Mot-clé : gingembre

Est-ce dimanche?

Cette année, nous avons pu nous retrouver avec la famille de mon chéri et nous sommes restés une bonne partie de l’après-midi. La journée a filée à grande allure. Je profitais de notre retour à la maison pour faire quelques petites choses… et j’oubliais que nous étions dimanche. Cependant, j’ai souvent une petite recette rapide sous la main à vous proposer et aujourd’hui me semble la bonne journée pour y avoir recours.

La recette que je vous propose est tirée du livre Tartare à la maison de Geneviève Everell.

Tartare de boeuf asiatique
Tartare de boeuf asiatique
Pour 2 personnes

250 g de filet mignon de boeuf*
1 cuillère à soupe de graines de sésame (facultatif)
½ cuillère à soupe de gingembre frais râpé
½ pomme**
½ cuillère à soupe de sauce tamari ou de sauce soja
½ cuillère à thé de moutarde de Dijon
½ cuillère à thé de sauce hoisin
1 cuillère à soupe de ciboulette ciselée

Dans un bol, mélanger le gingembre, la sauce tamari, la moutarde de Dijon, la sauce hoisin et la ciboulette. Réserver.

Couper la viande en petits cubes (moins de 5 mm de côté). S’il fait chaud ou s’il vous faut du temps pour couper la viande, préparer un bol contenant des glaçons et déposer un second bol sur les glaçons. Déposer au fur et à mesure la viande découpée dans ce bain-marie glacé.

Ajouter le boeuf coupé à la préparation réservée et mélanger.

Couper la pomme en brunoise (en petits dés) et l’ajouter au bol contenant la viande. Ajouter les graines de sésame et mélanger. Servir et déguster avec plaisir sur du pain grillé ou avec des frites.

*Choisissez une pièce de viande tendre et sans nerfs comme un steak, de l’intérieur de ronde ou une viande à grillade. J’avoue, je prends rarement du filet mignon de boeuf pour faire un tartare.
**Vous pouvez remplacer la pomme par de la poire ou par une poire asiatique.

Joyeuses Pâques!

Tout tao!

Je ne sais pas si j’ai fait le tour, mais j’ai essayé la plupart des recettes de style Général Tao. Avec mon chéri, nous adorons les versions qui contiennent de la mangue. Je ne sais pas pourquoi, ce fruit apporte un petit quelque chose qui nous plait énormément dans les plats asiatiques. J’avais un restant de mangue au réfrigérateur et un peu de porc haché. Avec ces aliments, j’ai eu l’idée de préparer des boulettes Général Tao.

Pour une version du Général Tao, j’ai utilisé la sauce du Général tofu de Ricardo. La recette de la sauce vient du magazine Ricardo volume 11, numéro 2.

Boulettes de porc Général Tao
Boulettes de porc Général Tao
Pour 3 personnes

Boulettes
300 g de porc haché
1 tranche de pain de mie
2 cuillères à soupe ou 30 g de lait
½ de cuillère à thé de poudre d’oignon
¼ de cuillère à thé de gingembre moulu

2 carottes
½ mangue*

Sauce
¼ de tasse ou 60 g de bouillon de poulet ou de légumes
¼ de tasse ou 50 g de cassonade ou de sucre roux
2 cuillères à soupe ou 30 g de sauce soja
2 cuillères à soupe ou 30 g de vinaigre de riz ou de cidre
2 cuillères à soupe ou 30 g de ketchup
1 cuillère à thé de fécule de maïs ou de maïzena
1 cuillère à thé de sambal oelek
½ cuillère à soupe d’huile végétale

Sel et poivre

Boulettes
Préchauffer le four à 180°C (350°F).

Dans un bol, déchiqueter la tranche de pain de mie en petits morceaux et ajouter le lait. Laisser reposer pendant 5 minutes. Ajouter le porc haché, la poudre d’oignon et le gingembre. Bien mélanger, saler et poivrer. Façonner des petites boulettes d’environ 2 cm (¾ de pouce). Déposer sur les boulettes sur une plaque de cuisson recouverte de papier parchemin. Enfourner et cuire pendant 20 minutes.

Éplucher les carottes et les couper en rondelles. Éplucher la mangue et la couper en julienne.

Remplir une casserole d’eau et à ébullition. Saler généreusement l’eau. Ajouter les carottes et cuire pendant 4 minutes. Égoutter les légumes et rincer à l’eau froide. Réserver.

Sauce
Dans un bol, mélanger le bouillon de poulet, la cassonade, la sauce soja, le vinaigre, le ketchup, la fécule de maïs et le sambal oelek. Réserver.

Dans un wok ou une grande poêle, chauffer l’huile. Quand le corps gras est chaud, ajouter les carottes et les faire revenir pendant 3 à 5 minutes. Ajouter la sauce et porter à ébullition. Quand la sauce à bien épaissi, ajouter les boulettes de porc ainsi que la mangue et bien les enrober de sauce. Servir avec un riz et déguster avec plaisir.

*Vous pouvez remplacer les carottes et la mangue par d’autres fruits ou légumes de votre choix : ananas, brocoli, poivrons, oignons, pois mange-tout, etc. Selon les légumes choisis, il n’est pas nécessaire de les blanchir avant des les faire revenir dans le wok.

Et vous savez quoi? J’ai une autre recette style Général Tao à vous proposer prochainement!

Pourquoi pas du porc haché?

Par moment avec les repas, j’ai un peu l’impression de tourner en rond. C’est encore plus flagrant quand je dois choisir les viandes pour la semaine : je manque souvent d’inspiration et rien ne me fait vraiment envie. J’ai pris du porc haché pour changer et celui-ci s’est révélé être plus inspirant que le traditionnel boeuf haché. Le porc haché est souvent plus moelleux et moins cher. En contrepartie, il a une saveur un peu plus neutre qui n’est pas nécessairement au goût de tout le monde.

Cette fois avec cette viande, j’ai eu envie de réaliser une soupe avec des petites boulettes et un parfum asiatique. Cette soupe repas nous a bien plu et pour ne pas oublier cette improvisation, je me suis dépêchée de la noter pour pouvoir la refaire et vous la partager.

Soupe aux boulettes de porc d'inspiration asiatique
Soupe aux boulettes de porc d’inspiration asiatique
Pour 3 personnes

200 g de porc haché
1 oeuf
3 cuillères à soupe ou 45 g de chapelure
1 cuillère à soupe de sauce tamari ou de sauce soja
1 cuillère à thé de sauce de poisson
¼ de cuillère à thé d’huile de sésame
½ cuillère à thé de poudre d’oignon
¼ de cuillère à thé de gingembre en poudre ou de gingembre
  frais haché finement
2 pincées de coriandre moulue
3 carottes*
1 gousse d’ail
3 tranches de gingembre pelé
4 tasses ou 1000 g de bouillon de poulet
90 g (3 onces) de nouilles de riz
2 cuillères à thé d’huile végétale
Sel et poivre

Dans un bol, mélanger le porc haché, l’oeuf, la chapelure, la sauce tamari, la sauce de poisson, l’huile de sésame, la poudre d’oignon, le gingembre en poudre et la coriandre. Façonner en petites boulettes**.

Éplucher les carottes et les couper en julienne. Trancher la gousse d’ail.

Dans une casserole, verser le bouillon et ajouter la gousse d’ail*** ainsi que les tranches de gingembre. Porter à ébullition et ajouter les boulettes de porc, réduire le feu pour que le tout bouille doucement. Laisser mijoter 5 minutes, puis ajouter les nouilles de riz. Poursuivre la cuisson pendant 8 minutes ou jusqu’à ce que les nouilles soient cuites. Brasser régulièrement.

En parallèle dans une poêle, chauffer l’huile. Quand le corps gras est chaud, ajouter les carottes et les cuire pendant 7 minutes ou jusqu’à ce que la texture vous plaise. Saler et poivrer.

Si désiré, retirer les tranches d’ail et de gingembre de la soupe avant de la servir. Servir et garnir chaque bol de soupe avec la julienne de carottes. Déguster avec plaisir.

*Vous pouvez omettre la julienne de carottes. Il est possible de garnir la soupe avec des fèves germées, de la coriandre fraîche, le jus d’une lime, des graines de sésame, de la sriracha, etc.
**La préparation de porc sera assez molle, mais elle devrait se tenir. Si ce n’est pas le cas, ajouter un peu de chapelure.
***Vous pouvez également ajouter des tranches de citronnelle dans le bouillon.

Et vous, est-ce que vous pensez à acheter du porc haché?

Ciel jaune…

Hier matin, l’ambiance était particulière puisque la luminosité était jaunâtre. Le ciel se teinte parfois de cette couleur quand un orage approche, mais cette fois ce n’était pas le cas. Le ciel avait cette couleur à cause du sable du Sahara! Ce n’est pas la première fois que nous voyons ce phénomène, mais en général, c’est beaucoup plus discret, ça ne dure pas aussi longtemps et ça arrive surtout en été. D’un autre côté, on s’en rend souvent compte après une pluie d’été : il y a des taches de sables sur les meubles extérieurs ou sur la voiture… Cette fois, on a pu voir des pistes de ski recouverte de sable.

Dans un autre registre, je vous propose une recette de poulet Huli Huli. J’ai pris cette recette sur le site de Cooking Classy.

Poulet hawaïen Huli Huli
Poulet hawaïen Huli Huli
Pour 4 personnes

3 cuillères à soupe de ketchup
3 cuillères à soupe de sauce soja réduit en sel
3 cuillères à soupe ou 37 g de cassonade ou de sucre roux
1 cuillère à soupe de vinaigre de riz
½ cuillère à soupe de sauce sriracha (facultatif)
½ cuillère à soupe de sauce Worcestershire
½ cuillère à thé d’huile de sésame grillé
2¼ cuillères à thé d’ail haché
2¼ cuillères à thé de gingembre frais haché
400 g de poitrines de poulet ou de hauts de cuisse

Si désiré, couper le poulet en escalopes ou en filets.

Dans un bol, mélanger le ketchup, la sauce soja, la cassonade, le vinaigre de riz, la sauce sriracha, la sauce Worcestershire, l’huile de sésame grillé, l’ail et le gingembre. Dans un petit bol, déposer 3 cuillères à soupe de la marinade et réserver au réfrigérateur. Dans le bol, ajouter le poulet et bien mélanger. Couvrir d’une pellicule plastique, réfrigérer et laisser mariner pendant 2 à 8 heures.

Préchauffer le four à 190°C (375°F)*.

Déposer le poulet sur une plaque de cuisson recouverte de papier parchemin. Enfourner et cuire pendant 10 minutes. Badigeonner la viande avec les 3 cuillères à soupe de marinade réservé et poursuivre la cuisson pendant 5 à 10 minutes ou jusqu’à ce que le poulet soit cuit. Servir et déguster avec plaisir.

*Il est possible de cuire la viande dans une poêle striée ou sur le barbecue.

Retour à la pâte à sucre…

Lundi, j’ai eu un appel de ma belle-mère me demandant si je pouvais réaliser un gâteau avec une décoration pour une connaissance. Quand elle m’a dit que c’était pour jeudi, j’ai un peu hésité : le délai est vraiment court! Pourtant, j’ai accepté. Pour le gâteau, j’ai eu assez vite l’idée de l’assemblage : je ne vais pas essayer une nouvelle recette, j’ai repris des éléments que je connais et qui ne me demandaient pas trop de temps. Ensuite pour la décoration, j’avais un thème. J’ai fait quelques recherche pour trouver des images d’inspiration et j’ai remarqué que c’était plus complexe que je le pensais. Un peu tombé du lit, j’ai réfléchi à ma création et elle a bien avancé. Il me reste que quelques détails à réaliser, mais ce sont également les plus difficiles. J’espère que tout se passera bien et que je finirais pas trop tard. D’un autre côté, je prends un monstre plaisir à faire cette réalisation : j’avais oublié à quel point j’aime créer des éléments en pâte à sucre!

Pour aujourd’hui, voici enfin la dernière recette de mes paniers gourmands et dire que je ne vous ai pas parlé de mes bûches de Noël… Il s’agit de spéculoos épais. J’ai pris cette recette sur le blog d’Isabelle, Pourquoi pas… ??.

Spéculoos épais
Spéculoos épais
Pour 16 biscuits

½ tasse moins 2 cuillères à thé ou 100 g de beurre non salé,
  tempéré
½ tasse ou 100 g de cassonade brune ou de sucre roux*
1 oeuf
2 cuillères à thé d’épices à spéculoos ou à pain d’épices**
1⅔ tasse ou 230 g de farine
1 cuillère à thé de poudre à pâte ou de levure chimique
⅓ de tasse et 1 cuillère à soupe ou 40 g de bâtonnets
  d’amandes
16 amandes entières

Dans un bol, mélanger les épices, la farine et la poudre à pâte.

Dans un autre bol, fouetter le beurre avec la cassonade jusqu’à ce que le mélange palisse. Ajouter l’oeuf, puis la préparation de farine. Incorporer les bâtonnets d’amandes. Verser la pâte dans un bol qui ferme hermétiquement ou l’emballer dans une pellicule plastique. Réfrigérer pendant 24 heures.

Après ce temps de repos, sortir la pâte du réfrigérateur et la laisser tempérer pendant 30 minutes. Abaisser la pâte en un carré de 20 cm (8 pouces) de côté. Remettre la pâte au frais pour qu’elle se raffermissent, soit 30 minutes à 1 heure.

Préchauffer le four à 190°C (375°F).

Renverser la pâte sur une planche à découper (le dessous devient le dessus). Découper la pâte en carrés de 5 cm de côté, soit 16 carrés. Déplacer les biscuits sur une plaque de cuisson recouverte de papier parchemin. Poser une amande sur chacun des biscuits.

Enfourner et cuire pendant 12 minutes ou jusqu’à ce que les bords soient dorés et le centre légèrement mou. Laisser tiédir les biscuits 5 minutes sur la plaque de cuisson avant de les déplacer sur une grille à pâtisserie. Laisser refroidir totalement les biscuits. Conserver dans une boîte qui ferme hermétiquement et déguster avec gourmandise.

*Vous pouvez utiliser de la cassonade blonde, du sucre Muscovado, du sucre Demerara, du sucre de coco, etc.
**Moi, j’ai fait un mélange de cannelle avec du gingembre, de la muscade, un peu de clou de girofle et de cardamome. Vous pouvez ajouter du poivre, de l’anis… et adapter le mélange d’épices à vos goûts.

Bonne journée!