Mot-clé : vanille

Il neige!

Je suis un peu surprise par cet hiver : il neige régulièrement depuis quelques temps. Je ne dis pas qu’il y a de grandes quantités de neige, mais c’est la première fois que la neige semble vouloir perduré en plaine. Par contre, comme il annonce de la pluie dans les prochains jours, elle ne risque pas de trainer encore longtemps. D’un autre côté, je me demande si nous aurons droit à un autre tapis blanc avant le changement de saison.

En attendant, je vous propose une recette toute réconfortante de biscuits à l’érable et au noix. J’ai pris cette recette dans un des livres d’Isabelle, Un peu… biscuits… à la folie!

Biscuits à l'érable et aux noix
Biscuits à l’érable et aux noix
Pour 48 biscuits

Biscuits
2 tasses ou 280 g de farine
½ cuillère à thé de poudre à pâte ou de levure chimique
¼ de cuillère à thé de bicarbonate de soude ou de sodium
2 pincées de sel
¾ de tasse ou 165 g de beurre non salé, tempéré
1 tasse ou 200 g de sucre
1 oeuf
¼ de tasse ou 85 g de sirop d’érable
1 cuillère à thé d’extrait de vanille
1 tasse ou 110 g de noix de Grenoble*

Glaçage et garniture
1 tasse ou 160 g de sucre glace
6 à 8 cuillères à soupe de sirop d’érable
1 tasse ou 110 g de noix de Grenoble* (facultatif)

Biscuits
Hacher finement les noix de Grenoble.

Dans un bol, mélanger la farine, la poudre à pâte, le bicarbonate de soude et le sel.

Dans un grand bol, fouetter le beurre avec le sucre jusqu’à ce que la préparation semble légère et aérienne. Incorporer l’oeuf, le sirop d’érable et la vanille. À l’aide d’une spatule, incorporer délicatement la préparation de farine.

Diviser la pâte en deux. Sur un plan de travail légèrement enfariné, façonner deux rouleaux d’environ 30 cm (12 pouces) de long. Sur une feuille de papier parchemin ou une pellicule plastique, répartir la moitié des noix. Rouler un des rouleaux de pâte sur les noix en pressant bien pour faire pénétrer les noix dans la pâte. Enrouler la pâte dans le papier parchemin et torsader les extrémités. Répéter l’opération avec l’autre rouleau de pâte. Réfrigérer les rouleaux de pâte pendant 1 heure ou jusqu’à ce que la pâte soit bien ferme.

Préchauffer le four à 180°C (350°F) et tapisser deux plaques de cuisson de papier parchemin.

Déballer les rouleaux de pâte et les couper en tranche d’environ 1,2 cm (½ pouce). Déposer les biscuits sur un plaque de cuisson en les espaçant d’environ 2,5 cm (1 pouce). Enfourner et cuire pendant 13 à 15 minutes ou jusqu’à ce que les biscuits soient dorés.

Glaçage et garniture
Pendant que les biscuits cuisent, préparer le glaçage. Dans un bol, mélanger le sucre glace et le sirop d’érable jusqu’à ce que le mélange soit bien lisse.

Quand les biscuits sont cuit, les déplacer sur une grille. Alors que les biscuits sont encore chaud, déposer environ 1 cuillère à thé de glaçage au centre de chaque biscuit. Si désiré, garnir d’un morceau de noix. Laisser totalement refroidir les biscuits. Déguster avec gourmandise.

*Vous pouvez remplacer les noix de Grenoble par des pacanes (noix de pécan), des noisettes, des noix de macadamia, etc.

Bon hiver!

Les autres préférés…

La semaine dernière, je vous ai proposé les biscuits favoris de Mini-nous. Cette semaine, je vais donc vous présenter la recette préférée de mon chéri dans mes paniers gourmands. De mon côté, je n’arrive pas vraiment à choisir, je crois que j’ai surtout apprécié d’avoir un assortiment de biscuits variés. Bref, je ne suis pas mécontente de l’assortiment 2020.

Pour les biscuits du jour, j’ai pris la recette sur le site de Swissmilk : leurs recettes ne m’ont jamais déçu jusqu’a présent. Je vous présente donc leurs biscuits au citron.

Biscuits au citron
Biscuits au citron
Pour 25 à 30 biscuits

⅔ de tasse moins 1 cuillère à thé ou 140 g de beurre non salé,
  tempéré
⅔ de tasse moins 2 cuillères à thé ou 125 g de sucre
1 cuillère à soupe de sucre vanillé*
1 pincée de sel
1 citron**
1 oeuf
1 tasse et 2 cuillères à soupe ou 160 g de farine
1 cuillère à thé de poudre à pâte ou de levure chimique

Dans un bol, mélanger la farine et la poudre à pâte.

Prélever le zeste du citron et presser la moitié du citron pour récolter le jus.

Dans un bol, fouetter le beurre avec le sucre, le sucre vanillé, le sel, le zeste de citron et le jus du demi-citron. Incorporer l’oeuf. Ajouter la farine additionnée de poudre à pâte et mélanger jusqu’à ce que la préparation soit homogène. Placer la pâte au réfrigérateur pendant 2 heures.

Préchauffer le four à 180°C (350°F).

Sortir la pâte du réfrigérateur. Prélever environ 1½ cuillère à soupe de pâte et façonner en boule. Déposer sur une plaque de cuisson recouverte de papier parchemin. Répéter l’opération jusqu’à épuisement de la pâte. Si désiré, aplatir un peu les biscuits.

Enfourner et cuire pendant 10 à 12 minutes ou jusqu’à ce que les bords des biscuits soient dorés. Laisser tiédir avant de placer dans une boîte qui ferme hermétiquement. Les biscuits se conservent pendant 2 à 3 semaines. Déguster avec gourmandise.

*Si vous n’avez pas de sucre vanillé, remplacez-le par du sucre et ajoutez ½ cuillère à thé d’extrait de vanille à la recette.
**Je vais refaire cette recette en remplaçant le citron par de l’orange, de la clémentine ou de la lime. À tester.

Un roulé différent…

Il y a quelques temps, j’ai eu envie de réaliser un gâteau roulé. Au départ, je pensais faire une recette que ma belle-mère m’avait recommandée, mais en cherchant des idées de garniture, rien ne m’interpellait… ou je n’avais pas les ingrédients sous la main. En m’accrochant à cette idée, j’ai fouillé dans les recettes de mon index et il y en a une qui m’a motivé à rejoindre ma cuisine. Pourtant, même s’il s’agit d’un gâteau roulé, je ne sais pas si cette recette pourra servir du bûche. Fondamentalement, ce gâteau roulé peut prendre place sur votre table des fêtes, mais je crois qu’il va en surprendre plus d’un…

Je vous propose donc une recette de gâteau roulé aux carottes! j’ai pris cette recette sur le blog d’Isabelle, Les gourmandises d’Isa. J’ai remplacé la garniture au fromage à la crème par une mousse au mascarpone puisque j’ai rarement du fromage à la crème dans mon réfrigérateur.

Gâteau roulé aux carottes
Gâteau roulé aux carottes
Pour 8 à 10 personnes

Gâteau
3 oeufs
⅔ de tasse ou 133 g de sucre
1 cuillère à thé d’extrait de vanille
¾ de tasse ou 105 g de farine
2 pincées de sel
1 cuillère à thé de poudre à pâte ou de levure chimique
1 cuillère à thé de gingembre moulu
¼ de cuillère à thé de muscade moulu
2 cuillères à thé de cannelle moulue
2 tasses ou 260 g de carottes râpées

Garniture*
250 g (9 onces) de mascarpone
¼ de tasse ou 85 g de lait concentré sucré
½ cuillère à thé d’extrait de vanille
½ tasse ou 125 g de crème à fouetter ou de crème entière
Zeste de 3 clémentines

Gâteau
Préchauffer le four à 180°C (350°F).

Dans un bol, tamiser la farine, le sel, la poudre à pâte, le gingembre, la muscade et la cannelle. Réserver.

Dans un autre bol, fouetter les oeufs avec le sucre pendant 5 minutes ou jusqu’à ce que les oeufs aient triplés de volume. Ajouter l’extrait de vanille. Incorporer la préparation de farine, puis les carottes râpées.

Verser la pâte sur une plaque de cuisson recouverte de papier parchemin. Étaler la pâte sur une épaisseur uniforme pour former un rectangle. Enfourner et cuire pendant 10 minutes ou jusqu’à ce qu’un cure-dent inséré au centre du gâteau en ressorte propre.

Sur le plan de travail, préparer une feuille de papier parchemin** plus grande que la plaque de cuisson. Â la sortie du four, démouler le gâteau sur la feuille de papier parchemin. Retirer délicatement le papier parchemin qui a servi à la cuisson.

En partant du côté le plus étroit, rouler le gâteau avec la feuille de papier parchemin. Si possible, déposer le gâteau roulé sur une grille à pâtisserie. Laisser totalement refroidir le gâteau.

Garniture
Dans un bol, fouetter le mascarpone. Ajouter le lait concentré sucré et fouetter jusqu’à ce que le mélange soit très dense. Ajouter l’extrait de vanille et les zestes de clémentines.

Dans un autre bol, fouetter la crème jusqu’à ce qu’elle formes des pics souples. Incorporer délicatement la crème fouettée au mascarpone.

Dérouler le gâteau qui a bien refroidi, étendre la mousse au mascarpone sur le gâteau et le rouler de nouveau en serrant bien. Si désiré, conserver un peu de la garniture pour décorer le gâteau. Réfrigérer le gâteau au moins 1 heure avant de servir. Déguster avec gourmandise.

*Vous pouvez remplacer la garniture par une ganache ou une autre préparation de votre choix.
**Vous pouvez saupoudrer la surface du papier parchemin avec du sucre glace avant d’y déposer le gâteau. Il est également possible de remplacer le papier parchemin par un linge à vaisselle : dans ce cas, le sucre glace est encore plus important.

Bonne journée

Une petite idée de bûche

Je ne sais pas pourquoi, cette année, j’ai envie de cuisiner plein de bûches et d’entremets. Je planifie même d’en réaliser deux autres avant les fêtes. Pourtant, j’ignore si nous les partagerons ou si elles resteront dans le congélateur. D’un autre côté, j’ai une vague idée de ce que je veux faire, mais ce n’est pas encore fait…

Aujourd’hui, je vous propose un petit entremet clémentine-vanille. Pour cette recette, j’ai utilisé le gâteau d’Isabelle, J’en reprendrai bien un bout, et j’ai trouvé la recette de mousse sur Super Toinette.

Entremet clémentine-vanille
Un titre de recette
Pour 6 à 8 personnes

Namelaka à la vanille
2 cuillères à soupe ou 30 g de lait
½ cuillère à thé de poudre de vanille ou d’extrait de vanille
½ de cuillère à thé de gélatine en poudre
  ou ½ feuille de gélatine (1 g)
50 g (2 onces) de chocolat blanc
¼ de tasse ou 62 g de crème à fouetter ou entière, froide

Gâteau chiffon
⅓ de tasse ou 48 g de farine
½ cuillère à thé de poudre à pâte ou de levure chimique
2 cuillères à soupe ou 25 g de sucre
1 jaune d’oeuf
1 cuillère à soupe d’huile végétale
1½ cuillère à soupe ou 23 g de lait
1 blanc d’oeuf
2 cuillères à thé de sucre
1 pincées de sel
Zeste de 1 clémentine

Mousse à la clémentine
¼ de tasse moins 2 cuillères à thé ou 50 g de lait
¼ de tasse ou 50 g de sucre
1 tasse ou 250 g de jus de clémentine*
1 cuillère à soupe de gélatine en poudre
  ou 3 feuilles de gélatine (6 g)
1½ tasse ou 375 g de crème à fouetter ou entière
Zeste de 3-4 clémentines

Glaçage**
265 g (9¼ onces) de chocolat blanc à 35 % de cacao
1½ cuillère à thé de gélatine en poudre ou 2 feuilles
  de gélatine (4 g)
⅔ de tasse et 2 cuillères à thé ou 175 g de crème à 35 %
  ou entière
8 cuillères à thé ou 40 g d’eau
1½ cuillère à soupe ou 30 g de sirop de maïs ou de glucose
2 cuillères à soupe ou 25 g d’huile de colza ou de canola
Colorant alimentaire en poudre ou en gel

Namelaka à la vanille

Chemiser de pellicule plastique ou de papier parchemin les alvéoles d’un moule à muffin ou utiliser un moule en silicone.

Dans un bol, faire gonfler la gélatine en poudre dans 1 cuillère à soupe d’eau froide ou faire tremper les feuilles de gélatine dans un bol d’eau froide.

Hacher le chocolat blanc et le déposer dans le bol d’un bain-marie. Faire fondre le chocolat au bain-marie. Retirer le chocolat du bain-marie quand il est totalement lisse.

Dans une casserole, porter le lait à ébullition avec la poudre de vanille. Dès que le liquide bout, ajouter la gélatine (bien l’essorer si la gélatine est en feuilles) et mélanger pour la dissoudre. Verser le liquide en trois fois sur le chocolat en mélangeant bien entre chaque ajout. Incorporer la crème froide. Verser le mélanger dans les alvéoles du moule et réserver au congélateur pendant au moins 6 heures.


Gâteau chiffon
Préchauffer le four à 180°C (350°F).

Dans un bol, mélanger la farine, la poudre à pâte, les 2 cuillères à soupe ou 25 g de sucre et les zestes de clémentine.

Dans un petit bol, fouetter le jaune d’oeuf avec l’huile et le lait. Verser les ingrédients liquides dans le bol contenant la farine et mélanger jusqu’à ce que la pâte soit lisse et homogène.

Dans un autre bol, fouetter le blanc d’oeuf en neige avec le sel et le sucre restant. Incorporer graduellement et délicatement le blanc d’oeuf à la pâte. Verser la pâte sur une plaque de cuisson recouverte d’un papier parchemin. Veiller à étaler la pâte pour qu’elle soit un peu plus grande que la base de votre moule pour assembler votre entremet. Enfourner et cuire pendant 15 minutes ou jusqu’à ce qu’un cure-dent inséré au centre du gâteau en ressorte propre. Laisser totalement refroidir.

Mousse à la clémentine
Dans un bol, faire gonfler la gélatine en poudre dans 2 cuillères à soupe d’eau froide ou faire tremper les feuilles de gélatine dans un bol d’eau froide.

Verser le lait et le sucre dans une casserole et porter à ébullition. Quand le lait bout, retirer la casserole du feu et ajouter la gélatine (bien l’essorer si elle est en feuilles). Ajouter le jus de clémentines et les zestes. Laisser tiédir.

Dans un bol, fouetter la crème jusqu’à la formation de pics souples. Incorporer délicatement la crème à la préparation de jus de clémentines. Réserver au réfrigérateur,

Montage
Recouvrir d’une pellicule plastique un moule rectangulaire d’environ 20 cm par 10 cm (8 pouces par 4 pouces). Découper une bande de papier parchemin et la déposer pour qu’elle recouvre les côtés les plus longs et le fond. Cette étape permet de faciliter le démoulage si le moule n’est pas en silicone.

Découper une bande de gâteau à la noix de coco de la taille du moule.

Verser la moitié de la mousse à la clémentine dans le moule et déposer au centre le namelaka à la vanille. Verser le restant de mousse et couvrir avec le gâteau. Presser sur le gâteau pour s’assurer que tout soit bien collé et que la mousse épouse bien les parois du moule. Couvrir d’une pellicule plastique et conserver au congélateur pendant au moins 12 heures. Après cette étape, il est possible de conserver la bûche pendant un mois, voire plus, au congélateur.


Glaçage
Dans les 12 heures précédent la dégustation, préparer le glaçage de l’entremet. Faire tremper les feuilles de gélatine dans de l’eau froide ou faire gonfler la gélatine en poudre dans 2 cuillères à soupe d’eau froide pendant 5 minutes.

Hacher le chocolat blanc et le déposer dans le bol d’un bain-marie. Faire fondre le chocolat au bain-marie. Retirer le chocolat du bain-marie quand il est totalement lisse.

Dans une casserole, porter à ébullition la crème, l’eau et le sirop de maïs. Dès que les liquides bouillent, les retirer du feu et ajouter la gélatine (bien l’essorer si elle est en feuilles). Verser les liquides en trois fois sur le chocolat blanc en mélangeant bien entre chaque ajout. Incorporer l’huile et, si désiré, le colorant alimentaire. Bien mélanger en évitant d’incorporer de l’air. Laisser le glaçage tiédir jusqu’à 37°C (98°F).

Recouvrir une plaque de cuisson de papier parchemin et y déposer une grille à pâtisserie.

Sortir l’entremet du congélateur et le démouler. Déposer l’entremet sur une grille au-dessus d’une plaque de cuisson. Verser doucement le glaçage en veillant à ce qu’il recouvre toute la surface du gâteau. Laisser le glaçage s’égoutter pendant quelques minutes, puis déplacer l’entremet sur une assiette de présentation. Réserver au réfrigérateur. Sortir l’entremet à température ambiante 30 minutes avant de la déguster. Déguster avec gourmandise.

*Vous pouvez réaliser cette mousse avec le jus d’un autre agrume.
**Il y aura assez de glaçage pour glacer un autre entremet. Par expérience, il vaut mieux avoir trop de glaçage. Vous pouvez congeler le glaçage excédentaire.

Et vous, est-ce que vous avez envie de cuisiner en cette période?

Cuisine d’enfant…

Il y a quelques temps, Mini-nous a commencé à expérimenter en cuisine. Évidemment, ce n’est pas les plats salés qui ont retenu son attention. Son idée n’était pas de suivre une recette, mais bien d’en créer une! Mini-nous cuisine occasionnellement avec moi, mais souvent, je finis seule en cuisine. Alors cette envie nous a un peu surpris, mais nous avons laissé faire. Après deux ou trois essais, Mini-nous a réussi à créer une recette délicieuse. Après les premiers essais n’étaient pas des ratés, mais ça manquait un peu d’équilibre gustativement parlant.

Je vous propose donc la recette de Mini-nous. Évidemment, c’est une recette des plus simples, mais qui vous surprendra à la dégustation. J’espère qu’elle vous plaira.

Crème fouettée au chocolat de Mini-nous
Crème fouettée au chocolat de Mini-nous
Pour 2 à 6 personnes*

⅔ de tasse moins 1 cuillère à soupe ou 150 g de crème
  à fouetter ou entière
2 cuillères à thé de sucre
Extrait de vanille, au goût
30 g (1 once) de chocolat au lait
30 g (1 once) de chocolat blanc

Hacher les chocolats et les déposer dans une poêle. À feu très doux, faire fondre les chocolats en brassant continuellement**. Quand les chocolats sont totalement fondus, retirer du feu et réserver.

Dans un bol, fouetter la crème avec le sucre et l’extrait de vanille. Quand la crème se tient, répartir la moitié de la crème fouettée dans des ramequins ou des verrines.

Dans la crème fouettée restante, ajouter les chocolats fondus et mélanger délicatement. Répartir la crème chocolat dans les ramequins. Réserver au frais jusqu’au moment de servir. Déguster avec gourmandise.

*Le nombre de portions dépendra des contenants utilisés pour dresser.
**Si vous avez un four à micro-ondes, vous pouvez l’utiliser pour faire fondre le chocolat. Dans ce cas, n’oubliez pas de vérifier régulièrement le chocolat : au four à micro-ondes, il n’est pas rare que le chocolat fonde en conservant sa forme.

Et vous, est-ce que vous avez aussi des recettes d’enfant?