Mot-clé : levure

Le sac et le t-shirt

Il y a quelques jours, mon chéri a été à l’épicerie dans une autre commune pour me rendre service. Dans le stationnement, un Anglais l’a interpellé et lui à dit : « Nice bag ». Mon chéri lui a répliqué : « Nice t-shirt ». Cela peut paraître bizarre, mais mon chéri avait le sac de LTT et le gars portait un t-shirt de LTT! Même si la chaîne Youtube compte plus de 10 millions d’abonnés, quelle est la probabilité que deux personnes se rencontrent dans cette épicerie en Valais avec des items de LTT?

Dans un registre qui n’a rien avoir, je vous propose une recette de pain 5 minutes. Évidemment, c’est la préparation de la pâte qui prends 5 minutes, il faut quand même laisser la pâte levée. J’ai pris cette recette dans le magazine de Trois fois par jour numéro 26.

Pain 5 minutes
Pain 5 minutes
Pour 2 ou 3 pains

1 tasses et 2½ cuillères à soupe ou 290 g d’eau tiède
½ cuillère à soupe de levure sèche
1 cuillère à thé de sel
2 tasses ou 300 g de farine
Beurre fondu (facultatif)

Dans un bol, verser l’eau et le levure. Ajouter la farine et le sel. Mélanger jusqu’à ce que les ingrédients soient humectés. Couvrir le bol d’un couvercle ou d’une pellicule plastique sans sceller. Laisser lever pendant 2 heures ou jusqu’à ce que la pâte ait doublé de volume.

Après ce temps, placer la pâte au réfrigérateur pendant au moins 2 heures avant de l’utiliser. La pâte se conserve pendant 1 semaine*.

Sortir la pâte du réfrigérateur et la verser sur un plan de travail enfariné. Diviser la pâte en deux ou trois** et façonner chaque portion en un cylindre d’environ 15 à 18 cm (6 à 7 pouces) de long. Déposer sur une plaque de cuisson recouverte de papier parchemin. Saupoudrer de farine et couvrir d’une pellicule plastique ou d’un linge humide. Laisser lever pendant 45 minutes.

Préchauffer le four à 230°C (450°F).

Si désiré, badigeonner les pain avec du beurre fondu. Enfourner et cuire pendant 18 à 20 minutes. À la sortie du four, badigeonner de nouveau le pain de beurre fondu. Si possible, déposer les pains sur une grille et laisser totalement refroidir.

*Vous pouvez conserver la pâte jusqu’à 2 semaines, mais personnellement, je trouve que c’est trop.
**Vous pouvez utiliser cette pâte pour réaliser des pizza. Dans ce cas, enfariner bien la pâte et la diviser en 2. Abaisser la pâte pendant qu’elle est froide, la pâte est très collante, c’est normal. Garnir selon l’envie et enfourner sur une plaque préchauffer en même temps que le four à 250°C (500°F). Cuire pendant 10 à 12 minutes.

Et vous, avez-vous un objet LTT à la maison?

La graisse végétale…

Depuis mon enfance, j’ai toujours adoré les brioches à la cannelle. Il faut dire que celle de ma mère avec des pacanes ou des noix est sans doute ma préférée! Malheureusement, je n’arrive pas à la faire aussi bien… C’est l’inconvénient d’habiter à l’étranger : certains ingrédients ne sont pas comparables. Dans les pâtes à pain ou à brioche de ma famille, il y a souvent du « shortening », soit de la graisse végétale. Je ne sais pas pourquoi, mais en Suisse, je trouve qu’elles ont souvent une odeur et un goût rance alors que la date de péremption est loin et que j’ouvre le pot que pour la recette. Ne me dites pas d’utiliser du beurre : ça n’apporte pas le même moelleux et la brioche sèche beaucoup plus vite. Pour l’instant, ma meilleure solution est d’utiliser de la graisse de coco ou de l’huile de coco, le goût s’approche, mais ce n’est pas encore ça.

En attendant de retenter ma recette de famille, je vous propose une recette de brioches à la cannelle au beurre noisette qui a bien satisfait ma gourmandise. J’ai trouvé cette recette sur le blog de Valérie, I love cakes.

Brioches à la cannelle au beurre noisette
Brioches à la cannelle au beurre noisette
Pour 9 brioches

Pâte à brioche
1 cuillère à thé de levure sèche
½ tasse ou 125 g de lait
2 cuillères à soupe ou 25 g de sucre
1 tasse et 1½ cuillère à soupe ou 150 g de farine
¼ de cuillère à thé de sel
1 oeuf
¼ de cuillère à thé de cannelle moulue
¼ de tasse moins 1 cuillère à thé ou 50 g de beurre non salé,
  tempéré

Garniture
⅔ de tasse ou 150 g de beurre non salé
1 tasse moins 1 cuillère à soupe ou 187 g de cassonade
  ou de sucre roux
1½ cuillère à thé de cannelle moulue
1 pincée de sel

Dorure
1 petit oeuf
1 pincée de sel

Sirop de nappage* (facultatif)
5 cuillères à thé ou 25 g d’eau
2 cuillères à soupe ou 25 g de sucre

Pâte à brioche
Chauffer le lait pour le faire tiédir. Ajouter la levure et ½ cuillère à soupe ou 12 g de sucre. Laisser reposer pendant 10 minutes ou jusqu’à ce que la préparation mousse.

Dans le bol d’un robot pâtissier muni d’un crochet**, mélanger la farine, le restant de sucre, le sel et la cannelle. Ajouter le lait contenant la levure et l’oeuf, pétrir à vitesse moyenne pendant 5 minutes. Incorporer petit à petit le beurre. Pétrir la pâte, toujours à vitesse moyenne, pendant 10 minutes ou jusqu’à ce qu’elle se décolle des parois du bol. Déposer la pâte dans un bol, couvrir d’une pellicule plastique et réfrigérer. Laisser la pâte lever au frais pendant toute une nuit ou 12 heures.

Garniture
Dans une casserole, déposer le beurre et le faire fondre à feu moyen. Chauffer jusqu’à ce que le beurre change légèrement de couleur et dégage une odeur de noisette. Ajouter la cassonade, la cannelle et le sel. Verser le mélange dans un bol et placer au congélateur pendant 20 minutes. Brasser la préparation et vérifier la texture : la préparation doit se tenir et être tartinable. Prolonger au besoin le temps au congélateur en brassant régulièrement.

Sortir la pâte du réfrigérateur. Sur un plan de travail légèrement enfariné, abaisser la pâte en un rectangle d’environ 30 cm par 40 cm (12 pouces par 16 pouces). Étaler uniformément la garniture de beurre noisette. Rouler la pâte sur elle-même. Si désiré, placer la pâte au congélateur pendant 30 à 60 minutes pour raffermir la pâte et la découper plus facilement.

Beurrer un moule carré d’environ 20 cm (8 pouces) de côté.

Sortir la pâte du congélateur et découper le boudin en 9 portions égales. Déposer les tranches dans le moule beurré. Couvrir les brioches d’un linge et laisser lever jusqu’à ce que la pâte double de volume.

Dorure
Préchauffer le four à 180°C (350°F).

Dans un bol, fouetter l’oeuf avec le sel. Badigeonner la surface des brioches avec ce mélange. Enfourner et cuire pendant 25 à 30 minutes. Au besoin, couvrir les brioches d’un papier d’aluminium dès qu’elles sont bien dorées.

Sirop de nappage
Pendant la cuisson des brioches, préparer le sirop. Dans une petite casserole, verser l’eau et le sucre. Porter à ébullition. Dès que le mélange bout, retirer du feu et réserver.

À la sortie du four, badigeonner les brioches avec le sirop. Laisser tiédir avant de servir. Déguster avec gourmandise.

*Le sirop fait briller les brioches et ralentit légèrement le dessèchement de celles-ci.
**Il est possible de réaliser cette recette en pétrissant la pâte à la main : il faut juste un peu plus de patience pour pétrir la pâte.

Et vous, avez-vous des recettes qui emploient de la graisse végétale?

Nostalgie

Ma marraine a créé une délicieuse recette de pain qu’elle préparait à chaque fois que nous réunissons en famille. Pour les enfants, elle façonnait des petits pains individuels en forme de raisin et dans le temps des fêtes en forme de sapin. Cette recette est devenue un incontournable lors du temps des fêtes et c’est toujours un plaisir de déguster ces petits pains. Il faudrait que j’en prépare, car cette année encore, je n’aurais pas la chance d’en manger avec ma famille.

En attendant, j’ai vu une recette d’un pain géant en forme de sapin. Je me dis que c’est une belle idée pour le temps des fêtes. J’ai pris cette recette sur le blog Chic, Chic, Chocolat.

Pain sapin de Noël
Pain sapin de Noël
Pour 8 à 10 personnes

½ tasse moins 1 cuillère à thé ou 120 g d’eau
¾ de tasse moins ½ cuillère à soupe ou 180 g de lait
1 cuillère à soupe de sucre
4 tasses moins 1 cuillère à soupe ou 550 g de farine
1 cuillère à thé de sel
2 cuillères à thé de levure sèche
1 oeuf
2½ cuillères à soupe ou 30 g de beurre non salé

Dans une casserole, verser l’eau et le lait. Chauffer brièvement pour tiédir les liquides.

Dans un grand bol, mélanger la farine, le sucre, le sel et la levure. Ajouter les liquides tiédis et l’oeuf. Mélanger pour amalgamer la pâte. Déposer la pâte sur un plan de travail légèrement enfariné et pétrir la pâte pendant 2 minutes. Incorporer graduellement le beurre et pétrir de nouveau la pâte pendant 5 à 7 minutes. Placer la pâte dans un bol et couvrir. Laisser lever pendant 1 heure dans un endroit à l’abri des courants d’air.

Sur un plan de travail légèrement enfariné, verser la pâte et la diviser en 32 morceaux*. Façonner chaque morceau en boule.

Déposer les boules sur une plaque de cuisson recouverte de papier parchemin en les disposant en forme de triangle pour créer le sapin. Si désiré, façonner une des boules en forme d’étoile et la placer au sommet du sapin. Disposer trois des boules à la base pour former le tronc du sapin. Placer la pâte à l’abri des courants d’air et laisser lever pendant 45 minutes.

Préchauffer le four à 180°C (350°F).

Badigeonner la surface du pain avec un peu de lait. Enfourner et cuire pendant 15 à 18 minutes. À la sortie du four, si possible, déplacer le pain sur une grille et le laisser tiédir. Disposer le pain au milieu de la table et partager. Déguster avec plaisir.

*Mon sapin comporte moins de boules puisque j’ai réalisé qu’une demi-recette.

Et vous, est-ce que vous avez dans votre famille des façons inhabituelles de façonner le pain?

Calendrier de l’Avent?

Cette année, est-ce que vous avez craqué pour un calendrier de l’Avent? Moi, j’ai repensé celui de Mini-nous pour ne plus avoir à me casser la tête avec la taille des différentes surprises. Il n’est pas parfait à mon goût, j’aurais pu faire mieux, mais après plusieurs tests et prises de tête, j’ai perdu patience et opté pour une solution plus facile. Visuellement, je ne suis pas mécontente du résultat et surtout, il se range bien et il est réutilisable! Mon chéri a craqué pour son habituel calendrier de l’Avent et moi, j’ai opté pour un calendrier de l’Avent d’aquarelle artisanal qui ne prend vraiment pas beaucoup de place. Je n’ai pas encore ouvert ma première case… Je crois que je vais faire quelques photos avant de l’entamer, surtout que la lumière est assez jolie aujourd’hui!

Dans un autre ordre d’idée, je vous propose une recette de gâteau brioché. Je ne pensais pas publier cette recette, ce qui explique un peu les photos, mais quand des amies sont passées à la maison et que j’ai vu à quelle point elles avaient aimé picorer cette brioche, je me suis dit que je devais vous la partager. Il s’agit d’un gâteau brioché de rogelach que j’ai trouvé sur Le Pétrin.

Gâteau briochée de rogelach
Gâteau brioché de rogelach
Pour 6 à 8 personnes

Brioche
1¾ tasse et 2 cuillères à thé ou 250 g de farine
¼ de cuillère à thé de sel
2½ cuillère à soupe ou 30 g de sucre
1 cuillère à thé ou 4 g de sucre vanillé
1¼ cuillère à thé de levure sèche ou 10 g de levure fraîche
⅓ de tasse ou 80 g de lait tiède
4 cuillères à thé ou 20 g d’eau tiède
½ oeuf ou 1 petit oeuf
1 jaune d’oeuf
¼ de tasse moins 1 cuillère à thé ou 50 g de beurre non salé,
  tempéré

Garniture
3½ cuillères à soupe ou 50 g de crème 35 % ou entière
50 g (2 onces) de chocolat noir à environ 60 % de cacao
1½ cuillère à soupe ou 15 g de cassonade ou de sucre roux
1½ cuillère à thé ou 10 g de cacao
2½ cuillères à thé ou 10 g de beurre non salé
2 cuillères à soupe ou 50 g de pâte à tartiner (style Nutella)
  ou de pâte praliné

Dorure
1 jaune d’oeuf
1 cuillère à soupe de crème

Sirop
3 cuillères à soupe ou 35 g de sucre
3 cuillères à soupe moins 1 cuillère à thé ou 40 g d’eau

Brioche
Dans le bol*, verser la farine, le sel, le sucre et le sucre vanillé. Mélanger et former un puit au milieu. Ajouter la levure, le lait, l’eau, l’oeuf et le jaune d’oeuf. Mélanger pour incorporer toute la farine et obtenir une pâte homogène. Quand la pâte est homogène, verser la pâte sur un plan de travail légèrement enfariné et pétrir pendant 5 à 8 minutes. Au besoin, ajouter un peu de farine si la pâte est trop collante.

Lorsque la pâte est lisse et homogène, incorporer petit à petit le beurre. Quand le beurre est totalement incorporer, pétrir à nouveau la pâte pendant 10 minutes. Former une boule et déposer la pâte dans un bol. Couvrir d’un linge propre et laisser lever pendant 1h30 à 2 heures dans un endroit à l’abri des courants d’air. La pâte doit doublée de volume.

Replier la pâte sur elle même pour la dégazer légèrement et la placer au réfrigérateur pendant au moins 1 heure à toute une nuit.

em>Garniture
Hacher finement le chocolat et le déposer dans un bol avec la cassonade.

Verser la crème dans une casserole et porter à ébullition. Quand la crème frémit, retirer du feu et verser sur le chocolat. Patienter 1 à 2 minutes, puis mélanger jusqu’à ce que le tout soit homogène. Incorporer le cacao tamisé, puis le beurre et finalement, la pâte à tartiner. Laisser refroidir jusqu’à ce que la garniture épaississe et soit facile à tartiner.

Chemiser de papier parchemin un moule d’environ 20 cm (8 pouces) de diamètre.

Sur un plan de travail légèrement enfariné, abaisser la pâte en un rectangle d’environ 20 cm par 48 cm (8 pouces par 19 pouces). Le côté le plus étroit de la pâte doit être face à vous. Étaler la moitié de la garniture sur les 2 tiers inférieurs de la pâte. Rabattre le tiers sans garniture vers le centre et ramener le tiers inférieur par-dessus. Déposer la pâte sur pellicule plastique et l’emballer. Réfrigérer pendant 20 minutes.

Sur un plan de travail légèrement enfariné, abaisser de nouveau la pâte en en rectangle d’environ 30 cm par 40 cm (12 pouces par 16 pouces). Étaler le restant de garniture sur l’ensemble de la pâte. Couper la pâte en deux pour obtenir deux long rectangle d’environ 15 cm (6 pouces) de large. Couper ensuite chaque bande en 5 rectangles. Recouper chaque rectangle en diagonale pour obtenir des triangles. Rouler chaque triangle pour obtenir un croissant et les déposer dans le moule au fur et à mesure. Superposer les croissants selon l’envie. Couvrir d’un linge et laisser lever pendant 60 à 75 minutes.

Dorure
Préchauffer le four à 190°C (375°F).

Dans un petit bol, mélanger le jaune d’oeuf et la crème. Badigeonner la pâte de dorure. Enfourner et cuire pendant 15 à 18 minutes ou jusqu’à ce que les rogelachs soient bien dorés. Déposer le moule sur une grille et laisser tiédir.

Sirop
Pendant que la brioche cuit, préparer le sirop. Dans une casserole, verser le sucre et l’eau. Porter à ébullition. Quand le sirop bout, retirer du feu et laisser tiédir.

Lorsque la brioche est tiède, la badigeonner de sirop pour la faire briller. Démouler ou non et déguster avec gourmandise.

*N’hésitez pas à travailler la pâte avec un robot pâtissier.

Et vous, avez-vous un calendrier de l’Avent?

Le pain qui lève trop…

Depuis quelques temps, quand je fais du pain, il n’est pas rare qu’une fois sur deux mon pain lève trop. Pourtant, je suis les temps de levé et avec l’automne, les levés ont tendances à être plus longues, mais ce n’est pas le cas pour moi. En général, ce n’est pas un problème, mais comme lorsqu’on doit faire des entailles dans le pain… il perd assez rapidement du volume!

J’ai eu beau refaire ce pain deux fois et être attentive à le levé, j’ai quand même réussi à me faire avoir et à laisser trop lever la deuxième fois aussi. Je vais probablement refaire ce pain, mais je ne vais pas attendre jusque là pour vous proposer cette recette de Taillaule neuchâteloise. J’ai pris cette recette sur le site de Pique-assiette.

Taillaule neuchâteloise
Taillaule neuchâteloise
Pour 1 pain

1¾ de tasse ou 250 g de farine
18 g de levure fraîche*
⅓ de tasse et ½ cuillère à soupe ou 90 g de lait
2½ cuillères à soupe ou 30 g de sucre
2½ cuillères à soupe ou 35 g de beurre non salé**
1 oeuf
¾ de cuillère à thé ou 4 g de sel

Dans un petit bol, fouetter l’oeuf jusqu’à ce qu’il soit homogène. Prélever environ 2½ cuillères à soupe ou 35 g d’oeuf et réserver le reste pour la dorure.

Dans le bol d’un robot pâtissier muni d’un crochet***, verser la farine, la levure émiettée, les 2½ cuillères à soupe ou 35 g d’oeuf et le sucre. Pour mélanger, activer le robot en vitesse 1 pendant 5 minutes. Ajouter le sel pendant ce laps de temps.

Couper le beurre froid en petits morceaux et l’ajouter à la pâte. Laisser le robot pétrir la pâte pendant de nouveau 5 minutes. Après ce temps, augmenter la vitesse du robot à 2 et laisser pétrir pendant 10 à 15 minutes ou jusqu’à ce que la pâte soit souple et élastique. Former une boule avec la pâte et la déposer dans un bol. Couvrir et laisser lever pendant 1 heure à 1 heure 30 ou jusqu’à ce que la pâte double de volume.

Beurrer un moule rectangulaire d’environ 10 cm par 20 cm (4 pouces par 8 pouces).

Sortir la pâte du bol et la travailler rapidement pour la dégazer. Façonner un gros boudin et le déposer dans le moule beurré. Couvrir et laisser lever pendant 1 heure.

Préchauffer le four à 180°C (350°F).

Badigeonner la brioche avec le restant d’oeuf. Avec un ciseau entailler profondément la brioche à 8 ou 9 reprises. Le ciseau doit s’enfoncer jusqu’à la moitié du moule avant d’entailler. Enfourner et cuire pendant 35 minutes. Si la brioche est trop foncée, réduire la température à 170°C (340°F). À la sortie du four, démouler et laisser tiédir sur une grille. Déguster avec gourmandise.

*Si vous ne trouvez pas de levure fraîche, vous pouvez utiliser 1 cuillère à soupe de levure instantanée.
**Pour réaliser cette recette, vous n’avez pas besoin de tempérer le beurre, ni de faire tiédir le lait ou l’oeuf.
***Vous pouvez préparer la pâte sans utiliser de robot. Cependant, le pétrissage est vraiment long, donc n’hésitez pas à mettre d’autres personnes de votre entourage à contribution.

Bon dimanche!