Mot-clé : vin

Semaine de fatigue…

Comme plusieurs, cette semaine a été une petite aventure et la fatigue s’est bien manifestée. Je profite de mon dimanche pour prendre du temps pour moi en espérant que je serais en pleine forme pour attaquer la nouvelle semaine.

Aujourd’hui, je vous propose une recette de médaillons de porc avec un sauce à la crème et ciboulette. C’est une petite improvisation de ma part qui nous a bien plus et qui me permet d’utiliser un peu de la ciboulette de mon jardin.

Médaillons de porc, sauce à la crème et ciboulette
Médaillons de porc, sauce à la crème et ciboulette
Pour 4 personnes

Médaillon de porc
1 filet de porc d’environ 500 g
1 à 2 cuillères à soupe de moutarde douce ou préparée
8 tranches de bacon ou de lard à griller
2 cuillères à soupe de chapelure
2 cuillères à soupe de poudre d’amandes
1 cuillère à soupe de ciboulette ciselée
Huile d’olive en quantité suffisante

Sauce
1 échalote
1 cuillère à soupe de beurre
¼ de tasse ou 62 g de vin blanc
1 tasse ou 250 g de bouillon de poulet
¼ de tasse ou 62 g de crème à cuisson ou de demi-crème
¾ de cuillère à thé de fécule de maïs ou de maïzena
1 cuillère à soupe de ciboulette ciselée
Sel et poivre

Médaillon de porc
Préchauffer le four à 200°C (400°F).

Couper le filet de porc en 8 morceaux de même taille. Badigeonner tous les morceaux de viande de moutarde. Enrouler une tranche de lard autour de chaque morceaux de viande. Déposer les médaillons de porc sur une plaque de cuisson. Saler et poivrer le dessus.

Dans un bol, mélanger la chapelure, la poudre d’amande et la ciboulette. Répartir ce mélange sur les médaillons de porc. Presser sur le mélange pour qu’il adhère bien à la viande. Verser un filet d’huile d’olive sur chaque médaillon. Enfourner et cuire pendant 20 à 25 minutes ou jusqu’à ce que la viande soit cuite.

Sauce
Pendant que la viande cuit, préparer la sauce. Hacher finement l’échalote.

Dans une poêle, faire fondre le beurre. Ajouter l’échalote et la faire revenir jusqu’à ce qu’elle soit translucide. Déglacer avec le vin blanc. Laisser réduire presqu’à sec et ajouter le bouillon de poulet. Laisser réduire de moitié.

Délayer la fécule de maïs dans la crème. Ajouter ce mélange à la sauce et poursuivre la cuisson jusqu’à ce que la sauce ait épaissi. Ajouter la ciboulette. Saler et poivrer au goût.

Servir les médaillons de porc avec la sauce à la crème et ciboulette. Déguster avec plaisir.

Bonne semaine!

Rien de particulier

Aujourd’hui, il n’y a rien en particulier que j’ai envie de partager. Je ne suis pas au top de ma forme et je n’ai pas grand chose à dire sur ma fin de semaine. Des fois, nous n’avons pas envie de communiquer et c’est tout à fait normal.

Je vous propose donc très simplement une recette de pâtes au poulet avec une sauce béchamel au céleri-rave. J’ai pris cette idée de le magazine Ricardo volume 17, numéro 8.

Pâtes au poulet à la sauce béchamel au céleri-rave
Pâtes au poulet à la sauce béchamel au céleri-rave
Pour 3 personnes

2½ cuillères à soupe de beurre, tempéré
1 cuillère à soupe de farine
1 petit oignon
1 gousse d’ail
1 tasse ou 165 g de céleri-rave
¾ de tasse ou 187 g de lait
¾ de tasse ou 187 g de bouillon de poulet
1 carotte
1 branche de céleri
½ blanc de poireau
300 g de poitrines de poulet
¼ de tasse ou 62 g de vin blanc
1 pincée de flocons de piment ou de piment moulu
1 pincée de muscade moulue
3 portions ou 210 g de pâtes au choix.
Sel et poivre

Dans un bol, mélanger 1 cuillère à soupe de beurre avec la farine.

Hacher finement l’oignon et l’ail. Couper le céleri-rave en dés. Détailler la poitrine de poulet en petits dés.

Dans le bol d’un robot muni d’une lame en « s », hacher finement la carotte, la branche de céleri et le poireau.

Dans une casserole, chauffer ½ cuillère à soupe de beurre et y faire revenir l’oignon avec l’ail. Quand l’oignon est translucide et tendre, ajouter le céleri-rave, le lait et le bouillon de poulet. Porter à ébullition. Couvrir, réduire le feu et laisser mijoter pendant 20 minutes ou jusqu’à ce que le céleri-rave soit tendre. Ajouter le mélange de beurre et de farine en mélangeant. Poursuivre la cuisson pendant 2 minutes. Retirer la préparation du feu et mixer à l’aide d’un pied-mélangeur. Réserver.

Dans une poêle, chauffer le beurre restant. Quand le corps gras est assez chaud, ajouter le poulet et le faire dorer. Quand le poulet est doré de tous les côtés, saler et poivrer. Ajouter les légumes mixés et poursuivre la cuisson pendant 5 minutes. Déglacer avec le vin et ajouter la muscade ainsi que le piment. Laisser mijoter pendant 5 minutes. Ajouter la préparation de céleri-rave. Saler et poivrer au goût. Réserver au chaud.

Remplir une grande casserole d’eau et porter à ébullition. Quand l’eau bout, saler généreusement. Ajouter les pâtes et cuire selon les indication du fabricant. Égoutter les pâtes et les ajouter dans la sauce. Servir et déguster avec plaisir.

Bonne fin de journée!

C’est fini… ou presque!

La période de l’abondance et des repas gargantuesques achèvent heureusement. J’ai envie de retrouver un brin d’équilibre et de réduire la quantité d’éléments sucrés qui envahit ma cuisine! D’accord, j’avoue, il nous reste encore un repas des fêtes, mais pour l’instant, la date n’est même pas fixée. J’espère tout de même que ce sera avant la mi-janvier…

Pour aujourd’hui, je vous propose une recette parfaite pour l’apéro : des rillettes de saumon. J’ai pris cette recette sur le site Le Journal des Femmes.

Rillettes de saumon
Rillettes de saumon
Pour 6 à 10 personnes en bouchées

180 g de saumon sans la peau
3 cuillères à soupe de vin blanc ou de bouillon au choix
2 cuillères à soupe d’eau
65 g de saumon fumé
¼ de tasse ou 62 g de crème fraîche, de crème sure
  ou de double crème
½ cuillère à soupe de jus de citron
2 cuillères à soupe de ciboulettes ciselées
Sel et poivre

Dans une casserole ayant un couvercle, verser le vin et l’eau. Déposer le morceau de saumon et couvrir. Porter à ébullition. Dès que le vin frémit, baisser le feu et laisser cuire pendant 8 à 10 minutes ou jusqu’à ce que le saumon soit cuit. Retirer le saumon de la casserole et laisser totalement refroidir.

Déposer le saumon cuit dans un bol. À l’aide d’une fourchette, défaire le saumon en petits morceaux. Ajouter la crème et le jus de citron. Bien mélanger jusqu’à ce que le mélange soit homogène. Incorporer la ciboulettes. Saler et poivrer au goût. Réserver au frais.

Découper le saumon fumé* en bouchées.

Au moment de servir, tartiner les rillettes sur un craquelin, une rondelle de concombre ou du pain grillé et garnir d’un morceau de saumon fumé. Déguster sans attendre avec plaisir.

*J’ai préféré servir le saumon fumé sur les rillettes, mais vous pouvez l’incorporer dans les rillettes. Dans ce cas, il faut mixer le saumon fumé avec la crème à l’aide d’un pied mélangeur ou d’un petit robot culinaire muni d’une lame en « s ».

Demain, c’est la fête des Rois, est-ce que vous dégusterez une galette? Ici, ce n’est vraiment pas dans nos habitudes…

Repas simple de Noël

Aujourd’hui, je vous propose la recette que j’ai réalisé pour le réveillon : un roastbeef. C’est une viande qui plaît en général et qui ne demande pas trop de temps de préparation. Oui, j’ai songé à préparer un boeuf Wellington qui est beaucoup plus exigeant! Ce dernier sera pour une prochaine fois.

Pour la recette de roastbeef, je l’ai pris dans le livre Qu’est-ce qu’on mange? Au temps des fêtes.

Roastbeef classique
Roastbeef classique
Pour 8 à 10 personnes

1,3 kg de rôti de boeuf*
2 cuillères à soupe de beurre
4 à 6 tranches de bacon ou de lard à griller
1 oignon (facultatif)
½ cuillère à thé de thym frais**
½ cuillère à thé de romarin frais**
2 cuillères à soupe de farine
2 cuillères à soupe de vin rouge ou de cognac
½ tasse ou 125 g de bouillon de boeuf
Sel et poivre

Tempérer la viande en la sortant du réfrigérateur environ 1 heure avant de la cuisiner.

Éplucher l’oignon et le couper en rondelles. Hacher finement le thym et le romarin.

Préchauffer le four à 160°C (325°F).

Dans une grande poêle ou une casserole allant au four, faire fondre le beurre. Quand le beurre est bien chaud. Saisir la viande de tous les côtés. Quand la viande est coloré de tous les côtés, la retirer de la poêle et la déposer sur une assiette. Saler et poivrer la viande. Assaisonner la viande avec le thym et le romarin. Déposer les tranches de bacon sur la viande. Répartir les rondelles d’oignon dans la poêle et placer la viande au-dessus. Enfourner et cuire pendant 56 minutes***.

Après ce temps de cuisson, retirer la viande du four et la déposer dans une assiette. Couvrir la viande d’un papier d’aluminium. Laisser la viande reposer le temps de préparer la sauce.

Dans la poêle, saupoudrer la farine et placer la poêle sur un feu élevé. Mélanger et cuire quelques secondes. Ajouter le vin et le bouillon de boeuf. Laisser mijoter le temps que la sauce épaississe. Au besoin, ajuster la sauce en ajoutant de l’eau ou du bouillon. Saler et poivrer.

Couper la viande en fines tranches et servir avec la sauce. Déguster avec plaisir.

*Pour un roastbeef, vous pouvez utiliser de l’aiguillette de boeuf entre autre et n’hésitez pas à demander des conseils de votre boucher. Vous pouvez même réaliser cette recette avec du filet de boeuf.
**Vous pouvez utiliser du thym et du romarin séchés.
***Le temps de cuisson dépendant de la taille de votre pièce de viande. Il faut compter 20 minutes de cuisson par 450 g ou 44 minutes par kilo pour une cuisson « saignant » et 25 minutes de cuisson par 450 g ou 55 minutes par kilo pour une cuisson « médium-bien-cuit ».

Et vous, quel a été votre menu du réveillon?

Les hasards du réfrigérateur…

Mes repas sont rarement totalement planifiés : je sais en général l’élément central du plat mais rarement plus. Récemment, j’avais prévu un filet de porc pour le souper. En ouvrant le réfrigérateur, je suis tombée sur un restant de chorizo et j’ai décidé de l’employer. Avec les filets de porc, je prépare presque toujours une sauce, alors cette fois là n’a pas fait exception. Pour la sauce, je me suis souvenu d’un plat de pâtes dans un restaurant où il y avait des noisettes moulues. Le mélange de filet de porc, chorizo et noisettes vous surprend peut-être, mais je peux vous assurer que ces éléments se combinent très bien ensemble!

Cette improvisation fut un vrai régale et je la referai sans hésitation pour recevoir. Alors, s’il vous manque encore une idée pour vos repas des fêtes, testez sans hésiter cette recette en la doublant ou triplant au besoin.

Filet de porc à la chapelure de chorizo et sa sauce aux noisettes
Filet de porc à la chapelure de chorizo et sa sauce aux noisettes
Pour 4 personnes

Filet de porc
1 filet de porc d’environ 400 g
2½ cuillères à soupe ou 20 g de chorizo piquant ou doux
½ tasse ou 30 g de flocons de maïs (style Corn Flakes)
1 cuillère à soupe de moutarde douce ou préparée

Sauce
1 échalote
2 cuillères à thé d’huile d’olive
¼ de tasse ou 60 g de vin blanc
2 cuillères à soupe de noisettes moulues
½ tasse ou 125 g de bouillon de poulet
1 cuillère à thé d’un mélange d’herbes séchées
¼ tasse ou 62 g de crème à cuisson ou entière
½ cuillère à thé de fécule de maïs ou de maïzena
Sel et poivre

Filet de porc
Préchauffer le four à 200°C (400°F).

Couper en morceaux le chorizo et déposer dans le bol d’un petit robot culinaire muni d’une lame en « s ». Ajouter les flocons de maïs. Mixer pour obtenir une chapelure fine.

Sur une plaque de cuisson recouverte de papier parchemin, déposer le filet de porc et le badigeonner sur tous les côtés de moutarde. Saupoudrer la chapelure sur le filet de porc et la presser pour qu’elle adhère sur toutes les faces. Enfourner et cuire pendant 20 à 25 minutes.

Sauce
Pendant que le filet de porc cuit, préparer la sauce. Hacher finement l’échalote.

Dans une poêle, faire chauffer l’huile. Quand le corps gras est chaud, ajouter l’échalote et la faire revenir jusqu’à ce qu’elle soit translucide. Déglacer la poêle avec le vin et laisser réduire de moitié. Ajouter les noisettes moulues et le mélange d’herbes séchées. Verser le bouillon de poulet et laisser mijoter 5 minutes.

Délayer la fécule de maïs dans la crème. Ajouter ce mélange à la sauce et poursuivre la cuisson jusqu’à ce que la sauce ait épaissi. Saler et poivrer au goût.

Sortir le filet de porc du four et si possible, laisser reposer la viande quelques minutes avant de la trancher. Servir la viande avec la sauce et déguster avec plaisir.

Et vous, quelle est la dernière association qui vous a surprise?