Mot-clé : levure

Lit d’appoint…

Pour l’instant, nous avons un canapé lit pour les visiteurs qui dorment à la maison. Nous ne l’utilisons pas très souvent et à moyen terme, il faudra le remplacer par une solution un peu moins encombrante. Je l’aime bien, car le matelas est confortable et qu’il s’installe rapidement. Ce que j’apprécie moins, c’est la taille du matelas : il est plus petit que la normale autant sur la largeur que sur la longueur. Pour l’instant, j’ai deux options de remplacement : un matelas gonflable ou un futon. Je crains un peu d’investir dans un matelas gonflable, car ça se brise facilement et que la durée de vie, de mon expérience, est assez courte. Le futon me semble une meilleure option, mais je n’ai jamais dormi sur un futon, donc je n’ai aucune idée du confort. De plus, l’investissement est un peu plus important pour pouvoir avoir l’équivalent d’un matelas double. Pour le moment, c’est les solutions que j’ai en tête pour notre prochain lit d’appoint.

Aujourd’hui, je vous propose une recette de petits pains japonais à la crème anglaise. J’ai pris cette recette dans le livre Les meilleures recettes de pain autour du monde des éditions Marabout.

Petits pains japonais à la crème anglaise
Petits pains japonais à la crème anglaise
Pour 8 petits pains

Tangzhong
3½ cuillères à soupe ou 30 g de farine
½ tasse ou 125 g de lait

Pâte
2½ tasses ou 350 g de farine
2 cuillères à soupe ou 25 g de sucre
1 sachet ou 7 g de levure instantanée
½ tasse ou 125 g de lait tiède
1 oeuf
3 cuillères à soupe ou 41 g de beurre non salé, tempéré
1 cuillère à thé de sel

Crème anglaise*
1 gros jaune d’oeuf
2 cuillères à soupe ou 25 g de sucre
¼ à ½ cuillère à thé d’extrait de vanille
2¼ cuillères à thé de farine
½ cuillère à soupe de fécule de maïs ou de maïzena
½ tasse ou 125 g de lait
½ cuillère à soupe de beurre non salé

Glaçage (facultatif)
1 cuillère à soupe de lait
1 cuillère à soupe de sucre
1 cuillère à soupe d’eau bouillante

Tangzhong
Dans une casserole, mélanger le lait et la farine. Placer sur le feu et cuire en brassant constamment jusqu’à ce que le mélange forme une pâte épaisse. Verser dans un bol et couvrir d’une pellicule plastique directement appliqué sur la préparation. Laisser totalement refroidir.

Pâte
Délayer la levure dans le lait.

Dans le bol d’un robot culinaire muni d’un crochet, verser la farine, le sucre et le sel. Ajouter le tangzhong, le lait avec la levure et l’oeuf. Mélanger à faible vitesse pendant 3 à 4 minutes. Laisser reposer pendant 15 minutes. Pétrir à une vitesse plus élevé en incorporant graduellement le beurre. Façonner une boule avec la pâte et la déposer dans un plat légèrement huilé. Couvrir et laisser lever pendant 1 heure à 1 heure et demi dans un endroit à l’abri des courants d’air.

Crème anglaise
Dans une casserole, chauffer le lait et réserver.

Dans un bol, fouetter le jaune d’oeuf avec le sucre et l’extrait de vanille jusqu’à ce que le mélange pâlisse. Incorporer la farine et la fécule de maïs. Verser le lait chaud sur le mélange en fouettant constamment. Reverser le mélange dans la casserole et porter à ébullition à feu moyen-doux en fouettant continuellement. Laisser mijoter et épaissir pendant environ 1 minute. Retirer du feu et incorporer le beurre. Verser dans un bol et couvrir. Réfrigérer pendant au moins 30 minutes.

Tapisser une plaque de papier cuisson.

Sur un plan de travail légèrement enfariné, verser la pâte et la dégazer délicatement. Partager la pâte en 8 portions égales. Façonner en boules. Laisser reposer pendant 15 minutes.

Abaisser la pâte pour obtenir des cercles d’environ 10 cm (4 pouces) de diamètre. Déposer une cuillère bombée de crème anglaise au centre de chaque disque. Relever les bords et sceller la pâte pour emprisonner la crème. Déposer les pains sur la plaque en plaçant la jointure en dessous. Avec le pouce, presser le centre de chaque pain. Laisser lever pendant 30 à 45 minutes.

Glaçage (facultatif)
Préchauffer le four à 180°C (350°F).

Badigeonner les pains avec le lait. Enfourner et cuire pendant 15 à 20 minutes**.

Pendant la cuisson, mélanger l’eau et le sucre. À la sortie du four, badigeonner les pains de ce mélange. Déguster avec gourmandise chaud, tiède ou froid.

*La quantité vous semblera petite, mais est difficile de refermer les pains avec la garniture. Si vous le désirez, libre à vous de doubler la recette de crème anglaise.
**Ne vous inquiétez pas si la crème anglaise fuit pendant la cuisson.

Et vous, qu’avez-vous comme lit d’appoint? Connaissez-vous d’autre option?

Un avion annulé…

Mes parents sont venus passer quelques jours en Suisse. Le jour de leur départ, nous nous sommes organisés pour aller les reconduire à l’aéroport. Le vol était annoncé à l’heure et mes parents ont rapidement pu passer la sécurité. De retour à la maison, mon mari regarde l’état du vol et à ce moment, nous apprenons que le vol a été annulé. Mes parents n’ont pas de natel (ou de cellulaire) et nous ne savons pas s’ils ont nos numéros de téléphone avec eux. Nous ne pouvons pas les joindre. Heureusement, j’avais fait l’enregistrement en ligne pour mes parents et je me souvenais du numéro de réservation que j’avais trouvé rigolo. En entrant le numéro de réservation, nous avons pu voir qu’ils prendraient un vol le lendemain. Nous avons envoyé un message à la famille de mon frère et ensuite, je me suis mise à la recherche du numéro de téléphone de l’ami de mes parents qui devaient aller les chercher à l’aéroport de Montréal. Vive les gens qui ont encore le téléphone fixe et qui ont leur numéro de disponible sur Canada 411! Malheureusement, il s’est révélé que la ligne fixe avait un problème ce jour là… Finalement, mes parents ont pu nous téléphoner et ils m’ont transmis le numéro de cellulaire de la personne qui devait aller les chercher. J’ai pu joindre cette personne et lui expliquer la situation… ainsi que de lui éviter un long trajet pour rien. Bref, même quand l’on ne prend pas l’avion et qu’un vol est annulé, nous pouvons quand même être impacté.

Pour poursuivre avec les périodes d’attente, je vous proposer une recette de pain à l’épeautre et aux noisettes. J’ai pris cette recette dans le livre L’atelier Pain de Cécile et Guillaume Decaux.

Pain à l'épeautre et aux noisettes
Pain à l’épeautre et aux noisettes
Pour 1 gros pain

2 tasses et 2½ cuillères à soupe ou 300 g de farine
  d’épeautre*
1⅓ tasse et 1½ cuillère à soupe ou 200 g de farine
1½ cuillère à thé de levure instantanée
1⅓ tasse et 4 cuillères à thé ou 350 g d’eau tiède
1½ cuillère à thé de sel
¾ de tasse ou 125 g de noisettes entières

Dans le bol d’un robot pâtissier muni d’un crochet, mélanger les farines, la levure et le sel. Ajouter l’eau et pétrir la pâte pendant 8 à 10 minutes. Incorporer les noisettes et pétrir le temps de bien les répartir. Couvrir le bol et laisser lever pendant 1 h 30 ou jusqu’à ce que la pâte ait doublé de volume.

Sur un plan de travail légèrement enfariné, déposer la pâte et la façonner en boule. Placer la pâte sur une plaque de cuisson recouverte de papier parchemin. Couvrir avec un linge légèrement humide et laisser lever pendant 45 minutes.

Placer une lèchefrite dans le bas du four et le préchauffer à 220°C (430°F).

Enfariner légèrement le dessus du pain et inciser en spirale. Enfourner le pain et verser ¼ de tasse ou 60 g dans la lèchefrite chaude. Cuire pendant 30 minutes. Sortir du four et laisser tiédir sur une grille si possible. Trancher et déguster avec plaisir.

*Vous pouvez remplacer la farine d’épeautre par de la farine de froment ou de kamut.

Malgré le nombre de fois que j’ai pris l’avion, je n’ai jamais eu de vol annulé et vous?

Peu de chose à l’horizon…

Ma façon de cuisiner est beaucoup plus intuitive qu’avant : je me base de moins en moins sur des recettes… du moins pour le salé. Il faut dire que depuis la naissance de Petit-coeur, je ne consulte plus régulièrement mes blogs préférés, alors l’inspiration pour la cuisine et les nouvelles recettes à tester sont moins présente. Actuellement, je n’ai plus beaucoup de recettes à vous proposer. Je vais devoir planifier un peu mes menus pour remédier à la situation…

Pour aujourd’hui, je vous propose une recette de petits pains aux graines de courges. J’ai pris cette recette dans le livre Les meilleures recettes de pain autour du monde des éditions Marabout.

Petits pains aux graines de courge
Petits pains aux graines de courge
Pour 6 à 8 petits pains

1½ tasse et 1½ cuillère à soupe ou 225 g de farine
1 tasse et 1 cuillère à soupe ou 150 g de farine complète
1 cuillère à thé de sel
½ cuillère à thé de sucre
3 cuillères à soupe ou 30 g de graines de courge*
½ cuillère à soupe de levure sèche instantanée
¾ de tasse et 2 cuillères à soupe ou 215 g d’eau tiède

Dans le bol d’un robot pâtissier muni d’un crochet, mélanger la farine, la farine complète, le sel, le sucre, les graines de courges et la levure. Ajouter l’eau et pétrir pendant 3 à 4 minutes à vitesse lente ou jusqu’à ce que la pâte se détache des parois du bol. Laisser reposer pendant 15 minutes. Pétrir à vitesse plus élevée pendant 3 à 5 minutes.

Huiler un bol et déposer la pâte. Couvrir le bol et laisser lever pendant 1 heure ou jusqu’à ce que la pâte ait doublé de volume dans un endroit à l’abri des courants d’air.

Sur un plan de travail légèrement enfariné, verser la pâte et la dégazer. Diviser la pâte en 6 ou 8 portions. Façonner chaque portion en boule et les déposer sur une plaque de cuisson recouverte de papier parchemin. Couvrir d’un linge et laisser lever pendant 1 heure.

Préchauffer le four à 200°C (400°F).

Enfourner les pains et cuire pendant 20 à 25 minutes ou jusqu’à ce qu’ils soient bien dorés. Laisser tiédir et déguster avec plaisir.

*Il est possible de remplacer les graines de courge par des graines de sésame ou de tournesol ou un mélange de graines.

Et vous, testez-vous beaucoup de nouvelles recettes?

Des brioches de Pâques… enfin!

J’ai un lointain souvenir de brioches de Pâques : une mie moelleuse et légère ainsi qu’un goût différent. Je ne m’étais jamais penchée sur la question avant cette année. J’ai repéré 3 recettes et j’ai essayé celle qui proposait une plus petite quantité. Je l’ai regretté : pour 300 g de farine, la recette ajoutait 10 g de sel. Sur le coup, je n’ai pas réagi, mais c’est beaucoup trop : la moitié suffit amplement! Bref, le goût était décevant et il y avait trop d’épices dans la pâte à mon goût. Le projet est resté de côté jusqu’en fin de semaine où j’ai vu une recette à l’émission James Martin’s Saturday Morning.

Évidemment, je vous propose la recette de James Martin et encore une fois, je n’ai pas été déçue. Le goût qui caractérise la brioche de Pâques pour moi est le zeste de citron : ça apporte un petit quelque chose sans être la saveur dominante.

Brioches de Pâques (Hot Cross Buns)
Brioches de Pâques (Hot Cross Buns)
Pour 6 personnes

Pâte
2¼ tasses ou 312 g de farine
½ cuillère à thé de sel
¼ cuillère à thé de cannelle moulue*
¼ cuillère à thé de gingembre moulu*
5 cuillères à thé ou 23 g de beurre non salé, tempéré
3½ cuillères à soupe ou 43 g de sucre
2¼ cuillères à thé ou 7 g de levure sèche**
¾ de tasse ou 187 g de lait tiède
Zeste de ½ citron
⅓ de tasse ou 65 g de fruits séchés ou confits***

Croix****
1 cuillère à soupe de farine
2 cuillères à thé d’eau

Pâte
Dans un bol, mélanger la farine, le sel, la cannelle, le gingembre, le beurre, le sucre et la levure. Ajouter le lait et mélanger. Sur un plan de travail légèrement enfariné, pétrir la pâte pendant 5 à 8 minutes. Incorporer le zeste de citron et les fruits séchés. Déposer dans un bol, couvrir et laisser lever jusqu’à ce que la pâte ait doublé de volume, entre 1h00 et 2h00.

Enfariner légèrement le plan de travail, déposer la pâte et la diviser en 6 portions***** de même taille. Façonner en boule et les déposer sur une plaque de cuisson recouverte de papier parchemin.

Croix
Dans un petit bol, mélanger la farine et l’eau. Verser le mélange dans une poche à pâtisserie munie d’une petite douille lisse. Avec de mélange, dessiner les croix sur les brioches. Laisser les brioches lever jusqu’à ce qu’elles de volume, soit de 1h00 à 1h30.

Préchauffer le four à 200°C (400°).

Enfourner les brioches et cuire pendant 20 à 25 minutes. Laisser tiédir. Si désirer, badigeonner les brioches avec un sirop simple pour les faire briller. Déguster avec gourmandise.

*Vous pouvez utiliser d’autres épices ou même un mélange à pain d’épices. Vous pouvez également doubler la quantité d’épices, moins je préfère un goût plus discret.
**La quantité correspond à un sachet entier de levure sèche.
***Ici, j’ai mis du citron confit et de l’orange confite. J’ai royalement oublié les raisins secs. Choisissez les fruits secs ou confits qui vous plaisent.
****Vous pouvez réaliser les croix après la cuisson en mélangeant du sucre glace et de l’eau ou du jus de citron.
*****Il est possible de diviser la pâte en 12 pour réaliser de plus petites brioches.

Allez, vous avez encore le temps de tester cette recette avant Pâque!

Trop chaud ou trop froid?

J’ai toujours eu de la facilité à travailler avec la levure, mais depuis quelques temps, mes résultats sont aléatoires. Le truc dont je suis certaine, c’est que ce n’est pas la faute de ma levure : elle ne traine pas assez longtemps dans mes armoires pour avoir le temps de périmer. Pourtant pour une recette, que je connais bien, exécutée à une semaine d’intervalle, j’ai obtenu deux résultats diamétralement opposés. D’un côté, un très bon pain et de l’autre un pain qui a peu levé et qui était beaucoup plus dense. En y réfléchissant, je me suis rendu compte qu’il y avait plusieurs erreurs possibles. Est-ce que mon liquide était trop chaud ou bien trop froid? Est-ce qu’il manque d’humidité pour faire lever la pâte? Est-ce que la pièce est trop fraîche pour y laisser lever la pâte? Est-ce que la levure a été en contacte avec le sel? Est-ce que la pâte a été trop travaillée? Bref actuellement, je me considère comme une tueuse de levure.

En attendant de retrouver la main avec la levure, je vous propose une recette de focaccia rapide. J’ai pris cette recette sur le blog de Valérie, C’est ma fournée!.

Focaccia rapide
Focaccia rapide*
Pour 3 à 4 personnes

Focaccia
1¾ tasse et ½ cuillère à thé ou 250 g de farine
1 cuillère à thé ou 2 g de levure sèche (5 g de levure fraîche)
½ cuillère à thé ou 4 g de sel
1¾ cuillère à thé ou 7 g d’huile d’olive
⅔ de tasse moins 1 cuillère à soupe ou 150 g d’eau

Émulsion
1 cuillère à soupe ou 15 g d’eau
3½ cuillères à thé ou 15 g d’huile d’olive
½ cuillère à thé de sel

Fleur de sel, romarin, olives, tomates séchées etc. (facultatif)

Focaccia
Si possible, préchauffer le four à 40°C (104°F) pour y faire lever la pâte**.

Dans le bol d’un robot pâtissier muni d’un crochet, verser l’eau et ajouter la levure, puis la délayer. Ajouter la farine, le sel et l’huile d’olive. Pétrir à vitesse lente pendant 10 minutes ou jusqu’à ce que la pâte soit bien souple. Si désiré, incorporer des olives, des tomates séchées ou autre à ce moment, puis pétrir pour bien les répartir dans la pâte. La pâte ne devrait pas être collante. Former une boule avec la pâte et la huiler légèrement. Déposer la pâte dans un bol, couvrir et laisser reposer dans le four pendant 10 minutes.

Après ce temps de repos, déposer la pâte sur une plaque de cuisson recouverte de papier parchemin. Laisser lever la pâte au four pendant 10 minutes.

À l’aide d’un rouleau à pâtisserie, étaler délicatement la pâte. Remettre au four et laisser lever pendant 20 minutes.

Émulsion
Dans un petit verre, fouetter l’eau, l’huile d’olive et le sel jusqu’à ce que la préparation ait la consistance d’une vinaigrette.

Reprendre la pâte et avec les doigts former des trous en appuyant fortement. Verser l’émulsion en la répartissant bien dans les différents trous. Si désiré, saupoudrer de fleur de sel, de romarin ou autre. Laisser de nouveau lever pendant 20 minutes.

Préchauffer le four à 200°C (400°F).

Enfourner la focaccia et cuire pendant 20 minutes ou jusqu’à ce qu’elle soit dorée. Servir et déguster avec plaisir.

*Vous pouvez doubler la recette.
**Ceci aide a obtenir une meilleure lever surtout en hiver.

Et vous, avec quoi avez-vous de la difficulté en cuisine?