Mot-clé : thym

Où en êtes-vous?

Dernièrement, il a été décidé que nous recevions pour le réveillon. Aussitôt dit, j’ai commencé à réfléchir au menu. Mon chéri m’a fait la remarque que nous avions le temps et que décembre n’était toujours pas commencé. Ce n’est pas faux, surtout que je n’ai pas encore assemblé le calendrier de l’Avent de Mini-nous et que nous n’avons pas choisi quel sapin nous allons faire la fin de semaine prochaine…

En attendant, je vous propose une recette facile à préparer : un coq au vin blanc. J’ai pris cette recette dans le livre Réconfort sans effort de Geneviève O’Gleman.

Coq au vin blanc
Coq au vin blanc
Pour 4 personnes

3 carottes
1 oignon
1 tasse ou 250 g de bouillon de poulet
¼ tasse ou 35 g de farine
12 à 15 pommes de terre grelots
½ tasse ou 90 g de pancetta en dés ou de lardons
½ cuillère à thé de sel
1 tasse ou 250 g de vin blanc
4 cuisses ou 8 pilons de poulet avec la peau
1 cuillère à soupe d’huile d’olive
2 branches de thym ou 1 cuillère à thé d’un mélange
  d’herbes séchés*

Préchauffer le four à 200°C (400°F).

Éplucher et couper en tronçons les carottes. Couper en cubes l’oignon.

Dans un bol, délayer la farine dans le bouillon.

Dans un plat de cuisson allant au four, déposer les carottes, l’oignon, les pommes de terre grelots et la pancetta. Saupoudrer avec le sel et ajouter la branche de thym. Verser le bouillon et le vin, puis mélanger.

Déposer les morceaux de poulet sur les légumes. Badigeonner le poulet avec l’huile d’olive.

Enfourner et cuire pendant 60 à 75 minutes ou jusqu’à ce que la peau du poulet soit dorée et qu’un couteau s’insère facilement dans les pommes de terre. Servir et déguster avec plaisir.

*Vous n’êtes pas obligé d’ajouter le thym ou des herbes séchées.

Et vous, faites-vous partie des gens qui pensent déjà à Noël ou est-ce encore trop tôt pour en parler?

C’est tout pour cette fois

Aujourd’hui, c’est la dernière recette du 1er août 2022 que je vous propose. Il y avait encore quelques autres plats, mais ce sont des classiques qui sont déjà sur le site. Il faudra que je me remette à farfouiller sur les blogs et que je teste de nouvelles choses. J’ai également un nouveau livre de cuisine que j’espère recevoir bientôt qui pourra m’inspirer.

Pour l’instant, je vous propose un rôti de porc froid charcutière. J’ai pris cette recette sur le site de Ptit Chef.

Rôti de porc froid charcutière
Rôti de porc froid charcutière
Pour 6 à 8 personnes

1 kg de rôti de longe de porc (ou filet de porc)
1 carotte
1 oignon
1 gousse d’ail
1 branche de thym
1 feuille de laurier
1 cuillère à soupe d’huile végétale
1 cuillère à soupe ou 10 g de beurre
Sel et poivre

Éplucher la carotte, l’oignon et la gousse d’ail.

Dans une casserole, chauffer l’huile et le beurre. Quand les corps gras sont bien chaud, faire doré sur toutes les faces le rôti de porc. Ajouter la carottes, oignon et l’ail.

Quand le rôti est doré, couvrir d’eau chaude. Saler et poivrer. Ajouter le thym et la feuille de laurier. Porter à ébullition et réduire le feu. Cuire le tout doucement à frémissement pendant 30 minutes*.

Retirer la casserole du feu, couvrir et laisser reposer pendant 4 heures.

Retirer la viande du bouillon et égoutter. Réfrigérer jusqu’au moment de servir. Couper en tranches fines et déguster avec plaisir.

*L’eau ne doit pas bouillir : si l’eau bout, la viande sera plus coriace.

Bon dimanche

La rentrée, le retour des bonnes habitudes?

Je ne sais pas si je vais reprendre mon rythme habituel avec le retour de la routine scolaire, mais après un article dimanche, voici un autre article aujourd’hui. Il faut dire que j’ai quelques recettes salées à partager, mais je me demande si la semaine prochaine je ne vais pas alterner les recettes salées et sucrées.

En attendant de voir si je reprends mes bonnes habitudes, je vous propose ma recette préférée du 1er août : des rillettes de poulet rôti. J’ai découvert cette recette sur le site de Pique-Assiette.

Rillettes de poulet rôti
Rillettes de poulet rôti
Pour 2 pot de 250 ml

2 tasses moins 2 cuillères à soupe ou 280 g de reste de
  poulet rôti avec la peau*
3 cuillères à soupe ou 40 g de graisse de canard
⅔ à ¾ de tasse ou 150 à 200 g de bouillon de poulet**
Herbes de Provence ou un autre mélange d’herbes
Paprika

Préchauffer le four à 220°C (430°F).

Dans un petit plat à gratin pas trop grand, déposer la viande. Saupoudrer d’herbes de Provence et de paprika. Verser le bouillon et la graisse de canard pour recouvrir la viande. Couvrir la viande avec la peau de poulet.

Enfourner et cuire pendant 15 minutes ou jusqu’à ce que la peau soit dorée et bien croustillante.

Retirer la peau et la laisser refroidir. Ensuite, la hacher finement ou la passer dans un moulin à épices pour obtenir une consistance sableuse.

Effilocher la viande à l’aide d’une fourchette. Ajouter la peau et mélanger. Au besoin, ajouter du bouillon de poulet pour obtenir une texture souple et moelleuse : les rillettes doivent se tartiner facilement. Déposer dans un ou deux bocaux et réfrigérer au moins 1 heure avant de servir.

Tartiner les rillettes sur un pain grillé et déguster avec plaisir. Les rillettes se conservent pendant 1 semaine au réfrigérateur.

*Privilégiez la viande prélevée sur les cuisses, les ailes ou autour de la carcasse.
**Pour obtenir un bouillon sans effort, choisissez un plat pour cuire le poulet pas trop grand. Assaisonnez la peau du poulet sur toutes les faces. Déposez 2 carottes dans le fond du plat et placez le poulet dessus. Verser ½ à ¾ ou 125 à 180 g d’eau. Enfourner et cuire votre poulet jusqu’à ce que la chaire se détache facilement. Après la cuisson, filtrez le bouillon obtenu.

Et vous, est-ce plus facile d’établir une routine au moment de la rentrée=?

Sortie d’enfants

J’ai une amie qui a un enfant du même âge que Mini-nous. Les enfants rentrent souvent ensemble de l’école et planifient leur mercredi après-midi. Cette fois, leur choix s’était porté sur une sortie à un domaine de loisirs et un dîner crêpes. Avec les horaires variables de Petit-coeur, je garde volontiers les enfants à la maison, mais il me serait difficile d’accompagner à ce genre d’endroit. Je peux vous dire que je me sens hyper redevable à cette amie et que lorsque Petit-coeur aura des horaires un peu plus prévisibles, je vais lui rendre l’appareil!

En attendant, voici une recette qui n’a rien avoir. Je vous propose des côtes levées braisées. J’ai pris cette recette dans le livre Plaisirs coupables de Jean-François Plante.

Côtes levées braisées
Côtes levées braisées
Pour 2 à 3 personnes

Marinade
1 kg de côtes levées
4 tasses ou 1 litre de bouillon de boeuf
1 branche de romarin frais
2 gousses d’ail
½ tasse ou 125 g de sauce chili
2 cuillères à thé de paprika fumé*
1 cuillère à thé de poudre d’ail
1 pincée de piment de Cayenne
2 cuillères à thé de sauce soja
2 cuillères à thé de vinaigre de vin rouge
Tabasco ou tabasco chipotle au goût

Mélange d’épices
1 cuillère à soupe de paprika fumé
2 cuillères à thé de poudre d’ail
1 cuillère à thé de cassonade
¾ de cuillère à thé de thym séché
2 cuillères à thé d’épices à steak
Sel et poivre

Marinade
Découper les côtes levées en section de deux ou trois os. Émincer l’ail.

Dans une grande casserole, déposer les côtes de porc, verser le bouillon de boeuf, puis ajouter le romarin et l’ail. Saler et poivrer. Porter le tout à ébullition. Couvrir et laisser mijoter à feu doux pendant 1h30.

Retirer les côtes levées du bouillon. Prélever 3 cuillères à soupe de bouillon.

Préchauffer le four à 200°C (400°F).

Dans un bol, mélanger le bouillon réservé avec la sauce chili, le paprika fumé, la poudre d’ail, le piment de Cayenne, la sauce soja, le vinaigre de vin rouge et le tabasco. Déposer les côtes levées et les laisser mariner pendant 1 à 2 minutes. Retirer les côtes levées de la marinade et les répartir sur une plaque de cuisson recouverte de papier parchemin.

Mélange d’épices
Dans un bol, mélanger le paprika fumé, la poudre d’ail, la cassonade, le thym, les épices à steak, le sel et le poivre. Saupoudrer ce mélange sur les côtes levées. Enfourner et cuire pendant 15 à 20 minutes. Servir et déguster avec plaisir.

*Vous pouvez remplacer le paprika fumé par du paprika doux, cependant la saveur sera moins prononcée.

Bon mercredi!

Beau, tempétueux et plus chaud…

Cette semaine le temps à beaucoup varié dans ma région. Nous avons eu droit à quelques journées nuageuses avant de retrouver des journées plus ensoleillées où les températures fleuretaient avec les 14°C. Ensuite, nous avons eu droit à un temps gris avec des vents tempétueux, mais sans gravité. Lorsque j’ai regardé les prévisions météorologiques, ce temps gris et venteux devait se prolonger jusqu’à dimanche. C’est seulement sur l’heure du midi que je me suis rendu compte que la journée était bien ensoleillée et qu’elle aurait été parfaite pour une matinée de ski…

En attendant de voir ce que la semaine prochaine nous réserve, je vous propose une recette de cuisses de canard braisée. J’ai pris cette recette dans le livre Bistro, bistro de Jean-François Plante.

Braisé de cuisses de canard aux échalotes, au riesling et au parfum d'érable
Braisé de cuisses de canard aux échalotes, au riesling
et au parfum d’érable

Pour 2 à 3 personnes

1 cuillère à soupe de gras de canard
10 échalotes*
5 gousses d’ail
2 cuisses de canard
2½ cuillères à soupe de sirop d’érable
1½ tasse ou 375 g de riesling**
2 tasses de bouillon de canard ou de volaille
3 branches de thym
1 cuillère à thé de beurre, tempéré
1 cuillère à thé de farine
Sel et poivre

Éplucher les échalotes et les gousses d’ail.

Dans un petit bol, mélanger le beurre et la farine. Réserver.

Dans une cocotte, faire fondre le gras de canard. Ajouter les échalotes et les gousses d’ail. Saler et poivrer. Faire dorer pendant 4 minutes. Retirer les échalotes et les gousses d’ail de la cocotte, puis les réserver.

Dans la même cocotte, saisir les cuisses de canard de tous les côtés. Saler et poivrer. Retirer les cuisses de la cocotte et réserver.

Toujours dans la même cocotte, remettre les échalotes et les gousses d’ail. Ajouter le sirop d’érable et faire caraméliser pendant 3 à 4 minutes. Déglacer avec le riesling et laisser réduire pendant 5 minutes. Verser le bouillon et ajouter les cuisses de canard ainsi que le thym. Couvrir et laisser mijoter à feu doux pendant 3 heures.

Prélever environ ½ tasse ou 125 g du jus de cuisson des cuisses de canard et verser dans une casserole. Porter à ébullition et laisser réduire pendant 5 minutes. Incorporer le mélange de beurre et de farine en fouettant bien. Cuire jusqu’à ce que la sauce épaississe.

Servir les cuisses de canard avec la sauce. Déguster avec plaisir.

*Vous pouvez mettre moins d’échalotes si désiré.
**Il est possible de remplacer le riesling par un autre vin blanc.

Et vous, est-ce que vous avez du beau temps en ce dimanche?