Mot-clé : chocolat

Cuisine d’enfant…

Il y a quelques temps, Mini-nous a commencé à expérimenter en cuisine. Évidemment, ce n’est pas les plats salés qui ont retenu son attention. Son idée n’était pas de suivre une recette, mais bien d’en créer une! Mini-nous cuisine occasionnellement avec moi, mais souvent, je finis seule en cuisine. Alors cette envie nous a un peu surpris, mais nous avons laissé faire. Après deux ou trois essais, Mini-nous a réussi à créer une recette délicieuse. Après les premiers essais n’étaient pas des ratés, mais ça manquait un peu d’équilibre gustativement parlant.

Je vous propose donc la recette de Mini-nous. Évidemment, c’est une recette des plus simples, mais qui vous surprendra à la dégustation. J’espère qu’elle vous plaira.

Crème fouettée au chocolat de Mini-nous
Crème fouettée au chocolat de Mini-nous
Pour 2 à 6 personnes*

⅔ de tasse moins 1 cuillère à soupe ou 150 g de crème
  à fouetter ou entière
2 cuillères à thé de sucre
Extrait de vanille, au goût
30 g (1 once) de chocolat au lait
30 g (1 once) de chocolat blanc

Hacher les chocolats et les déposer dans une poêle. À feu très doux, faire fondre les chocolats en brassant continuellement**. Quand les chocolats sont totalement fondus, retirer du feu et réserver.

Dans un bol, fouetter la crème avec le sucre et l’extrait de vanille. Quand la crème se tient, répartir la moitié de la crème fouettée dans des ramequins ou des verrines.

Dans la crème fouettée restante, ajouter les chocolats fondus et mélanger délicatement. Répartir la crème chocolat dans les ramequins. Réserver au frais jusqu’au moment de servir. Déguster avec gourmandise.

*Le nombre de portions dépendra des contenants utilisés pour dresser.
**Si vous avez un four à micro-ondes, vous pouvez l’utiliser pour faire fondre le chocolat. Dans ce cas, n’oubliez pas de vérifier régulièrement le chocolat : au four à micro-ondes, il n’est pas rare que le chocolat fonde en conservant sa forme.

Et vous, est-ce que vous avez aussi des recettes d’enfant?

Il y a des biscuits partout…

En fin de semaine, j’ai commencé à noter des idées de recettes pour mes paniers gourmands. Évidemment, il y a une majorité de biscuits et depuis, je n’arrête pas de découvrir de nouvelles recettes de biscuits! Il y en a plein de circulaires où j’ai arraché des pages en me disant que cette recette pourrait être intéressant… Et en prime, plusieurs recettes se conservent de 2 à 3 semaines! Je crois que si je rassemble toutes les recettes de ce genre que j’ai mis de côté au fils des ans, j’aurais assez de recettes pour faire un calendrier de l’avant… et peut-être deux. Je pense même que je vais créer un classeur avec toutes ces fiches de recettes et que je le nommerais « paniers gourmands ». L’an prochain, je passerais moins de temps à chercher des recettes et d’ici quelques d’années, je réussirais peut-être à toutes les essayées…

Aujourd’hui pour rester dans la thématique des biscuits, je vous propose une recette de biscuits crousti-moelleux. J’ai pris cette recette dans le livre Un peu… biscuits… à la folie! d’Isabelle Lambert.

Biscuits crousti-moelleux à l'avoine et au chocolat
Biscuits crousti-moelleux à l’avoine et au chocolat
Pour 18 biscuits

1 tasse ou 100 g de flocons d’avoine
⅔ de tasse et 1 cuillère à soupe ou 100 g de farine
½ cuillère à thé de bicarbonate de soude ou de sodium
¼ de cuillère à thé de sel
½ tasse ou 110 g de beurre non salé, tempéré
¾ de tasse ou 150 g de cassonade ou de sucre roux
1 oeuf
1 tasse ou 180 g de pépites de chocolat*

Préchauffer le four à 180°C (350°F) et tapisser de papier parchemin une plaque de cuisson.

Dans un bol, mélanger les flocons d’avoine, la farine, le bicarbonate de soude et le sel.

Dans un autre bol, crémer le beurre avec la cassonade. Ajouter l’oeuf. Incorporer la préparation de flocons d’avoine, puis les pépites de chocolat.

Prélever l’équivalent de 1½ cuillère à soupe de pâte et la déposer sur la plaque de cuisson préparée. Répéter l’opération avec l’ensemble de la pâte en prenant soin de bien espacer les biscuits. Enfourner et cuire pendant 12 minutes ou jusqu’à ce que les biscuits soient dorés. Laisser tiédir et déguster avec gourmandise.

*J’ai utilisé du chocolat noir, mais libre à vous d’employer un autre chocolat ou un mélange de chocolat. Je serais curieuse d’essayer ce genre de biscuits avec du chocolat « ruby ».

Et vous, est-ce qu’il y a des recettes de biscuits qui vous interpellent en ce moment?

Une tarte différente…

Il y a quelques temps, je vous ai parlé que j’avais proposé à des amies d’apporter un dessert. Pour ce dessert, je n’avais pas beaucoup de temps et je ne voulais pas aller faire de course juste pour la réalisation de celui-ci. Au départ, je pensais utiliser des framboises… et à ma grande surprise, il n’y en avait pas dans mon congélateur. En regardant rapidement ce que j’avais comme fruit, je me suis rabattue sur les pommes. Pour une raison inconnue, j’ai décidé de réaliser mon dessert sous forme de tarte et en le traitant comme un entremet. Une fois les parfums décidés, j’ai rapidement choisi les éléments qui composeraient mon dessert et il ne me restait plus qu’à le confectionner.

Je vous propose donc une tarte aux pommes et spéculoos. Pour la pâte à tarte, j’ai opté pour la recette de Patrice Dermers et pour la mousse au spéculoos, elle vient d’une recette d’Isabelle de J’en reprendrai bien un bout.

Tarte aux pommes et spéculoos
Tarte aux pommes et spéculoos
Pour 6 à 8 personnes

Croustillant au praliné
25 g (1 once) de chocolat blanc
⅓ de tasse ou 125 g de nutella
¾ de tasse et 2 cuillères à soupe ou 70 g de Gavottes
  ou de biscuits dentelles émiettés*

Gelée de pommes
4 pommes (Gala ou Cortland)
4 cuillères à soupe d’eau
¾ de cuillère à thé de gélatine en poudre ou 1 feuille
  de gélatine (2 g)
3 cuillères à soupe ou 38 g de sucre
2 pincées de cannelle moulue

Mousse au spéculoos
½ tasse ou 125 g de lait
⅓ de tasse et 1 cuillère à soupe ou 125 g de pâte de spéculoos
1½ de cuillère à thé de gélatine en poudre ou 2 feuilles
  de gélatine (4 g)
1 tasse ou 250 g de crème à fouetter ou entière

Ganache montée à la cannelle
75 g (2,5 onces) de chocolat blond ou blanc
2½ cuillères à soupe ou 37 g de crème à 35 % ou entière
½ tasse moins 1 cuillère à soupe ou 112 g de crème à 35 %
  ou entière froide
2 pincées de cannelle moulue

Pâte brisée
1¾ tasse ou 250 g de farine
½ cuillère à soupe de sucre
1 cuillère à thé de sel
¾ de tasse et 1½ cuillère à soupe ou 187 g de beurre
  non salé, froid
1 oeuf
1½ cuillère à soupe de lait

Glaçage tendre noir
130 g (4½ onces) de chocolat à 70 % de cacao
1 tasse ou 250 g de crème 35 % ou entière
3 cuillères à soupe ou 60 g de miel
4½ cuillères à soupe ou 60 g de beurre
¼ de tasse ou 40 g d’amandes

Croustillant au praliné
Hacher le chocolat blanc et le déposer dans le bol d’un bain-marie. Faire fondre le chocolat. Retirer le bol du bain-marie quand le chocolat est totalement fondu. Incorporer le Nutella, puis les Gavottes (ou les biscuits dentelles). Verser la préparation sur une feuille de papier parchemin. Couvrir d’une seconde feuille de papier parchemin et à l’aide d’un rouleau à pâte étaler la préparation sur une épaisseur d’environ 3 mm (⅛ de pouce). Réserver au congélateur.

Gelée de pommes
Chemiser le fond d’un moule à charnière d’environ 20 cm (8 pouces) de diamètre de papier parchemin. Chemiser les bords du moule avec une bande de pellicule plastique.

Hydrater la gélatine : si elle est en poudre, verser 2 cuillères à thé d’eau froide dans un petit bol puis saupoudrer la gélatine, mélanger et laisser gonfler; si elle est en feuille, la déposer dans un bol rempli d’eau froide et la laisser tremper pendant 5 minutes.

Éplucher, épépiner et couper en cubes 2 pommes. Déposer les pommes dans une casserole et ajouter 2 cuillères à soupe d’eau (30 g). Couvrir et porter à ébullition. Réduire le feu et laisser cuire pendant 20 minutes ou jusqu’à ce que les pommes soient tendres. Quand les pommes sont cuites, les mixer à l’aide d’un robot muni d’une lame en « s » ou d’un pied-mélangeur pour obtenir une purée lisse. Incorporer la gélatine. Réserver.

Éplucher, épépiner et couper en petits dés les pommes restantes.

Dans une poêle, déposer le sucre et 2 cuillères à soupe d’eau. Porter à ébullition et cuire jusqu’à ce qu’un caramel se forme et prenne une jolie couleur dorée. Ajouter les dés de pommes et porter à ébullition. Laisser mijoter jusqu’à ce que les pommes soient translucides et qu’il ne reste presque plus de liquide. Ajouter la cannelle. Verser les pommes dans la compote contenant la gélatine. Mélanger et verser le tout dans le moule chemiser. Réserver au congélateur pendant au moins 1 heures.

Mousse au spéculoos
Hydrater la gélatine : si elle est en poudre, verser 2 cuillères à thé d’eau froide dans un petit bol puis saupoudrer la gélatine, mélanger et laisser gonfler; si elle est en feuille, la déposer dans un bol rempli d’eau froide et la laisser tremper pendant 5 minutes.

Verser le lait dans une casserole et porter à ébullition. Dès que le lait bout, retirer du feu et ajouter la gélatine (bien l’essorer si elle est en feuilles). Verser le lait sur la pâte de spéculoos**. Fouetter énergiquement pour obtenir une texture homogène. Laisser tiédir à température ambiante pendant 20 à 30 minutes.

Dans un bol, fouetter la crème jusqu’à l’obtention de pics souples. Incorporer graduellement la crème à la préparation de spéculoos. Verser la mousse sur la gelée de pommes. Réserver au congélateur pendant au moins 6 heures.

Ganache montée à la cannelle
Hacher le chocolat blond (ou blanc) et le déposer dans un bol. Au bain-marie, faire fondre le chocolat. Au four micro-onde ou dans un chaudron, faire chauffer 2½ cuillères à soupe ou 37 g de crème avec la cannelle. Verser la crème chaude en trois fois sur le chocolat en mélangeant bien entre chaque ajout. Quand le mélange est lisse, incorporer la crème froide restante. Couvrir le bol avec une pellicule plastique. Réfrigérer au minimum 4 heures.

Pâte brisée
Dans un bol, mélanger la farine, le sucre et le sel. Ajouter le beurre et l’incorporer à l’aide d’un coupe-pâte ou des mains afin d’obtenir une texture granuleuse. Il doit rester des petits morceaux de beurres visibles. Ajouter l’oeuf et le lait. Mélanger brièvement pour bien répartir les liquides dans les ingrédients secs. À l’aide des mains, rassembler la pâte pour former un disque. Emballer la pâte et la réfrigérer pendant au moins 1 heure.

Préchauffer le four à 190°C (375°F).

Sur un plan de travail légèrement enfariné, abaisser la pâte et foncer un moule de 23 cm (9 pouces) de diamètre. Déposer un papier parchemin sur la pâte et couvrir de pois secs. Enfourner et cuire pendant 15 à 20 minutes. Retirer le papier parchemin et les pois secs et poursuivre la cuisson jusqu’à ce que le fond de la pâte à tarte soit doré, soit 5 à 10 minutes. Laisser totalement refroidir la pâte à tarte.

Glaçage
Préchauffer le four à 180°C (350°F).

Sur une plaque de cuisson, répartir les amandes. Enfourner et cuire pendant 6 à 8 minutes***. Sortir du four et laisser totalement refroidir.

Hacher grossièrement les amandes et réserver.

Hacher le chocolat noir, puis le déposer dans le bol d’un bain-marie. Faire fondre le chocolat au bain-marie. Quand le tout est bien lisse, retirer du bain-marie.

En parallèle, dans une casserole, porter à ébullition la crème et le miel. Quand le mélange bout, le retirer du feu. Verser en trois fois la crème chaude sur le chocolat en mélangeant bien entre chaque ajout. Laisser tiédir le mélange et incorporer petit à petit le beurre. Ajouter les amandes. Laisser le glaçage refroidir jusqu’à 37°C (98°F).

Montage
Sortir du réfrigérateur la préparation pour la ganache montée à la cannelle et la fouetter jusqu’à ce que la crème forme des pics fermes qui se tiennent. Verser la ganache montée dans une poche à pâtisserie muni d’une douille lisse.

Recouvrir une plaque de cuisson de papier parchemin et y déposer une grille à pâtisserie.

Sortir la gelée de pommes avec la mousse de spéculoos du congélateur et retirer les pellicules plastiques ainsi que le papier parchemin. Déposer le tout sur la grille, la gelée de pommes en contact avec la grille. Verser doucement le glaçage en veillant à ce qu’il recouvre toute la surface. Laisser le glaçage s’égoutter pendant quelques minutes, le temps de monter la tarte.

Dans la pâte à tarte, répartir une fine couche de ganache. Déposer le croustillant praliné (au besoin, le couper pour l’adapter à la taille de la tarte). Remettre une fine couche de ganache montée, puis déposer la gelée de pommes au centre de la tarte. Décorer le tour avec le restant de ganache montée. Placer la tarte sur une assiette de présentation. Réserver au réfrigérateur pendant 10 à 12 heures avant de servir. Si possible, sortir la tarte à température ambiante 30 minutes avant de la déguster. Savourer avec gourmandise.

*Si vous ne trouvez pas biscuits Gavottes ou dentelles, remplacez-les par des céréales de riz soufflés de style Rice Krispies.
**Pour facilité l’incorporation du lait à la pâte de spéculoos, vous pouvez mettre au four micro-ondes la pâte de spéculoos pendant 20 secondes avant d’ajouter le lait.
***J’ai torréfié les amandes, mais libre à vous d’omettre cette étape.

Et vous, avez-vous déjà réalisé ce genre de tarte?

Pourquoi de la noix de coco?

Au cours de la semaine dernière, j’ai eu envie de scones, mais pas des scones natures : des scones au chocolat! Je ne sais pas d’où m’est venu cette idée, surtout que je n’en avais jamais dégusté. J’avais une idée précise de ce que je voulais : une pâte cacaotée et ne contenant pas nécessairement de pépites de chocolat. En cherchant, j’ai été surprise de constater que j’obtenais surtout des scones natures avec des pépites de chocolat. En modifiant ma recherche pour des scones au cacao, j’ai trouvé des recettes qui correspondaient plus à mon envie… Pourtant en lisant les recettes, j’ai vite constaté qu’il y avait très souvent de la noix de coco! Pourquoi? Je ne vois pas pourquoi je devrais mettre de la noix de coco dans mes scones.

Bref, malgré cette originalité, j’ai trouvé une recette qui correspondait à mon envie. J’ai trouvé cette recette sur le site de Betty Bossi.

Scones au chocolat
Scones au chocolat
Pour 8 personnes

2 tasses et 2½ cuillères à soupe ou 300 g de farine*
¼ de tasse ou 50 g de sucre
1 cuillère à soupe de cacao
2 cuillères à thé de poudre à pâte ou de levure chimique
½ cuillère à thé de sel
⅓ de tasse ou 70 g de beurre non salé, froid
55 g (2 onces) de chocolat noir**
⅓ de tasse et 1 cuillère à soupe ou 100 g de lait
  ou de lait de beurre
1 oeuf

Préchauffer le four à 200°C (400°F).

Dans un bol, mélanger la farine, le sucre, le cacao, la poudre à pâte et le sel. Couper le beurre en petits morceaux et à l’aide des mains, l’incorporer aux ingrédients secs.

Hacher grossièrement le chocolat et l’ajouter à la préparation de farine. Ajouter l’oeuf et le lait. Mélanger juste assez pour que la pâte se tienne. Si la pâte a du mal à s’amalgamer, ajouter un peu de lait.

Façonner la pâte en un disque d’environ 18 cm (7 pouces) de diamètre. Déposer le disque de pâte sur une plaque de cuisson recouverte de papier parchemin. À l’aide d’un couteau ou d’une corne à pâtisserie, couper la pâte en huit sans déplacer les morceaux. Enfourner et cuire pendant 25 minutes. Laisser tiédir et déguster garni de confiture ou de crème.

*Pour un goût plus chocolaté, je diminuerai la farine de 2½ cuillères à soupe et je mettrai 3½ cuillères à soupe de cacao en tout (soit 280 g de farine et 23 g de cacao).
**Il est possible de mettre plus de chocolat et n’hésitez pas à varier les chocolats.

Et vous, avez-vous déjà goûté des scones entièrement chocolatés?

L’argenterie…

Je ne sais pas pour vous, mais dans ma maison, j’ai peu d’argenterie. Je dirais même que mon argenterie se résume à une petite cuillère que j’ai récupéré chez la grand-maman de mon chéri. Hier, j’ai voulu faire une photo et je voulais utiliser cette petite cuillère. En la sortant du tiroir, j’ai constaté qu’elle était terriblement noircie. Je sais qu’il existe un truc pour nettoyer l’argenterie avec du papier d’aluminium, du bicarbonate de soude et de l’eau à ébullition, mais je n’avais pas envie de faire de recherche et ça demande un peu de temps. J’ai pensé à un truc que j’utilise parfois pour faire briller la robinetterie : le dentifrice! J’ai frotté un peu de pâte à dent sur la cuillère et elle a retrouvé son bel éclat! Un truc plutôt rapide et, généralement, toujours à disposition. Je ne sais pas si ce truc vous servira, mais moi, ça m’a bien dépannée.

Dans un autre contexte, je vous propose une recette de biscuits. Il y a un petit moment que je ne vous en ai pas proposé et il y a un petit moment que je n’ai pas expérimenté les recettes du livre Le cookie de nos rêves.

Biscuits chocolat-pacane
Biscuits chocolat-pacane
Pour 24 biscuits

190 g (6½ onces) de chocolat noir à 70 % de cacao
115 g (4 onces) de chocolat au lait
¾ de tasse ou 115 g de pacanes ou de noix de pécan
½ tasse et 2 cuillères à soupe ou 135 g de beurre non salé,
  tempéré
¾ de tasse et 1½ cuillère à soupe ou 170 g de cassonade
  ou de sucre roux
1 pincée de fleur de sel
1 oeuf
1½ tasse et 1 cuillère à thé ou 215 g de farine
2 cuillères à thé de poudre à pâte ou de levure chimique

Hacher grossièrement les chocolats et les pacanes.

Dans un bol, mélanger le beurre avec la cassonade et le sel jusqu’à ce que la texture soit crémeuse. Incorporer l’oeuf. Ajouter la farine et la poudre à pâte. Quand le tout est bien mélangé, incorporer les chocolats et les pacanes.

Prélever environ 2 à 3 cuillères à soupe de pâtes et façonner en boule. Déposer sur une assiette recouverte de papier parchemin et aplatir très légèrement. Répéter l’opération avec le reste de la pâte. Réfrigérer la pâte pendant au minimum 15 minutes.

Préchauffer le four à 220°C (430°F).

Déposer les biscuits sur une plaque de cuisson recouverte de papier parchemin en les espaçant bien. Enfourner et baisser immédiatement la température du four à 190°C (375°F). Cuire pendant 6 minutes. Après ce premier temps de cuisson, pivoter la plaque et remettre au four. Poursuivre la cuisson pendant 6 minutes ou jusqu’à ce que les pourtours des biscuits soient dorés. Laisser tiédir 3 minutes, puis les retirer de la plaque. Déguster les biscuits tièdes ou totalement refroidis avec gourmandise.

Et vous, est-ce que vous avez des petits trucs étranges à partager?