Inhabituelle la tarte aux fraises?

Il y a déjà plusieurs semaines, j’ai reçu des amis pour un goûter. Pour l’occasion, j’avais préparé un gâteau et une tarte aux fraises. Dans ma tête rien d’original, juste quelques petites choses qui se préparaient assez rapidement. À ma grande surprise, la plupart de mes invités n’avaient jamais mangé de tarte aux fraises cuites! Ils ont tous bien apprécier pour ma plus grande joie. Un de mes invités m’a expliqué que c’était inhabituelle car les fraises sont réputés de déborder pendant la cuisson. Ce n’est pas faux et je peux comprendre la problématique. Pour une tarte, on ne travaille pas les fraises de la même façon qu’on le fait avec des pommes ou des abricots. Ici, il n’est pas rare qu’on place les fruits sur une pâte, qu’on saupoudre de sucre additionnée de farine ou de fécule et on enfourne. Avec cette méthode, je vois bien les dégâts avec les fraises. Pourtant, il ne faut pas beaucoup plus de gestes pour obtenir une bonne tarte aux fraises… Après, elle risque toujours de déborder à la cuisson!

Aujourd’hui pour rester dans la même thématique, je vous propose une tarte-chausson aux fraises. J’ai pris cette recette dans le magazine Ricardo volume 15, numéro 2.

Tarte-chausson aux fraises
Tarte-chausson aux fraises*
Pour 10 personnes

Garniture
4 tasses ou 600 g de fraises tranchées**
¾ tasse ou 150 g de sucre
3 cuillères à soupe de fécule de maïs ou de maïzena

Croûte
1¾ tasse et 2 cuillères à soupe ou 260 g de farine
½ cuillère à thé de poudre à pâte ou de levure chimique
¼ de cuillère à thé de sel
¾ de tasse ou 165 g de beurre non salé, froid
6 cuillères à soupe ou 90 g de lait
1 cuillères à soupe de vinaigre
Lait supplémentaire pour badigeonner
Sucre pour saupoudrer


Glaçage
½ tasse ou 65 g de sucre à glacer
2 cuillères à thé d’eau

Garniture
Dans une casserole, mélanger les fraises, le sucre et la fécule de maïs. Porter le mélange à ébullition et laisser mijoter en brassant régulièrement jusqu’à ce que la préparation épaississe. Verser la garniture aux fraises dans un bol, couvrir d’une pellicule plastique et réfrigérer pendant au moins 1 heure.

Croûte
Dans un petit bol, mélanger le lait et le vinaigre. Réserver.

Dans un bol, mélanger la farine, la poudre à pâte et le sel. Ajouter le beurre et l’incorporer à l’aide d’un coupe-pâte ou des mains afin d’obtenir une texture granuleuse. Il doit rester des petits morceaux de beurres visibles. Ajouter le mélange de lait et de vinaigre. Mélanger brièvement pour bien répartir les liquides dans les ingrédients secs. À l’aide des mains, rassembler la pâte.

Sur un plan de travail légèrement enfariné, abaisser les deux tiers de la pâte en un carré de 28 cm (11 pouces) de côté. Abaisser le restant de pâte en un carré de 20 cm (8 pouces) de côté. Déposer les abaisses sur une plaque et les réfrigérer pendant au moins 15 minutes.

Préchauffer le four à 220°C (425°F).

Foncer la plus grande des abaisses dans un moule carré de 20 cm (8 pouces) de côtés. Verser la garniture et badigeonner les bords de la pâte avec du lait. Pratiquer quelques entailles dans la seconde abaisse. Placer l’abaisse sur la garniture et bien sceller les bords. Badigeonner de lait et saupoudrer de sucre. Enfourner et cuire pendant 30 minutes ou jusqu’à ce que la pâte soit bien dorée. Laisser la tarte tiédir.

em>Glaçage
Dans un bol, mélanger le sucre glace et l’eau. Verser le glaçage dans une poche à pâtisserie et décorer la tarte selon l’envie. Déguster avec gourmandise.

*Vous pouvez diviser la recette en deux et la cuire dans un moule à pain.
**Si vous utilisez des fraises tranchées surgelées, ajouter ½ tasse de fruits pour arriver au bon poids.

ET vous, est-ce que vous avez déjà manger de la tarte aux fraises?

Je finalise…

C’est la première fois depuis plusieurs années que j’ai du mal à choisir mon menu du 1er août. Il n’est pas rare qu’une semaine avant, mon menu soit choisi et que j’ai planifié l’exécution des différentes recettes. J’ai eu quelques idées différentes pour les accompagnements, mais je peine à trouver comment préparer certains éléments. Le pire, c’est que je n’avais pas la moindre idée pour le dessert jusqu’à quelques minutes! Avant la fin de la journée, j’espère finir la sélection des recettes et d’avoir préparé ma liste de course.

En attendant de vous revenir avec les recettes du 1er août, je vous propose une recette végétalienne : des brochettes de tofu à la grecque. J’ai pris cette recette sur le blog d’Une maman végane.

Brochettes de tofu à la grecque
Brochettes de tofu à la grecque
Pour 3 personnes

½ tasse ou 105 g d’huile d’olive
¼ de tasse ou 15 g de levure alimentaire
2 cuillères à soupe de jus de citron
1 cuillère à soupe de moutarde de Dijon
1 cuillère à soupe de sirop d’érable
1 cuillère à thé d’origan séché
1 cuillère à thé de thym séché
¼ de cuillère à thé de sel
Poivre au goût
400 à 450 g de tofu*

Dans un bol, mélanger l’huile d’olive, la levure alimentaire, le jus de citron, la moutarde, le sirop d’érable, l’origan, le thym, le sel et le poivre.

Éponger soigneusement le tofu et le défaire en gros morceaux ou le couper en cubes. Ajouter les morceaux de tofu dans la marinade et réfrigérer pendant 1 heure ou toute une nuit.

Enfiler les morceaux de tofu sur un pique à brochette.

Dans une poêle, verser un peu d’huile. Quand la poêle est bien chaude, ajouter les brochettes et cuire jusqu’à ce que le tofu soit grillé en les retournant à 2 ou 3 reprises pendant la cuisson.

Bonne journée!

L’appréhension…

Ce matin, j’avais un atelier bricolage avec une dizaine d’enfants âgés de 5 à 6 ans. J’ai déjà participé à l’encadrement de ce genre d’activité, mais c’était la première fois que j’étais dans les initiatrices de l’activité. De plus, c’est moi qui avait imaginé le bricolage. Hier matin, les doutes ont commencé à m’envahir. S’ils n’aimaient pas ce bricolage? Est-ce qu’il plaira autant aux filles qu’aux garçons? Bref, il fallait attendre le début de l’atelier pour le savoir. Au final, tout s’est bien déroulé… nous avons eu juste assez de temps pour finir le bricolage! Il y a eu un petit souci avec le matériel qui nous a légèrement retardé, mais tous les enfants ont pu repartir avec leur création et ont passé une belle matinée.

Pour continuer dans l’esprit de l’enfance, je vous propose une petite gourmandise que j’ai découvert enfant : des carrés au chocolat et à la guimauve.

Carrés au chocolat et à la guimauve
Carrés au chocolat et à la guimauve
Pour 16 personnes

340 g (12 onces) de chocolat noir
⅔ de tasse ou 160 g de beurre d’arachides
2 à 3 tasses ou 100 à 150 g de mini guimauves*

Chemiser de papier parchemin un moule carré d’environ 20 cm (8 pouces) de côté.

Dans une casserole, faire fondre le chocolat et le beurre d’arachide à feu doux. Quand le mélange est lisse et homogène, retirer du feu. Au besoin, laisser tiédir le mélange. Ajouter les guimauves et mélanger.

Verser dans le moule et réfrigérer pendant au moins 4 heures ou jusqu’à ce que la préparation chocolatée soit bien figée. Découper en carrés et déguster avec gourmandise.

*Vous pouvez également utiliser des guimauves de grande taille. Dans ce cas, il suffit de le couper en 4 ou 6 avant de faire fondre le chocolat avec le beurre d’arachides.

Bonne fin de journée!

Le retour du soleil!

Avec la pluie et les températures plus fraîches des dernières semaines, j’ai entendu plusieurs personnes faire des plaisanteries comme quoi nous étions en automne ou en hiver. En général, j’essaie d’apprécier les saisons telles qu’elles sont, mais j’avoue que le retour du soleil me fait grandement plaisir. En prime la semaine prochaine, il y a plusieurs activités organisées avec l’association de parents d’élèves et nous craignions de devoir annuler les activités. J’espère que les enfants qui participeront à cette semaine auront beaucoup de plaisir.

En attendant, je vous propose une recette à réaliser à la mijoteuse : un plat réconfortant pour les jours de pluie et un plat qui convient tout autant lorsqu’on passe peu de temps à la maison. Il s’agit de pâtes à la sauce tomate, jarret de porc et boulettes de saucisses à la mijoteuse. J’ai pris cette recette dans le magazine Ricardo volume 19, numéro 2.

Pâtes à la sauce tomate, jarret de porc et boulettes de saucisses à la mijoteuse
Pâtes à la sauce tomate, jarret de porc et boulettes
de saucisses à la mijoteuse

Pour 6 à 8 personnes

Sauce
1 kg de jarret de porc
2 cuillères à soupe d’huile d’olive
1 oignon
1 branche de céleri
1 carotte
2 gousses d’ail
85 g de pancetta en dés
¼ de tasse ou 62 g de vin rouge
1 conserve de 796 ml (28 onces) ou 800 g de tomates
  entières
2½ tasse ou 625 g de coulis de tomate
½ tasse ou 125 g de bouillon de poulet
1 cuillère à thé d’origan séché
½ cuillère à thé de flocons de piment broyé

Boulettes de saucisses
2 saucisses italiennes, de Toulouse, aux herbes etc.
1 tranche de pain blanc
2 cuillères à soupe ou 30 g de lait
2 cuillères à soupe de persil frais ciselé
2 cuillères à soupe de fromage parmesan frais râpé (facultatif)
6 portions ou 450 g de pâtes
Sel et poivre

Sauce
Au robot culinaire muni d’une lame en « s » ou au couteau, hacher finement l’oignon, le céleri, la carotte et l’ail.

Dans une poêle, chauffer l’huile d’olive. Quand le corps gras est bien chaud, dorer les jarrets de porc pendant 3 à 5 minutes de chaque côté. Saler et poivrer. Déposer les jarret dans la mijoteuse.

Dans la même poêle, dorer la pancetta pendant 2 minutes. Ajouter les légumes et les faire revenir pendant 5 minutes. Déglacer avec le vin et laisser réduire aux trois quarts. Saler et poivrer. Verser le contenu de la poêle dans la mijoteuse. Verser les tomates entières en prenant soin de les défaire avec les mains, le coulis de tomate, le bouillon de poulet, l’origan et les flocons de piment. Bien mélanger et cuire pendant 6 heures à haute température (hight) ou 8 heures à basse température (low).

Boulettes de saucisses
Hacher finement le pain et le déposer dans un bol. Ajouter le lait, le persil et le fromage. Retirer la chair de saucisses des boyaux et l’ajouter dans le bol. Bien mélanger. Façonner des boulettes avec ce mélange. Ajouter les boulettes dans la mijoteuse 1 heure avant la fin de la cuisson.

Quand la sauce a fini de mijoter, désosser et dégraisser les jarrets de porc. Remettre la viande dans la mijoteuse.

Porter à ébullition une casserole remplit d’eau. Saler généreusement l’eau quand elle bout. Ajouter les pâtes et cuire selon les indications du fabriquant. Quand les pâtes sont cuites, les égoutter et les ajouter à la sauce. Mélanger et servir. Déguster avec plaisir.

Ne cherchez pas les boulettes sur les photos! Avec la quantité de sauce, j’ai pu faire plusieurs repas. Par contre, toutes les boulettes avait disparu après la première dégustation où je n’ai pas pris le temps de faire des photos…

Un peu moins de pluie

Ces dernières semaines, il y a eu beaucoup de pluie et celle-ci commence à créer des dégâts un peu partout en Suisse. Devant la beauté des lacs et des rivières, on oublie souvent le danger qui existe à habiter près de ces cours d’eau. Bien qu’étant à proximité de jolies cours d’eau, notre village ne risque pas d’être inondée : c’est les terres agricoles qui subiront. J’espère que la situation va se résorber, car je ne souhaite à personne de vivre une telle situation. De plus, je crois que les gens commencent à avoir besoin de soleil pour se sentir en été.

Aujourd’hui, je vous propose une recette toute simple et toute douce : une sauce à la vanille. Je cherchais un moyen de remplacer la crème anglaise pour accompagner les fraises et j’ai développé cette sauce. Elle est parfaite pour servir avec des fruits ou un gâteau.

Sauce à la vanille
Sauce à la vanille
Pour 1 pot d’environ 500 ml

1½ tasse ou 375 g de lait
3 cuillères à soupe ou 45 g de crème à 35 % ou entière
¼ de tasse ou 50 g de sucre
2 cuillères à soupe ou 14 g de fécule de maïs ou de maïzena
½ cuillère à thé d’extrait de vanille ou de pâte de vanille
1 pincée de sel

Dans une casserole, mélanger la fécule de maïs et le sucre. Ajouter le lait, la crème, l’extrait de vanille et le sel. Porter à ébullition en brassant constamment. Quand la sauce a épaissi, retirer du feu et verser dans un bol ou une bouteille. Laisser tiédir 30 minutes, puis réfrigérer.

Laisser tiédir 30 minutes, puis réfrigérer. Conserver au réfrigérateur jusqu’au moment d’utiliser. Verser sur des fruits, un gâteau, un brownie ou autre et déguster avec plaisir.

Bonne journée!