Mot-clé : oignon

Le verre d’eau…

En préparant le souper, Petit-coeur a approché une chaise près de moi et s’y ait installé pour zieuter. Son attention sur moi n’a pas duré très longtemps avant d’être attiré par les verres. Il y en avait un qui était à moitié rempli ou à moitié vide. Choisissez l’option que vous préférez. De mon côté, je crois qu’il y a toujours beaucoup plus d’eau qu’on pense une fois qu’il est renversé.

Dans un autre ordre d’idée, je vous propose une recette de poutine déjeuner. Cette recette est issue du livre Fast food santé de Geneviève O’Gleman.

Poutine déjeuner
Poutine déjeuner
Pour 4 personnes

Frites
5 grosses pommes de terre
1 cuillère à soupe d’huile d’olive
1 cuillère à thé de paprika
1 cuillère à thé de poudre d’oignon
1 cuillère à thé de moutarde en poudre
1 cuillère à thé d’origan séché
¼ de cuillère à thé de sel

Sauce hollandaise
3 cuillères à soupe ou 42 g de beurre
3 jaunes d’oeufs
½ tasse ou 125 g d’eau
1 cuillère à soupe de moutarde de Dijon

4 oeufs
1½ tasse ou 250 g de fromage en grains*
Poivre

Frites
Préchauffer le four à 220°C (425°F). Tapisser une plaque de cuisson de papier parchemin.

Couper les pommes de terre en quartiers et les déposer sur la plaque de cuisson.

Dans un petit bol, mélanger l’huile d’olive avec le paprika, la poudre d’oignon, le moutarde en poudre, l’origan et le sel. Verser sur les pommes de terre et bien mélanger. Enfourner et cuire pendant 40 minutes ou jusqu’à ce que les pommes de terre soient bien dorées.

Sauce hollandaise
En parallèle de la cuisson, verser de l’eau dans une casserole pour réaliser un bain-marie. À feu moyen, porter à ébullition. Quand l’eau frémit, déposer un bol sur la casserole contenant le beurre et le faire fondre

Quand le beurre est fondu, ajouter les jaunes d’oeufs, l’eau et la moutarde. Poivrer généreusement. Fouetter au-dessus du bain-marie pendant 4 à 5 minutes jusqu’à ce que la sauce épaississe légèrement. Retirer le bol de la casserole et réserver.

Ajouter de l’eau dans la casserole et porter à ébullition. Quand l’eau bout, déposer délicatement les oeufs à l’aide d’une cuillère trouée. Cuire pendant 7 minutes.

Retirer les oeufs de la casserole et les déposer dans un bol d’eau glacée. Écaler les oeufs.

Répartir les frites et le fromage dans 4 assiettes creuses ou bols. Réchauffer la sauce et la verser. Ajouter un oeuf dans chaque assiette. Poivrer et servir sans attendre. Déguster avec plaisir.

*Pour remplacer le fromage en grains en Suisse, j’utilise de la mozzarella fraîche et du fromage cheddar. Je coupe en gros morceaux la mozzarella et je râpe le cheddar (ou je le coupe en petits dés). La combinaison de ces deux fromages se rapproche du goût et de la texture du fromage en grains.

Et vous, quel est votre approche philosophie sur un verre d’eau?

On peut compter les jours…

La fin de l’année scolaire approche à grand pas et une de plus qui se termine pour Mini-nous. Mini-nous nous a dit ce qui se profilait pour les derniers jours d’école et je suis surprise du peu d’évaluations qui restent sur cette période. Ces semaines vont filer à toute vitesse et je me dis que la fin de l’année scolaire arrive toujours trop vite quand l’on est adulte.

Pour aujourd’hui, je vous propose une recette de côtes levées collantes. J’ai pris cette recette sur Les gourmandises d’Isa.

Côtes levées collantes
Côtes levées collantes
Pour 4 personnes

1 kg de côtes levées
1 tasse ou 250 g de bouillon de poulet

Marinade sec
½ cuillère à soupe de poudre d’oignon
1 cuillère à thé de paprika
1 cuillère à thé de poudre d’ail
½ cuillère à thé de piment de Cayenne
½ cuillère à thé de poivre
½ cuillère à thé de sel

Laque
¼ de tasse ou 68 g de mélasse
¼ de tasse ou 62 g de ketchup
1 gousse d’ail, haché
¾ de cuillère à thé de moutarde de Dijon
½ cuillère à soupe de vinaigre de cidre

Préchauffer le four à 190°C (375°F).

Découper les côtes levées en deux ou trois sections et les déposer dans un plat de cuisson allant au four en une seule couche. Verser le bouillon de poulet et couvrir avec du papier d’aluminium. Enfourner et cuire pendant 1 heure. Après ce temps de cuisson, sortir les côtes levées du bouillons et les laisser refroidir ou les réfrigérer pendant 1 à 2 jours.

Marinade sec
Préchauffer le four à 220°C (425°F). Tapisser une plaque de cuisson de papier d’aluminium.

Dans un bol, mélanger la poudre d’oignon, le paprika, la poudre d’ail, le piment de Cayenne, le poivre et le sel.

Éponger les côtes levées et les assaisonner avec le mélange d’épices en les pressant bien sur la viande. Couper la viande entre chaque os. Déposer les côtes, côté charnue vers le haut, sur la plaque de cuisson préparée. Enfourner et cuire pendant 30 à 35 minutes ou jusqu’à ce qu’elles grésillent et soient bien colorées.

Laque
Dans un bol, mélanger la mélasse, le ketchup, l’ail, la moutarde de Dijon et le vinaigre de cidre.

Badigeonner le dessus des côtes levées avec le mélange. Enfourner pendant 5 minutes. Tourner les côtes levées sur le côté et les badigeonner de nouveau. Remettre au four et poursuivre la cuisson pendant 5 minutes. Retourner de nouveau les côtes levées et badigeonner avec le restant de laque. Remettre au four pendant 5 minutes ou jusqu’à ce que la viande soit glacée. Servir et déguster avec plaisir.

Chez vous, est-ce que l’année scolaire approche à grand pas?

Toujours le petit nouveau…

Il y a quelques temps, j’ai préparé quelques feuilletés pour un apéro. Le choix des feuilletés s’est imposé, car j’avais envie de refaire ceux aux champignons. Pour ne pas proposer qu’une sorte de feuilleté, j’ai pensé faire une version avec les éléments d’une flammekueche. Évidemment, c’est cette dernière qui a été la plus populaire. Comme quoi, c’est toujours le petit nouveau qui a le plus de succès.

Je vous présente donc ma recette de feuilletés aux oignons et aux lardons.

Feuilletés aux oignons et aux lardons
Feuilletés aux oignons et aux lardons
Pour 24 bouchées

4 oignons
3 tranches de bacon ou de lard à griller
45 g (1,5 onces) de lardons*
1 cuillère à soupe d’huile végétale
4 cuillères à soupe de crème fraîche
1 pâte feuilletée abaissée
Sel et poivre

Éplucher et ciseler les oignons.

Déposer les tranches de bacon dans une poêle et les faire cuire jusqu’à ce qu’elles soient légèrement croustillantes. Les retirer de la poêle et les déposer sur une assiette recouvert d’un essuie-tout. Réserver.

Dans la même poêle, déposer les lardons et les faire revenir jusqu’à ce qu’ils soient dorés. Retirer les lardons et les placer avec les tranches de bacon.

Toujours dans la même poêle, déposer les oignons et les faire revenir jusqu’à ce qu’ils soient tendres sans les faire colorer. Saler et poivrer. Retirer de la poêle et les placer dans une assiette. Réfrigérer pendant au moins 30 minutes ou jusqu’à ce que les oignons soient froids.

Préchauffer le four à 200°C (400°F). Tapisser de papier parchemin une ou deux plaques de cuisson.

Sur une surface de travail, étaler la pâte feuilletée. Tartiner la surface de crème fraîche en laissant un espace de 1 cm (⅜ de pouce) de libre sur un des longs côtés. Répartir les oignons sur la crème fraîche. Émietter le bacon et le répartir sur les oignons. Répartir les lardons. Rouler la pâte en commençant par le côté opposé à celui sans crème fraîche. Couper des tranches d’environ 1 cm (⅜ de pouce) et les déposer sur une plaque de cuisson.

Enfourner et cuire pendant 20 minutes ou jusqu’à ce que la pâte feuilletée soit bien dorée. Laisser tiédir et déguster avec plaisir.

*Vous pouvez réaliser la recette en utilisant que du bacon ou des lardons. Dans ce cas, doublez les quantités.

Et vous, est-ce généralement vos dernières découvertes qui ont le plus de succès?

L’appel des bulbes…

Récemment, je suis passée dans une jardinerie pour renouveler mes semis. J’ai également regardé les semis de fleurs et un peu plus loin, il y avait également des bulbes. J’ai flâné dans cette section et je suis tombée sur des glaïeuls qui m’ont interpelés. J’ai été surprise de découvrir qu’on pouvait planter certains bulbes jusqu’en mai. Je vais tester. J’ai aussi vu un joli assortiment de 50 bulbes avec que des fleurs qui me plaisaient pour moins de 7 francs! Ne voyant pas comment je pourrais trouver le temps d’enterrer autant de bulbes, j’ai laissé le paquet sur place. Cependant, je vais rester à l’affût pour les prochaines saisons.

Dans un contexte qui n’a rien à voir avec les plantes, je vous propose une recette de côtelettes de porc cuit à la mijoteuse. J’ai pris cette recette dans le magazine Ricardo volume 20, numéro 4.

Côtelettes de porc à la moutarde à la mijoteuse
Côtelettes de porc à la moutarde à la mijoteuse
Pour 4 personnes

4 côtelettes de porc d’environ 2 cm (¾ de pouce) d’épaisseur*
2 cuillères à soupe d’huile d’olive
2 oignons
2 cuillères à soupe de farine
1 tasse ou 250 g de bouillon de poulet
2 cuillères à soupe de moutarde de Dijon ou à l’ancienne
¼ de tasse ou 62 g de crème à cuisson en de demi-crème
Sel et poivre

Éplucher et émincer les oignons.

Dans une poêle, verser l’huile d’olive et la chauffer. Quand le corps gras est bien chaud, saisir les côtelettes de porc. Saler et poivrer, puis les déposer dans la mijoteuse.

Dans la même poêle, ajouter les oignons et les dorer. Saupoudrer la farine et bien mélanger. Ajouter le bouillon et la moutarde. Porter à ébullition. Saler et poivrer, puis verser le mélange sur les côtelettes.

Couvrir la mijoteuse et cuire pendant 5 heure à basse température.

Au moment de servir, retirer les côtelettes et ajouter la crème dans la mijoteuse. Mélanger et servir les côtelettes avec la sauce. Déguster avec plaisir.

*Vous pouvez utiliser des côtelettes de porc avec ou sans l’os. Il est également possible de remplacer les côtelettes de porc par des tranches d’échine, soit environ 675 g.

Et vous, avez-vous déjà planté des bulbes en mai?

Dégâts et nettoyage…

Cette semaine aura été sous le signe du nettoyage. Mini-nous a fait un dégât et au lieu de me l’indiquer immédiatement, je ne l’ai appris que 2 minutes avant de partir à l’école. De retour, je me suis attaqué à nettoyer. Le lendemain, c’est Petit-coeur qui a trouvé le moyen de faire un dégât des plus improbables. J’étais convaincu que je devrais jeter son t-shirt. Cependant avec de l’acharnement, j’ai réussi à nettoyer le t-shirt et les autres éléments. Ces nettoyages coups sur coups m’ont découragée, mais après coup, je trouve cela rigolo.

Dans un autre ordre d’idée, je vous propose une recette de quiche au poulet, bacon et fromage. J’ai pris cette recette dans le livre Tarte d’Isabelle Lambert.

Quiche au poulet, bacon et fromage
Quiche au poulet, bacon et fromage
Pour 6 à 8 personnes

1 pâte brisée
6 tranches de bacon ou de lard à griller
1 oignon
1 filet d’huile
6 oeufs
1⅔ tasse ou 400 g de crème à cuisson ou demi-crème
1½ tasse ou 150 g de fromage (gouda, cheddar, etc.)
2 tasses ou 280 g de poulet cuit en morceaux
Sel et poivre

Sur un plan de travail légèrement enfariné, abaisser la pâte à tarte et foncer un moule à tarte d’environ 23 cm (9 pouces) de diamètre et de 5 cm (2 pouces) de profondeur. Réserver au frais.

Émincer l’oignon et le bacon.

Dans une poêle, verser l’huile et chauffer le corps gras. Quand l’huile est bien chaude, ajouter la bacon et le faire griller. Ajouter l’oignon et le faire cuire jusqu’à ce qu’il soit doré. Retirer de la poêle et laisser tiédir.

Préchauffer le four à 180°C (350°F).

Dans un bol, fouetter les oeuf avec la crème. Ajouter le fromage et bien mélanger. Saler et poivrer.

Dans le fond de tarte, répartir le poulet et la préparation de bacon. Verser la préparation d’oeufs. Enfourner et cuire au centre du four pendant 40 à 45 minutes ou jusqu’à ce que la quiche soit prise et dorée. Servir chaud, tiède ou froid. Déguster avec plaisir.

Et vous, est-ce que les dégâts de vos enfants s’enchaînent?