Catégorie : Soupes et veloutés

Pourquoi pas du porc haché?

Par moment avec les repas, j’ai un peu l’impression de tourner en rond. C’est encore plus flagrant quand je dois choisir les viandes pour la semaine : je manque souvent d’inspiration et rien ne me fait vraiment envie. J’ai pris du porc haché pour changer et celui-ci s’est révélé être plus inspirant que le traditionnel boeuf haché. Le porc haché est souvent plus moelleux et moins cher. En contrepartie, il a une saveur un peu plus neutre qui n’est pas nécessairement au goût de tout le monde.

Cette fois avec cette viande, j’ai eu envie de réaliser une soupe avec des petites boulettes et un parfum asiatique. Cette soupe repas nous a bien plu et pour ne pas oublier cette improvisation, je me suis dépêchée de la noter pour pouvoir la refaire et vous la partager.

Soupe aux boulettes de porc d'inspiration asiatique
Soupe aux boulettes de porc d’inspiration asiatique
Pour 3 personnes

200 g de porc haché
1 oeuf
3 cuillères à soupe ou 45 g de chapelure
1 cuillère à soupe de sauce tamari ou de sauce soja
1 cuillère à thé de sauce de poisson
¼ de cuillère à thé d’huile de sésame
½ cuillère à thé de poudre d’oignon
¼ de cuillère à thé de gingembre en poudre ou de gingembre
  frais haché finement
2 pincées de coriandre moulue
3 carottes*
1 gousse d’ail
3 tranches de gingembre pelé
4 tasses ou 1000 g de bouillon de poulet
90 g (3 onces) de nouilles de riz
2 cuillères à thé d’huile végétale
Sel et poivre

Dans un bol, mélanger le porc haché, l’oeuf, la chapelure, la sauce tamari, la sauce de poisson, l’huile de sésame, la poudre d’oignon, le gingembre en poudre et la coriandre. Façonner en petites boulettes**.

Éplucher les carottes et les couper en julienne. Trancher la gousse d’ail.

Dans une casserole, verser le bouillon et ajouter la gousse d’ail*** ainsi que les tranches de gingembre. Porter à ébullition et ajouter les boulettes de porc, réduire le feu pour que le tout bouille doucement. Laisser mijoter 5 minutes, puis ajouter les nouilles de riz. Poursuivre la cuisson pendant 8 minutes ou jusqu’à ce que les nouilles soient cuites. Brasser régulièrement.

En parallèle dans une poêle, chauffer l’huile. Quand le corps gras est chaud, ajouter les carottes et les cuire pendant 7 minutes ou jusqu’à ce que la texture vous plaise. Saler et poivrer.

Si désiré, retirer les tranches d’ail et de gingembre de la soupe avant de la servir. Servir et garnir chaque bol de soupe avec la julienne de carottes. Déguster avec plaisir.

*Vous pouvez omettre la julienne de carottes. Il est possible de garnir la soupe avec des fèves germées, de la coriandre fraîche, le jus d’une lime, des graines de sésame, de la sriracha, etc.
**La préparation de porc sera assez molle, mais elle devrait se tenir. Si ce n’est pas le cas, ajouter un peu de chapelure.
***Vous pouvez également ajouter des tranches de citronnelle dans le bouillon.

Et vous, est-ce que vous pensez à acheter du porc haché?

Vacances annulées…

Comme les derniers étés, nous étions censé aller en Italie. En début de semaine, la Confédération annonçait que la frontière vers l’Italie serait fermé jusqu’en début juillet. Nos vacances étant en fin juin, nous avons pris la décision d’annuler nos vacances puisque nous devions le faire avant la fin de semaine. Vendredi au milieu de l’après-midi, nous avons eu une confirmation pour l’annulation de l’hôtel… et 2 heures plus tard, les nouvelles nous annonçaient que la frontière vers l’Italie serait ouverte dès le 15 juin. Sur le moment, la colère m’a envahi, mais après tout, nos vacances n’auraient certainement pas été aussi plaisantes que les autres années. Est-ce que la piscine sera accessible? Comment sera géré l’accès au mini-golf? De quoi aura l’air le déjeuner habituellement sous forme de buffet? Et est-ce qu’il sera facile d’avoir des places dans nos restaurants préférés? Bref, autant de questions auxquelles je n’aurais pas de réponses et autant de réponses qui ne viendront pas rendre moins plaisantes mes vacances. Nous parcourons la Suisse à la place. De plus pour Mini-nous et moi, nous verrons si nous pourrons prendre un vol pour le Québec cet été…

Dans les recettes réconfortantes et qui a un petit goût d’ailleurs, je vous propose une soupe de style thaï au curry, poulet et nouille. J’ai pris cette recette sur Tasty où j’ai apporté quelques modifications pour qu’elle plaise à toute la famille.

Soupe thaï au poulet et au curry
Soupe thaï au poulet et au curry
Pour 3 personnes*

1 cuillère à soupe d’huile de coco
2 gousses d’ail
½ cuillère à soupe de gingembre frais haché
½ à 1½ cuillère à soupe de pâte de curry rouge
1 tasse ou 250 g de lait de coco régulier ou allégé**
1½ tasse ou 375 g de bouillon de légumes
½ cuillère à soupe de sirop d’érable
110 g (4 onces) de nouille de riz
150 g de poulet cuit, effiloché***
1 tasse ou 150 g de brocoli coupé en petits fleurons
½ cuillère à soupe de jus de lime
Sel

Porter une casserole d’eau à ébullition. Quand l’eau bout, saler généreusement et ajouter le brocoli. Cuire pendant 4 à 6 minutes****. Égoutter le brocoli et le plonger dans de l’eau froide. Égoutter le brocoli de nouveau et réserver.

Éplucher et hacher finement les gousses d’ail.

Dans une grande casserole, faire fondre l’huile de coco. Quand le corps gras est chaud, ajouter l’ail et le gingembre. Cuire pendant 2 à 3 minutes. Ajouter la pâte de curry et poursuivre la cuisson pendant 2 minutes. Ajouter le lait de coco. Veiller à bien délayer le curry dans le lait de coco avant d’ajouter le bouillon de légumes. Porter à ébullition.

Ajouter le sirop d’érable et les nouilles de riz. Puis, réduire le feu pour que la soupe bouille doucement. Cuire pendant 2 minutes en brassant régulièrement pour éviter que les nouilles collent entre elles.

Ajouter le poulet et le brocoli. Cuire pendant 3 à 5 minutes. Ajouter le jus de lime. Saler au goût et servir. Déguster avec plaisir.

*Vous pouvez doubler la recette.
**Le lait de coco régulier apporte plus de parfum dans la soupe, mais le lait de coco allégé donne une meilleure texture à la soupe. Choisissez la lait que vous préférez.
***Pour une version végétarienne, remplacer le poulet par 100 g de tofu soyeux coupé en cubes.
****Pour que le brocoli garde une texture un peu plus croquante, cuisez-le pendant 4 minutes ou moins. Si vous l’aimez plus tendre, cuisez-le pendant 6 minutes.

Et vous, est-ce que vos vacances sont modifiées?

Bonne année 2018!

J’espère que 2017 aura été une belle année pour vous. Comme chaque fois, j’ai un peu de mal à énumérer ce que je devrais me souvenir de l’an passé. Une chose est certaine 2017 aura été une année mouvementée. En 2018, je sais qu’un projet qui me tient à coeur devrait se concrétiser! Dans les prochains jours, je vais noter dans un cahier ce que je souhaite réaliser en 2018 : cette fois, je tiens vraiment réaliser une peinture à l’huile!

Pour 2018, je vous souhaite la santé, l’amour (car on n’en a jamais assez), de la joie à profusion et pleins de projets qui se réalisent.

En ce jour du Nouvel An, je vous propose une recette des plus réconfortantes : une soupe au ragoût de boulettes. J’ai adoré cette soupe : une belle façon de retrouver les saveurs d’un ragoût de boulettes et qui demande beaucoup moins de temps de cuisson. Cette recette est tirée du magazine Ricardo volume 16, numéro 1.

Soupe au ragoût de boulettes
Soupe au ragoût de boulettes
Pour 8 personnes*

340 g de porc haché
¼ de tasse ou 30 g de chapelure
1 oeuf
½ cuillère à thé de moutarde de Dijon
½ cuillère à thé de baies de genièvre
½ cuillère à thé de poivre en grains
¼ cuillère à thé de muscade moulue
2 feuilles de laurier
2 clous de girofle
1 bâton de cannelle de 2,5 cm de longueur
1 oignon
2 branches de céleri
2 carottes
2 gousses d’ail
1 cuillère à soupe de beurre
5 tasses ou 1,25 litre de bouillon de poulet
Sel et poivre

Placer la grille dans le haut du four. Préchauffer le four à gril (broil). Tapisser une plaque de cuisson de papier d’aluminium.

Dans un bol, mélanger le porc haché, la chapelure, l’oeuf et la moutarde de Dijon. Saler et poivrer. Avec les mains légèrement huilées, façonner des petites boulettes en prélevant environ 1 cuillères à thé de viande assaisonnée. Déposer les boulettes sur la plaque de cuisson. Enfourner et cuire pendant 5 minutes ou jusqu’à ce que les boulettes soient dorées. Réserver.

Hacher l’oignon. Émincer l’ail, le céleri et les carottes.

Emballer les baies de genièvre, le poivre, la muscade, les feuilles de laurier, les clous de girofle et le bâton de cannelle dans deux épaisseurs de coton à fromage (ou un mouchoir en tissu) ou un sachet à thé ou une boule à thé.

Dans une grande casserole, chauffer le beurre. Cuire l’oignon, l’ail, le céleri et les carottes jusqu’à ce que les légumes soient tendres. Ajouter le bouillon de poulet et le sachet d’épices. Porter à ébullition et laisser mijoter pendant 10 minutes. Ajouter les boulettes et poursuivre la cuisson pendant 5 minutes. Retirer le sachet d’épices et rectifier l’assaisonnement au besoin. Servir et déguster avec plaisir.

*Pour servir en plat principal pour 4 ou 6 personnes, vous pouvez réduire la quantité de bouillon si vous aimez les soupes un peu moins liquide.

Encore une fois, une bonne année 2018!

On est le 24?

J’avoue que je suis un peu étonnée d’avoir un peu de temps pour écrire sur mon blog. Ce matin, j’ai terminé d’emballer mes paniers gourmands et j’ai également fait quelques préparations supplémentaires pour décorer le gâteau de Noël. Je n’ai pas fait mon gâteau sous forme de bûche, puisque mon moule n’est pas très grand et que j’en avais presque manqué pour servir tout le monde l’an passé! Même si j’ai préparé des éléments pour décorer du gâteau je ne sais pas encore trop comment je vais les disposer… je demanderais l’avis de mon chéri.

Pour aujourd’hui, je vous propose une soupe toute simple et des plus savoureuses : une soupe de pommes de terre. J’ai vu cette recette à l’émission Saturday morning with James Martin.

Soupe de pommes de terre
Soupe de pommes de terre de Nathan Outlaw
Pour 4 personnes

1 cuillère à soupe d’huile d’olive
1 gros oignon
2 gousses d’ail
1 feuilles de laurier
1¾ tasse ou 300 g de pommes de terre
4 tasses ou 1 litre de bouillon de légumes
Raifort, au goût (facultatif)
Sel et poivre

Hacher l’oignon et les gousses d’ail. Peler et couper en fines tranches les pommes de terre.

Dans une casserole, chauffer l’huile d’olive. Quand le corps gras est bien chaud, ajouter l’oignon et l’ail. Faire revenir en brassant pendant 2 minutes sans que les légumes ne se colorent. Ajouter les pommes de terre et le bouillon de légumes. Porter à ébullition et laisser mijoter pendant 10 minutes ou jusqu’à ce que les pommes de terre soient tendres. Retirer la feuille de laurier.

Verser la soupe dans un mélangeur de type « blender » et mixer pendant 2 minutes ou jusqu’à ce que la soupe soit lisse. Ajouter le raifort, saler et poivrer. Ajuster l’assaisonnement et servir. Si désiré, garnir les bols de soupe avec un zeste de citron, des graines de courge, du persil, un filet d’huile d’olive ou de poisson fumé. Déguster avec plaisir.

Joyeux Noël!

Hâtez vous maintenant…

Le mois de décembre est à peine commencé, mais c’est le meilleur moment pour prévoir les festivités à venir. Magasinez vos cadeaux de Noël dès maintenant : dans les magasins, ce n’est pas encore le grand assaut et si vous préférez commander sur Internet, vous vous garantissez que vos présents arrivent à temps. Après si vous êtes comme moi, le manque d’inspiration vous triture les méninges : essayez de découvrir des produits ou des artisans de votre région, vous pourriez faire de belle découverte. Il est toujours possible de se rabattre sur les cartes-cadeaux, dans ce cas, pensez à les présenter différemment : caché dans une boîte de chocolat ou dans un bas de Noël avec du café (ou du thé) et d’autres petits surprises. Vous voulez offrir quelque chose de plus personnalisé? Si vous habitez dans la même ville ou que vous êtes très proche, pourquoi ne pas préparer des bons? Par exemple, « Bon pour garder les enfants », « Bon pour une sortie entre filles ou gars », « Bon où je prépare le souper », etc.

Aussi, je vous conseille de réfléchir au repas et à les planifier. Beaucoup de desserts peuvent être congelés, alors rien ne sert d’attendre le 20 décembre pour s’y mettre. Plus vous en faites au début de mois, moins celui-ci sera stressant.

Aujourd’hui, je vous propose une recette de crème de poireau et chou-fleur. Il est rare que je pense à cuisiner des soupes avec seulement un ou deux légumes et pourtant, cela permet de découvrir les légumes autrement. J’ai pris cette recette sur le site de Trois fois par jour.

Crème de poireau et de chou-fleur
Crème de poireau et de chou-fleur
Pour 3 personnes*

½ cuillère à soupe de beurre
½ tasse ou 100 g de poireau
1 gousse d’ail ou 1 cuillère à thé de fleur d’ail
2 tasses ou 250 g de chou-fleur
½ tasse ou 75 g de pomme de terre
2 tasse ou 500 g de bouillon de poulet
¼ de tasse ou 62 g de crème (facultatif)
Sel et poivre

Couper en fines demi-rondelles le poireau, détailler le chou-fleur en fleurons, hacher l’ail. Éplucher et couper en cubes la pomme de terre.

Dans une casserole, faire fondre le beurre à feu moyen. Ajouter le poireau et le faire revenir pendant 8 minutes. Ajouter l’ail et prolonger la cuisson de 1 minute. Saler et poivrer. Ajouter le chou-fleur, la pomme de terre et le bouillon de poulet. Porter à ébullition et laisser mijoter pendant 20 minutes ou jusqu’à ce que tous les légumes soient tendres.

Verser les légumes et le bouillon dans un blender, puis mixer pour obtenir une texture lisse**. Ajouter la crème et mixer encore un peu. Au besoin, remettre la crème dans le chaudron pour la réchauffer. Saler et poivrer au goût. Au besoin, ajouter du bouillon de poulet pour ajuster la consistance de la crème. Servir sans attendre.

*Vous pouvez facilement doubler ou tripler la recette.
**À cette étape, il est possible de congeler la préparation. Il suffit de faire dégeler et chauffer la préparation. Quand la préparation est chaude, ajouter la crème.

Le 6 décembre, c’est la Saint-Nicolas. Ce n’est pas tout le monde qui le célèbre, mais pourquoi ne pas profiter de cette date pour créer un petit rituel : faire des biscuits en famille, cuisiner du foie gras (ou des tourtières, etc.) avec les amis, faire le sapin de Noël (si ce n’est pas déjà fait), faire un repas qui se mange avec les doigts…