Mot-clé : moutarde

L’appel des bulbes…

Récemment, je suis passée dans une jardinerie pour renouveler mes semis. J’ai également regardé les semis de fleurs et un peu plus loin, il y avait également des bulbes. J’ai flâné dans cette section et je suis tombée sur des glaïeuls qui m’ont interpelés. J’ai été surprise de découvrir qu’on pouvait planter certains bulbes jusqu’en mai. Je vais tester. J’ai aussi vu un joli assortiment de 50 bulbes avec que des fleurs qui me plaisaient pour moins de 7 francs! Ne voyant pas comment je pourrais trouver le temps d’enterrer autant de bulbes, j’ai laissé le paquet sur place. Cependant, je vais rester à l’affût pour les prochaines saisons.

Dans un contexte qui n’a rien à voir avec les plantes, je vous propose une recette de côtelettes de porc cuit à la mijoteuse. J’ai pris cette recette dans le magazine Ricardo volume 20, numéro 4.

Côtelettes de porc à la moutarde à la mijoteuse
Côtelettes de porc à la moutarde à la mijoteuse
Pour 4 personnes

4 côtelettes de porc d’environ 2 cm (¾ de pouce) d’épaisseur*
2 cuillères à soupe d’huile d’olive
2 oignons
2 cuillères à soupe de farine
1 tasse ou 250 g de bouillon de poulet
2 cuillères à soupe de moutarde de Dijon ou à l’ancienne
¼ de tasse ou 62 g de crème à cuisson en de demi-crème
Sel et poivre

Éplucher et émincer les oignons.

Dans une poêle, verser l’huile d’olive et la chauffer. Quand le corps gras est bien chaud, saisir les côtelettes de porc. Saler et poivrer, puis les déposer dans la mijoteuse.

Dans la même poêle, ajouter les oignons et les dorer. Saupoudrer la farine et bien mélanger. Ajouter le bouillon et la moutarde. Porter à ébullition. Saler et poivrer, puis verser le mélange sur les côtelettes.

Couvrir la mijoteuse et cuire pendant 5 heure à basse température.

Au moment de servir, retirer les côtelettes et ajouter la crème dans la mijoteuse. Mélanger et servir les côtelettes avec la sauce. Déguster avec plaisir.

*Vous pouvez utiliser des côtelettes de porc avec ou sans l’os. Il est également possible de remplacer les côtelettes de porc par des tranches d’échine, soit environ 675 g.

Et vous, avez-vous déjà planté des bulbes en mai?

Un weekend plein d’activités…

Depuis déjà un moment, un oncle et une tante de Mini-nous proposaient de passer une fin de semaine tous les trois. Le projet enchantait Mini-nous et l’impatience s’accroissait plus la date approchait. Nous avons eu quelques nouvelles pendant leur escapade et j’ai été surprise de découvrir le programme : 4 activités sur 2 jours dans 4 lieux différents! En tant que parent, je n’ai pas souvenir d’avoir organisé un weekend aussi rempli pour Mini-nous. J’espère seulement que le tonton et la tata de Mini-nous sont bien conscients qu’ils devront renouveler l’expérience!

Pour aujourd’hui, je vous propose une recette de côtes levées. J’ai pris cette recette dans le livre de Ricardo, Manger ensemble.

Côtes levées barbecue au four
Côtes levées barbecue au four
Pour 3 à 4 personnes

Côtes levées
1 kg de côtes levées de porc
1 cuillère à soupe de cassonade ou de sucre roux
1 cuillère à soupe d’assaisonnement au chili*
½ cuillère à soupe de moutarde sèche
½ cuillère à soupe de sel
1 cuillère à thé de poivre moulu

Sauce barbecue**
½ cuillère à soupe d’assaisonnement au chili*
½ cuillère à thé de poudre d’ail
½ cuillère à thé de poudre d’oignon
¼ de cuillère à thé de paprika doux ou fumé
1 pincée de piment de Cayenne
1 cuillère à soupe de beurre
¾ de tasse et 1 cuillère à soupe ou 200 g de coulis
  de tomates
¼ de tasse ou 60 g de vinaigre de cidre
2 cuillère à soupe à soupe de miel
2 cuillère à soupe de mélasse
2 cuillère à soupe de moutarde jaune ou douce
1 cuillère à soupe de sauce Worcestershire
Sel et poivre


Côtes levées
Dans un bol, mélanger la cassonade, l’assaisonnement au chili, la moutarde sèche, le sel et le poivre moulu.

Sur une planche à découper ou un plan de travail, déposer les côtes levées la chair face au plan de travail. À l’aide d’un papier absorbant (essuie-tout ou papier ménage), retirer la membrane blanche qui recouvre le dos des côtes. Placer les côtes sur un plat et frotter la viande de tous les côtés avec le mélange d’épices et de cassonade. Emballer les côtes levées dans un papier d’aluminium et réfrigérer pendant 1 heure à toute une nuit.

Préchauffer le four à 165°C (325°F).

Enfourner les côtes levées et cuire pendant 2 heures ou jusqu’à ce que la viande soit tendre.

em>Sauce barbecue
Dans une casserole, faire fondre le beurre et ajouter l’assaisonnement au chili, la poudre d’ail, la poudre d’oignon, le paprika et le piment de Cayenne. Faire revenir pendant 1 minute. Ajouter le coulis de tomates, le vinaigre de cidre, le miel, la mélasse, la moutarde et la sauce Worcestershire. Porter à ébullition et laisser mijoter pendant 15 minutes à feu doux ou jusqu’à ce que la sauce soit sirupeuse. Saler et poivrer au goût.

Préchauffer le four à 190°C (375°F).

Déposer les côtes levées sur une plaque de cuisson anti-adhésive ou recouverte d’un papier parchemin. Badigeonner la viande avec la sauce barbecue. Enfourner pendant 10 minutes. Badigeonner de nouveau la viande avec la sauce. Laisser cuire encore 10 minutes et badigeonner la viande de nouveau. Laisser cuire une dernière fois pendant 10 minutes. Pendant les 10 dernières minutes de cuisson, baisser la température du four si la sauce noirçit trop. Servir et déguster avec plaisir.

*Il est possible de remplacer l’assaisonnement au chili par un mélange de 2 cuillères à thé de poudre de chili, ½ cuillère à thé de poudre d’oignon, ¼ de cuillère à thé d’origan, ⅛ de cuillère à thé de coriandre moulue et de ⅛ de cuillère à thé de cumin.
**Personnellement, je mange mes côtes levées sans ajouter de sauce supplémentaire. De plus, cette sauce barbecue n’est pas ma recette favorite.

Et vous, est-ce que votre weekend a été bien rempli?

Du temps pour le jardin et du beau temps…

Depuis déjà quelques années, je me reproche de ne pas commencer mon jardin assez tôt. Je me dis que le mois d’avril est le mois parfait pour semer des radis, des carottes et planter des patates ainsi que des poireaux. Malheureusement, les priorités sont ailleurs et la température est loin de me motiver à aller retourner la terre et désherber… Je ne vous dis pas l’état de ma plate-bande!

En attendant une jolie météo, je vous propose une recette de pains de viande individuels. J’ai pris cette recette sur le site de 5 ingrédients, 15 minutes.

Pains de viande individuels glacés au miel
Pains de viande individuels glacés au miel
Pour 4 personnes

400 g de boeuf haché*
½ cuillère à soupe d’un mélange d’herbes séchées
  (à la provençales, italienne, etc.)
2 cuillères à soupe de chapelure
1 cuillère à thé de poudre d’oignon
1 cuillère à soupe de moutarde de Dijon
1½ cuillère à soupe de miel
1 oeuf
Sel et poivre

Préchauffer le four à 200°C (400°F).

Dans un bol, mélanger le boeuf haché, les herbes séchées, la chapelure, la poudre d’oignon et l’oeuf.

Dans un petit bol, mélanger la moutarde de Dijon et le miel. Ajouter 2½ cuillères à thé de ce mélange à la viande hachée. Saler et poivrer. Mélanger de nouveau et façonner 4 boulettes. Déposer les boulettes sur une plaque de cuisson recouverte de papier parchemin.

Badigeonner le restant de miel-moutarde sur les pains de viandes. Enfourner et cuire pendant 20 à 25 minutes ou jusqu’à ce que la viande soit cuite. Sortir du four et servir. Déguster avec plaisir.

*Vous pouvez remplacer le boeuf haché par du porc haché ou du poulet haché.

Et vous, avez-vous commencé votre jardin?

Petit vase…

Depuis mon deuxième appartement en Suisse, j’avais un petit vase turquoise que j’avais acheté pour décorer la salle de bain. Il fut garni pendant plusieurs années d’une fleur artificielle crème. Dans la maison, je me suis lassé et j’y ai glissé un bouquet de fleurs séchées. Il y a un peu plus d’un mois, j’ai fait tomber ce vase que j’adorais toujours. J’ai laissé le bouquet de fleurs séchées sur le meuble en attendant de remplacer le contenant. C’est seulement cette semaine que je me suis motivée à regarder dans un magasin de décoration. Dans la boutique, il n’y a pas grand chose qui m’a interpellée. J’ai vu quelques options qui me plaisaient, mais il était trop petit. Sans grande conviction, j’ai pris un vase en verre bicolore. La base du vase est transparente et la partie supérieure est colorée en bleu foncé. Je crois que j’espérais retrouver quelque chose de turquoise. J’ai glissé mon bouquet de fleurs séchées et je suis passée à autre chose. Le lendemain, j’ai été frappée par le rendu : on dirait que les fleurs flottent dans les airs et la transparence du verre donne un côté très aérien à la décoration. C’est plus moderne et au final, j’adore!

Rien avoir avec la décoration, je vous propose une recette de côtelettes de porc et jus miel-moutarde. J’ai pris cette recette dans le livre de Betty Bossi Escalopes & steaks.

Côtelettes de porc et jus miel-moutarde
Côtelettes de porc et jus miel-moutarde
Pour 4 personnes

4 côtelettes de porc
1 cuillère à soupe de beurre
½ cuillère à thé de sel
¾ de tasse et 1 cuillère à soupe ou 200 g de bouillon de boeuf
2 cuillères à soupe de miel
2 cuillères à soupe de moutarde de Dijon ou à l’ancienne

Sel supplémentaire et poivre

Dans une poêle, faire fondre le beurre. Quand le corps gras est bien chaud, saisir les côtelettes pendant environ 2 minutes de chaque côté. Baisser le feu et poursuivre la cuisson pendant 2 à 3 minutes de chaque côté. Saler la viande avec la ½ cuillère à thé de sel et poivrer. Retirer la viande de la poêle et réserver.

Dans la même poêle, verser le bouillon de boeuf et porter à ébullition. Ajouter le miel et la moutarde de Dijon. Laisser réduire pendant 4 minutes. Saler et poivrer au goût.

Remettre les côtelettes dans la poêle pour le temps de les réchauffer. Servir et déguster avec plaisir.

Et vous, est-ce que vous aimez fréquenter les magasins de décorations?

Les légumes dans l’assiette

Je n’ai jamais été très créative avec les légumes… ce n’est pas la section la plus étoffée de mon blog. Comme beaucoup, j’ai du mal à penser aux légumes d’abord et à les mettre au centre du repas. Il faut dire qu’avec les habitudes carnivores, mon dégoût pour certains légumes (même si je m’améliore avec les années) et la simplicité avec laquelle les légumes étaient traités pendant mon enfance, mon imagination ne s’anime pas. J’adore les légumes crus, mais les cuisiner autrement et rapidement reste et sera toujours un défi. Avez-vous des trucs pour être plus créatif avec les légumes?

Aujourd’hui, je vous propose une recette de salade de céleri-rave rôti à la pomme. J’ai pris cette recette dans le magazine Ricardo volume 20, numéro 8.

Salade de céleri-rave rôti à la pomme
Salade de céleri-rave rôti à la pomme
Pour 4 personnes

Céleri-rave
1 céleri-rave d’environ 900 g
1 cuillère à soupe d’huile d’olive
1 cuillère à thé de thym frais ciselé

Vinaigrette
¼ de tasse ou 70 g de mayonnaise
1 cuillère à soupe d’eau
1 cuillère à thé de moutarde à l’ancienne
1 cuillère à thé de vinaigre de cidre

Salade
½ pomme verte*
2 cuillères à soupe de noisettes**, concassées
Sel et poivre

Céleri-rave
Préchauffer le four à 165°C (325°F).

Placer le céleri-rave sur une feuille de papier d’aluminium. Enrober le céleri-rave d’huile, saupoudrer de thym et saler. Avec le papier d’aluminium, emballer le céleri-rave et le déposer sur une plaque de cuisson. Enfourner et cuire pendant 2h15 ou jusqu’à ce que le céleri-rave soit tendre. À la sortie du four, laisser tiédir et réfrigérer pendant au moins 2 heures.

Vinaigrette
Dans un bol, fouetter la mayonnaise, l’eau, la moutarde à l’ancienne et le vinaigre de cidre. Saler et poivrer. Réserver au réfrigérer.

Salade
Sur un plan de travail, peler le céleri-rave, puis le couper en tranches fines d’environ 3 mm (⅛ de pouce) d’épaisseur. Répartir les tranches sur une ou des assiettes de services.

Couper la pomme en fine lamelle et les répartir sur le céleri-rave. Ajouter les noisettes- Arroser de vinaigrette et servir sans attendre. Déguster avec plaisir.

*Vous pouvez utiliser une pomme rouge, mais elle s’oxyde plus rapidement que les pommes vertes.
**Vous pouvez faire griller les noisettes en les plaçant au four à 180°C (350°F) pendant 8 à 10 minutes. Le goût sera rehaussé.

Bon dimanche!