Mot-clé : sirop d’érable

Un peu du Québec…

Maintenant, il y a un peu plus d’un an que je n’ai pas mis les pieds au Québec. J’avoue que j’ai hâte que la situation s’aplanisse et de pouvoir reprendre un vol pour aller voir ma famille et profiter du Québec. Un de mes plaisirs, c’est d’aller dans les librairies et d’acheter des ouvrages québécois. Il y a le livre de Loounie, le prochain livre de Ricardo, les livres de Geneviève O’Gleman, le dernier de Madame Labriski et bien d’autres que j’aimerais feuilleter.

En attendant, j’ai eu le plaisir de tomber sur un livre de Jean-Philippe Cyr dans une librairie suisse! Â peine feuilleté, il était hors de question que ce livre ne parte pas avec moi. Je vous propose donc une recette issue de son livre Les grands classiques véganes.

Tofu moutarde érable
Tofu moutarde érablee
Pour 2 personnes

Tofu
2 cuillères à soupe de fécule de maïs ou de maïzena
1 cuillères à soupe de levure alimentaire
½ cuillère à thé de sauge moulue*
½ cuillère à thé d’un mélange d’herbes (Provence,
  à l’italienne, etc.)
200 g de tofu ferme
½ cuillère à thé de sel

Sauce
1½ cuillère à soupe d’huile d’olive
1 échalote
1½ cuillère à soupe de cognac
1½ cuillère à soupe de sirop d’érable
1 cuillère à soupe de moutarde à l’ancienne
½ cuillère à soupe de moutarde de Dijon
¼ de tasse ou 62 g de bouillon de légumes
1 cuillère à soupe de levure alimentaire
Sel et poivre

Tofu
Préchauffer le four à 190°C (375°F).

Éponger le tofu pour retirer le plus d’eau possible. Couper en cubes le tofu.

Dans un bol, mélanger la fécule de maïs, la levure alimentaire, la sauce, le mélange d’herbes et le sel. Ajouter les cubes de tofu et bien mélanger. Quand les cubes sont bien enrobés, les déposer sur une plaque de cuisson recouverte de papier parchemin. Enfourner et cuire pendant 20 minutes. À mi-cuisson, retourner les cubes de tofu.

Sauce
Pendant que le tofu cuit au four, préparer la sauce. Hacher finement l’échalote.

Dans une poêle, chauffer l’huile d’olive. Ajouter les échalotes et faire revenir pendant environ 3 minutes. Déglacer avec le cognac et poursuivre la cuisson pendant 2 minutes. Ajouter le sirop d’érable, les moutardes, le bouillon de légumes et la levure alimentaire. Réduire le feu et laisser mijoter pendant 5 minutes. Saler et poivrer au goût.

Ajouter les cubes de tofu dans la sauce et servir sans attendre. Déguster avec plaisir.

*Si vous n’avez pas de sauge, n’hésitez pas à la remplacer par une autre herbe séchée.

Et vous, est-ce que vous habitez loin de votre famille?

Pédaler dans le vide…

Lundi et mardi ont été des journées intenses, mais pas efficace pour autant. Vous savez ces journées où vous n’avez pas une minute pour souffler, mais quand vous regarder le résultat, il n’y a pas grand chose qui a avancé malgré toute l’énergie que vous y avez mis. En commençant la semaine de cette manière, ça m’a déprimé. Aujourd’hui, j’ai l’impression de regagner un peu en efficacité et un peu moins ce sentiment de pédaler dans le vide. En espérant que la semaine se poursuive dans le bon sens.

Pour aujourd’hui, je vous propose une recette toute simple de croustade aux pommes. C’est une recette que j’ai relevé, il y a plusieurs années, qui provient de l’émission Cuisinez comme Louis.

Croustade aux pommes
Croustade aux pommes
Pour 6 à 8 personnes

5 à 6 pommes
3 cuillères à soupe de sirop d’érable*
½ tasse ou 100 g de cassonade ou de sucre roux**
¼ de tasse ou 35 g de farine
3 cuillères à soupe ou 41 g de beurre fondu
1 tasse ou 100 g de flocons d’avoine

Préchauffer le four à 190°C (375°F).

Éplucher, épépiner et couper en dés les pommes. Déposer les morceaux de fruits dans un plat de cuisson allant au four d’environ 20 cm de diamètre ou de côté. Ajouter le sirop d’érable et mélanger.

Dans un bol, mélanger la cassonade, la farine, les flocons d’avoine et le beurre fondu. Répartir ce mélange sur les pommes.

Enfourner et cuire pendant 30 à 35 minutes. Servir chaud, tiède ou froid et déguster avec gourmandise.

*Vous pouvez remplacer le sirop d’érable par du miel ou du sucre de votre choix.
**La recette originale propose d’utiliser ¾ de tasse ou 150 g de cassonade et de diviser ce sucre en deux : une moitié avec les pommes et l’autre dans le croustillant. Je trouve le résultat un peu trop sucré de cette manière. À vous de choisir ce que vous préférez faire.

Et vous, comment se déroule votre semaine?

Recette pour les lunchs!

Soit la rentrée à déjà eu lieu, soit elle arrive à grand pas. Et pour plusieurs personnes, il y a la question des lunchs qui vient. Dans mon cas, Mini-nous rentre dîner, alors les lunchs se résument à 1 ou 2 fois par années pour les sorties scolaires. De plus, les enfants de l’école de Mini-nous n’apportent pas de lunch : les repas sont inclus dans le service de garde du midi.

Cependant pour ceux qui sont confronté à cette éternelle question, une de mes recettes du 1er août peut venir à votre secours. Il s’agit d’un rôti de porc froid : parfait pour glisser dans un sandwich, une salade ou tout simplement pour changer des rouleaux de jambon. De plus, cette viande est également très agréable pour un souper. J’ai pris cette recette dans le magazine Ricardo volume 18, numéro 1.

Rôti de porc froid
Rôti de porc froid
Pour 6 à 8 personnes

1 kg de longe de porc désossé (ou filet de porc en Suisse)
⅓ de tasse ou 70 g d’huile d’olive
4 échalotes
2 cuillères à soupe de jus de citron
2 cuillères à soupe de sirop d’érable
¼ de cuillère à thé de sel
2 cuillères à soupe de ciboulette fraîche ciselée*
2 cuillères à soupe de persil plat ciselée*
Sel et poivre

Préchauffer le four à 200°C (400°F).

Dans une poêle ou une casserole allant au four, chauffer 1 cuillère à soupe d’huile d’olive. Quand le corps gras est bien chaud, dorer la viande sur tous les côtés. Saler et poivrer la viande.

Enfourner et cuire pendant 45 minutes ou jusqu’à ce qu’un thermomètre insérer au centre de la viande indique 60°C (140°F). Retirer le rôti de la poêle et le déposer dans une assiette. Couvrir de papier d’aluminium et laisser reposer pendant 10 minutes.

Pendant la cuisson du porc, hacher les échalotes.

Dans une petite casserole, chauffer l’huile d’olive restante. Quand l’huile est chaude, faire frire les échalotes jusqu’à ce qu’elles soient dorées**. Retirer du feu. Ajouter le jus de citron, le sirop d’érable et ¼ de cuillère à thé de sel. Laisser tiédir.

Dans un grand plat ou un grand sac à fermeture hermétique, déposer la viande et la marinade. Fermer le sac et réfrigérer pendant 24 à 48 heures.

Dans une assiette, mélanger la ciboulette et le persil. Égoutter la viande et l’enrober d’herbes. Sur un plan de travail, trancher finement la viande. Servir avec une sauce de votre choix (sauce du commerce, pesto, mayonnaise assaisonnée, etc.). Déguster avec plaisir.

*Au moment de servir, j’ai royalement oublié d’ajouter les herbes fraîches!
**Pour parfumer un peu autrement la viande, vous pouvez ajouter 2 cuillères à soupe de gingembre frais dans l’huile quand les échalotes sont dorées et prolonger la cuire de 1 minutes. Ensuite, il suffit de poursuivre la recette.

Et vous, dans quoi intégreriez-vous cette viande?

Carnet de jardinage

Cette année, j’ai décidé de créer un carnet de jardinage. Dans ce carnet, j’ai dessiné mes plates-bandes en indiquant la disposition de mes plants ainsi que leurs caractéristiques. J’ai également indiqué comment mes plantes se comportent, celles que j’ai déplacées, les variations de comportement entre des plants de même origine, etc. J’ai aussi fait une section sur mon jardin. Il y a toujours des petites remarques à noter. Cette année, c’est la première fois que mes plants de haricots jaunes (fèves) sont aussi grands, mais je les ai semé trop serrés : alors bonjour l’invasion de pucerons! Heureusement, j’ai trouvé quelques méthodes pour les repousser que j’ai également notées dans mon carnet pour m’en souvenir. Il y a aussi mon plant de concombre qui se porte à merveille à côté de mon framboisier. Une amie m’a raconté que pour bien espacer les carottes, sa mère semait en alternance des carottes et des radis! Bref, il y a tellement de choses à apprendre qu’un petit aide mémoire ne peut pas faire de tord.

Pour rester en extérieur, je vous propose une recette au barbecue. Si vous n’avez pas de barbecue, vous pouvez toujours cuire la viande au four ou dans une poêle striée. J’ai pris cette recette sur le site de Savourer.

Porc à la dijonnaise au barbecue
Porc à la dijonnaise au barbecue
Pour 4 personnes

1 filet de porc d’environ 450 g*
2 cuillères à soupe de moutarde de Dijon
2 cuillères à soupe de sirop d’érable
1 cuillère à soupe d’herbes séchées (herbes de Provence,
  herbes italienne, etc.)
1 cuillère à soupe d’huile végétale
Sel et poivre

Préchauffer le barbecue à puissance élevé pour atteindre une température d’environ 290°C (550°F).

Couper le filet de porc en deux dans le sens de la longueur.

Dans un bol, mélanger la moutarde de Dijon, le sirop d’érable, les herbes séchées et l’huile. Enrober les morceaux de filet de porc de ce mélange. Saler légèrement et poivrer la viande. Réserver le restant de marinade.

Réduire le feu du barbecue pour que la température soit à environ 200°C (400°F).

Déposer les morceaux de porc sur la grille du barbecue. Fermer le barbecue et cuire pendant 6 minutes. Tourner la viande. À l’aide d’un pinceau, badigeonner le porc avec le restant de marinade. Refermer le barbecue et poursuivre la cuisson pendant 6 minutes.

Retirer la viande du barbecue et la couvrir. Laisser reposer pendant 5 minutes. Servir et déguster avec plaisir.

*Vous pouvez réaliser la même recette avec 450 g de tofu. Dans ce cas, il faut couper le tofu en tranche d’environ 1 cm (⅜ de pouce). Pour cuire le tofu, il faut la même température, mais la cuisson sera plus rapide : environ 5 minutes en tout. À mi-cuisson, retourner le tofu et le badigeonner de marinade. Comme la cuisson est très rapide, il n’est pas nécessaire de fermer le barbecue pendant la cuisson.

Et vous, est-ce que vous connaissiez les carnets de jardinage?

Vacances annulées…

Comme les derniers étés, nous étions censé aller en Italie. En début de semaine, la Confédération annonçait que la frontière vers l’Italie serait fermé jusqu’en début juillet. Nos vacances étant en fin juin, nous avons pris la décision d’annuler nos vacances puisque nous devions le faire avant la fin de semaine. Vendredi au milieu de l’après-midi, nous avons eu une confirmation pour l’annulation de l’hôtel… et 2 heures plus tard, les nouvelles nous annonçaient que la frontière vers l’Italie serait ouverte dès le 15 juin. Sur le moment, la colère m’a envahi, mais après tout, nos vacances n’auraient certainement pas été aussi plaisantes que les autres années. Est-ce que la piscine sera accessible? Comment sera géré l’accès au mini-golf? De quoi aura l’air le déjeuner habituellement sous forme de buffet? Et est-ce qu’il sera facile d’avoir des places dans nos restaurants préférés? Bref, autant de questions auxquelles je n’aurais pas de réponses et autant de réponses qui ne viendront pas rendre moins plaisantes mes vacances. Nous parcourons la Suisse à la place. De plus pour Mini-nous et moi, nous verrons si nous pourrons prendre un vol pour le Québec cet été…

Dans les recettes réconfortantes et qui a un petit goût d’ailleurs, je vous propose une soupe de style thaï au curry, poulet et nouille. J’ai pris cette recette sur Tasty où j’ai apporté quelques modifications pour qu’elle plaise à toute la famille.

Soupe thaï au poulet et au curry
Soupe thaï au poulet et au curry
Pour 3 personnes*

1 cuillère à soupe d’huile de coco
2 gousses d’ail
½ cuillère à soupe de gingembre frais haché
½ à 1½ cuillère à soupe de pâte de curry rouge
1 tasse ou 250 g de lait de coco régulier ou allégé**
1½ tasse ou 375 g de bouillon de légumes
½ cuillère à soupe de sirop d’érable
110 g (4 onces) de nouille de riz
150 g de poulet cuit, effiloché***
1 tasse ou 150 g de brocoli coupé en petits fleurons
½ cuillère à soupe de jus de lime
Sel

Porter une casserole d’eau à ébullition. Quand l’eau bout, saler généreusement et ajouter le brocoli. Cuire pendant 4 à 6 minutes****. Égoutter le brocoli et le plonger dans de l’eau froide. Égoutter le brocoli de nouveau et réserver.

Éplucher et hacher finement les gousses d’ail.

Dans une grande casserole, faire fondre l’huile de coco. Quand le corps gras est chaud, ajouter l’ail et le gingembre. Cuire pendant 2 à 3 minutes. Ajouter la pâte de curry et poursuivre la cuisson pendant 2 minutes. Ajouter le lait de coco. Veiller à bien délayer le curry dans le lait de coco avant d’ajouter le bouillon de légumes. Porter à ébullition.

Ajouter le sirop d’érable et les nouilles de riz. Puis, réduire le feu pour que la soupe bouille doucement. Cuire pendant 2 minutes en brassant régulièrement pour éviter que les nouilles collent entre elles.

Ajouter le poulet et le brocoli. Cuire pendant 3 à 5 minutes. Ajouter le jus de lime. Saler au goût et servir. Déguster avec plaisir.

*Vous pouvez doubler la recette.
**Le lait de coco régulier apporte plus de parfum dans la soupe, mais le lait de coco allégé donne une meilleure texture à la soupe. Choisissez la lait que vous préférez.
***Pour une version végétarienne, remplacer le poulet par 100 g de tofu soyeux coupé en cubes.
****Pour que le brocoli garde une texture un peu plus croquante, cuisez-le pendant 4 minutes ou moins. Si vous l’aimez plus tendre, cuisez-le pendant 6 minutes.

Et vous, est-ce que vos vacances sont modifiées?