Mot-clé : oignon

Bonne année 2022!

Et voilà une nouvelle année qui commence. Je ne sais pas si vous avez célébré le passage de la nouvelle année ou si vous avez préféré vivre simplement cette journée. Nous nous avons opté pour une soirée simple à regarder une série télé. Par contre à minuit, le voisinage s’est animé : plusieurs ont lancé des feux d’artifice et des pétards. Est-ce que je vous ai déjà dit à quel point je déteste ces fusées quand elles ne sont pas tirées par des professionnels? J’ai toujours peur d’un accident et de voir un incendie se déclarer… Une situation que j’ai déjà vu lors d’un 1er août.

Pour un peu plus de sérénité, je vous propose une recette toute simple de noix assaisonnées. Cette fois, j’ai créé une recette avec un mélange d’herbes où j’ai mis le romarin de mon jardin à contribution.

Noix assaisonnées aux herbes
Noix assaisonnées aux herbes
Pour 2 pots de 500 ml

1 blanc d’oeuf
2 pincées de piment de Cayenne
2 cuillères à thé de sucre
1 cuillère à thé de fleur de sel
½ cuillère à thé de sel
1 cuillère à thé de poudre d’oignon
1 cuillère à thé de paprika
1 cuillère à soupe d’un mélange d’herbes séchées (Italienne,
  de Provence, etc.)
1 cuillère à soupe de romarin frais* haché finement
1 cuillère à thé d’origan séché
1 cuillère à thé de moutarde sèche
1 cuillère à thé de moutarde de Dijon au piment d’Espelette**
1½ tasse ou 300 g d’amandes***
1½ tasse ou 300 g de noix de cajou

Préchauffer le four à 140°C (285°F). Tapisser une plaque de cuisson de papier parchemin.

Dans un bol, fouetter le blanc d’oeuf jusqu’à la formation de piques fermes. Ajouter le piment de Cayenne, le sucre, la fleur de sel, le sel, la poudre d’oignon, le paprika, le mélange d’herbes séchées, le romarin, l’origan, la moutarde en poudre et la moutarde de Dijon. Mélanger pour bien répartir les ingrédients dans le blanc d’oeuf. Ajouter les amandes et les noix de cajou. Mélanger délicatement pour bien enrober toutes les noix du mélange assaisonné.

Verser les noix sur une plaque de cuisson et les étaler sur une seule couche. Enfourner et cuire pendant 40 minutes. À mi-cuisson, remuer les noix. Laisser totalement refroidir. Conserver les noix dans un pot muni d’un couvercle. Déguster avec plaisir.

*Vous pouvez remplacer une partie du romarin frais par du thym frais
**J’ai utilisé une moutarde de Dijon parfumé au piment d’Espelette, n’hésitez pas à prendre la moutarde de Dijon de votre choix.
***J’aime bien le mélange d’amandes et de noix de cajou, mais libre à vous d’utiliser d’autres noix de votre choix. Il faut seulement vous assurez que vous utilisez 3 tasses ou 600 g de noix.

Pour 2022, beaucoup de joies, d’amour et surtout la santé!

C’est étrange…

Pour la première fois depuis des années, nous avons fêté Noël avec l’ensemble de ma belle-famille. Habituellement, nous avions un Noël tardif en janvier… C’est étrange de penser que Noël s’est fini si rapidement cette fois. J’espère que malgré les restrictions, vous avez pu avoir de belles fêtes de Noël et que vous pouvez profitez de votre famille. J’avoue que j’aimerais bien passer les prochaines fêtes dans ma famille.

Aujourd’hui, je vous propose une recette qui n’a rien à voir avec mes paniers gourmands… je n’ai pas encore fait les photos d’un élément et pour l’autre recette salé, je ne suis pas assez satisfaite pour vous la proposer. Voici donc une recette de sauté de porc à l’orange que j’ai pris sur le site de Ma fourchette.

Sauté de porc à l'orange
Sauté de porc à l’orange
Pour 2 à 3 personnes

Sauté
250 g de filet de porc*
1 cuillère à thé de sauce soja
1 cuillère à thé de fécule de maïs ou de maïzena
¼ de cuillère à thé de bicarbonate de soude ou de sodium
1 oignon
2 carottes
10 fleurons de brocoli**
1 cuillère à thé de gingembre finement haché
1 cuillère à soupe d’huile végétale

Sauce
1 cuillère à soupe de sauce hoisin
½ cuillère à thé de sambal oelek
1 cuillère à soupe de sucre
1 cuillère à soupe de sauce soja
½ cuillère à thé de fécule de maïs ou de maïzena
1 orange

Sel et poivre

Sauté
Couper le filet de porc en lanières et le déposer dans un bol. Ajouter la sauce soja, la fécule de maïs et le bicarbonate de soude. Poivrer au goût.

Éplucher les carottes et les couper en rondelles. Éplucher l’oignon et ciseler finement.

Porter une casserole d’eau à ébullition. Saler l’eau. Ajouter les rondelles de carottes et les fleurons de brocoli. Cuire pendant 4 minutes, puis égoutter et rincer sous l’eau froide. Réserver.

Dans une grande poêle ou un wok, chauffer l’huile. Quand le corps gras est bien chaud, ajouter les lanières de porc et la cuire. Quand la viande est cuite, la déposer dans une assiette et réserver au chaud.

Dans la même poêle, faire revenir l’oignon et le gingembre pendant 2 à 3 minutes. Ajouter les carottes et le brocoli, puis poursuivre la cuisson pendant 4 à 6 minutes.

Sauce
Dans un bol, mélanger la sauce hoisin, le sambal oelek, le sucre, la sauce soja et la fécule de maïs. Ajouter le zeste et le jus de l’orange.

Quand les légumes ont la consistance qui vous plait, ajouter la sauce et cuire pendant 1 minute. Ajouter la viande et bien mélanger. Servir avec du riz et déguster avec plaisir.

*Je choisis des filets de porc assez gros : je le divise en deux et je le cuisine de deux manières différentes.
**Vous pouvez remplacer les légumes par d’autres de votre choix : poivron, pois mange-tout, fèves germées, etc.

Joyeuses fêtes!

Rien testé…

Cette semaine, j’ai sélectionné mes gourmandises pour mes paniers gourmands, j’ai fait la liste de course et j’ai planifié la préparation des différents éléments. C’est à ce moment que j’ai réalisé à quel point le temps des fêtes approchait à grands pas. Le mois de décembre semble vouloir filer à grande vitesse et pour le moment, je n’ai testé aucune recette salée pour le temps des fêtes.

Heureusement, j’ai une recette de famille que je n’avais jamais osé publier ici. La raison est simple, selon que vous êtes au Québec ou en Suisse (ou en Europe), il y a un ingrédient qui change. Au Québec, il faut utiliser de la sauce soya VH et en Suisse, de l’arôma Maggi. Les quantités pour ces produits sont également légèrement différentes : l’arôma Maggi est plus salée que la sauce soya VH! Respectez ce point et vous aurez un repas festif des plus simples à préparer, mais également des plus succulents. Je vous propose donc le roastbeef de ma mère qui est un grand succès à chaque fois.

Roastbeef de ma mère
Roastbeef de ma mère
Pour 8 personnes

1 kg de surlonge, de rumsteak ou de filet de boeuf*
2 cuillères à soupe de farine
1 cuillère à soupe de sucre
1 cuillère à thé de moutarde sèche
2 oignons
¼ de tasse ou 55 g de beurre salé
¼ de tasse de sauce soya VH** ou 45 g d’arôma Maggi
1¼ tasse ou 310 g d’eau

Préchauffer le four à 180°C (350°F).

Dans un petit bol, mélanger la farine, le sucre et la moutarde sèche.

Éplucher et trancher les oignons en rondelles.

Dans une casserole allant au four, chauffer environ 1 cuillère à soupe de beurre salé. Quand le corps gras est bien chaud, griller la viande de tous les côtés. Quand la viande est bien saisi sur toutes ces faces, retirer la casserole du feu et ajouter les rondelles d’oignon.

Saupoudrer la viande du mélange de farine et déposer le beurre restant sur le dessus de la viande.

Enfourner et cuire pendant environ 75 minutes*** ou jusqu’à ce qu’un thermomètre à viande indique 56-58°C (132-136°F).

Quand il reste environ 30 minutes de cuisson, ajouter l’eau et la sauce soya (ou l’arôma Maggi).

À la sortie du four, retirer immédiatement la viande de la casserole et la couvrir. Laisser reposer pendant 5 à 10 minutes. Trancher finement et servir avec une purée de pommes de terre et des légumes de votre choix. Compléter l’assiette avec la sauce et les oignons. Déguster avec plaisir.

*Vous pouvez opter pour d’autre pièce de boeuf, mais il faut que la viande soit tendre. N’hésitez pas à demander conseil à votre boucher.
**Il ne faut surtout pas prendre une sauce soya de qualité : le résultat ne sera pas le même! Il faut une « fausse sauce soya » fait de caramel et d’arômes comme la sauce soya VH au Québec. En Europe, l’arôma Maggi donne un résultat similaire, par contre, il faut en mettre moins (3 cuillères à soupe).
***Il est possible de réaliser la même recette en modifiant seulement la quantité de viande. Dans ce cas, il faut compter 75 minutes de cuisson par kilo de viande ou 35 minutes de cuisson par livre de viande.

Et vous, avez-vous eu le temps de tester des recettes pour le temps des fêtes?

Fin d’une saga…

Je viens de terminer de lire le 7e d’une saga et c’est la première fois depuis longtemps que je me suis forcée à finir une lecture. Autant, j’ai aimé les premiers tomes, autant je savais que si je mettais ce 7e livre de côté, je n’arriverai pas à m’y replonger! C’est rare que je n’aime pas une série jusqu’au bout et ce qui me surprend le plus, c’est qu’il y a probablement 300 pages sur 600 qui ne sont pas nécessaires à l’histoire. Pourquoi autant de remplissage? Bref, ça m’a donné l’impression que l’auteur était payé au nombre de mots. Heureusement, je sais que le prochain livre va me plaire : je l’ai déjà lu et j’ai bien envie de m’y replonger…

Dans un autre style, je vous propose une recette de tofu hawaïen. J’ai pris cette recette dans le livre de Jean-Philippe Cyr : Les grands classiques véganes de Jean-Philippe.

Tofu hawaïen
Tofu hawaïen
Pour 2 ou 3 personnes

Tofu
200 g de tofu
2 cuillères à soupe de fécule de maïs
1½ cuillère à soupe d’huile végétale
2 cuillères à soupe ou 25 g de noix de cajou

Sauce
1 cuillère à soupe d’huile de sésame grillé
½ cuillère à soupe d’huile végétale
1 oignon
1 cuillère à thé de gingembre frais haché finement
15 fleurons de brocoli*
½ tasse ou 125 g de jus d’ananas
1⅓ tasse ou 200 g d’ananas en morceaux
¼ de tasse ou 62 g de bouillon de légumes
1 cuillère à thé de sambal oelek
½ cuillère à soupe de sauce soja
1 cuillère à soupe de pâte de tomate ou de ketchup
1½ cuillère à soupe de cassonade ou de sucre roux
1 cuillère à thé de fécule de maïs
½ cuillère à soupe d’eau
Sel et poivre

Tofu
Éponger le tofu et le couper en cubes. Enrober le tofu de fécule de maïs.

Verser l’huile dans une poêle et quand le corps gras est chaud, dorer les cubes de tofu sur toutes les faces. Une fois doré et croustillant, déposer le tofu sur une assiette recouverte de papier absorbant et réserver.

Dans la même poêle, faire rôtir les noix de cajou. Réserver avec le tofu.

Sauce

Hacher l’oignon.

Dans la poêle qui a servi à dorer le tofu, verser l’huile végétale et l’huile de sésame. Ajouter l’oignon et le faire revenir pendant 3 à 4 minutes. Ajouter le gingembre et poursuivre la cuisson pendant 1 minute.

Ajouter le brocoli, le jus d’ananas, le bouillon de légumes, le sambal oelek, la sauce soja, la pâte de tomate et la cassonade. Porter à ébullition et laisser mijoter pendant 10 à 15 minutes.

Dans un petit bol, délayer la fécule de maïs dans l’eau. Ajouter ce mélange à la sauce et porter à ébullition. Cuire jusqu’à ce que la sauce épaississe. Ajouter le tofu et les noix de cajou. Saler et poivrer au goût. Servir sans attendre et déguster avec plaisir.

*Vous pouvez utiliser d’autres légumes comme du chou-fleur ou du poivron. Pour le poivron, pensez à le faire revenir avec l’oignon.

Et vous, est-ce que vous finissez quand même un roman qui ne vous plait pas?

Mois d’octobre, mois du dessin

Cette année encore, j’ai repris le rythme de un dessin par jour pendant tout le mois d’octobre. Je me suis imposé le thème des fleurs sauvages qu’on rencontre en Suisse. Je trouve le défi intéressant pour découvrir plein de nouveaux végétaux et en prime, je découvre le nom de certaines plantes que j’ai pu voir lors de nos promenades. Par contre, il y a deux inconvénients à ce défi : je n’ai pas envie de passé des heures sur un dessin, donc certaines fleurs qui me plaisent sont mises de côtés; l’autre inconvénient, c’est que j’ai moins de temps pour faire de l’aquarelle puisque je consacre mon temps au dessin…

Dans un registre qui n’a rien à voir, je vous propose une recette de boeuf à la mijoteuse qui est parfaite pour cette saison colorée. J’ai pris cette recette dans le livre Mijoteuse, les meilleures recettes au monde de Caty Bérubé.

Boeuf à l'oignon à la mijoteuse
Boeuf à l’oignon à la mijoteuse
Pour 4 à 6 personnes

4 grosses carottes
12 à 15 petites pommes de terre*
800 g de rôti de palette de boeuf sans os
1 sachet de soupe à l’oignon ou de sauce à l’oignon
  d’environ 28 g
1 tasse ou 250 g d’eau

Tailler les carottes en rondelles. Couper en deux les pommes de terre ou en quatre si elles sont plus grosses. Déposer les carottes et les pommes de terre dans la mijoteuse.

Déposer le rôti de boeuf sur les légumes. Saupoudrer la soupe à l’oignon et verser l’eau.

Couvrir la mijoteuse et cuire à faible intensité (low) pendant 8 heures. Servir et déguster avec plaisir.

*Vous pouvez omettre les pommes de terre et servir avec des pâtes.

Et vous, est-ce que vous dessinez en ce mois d’octobre?