Catégorie : Desserts

Une journée un peu perturbée

La journée a commencé par l’annulation de notre café hebdomadaire, mais ce sont des choses qui arrivent et je me suis dit que je profiterai de ce temps pour d’autres activités. J’ai fait quelques courses et en rentrant, j’ai eu un appel… qui m’a amené un autre petit changement de programme, mais rien de grave. Par contre, cette journée perturbée me donne un autre défi : j’ai du mal à me concentrer! Je ne sais pas si je vais parvenir à terminer mes tâches de la journée, mais je sens que ça va me prendre plus de temps que d’ordinaire.

Aujourd’hui, je vous propose une petite recette simple et plutôt facile : une crème-pouding au chocolat. Cette recette a été présentée, il y a des années, à l’émission Cuisinez comme Louis.

Crème-pouding au chocolat
Crème-pouding au chocolat
Pour 6 à 8 personnes

2 tasses ou 500 g de lait
¼ de tasse ou 50 g de sucre
1 cuillère à soupe de fécule de maïs ou maïzena
2 oeufs
180 g (6 onces) de chocolat noir

Hacher le chocolat noir et réserver.

Dans une casserole, verser le lait et porter à ébullition. Dès que le lait bout, retirer du feu et réserver.

Dans un bol, mélanger le sucre et la fécule de maïs. Ajouter les oeufs et fouetter. Toujours en fouettant, ajouter graduellement le lait chaud. Reverser le tout dans la casserole et cuire à feux moyen jusqu’à ce que la préparation épaississe et nappe le dos d’une cuillère.

Retirer la casserole du feu et ajouter le chocolat haché. Laisser fondre pendant 1 ou 2 minutes et mélanger jusqu’à ce que la préparation soit homogène. Si désiré, mixer la crème avec un pied-mélangeur pour obtenir une texture très lisse*.

Verser la crème dans des ramequins ou des verrines. Réfrigérer pendant au moins 1 heure avant de servir. Déguster avec gourmandise.

*Selon votre pied-mélangeur, il est possible qu’il y ait des bulles qui se forment dans la crème-pouding.

Bonne journée!

Deux sorties…

Hier, je me suis rendu dans une commune avoisinante et j’ai pris la route cantonale. Sur le chemin, il y avait des travaux et je m’étais dit qu’au retour je prendrais l’autoroute même si je ne gagnais pas beaucoup de temps. En voulant rentrer chez moi, je prends l’autoroute comme je le pensais et je sais que je dois prendre une sortie plutôt car celle qui est la plus proche de mon village est en travaux. D’un autre côté, la sortie que je pensais prendre a également une station service : parfait, je vais en profiter pour faire le plein de la voiture… Sauf que cette sortie d’autoroute était également fermée! Je me suis donc rendu à une troisième sortie avant de pouvoir faire demi-tour et rentrer à la maison. C’est quand même rare que 2 sorties d’autoroute qui se suivent soient fermées en même temps.

En attendant pour se remettre de cette péripétie, je vous propose une recette de tarte-croustade aux pommes et à l’érable. Cette recette est tirée du livre Érable de Katie Webster.

Tarte-croustade aux pommes et à l'érable
Tarte-croustade aux pommes et à l’érable
Pour 10 personnes

Croûte
1 tasse ou 140 g de farine de blé complet, si possible
  à pâtisserie
½ tasse ou 70 g de farine
1 cuillère à soupe de sucre d’érable, de cassonade
  ou de sucre roux
¼ de cuillère à thé de sel
¼ de tasse ou 55 g de beurre non salé, froid
2 cuillères à soupe d’huile végétale
3 à 5 cuillères à soupe ou 45 à 75 g d’eau froide

Garniture
6 pommes Macintosh ou Boskoop
2 pommes Cortland ou Braeburn ou Pink Lady*
½ à ¾ de tasse ou 160 g à 240 g de sirop d’érable**
3 cuillères à soupe de farine
2 cuillères à soupe de jus de citron
½ à 1 cuillère à thé de cannelle moulue
1 cuillère à thé de fécule de maïs ou de maïzena

Croustade
½ tasse ou 55 g de noix de Grenoble, hachées
⅓ de tasse ou 47 g de farine
¼ de tasse ou 25 g de flocons d’avoine
2 cuillères à soupe de beurre non salé, fondu
2 cuillères à soupe de sirop d’érable
1 pincée de sel

Croûte
Dans un bol, mélanger les farines, le sucre d’érable et le sel. Avec les mains, incorporer le beurre jusqu’à ce qu’il reste encore des petits morceaux. Ajouter l’huile et mélanger. Verser 3 cuillères à soupe ou 45 g d’eau froide et mélanger. Si la pâte s’effrite et peine à s’amalgamer, ajouter graduellement de l’eau. Lorsque la pâte se tient, former un disque et l’emballer dans une pellicule plastique. Réfrigérer au moins 1 heure.

Sur un plan de travail légèrement enfariné, abaisser la pâte et la foncer dans un moule d’environ 23 cm (9 pouces) de diamètre. Réserver la pâte au réfrigérateur.

Garniture
Préchauffer le four à 190°C (375°F).

Dans un grand bol, mélanger le sirop d’érable, la farine, le jus de citron, la cannelle et la fécule de maïs.

Éplucher, épépiner et couper en quartiers fins les pommes. Ajouter les morceaux de pommes à la préparation de sirop d’érable et mélanger. Réserver.

Croustade
Dans un bol, mélanger les noix de Grenoble, la farine, les flocons d’avoine, le beurre fondu, le sirop d’érable et le sel jusqu’à ce que le mélange soit humecté de manière homogène.

Sortir la croûte du réfrigérateur et verser la garniture de pommes. Répartir la uniformément la croustade sur les pommes. Enfourner et cuire pendant 30 minutes. Après ce temps, réduire la température du four à 160°C (325°F) et poursuivre la cuisson pendant 60 minutes ou jusqu’à ce que la garniture de pommes bouillonne. Laisser tiédir. Servir et déguster avec gourmandise.

*Vous pouvez utiliser d’une variété de pommes de votre choix si vous le désirez.
**Il ne me restait plus assez de sirop d’érable, j’ai donc mis que ½ tasse ou 160 g. La tarte était assez sucré et bien parfumé.

Et vous, est-ce qu’il y a des travaux sur les routes près de chez vous?

Bleuets du commerce ou sauvages?

Au courant de la semaine passée, j’ai pensé à ma confiture de bleuets (ou de myrtilles) de l’été dernier. J’ai eu envie d’en refaire. Cependant lorsque je prépare quelque chose avec des myrtilles, la majorité du temps ce sont des bleuets cueillis en montagnes par une des tantes de mon chéri. Je me suis posée la questions si j’en achetais de culture… Je n’ai pas hésité longtemps. J’en avais déjà acheté cet été : ils n’étaient pas très bon et ils étaient assez cher. Bref, je me suis dit tant pis. Sauf que quelques jours plus tard, la tante de mon chéri me demande si je veux des myrtilles. Je ne vous dis pas la joie et la bonne surprise!

J’ai donc préparé ma confiture et je me suis gardé une petite quantité de bleuets pour me faire un autre dessert en petite portion : Mini-nous et mon chéri ne raffolent pas des bleuets… J’ai donc préparé des pouding individuel aux bleuets. Pour la recette, j’ai pris celle de Ricardo issue de son magazine volume 17, numéro 7 que j’ai cuit au four plutôt qu’au micro-ondes.

Pouding individuel aux bleuets
Pouding individuel aux bleuets
Pour 2 ou 3 personnes

¼ de tasse ou 35 g de farine
¼ de tasse ou 30 g de poudre d’amandes
8 cuillères à thé ou 33 g de sucre
½ cuillère à thé de poudre à pâte ou de levure chimique
1 pincée de sel
¼ de tasse ou 62 g de lait*
2 cuillères à soupe d’huile végétale
½ cuillère à thé d’extrait de vanille**
½ tasse ou 80 g de bleuets ou de myrtilles

Préchauffer le four à 180°C (350°F).

Dans un bol, mélanger la farine, la poudre d’amandes, le sucre, la poudre à pâte et le sel. Ajouter le lait, l’huile et l’extrait de vanille. Mélanger jusqu’à ce que la pâte soit homogène. Incorporer les bleuets.

Répartir la pâte dans 2 ou 3 ramequins.

Enfourner et cuire pendant 25 minutes ou jusqu’à ce qu’un cure-dent inséré au centre du gâteau en ressorte propre. Laisser tiédir et déguster avec gourmandise.

*Si vous avez un jaune d’oeuf, vous pouvez remplacer une partie du lait par le jaune d’oeuf. L’important, c’est que le mélange corresponde à ¼ de tasse ou 62 g.
**Vous pouvez remplacer l’extrait de vanille par du zeste d’orange ou de citron.

Et vous, est-ce que vous avez la chance d’avoir des bleuets sauvages dans votre cuisine?

Le café de la distraction…

Avec les copines, nous avons repris notre traditionnel café du mercredi matin. C’est toujours un bon moment et en général, nous repartons chacune de notre côté avec le sourire prête à affronter le restant de la journée dans la bonne humeur. Cette fois après le café, je devais passer chez mes beaux-parents pour récupérer quelques affaires de Mini-nous. L’endroit où nous prenons le café est à 2 minutes de mes beaux-parents, bref pas un gros détour avant de rentrer. Sauf que j’ai continué à blaguer avec une copine et j’ai pris le chemin de la maison. C’est seulement en arrivant sur le pas de porte de la maison que je me suis souvenue que je devais récupérer les affaires de Mini-nous…

Pour rester dans la distraction, je vous propose une recette toute en gourmandise : des brownies avec un crémeux au caramel et croquant au chocolat au lait. J’ai pris cette recette sur le site de Trois fois par jour.

Brownie avec crémeux au caramel et croquant au chocolat au lait
Brownie avec crémeux au caramel et croquant au chocolat au lait
Pour 9 personnes

Brownie du commerce ou 1 recette maison

Crémeux au caramel
¼ de tasse ou 50 g de sucre
¼ de tasse ou 62 g d’eau
2 cuillères à soupe ou 27 g de beurre tempéré
¾ de tasse ou 187 g de crème 35 % ou entière, tiède
1 cuillère à soupe de fécule de maïs ou de maïzena
½ tasse ou 125 g de lait
1 pincée de sel

Croquant au chocolat au lait
100 g (3,5 onces) de chocolat au lait
½ tasse ou 16 g de céréales de riz soufflé (type Rice Krispies)
  ou de quinoa soufflé

Préparer le brownie selon option choisie.

Crémeux au caramel
Dans une casserole, verser le sucre et l’eau. Porter à ébullition et cuire jusqu’à ce que le mélange prenne une teinte dorée, caramel. Retirer la casserole du feu et ajouter le beurre et la crème : attention au éclaboussures! Remettre la casserole sur un feu doux et cuire jusqu’à ce que la préparation soit lisse.

Dans un petit bol, délayer la fécule de maïs dans le lait. Ajouter le mélange ainsi que le sel à la préparation de caramel. Porter à ébullition et cuire jusqu’à ce que le mélange épaississe. Retirer du feu et laisser tiédir 5 minutes. Verser le crémeux au caramel dans un bol et couvrir d’une pellicule plastique directement apposée sur la crème. Réfrigérer jusqu’à complet refroidissement, soit 2 à 3 heures.

Croquant au chocolat au lait
Hacher le chocolat au lait et le déposer dans un bol d’un bain-marie. Faire fondre le chocolat au bain-marie. Retirer le chocolat du bain-marie lorsqu’il est totalement fondu et lisse. Ajouter les céréales de riz soufflé et bien mélanger. Verser le mélange sur un papier parchemin et l’étaler sur une épaisseur de plus ou moins 7 mm (¼ de pouce). Réfrigérer jusqu’à ce que le croquant soit durci.

Montage
Au moment de servir, découper un morceau de brownie, verser au goût du crémeux au caramel et ajouter 1 ou 2 morceaux de croquant au chocolat au lait. Si désiré, accompagner une boule de crème glacée. Déguster avec gourmandise.

Bon mercredi!

Un grand succès…

L’autre dessert que j’ai proposé pour le 1er août était un entremet à l’abricot. Peu de temps avant la date de mon classique repas, ma belle-mère m’a apporté des abricots pour faire de la confiture. Il y en avait un peu trop et j’ai décidé de glisser une partie des fruits dans un entremet. J’adore les entremets : ils ont une sensation de légèreté à la dégustation et même après un gros repas, tout le monde en mange une part. Je n’ai pas fait de photo du gâteau entier : en général, il en reste toujours et je trouve plus intéressant de voir la découpe du gâteau. Sauf que cette fois, le gâteau a eu un tel succès qu’il ne restait qu’une petite part et je me suis un peu précipité pour faire quelques photos avant qu’il n’en reste plus une miette. Ce gâteau a eu un énorme succès et j’avoue que l’insert d’abricot était des plus gourmands.

Pour la recette, je me suis inspirée des mes composantes habituelles et j’ai utilisé l’insert au abricot du livre Entremets de Christophe Felder et de Camille Lesecq. J’ai aussi un peu augmenté la quantité de mousse à la vanille par rapport à ma réalisation : j’ai peiné pour cacher l’insert à l’abricot avec la mousse!

Entremet à la vanille et à l'abricot
Entremet à la vanille et à l’abricot
Pour 8 personnes

Croustillant praliné
25 g (1 once) de chocolat blanc
⅓ de tasse ou 125 g de praliné ou de nutella
¾ de tasse et 2 cuillères à soupe ou 70 g de Gavottes
  ou de biscuits dentelles émiettés*

Insert à l’abricot
2½ cuillères à soupe ou 30 g de cassonade
2½ cuillères à soupe ou 30 g de sucre
4 à 6 abricots ou 350 g d’abricots
4½ cuillères à thé ou 20 g de beurre non salé
¾ de cuillère à thé de gélatine en poudre ou 1 feuille
  de gélatine (2 g)

Gâteau madeleine
3½ cuillères à soupe ou 45 g de beurre non salé
1 cuillère à thé ou 7 g de miel
1 oeuf
½ cuillère à thé d’extrait de vanille
3 cuillères à soupe ou 35 g de sucre
⅓ de tasse ou 45 g de farine
¼ de cuillère à thé ou 2 g de poudre à pâte ou de levure
  chimique
1 pincée de fleurs de sel

Mousse à la vanille
375 g (13½ onces) de mascarpone
¼ de tasse et 2 cuillères à soupe ou 127 g de lait concentré
  sucré
1½ cuillère à thé d’extrait de vanille
¾ de tasse ou 187 g de crème à fouetter ou de crème entière

Croustillant praliné
Hacher le chocolat blanc et le déposer dans le bol d’un bain-marie. Faire fondre le chocolat. Retirer le bol du bain-marie quand le chocolat est totalement fondu. Incorporer le praliné, puis les Gavottes (ou les biscuits dentelles). Verser la préparation sur une feuille de papier parchemin. Couvrir d’une seconde feuille de papier parchemin et à l’aide d’un rouleau à pâte étaler la préparation sur une épaisseur d’environ 3 mm (⅛ de pouce). Réserver au congélateur.

Insert à l’abricot
Chemiser le fond d’un moule à charnière d’environ 17 cm (7 pouces) de papier parchemin. Tapisser les côtés de papier parchemin ou de rhodoïd. Réserver.

Dans un bol, faire gonfler la gélatine en poudre dans 1 cuillère à soupe d’eau froide ou faire tremper les feuilles de gélatine dans un bol d’eau froide.

Laver et couper les abricots en 6 quartiers.

Dans une casserole, verser le sucre et la cassonade. Sur feu moyen, chauffer les sucres jusqu’à ce qu’ils fondent et commence à se caraméliser. Ajouter les morceaux d’abricot et cuire pendant 10 minutes en mélangeant délicatement. Ajouter le beurre et poursuivre la cuisson pendant 8 minutes ou jusqu’à ce que les abricots soient tendres. Retirer du feu et ajouter la gélatine (bien l’essorer si elle est en feuille). Mélanger pour s’assurer que la gélatine soit bien fondue et bien incorporer. Verser dans le moule, égaliser la surface et placer au congélateur pour au moins 6 heures.

Gâteau madeleine
Préchauffer le four à 180°C (350°F).

Dans une petite casserole, faire fondre le beurre avec le miel. Quand le beurre est totalement fondu, retirer du feu et laisser tiédir. Ajouter la fleur de sel et réserver.

Dans un bol, mélanger la farine et la poudre à pâte.

Dans un autre bol, casser l’oeuf. Ajouter l’extrait de vanille et le sucre. Fouetter le tout jusqu’à ce que le mélange palisse. Incorporer la farine, puis le beurre fondu. Verser la pâte sur une plaque de cuisson recouverte de papier parchemin. Enfourner et cuire pendant 12 à 15 minutes ou jusqu’à ce qu’un cure-dent inséré au centre du gâteau en ressorte propre. Laisser tiédir.

Mousse au mascarpone
Dans un bol, fouetter le mascarpone. Ajouter le lait concentré sucré et fouetter jusqu’à ce que le mélange soit très dense. Ajouter l’extrait de vanille.

Dans un autre bol, fouetter la crème jusqu’à ce qu’elle formes des pics souples. Incorporer délicatement la crème fouettée au mascarpone. Réserver au frais.

Montage
Chemiser le fond et la parois de pellicule plastique un moule à charnière d’environ 20 cm (8 pouces) de diamètre.

Dans le gâteau, découper un rond légèrement plus petit que le diamètre du moule. Dans le praliné croustillant, découper un cercle d’environ 18 cm (7 pouces) de diamètre.

Dans le fond du moule, déposer le gâteau et couvrir d’une fine couche de mousse à la vanille. Placer le disque de praliné croustillant et le couvrir d’une fine couche de mousse à la vanille. Déposer l’insert à l’abricot et couvrir avec le restant de mousse à la vanille. Égaliser la surface. Placer au congélateur pendant au moins 12 heures.

Environ 12 heures avant de servir le gâteau, le sortir du congélateur. Démouler le gâteau et le déposer sur une assiette de présentation. Laisser le gâteau décongeler au réfrigérateur. Découper et servir. Déguster avec gourmandise.

*Si vous ne trouvez pas biscuits Gavottes ou dentelles, remplacez-les par des céréales de riz soufflés de style Rice Krispies.

Bonne journée!