On commence par le dessert

Aujourd’hui, je vous propose une des recettes que j’ai préparé pour le premier août. Il s’agit du dessert. Je ne sais pas pourquoi, dès que j’ai vu cette recette dans le magazine Ricardo volume 20, numéro 6, j’ai voulu la préparer pour le 1er août.

Je vous présente donc la tarte aux bleuets et au chocolat.

Tarte aux bleuets et au chocolat
Tarte aux bleuets et au chocolat
Pour 10 personnes

Chantilly au chocolat blanc
55 g (2 onces) de chocolat blanc
½ tasse ou 125 g de crème à fouetter ou entière

Croûte
2 tasses ou 280 g de chapelure de biscuits au chocolat*
2 cuillères à soupe ou 25 g de sucre
6 cuillères à soupe de beurre ou 85 g de beurre non salé,
  fondu
1 pincée de fleur de sel

Crème au chocolat noir
¾ de tasse ou 115 g de bleuets frais ou de myrtilles
225 g (8 onces) de chocolat noir à environ 60 % de cacao
1 tasse ou 250 g de crème à fouetter ou entière
½ tasse ou 125 g de lait
¼ de tasse ou 50 g de sucre
3 jaunes d’oeufs

Gelée aux bleuets
1 cuillère à thé de gélatine en poudre**
5 cuillères à thé ou 25 g d’eau froide
2 cuillères à thé de fécule de maïs ou de maïzena***
¾ de tasse ou 115 g de bleuets frais ou de myrtilles
2 cuillères à soupe ouu 25 g de sucre

Montage
¼ de tasse ou 40 g de bleuets frais ou de myrtilles
⅓ de tasse ou 45 g de mûres fraîches (facultatif)

Chantilly au chocolat blanc
Hacher finement le chocolat blanc et le déposer dans un bol.

Dans une casserole, chauffer la crème. Quand la crème est à ébullition, retirer du feu et verser sur le chocolat blanc. Laisser reposer pendant 1 minute avant de mélanger. Quand le mélange est bien lisse, couvrir et réfrigérer pendant au moins 4 heures.

Croûte
Préchauffer le four à 180°C (350°F).

Dans un bol, mélanger la chapelure de biscuits au chocolat, le sucre, la fleur de sel et le beurre. Presser le mélange dans un moule à tarte de 27 cm (10½ pouces) de diamètre****. Enfourner et cuire pendant 12 minutes. Laisser refroidir pendant 30 minutes.

Crème au chocolat noir
Répartir les bleuets dans la croûte.

Hacher le chocolat noir et le déposer dans un bol.

Dans une casserole, hors du feu, mélanger, la crème, le lait, le sucre et les jaunes d’oeufs. Sur un feu moyen-doux, cuire le mélange jusqu’à ce qu’il épaisse légèrement. Verser le mélanger sur le chocolat noir et laisser reposer pendant 2 minutes. Après ce temps, mélanger jusqu’à ce que la préparation soit lisse. Couler la crème dans la croûte et réfrigérer pendant au moins 2 heures.

Gelée aux bleuets
Dans un petit bol, verser 1 cuillère à soupe ou 15 g d’eau et saupoudrer la gélatine en poudre. Laisser gonfler pendant 5 minutes.

Dans un second petit bol, délayer la fécule de maïs dans l’eau restante. Réserver.

Dans une casserole, verser les bleuets et le sucre. Porter le mélange à ébullition soit jusqu’à ce que le sucre soit dissous. À l’aide d’un pied-mélangeur, réduire en purée les bleuets. Tamiser la purée et la reverser dans la casserole. Incorporer la fécule de maïs délayer et cuire jusqu’à ce que la préparation épaississe. Retirer du feu et ajouter la gélatine. Bien mélanger et laisser tiédir 5 minutes.

Verser délicatement la gelée de bleuets sur la crème au chocolat et l’étendre sur toute la surface de la tarte à l’aide d’une spatule. Laisser figer au réfrigérateur pendant au moins 1 heure.

Montage
Fouetter la préparation au chocolat blanc jusqu’à ce qu’elle forme des pics qui se tiennent. Verser la chantilly dans une poche à pâtisserie munie d’une douille cannelée.

Garnir la tarte avec des pointes de chantilly, des bleuets et des mûres. Réserver au réfrigérateur jusqu’au moment de servir. Déguster avec gourmandise.

*J’ai utilisé des biscuits Oréo que j’ai séparé de leur garniture avant de les réduire en chapelure. Il m’a fallut un peu moins de trois paquets de 154g d’Oréo.
**Vous pouvez utiliser de la gélatine en feuilles. Dans ce cas, il faudra 2,5 g ou 1¼ feuille.
***Personnellement, je me demande si on ne pourrait par réduire de moitié le fécule de maïs dans cette recette. À tester.
****Si vous n’avez pas un moule à tarte de cette taille, utilisez un moule de 23 cm (9 pouces) de diamètre et un autre plus petit.

Bonne journée!

Juillet est vite passé…

J’avais prévu de publier de recettes pendant le mois de juillet, mais le temps m’a filé entre les doigts. Quand je pensais à publier un article, c’était trop tard ou ce n’était pas mes jours habituels de publication. Je vais devoir revoir ma façon de faire. Actuellement, comme souvent, il y a beaucoup trop de choses que je souhaite faire et les journées ne sont jamais assez longue…

Aujourd’hui, je vous propose une recette de pain moelleux à l’huile. J’ai pris cette recette dans le livre Les meilleures recettes de pain autour du monde.

Petits pains moelleux à l'huile
Petits pains moelleux à l’huile
Pour 10 pains

4 cuillères à soupe d’huile de colza* ou d’olive**
1 cuillère à soupe ou 7 g de levure sèche
3¼ tasses ou 450 g de farine
2 cuillères à thé de sel
2 cuillères à thé de sucre
1 tasse ou 250 g d’eau tiède
½ tasse ou 90 g de raisins secs (facultatif)

Dans un bol, mélanger la farine avec le sel et le sucre.

Délayer la levure dans ¼ de tasse ou 60 g d’eau. Ajouter la levure dans le mélange de farine, puis verser l’huile et le restant d’eau. Sur un plan de travail légèrement enfariné, pétrir pendant 3 à 4 minutes. Laisser reposer pendant 15 minutes.

Pétrir de nouveau la pâte pendant 5 minutes ou jusqu’à ce qu’elle soit lisse.

Huiler un grand bol, déposer la pâte et la rouler pour l’enrober d’huile. Couvrir le bol d’une pellicule plastique et laisser lever pendant 1 heure dans un endroit à l’abri des courants d’air.

Tapisser une plaque de cuisson de papier parchemin.

sur un plan de travail légèrement enfariné, verser la pâte et la pétrir pendant 2 à 3 minutes en incorporer les raisins secs (si désiré). Diviser la pâte en dix parts égales. Façonner en boule et déposer sur la plaque de cuisson préparée. À l’aide d’un couteau ou de ciseaux, pratiquer une entaille profonde en forme de croix. Couvrir d’un linge propre et laisser lever pendant 30 à 45 minutes.

Préchauffer le four à 200°C (400°F).

Enfourner les pains et cuire pendant 20 minutes ou jusqu’à ce que les pains soient bien gonflés et dorés. Laisser tiédir et déguster avec plaisir.

*Pour des pains un peu plus neutre, préférez l’huile de colza ou de canola. **Si vous utilisez de l’huile d’olive, vous pouvez la parfumer avec du romarin. Il suffit de faire chauffer à feu doux l’huile avec 1½ cuillère à soupe de romarin frais pendant 5 minutes. Filtrer et laisser refroidir avant de débuter la préparation du pain.

La prochaine fois, je vais vous parler des recettes que j’ai préparé pour le 1er août. Bonne journée.

Quand arrive les fraises

À chaque année c’est la même histoire : je veux essayer une nouvelle recette avec des fraises. J’en ai quelques unes de noter, mais elles contiennent généralement des fraises fraîches… Ce n’est pas vraiment un problème, mais ces recettes se conservent moins bien et donnent des quantités trop importantes pour ma famille. Donc je cherche, la saison avance et je suis toujours à la dernière minutes pour vous proposer un nouveau dessert aux fraises.

Cette fois, j’ai expérimenté une recette de biscuits moelleux avec des fraises. J’ai pris cette recette sur le site de Trois fois par jour.

Biscuits moelleux au chocolat blanc et aux fraises
Biscuits moelleux au chocolat blanc et aux fraises
Pour 18 biscuits

1¼ tasse ou 175 g de farine
1 cuillère à thé de bicarbonate de soude ou de sodium
½ cuillère à thé de sel
½ tasse ou 110 g de beurre non salé, tempéré
¾ de tasse ou 150 g de cassonade foncé ou de sucre roux
1 oeuf
1 cuillère à thé d’extrait de vanille
½ tasse ou 90 g de pépites de chocolat blanc
¾ de tasse ou 130 g de fraises coupées en morceaux

Préchauffer le four à 190°C (375°F). Tapisser une plaque de cuisson de papier parchemin.

Dans un bol, mélanger la farine, le bicarbonate et le sel.

Dans un autre bol, fouetter le beurre avec la cassonade jusqu’à ce que le mélange soit crémeux. Incorporer l’oeuf, l’extrait de vanille, puis la préparation de farine. Ajouter le chocolat blanc et les fraises.

Prélever environ 2 cuillères à soupe de pâte et façonner en boule. Déposer sur la plaque de cuisson et répéter l’opération avec le restant de pâte.

Enfourner et cuire pendant 8 à 10 minutes. Laisser tiédir avant de déguster avec gourmandise.

Et oui, je publie un jeudi. Je n’ai pas vu passer mon mercredi. Bonne journée!

Fête de gym…

Mini-nous avait une fête de gym en fin de semaine et je peux vous dire que le beau temps était au rendez-vous… C’était la journée où le mercure a décidé de fleureter avec les 36-37 degrés. Mon chéri m’avait déjà dit que pour les fêtes de gym c’était soit ensoleillée, soit une pluie diluvienne. Je ne sais pas ce que je préfère, mais avec de telle température, j’ai craint que Mini-nous nous fasse une insolation. Heureusement, les monitrices ont bien gérer la journée et nous avons réussi à l’éviter.

Pour une journée un peu plus fraîche, je vous propose une recette de pâtes à la saucisse et à la crémeuse de tomates séchées au romarin. J’ai pris cette recette dans le livre Bistro de Jean-François Plante.

Pâtes à la saucisse grillée et à la crémeuse de tomates séchées au romarin
Pâtes à la saucisse grillée et à la crémeuse
de tomates séchées au romarin

Pour 2 personnes*

2 portions ou 165 g de pâtes
250 g de saucisses**
½ cuillère à soupe d’huile d’olive
½ cuillère à soupe de beurre
2 échalotes
1 gousse d’ail
5 tomates séchées dans l’huile
3 cuillères à soupe ou 45 g de vin blanc
¾ de tasse ou 187 g de bouillon de poulet
1 branche de romarin
¼ de tasse ou 62 g de crème à cuisson ou demi-crème
Sel et poivre

Hacher les échalotes, l’ail et les tomates séchées. Réserver.

Dans une poêle à haut rebord, chauffer l’huile d’olive et le beurre. Quand les corps gras sont bien chaud, cuire les saucisses. Retirer de la poêle et réserver. Dans la même poêle, faire revenir les échalotes, l’ail et les tomates séchées pendant 4 minutes. Saler et poivrer.

Déglacer avec le vin et laisser réduire de moitié. Ajouter le bouillon de poulet et le romarin. Laisser réduire de moitié pendant 7 à 10 minutes.

Couper les saucisses en dés.

Porter une casserole d’eau à ébullition. Dès que l’eau bout, saler généreusement et cuire les pâtes selon les indications du fabricant.

Incorporer la crème à la sauce et laisser réduire pendant 7 minutes. Ajouter les dés de saucisses. Mélanger et laisser mijoter pendant 4 à 5 minutes.

Égoutter les pâtes et les ajouter dans la sauce. Mélanger et servir sans attendre.

*La recette donne deux généreuses portions.
**Vous pouvez remplacer la saucisse en partie ou en totalité par du poulet grillé.

Et vous, est-ce que vous avez eu une fin de semaine chaleureuse?

C’est canadien?

Mon chéri vient de me dire qu’il avait un « pique-nique canadien » la semaine prochaine. Depuis que je suis en Suisse, je reste toujours surprise par cette expression. Pourquoi canadien? J’ai cherché l’origine de cette expression, mais le mieux que j’ai appris, c’est que le « potluck » ou le « repas partagé » s’appelle « repas auberge espagnole » en France et que l’expression « pique-nique canadien » est typique de la Suisse.

Toujours dans l’ignorance, je vous propose une recette de gâteau à partager : un gâteau au chocolat et noisettes. J’ai pris cette recette sur le blog de Chic Chic Chocolat.

Gâteau au chocolat et noisettes
Gâteau au chocolat et noisettes
Pour 8 personnes

Gâteau
⅓ de tasse ou 45 g de poudre de noisette
1 cuillère à soupe ou 15 g de blanc d’oeuf
1⅓ tasse ou 175 g de sucre glace
3 oeufs
1 tasse moins 2 cuillères à thé ou 135 g de farine
¼ de tasse et 2½ cuillères à thé ou 30 g de cacao
1 cuillère à thé de poudre à pâte ou de levure chimique
½ tasse moins 1 cuillère à soupe ou 110 g de lait
½ tasse et 1½ ou 130 g de beurre fondu
100 g (3⅓ onces) de chocolat noir
½ tasse ou 70 g de noisettes

Glaçage
150 g (5 onces) de chocolat noir
2½ cuillères à soupe ou 30 g d’huile de colza ou de canola
¼ de tasse ou 40 g de noisettes

Gâteau
Préchauffer le four à 160°C (325°F). Beurrer un moule rond de 20 cm (8 pouces) de diamètre.

Dans un bol, tamiser la farine, le cacao et la poudre à pâte.

Dans un autre bol mélanger la poudre de noisette, le blanc d’oeuf et ⅓ de tasse ou 45 g de sucre glace. Incorporer un à un les oeufs en fouettant bien entre chaque ajout. Ajouter le sucre glace et fouetter jusqu’à ce que le mélange double de volume.

Incorporer le lait et le beurre fondu. Ajouter la préparation de farine et mélanger brièvement.

Hacher le chocolat et les noisettes. Ajouter à la pâte à gâteau et mélanger. Verser la pâte dans le moule et enfourner. Cuire pendant 40 à 55 minutes ou jusqu’à ce qu’un cure-dent inséré au centre du gâteau ressorte propre. Laisser tiédir et démouler.

Glaçage
Hacher le chocolat et le déposer dans le bol d’un bain-marie. Faire fondre le chocolat au bain-marie. Incorporer l’huile et réserver.

Concasser les noisettes et les ajouter au chocolat fondu.

Verser le glaçage sur le gâteau. Réfrigérer pour faire figer le glaçage, puis conserver le gâteau à température ambiante.

Et vous, comment appelez-vous un repas partagé?