Mot-clé : sirop d’érable

Activité d’automne?

Alors que les flancs des montagnes se partent de couleurs, je me rends compte que nous n’avons pas vraiment d’activité d’automne. Pendant cette période, nous ne faisons pas de balade particulière, nous ne faisons pas d’activité liée à cette saison et nous ne fréquentons pas non plus une des fêtes environnantes. Pour tout dire, il est même rare que nous mangions un repas de chasse… mon chéri n’est pas vraiment friand de la chasse et il préfère largement les steaks de chevreuil (qui est plutôt du cerf) sur le barbecue de beau-papa au Québec.

En attendant que je réalise des recettes d’automne, je vous propose une recette de poulet épicé à l’ananas rôti. J’ai pris cette recette dans le magazine Ricardo volume 20, numéro 6.

Poulet épicé à l'ananas rôti
Poulet épicé à l’ananas rôti
Pour 3 personnes

1 cuillère à soupe d’huile d’olive
1 cuillère à soupe de ketchup
1 cuillère à soupe de vinaigre de cidre
1 cuillère à soupe de sirop d’érable
½ cuillère à thé de paprika ou de paprika fumé*
½ cuillère à thé d’assaisonnement au chili**
1 tasse ou 145 g d’ananas frais***
1 courgette (facultatif)
300 g de poitrines de poulet
Sel et poivre

Dans un bol, mélanger le ketchup, le vinaigre de cidre, le sirop d’érable, le paprika et l’assaisonnement au chili. Réserver.

Couper l’ananas en dés. Couper en demi-rondelles la courgette. Couper les poitrines de poulet en dés.

Dans une poêle, chauffer ½ cuillère à soupe d’huile. Quand le corps gras est bien chaud, faire doré l’ananas pendant environ 2 minutes. Retirer de la poêle et réserver.

Dans la même poêle, faire revenir les courgettes pendant 5 minutes. Retirer les courgettes de la poêle et réserver.

Ajouter le restant d’huile dans la poêle et faire dorer les dés de poulet. Saler et poivrer. Remettre les dés d’ananas ainsi que les courgettes dans la poêle et ajouter la sauce. Bien mélanger. Couvrir et laisser mijoter pendant 5 minutes ou jusqu’à ce que le poulet soit cuit. Saler et poivrer au besoin.

Servir avec du riz et déguster avec plaisir.

*J’ai utilisé du paprika classique, car pour l’instant, je n’ai jamais goûté de paprika fumé qui me plaise.
**Si vous avez que de la poudre de chili, il suffit d’utiliser une majorité de poudre de chili et de compléter en part égale avec de la poudre d’oignon et de l’origan.
***Vous pouvez utiliser de l’ananas en boîte, par contre le résultat sera différent.<

Il y a bien une balade qui me fait envie pour profiter des couleurs… mais je ne pense pas que Mini-nous soit motivé ni que ce soit facile avec Petit-coeur dans le porte-bébé.

Mauvais paquet…

J’ai commandé quelque chose au Québec et j’ai reçu un courriel m’informant que l’envoi avait été effectué le 29 août. Plus de 6 semaines se sont écoulées ce qui est un peu inhabituel, mais l’entreprise indique des délais allant jusqu’à 2 mois. Hier, j’ai reçu un colis, je regarde rapidement les mots sur l’étiquette : ça vient du Québec, donc c’est le colis que j’attends depuis des semaines! En fait, non… La semaine dernière, j’ai commandé des livres québécois chez Renaud-Bray et c’est cette commande qui est arrivée. Je ne vous dis pas ma tête quand j’ai ouvert le paquet et que le contenu n’était absolument pas ce que j’attendais. C’est la deuxième fois que je commande chez Renaud-Bray depuis que je vis en Suisse : le service est rapide et l’emballage est top. Je ne vais pas nier que les frais de port sont élevés, mais quand on connaît les prix de Poste Canada pour les envois vers la Suisse, c’est tout à fait acceptable.

Dans un autre ordre d’idée, je vous propose une recette de brioches roulées aux pommes et aux pacanes. J’ai pris cette recette sur le site de Fooby.

Brioches roulées aux pommes et aux pacanes
Brioches roulées aux pommes et aux pacanes
Pour 9 personnes

Brioche
1¾ tasse ou 250 g de farine
½ cuillère à thé et 2 pincées de sel
½ cuillère à soupe de sucre
½ cuillère à thé de cannelle
½ cuillère à soupe de levure sèche
2 cuillères à soupe ou 25 g de beurre non salé, tempéré
½ tasse ou 125 g de lait tiède
1 petit oeuf ou ½ oeuf

Garniture aux pacanes
¼ de tasse et 1 cuillère à soupe ou 75 g de lait
5 cuillères à thé de sirop d’érable
¼ de tasse ou 50 g de cassonade ou de sucre roux
2 cuillères à soupe ou 25 g de beurre non salé
½ tasse ou 100 g de pacanes ou de noix de pécan hachés
¼ de cuillère à thé de fleur de sel

Garniture aux pommes
2 pommes
2½ cuillères à thé ou 15 g de sucre
2¼ cuillères à thé de cannelle
2 cuillères à soupe ou 25 g de beurre non salé

Brioche
Dans un bol, mélanger la farine, le sel, le sucre, la cannelle et la levure. Ajouter le beurre, le lait et l’oeuf. Pétrir jusqu’à ce que la pâte soit lisse et souple. Couvrir d’un linge propre et laisser lever dans un endroit à l’abri des courants d’air pendant 1h30.

Garniture aux pacanes
Beurrer un moule allant au four d’un contenance d’au moins 1,5 litre (6 tasses).

Dans une casserole, verser le lait, le sirop d’érable, la cassonade et le beurre. En brassant, porter à ébullition et laisser mijoter pendant deux minutes. Retirer du feu et ajouter les pacanes. Verser dans le moule préparé. Saupoudrer de fleur de sel.

Garniture aux pommes
Râper les pommes et les déposer dans un bol. Ajouter le sucre, la cannelle et le beurre. Bien mélanger et réserver.

Façonnage
Sur un plan de travail légèrement enfariné, abaisser la pâte en un rectangle de 30 cm par 35 cm (12 pouces par 14 pouces). Répartir la garniture aux pommes en laissant une bordure libre d’environ 1 cm (⅜ de pouce). Commencer à rouler la pâte sur elle-même en partant du côté le plus long. Découper en 9 rondelles de taille similaire, puis les déposer sur la garniture aux pacanes. Couvrir et laisser lever pendant 45 minutes.

Préchauffer le four à 200°C (400°F).

Enfourner et cuire pendant 40 minutes. Sortir du four, laisser tiédir pendant 5 à 10 minutes et démouler. Laisser refroidir et déguster avec gourmandise.

Et vous, est-ce que vous avez de la patience avec les envois qui prennent plus de 6 semaines à arriver?

Malaise…

Cette semaine pendant un apéro, je discutais avec deux personnes que j’apprécie beaucoup. La conversation a pris une drôle de direction et je ne me suis pas sentie à l’aise. C’est le genre de sujet auquel où je n’ai plus envie de prendre part ni d’alimenter. J’ai écouté et j’ai hésité à exprimer mon malaise. Après, j’ai peut-être pris la conversation plus au sérieux qu’elle ne l’était et aussi… je n’étais sans doute pas assez avinée contrairement à mes deux amis.

Dans un autre registre, je vous propose une recette de tofu épicé aux arachides. Cette recette est issue du livre La Cuisine de Jean-Philippe.

Tofu épicé aux arachides
Tofu épicé aux arachides
Pour 2 personnes

1 cuillère à soupe d’huile végétale
1 échalote
1 gousse d’ail
1 cuillère à soupe de sauce soja
1 cuillère à soupe de ketchup
¼ de tasse ou 70 g de beurre d’arachide
½ cuillère à soupe de sirop d’érable
½ tasse ou 125 g de bouillon de légumes
¼ de cuillère à thé de sauce sriracha
200 g de tofu ferme

Hacher l’échalote et l’ail. Couper en dés le tofu.

Dans une poêle, chauffer l’huile. Quand le corps gras est chaud, faire revenir l’ail et l’échalote pendant 2 minutes. Ajouter la sauce soja, le ketchup, le beurre d’arachide, le sirop d’érable, le bouillon de légumes et la sauce sriracha. Bien mélanger.

Ajouter les cubes de tofu et porter à ébullition. Laisser cuire jusqu’à ce que la sauce ait épaissi. Servir avec du riz et déguster avec plaisir.

Et vous, est-ce qu’il y a certains types de conversation où vous ne prêtez plus votre voix?

Beau, tempétueux et plus chaud…

Cette semaine le temps à beaucoup varié dans ma région. Nous avons eu droit à quelques journées nuageuses avant de retrouver des journées plus ensoleillées où les températures fleuretaient avec les 14°C. Ensuite, nous avons eu droit à un temps gris avec des vents tempétueux, mais sans gravité. Lorsque j’ai regardé les prévisions météorologiques, ce temps gris et venteux devait se prolonger jusqu’à dimanche. C’est seulement sur l’heure du midi que je me suis rendu compte que la journée était bien ensoleillée et qu’elle aurait été parfaite pour une matinée de ski…

En attendant de voir ce que la semaine prochaine nous réserve, je vous propose une recette de cuisses de canard braisée. J’ai pris cette recette dans le livre Bistro, bistro de Jean-François Plante.

Braisé de cuisses de canard aux échalotes, au riesling et au parfum d'érable
Braisé de cuisses de canard aux échalotes, au riesling
et au parfum d’érable

Pour 2 à 3 personnes

1 cuillère à soupe de gras de canard
10 échalotes*
5 gousses d’ail
2 cuisses de canard
2½ cuillères à soupe de sirop d’érable
1½ tasse ou 375 g de riesling**
2 tasses de bouillon de canard ou de volaille
3 branches de thym
1 cuillère à thé de beurre, tempéré
1 cuillère à thé de farine
Sel et poivre

Éplucher les échalotes et les gousses d’ail.

Dans un petit bol, mélanger le beurre et la farine. Réserver.

Dans une cocotte, faire fondre le gras de canard. Ajouter les échalotes et les gousses d’ail. Saler et poivrer. Faire dorer pendant 4 minutes. Retirer les échalotes et les gousses d’ail de la cocotte, puis les réserver.

Dans la même cocotte, saisir les cuisses de canard de tous les côtés. Saler et poivrer. Retirer les cuisses de la cocotte et réserver.

Toujours dans la même cocotte, remettre les échalotes et les gousses d’ail. Ajouter le sirop d’érable et faire caraméliser pendant 3 à 4 minutes. Déglacer avec le riesling et laisser réduire pendant 5 minutes. Verser le bouillon et ajouter les cuisses de canard ainsi que le thym. Couvrir et laisser mijoter à feu doux pendant 3 heures.

Prélever environ ½ tasse ou 125 g du jus de cuisson des cuisses de canard et verser dans une casserole. Porter à ébullition et laisser réduire pendant 5 minutes. Incorporer le mélange de beurre et de farine en fouettant bien. Cuire jusqu’à ce que la sauce épaississe.

Servir les cuisses de canard avec la sauce. Déguster avec plaisir.

*Vous pouvez mettre moins d’échalotes si désiré.
**Il est possible de remplacer le riesling par un autre vin blanc.

Et vous, est-ce que vous avez du beau temps en ce dimanche?

Combien de médailles?

Je ne sais pas si vous regardez les Jeux Olympiques. Je dirais dans mon cas, cela dépend des horaires de diffusion. C’est seulement hier que je me suis demandé combien de médailles la Canada avait cumulées! Bref cette année, je ne suis pas très attentive aux Jeux : j’ai écouté un peu plus en fin de semaine, mais si la télévision n’avait pas été allumée, je crois que je n’aurais rien vu de cette compétition!

Aujourd’hui, je vous propose une petite recette rapide et idéal comme collation. Il s’agit de barres aux flocons d’avoine, chocolat et beurre d’arachides. J’ai pris cette recette sur le blog La Cuisine de Bernard.

Barres aux flocons d'avoine, chocolat et beurre d'arachides
Barres aux flocons d’avoine, chocolat et beurre d’arachides
Pour 8 à 10 personnes

2 cuillères à soupe ou 30 g d’huile de coco*, fondu
3 cuillères à soupe ou 45 g de beurre d’arachides
¼ de tasse et 2¼ de cuillères à thé ou 95 g de sirop d’érable
3½ cuillères à soupe ou 40 g de cassonade ou de sucre roux
1 cuillère à thé d’extrait de vanille
1 tasse et 3½ cuillères à soupe ou 120 g de flocons d’avoine
⅓ de tasse et 1 cuillère à soupe ou 40 g de flocons d’avoine,
  réduit en poudre
⅔ de tasse ou 80 g de noix de Grenoble**
80 g (3 onces) de chocolat noir

Préchauffer le four à 180°C (350°F). Chemiser de papier parchemin un moule rectangulaire d’environ 10 par 30 cm (4 pouces par 12 pouces).

Hacher les noix de Grenoble et le chocolat noir. Réserver.

Dans un bol, mélanger l’huile de coco fondu, le beurre d’arachides, le sirop d’érable, la cassonade et l’extrait de vanille. Incorporer les flocons d’avoine ainsi que ceux réduit en poudre. Ajouter les noix de Grenoble et le chocolat noir. Bien mélanger.

Verser le mélange dans le moule préparer et bien presser pour égaliser la surface. Enfourner et cuire pendant 18 à 20 minutes.

Laisser totalement refroidir avant de démouler. Couper en barres d’environ 3 cm (1³⁄₁₆ pouce) de large. Conserver dans une boîte qui ferme hermétiquement. Déguster avec gourmandise.

*Vous pouvez remplacer l’huile de coco par du beurre.
**Il est possible d’utiliser d’autres noix : noisettes, amandes, pacances, etc.

Et vous, y a-t-il une compétition qui vous a marquée pendant ces Jeux?