plus savoureux que le bouillon de légumes.
**Utilisez la préparation crémeuse de votre choix : au soja, à la noix de cajou, etc. Vous pouvez également réaliser la recette avec de la crème…

Et vous, est-ce qu’il vous arrive de penser aux agriculteurs lorsqu’il pleut?

Comment varier?

Actuellement, j’achète régulièrement de la viande hachée en plus grande quantité pour élaborer deux repas. Pendant un moment, j’ai jonglé entre les sauces de style bolognaise, les boulettes et les hachis. Un peu lasse, je me demandais quoi faire avec la deuxième portion de viande hachée de la semaine et là, j’ai eu une idée inhabituelle : un chili! Il y a très longtemps que je n’en avais pas fait : mon chéri n’en raffole pas et le cumin n’aide pas. Cependant, j’en avais envie et j’ai imposé.

Comme j’ai pensé un peu tard à ce plat, j’ai cherché une recette qui ne demandait pas 1 heure de cuisson. De plus en regardant diverses recettes, j’ai remarqué que certaines contenaient des légumes que je n’aurais pas pensé à ajouter dans un chili. J’ai opté pour une recette de Ricardo issue de son magazine volume 16, numéro 5, dans laquelle j’ai intégré de la courgette.

Chili de boeuf
Chili de boeuf
Pour 2 personnes

200 g de boeuf haché
1 cuillère à soupe d’huile végétale
1 oignon
1 gousse d’ail
1 courgette*
½ cuillère à soupe de poudre de chili
½ cuillère à thé de poudre d’oignon
¼ de cuillère à thé de coriandre moulue
¼ de cuillère à thé de paprika
½ cuillère à thé cumin moulu
1 pincée de chipotle moulu(facultatif)
¾ de tasse et 1 cuillère à soupe ou 200 g de purée de tomate
½ tasse ou 125 g de bouillon de poulet
Sel et poivre

Hacher l’oignon et l’ail. Couper en petits dés les courgettes.

Dans une casserole, chauffer l’huile. Quand le corp gras est chaud, ajouter le boeuf haché et l’émietter à l’aide d’un ustensile. Ajouter l’oignon, la courgette et l’ail. Poursuivre la cuisson jusqu’à ce que la viande et les légumes soient dorés. Saler et poivrer.

Ajouter la poudre de chili, la poudre d’oignon, la coriandre, le paprika, le cumin, le chipotle, la purée de tomate et le bouillon de poulet. Réduire le feu et laisser mijoter pendant 20 minutes ou jusqu’à ce que le chili ait épaissi. Servir avec des pommes de terre, du riz ou des pâtes. Ajouter du fromage si désiré et déguster avec plaisir.

*Vous pouvez mettre les légumes de votre choix : poivron, maïs, etc.

Et vous, la viande hachée vous inspire quelles recettes?