Mot-clé : chocolat

Quand arrive les fraises

À chaque année c’est la même histoire : je veux essayer une nouvelle recette avec des fraises. J’en ai quelques unes de noter, mais elles contiennent généralement des fraises fraîches… Ce n’est pas vraiment un problème, mais ces recettes se conservent moins bien et donnent des quantités trop importantes pour ma famille. Donc je cherche, la saison avance et je suis toujours à la dernière minutes pour vous proposer un nouveau dessert aux fraises.

Cette fois, j’ai expérimenté une recette de biscuits moelleux avec des fraises. J’ai pris cette recette sur le site de Trois fois par jour.

Biscuits moelleux au chocolat blanc et aux fraises
Biscuits moelleux au chocolat blanc et aux fraises
Pour 18 biscuits

1¼ tasse ou 175 g de farine
1 cuillère à thé de bicarbonate de soude ou de sodium
½ cuillère à thé de sel
½ tasse ou 110 g de beurre non salé, tempéré
¾ de tasse ou 150 g de cassonade foncé ou de sucre roux
1 oeuf
1 cuillère à thé d’extrait de vanille
½ tasse ou 90 g de pépites de chocolat blanc
¾ de tasse ou 130 g de fraises coupées en morceaux

Préchauffer le four à 190°C (375°F). Tapisser une plaque de cuisson de papier parchemin.

Dans un bol, mélanger la farine, le bicarbonate et le sel.

Dans un autre bol, fouetter le beurre avec la cassonade jusqu’à ce que le mélange soit crémeux. Incorporer l’oeuf, l’extrait de vanille, puis la préparation de farine. Ajouter le chocolat blanc et les fraises.

Prélever environ 2 cuillères à soupe de pâte et façonner en boule. Déposer sur la plaque de cuisson et répéter l’opération avec le restant de pâte.

Enfourner et cuire pendant 8 à 10 minutes. Laisser tiédir avant de déguster avec gourmandise.

Et oui, je publie un jeudi. Je n’ai pas vu passer mon mercredi. Bonne journée!

C’est canadien?

Mon chéri vient de me dire qu’il avait un « pique-nique canadien » la semaine prochaine. Depuis que je suis en Suisse, je reste toujours surprise par cette expression. Pourquoi canadien? J’ai cherché l’origine de cette expression, mais le mieux que j’ai appris, c’est que le « potluck » ou le « repas partagé » s’appelle « repas auberge espagnole » en France et que l’expression « pique-nique canadien » est typique de la Suisse.

Toujours dans l’ignorance, je vous propose une recette de gâteau à partager : un gâteau au chocolat et noisettes. J’ai pris cette recette sur le blog de Chic Chic Chocolat.

Gâteau au chocolat et noisettes
Gâteau au chocolat et noisettes
Pour 8 personnes

Gâteau
⅓ de tasse ou 45 g de poudre de noisette
1 cuillère à soupe ou 15 g de blanc d’oeuf
1⅓ tasse ou 175 g de sucre glace
3 oeufs
1 tasse moins 2 cuillères à thé ou 135 g de farine
¼ de tasse et 2½ cuillères à thé ou 30 g de cacao
1 cuillère à thé de poudre à pâte ou de levure chimique
½ tasse moins 1 cuillère à soupe ou 110 g de lait
½ tasse et 1½ ou 130 g de beurre fondu
100 g (3⅓ onces) de chocolat noir
½ tasse ou 70 g de noisettes

Glaçage
150 g (5 onces) de chocolat noir
2½ cuillères à soupe ou 30 g d’huile de colza ou de canola
¼ de tasse ou 40 g de noisettes

Gâteau
Préchauffer le four à 160°C (325°F). Beurrer un moule rond de 20 cm (8 pouces) de diamètre.

Dans un bol, tamiser la farine, le cacao et la poudre à pâte.

Dans un autre bol mélanger la poudre de noisette, le blanc d’oeuf et ⅓ de tasse ou 45 g de sucre glace. Incorporer un à un les oeufs en fouettant bien entre chaque ajout. Ajouter le sucre glace et fouetter jusqu’à ce que le mélange double de volume.

Incorporer le lait et le beurre fondu. Ajouter la préparation de farine et mélanger brièvement.

Hacher le chocolat et les noisettes. Ajouter à la pâte à gâteau et mélanger. Verser la pâte dans le moule et enfourner. Cuire pendant 40 à 55 minutes ou jusqu’à ce qu’un cure-dent inséré au centre du gâteau ressorte propre. Laisser tiédir et démouler.

Glaçage
Hacher le chocolat et le déposer dans le bol d’un bain-marie. Faire fondre le chocolat au bain-marie. Incorporer l’huile et réserver.

Concasser les noisettes et les ajouter au chocolat fondu.

Verser le glaçage sur le gâteau. Réfrigérer pour faire figer le glaçage, puis conserver le gâteau à température ambiante.

Et vous, comment appelez-vous un repas partagé?

Un tapis vert…

Je ne sais pas ce qui se passe dans le jardin cette année, mais omis la section avec les fraises, il y a des mauvaises herbes qui poussent partout! Il y en a une qui domine et forme un tapis vert dans le jardin. Les arracher une par une me semble une mission impossible. Je n’arrive pas à croire que je vais probablement utiliser une pelle pour les retirer. Cette année, je me suis aussi fait une petite section de fleurs à couper… je crois que ce sera un joli moment de désherbage à trier les mauvaises herbes des pousses de fleurs!

Dans une contexte qui n’a rien avoir, je vous propose une recette de biscuits végétaliens. J’ai pris cette recette dans le magazine Ricardo volume 20, numéro 1.

Biscuits végétaliens aux noisettes et au chocolat
Biscuits végétaliens aux noisettes et au chocolat
Pour 15 biscuits

1¾ tasse ou 250 g de farine
½ cuillère à thé de bicarbonate de soude ou de sodium
1¼ tasse ou 250 g de cassonade ou de sucre roux
½ tasse ou 105 g d’huile de noisette ou d’huile végétale*
½ tasse ou 125 g de lait de coco, boisson d’avoine ou autre
170 g (6 onces) de chocolat noir
½ tasse ou 70 g de noisettes concassées**
Fleur de sel au goût (facultatif)

Préchauffer le four à 180°C (350°F). Tapisser deux plaques de cuisson de papier parchemin.

Dans un bol, mélanger la farine et le bicarbonate de soude.

Dans un autre bol, mélanger à l’aide d’un fouet la cassonade, l’huile de noisette et le lait de coco. À l’aide d’une spatule, incorporer la préparation de farine, puis le chocolat et les noisettes.

Prélever l’équivalent de 3 cuillères à soupe et façonner en boule. Déposer sur une plaque de cuisson préparée.

Enfourner une plaque à la fois et cuire les biscuits pendant 10 à 11 minutes ou jusqu’à ce que le pourtour des biscuits soit légèrement doré.

À la sortie du four, saupoudrer les biscuits de fleur de sel. Laisser refroidir sur la plaque. Déguster avec gourmandise.

*Les huile de noisette et de noix donneront plus de goût aux biscuits qu’une huile de tournesol.
**Vous pouvez remplacer les noisettes par des pacanes ou d’autres noix de votre choix.

Et vous, comment va votre jardin?

Vert et vert…

Hier, j’ai hésité sur le légume d’accompagnement du souper. J’ai préparé des courgettes que j’ai cuites au four, puis j’ai enchaîné sur le reste du repas. J’ai porté de l’eau à ébullition pour cuire des pâtes, mais ce n’eat pas ça qui s’est produit. J’ai été distraite et au lieu de peser des pâtes, j’ai préparé des petits pois. C’est juste après avoir mis les petits pois dans l’eau bouillante que j’ai réalisé mon erreur. J’étais morte de rire et je me demandais quelle tête ferait mon chéri et Mini-nous en découvrant leur assiette sans féculant. D’un autre côté, c’est quelque chose que je devrais faire plus souvent.

Aujourd’hui, rien avoir avec les légumes, je vous propose une recette de gâteau au chocolat style McCain. Il s’agit d’un gâteau qui se conserve au réfrigérateur. Pour le gâteau, j’ai utilisé la recette du site Chatelaine et pour le glaçage, j’ai utilisé une recette que Mini-nous avait réalisé à un atelier cuisine.

Gâteau au chocolat de style McCain
Gâteau au chocolat de style McCain
Pour 8 personnes

Gâteau
¾ de tasse et 2 cuillères à soupe ou 123 g de farine
¾ de tasse ou 150 g de sucre
⅓ de tasse ou 35 g de cacao
¾ de cuillère à thé de bicarbonate de soude ou de sodium
½ cuillère à thé de poudre à pâte ou de levure chimique
¼ de cuillère à thé de sel
1 oeuf
⅓ de tasse ou 83 g de babeurre*
¼ de tasse ou 52 g d’huile de colza ou de canola
1 cuillère à thé d’extrait de vanille
¼ de tasse ou 62 g d’eau chaude

Glaçage
100 g (3,5 onces) de chocolat au lait
¼ de tasse et 1 cuillère à thé ou 66 g de crème à fouetter
  ou entière
½ tasse moins 2 cuillères à thé ou 116 g de crème à fouetter
  ou entière froide

Gâteau
Préchauffer le four à 180°C(350°F). Beurrer et chemiser de papier parchemin un moule carré de 20 cm (8 pouces) de côté**.

Dans un bol, mélanger la farine, le sucre, le cacao, le bicarbonate de soude, la poudre à pâte et le sel.

Dans un grand bol, fouetter les oeufs avec le babeurre, l’huile de colza et l’extrait de vanille. Ajouter la préparation de farine et mélanger juste à ce que la pâte soit homogène. Incorporer l’eau chaude et verser la pâte dans le moule.

Enfourner et cuire pendant 25 à 30 minutes ou jusqu’à ce qu’un cure-dent inséré au centre du gâteau en ressorte propre. Laisser totalement refroidir le gâteau dans le moule.

Glaçage
Hacher le chocolat au lait et le déposer dans le bol d’un bain-marie. Faire fondre le chocolat au bain-marie. Quand le chocolat est à moitié fondu, le retirer du bain-marie.

Dans une casserole, chauffer ¼ de tasse et 1 cuillère à thé ou 66 g de crème. Incorporer en trois fois la crème chaude au chocolat. Ajouter la crème froide et bien mélanger. Couvrir la préparation d’une pellicule plastique et la placer au réfrigérateur pendant au moins 1 heure.

Après ce passage au froid, fouetter le glaçage comme pour une chantilly. Verser le glaçage dans une poche à pâtisserie muni d’une douille étoilée. Pocher le glaçage sur le gâteau. Placer le gâteau au réfrigérateur jusqu’au moment de le servir. Déguster avec gourmandise.

*Vous pouvez remplacer le babeurre par la même quantité de lait additionné de 1 cuillère à thé de jus de citron ou de vinaigre. Laisser reposer 5 minutes avant d’utiliser.
**Vous pouvez employer un moule un peu plus petit.

Et vous, servez-vous souvent des repas sans féculant?

Déjà 3 semaines…

Je suis loin de mon objectif d’une recette par semaine. Je pensais au moins arriver à publier une recette au deux semaines, mais pour le moment, ce n’est pas le cas. J’espère m’améliorer pendant le mois de mai… Par contre, il faudra que j’arrive à mieux aménager mon temps. J’ai fait un gâteau sur trois jours qui pouvait se faire en moins de 30 minutes en incluant le glaçage!

Aujourd’hui, je vous propose la première recette sucrée que j’ai fait après mon retour à la maison. Il s’agit de biscuits dodus. J’ai pris cette recette sur le blog Les Papotages de Nana.

Biscuits dodus de Nana
Biscuits dodus de Nana
Pour 12 biscuits

6½ cuillères à soupe ou 90 g de beurre salé*
1 tasse et ou 150 g de farine
3 cuillères à soupe ou 35 g de cassonade ou de sucre roux
3 cuillères à soupe ou 35 g de sucre blanc
1 cuillère à thé de poudre à pâte ou de levure chimique
1 pincée de sel
1 oeuf
1 cuillère à thé d’extrait de vanille
¼ de tasse ou 45 g de pépites de chocolat noir
¼ de tasse ou 45 g de pépites de chocolat au lait
¼ de tasse ou 35 g de noisettes ou d’arachides**
⅓ de tasse ou 35 g de granola***

Préchauffer le four à 200°C (400°F).

Déposer le beurre dans un ramequin allant au four. Placer le ramequin au four pendant que celui-ci préchauffe pour faire fondre le beurre. Quand le beurre est fondu, le retirer du four**** et le laisser tempérer.

Dans un grand bol, mélanger la farine, la cassonade, le sucre, la poudre à pâte et le sel. Former un puit au centre des ingrédients secs et ajouter le beurre fondu, l’oeuf ainsi que l’extrait de vanille, puis mélanger. Incorporer les chocolats, les noisettes et le granola.

À l’aide d’une cuillère à soupe, prélever la pâte pour façonner les biscuits. Déposer la cuillère de pâte à biscuits sur une plaque de cuisson recouverte de papier parchemin en veillant à bien les espacer. Il ne faut pas aplatir les biscuits.

Enfourner et cuire pendant 8 à 9 minutes. Éteindre le four et laisser les biscuits reposer 2 à 3 minutes dans le four avant de les sortir. Laisser tiédir avec de servir. Déguster avec gourmandise.

*Vous pouvez utiliser du beurre non-salé, dans ce cas, augmentez la quantité de sel.
**Vous pouvez omettre ou remplacer les noisettes par d’autres noix (pacances, pistaches, noix de macadamia, etc.).
***Les quantités sont à titre indicatif, vous pouvez ajouter plus ou moins de garnitures (chocolat, noix et granola) selon vos goûts.
****Cette technique pour faire fondre le beurre est intéressante, car le beurre fond doucement et à moins haute température. Avec cette technique, le beurre revient plus rapidement à température ambiante.

Et vous, est-ce que vous avez du temps pour cuisiner?