Mot-clé : vin

Le retour du soleil!

Avec la pluie et les températures plus fraîches des dernières semaines, j’ai entendu plusieurs personnes faire des plaisanteries comme quoi nous étions en automne ou en hiver. En général, j’essaie d’apprécier les saisons telles qu’elles sont, mais j’avoue que le retour du soleil me fait grandement plaisir. En prime la semaine prochaine, il y a plusieurs activités organisées avec l’association de parents d’élèves et nous craignions de devoir annuler les activités. J’espère que les enfants qui participeront à cette semaine auront beaucoup de plaisir.

En attendant, je vous propose une recette à réaliser à la mijoteuse : un plat réconfortant pour les jours de pluie et un plat qui convient tout autant lorsqu’on passe peu de temps à la maison. Il s’agit de pâtes à la sauce tomate, jarret de porc et boulettes de saucisses à la mijoteuse. J’ai pris cette recette dans le magazine Ricardo volume 19, numéro 2.

Pâtes à la sauce tomate, jarret de porc et boulettes de saucisses à la mijoteuse
Pâtes à la sauce tomate, jarret de porc et boulettes
de saucisses à la mijoteuse

Pour 6 à 8 personnes

Sauce
1 kg de jarret de porc
2 cuillères à soupe d’huile d’olive
1 oignon
1 branche de céleri
1 carotte
2 gousses d’ail
85 g de pancetta en dés
¼ de tasse ou 62 g de vin rouge
1 conserve de 796 ml (28 onces) ou 800 g de tomates
  entières
2½ tasse ou 625 g de coulis de tomate
½ tasse ou 125 g de bouillon de poulet
1 cuillère à thé d’origan séché
½ cuillère à thé de flocons de piment broyé

Boulettes de saucisses
2 saucisses italiennes, de Toulouse, aux herbes etc.
1 tranche de pain blanc
2 cuillères à soupe ou 30 g de lait
2 cuillères à soupe de persil frais ciselé
2 cuillères à soupe de fromage parmesan frais râpé (facultatif)
6 portions ou 450 g de pâtes
Sel et poivre

Sauce
Au robot culinaire muni d’une lame en « s » ou au couteau, hacher finement l’oignon, le céleri, la carotte et l’ail.

Dans une poêle, chauffer l’huile d’olive. Quand le corps gras est bien chaud, dorer les jarrets de porc pendant 3 à 5 minutes de chaque côté. Saler et poivrer. Déposer les jarret dans la mijoteuse.

Dans la même poêle, dorer la pancetta pendant 2 minutes. Ajouter les légumes et les faire revenir pendant 5 minutes. Déglacer avec le vin et laisser réduire aux trois quarts. Saler et poivrer. Verser le contenu de la poêle dans la mijoteuse. Verser les tomates entières en prenant soin de les défaire avec les mains, le coulis de tomate, le bouillon de poulet, l’origan et les flocons de piment. Bien mélanger et cuire pendant 6 heures à haute température (hight) ou 8 heures à basse température (low).

Boulettes de saucisses
Hacher finement le pain et le déposer dans un bol. Ajouter le lait, le persil et le fromage. Retirer la chair de saucisses des boyaux et l’ajouter dans le bol. Bien mélanger. Façonner des boulettes avec ce mélange. Ajouter les boulettes dans la mijoteuse 1 heure avant la fin de la cuisson.

Quand la sauce a fini de mijoter, désosser et dégraisser les jarrets de porc. Remettre la viande dans la mijoteuse.

Porter à ébullition une casserole remplit d’eau. Saler généreusement l’eau quand elle bout. Ajouter les pâtes et cuire selon les indications du fabriquant. Quand les pâtes sont cuites, les égoutter et les ajouter à la sauce. Mélanger et servir. Déguster avec plaisir.

Ne cherchez pas les boulettes sur les photos! Avec la quantité de sauce, j’ai pu faire plusieurs repas. Par contre, toutes les boulettes avait disparu après la première dégustation où je n’ai pas pris le temps de faire des photos…

Le retour des restaurants…

Je ne sais pas où vous habitez, mais ici l’annonce de la réouverture des restaurants nous remplit de joie. Même si les terrasses étaient ouvertes depuis plusieurs semaines, la météo ne nous a pas vraiment permis d’en profiter. Il y a déjà quelques semaines, mon chéri m’ai dit que ce qui lui manquait des restaurants étaient les frites. Alors quand hier, je n’avais vraiment pas envie de préparer le repas, j’ai dit pour plaisanter qu’on pourrait aller prendre une commande à l’auto du célèbre fast food pour manger des frites. Oui, nous aurions pu le faire, mais je n’avais nullement l’envie d’affronter la fil de voitures, ni de manger un repas froid, ni d’encourager ce type de restaurants quand les petits restaurateurs vont bientôt réouvrir et que préfère largement encourager ces derniers.

En attendant, j’arrive tout de même à faire quelques improvisations en cuisine. Cette fois, j’avais envie de boulettes avec une sauce pâle. Voici donc mon improvisation de boulettes de boeuf avec une sauce à la ciboulette.

Boulettes de boeuf, sauce à la ciboulette
Boulettes de boeuf, sauce à la ciboulette
Pour 3 personnes

300 g de boeuf haché
2 cuillères à soupe de chapelure*
1½ cuillère à soupe de lait
½ cuillère à thé de poudre d’oignon
¼ de cuillère à thé de paprika
1 cuillère à soupe d’huile d’olive
2 gousses d’ail
¼ de tasse ou 62 g de vin blanc
½ tasse ou 125 g de bouillon de poulet
¼ de tasse ou 62 g de crème à cuisson ou de demi-crème
½ cuillère à thé de fécule de maïs ou de maïzena
2 à 3 cuillères à soupe de ciboulettes ciselées
Sel et poivre

Dans un bol, verser la chapelure et ajouter le laisser. Laisser reposer le temps que la chapelure absorbe le lait. Ajouter le boeuf haché, la poudre d’oignon et le paprika. Saler, poivrer et mélanger. Prélever une environ 1 cuillère à soupe et façonner en boulette. Répéter l’opération avec l’ensemble de la viande.

Éplucher et couper en deux les gousses d’ail.

Dans une poêle, ajouter l’huile et les gousses d’ail. Chauffer l’huile, quand le corps gras est bien chaud, ajouter les boulettes de viande et les faire dorer sur tous les côtés.

Déglacé la poêle avec le vin et laisser réduire de moitié. Retirer les gousses d’ail. Verser le bouillon de poulet et laisser réduire d’un tier.

Délayer la fécule de maïs dans la crème et verser dans la poêle. Laisser mijoter 5 minutes ou jusqu’à ce que la viande soit cuite. Ajouter la ciboulette, saler et poivrer. Servir et déguster avec plaisir.

J’ai utilisé de la chapelure, mais il est possible de la remplacer par des craquelins émiettés, des céréales non sucré, etc.

Et vous, qu’est-ce qui vous manque dans les restaurants?

Fil gris…

Pour Noël, nous avons offert à ma belle-mère une boîte de couture dans laquelle se trouvait des ciseaux, des pinces de couture, deux tissus, des patrons et du fil gris. Un des tissus était destiné à la réalisation d’un patron et j’avais joint une bobine de fil gris assorti. Il y a quelques jours, mon chéri a discuté avec sa mère au téléphone. Après l’appel, il m’apprend qu’elle a commencé un projet de couture avec son cadeaux de Noël et qu’elle a un petit problème de fil : il lui en manque. J’étais vraiment surprise, mais comme je devais la voir quelques jours plus tard, je lui demanderais la bobine de fil à ce moment dans l’idée d’en commander une autre. À ma grande surprise, j’ai découvert qu’elle n’avait pas entamé le projet auquel je pensais et qu’elle avait utilisé l’autre tissu pour réaliser un des patrons. Bref, elle a manqué de fil gris foncé qui provenait de ses affaires de couture et non, vidé la bobine qu’elle avait reçu à Noël!

Dans un tout autre ordre d’idée, je vous propose une recette à la mijoteuse. Il s’agit d’un boeuf au vin rouge. J’ai pris cette recette dans le livre Mijoteuse, les meilleures recettes au monde de Caty Bérubé

Boeuf au vin rouge à la mijoteuse
Boeuf au vin rouge à la mijoteuse
Pour 4 à 6 personnes

1 cuillère à soupe d’huile d’olive
800 g de rôti de palette de boeuf sans os
175 g (6 onces) de pancetta ou de lardons
1 oignon
10 à 12 pommes de terre grelot
3 carottes
3 cuillères à soupe ou g de beurre
3 cuillères à soupe ou g de farine
1 tasse ou 250 g de vin rouge
1 tasse ou 250 g de bouillon de boeuf
1 cuillère à soupe d’un mélanger d’herbes séchées
2 cuillères à thé d’ail haché
1 feuille de laurier
Sel et poivre

Couper la pancetta en dés. Hacher l’oignon et trancher les carottes en rondelles.

Dans une grande poêle, chauffer l’huile. Saler et poivrer la viande de tous les côtés et la déposer dans la poêle. Faire dorer la viande de tous les côtés. Déposer la viande dans la mijoteuse.

Dans la même poêle, faire revenir la pancetta jusqu’à ce qu’elle soit légèrement dorée. Transférer la pancetta dans la mijoteuse.

Toujours dans la même poêle, faire fondre le beurre. Ajouter la farine et cuire pendant 1 minute en brassant régulièrement.

Verser le vin rouge et le bouillon de boeuf en veillant à bien incorporer le tout. Ajouter les herbes séchées, l’ail et la feuille de laurier. Porter à ébullition. Verser le tout dans la mijoteuse.

Ajouter l’oignon, les pommes de terre et les carottes dans la mijoteuse. Couvrir et cuire pendant 7 à 8 heures à base intensité (low). Servir et déguster avec plaisir.

Bon dimanche!

Autrement

J’espère que vous avez passé un agréable Noël même s’il s’est probablement déroulé autrement. De notre côté, c’est la première fois depuis des années que notre échange de cadeaux s’est finalisé avant la nouvelle année. Nous avons tous reçu de belles surprises : dont deux nouveaux livres de cuisine pour moi! Je vais essayer de m’y plonger rapidement pour pouvoir vous en parler.

En attendant, je vous propose une petite recette toute simple que j’ai improvisé : un filet de porc mijoté. Cette recette est vraiment une base, vous pourriez ajouter une poêlée de champignons ou d’autres légumes de votre choix. Vous pouvez également remplacer le vin par un autre alcool. Bref, j’espère que cette recette va vous plaire.<

Filet de porc mijoté
Filet de porc mijoté
Pour 4 personnes

450 g de filet de porc
1½ cuillère à soupe d’huile végétale
1 oignon
⅓ de tasse ou 83 g de vin rouge
1 tasse ou 250 g de bouillon de boeuf
1 tasse ou 250 g de demi-glace ou de sauce à rôti liée
1 feuille de laurier
1 cuillère à thé de persil séché
1 cuillère à thé de sauce Worcestershire
½ cuillère à soupe de farine
2 cuillères à soupe d’eau
Sel et poivre

Émincer l’oignon. Couper le filet de porc en tranches. Saler et poivrer la viande.

Dans une grande casserole, chauffer l’huile. Quand le corps gras est bien chaud, griller la viande en plusieurs fois. Réserver la viande dans une assiette.

Dans la même casserole, faire revenir l’oignon jusqu’à ce qu’il commence à colorer. Déglacer avec le vin rouge et laisser réduire de moitié.

Ajouter le bouillon de boeuf et la demi-glace, puis porter à ébullition. Ajouter les tranches de porc, le persil, la feuille de laurier et la sauce Worcestershire.

Délayer la farine dans l’eau et le verser dans la casserole. Réduire le feu et laisser mijoter à feu doux pendant 30 à 40 minutes. Servir et déguster avec plaisir.

De plus avec la fin des échanges de cadeaux, je pourrais ranger mon sapin avant la mi-janvier!

Mois d’octobre, mois du dessin…

Lors des deux dernières années, pendant le mois d’octobre, j’ai relevé le défi de l’Inktober qui consiste à réaliser 1 dessin par jour pendant tout le mois d’octobre. Les années précédentes, je me suis basée sur la liste officielle en anglais. Cette année, je n’avais pas trop envie d’utiliser une liste, alors je me suis mise comme défi de dessiner un animal par jour… Le problème, c’est que je ne dessine presque pas pendant l’année, donc mes crayonnages me prennent du temps. Peut-être que d’ici la fin du mois, je dessinerais un peu plus vite ou j’arriverais à simplifier mes illustrations. En attendant, j’essaie de ne pas prendre plus d’une heure par dessin… Je me demande, si je vais tenir le rythme cette année.

En attendant, je vous propose une recette de ragù blanche. J’avais entendu qu’on pouvait réaliser une ragù blanche en omettant simplement les tomates dans une recette. Curieuse d’essayer, j’ai regardé un peu sur Internet et j’ai développé ma propre recette où je mets un peu de crème à la place des tomates.

Ragù blanche au poulet
Ragù blanche au poulet
Pour 3 personnes

2 cuillères à soupe d’huile d’olive
2 petites carottes
1 branche de céleri
1 échalote
1 gousse d’ail
⅓ de tasse ou 85 g de vin blanc
⅓ de tasse ou 85 g de bouillon de poulet
300 g de poulet haché*
¾ de tasse ou 187 g de crème à cuisson ou de demi-crème
1 feuille de laurier
12 à 15 feuilles de basilic frais
Sel et poivre

Couper en petits dés les carottes, le céleri et l’échalote. Hacher finement l’ail.

Dans une grande casserole, chauffer l’huile d’olive. Quand l’huile est chaude, ajouter les carottes, le céleri et l’échalote. Faire revenir les légumes pendant environ 8 minutes. Ajouter l’ail et prolonger la cuisson pendant 1 minute.

Ajouter le poulet haché et le griller. Saler et poivrer.

Déglacer avec le vin blanc et laisser réduire de moitié. Verser le bouillon et la crème. Ajouter la feuille de laurier. Porter à ébullition et laisser mijoter à feu doux pendant 40 minutes.

Ciseler le basilic finement et l’ajouter à la sauce. Saler et poivrer la sauce au besoin. Servir sur des pâtes et déguster avec plaisir.

*Vous pourriez utiliser du porc haché ou de la dinde hachée… ou pourquoi pas du canard confit.