La folie du foie gras…

L’an dernier, je n’avais pas préparé de foie gras : il m’en restait un peu et j’étais enceinte. Cette année, il était hors de question que je m’en prive. Avec ma belle-mère, nous avions choisi une date pour en préparer. Je suis passée au magasin quelques jours avant pour aller en acheter, mais l’étalage était vide! Un commis informait une dame près de moi de revenir fréquemment pour en trouver. Je suis repassée le matin où l’on voulait préparer le foie gras et chance, j’ai pu mettre la main sur quelques lobes… Mon chéri qui m’accompagnait a entendu deux employés discuter : le premier disait au second que l’étalage était déjà vide. Le second a répondu qu’il avait déjà rempli deux fois ce matin, alors qu’il était à peine 9h30. Je crois qu’il y a de nombreuses personnes qui ont choisi de préparer du foie gras cette année… C’est un peu la folie.

Pour rester dans l’esprit du temps des fêtes, je vous propose une recette de biscuits au gâteaux aux fruits. J’ai pris cette recette sur le site de Trois fois par jour.

Biscuits au gâteau aux fruits
Biscuits au gâteau aux fruits
Pour 20 biscuits

¼ de tasse ou 55 g de beurre non salé, tempéré
¼ de tasse ou 50 g de cassonade ou de sucre roux
1 oeuf
1 cuillère à thé de mélasse
¾ de tasse ou 105 g de farine
¼ de cuillère à thé de cannelle moulue
¼ de cuillère à thé de muscade moulue
¼ de cuillère à thé de clous de girofle moulus
1 cuillère à soupe de lait
1 cuillère à soupe de rhum (ou de lait ou de jus de pommes)
½ tasse ou 70 g de pacanes ou de noix de pécan
  hachés grossièrement
1 tasse ou 188 g de fruits confits*
¼ de tasse ou 41 g de raisins secs

Préchauffer le four à 150°C (300°F). Tapisser une plaque de cuisson de papier parchemin.

Dans un bol, mélanger la farine, la cannelle, la muscade et les clous de girofle.

Dans un autre bol, fouetter le beurre avec la cassonade. Incorporer l’oeuf, puis la mélasse. Ajouter en alternance la farine épicée, le lait et le rhum.

Incorporer les pacanes, les fruits confits et les raisins secs.

Prélever environ 1 cuillère à soupe de pâte et la déposer sur la plaque préparée. Répéter l’opération jusqu’à épuisement de la pâte.

Enfourner et cuire pendant 15 minutes ou jusqu’à ce que les biscuits soient bien dorés.

*Vous pouvez réaliser ces biscuits en remplaçant les fruits confits par des pépites de chocolat. Vous obtiendrez des biscuits peu sucré.

Et vous, est-ce que vous pensez préparer du foie gras cette année?

Une étape à la fois…

J’aime bien faire des listes pour rassembler des idées ou planifier une tâche qui demande quelques jours. Cette fois, je songe à faire une liste pour planifier mon mois de décembre. J’ai l’impression que je vais oublier bien des choses pour Noël. Par exemple, nous avons fait le sapin qu’aujourd’hui et un peu dans la précipitation… il faut dire que la fin de semaine a été bien animée!

Dans un esprit de rapidité, je vous propose une recette de boulettes de boeuf avec une sauce à la mangue. J’ai pris les bases de cette recette dans le magazine Ricardo volume 20, numéro 6.

Boulettes de boeuf avec une sauce à la mangue
Boulettes de boeuf avec une sauce à la mangue
Pour 4 personnes

¾ de tasse ou 140 g de mangue mûre
2 cuillères à soupe de sucre
2 cuillères à soupe de jus de lime
¼ de cuillère à thé de curry
400 g de boeuf haché
½ cuillère à thé de garam masala
1 cuillère à soupe d’huile végétale
Sel et poivre

À l’aide d’un pied-mélangeur ou d’un petit robot muni d’une lame en « s », mixer en purée lisse la mangue avec le sucre, le jus de lime et le curry. Réserver.

Dans un bol, mélanger la viande hachée et le garam masala. Saler et poivrer. Avec environ 2 cuillères de préparation, façonner la viande en boulettes.

Dans une poêle, verser l’huile et la chauffer. Quand le corps gras est bien chaud, ajouter les boulettes et les cuire pendant 8 minutes ou jusqu’à ce qu’elles soit cuite à coeur.

Servir les boulettes et napper de sauce. Déguster avec plaisir.

Et vous, planifiez-vous votre mois de décembre?

Prêt pour demain?

Je ne sais pas chez vous, mais ici, Mini-nous attend avec impatience demain… pour pouvoir enfin ouvrir son calendrier de l’Avent! Il me reste encore la question de comment l’installer puisqu’il y a les petites mains de Petit-coeur qui aime bien se balader sur les meubles. C’est fou comment les bras arrivent à s’étirer pour attraper quelque chose d’inhabituel!

Pour ce soir, je vous propose une recette de tresse avec des pépites de chocolat qui est végétalienne. J’ai pris cette recette sur le site de Fooby.

Tresse végane au chocolat
Tresse végane au chocolat
Pour 1 tresse

2¾ tasses et 2 cuillères à soupe ou 400 g de farine
1½ cuillère à thé de sel
¼ de tasse ou 50 g de sucre
1 cuillère à soupe ou 7 g de levure sèche
1 tasse ou 250 g de lait végétal
⅓ de tasse et 1 cuillère à soupe ou 85 g d’huile de colza
160 g (5½ onces) de chocolat noir
1 cuillère à thé de purée d’amandes
1 cuillère à soupe d’eau

Casser le chocolat en cubes selon votre envie.

Dans un bol, mélanger la farine, le sel, le sucre et la levure. Ajouter le lait végétal et pétrir pendant environ 5 minutes. Incorporer graduellement l’huile et pétrir la pâte pendant 5 minutes. Ajouter les morceaux de chocolat. Couvrir la pâte et la laisser lever pendant 1 heure à température ambiante.

Après la lever, placer la pâte au réfrigérateur pendant au moins 8 heures.

Sur un plan de travail légèrement fariné, diviser la pâte en deux et façonner deux boudins d’environ 70 cm (27 pouces) de long. Disposer les boudins de pâte en croix. En alternance, croiser le brin du haut avec celui du bas et croiser le brin de droite avec celui de gauche. Terminer le façonnage en repliant les extrémités des boudins sous la tresse*.

Déposer la tresse sur une plaque de cuisson recouverte de papier parchemin et laisser lever pendant 1 heure.

Dans un petit bol, délayer la purée d’amandes dans l’eau. Badigeonner la tresse de ce mélange. Déposer la tresse dans le four froid. Allumer le four à 180°C (350°F) et cuire la tresse pendant 50 minutes. À la sortie du four, déposer la tresse, si possible, sur une grille et la laisser refroidir. Déguster avec gourmandise.

*Pour mieux visualiser le façonnage de la tresse, vous pouvez aller voir cette article.

Et vous, avez-vous un calendrier de l’Avent?

Où en êtes-vous?

Dernièrement, il a été décidé que nous recevions pour le réveillon. Aussitôt dit, j’ai commencé à réfléchir au menu. Mon chéri m’a fait la remarque que nous avions le temps et que décembre n’était toujours pas commencé. Ce n’est pas faux, surtout que je n’ai pas encore assemblé le calendrier de l’Avent de Mini-nous et que nous n’avons pas choisi quel sapin nous allons faire la fin de semaine prochaine…

En attendant, je vous propose une recette facile à préparer : un coq au vin blanc. J’ai pris cette recette dans le livre Réconfort sans effort de Geneviève O’Gleman.

Coq au vin blanc
Coq au vin blanc
Pour 4 personnes

3 carottes
1 oignon
1 tasse ou 250 g de bouillon de poulet
¼ tasse ou 35 g de farine
12 à 15 pommes de terre grelots
½ tasse ou 90 g de pancetta en dés ou de lardons
½ cuillère à thé de sel
1 tasse ou 250 g de vin blanc
4 cuisses ou 8 pilons de poulet avec la peau
1 cuillère à soupe d’huile d’olive
2 branches de thym ou 1 cuillère à thé d’un mélange
  d’herbes séchés*

Préchauffer le four à 200°C (400°F).

Éplucher et couper en tronçons les carottes. Couper en cubes l’oignon.

Dans un bol, délayer la farine dans le bouillon.

Dans un plat de cuisson allant au four, déposer les carottes, l’oignon, les pommes de terre grelots et la pancetta. Saupoudrer avec le sel et ajouter la branche de thym. Verser le bouillon et le vin, puis mélanger.

Déposer les morceaux de poulet sur les légumes. Badigeonner le poulet avec l’huile d’olive.

Enfourner et cuire pendant 60 à 75 minutes ou jusqu’à ce que la peau du poulet soit dorée et qu’un couteau s’insère facilement dans les pommes de terre. Servir et déguster avec plaisir.

*Vous n’êtes pas obligé d’ajouter le thym ou des herbes séchées.

Et vous, faites-vous partie des gens qui pensent déjà à Noël ou est-ce encore trop tôt pour en parler?

Des images et une idée…

Je feuilletais mon magazine Ricardo et il y a deux photos sur les pages opposées qui m’ont interpelées. Une des images représente une gâteau quatre-quarts garni de crème au citron et recouvert de meringue. L’autre page montre un croissant farci de crème au chocolat et de confiture de petits fruits. Immédiatement quand j’ai vu les deux photos, je me suis dit qu’on pouvait aisément intervertir les garnitures des deux recettes. Je n’ai pas attendu pour tester mon idée et mixer les deux recettes.

Voici ma version de ces idées : un gâteau à la confiture et à la crème chocolatée. J’ai pris l’idée dans le magazine Ricardo volume 20, numéro 6. Pour la recette du gâteau, j’ai opté pour une extraite du magazine volume 20, numéro 4.

Gâteau à la confiture et à la crème chocolatée
Gâteau à la confiture et à la crème chocolatée
Pour 8 à 10 personnes

Gâteau
1½ tasse ou 210 g de farine
2 cuillères à thé de poudre à pâte ou de levure chimique
2 pincées de sel
¾ de tasse ou 165 g de beurre non salé, tempéré
1¼ tasse ou 250 g de sucre
1 cuillère à thé d’extrait de vanille
¾ de tasse ou 187 g de lait
3 oeufs

Crème pâtissière au chocolat
⅓ de tasse ou 67 g de sucre
2 cuillères à soupe de fécule de maïs
1 oeuf
1½ tasse ou 375 g de lait
85 g (3 onces) de chocolat noir à environ 70 % de cacao

⅓ de tasse ou 107 g de confiture de petits fruits (fraises,
  framboises, bleuets, etc.)*

Gâteau
Préchauffer le four à 180°C (350°F). Beurrer et tapisser de papier parchemin un moule rectangulaire d’environ 10 cm par 23 cm (4 pouces par 9 pouces)**.

Dans un bol, mélanger la farine, la poudre à pâte et le sel.

Dans un autre bol, fouetter le beurre avec 1 tasse ou 200 g de sucre et l’extrait de vanille. Incorporer la préparation de farine en alternant avec le lait. Réserver.

Dans un dernier bol, fouetter les oeufs avec le sucre restant jusqu’à ce que le mélange triple de volume. Incorporer la préparation d’oeufs à la pâte contenant le beurre et la farine. Verser dans le moule préparé et enfourner. Cuire pendant 1 heure ou jusqu’à ce qu’un cure-dent inséré au centre du gâteau en ressorte propre. Laisser tiédir avant de démouler.

Crème pâtissière au chocolat
Hacher finement le chocolat et réserver.

Dans une petite casserole, hors du feu, mélanger le sucre et la fécule de maïs. Ajouter l’oeuf et bien mélanger, puis incorporer le lait. Porter à ébullition en brassant constamment jusqu’à ce que le mélange épaississe.

Retirer du feu. Tamiser, au besoin, et ajouter le chocolat. Brasser jusqu’à ce que le chocolat soit totalement fondu et incorporer. Couvrir d’une pellicule plastique directement apposer sur la crème. Réfrigérer au moins 2 heures.

Montage***
Découper un rectangle au centre du gâteau d’environ 2,5 cm (1 pouce) de profondeur. Répartir la confiture, puis couvrir avec la crème pâtissière au chocolat. Réserver au réfrigérateur jusqu’au moment de servir. Déguster avec gourmandise.

*Vous pouvez ajouter plus de confiture. Moi, j’ai utilisé de la confiture de fraises.
**Vous pouvez aussi utiliser un moule de 10 cm par 20 cm (4 pouces par 8 pouces).
***Vous n’avez pas envie de faire le montage? Conserver le gâteau à température ambiante et au moment de servir, couper une tranche, tartiner de confiture et garnir de crème pâtissière au chocolat. Vous pouvez également ajouter des fruits de votre choix.

Et vous, est-ce qu’il y a des photos qui vous donnent des idées de recettes?