Mot-clé : paprika

Planification pour le 1er août…

Cette année, je reprends mon traditionnel buffet du 1er août même si nous n’aurons pas de feux d’artifice. J’avoue que malgré mon expérience, j’ai toujours des hésitations au moment d’élaborer mon menu. Entre l’envie d’expérimenter de nouvelles recettes et les goûts de mes invités, il faut savoir faire des compromis et éviter d’avoir des restes que nous n’aurons aucun plaisir à manger pendant les jours suivants. J’ai aussi beaucoup hésité pour le dessert, mais au final, j’ai renoncé à ma première idée : je n’ai pas assez de contenants de même taille, le dessert occuperait également beaucoup de place dans le réfrigérateur et les nombreuses étapes de la recette combinée à toutes mes autres préparations me grugeraient sans doute trop d’énergie. Bref, j’ai hâte de voir comment va se dérouler la réalisation de ce menu 2020.

Aujourd’hui, je vous propose une recette très simple. Une petite expérimentation que j’ai fait après avoir vu dans le livre L’essentiel de Chartier que le saumon se mariait bien avec le paprika.

Saumon au paprika et au prosciutto
Saumon au paprika et au prosciutto
Pour 2 personnes

200 g de filet de saumon sans la peau
1 cuillère à thé d’huile végétale
¼ de cuillère à thé de paprika*
Zeste d’un demi-citron
2 tranches de prosciutto
Sel et poivre

Préchauffer le four à 200°C (400°F).

Couper le filet de saumon en deux pavés. Déposer les morceaux de saumon sur une plaque de cuisson recouverte d’un papier parchemin.

Dans un petit bol, mélanger l’huile et le paprika. Badigeonner les morceaux de saumon avec l’huile au paprika. Saler légèrement et poivrer. Répartir le zeste de citron sur le poisson.

Couvrir chaque morceau de saumon avec une tranche de prosciutto. Enfourner et cuire pendant 10 minutes. Servir sans attendre et déguster avec plaisir.

*Vous pouvez remplacer le paprika par d’autres épices ou des herbes fraîches finement ciselées.

Et vous, avez-vous déjà réalisé des buffets? Est-ce que vous êtes à l’aise pour les réaliser? Moi, je ressens toujours un peu de stress…

Comment varier?

Actuellement, j’achète régulièrement de la viande hachée en plus grande quantité pour élaborer deux repas. Pendant un moment, j’ai jonglé entre les sauces de style bolognaise, les boulettes et les hachis. Un peu lasse, je me demandais quoi faire avec la deuxième portion de viande hachée de la semaine et là, j’ai eu une idée inhabituelle : un chili! Il y a très longtemps que je n’en avais pas fait : mon chéri n’en raffole pas et le cumin n’aide pas. Cependant, j’en avais envie et j’ai imposé.

Comme j’ai pensé un peu tard à ce plat, j’ai cherché une recette qui ne demandait pas 1 heure de cuisson. De plus en regardant diverses recettes, j’ai remarqué que certaines contenaient des légumes que je n’aurais pas pensé à ajouter dans un chili. J’ai opté pour une recette de Ricardo issue de son magazine volume 16, numéro 5, dans laquelle j’ai intégré de la courgette.

Chili de boeuf
Chili de boeuf
Pour 2 personnes

200 g de boeuf haché
1 cuillère à soupe d’huile végétale
1 oignon
1 gousse d’ail
1 courgette*
½ cuillère à soupe de poudre de chili
½ cuillère à thé de poudre d’oignon
¼ de cuillère à thé de coriandre moulue
¼ de cuillère à thé de paprika
½ cuillère à thé cumin moulu
1 pincée de chipotle moulu(facultatif)
¾ de tasse et 1 cuillère à soupe ou 200 g de purée de tomate
½ tasse ou 125 g de bouillon de poulet
Sel et poivre

Hacher l’oignon et l’ail. Couper en petits dés les courgettes.

Dans une casserole, chauffer l’huile. Quand le corp gras est chaud, ajouter le boeuf haché et l’émietter à l’aide d’un ustensile. Ajouter l’oignon, la courgette et l’ail. Poursuivre la cuisson jusqu’à ce que la viande et les légumes soient dorés. Saler et poivrer.

Ajouter la poudre de chili, la poudre d’oignon, la coriandre, le paprika, le cumin, le chipotle, la purée de tomate et le bouillon de poulet. Réduire le feu et laisser mijoter pendant 20 minutes ou jusqu’à ce que le chili ait épaissi. Servir avec des pommes de terre, du riz ou des pâtes. Ajouter du fromage si désiré et déguster avec plaisir.

*Vous pouvez mettre les légumes de votre choix : poivron, maïs, etc.

Et vous, la viande hachée vous inspire quelles recettes?

Prévoir et planifier…

Mon contenu va un peu tourner en rond : comme je planifie très rarement mes repas, je me retrouve à faire les mêmes recettes ou à aller chercher des recettes toujours au même endroit. En regardant mes photos, je me suis rendu compte, encore une fois, que je n’avais pas varié mes sources. Il faudrait que je note, une bonne fois pour toute, les recettes que je veux tester. Après avec cette liste, je pourrais mieux planifier mes menus en diversifiant mes sources.

En attendant de tester de nouvelles recettes d’origines diverses, je vous propose une recette de roulés farcis. J’ai pris cette recette dans le livre Qu’est-ce qu’on mange? Au temps des fêtes.

Roulés farcis
Roulés farcis
Pour 4 personnes

125 g de dinde haché
125 g de porc haché*
2 oeufs
½ tasse ou 125 g de crème 35 % ou entière
¼ de tasse ou 30 g de tomates séchées, hachées
1 cuillère à soupe d’un mélange d’épices au choix
  (épices à tourtière, curry, mélange d’herbes, etc.)
½ cuillère à thé de grains de poivre vert, concassé
1 cuillère à soupe de ciboulette fraîche, ciselée
1 pâte brisée
¼ cuillère à thé de paprika
Sel et poivre

Préchauffer le four à 190°C (375°F).

Dans un bol, mélanger la dinde hachée, le porc haché, 1 oeuf et la crème. Saler et poivrer. Ajouter les tomates séchées, les épices, le poivre vert et la ciboulette.

Sur un plan de travail légèrement enfariné, abaisser la pâte et découper des rectangles d’environ 15 cm par 10 cm (6 pouces par 4 pouces). Déposer la farce sur un des rebords de chaque rectangle. Rouler pour former des bûches. Entailler le dessus de la pâte à 2 ou 3 endroits**.

Déposer les roulés sur une plaque de cuisson recouverte de papier parchemin. Badigeonner la pâte avec l’oeuf. Saupoudrer de paprika. Enfourner et cuire pendant 50 minutes. Servir et déguster avec plaisir.

*Vous pouvez employer qu’un type de viande ou un autre mélange de viande hachée.
**Avec le restant de pâte brisée, vous pouvez découper des motifs et décorer les roulés.

Rage de Ricardo…

Actuellement, je me tourne beaucoup vers les recettes de Ricardo. Il y en a tellement et avec le rythme de parution des magazines, j’ai plus de mal à suivre qu’avant. En plaisantant avec mon chéri, j’ai même proposé faire une semaine de repas 100 % Ricardo! Un jour, peut-être si j’arrive à établir mes repas de la semaine bien à l’avance. En attendant, je cumule beaucoup de recettes venant de Ricardo pour mon blog… chose qui m’embête un peu, car j’aime bien varier mes sources et vous proposer différentes façons de cuisiner.

Aujourd’hui, vous l’aurez deviné, je vous présente une recette de Ricardo issue de son magazine volume 13, numéro 4. Il s’agit d’un pad thaï. Comment dire, j’adore ce plat! Je devrais en faire plus souvent, mais ce n’est pas le plat préféré de la maisonnée.

Pad thaï
Pad thaï
Pour 3 personnes

Pad thaï
170 g de nouilles de riz plate
170 g de poitrines de poulet désossées*
½ cuillère à soupe de sauce de poisson
½ cuillère à thé de paprika doux
½ cuillère à thé de cassonade ou de sucre roux
1 échalote
2½ cuillères à soupe d’huile de canola ou de colza
1 tasse ou 200 g de poireau émincé
1 carotte (facultatif)
2 oeufs
170 g de tofu ferme

Sauce
½ tasse ou 125 g d’eau
1½ cuillère à soupe de jus de lime
1½ cuillère à soupe de cassonade ou de sucre roux
1½ cuillère à soupe de sauce de poisson
½ cuillère à soupe de sauce sriracha**
2 gousses d’ail
1½ cuillère à soupe d’huile de canola ou de colza
1 cuillère à soupe de paprika doux

Garniture
2½ cuillères à soupe d’arachides non salées et concassées***
1 lime pour servir
Sel et poivre

Pad thaï
Dans un grand bol rempli d’eau tiède, déposer les nouilles de riz et les laisser se réhydrater pendant 15 à 25 minutes.

Hacher l’échalote. Éplucher et couper en juliennes la carotte. Découper le tofu en cubes et couper en lanières le poulet.

Déposer le poulet dans un bol avec la sauce de poisson, le paprika, la cassonade et l’échalote. Laisser mariner pendant 5 minutes.

Dans une grande poêle, verser 1 cuillère à soupe d’huile et la chauffer. Quand le corps gras est bien chaud, ajouter le poulet et le cuire. Ajouter les trois quarts du poireau ainsi que la carotte et poursuivre la cuisson pendant 1 minute. Verser le contenu de la poêle dans une grand bol et réserver au chaud.

Dans la même poêle, ajouter 1 cuillère à soupe d’huile. Battre légèrement les oeufs et la ajouter à la poêle bien chaude. Cuire les oeufs en les brassant constamment pour les briser. Cuire les oeufs jusqu’à ce qu’ils soient dorés. Saler et poivrer. Verser les oeufs dans le bol contenant le poulet.

Dans la même poêle, verser le restant d’huile et y faire dorer le tofu. Saler et poivrer. Transvider le contenu de la poêle dans le bol contenant le poulet et les oeufs.

Sauce
Dans un bol, mélanger l’eau, le jus de lime, la cassonade, la sauce de poisson et la sriracha. Réserver.

Hacher les gousses d’ail.

Dans une grande poêle, verser l’huile et faire revenir l’ail pour l’attendrir. Ajouter le paprika et poursuivre la cuisson pendant 30 secondes.

Égoutter les nouilles de riz et les ajouter dans la poêle. Veiller à bien les enrober des aromates. Ajouter sans attendre la sauce et poursuivre la cuisson en mélangeant sans arrêt les nouilles. Quand les nouilles ont la texture désirée, ajouter le mélange de poulet. Bien mélanger et servir sans attendre.

Garnir avec le restant de poireau****, les arachides et des quartiers de lime. Déguster avec plaisir.

*Vous pouvez également utiliser des hauts de cuisses de poulet désossés.
**Il est possible d’utiliser moins ou plus de sauce sriracha selon les goût. N’hésitez pas à utiliser une autre sauce pimentée que vous avez chez vous.
***Si vous n’avez pas d’arachides sous la main, utilisez des amandes ou d’autres noix concassées.
****Habituellement, on ajoute des fèves germées dans les pads thaï, mais il n’y a pas beaucoup d’amateurs ici… Libre en vous d’en ajouter.

Gnocchi?

En ce beau dimanche, nous avons expérimenté en famille les gnocchi pour la première fois. Je n’ai pas souvenir d’en avoir déjà mangé et encore moins d’en avoir fait. L’idée m’est venu lorsque j’ai acheté un sac de pommes de terre : en magasin, les sacs faisaient tous 2,5 kg, alors qu’habituellement, je préfère acheter de plus petites quantités. Sur l’étiquette, il était indiqué que ces pommes de terre convenaient pour réaliser des gnocchi : voilà à quoi allait servir une partie. J’ai pris une recette, la pâte était un peu friable, mais nous sommes parvenu sans peine à les façonner. J’ai peut-être trop cuit les pâtes. Même si les gnocchi étaient fondant, nous n’avons pas été séduit : le goût de la pomme de terre ressortait trop et la pâte manquait un peu de texture. La prochaine fois, il faudra que j’opte pour une autre recette, mais est-ce que je vais refaire des gnocchi de sitôt… pas sûre.

En attendant, je vous propose une recette qui fait l’unanimité à la maison : le poulet rôti! Je vous présent donc la recette de poulet crapaudine sur le barbecue de Ricardo volume 13, numéro 7.

Poulet grillé en crapaudine
Poulet grillé en crapaudine
Pour 4 à 6 personnes

1 poulet entier d’environ 1,5 kg
Paprika* au goût
Sel et poivre

À l’aide d’un couteau ou d’un ciseau de cuisine, couper l’os du dos du poulet pour pouvoir l’ouvrir à plat.

Préchauffer le barbecue à puissance élevée que d’un côté.

Pendant que le barbecue préchauffe, assaisonner le poulet avec le sel, le poivre et le paprika.

Quand le barbecue est très chaud, déposer le poulet, côté peau vers le bas, sur le côté éteint. Fermer le couvercle du barbecue et cuire pendant 45 minutes.

Retourner le poulet et poursuivre la cuisson pendant 35 minutes ou jusqu’à ce que le poulet soit cuit et que l’os de la cuisse se détache facilement. Si désiré, remettre quelques minutes le poulet côté peau sur la partie allumée pour rendre la peau croustillante. Servie et déguster avec plaisir.

*Il est possible d’utiliser un mélange d’épices de votre choix du commerce.

Et vous, avez-vous une recette de gnocchi à me proposer?