Mot-clé : sirop d’érable

Beau, tempétueux et plus chaud…

Cette semaine le temps à beaucoup varié dans ma région. Nous avons eu droit à quelques journées nuageuses avant de retrouver des journées plus ensoleillées où les températures fleuretaient avec les 14°C. Ensuite, nous avons eu droit à un temps gris avec des vents tempétueux, mais sans gravité. Lorsque j’ai regardé les prévisions météorologiques, ce temps gris et venteux devait se prolonger jusqu’à dimanche. C’est seulement sur l’heure du midi que je me suis rendu compte que la journée était bien ensoleillée et qu’elle aurait été parfaite pour une matinée de ski…

En attendant de voir ce que la semaine prochaine nous réserve, je vous propose une recette de cuisses de canard braisée. J’ai pris cette recette dans le livre Bistro, bistro de Jean-François Plante.

Braisé de cuisses de canard aux échalotes, au riesling et au parfum d'érable
Braisé de cuisses de canard aux échalotes, au riesling
et au parfum d’érable

Pour 2 à 3 personnes

1 cuillère à soupe de gras de canard
10 échalotes*
5 gousses d’ail
2 cuisses de canard
2½ cuillères à soupe de sirop d’érable
1½ tasse ou 375 g de riesling**
2 tasses de bouillon de canard ou de volaille
3 branches de thym
1 cuillère à thé de beurre, tempéré
1 cuillère à thé de farine
Sel et poivre

Éplucher les échalotes et les gousses d’ail.

Dans un petit bol, mélanger le beurre et la farine. Réserver.

Dans une cocotte, faire fondre le gras de canard. Ajouter les échalotes et les gousses d’ail. Saler et poivrer. Faire dorer pendant 4 minutes. Retirer les échalotes et les gousses d’ail de la cocotte, puis les réserver.

Dans la même cocotte, saisir les cuisses de canard de tous les côtés. Saler et poivrer. Retirer les cuisses de la cocotte et réserver.

Toujours dans la même cocotte, remettre les échalotes et les gousses d’ail. Ajouter le sirop d’érable et faire caraméliser pendant 3 à 4 minutes. Déglacer avec le riesling et laisser réduire pendant 5 minutes. Verser le bouillon et ajouter les cuisses de canard ainsi que le thym. Couvrir et laisser mijoter à feu doux pendant 3 heures.

Prélever environ ½ tasse ou 125 g du jus de cuisson des cuisses de canard et verser dans une casserole. Porter à ébullition et laisser réduire pendant 5 minutes. Incorporer le mélange de beurre et de farine en fouettant bien. Cuire jusqu’à ce que la sauce épaississe.

Servir les cuisses de canard avec la sauce. Déguster avec plaisir.

*Vous pouvez mettre moins d’échalotes si désiré.
**Il est possible de remplacer le riesling par un autre vin blanc.

Et vous, est-ce que vous avez du beau temps en ce dimanche?

Combien de médailles?

Je ne sais pas si vous regardez les Jeux Olympiques. Je dirais dans mon cas, cela dépend des horaires de diffusion. C’est seulement hier que je me suis demandé combien de médailles la Canada avait cumulées! Bref cette année, je ne suis pas très attentive aux Jeux : j’ai écouté un peu plus en fin de semaine, mais si la télévision n’avait pas été allumée, je crois que je n’aurais rien vu de cette compétition!

Aujourd’hui, je vous propose une petite recette rapide et idéal comme collation. Il s’agit de barres aux flocons d’avoine, chocolat et beurre d’arachides. J’ai pris cette recette sur le blog La Cuisine de Bernard.

Barres aux flocons d'avoine, chocolat et beurre d'arachides
Barres aux flocons d’avoine, chocolat et beurre d’arachides
Pour 8 à 10 personnes

2 cuillères à soupe ou 30 g d’huile de coco*, fondu
3 cuillères à soupe ou 45 g de beurre d’arachides
¼ de tasse et 2¼ de cuillères à thé ou 95 g de sirop d’érable
3½ cuillères à soupe ou 40 g de cassonade ou de sucre roux
1 cuillère à thé d’extrait de vanille
1 tasse et 3½ cuillères à soupe ou 120 g de flocons d’avoine
⅓ de tasse et 1 cuillère à soupe ou 40 g de flocons d’avoine,
  réduit en poudre
⅔ de tasse ou 80 g de noix de Grenoble**
80 g (3 onces) de chocolat noir

Préchauffer le four à 180°C (350°F). Chemiser de papier parchemin un moule rectangulaire d’environ 10 par 30 cm (4 pouces par 12 pouces).

Hacher les noix de Grenoble et le chocolat noir. Réserver.

Dans un bol, mélanger l’huile de coco fondu, le beurre d’arachides, le sirop d’érable, la cassonade et l’extrait de vanille. Incorporer les flocons d’avoine ainsi que ceux réduit en poudre. Ajouter les noix de Grenoble et le chocolat noir. Bien mélanger.

Verser le mélange dans le moule préparer et bien presser pour égaliser la surface. Enfourner et cuire pendant 18 à 20 minutes.

Laisser totalement refroidir avant de démouler. Couper en barres d’environ 3 cm (1³⁄₁₆ pouce) de large. Conserver dans une boîte qui ferme hermétiquement. Déguster avec gourmandise.

*Vous pouvez remplacer l’huile de coco par du beurre.
**Il est possible d’utiliser d’autres noix : noisettes, amandes, pacances, etc.

Et vous, y a-t-il une compétition qui vous a marquée pendant ces Jeux?

C’est journée que l’on ne voit pas…

Aujourd’hui aura été une journée que l’on ne voit pas filer. Entre un rendez-vous ce matin, l’activité de Mini-nous cet après-midi, un achat à faire dans une commune, un truc à récupérer dans une autre commune à l’opposé et le début du réaménagement de la chambre de Mini-nous, je me demandais comment je pourrais écrire cet article. Entre tout ça, j’ai aussi réussi à préparer un pain… qui aura attendu un peu trop longtemps pendant sa deuxième levée! Bref, je ne vais pas m’attarder, il y a encore quelques petits tâches que je dois terminer aujourd’hui.

Cette fois, je vous propose une recette réconfortante : un pouding chômeur. La spécificité de cette recette est de contenir moins de sucre que de coutume tout en gardant le même plaisir. J’ai pris cette recette dans le magazine Ricardo volume 19, numéro 4.

Pouding chômeur à l'érable moins sucré
Pouding chômeur à l’érable moins sucré
Pour 8 personnes

Sauce
4 poires mûres
1½ tasse ou 375 g d’eau
½ tasse ou 160 g de sirop d’érable
1 cuillère à soupe de fécule de maïs ou de maïzena

Gâteau
1 tasse ou 140 g de farine
½ cuillère à soupe de poudre à pâte ou de levure chimique
1 pincée de sel
¼ de tasse ou 55 g de beurre non salé, tempéré
⅓ de tasse ou 67 g de sucre
1 oeuf
⅓ de tasse ou 80 g de lait
½ cuillère à thé d’extrait de vanille

Sauce
Éplucher, épépiner et couper en cubes les poires. Déposer les poires dans robot de type « blender » et ajouter l’eau, le sirop d’érable et la fécule de maïs. Mixer pour obtenir un mélange lisse.

Verser la préparation dans une casserole et porter à ébullition. Quand la préparation bout, la verser dans un moule d’une contenance de 2,5 litres (10 tasses). Réserver.

Gâteau
Préchauffer le four à 180°C (350°F).

Dans un bol, mélanger la farine, la poudre à pâte et le sel.

Dans un autre bol, fouetter le beurre avec le sucre. Incorporer l’oeuf ainsi que la vanille. Fouetter jusqu’à ce que le mélange soit homogène. À l’aide d’une spatule, incorporer la préparation de farine en alternant avec le lait.

Répartir la pâte sur la sauce en la déposant à la cuillère. Déposer le moule sur une plaque de cuisson et enfourner. Cuire pendant 40 minutes ou jusqu’à ce qu’un cure-dent inséré au centre du gâteau en ressorte propre. Laisser tiédir au moins 15 minutes avant de servir et de déguster avec gourmandise.

Et vous, mercredi tranquille ou sur les chapeaux de roues?

Je finalise…

C’est la première fois depuis plusieurs années que j’ai du mal à choisir mon menu du 1er août. Il n’est pas rare qu’une semaine avant, mon menu soit choisi et que j’ai planifié l’exécution des différentes recettes. J’ai eu quelques idées différentes pour les accompagnements, mais je peine à trouver comment préparer certains éléments. Le pire, c’est que je n’avais pas la moindre idée pour le dessert jusqu’à quelques minutes! Avant la fin de la journée, j’espère finir la sélection des recettes et d’avoir préparé ma liste de course.

En attendant de vous revenir avec les recettes du 1er août, je vous propose une recette végétalienne : des brochettes de tofu à la grecque. J’ai pris cette recette sur le blog d’Une maman végane.

Brochettes de tofu à la grecque
Brochettes de tofu à la grecque
Pour 3 personnes

½ tasse ou 105 g d’huile d’olive
¼ de tasse ou 15 g de levure alimentaire
2 cuillères à soupe de jus de citron
1 cuillère à soupe de moutarde de Dijon
1 cuillère à soupe de sirop d’érable
1 cuillère à thé d’origan séché
1 cuillère à thé de thym séché
¼ de cuillère à thé de sel
Poivre au goût
400 à 450 g de tofu*

Dans un bol, mélanger l’huile d’olive, la levure alimentaire, le jus de citron, la moutarde, le sirop d’érable, l’origan, le thym, le sel et le poivre.

Éponger soigneusement le tofu et le défaire en gros morceaux ou le couper en cubes. Ajouter les morceaux de tofu dans la marinade et réfrigérer pendant 1 heure ou toute une nuit.

Enfiler les morceaux de tofu sur un pique à brochette.

Dans une poêle, verser un peu d’huile. Quand la poêle est bien chaude, ajouter les brochettes et cuire jusqu’à ce que le tofu soit grillé en les retournant à 2 ou 3 reprises pendant la cuisson.

Bonne journée!

Vie plate?

Actuellement, il y a une petit train-train quotidien qui s’est établi et soyons honnête, il ne se passe pas grand chose. Je ne considère pas pour autant que ma vie est plate, mais le fait est que je n’ai rien à vous raconter. Aucune péripétie, peu de maladresse, rien de rocambolesque… un desert de tranquillité qui est des plus agréable, mais peu inspirant pour écrire.

Aujourd’hui pour mettre un extravagance, je vous propose un gâteau à l’érable. C’est le gâteau que j’ai préparé pour l’anniversaire de mon beau-père : il est simple, assez rapide et le gâteau sans le glaçage plaira grandement à ceux qui ont la dent peu sucrée. J’ai pris cette recette sur le site de Trois fois par jour.

Gâteau à l'érable
Gâteau à l’érable
Pour 8 personnes

Gâteau
1½ tasse ou 210 g de farine
2 cuillère à thé de poudre à pâte ou de levure chimique
1 pincée de sel
½ tasse ou 110 g de beurre non salé, tempéré
¾ de tasse ou 240 g de sirop d’érable
2 oeufs
¾ de tasse ou 187 g de lait

Glaçage*
¼ de tasse ou 55 g de beurre non salé, tempéré
⅓ de tasse ou 125 g de beurre d’érable**
½ tasse ou g 65 g de sucre glace

Gâteau
Préchauffer le four à 180°C (350°F). Beurre un moule rectangulaire de 20 cm par 10 cm (8 pouces par 4 pouces) ou un moule rond à charnière de 16 cm de diamètre.

Dans un bol, mélanger la farine, la poudre à pâte et le sel.

Dans un autre bol, fouetter le beurre avec le sirop d’érable. Ajouter un oeuf à la fois en fouettant bien entre chaque ajout. Incorporer la préparation de farine en alternant avec le lait.

Verser la pâte dans le moule, enfourner et cuire pendant 50 minutes ou jusqu’à ce qu’un cure-dent inséré au centre du gâteau en ressorte propre. Laisser totalement refroidir le gâteau avant de le démouler.

Glaçage
Dans un bol, fouetter le beurre avec le beurre d’érable et le sucre glace jusqu’à ce que le mélange soit lisse et homogène.

Couper le gâteau en deux dans le sens de l’épaisseur. Répartir une partie du glaçage sur une des tranches du gâteau. Superposer l’autre étage de gâteau et décorer avec le glaçage. Conserver le gâteau au réfrigérateur. Déguster avec gourmandise.

*J’ai réduit la quantité de glaçage de moitié, mais vous pouvez doubler la recette pour revenir aux quantités d’origines.
**Si vous n’avez pas de beurre d’érable, vous pouvez en préparer avec du sirop d’érable. Dans une casserole, verser ⅓ de tasse ou 125 g de sirop d’érable et faire bouillir jusqu’à 112°C (234°F). Retirer du feu et laisser l’écume retomber. Verser le liquide dans un grand bol et réfrigérer pendant 1 à 2 heures. Brasser à la main ou mixer le mélange à l’aide d’un robot sur socle jusqu’à ce que le mélange palisse. Verser le mélange obtenu dans un pot et réfrigérer jusqu’au moment de l’utiliser.