Mot-clé : citron

Je finalise…

C’est la première fois depuis plusieurs années que j’ai du mal à choisir mon menu du 1er août. Il n’est pas rare qu’une semaine avant, mon menu soit choisi et que j’ai planifié l’exécution des différentes recettes. J’ai eu quelques idées différentes pour les accompagnements, mais je peine à trouver comment préparer certains éléments. Le pire, c’est que je n’avais pas la moindre idée pour le dessert jusqu’à quelques minutes! Avant la fin de la journée, j’espère finir la sélection des recettes et d’avoir préparé ma liste de course.

En attendant de vous revenir avec les recettes du 1er août, je vous propose une recette végétalienne : des brochettes de tofu à la grecque. J’ai pris cette recette sur le blog d’Une maman végane.

Brochettes de tofu à la grecque
Brochettes de tofu à la grecque
Pour 3 personnes

½ tasse ou 105 g d’huile d’olive
¼ de tasse ou 15 g de levure alimentaire
2 cuillères à soupe de jus de citron
1 cuillère à soupe de moutarde de Dijon
1 cuillère à soupe de sirop d’érable
1 cuillère à thé d’origan séché
1 cuillère à thé de thym séché
¼ de cuillère à thé de sel
Poivre au goût
400 à 450 g de tofu*

Dans un bol, mélanger l’huile d’olive, la levure alimentaire, le jus de citron, la moutarde, le sirop d’érable, l’origan, le thym, le sel et le poivre.

Éponger soigneusement le tofu et le défaire en gros morceaux ou le couper en cubes. Ajouter les morceaux de tofu dans la marinade et réfrigérer pendant 1 heure ou toute une nuit.

Enfiler les morceaux de tofu sur un pique à brochette.

Dans une poêle, verser un peu d’huile. Quand la poêle est bien chaude, ajouter les brochettes et cuire jusqu’à ce que le tofu soit grillé en les retournant à 2 ou 3 reprises pendant la cuisson.

Bonne journée!

Des fleurs et des fleurs

Dès que j’ai débuté mes plates-bandes, je me doutais que ce serait un travail qui ne s’arrêterait jamais. Il y a toujours les mauvaises herbes et surtout les pucerons! Ma lutte contre ces derniers depuis le début de la belle saison me fait hésiter sur l’ajout d’un rosier sur tige. Rien ne presse et peut-être que l’année prochaine, je sauterai le pas, mais pour l’instant, je n’en ai plus envie. J’ai ajouté un dahlia et un delphinium. J’aime beaucoup ces fleurs qu’on peut couper pour faire des bouquets et j’imagine déjà ajouter des plants l’an prochain. Après ma grande hésitation du moment, c’est l’eucalyptus. Depuis que j’ai entendu dans une émission de télé qu’on pouvait en planter dans nos régions, j’en rêve! Par contre, l’eucalyptus s’approche plus d’un arbre… Il peut faire 1 mètre (3 pieds et 3 pouces) de diamètre et jusqu’à 5 mètres (16 pieds et 5 pouces) de haut!

En attendant que je me décide, je vous propose une recette végétalienne de tofu au curry. J’ai pris cette recette dans le livre de Loounie cuisine.

Curry de chou-fleur au tofu
Curry de chou-fleur au tofu
Pour 3 personnes

200 g de tofu ferme ou extra-ferme*
½ cuillère à soupe de sauce soja
½ cuillère à soupe de jus de citron ou de vinaigre de cidre
½ cuillère à soupe de sirop d’érable
¼ à ⅓ de tasse ou 15 à 20 g de levure alimentaire
  en flocons**
½ cuillère à soupe d’huile végétale
1 cuillère à thé de gingembre frais râpé
1½ cuillère à soupe de pâte de curry rouge
½ cuillère à thé de curcuma moulu
1 oignon, haché
2 tasses ou 200 g de chou-fleur*** en petits bouquets
½ cuillère à soupe de sirop d’érable
½ cuillère à soupe de jus de lime
2 cuillères à soupe d’eau
¾ de tasse et 1 cuillère à soupe ou 200 g de sauce tomate
   ou de tomate en dés
¾ de tasse et 1 cuillère à soupe ou 200 g de lait de coco
Sel
Arachides ou noix de cajou, au goût (facultatif)

Éponger le tofu pour retirer le plus d’eau possible. Avec les doigts, défaire le tofu en morceaux.

Dans un bol, mélanger la sauce soja, le jus de citron et le sirop d’érable. Ajouter le tofu et bien mélanger. Si désiré, laisser mariner le tofu pendant 4 à 12 heures**** au réfrigérateur.

Préchauffer le four à 190°C (375°F).

Ajouter la levure alimentaire au tofu et bien mélanger.

Déposer le tofu sur une plaque de cuisson recouverte de papier parchemin ou d’un tapis en silicone. Enfourner et cuire pendant 25 minutes ou jusqu’à ce que le tofu soit bien doré.

Pendant que le tofu cuit au four, préparer la sauce du curry. Dans une casserole, chauffer l’huile et ajouter le gingembre. Faire revenir pendant 1 minute. Ajouter la pâte de curry et le curcuma, poursuivre la cuisson pendant 1 minute. Ajouter l’oignon et cuire pendant 2 minutes.

Ajouter le chou-fleur, le sirop d’érable, le jus de lime, l’eau et la sauce tomate. Porter à ébullition, réduire le feu, couvrir et laisser mijoter pendant 8 minutes.

Ajouter la lait de coco et laisser mijoter à découvert pendant 7 minutes. Ajouter le tofu et bien mélanger. Saler au goût. Servir et garnir d’arachides. Déguster avec plaisir.

*Au Québec, il y a plusieurs textures possible dans les tofus : ferme, extra-ferme, mi-ferme, mou, soyeux, crémeux, etc. En Suisse, on trouve généralement le tofu ferme dans les rayons réfrigérés dédiés aux alimentes végétariens… et il n’y a pas d’autres textures disponible en générale dans cette section.
**La levure alimentaire ou nutritionnelle n’est pas la levure que l’on utilise pour faire du pain (et encore moins la levure chimique utilisée en pâtisserie). En Suisse, on trouve la levure alimentaire dans les pharmacies ou les magasins d’alimentation spécialisés. Au Québec, elle se trouve de plus en plus facilement dans les épiceries.
***Vous pouvez remplacer la moitié du chou-fleur par un autre légume : petits pois, pois mange-tout, poivron, etc.
****Moi, je préfère quand le tofu a mariné plusieurs heures, mais libre à vous d’omettre cette étape.

Et vous, comment se portent vos plates-bandes?

Ce n’est pas vert…

Le paysage est de nouveau enneigé… d’accord, c’est surtout sur les montagnes, mais les températures se sont bien refroidies en plaine également. De plus, je me demande si les bourgeons de l’abricotier ne vont pas geler pour la seconde fois. Bref, nous sommes loin du joli vert Irlandais dans nos paysage. Encore une fois, je n’ai pas préparé de recette particulière pour la Saint-Patrick… D’un autre côté, je ne pense pas plus à préparer quelque chose de particulier pour la Saint-Jean qui est portant une fête encore plus significative pour moi.

En cette journée de la Saint-Patrick, je vous propose une recette de brioches croustillantes. J’ai pris cette recette dans le magazine Ricardo volume 19, numéro 1.

Brioches croustillantes
Brioches croustillantes
Pour 12 brioches individuelles

Brioches
⅓ de tasse ou 60 g d’écorces d’agrumes confites*
⅓ de tasse ou 45 g de raisins secs
1 cuillère à soupe de rhum brun
¾ de tasse ou 187 g de lait tiède
½ cuillère à soupe de levure instantanée
2 oeufs
2 cuillères à soupe d’huile végétale
2 cuillères à thé d’extrait de vanille
2 cuillères à thé d’eau de fleur d’oranger ou de zestes
  d’orange
3¼ à 3½ tasse ou 490 g de farine
½ tasse ou 100 g de sucre
1 cuillère à thé de sel
½ tasse ou 110 g de beurre non salé, tempéré

Enrobage
¼ de tasse ou 55 g de beurre non salé, fondu
½ tasse ou 100 g de sucre
Sucre supplémentaire pour saupoudrer les brioches

Brioches
Dans un bol, mélanger les écorces d’agrumes, les raisins secs et le rhum. Laisser macérer pendant 15 minutes.

Dans un autre bol, mélanger le lait et la levure. Laisser reposer pendant 5 minutes. Ajouter les oeufs, l’huile, la vanille et l’eau de fleur d’oranger.

Dans un grand bol, verser la farine, le sucre et le sel. Verser la préparation contenant la levure et mélanger jusqu’à ce que la pâte commence à se former. Incorporer graduellement le beurre, puis pétrir la pâte pendant 5 minutes. La pâte sera molle et légèrement collante. Ajouter les écorces d’agrumes, les raisins secs et le rhum. Mélanger de nouveau. Couvrir le bol d’une pellicule plastique et laisser lever pendant 8 heures ou toute une nuit à température ambiante.

Enrobage
Dans un bol, verser le beurre fondu. Dans un autre bol, verser le sucre.

Dans du papier parchemin, couper 12 carrés de 15 cm (6 pouces) de côté.

Sur un plan de travail légèrement enfariné, verser la pâte et la couper en 12 morceaux . Façonner chaque morceaux en boule. Tremper chaque boule de pâte dans le beurre fondu, puis dans le sucre**. Déposer les boules de pâte sur un carré de papier parchemin, puis les déposer dans les alvéoles d’un moule à muffin.

Laisser lever pendant 45 minutes ou jusqu’à ce que les brioches doubles de volume dans un endroit à l’abri des courants d’air.

Préchauffer le four à 180°C (350°F).

Saupoudrer d’un peu de sucre les brioches. Déposer le moule à muffin sur une plaque de cuisson et enfourner. Cuire pendant 25 à 27 minutes ou jusqu’à ce que les brioches soient bien dorées. À la sortie du four, démouler les brioches et, si possible, les déposer sur une grille pour les laisser totalement refroidir. Déguster avec gourmandise.

*Vous pouvez remplacer les écorces d’agrumes confites et les raisins secs par des fruits séchés (canneberges, bleuets, myrtilles, dattes, figues, etc.), par des noix ou du chocolat.
**S’il reste du sucre, vous pouvez le saupoudrer sur les brioches. Si vous en manquez, ajouter un peu de sucre, mais faites attention de ne pas trop mettre de sucre sur les brioches : le résultat sera trop sucré et moins intéressant.

Joyeuse Saint-Patrick qu’il y ait du vert ou non autour de vous!

Un peu de rose dans du chocolat…

Aujourd’hui, je ne vais pas faire très long. Je prends un peu de temps pour vous proposer une recette qui pourrait prendre place sur votre table dimanche pour la Saint-Valentin. J’ai choisi d’associer le chocolat et les framboises. Autant le chocolat a toujours du succès à la maison, autant les framboises donnent des résultats plus aléatoires. Bref, ce dessert devrait plaire au amoureux du chocolat et des framboises.

Pour cette recette, je me suis inspirée du crémeux aux framboises et du gâteau chiffon d’Isabelle, J’en reprendrai bien un bout.

Entremet au chocolat et aux framboises
Entremet au chocolat et aux framboises
Pour 8 à 12 personnes

Crémeux aux framboises
1¾ tasse ou 300 g de framboises
2 cuillères à thé de jus de citron
⅓ de tasse ou 65 g de sucre
1 cuillère à soupe ou 7 g de fécule de maïs ou de maïzena
1½ cuillère à thé de gélatine en poudre
  ou 1½ de feuille de gélatine (3 g)
2½ cuillères à soupe ou 35 g de beurre non salé

Coulis aux framboises
1¼ tasse ou 200 g de framboises
1 à 3 cuillères à soupe ou 12 à 38 g de sucre*
½ cuillère à thé de jus de citron
1½ cuillère à thé de gélatine en poudre
  ou 1½ de feuille de gélatine (3 g)**

Croustillant praliné
25 g (1 once) de chocolat blanc
⅓ de tasse ou 125 g de praliné ou de pâte à tartiner
¾ de tasse et 2 cuillères à soupe ou 70 g de Gavottes
  ou de biscuits dentelles émiettés

Gâteau chiffon au chocolat
1 oeuf, jaune et blanc séparé
⅓ de tasse ou 43 g de farine
1 cuillère à soupe ou 7 g de cacao
½ cuillère à thé de poudre à pâte ou de levure chimique
3 cuillères à soupe ou 37 g de sucre
1 cuillère à soupe d’huile végétale
1½ cuillère à soupe ou 23 g de lait
1 pincée de sel
20 amandes (facultatif)

Mousse au chocolat
165 g (6 onces) de chocolat noir à 60 % de cacao ou plus
1 de cuillère à thé de gélatine en poudre ou 1 feuille
  de gélatine (2 g)
½ tasse ou 125 g de lait
1 tasse ou 250 g de crème à fouetter ou entière

Glaçage
130 g (4½ onces) de chocolat à 70 % de cacao
1 tasse ou 250 g de crème 35 % ou entière
3 cuillères à soupe ou 60 g de miel
4½ cuillères à soupe ou 60 g de beurre

Crémeux aux framboises
Hydrater la gélatine : si elle est en poudre, verser 1 cuillère à soupe d’eau froide dans un petit bol puis saupoudrer la gélatine, mélanger et laisser gonfler; si elle est en feuille, la déposer dans un bol rempli d’eau froide et la laisser tremper pendant 5 minutes.

À l’aide d’un blender ou d’un pied-mélangeur, réduire les framboises en purée. Filtrer la purée pour retirer les pépins.

Verser la purée de framboises dans une casserole. Ajouter le jus de citron, le sucre et la fécule de maïs. Porter à ébullition en brassant constamment. Lorsque le mélange a épaissi, retirer du feu et ajouter la gélatine (bien l’essorer si elle est en feuille). Incorporer le beurre par petits morceaux en brassant bien entre chaque addition. Verser le crémeux dans un moule à charnière d’environ 18 cm (7 pouces) de diamètre dont le fond est chemisé de papier parchemin et les parois de rhodoïd. Placer au congélateur pendant au moins 1 heure.

Coulis aux framboises
Hydrater la gélatine : si elle est en poudre, verser 1 cuillère à soupe d’eau froide dans un petit bol puis saupoudrer la gélatine, mélanger et laisser gonfler; si elle est en feuille, la déposer dans un bol rempli d’eau froide et la laisser tremper pendant 5 minutes.

À l’aide d’un blender ou d’un pied-mélangeur, réduire les framboises en purée. Filtrer la purée pour retirer les pépins.

Verser la purée de framboises dans une casserole. Ajouter le jus de citron. Ajouter le sucre jusqu’à ce que le coulis soit à votre goût. Chauffer le mélange le temps que le sucre soit totalement dissous. Retirer du feu et incorporer la gélatine. Verser le coulis sur le crémeux aux framboises. Laisser au congélateur pendant au moins 6 heures.

Croustillant praliné
Sur une feuille de papier parchemin, tracer un cercle d’environ 20 cm (8 pouces) de diamètre. Retourner la feuille pour que le trait de crayon ne soit pas en contact avec les aliments.

Hacher le chocolat blanc et le déposer dans le bol d’un bain-marie. Faire fondre le chocolat. Retirer le bol du bain-marie quand le chocolat est totalement fondu. Incorporer le praliné, puis les Gavottes. Verser la préparation au centre du cercle sur le papier parchemin. Couvrir d’une seconde feuille de papier parchemin et à l’aide d’un rouleau à pâte étaler la préparation sur une épaisseur d’environ 5 mm (¼ de pouce) sans déborder du cercle. Réserver au congélateur.

Gâteau chiffon au chocolat
Préchauffer le four à 180°C (350°F).

Dans un bol, tamiser la farine, le cacao, la poudre à pâte et 2 cuillères à soupe ou 25 g de sucre.

Dans un autre bol, fouetter le jaune d’oeuf avec l’huile et le lait. Verser les ingrédients liquides sur les ingrédients secs. Mélanger délicatement jusqu’à ce que le tout soit homogène.

Dans un dernier bol, fouetter le blanc d’oeuf en neige avec le sel. Quand le blanc d’oeuf commence à mousser, ajouter le sucre et fouetter jusqu’à ce que le mélange forme des pics souples. Incorporer graduellement et délicatement le blanc d’oeuf à la pâte cacaoté. Verser sur une plaque de cuisson recouverte de papier parchemin. Répartir, si désiré, des amandes sur la pâte. Enfourner et cuire pendant 12 minutes ou jusqu’à ce qu’un cure-dent inséré au centre du gâteau en ressorte propre. Laisser totalement refroidir le gâteau.

Mousse au chocolat
Hydrater la gélatine : si elle est en poudre, verser 1 cuillère à soupe d’eau froide dans un petit bol puis saupoudrer la gélatine, mélanger et laisser gonfler; si elle est en feuille, la déposer dans un bol rempli d’eau froide et la laisser tremper pendant 5 minutes.

Hacher le chocolat noir et le déposer dans le bol d’un bain-marie. Faire fondre le chocolat. Quand le chocolat est totalement fondu le retirer du bain-marie.

Dans un chaudron, verser le lait et le porter à ébullition. Quand le lait est chaud, ajouter la gélatine et le verser en trois fois sur le chocolat fondu en mélangeant bien entre chaque ajout.

Dans un autre bol, verser la crème bien froide et la fouetter pour obtenir une texture souple et mousseuse (une crème fouettée un peu molle). Incorporer délicatement la crème fouettée à la préparation de chocolat qui a tiédi (le chocolat devrait être à environ 45°C ou 113°F). Réserver au réfrigérateur le temps de préparer le montage du gâteau.

Montage
Chemiser le fond d’un moule à charnière d’environ 20 cm (8 pouces) de diamètre de papier parchemin. Tapisser les parois de rhodoïd.

Découper un cercle d’environ 18 cm (7 pouces) de diamètre dans le gâteau et le déposer dans le moule préparé. Verser un peu de mousse au chocolat et déposer le disque de croustillant praliné. Appuyer sur le disque pour l’enfoncer dans la mousse. Ajouter un peu de mousse et déposer la préparation aux framboises en plaçant le coulis vers le bas. Verser le restant de mousse au chocolat. Égaliser la surface de la mousse. Placer l’entremet au congélateur pendant au moins 12 heures.

Glaçage
Hacher le chocolat noir, puis le déposer dans le bol d’un bain-marie. Faire fondre le chocolat au bain-marie. Quand le tout est bien lisse, retirer du bain-marie.

En parallèle, dans une casserole, porter à ébullition la crème et le miel. Quand le mélange bout, le retirer du feu. Verser en trois fois la crème chaude sur le chocolat en mélangeant bien entre chaque ajout. Laisser tiédir le mélange et incorporer petit à petit le beurre. Laisser le glaçage refroidir jusqu’à 37°C (98°F).

Recouvrir une plaque de cuisson de papier parchemin et y déposer une grille à pâtisserie.

Sortir l’entremet du congélateur, retirer le rhodoïd et le papier parchemin. Déposer l’entremet sur la grille, le gâteau en contact avec la grille. Verser doucement le glaçage en veillant à ce qu’il recouvre toute la surface. Laisser le glaçage s’égoutter pendant quelques minutes, puis déplacer l’entremet sur une assiette de présentation. Réserver au réfrigérateur pendant 10 à 12 heures avant de servir. Sortir l’entremet à température ambiante 30 minutes avant de la déguster. Savourer avec gourmandise.

*La quantité de sucre dépendra du goût de vos framboises. Mes framboises surgelées avaient un jolie parfum, mais elles étaient très acides.
**Je ne me souviens plus exactement de la quantité de gélatine que j’avais utilisé. Cependant, si vous ajoutez beaucoup de sucre à votre coulis, il faudra peut-être un peu plus de gélatine : le sucre affecte la prise de la gélatine. Je n’avais pas mis assez de gélatine, donc mon coulis coulait au moment du service. Personnellement, ça ne m’a pas dérangé et j’ai même trouvé cela intéressant.

Bonne journée!

Les autres préférés…

La semaine dernière, je vous ai proposé les biscuits favoris de Mini-nous. Cette semaine, je vais donc vous présenter la recette préférée de mon chéri dans mes paniers gourmands. De mon côté, je n’arrive pas vraiment à choisir, je crois que j’ai surtout apprécié d’avoir un assortiment de biscuits variés. Bref, je ne suis pas mécontente de l’assortiment 2020.

Pour les biscuits du jour, j’ai pris la recette sur le site de Swissmilk : leurs recettes ne m’ont jamais déçu jusqu’a présent. Je vous présente donc leurs biscuits au citron.

Biscuits au citron
Biscuits au citron
Pour 25 à 30 biscuits

⅔ de tasse moins 1 cuillère à thé ou 140 g de beurre non salé,
  tempéré
⅔ de tasse moins 2 cuillères à thé ou 125 g de sucre
1 cuillère à soupe de sucre vanillé*
1 pincée de sel
1 citron**
1 oeuf
1 tasse et 2 cuillères à soupe ou 160 g de farine
1 cuillère à thé de poudre à pâte ou de levure chimique

Dans un bol, mélanger la farine et la poudre à pâte.

Prélever le zeste du citron et presser la moitié du citron pour récolter le jus.

Dans un bol, fouetter le beurre avec le sucre, le sucre vanillé, le sel, le zeste de citron et le jus du demi-citron. Incorporer l’oeuf. Ajouter la farine additionnée de poudre à pâte et mélanger jusqu’à ce que la préparation soit homogène. Placer la pâte au réfrigérateur pendant 2 heures.

Préchauffer le four à 180°C (350°F).

Sortir la pâte du réfrigérateur. Prélever environ 1½ cuillère à soupe de pâte et façonner en boule. Déposer sur une plaque de cuisson recouverte de papier parchemin. Répéter l’opération jusqu’à épuisement de la pâte. Si désiré, aplatir un peu les biscuits.

Enfourner et cuire pendant 10 à 12 minutes ou jusqu’à ce que les bords des biscuits soient dorés. Laisser tiédir avant de placer dans une boîte qui ferme hermétiquement. Les biscuits se conservent pendant 2 à 3 semaines. Déguster avec gourmandise.

*Si vous n’avez pas de sucre vanillé, remplacez-le par du sucre et ajoutez ½ cuillère à thé d’extrait de vanille à la recette.
**Je vais refaire cette recette en remplaçant le citron par de l’orange, de la clémentine ou de la lime. À tester.