Mot-clé : gingembre

En attendant le ciel bleu…

Depuis quelques temps, j’ai un nouvel appareil photo. Je n’ai pas encore transféré mes premières photos sur l’ordinateur… L’appareil photo que je me suis procuré vient avec deux objectifs! Je suis sous le charme. Cependant, j’aimerais bien montrer l’avantage de ce deuxième objectif à mes parents et leur présenter les zooms possibles avec ces lentilles. Cependant, j’attends qu’il y ait une belle lumière et donc un ciel bleu pour faire du même coup de jolie prise de vue. Malheureusement pour moi, le ciel s’obstine à rester gris et je trouve les paysages moins attrayant du même coup. D’un autre côté, je ne vais pas le nier, la neige de cette semaine m’a fait grandement plaisir : c’est toujours tellement beau! Mais, ça aurait encore été mieux avec un petit passage de ciel bleu…

En attendant, je vous propose une recette de boeuf grillé coréen. J’ai pris cette recette dans le livre de Famille futée 4.

Boeuf grillé coréen
Boeuf grillé coréen
Pour 2 personnes

1 cuillère à soupe de paprika
2 cuillères à soupe d’eau froide
1 cuillère à soupe de sauce soja
1 cuillère à soupe de vinaigre de riz
1 cuillère à soupe de sauce hoisin
1 cuillère à thé de gingembre frais haché
½ cuillère à thé de sambal oelek
200 g de steak ou de bavette de boeuf
1 cuillère à thé d’huile de sésame grillé

Dans un bol, mélanger le paprika, l’eau, la sauce soya, le vinaigre de riz, la sauce hoisin, le gingembre et le sambal oelek. Trancher finement la viande de boeuf et l’ajouter à la préparation.

Dans une poêle, verser l’huile et chauffer.

Quand l’huile est chaude, verser le boeuf et la marinade dans la poêle. Cuire pendant environ 3 à 5 minutes. Servir* et déguster avec plaisir.

*Si vous aimez les repas dans un bol, vous pouvez servir le boeuf sur du riz avec des légumes de votre choix. Si vous ajoutez à vos bol un oeuf par personne, cette quantité de viande permet de servir 4 personnes.

Et vous, avez-vous vu un ciel bleu cette semaine?

Un roulé différent…

Il y a quelques temps, j’ai eu envie de réaliser un gâteau roulé. Au départ, je pensais faire une recette que ma belle-mère m’avait recommandée, mais en cherchant des idées de garniture, rien ne m’interpellait… ou je n’avais pas les ingrédients sous la main. En m’accrochant à cette idée, j’ai fouillé dans les recettes de mon index et il y en a une qui m’a motivé à rejoindre ma cuisine. Pourtant, même s’il s’agit d’un gâteau roulé, je ne sais pas si cette recette pourra servir du bûche. Fondamentalement, ce gâteau roulé peut prendre place sur votre table des fêtes, mais je crois qu’il va en surprendre plus d’un…

Je vous propose donc une recette de gâteau roulé aux carottes! j’ai pris cette recette sur le blog d’Isabelle, Les gourmandises d’Isa. J’ai remplacé la garniture au fromage à la crème par une mousse au mascarpone puisque j’ai rarement du fromage à la crème dans mon réfrigérateur.

Gâteau roulé aux carottes
Gâteau roulé aux carottes
Pour 8 à 10 personnes

Gâteau
3 oeufs
⅔ de tasse ou 133 g de sucre
1 cuillère à thé d’extrait de vanille
¾ de tasse ou 105 g de farine
2 pincées de sel
1 cuillère à thé de poudre à pâte ou de levure chimique
1 cuillère à thé de gingembre moulu
¼ de cuillère à thé de muscade moulu
2 cuillères à thé de cannelle moulue
2 tasses ou 260 g de carottes râpées

Garniture*
250 g (9 onces) de mascarpone
¼ de tasse ou 85 g de lait concentré sucré
½ cuillère à thé d’extrait de vanille
½ tasse ou 125 g de crème à fouetter ou de crème entière
Zeste de 3 clémentines

Gâteau
Préchauffer le four à 180°C (350°F).

Dans un bol, tamiser la farine, le sel, la poudre à pâte, le gingembre, la muscade et la cannelle. Réserver.

Dans un autre bol, fouetter les oeufs avec le sucre pendant 5 minutes ou jusqu’à ce que les oeufs aient triplés de volume. Ajouter l’extrait de vanille. Incorporer la préparation de farine, puis les carottes râpées.

Verser la pâte sur une plaque de cuisson recouverte de papier parchemin. Étaler la pâte sur une épaisseur uniforme pour former un rectangle. Enfourner et cuire pendant 10 minutes ou jusqu’à ce qu’un cure-dent inséré au centre du gâteau en ressorte propre.

Sur le plan de travail, préparer une feuille de papier parchemin** plus grande que la plaque de cuisson. Â la sortie du four, démouler le gâteau sur la feuille de papier parchemin. Retirer délicatement le papier parchemin qui a servi à la cuisson.

En partant du côté le plus étroit, rouler le gâteau avec la feuille de papier parchemin. Si possible, déposer le gâteau roulé sur une grille à pâtisserie. Laisser totalement refroidir le gâteau.

Garniture
Dans un bol, fouetter le mascarpone. Ajouter le lait concentré sucré et fouetter jusqu’à ce que le mélange soit très dense. Ajouter l’extrait de vanille et les zestes de clémentines.

Dans un autre bol, fouetter la crème jusqu’à ce qu’elle formes des pics souples. Incorporer délicatement la crème fouettée au mascarpone.

Dérouler le gâteau qui a bien refroidi, étendre la mousse au mascarpone sur le gâteau et le rouler de nouveau en serrant bien. Si désiré, conserver un peu de la garniture pour décorer le gâteau. Réfrigérer le gâteau au moins 1 heure avant de servir. Déguster avec gourmandise.

*Vous pouvez remplacer la garniture par une ganache ou une autre préparation de votre choix.
**Vous pouvez saupoudrer la surface du papier parchemin avec du sucre glace avant d’y déposer le gâteau. Il est également possible de remplacer le papier parchemin par un linge à vaisselle : dans ce cas, le sucre glace est encore plus important.

Bonne journée

6 000 km contre 350 km…

Il y a quelques temps, j’ai craqué et pour la première fois, j’ai commandé des livres au Québec. Je savais depuis de nombreuses années que certaines librairies québécoises livraient à l’internationale, mais comme je passais souvent sur sol québécois, je n’avais jamais eu recours à ce genre de service. Cet automne, j’ai craqué. Soyons honnête, les frais de port sont élevés, mais ayant déjà envoyé des colis du Québec en direction de la Suisse, je connais les tarifs de la poste et le prix de la prestation reste, à mon avis, acceptable. J’ai commandé mes livres et en deux semaines, j’ai reçu mes livres qui étaient très bien emballés alors qu’ils ont parcourus plus de 6 000 km. Dans la même période, j’ai commandé des livres dans une librairie suisse… même s’ils parcouraient au maximum 350 km pour traverser le pays, ils ont mis 3 semaines avant d’arriver à la maison… Ne trouvez-vous pas ça bizarre?

Dans les livres que j’ai commandé du Québec, il y avait évidemment le dernier livre de Ricardo : À la plaque. La recette d’aujourd’hui provient de cet ouvrage, il s’agit d’un poulet à l’ananas.

Poulet à l'ananas sur une plaque
Poulet à l’ananas sur une plaque
Pour 3 personnes

2 cuillères à soupe de sirop d’érable
2 cuillères à soupe de sauce soja réduite en sodium
1 cuillère à soupe de gingembre frais haché finement
1 gousse d’ail, hachée
½ cuillère à thé de sambal oelek
300 g de poitrines ou de hauts de cuisses de poulet désossés
1 courgette*
½ cuillère à soupe d’huile végétale
1 tasse ou 145 g de cubes d’ananas frais**

Dans un bol, mélanger le sirop d’érable, la sauce soja, le gingembre, l’ail et le sambal oelek pour créer la marinade. Couper le poulet cubes et l’ajouter à la marinade. Bien mélanger et laisser macérer au frais pendant 8 heures ou toute une nuit.

Préchauffer le four à 220°C (430°F)***.

Détailler la courgette en rondelles. Mélanger la courgette avec l’huile et la répartir la moitié de la plaque de cuisson. Saler et poivrer.

Égoutter le poulet et réserver la marinade. Répartir le poulet sur la moitié de la plaque qui est encore vide. Ajouter les cubes d’ananas.

Enfourner et cuire pendant 10 minutes. Retourner les courgettes et badigeonner la viande avec la marinade. Remettre au four et poursuivre la cuisson pendant 10 minutes ou jusqu’à ce que le poulet soit cuit et doré.

Servir avec du riz ou du couscous. Déguster avec plaisir.

*Vous pouvez remplacer la courgette par un autre légume : un poivron coupé en cubes ou des petits fleurons de brocoli.
**La recette fonctionne aussi avec de l’ananas en boîte…
***Selon votre four, vous pouvez réduire la température à 200°C (400°F).

Et vous, est-ce qu’il vous ait déjà arrivé de recevoir un colis plus rapidement de l’étranger qu’un colis provenant du même pays que vous habitez?

31 dessins…

Je me suis rarement autant réjouit de l’arrivée du mois de novembre. Enfin, mon Inktober est fini! Tous les jours du mois d’octobre, j’ai pris du temps pour dessiner un animal, en moyenne 45 minutes par jour! Certains dessins m’ont pris que 15 minutes alors que d’autres m’ont pris plus d’une heure. Contrairement à l’année dernière, il n’y a pas un jour où je n’ai pas dessiné : j’avoue, je n’avais pas le courage de réaliser 2 dessins qui me demanderaient plus d’une heure. Il faut dire que pendant le mois d’octobre, j’ai consacré moins de temps à mes autres loisirs : il y a des soirs où j’avais plus envie de prendre mes pinceaux que mes crayons. Bref, le mois est fini et j’ai réussi mon défi… Je me demande si je vais dessiner quelques fois au courant de l’année ou si je vais encore attendre le 10e mois de l’année?

Aujourd’hui, je vous propose une recette de poulet pané. J’ai pris cette recette dans le magazine Ricardo volume 18, numéro 7.

Poulet pané, nouilles de légumes et vinaigrette tao
Poulet pané, nouilles de légumes et vinaigrette tao
Pour 4 personnes

Vinaigrette tao
½ tasse ou 167 g de miel
1 cuillère à soupe de gingembre frais haché finement
⅓ de tasse ou 83 g de sauce soja
½ cuillère à soupe d’huile de sésame grillé
1 cuillère à thé de sambal oelek
1 cuillère à soupe de vinaigre de riz

Poulet
1 oeuf
½ tasse ou 70 g de farine
1 cuillère à thé de paprika doux
400 g de poitrines de poulet
2 cuillères à soupe d’huile végétale
2 grosses carottes
1 courgette
1 cuillère à soupe de vinaigre de riz*
½ tasse ou 15 g de feuilles de coriandre (facultatif)
Sel et poivre

Vinaigrette tao
Dans une petite casserole, porter à ébullition le miel et le gingembre. Laisser mijoter pendant 30 secondes, puis ajouter la sauce soja, l’huile de sésame grillé et le sambal oelek. Poursuivre la cuisson pendant 4 minutes. Retirer la casserole du feu et ajouter le vinaigre. Réserver.

Poulet
Éplucher les carottes et les couper en juliennes. Couper les courgettes en juliennes.

Dans un bol, fouetter l’oeuf. Dans un autre bol, mélanger la farine et le paprika.

Couper sur l’épaisseur les poitrines de poulet pour obtenir des escalopes. Saler et poivrer la viande. Tremper chaque escalope dans l’oeuf puis dans la farine. Secouer pour retirer l’excédent de farine.

Dans une grande poêle, chauffer l’huile végétale. Quand le corps gras est chaud, dorer les escalopes de poulet. Saler et poivrer.

Dans un bol, mélanger les juliennes de carottes avec la julienne de courgette et le vinaigre de riz.

Au moment de servir, répartir les légumes et les escalopes dans les assiettes. Arroser de vinaigrette, garnir de coriandre et servir sans attendre. Déguster avec plaisir.

*Si vous le désirez, vous pouvez poêler les légumes pendant 5 à 10 minutes. Dans ce cas, omettez le vinaigre de riz.

Et vous, est-ce que vous dessinez régulièrement?

Encore une fois, éblouie

En fin août, j’ai eu le plaisir de trouver dans ma boîte au lettre le dernier ouvrage de Trois fois par jour que j’avais acheté en précommande. J’ai été grandement surprise de le recevoir avant la date de sortie au Québec : les aléas de la poste font que je reçois rarement ce genre d’item avant leur sortie. Le tome 3 « Desserts » m’avait enchanté encore plus que les précédents : l’ouvrage est beau (comme tous les tomes), les recettes sont variées, originales et accessibles. Bref quand j’ai précommandé « Un peu plus végé », je n’avais pas de grande attente : c’était impossible pour moi qu’il égale « Desserts ». Et pourtant, je suis tombée en amour avec cet ouvrage. Encore une fois le livre est magnifique, les recettes sont créatives et des plus variés. Le livre n’est pas purement végétarien, mais nous invite à réduire notre consommation de viande sans que ça paraisse. En prime pour les végétariens, il y a souvent les modifications pour rendre le repas totalement végé. Bref, un livre pensée pour tous à feuilleter absolument si vous le voyez en librairie. Je n’arrive pas à croire que ce livre m’éblouie autant que le précédent : vraiment, bravo à Trois fois par jour pour cette autre prouesse!

Vous l’aurez compris, aujourd’hui, je vous propose une recette tirée du livre « Un peu plus végé ». Comme mon jardin achève de me donner des concombres, je vous propose un plateau de concombre et sa garniture thaïe.

Plateau de concombre et garniture thaïe
Plateau de concombre et garniture thaïe
Pour 4 à 6 personnes

2 cuillères à soupe de jus de lime
1 cuillère à soupe de sirop d’érable
1 cuillère à soupe de sauce tamari ou de sauce soja
1 cuillère à thé de gingembre frais râpé
1 concombre anglais ou 6 concombres libanais
1 cuillère à thé de graines de sésame
1 cuillère à soupe de menthe fraîche
1 cuillère à soupe d’arachides salées
Poivre au goût

Dans un petit bol, mélanger le jus de lime, le sirop d’érable, la sauce tamari et le gingembre.

Si désiré, éplucher le concombre. Couper le concombre en rondelle. Étaler les rondelles de concombre dans une ou plusieurs assiettes. Verser le mélange précédent.

Ciseler la menthe, hacher les arachides.

Répartir les graines de sésame, la menthe et les arachides. Poivrer au goût. Servir et déguster avec plaisir.