Mot-clé : framboise

Les petites framboises…

Autant je peux détester le côté envahissant de mon framboisier, autant je peux reconnaître que les fruits qu’il donne sont délicieux. Au moment de choisir la variété de mon plant, il n’y avait pas beaucoup d’information sur l’étiquette… Si la mention de « envahissant » avait été présente, j’aurais sans doute regardé pour une autre variété. Cependant le problème reste le même : je ne m’y connais pas du tout en framboisier. Comme pour les fraises, il existe plusieurs variétés et il faut les déguster pour savoir si on aime ou non. Alors à la pépinière, je regardais les étiquettes qui disaient « baies très grosses », « bon rendement », « fruits jaunes », etc. Avec ce genre d’informations, difficile de deviner la saveur des fruits. Au petit bonheur la chance, le mien donne des fruits bien parfumés et sucrés!

Cette année, j’ai eu droit à de jolie récolte et pour mettre en valeur mes framboises, j’ai préparé un gâteau mousse. C’est vraiment plaisant de pouvoir dire que le gâteau est préparé avec des framboises du jardin! Je me suis basée sur une recette de Ricardo (oui, encore) issue du magazine 19, volume 6.

Gâteau mousse aux framboises sans gélatine
Gâteau mousse aux framboises sans gélatine
Pour 10 personnes

Gâteau
4 oeufs
¾ de tasse ou 150 g de sucre
1 cuillère à thé d’extrait de vanille
¼ de cuillère à thé de sel
¼ de tasse ou 55 g de beurre non salé, fondu
¾ de tasse ou 105 g de farine

Mousse aux framboises
¾ de tasse ou 150 g de sucre
2 cuillères à soupe de fécule de maïs ou de maïzena
2 oeufs
¾ de tasse ou 150 g de purée de framboises*
2 cuillères à soupe ou 30 g de jus de citron
1 tasse ou 250 g de crème à 35 % ou entière

Garniture
½ tasse ou 125 g de crème à 35 % ou entière
1 cuillère à soupe de sucre
1 tasse ou g de framboises pour décorer (facultatif)

Gâteau

Préchauffer le four à 180°C (350°F). Chemiser de papier parchemin le fond d’un moule à charnière d’environ 20 cm (8 pouces) de diamètre.

Dans un bol, fouetter les oeufs avec le sucre, la vanille et le sel jusqu’à ce que le mélange triple de volume. Incorporer délicatement le beurre fondu, puis la farine. Verser la pâte dans le moule.

Enfourner et cuire pendant 35 minutes ou jusqu’à ce qu’un cure-dent inséré au centre du gâteau en ressorte propre. Laisser totalement refroidir avant de démouler.

Mousse aux framboises
Dans une casserole, mélanger le sucre et la fécule de maïs. Incorporer les oeufs, puis la purée de framboises et le jus de citron. À feu moyen, porter à ébullition en brassant continuellement le mélange. Cuire jusqu’à ce que le mélange épaississe, puis laisser mijoter 1 minute avant de retirer du feu. Verser dans un bol et couvrir d’une pellicule plastique directement à poser sur la préparation de framboises. Réfrigérer au moins 3 heures.

Dans un autre bol, fouetter la crème jusqu’à ce qu’elle forme des pics fermes. Incorporer un tiers de la crème fouettée dans la préparation de framboises**. Quand le mélange est bien homogène, incorporer délicatement le restant de crème fouettée. Réserver le mélange au réfrigérateur.

Montage
Découper le gâteau en deux dans l’épaisseur pour obtenir 2 tranches. Réutiliser le moule à charnière bien nettoyer et y déposer une des tranches de gâteau. Verser la mousse aux framboises et couvrir avec le second gâteau. Réfrigérer pendant au moins 12 heures.

Dans un bol, fouetter la crème avec le sucre jusqu’à ce qu’elle forme des pics fermes. Verser la crème fouettée dans une poche à pâtisserie muni d’une douille de votre choix. Décorer le gâteau de crème fouettée et répartir les framboises. Conserver au frais jusqu’au moment de servir. Déguster avec gourmandises.

*Vous pouvez remplacer la purée de framboises par de la purée de fraises.
**Si vous trouvez votre préparation aux framboises trop acidulée, n’hésitez pas à ajouter un peu de sucre dans la crème avant de la fouettée et de l’incorporer à la préparation de framboises.

Et vous, avez-vous des petits fruits dans votre jardin?

Une barquette peut-être?

Mon framboisier me désespère : il pousse dans tout les sens et malgré mon cadrage, il continue à surgir où bon lui semble dans le jardin. La bonne nouvelle, c’est que je pense avoir une petite récolte : j’espère obtenir l’équivalent d’une petite barquette! J’avoue que le framboisier me donne du fil à retordre. Je me dis que si ça continue… je vais peut-être l’arracher. Ce n’est pas ce que je souhaite, mais s’il veut envahir tout le jardin, ce sera la seule solution. C’est un peu dommage, car il fait juste ce qu’il faut d’ombre sur le plant de concombre.

En attendant de voir la récolte, je vous propose une recette de gâteau mousse aux framboises.

Gâteau mousse aux framboises
Gâteau mousse aux framboises
Pour 8 à 10 personnes

Gâteau
¼ de tasse ou 50 g de sucre
¼ de tasse moins 1 cuillère à thé ou 50 g de beurre non salé,
  tempéré
½ cuillère à thé d’extrait de vanille
1 oeuf
¼ de tasse ou 35 g de farine
2 cuillère à soupe ou 15 g de poudre d’amandes
2 pincées de poudre à pâte ou de levure chimique
1 pincée de sel

Mousse aux framboises
4 cuillères à thé de gélatine en poudre
  ou 5 de feuilles de gélatine (10 g)
⅓ de tasse et ½ cuillère à soupe ou 90 g d’eau froide
1¾ tasse ou 440 g de purée de framboises*
¾ de tasse ou 150 g de sucre
1½ tasse ou 375 g de crème à fouetter ou entière

Gâteau
Préchauffer le four à 180°C (350°F). Beurrer et chemiser le fond d’un moule à charnière de 20 cm (8 pouces) de diamètre

Dans un bol, mélanger la farine, la poudre à pâte, la poudre à pâte et le sel.

Dans un autre bol, fouetter le beurre avec le sucre et l’extrait de vanille. Incorporer l’oeuf. Ajouter graduellement la préparation de farine. Quand la pâte est homogène, la verser dans le moule. Enfourner et cuire pendant 10 minutes ou jusqu’à ce qu’une cure-dent inséré au centre du gâteau en ressorte propre. Laisser tiédir 5 minutes et démouler le gâteau. Laisser le gâteau totalement refroidir.

Laver le moule à charnière et tapisser le fond de papier parchemin. Remettre le gâteau tiédi dans le moule. Ajouter une bande de rhodoïd ou une pellicule plastique sur la parois du moule.

Mousse aux framboises
Dans une casserole, verser l’eau et réhydrater la gélatine. Laisser gonfler pendant 5 minutes.

Ajouter ¾ tasse de tasse ou 150 g de purée de framboises et ½ tasse ou 100 g de sucre. Chauffer le mélange jusqu’à ce que la gélatine soit bien dissoute. Retirer du feu et laisser tiédir pendant 30 minutes.

Ajouter le restant de purée de framboises à la préparation contenant la gélatine. Réserver.

Dans un bol, fouetter la crème avec le sucre restant jusqu’à la formation de pics fermes. À l’aide d’une spatule, incorporer délicatement la crème fouettée à la préparation de framboises.

Verser la mousse dans le moule et réfrigérer pendant 8 heure ou jusqu’à ce que la mousse soit bien prise. Déguster à la sortie du réfrigérateur ou laisser tempérer 20 minutes pour avoir une texture plus légère en bouche. Déguster avec gourmandise.

*Pour obtenir 440 g de purée de framboises, réduire en purée environ 500 g de fruits et filtrer le coulis pour retirer les grains.

Et vous, est-ce que vous avez des framboisiers? Comment les entretenez-vous?

Un peu de rose dans du chocolat…

Aujourd’hui, je ne vais pas faire très long. Je prends un peu de temps pour vous proposer une recette qui pourrait prendre place sur votre table dimanche pour la Saint-Valentin. J’ai choisi d’associer le chocolat et les framboises. Autant le chocolat a toujours du succès à la maison, autant les framboises donnent des résultats plus aléatoires. Bref, ce dessert devrait plaire au amoureux du chocolat et des framboises.

Pour cette recette, je me suis inspirée du crémeux aux framboises et du gâteau chiffon d’Isabelle, J’en reprendrai bien un bout.

Entremet au chocolat et aux framboises
Entremet au chocolat et aux framboises
Pour 8 à 12 personnes

Crémeux aux framboises
1¾ tasse ou 300 g de framboises
2 cuillères à thé de jus de citron
⅓ de tasse ou 65 g de sucre
1 cuillère à soupe ou 7 g de fécule de maïs ou de maïzena
1½ cuillère à thé de gélatine en poudre
  ou 1½ de feuille de gélatine (3 g)
2½ cuillères à soupe ou 35 g de beurre non salé

Coulis aux framboises
1¼ tasse ou 200 g de framboises
1 à 3 cuillères à soupe ou 12 à 38 g de sucre*
½ cuillère à thé de jus de citron
1½ cuillère à thé de gélatine en poudre
  ou 1½ de feuille de gélatine (3 g)**

Croustillant praliné
25 g (1 once) de chocolat blanc
⅓ de tasse ou 125 g de praliné ou de pâte à tartiner
¾ de tasse et 2 cuillères à soupe ou 70 g de Gavottes
  ou de biscuits dentelles émiettés

Gâteau chiffon au chocolat
1 oeuf, jaune et blanc séparé
⅓ de tasse ou 43 g de farine
1 cuillère à soupe ou 7 g de cacao
½ cuillère à thé de poudre à pâte ou de levure chimique
3 cuillères à soupe ou 37 g de sucre
1 cuillère à soupe d’huile végétale
1½ cuillère à soupe ou 23 g de lait
1 pincée de sel
20 amandes (facultatif)

Mousse au chocolat
165 g (6 onces) de chocolat noir à 60 % de cacao ou plus
1 de cuillère à thé de gélatine en poudre ou 1 feuille
  de gélatine (2 g)
½ tasse ou 125 g de lait
1 tasse ou 250 g de crème à fouetter ou entière

Glaçage
130 g (4½ onces) de chocolat à 70 % de cacao
1 tasse ou 250 g de crème 35 % ou entière
3 cuillères à soupe ou 60 g de miel
4½ cuillères à soupe ou 60 g de beurre

Crémeux aux framboises
Hydrater la gélatine : si elle est en poudre, verser 1 cuillère à soupe d’eau froide dans un petit bol puis saupoudrer la gélatine, mélanger et laisser gonfler; si elle est en feuille, la déposer dans un bol rempli d’eau froide et la laisser tremper pendant 5 minutes.

À l’aide d’un blender ou d’un pied-mélangeur, réduire les framboises en purée. Filtrer la purée pour retirer les pépins.

Verser la purée de framboises dans une casserole. Ajouter le jus de citron, le sucre et la fécule de maïs. Porter à ébullition en brassant constamment. Lorsque le mélange a épaissi, retirer du feu et ajouter la gélatine (bien l’essorer si elle est en feuille). Incorporer le beurre par petits morceaux en brassant bien entre chaque addition. Verser le crémeux dans un moule à charnière d’environ 18 cm (7 pouces) de diamètre dont le fond est chemisé de papier parchemin et les parois de rhodoïd. Placer au congélateur pendant au moins 1 heure.

Coulis aux framboises
Hydrater la gélatine : si elle est en poudre, verser 1 cuillère à soupe d’eau froide dans un petit bol puis saupoudrer la gélatine, mélanger et laisser gonfler; si elle est en feuille, la déposer dans un bol rempli d’eau froide et la laisser tremper pendant 5 minutes.

À l’aide d’un blender ou d’un pied-mélangeur, réduire les framboises en purée. Filtrer la purée pour retirer les pépins.

Verser la purée de framboises dans une casserole. Ajouter le jus de citron. Ajouter le sucre jusqu’à ce que le coulis soit à votre goût. Chauffer le mélange le temps que le sucre soit totalement dissous. Retirer du feu et incorporer la gélatine. Verser le coulis sur le crémeux aux framboises. Laisser au congélateur pendant au moins 6 heures.

Croustillant praliné
Sur une feuille de papier parchemin, tracer un cercle d’environ 20 cm (8 pouces) de diamètre. Retourner la feuille pour que le trait de crayon ne soit pas en contact avec les aliments.

Hacher le chocolat blanc et le déposer dans le bol d’un bain-marie. Faire fondre le chocolat. Retirer le bol du bain-marie quand le chocolat est totalement fondu. Incorporer le praliné, puis les Gavottes. Verser la préparation au centre du cercle sur le papier parchemin. Couvrir d’une seconde feuille de papier parchemin et à l’aide d’un rouleau à pâte étaler la préparation sur une épaisseur d’environ 5 mm (¼ de pouce) sans déborder du cercle. Réserver au congélateur.

Gâteau chiffon au chocolat
Préchauffer le four à 180°C (350°F).

Dans un bol, tamiser la farine, le cacao, la poudre à pâte et 2 cuillères à soupe ou 25 g de sucre.

Dans un autre bol, fouetter le jaune d’oeuf avec l’huile et le lait. Verser les ingrédients liquides sur les ingrédients secs. Mélanger délicatement jusqu’à ce que le tout soit homogène.

Dans un dernier bol, fouetter le blanc d’oeuf en neige avec le sel. Quand le blanc d’oeuf commence à mousser, ajouter le sucre et fouetter jusqu’à ce que le mélange forme des pics souples. Incorporer graduellement et délicatement le blanc d’oeuf à la pâte cacaoté. Verser sur une plaque de cuisson recouverte de papier parchemin. Répartir, si désiré, des amandes sur la pâte. Enfourner et cuire pendant 12 minutes ou jusqu’à ce qu’un cure-dent inséré au centre du gâteau en ressorte propre. Laisser totalement refroidir le gâteau.

Mousse au chocolat
Hydrater la gélatine : si elle est en poudre, verser 1 cuillère à soupe d’eau froide dans un petit bol puis saupoudrer la gélatine, mélanger et laisser gonfler; si elle est en feuille, la déposer dans un bol rempli d’eau froide et la laisser tremper pendant 5 minutes.

Hacher le chocolat noir et le déposer dans le bol d’un bain-marie. Faire fondre le chocolat. Quand le chocolat est totalement fondu le retirer du bain-marie.

Dans un chaudron, verser le lait et le porter à ébullition. Quand le lait est chaud, ajouter la gélatine et le verser en trois fois sur le chocolat fondu en mélangeant bien entre chaque ajout.

Dans un autre bol, verser la crème bien froide et la fouetter pour obtenir une texture souple et mousseuse (une crème fouettée un peu molle). Incorporer délicatement la crème fouettée à la préparation de chocolat qui a tiédi (le chocolat devrait être à environ 45°C ou 113°F). Réserver au réfrigérateur le temps de préparer le montage du gâteau.

Montage
Chemiser le fond d’un moule à charnière d’environ 20 cm (8 pouces) de diamètre de papier parchemin. Tapisser les parois de rhodoïd.

Découper un cercle d’environ 18 cm (7 pouces) de diamètre dans le gâteau et le déposer dans le moule préparé. Verser un peu de mousse au chocolat et déposer le disque de croustillant praliné. Appuyer sur le disque pour l’enfoncer dans la mousse. Ajouter un peu de mousse et déposer la préparation aux framboises en plaçant le coulis vers le bas. Verser le restant de mousse au chocolat. Égaliser la surface de la mousse. Placer l’entremet au congélateur pendant au moins 12 heures.

Glaçage
Hacher le chocolat noir, puis le déposer dans le bol d’un bain-marie. Faire fondre le chocolat au bain-marie. Quand le tout est bien lisse, retirer du bain-marie.

En parallèle, dans une casserole, porter à ébullition la crème et le miel. Quand le mélange bout, le retirer du feu. Verser en trois fois la crème chaude sur le chocolat en mélangeant bien entre chaque ajout. Laisser tiédir le mélange et incorporer petit à petit le beurre. Laisser le glaçage refroidir jusqu’à 37°C (98°F).

Recouvrir une plaque de cuisson de papier parchemin et y déposer une grille à pâtisserie.

Sortir l’entremet du congélateur, retirer le rhodoïd et le papier parchemin. Déposer l’entremet sur la grille, le gâteau en contact avec la grille. Verser doucement le glaçage en veillant à ce qu’il recouvre toute la surface. Laisser le glaçage s’égoutter pendant quelques minutes, puis déplacer l’entremet sur une assiette de présentation. Réserver au réfrigérateur pendant 10 à 12 heures avant de servir. Sortir l’entremet à température ambiante 30 minutes avant de la déguster. Savourer avec gourmandise.

*La quantité de sucre dépendra du goût de vos framboises. Mes framboises surgelées avaient un jolie parfum, mais elles étaient très acides.
**Je ne me souviens plus exactement de la quantité de gélatine que j’avais utilisé. Cependant, si vous ajoutez beaucoup de sucre à votre coulis, il faudra peut-être un peu plus de gélatine : le sucre affecte la prise de la gélatine. Je n’avais pas mis assez de gélatine, donc mon coulis coulait au moment du service. Personnellement, ça ne m’a pas dérangé et j’ai même trouvé cela intéressant.

Bonne journée!

L’entremet inhabituel

Début juillet, j’ai vu un entremet qui ne correspond pas à mes habitudes. Pourtant dès que je l’ai vu, j’ai voulu l’essayer. L’occasion se présenta rapidement et en l’exécutant, les doutes m’assaillirent. Ce n’est pas l’apparence de l’entremet qui me perturbait, mais bien les goûts : je mets presque toujours une touche chocolatée et là, il n’y en a pas une trace. Mon chéri n’est pas amateur de bleuets ni de framboises et en prime, il y a du basilic dans la recette! Oui, j’ai osé mettre du basilic dans un dessert et le résultat était des plus gourmands, frais et évidemment différent.

Pour un entremet bien fruité, je vous propose la charlotte aux deux citrons, bleuets, framboises et basilic. J’ai pris cette recette sur le blog d’Isabelle, J’en reprendrai bien un bout.

Charlotte aux deux citrons, bleuets, framboises et basilic
Charlotte aux deux citrons, bleuets, framboises et basilic
Pour 8 à 10 personnes

Garniture
¾ de tasse et 2 cuillères à thé ou 250 g de confiture
  de bleuets ou de myrtilles
⅔ de tasse ou 200 g de confiture de framboises
1 cuillère à soupe de jus de citron
½ à 2 cuillères à soupe d’eau de fleur d’oranger*
Zeste d’un citron
Zeste d’une lime
10 feuilles de basilic frais

Gâteau roulée
5 jaunes d’oeufs
5 blancs d’oeufs
⅓ de tasse et 1 cuillère à thé ou 70 g de sucre
¼ de tasse ou 50 g de sucre
Zeste d’un citron
Zeste d’une lime
20 petites feuilles de basilic frais
¼ de tasse ou 50 g d’huile d’olive fruitée**
¼ cuillère à thé de poudre de vanille***
3½ cuillère à soupe ou 50 g de lait
⅔ de tasse ou 90 g de farine
¼ de cuillère à thé ou 2 g de poudre à pâte
  ou de levure chimique
1 pincée de sel

Mousse citron
1½ de cuillère à thé de gélatine en poudre ou 2 feuilles
  de gélatine (4 g)
5 cuillères à thé ou 25 g de jus de lime
⅓ de tasse ou 80 g de jus de citron
⅓ de tasse ou 80 g de jus de lime
1¼ tasse et 2½ cuillère à thé ou 390 g de lait condensé sucré
10 feuilles de basilic frais
1 tasse ou 250 g de crème à fouetter ou entière
1 tasse ou 250 g de mascarpone
¾ de tasse ou 125 g de bleuets ou de myrtilles
1 tasse ou 125 g de framboises

Bleuets et framboises pour décorer

Garniture
Dans un bol, mélanger les confitures. Ajouter le jus de citron, les zestes et l’eau de fleur d’oranger.

Ciseler finement le basilic et l’ajouter à la confiture. Couvrir et réserver au réfrigérateur.

Gâteau roulée
Préchauffer le four à 170°C (340°F). Chemiser un plaque de cuisson d’une feuille de papier parchemin.

Dans un petit bol, fouetter le lait, l’huile d’olive et la poudre de vanille. Ciseler finement le basilic et l’ajouter à ce mélange. Réserver.

Dans un bol, fouetter en neige les blancs d’oeufs avec le sel. Quand les blancs d’oeufs commencent à bien mousser, ajouter graduellement, toujours en fouettant, ⅓ de tasse et 1 cuillère à thé ou 70 g de sucre. Réserver quand les blancs d’oeufs forment des pics souples.

Dans un autre bol, fouetter les jaunes d’oeufs avec ¼ de tasse ou 50 g de sucre et les zestes jusqu’à ce que le mélange double de volume. Verser ce mélange sur les blancs d’oeufs et incorporer délicatement à l’aide d’une spatule. Au-dessus du mélange tamiser la farine et la poudre à pâte. Incorporer les poudres délicatement.

Prélever 1 grosse cuillère à soupe de pâte et l’ajouter au mélange de lait et d’huile d’olive. Fouetter pour bien incorporer la pâte. Verser ce mélange sur la pâte contenant les oeufs. Mélanger délicatement pour obtenir une pâte lisse et homogène. Verser la pâte sur la plaque de cuisson en veillant à ce que la pâte soit uniformément répartie. Enfourner et cuire pendant 20 minutes.

À la sortie du four, placer une feuille de papier parchemin sur le gâteau et couvrir d’un linge de cuisine. Retourner le tout sur une grille de refroidissement ou un plan de travail ne craignant pas la chaleur. Retirer délicatement le papier qui a servi à la cuisson. Parer les côtés. Sur un des côtés les plus étroit, tailler le en oblique. Sur le côté opposer en partant du bord, pratiquer 3 légères entaille à environ 1 cm (⅜ de pouce) d’écart.

Répartir la garniture sur le gâteau. Conserver l’excédent de confiture au réfrigérateur pour plus tard. Rouler en serrant bien le gâteau en commençant par le bord qui a 3 entailles. Placer le gâteau roulé et emballer dans le papier parchemin au réfrigérateur pendant au moins 1 heures.

Mousse citron
Laisser gonfler la gélatine dans 5 cuillères à thé ou 25 g de jus de lime. Si la gélatine est en feuille, la couper en petits morceaux pour qu’elle soit immergée dans le jus de lime.

Ciseler finement le basilic.

Dans un bol, mélanger le jus de citron, le jus de lime, les zestes et le lait condensé sucré.

Au four micro-ondes ou sur un feu doux, faire fondre la gélatine et l’ajouter au mélange de lait condensé sucré. Incorporer le basilic.

Dans un autre bol, fouetter la crème et le mascarpone jusqu’à ce que le tout forme une chantilly bien ferme. Incorporer délicatement ce mélange à la préparation de lait condensé. Réserver ce mélange au réfrigérateur.

Montage
Placer un cercle à pâtisserie ou le cercle d’un moule à charnière d’environ 20 cm (8 pouces) de diamètre sur l’assiette de présentation. Chemiser les bords du cercle de rhodoïd ou d’une bande de papier parchemin.

Couper le gâteau roulé en tranche d’environ 1,5 cm (⅝ de pouce) d’épaisseur. Placer les tranches sur le tour du cercle ainsi que sur le fond. Couvrir le fond avec le restant de garniture. Verser la moitié de la mousse citron. Recouvrir de bleuets et de framboises. Verser le restant de mousse citron**** et lisser la surface. Réfrigérer au minimum 12 heures.

Un peu avant de servir. Sortir la charlotte du réfrigérateur et retirer le cercle ainsi que le rhodoïd. Décorer avec des fruits frais. Si possible laisser tempérer 20 minutes avant de servir. Déguster avec gourmandise.

*Si vous aimez beaucoup l’eau de fleur d’oranger, ajouter jusqu’à 2 cuillères à soupe. De mon côté, ce parfum est plus ou moins populaire, j’ai mis ½ cuillère à soupe qui reste plus discret, mais apporte une touche à la garniture.
**Si votre huile d’olive n’est pas fruité ou si vous avez un doute sur le goût, utilisez un mélange à part égale d’huile d’olive et d’huile végétale neutre (canola, colza, tournesol, etc.).
***Vous pouvez remplacer la poudre de vanille par 1 cuillère à thé d’extrait de vanille.
****Vous pouvez prélever une partie de la mousse citron et à l’aide d’une poche à pâtisserie, décorer la surface de la charlotte.

Et vous, utilisez-vous les fines herbes dans vos pâtisseries?

Double test…

Il y a plusieurs semaines, ma belle-mère m’a donné des framboises. Pour en cuisiner une partie, j’ai eu envie de préparer un crumble. Pour faire avaler les pépins plus facilement, j’ai pensé faire un crumble aux pommes et framboises. Mon chéri n’était pas enthousiaste et m’a demandée si je pouvais faire une moitié pommes et une moitié framboises. En gros, une moitié qu’il allait manger avec plaisir et une moitié qui allait peut-être goûter… Et puis tant qu’à être dans le moitié-moitié, j’ai également préparé deux crumbles différents : un avec du beurre fondu et l’autre avec du beurre tempéré. J’ai toujours fait mon crumble avec du beurre tempéré, alors quand j’ai vu la recette de Anne-Sophie avec du beurre fondu, j’ai été intriguée.

Le crumble avec le beurre fondu est beaucoup plus croustillant et s’approche de la texture des sablés en bouche. Par contre, il perd cette texture au fil des jours. Le crumble avec le beurre tempéré est moins croustillant. Par contre, il vieillit mieux et conserve plus longtemps sa texture unique. Pour le crumble avec le beurre tempéré, je me suis basée sur une recette de Ricardo issue de son magazine volume 17, numéro 8.

Crumbles en duo pommes et framboises
Crumbles en duo pommes et framboises
Pour 6 à 8 personnes

Garniture aux framboises
2 tasses ou 300 g de framboises
¼ de tasse ou 50 g de sucre
2 cuillères à soupe de farine

Garniture aux pommes
3 pommes qui gardent leur forme à la cuisson (Cortland,
  Gala, etc.)
2 pommes qui se défont à la cuisson (Mcintosh,
  Boskoop, etc.)
¼ tasse ou 50 g de cassonade ou de sucre roux

Crumble au beurre fondu*
¼ de tasse et 1 cuillère à thé ou 55 g de cassonade
  ou de sucre roux
2½ cuillères à soupe ou 15 g de flocons d’avoine à
  cuisson rapide**
¼ de tasse moins ½ cuillère à soupe ou 30 g de farine
  complète***
¼ de tasse ou 35 g de farine
¼ de tasse ou 32 g de poudre d’amandes
½ cuillère à thé d’extrait de vanille ou de vanille en poudre
1 pincée de sel
¼ de tasse ou 55 g de beurre non salé, fondu

Crumble au beurre tempéré*
¼ tasse ou 50 g de cassonade ou de sucre roux
¼ de tasse ou 35 g de farine
¼ de tasse ou 25 g de flocons d’avoine à cuisson rapide
2 cuillères à soupe de gros flocons d’avoine
1 pincée de sel
¼ tasse ou 55 g de beurre non salé, tempéré

Préchauffer le four à 180°C (350°F). Beurre un moule carré d’environ 20 cm (8 pouces) de côté ou un moule rond de 20 cm (8 pouces) de diamètre à hauts rebords.

Garniture aux framboises
Dans un bol, mélanger la farine avec le sucre. Ajouter les framboises et bien mélanger. Verser les framboises sur la moitié gauche du moule.

Garniture aux pommes
Éplucher et épépiner les pommes. Couper en cubes les pommes qui gardent leur forme à la cuisson. Couper en lamelles les pommes qui se défont à la cuisson. Déposer les pommes dans un bol et ajouter la cassonade. Bien mélanger et verser les pommes dans la moitié vide, à droite, du moule. Au besoin, étaler les fruits pour les mettre au même niveau. Tourner le moule d’un quart de tour.

Crumble au beurre fondu
Dans un bol, mélanger la cassonade, les flocons d’avoine, la farine complète, la farine, la poudre d’amandes et le sel. Ajouter l’extrait de vanille ainsi que le beurre fondu et mélanger. Répartir le crumble en miettes sur la moitié gauche du moule.

Crumble au beurre tempéré
Dans un bol, mélanger la cassonade, la farine, les flocons d’avoine à cuisson rapide, les gros flocons d’avoine et le sel. Avec les doigts, incorporer le beurre. Répartir le crumble en l’émiettant sur la moitié droite du moule.

Enfourner et cuire pendant 45 minutes ou jusqu’à ce que les crumbles soient bien dorés. Laisser tiédir. Déguster avec gourmandise.

*Vous pouvez faire que l’un ou l’autre des crumbles : dans ce cas, doublez la recette de crumble qui vous faite le plus envie.
**Les flocons d’avoine à cuisson rapide sont ceux que l’on utilise le plus régulièrement et que l’on trouve sous le nom de « flocons d’avoine » tout simplement. Ces flocons sont plus petits parce qu’ils ont été coupés, ce qui réduit également le temps de cuisson.
***Vous pouvez utiliser la farine complète de votre choix (formant, épeautre, de blé, etc.) ou la remplacer par la même quantité de farine régulière.

Et vous, comment préparez-vous votre crumble?