Ces personnages sorties de nul part…

Il y a déjà un moment, je me suis attaquée à une saga littéraire. Autant, j’aime bien l’histoire, autant je trouve difficile de passer d’un tome à l’autre. Entre chaque livre, l’auteur ne reprend pas nécessairement où l’histoire s’est arrêtée et ce lap de temps ne sera pas nécessairement expliqué. Au début, ça m’a beaucoup perturbé et m’a lecture avançait lentement. Cependant, je crois que le pire vient d’arriver dans le dernier volume : des personnages sorties de nul part racontent l’histoire des personnages principaux. Pourquoi? Ces personnages n’ont pour l’instant aucun intérêt à mon avis et j’ai du mal à imaginer qu’ils en prennent au cours de l’histoire. Je me demande si l’auteur n’a pas été payé aux nombres de mots…

En attendant que je finisse cette lecture, je vous propose une recette qui n’a rien à voir, mais qui fait généralement plaisir à un grand nombre : des pépites de poulet panés. J’ai pris cette recette dans le livre Volaille & cie des éditions Marabout.

Pépites de poulet panés
Pépites de poulet panés
Pour 3 personnes

300 g de poitrines de poulet désossées
¼ de tasse ou 35 g de farine
1 oeuf
1 tasse ou 120 g de chapelure
1 cuillère à thé de paprika
2 cuillères à soupe de persil
Sel et poivre

Préchauffer le four à 180°C (350°F)

Découper les poitrines de poulet en cubes*.

Dans un bol, fouetter l’oeuf. Dans un autre bol, verser la farine. Dans un troisième bol, mélanger la chapelure, le paprika et le persil.

Enrober les morceaux de poulet de farine, puis les passer dans l’oeuf et la chapelure. Déposer des morceaux de poulet panés sur une plaque de cuisson recouverte de papier parchemin.

Saler et poivrer les pépites de poulet et enfourner. Cuire** pendant 20 à 25 minutes. Servir et déguster avec une sauce de votre choix.

*Vous pouvez également couper les poitrines de poulet en longs lanières.
**Il est possible de cuire les pépites de poulet à la poêle. Dans ce cas, il faudra environ 3 cuillères à soupe d’huile pour la cuisson et compter environ 10 minutes pour que le poulet soit cuit.

Bon dimanche!

Replonger dans les livres de recettes…

Je cherchais des recettes sur un thème précis et je me suis replongée dans mes livres de cuisine. J’en ai parcouru une bonne partie sans vraiment trouver ce que je voulais. Par contre, au passage, j’ai redécouvert des belles recettes que je me promets à chaque fois que je les vois de les essayer. C’est en feuilletant mes livres de Jean-François Plante que cela a été encore plus frappant. Combien de fois je me suis promis d’essayer tel ou tel dessert de ses livres? Je pense à chaque fois que j’en ouvrais un, mais souvent, je m’attardais à ses recettes salées. Cette fois, j’ai pris le temps de faire un de ses desserts qui s’est révélé des plus gourmands et qui ne comporte pas trop d’étape.

Je vous propose donc une recette de petits gâteaux moelleux aux noisettes, coeur au chocolat noir. Cette recette est issue de son livre Plaisirs coupables.

Petits gâteaux moelleux aux noisettes, coeur au chocolat noir
Petits gâteaux moelleux aux noisettes, coeur au chocolat noir
Pour 4 à 6 petits gâteaux

3 cuillères à soupe d’eau
3 cuillères à soupe ou 38 g de sucre
3 blancs d’oeufs
1 pincée de sel
¼ de cuillère à thé d’extrait de vanille
½ tasse ou 60 g de poudre de noisettes
2 cuillères à soupe ou 15 g de poudre d’amandes
2 cuillères à soupe ou 27 g de beurre
4 à 6 morceaux de chocolat noir*

Préchauffer le four à 140°C (285°F)**. Beurrer les alvéoles d’un moule à muffin et réserver.

Dans une petite casserole, verser le sucre et l’eau. Porter à ébullition et cuire jusqu’à ce qu’un thermomètre indique 120°C (250°F).

En parallèle, dans un grand bol, fouetter les blancs d’oeufs en neige avec la pincée de sel. Quand les blancs d’oeufs forment une neige ferme, ajouter en filet le sirop de sucre chaud toujours en fouettant la préparation. Incorporer la vanille et continuer de fouetter jusqu’à ce que le mélange refroidisse.

Incorporer la poudre de noisettes et la poudre d’amandes. Mélanger délicatement. Réserver.

Dans une petite poêle, faire fondre le beurre et le cuire jusqu’à ce qu’il dégage une odeur de noisettes. Verser le beurre sur la préparation de blancs d’oeuf et mélanger.

Répartir la moitié de la pâte dans les moules à muffins. Déposer un morceau de chocolat et recouvrir avec le restant de pâte. Enfourner et cuire pendant 30 à 35 minutes.

Laisser refroidir avant de démouler. Si les gâteaux ont totalement refroidi, il est possible de les passer au four à 180° (350°F) pendant 8 à 10 minutes pour que le coeur chocolaté soit de nouveau coulant. Servir et déguster avec gourmandise.

*Vous pouvez utiliser un chocolat au lait, un chocolat contenant des noisettes ou des amandes, un chocolat noir à la fleur de sel, etc. Utilisez un chocolat que vous aimez.
**J’ai augmenté la température du four par rapport à la recette du livre : 120°C (250°F) me semblait peu pour obtenir une belle coloration. Je ne sais pas s’il y a une erreur dans la recette d’origine, mais n’hésitez pas à cuire vos gâteaux à 140°C (284°F) ou plus en surveillant la cuisson. C’est vous qui connaissez le mieux votre four.

Pensez à vous replonger dans vos livres de cuisine, il y a toujours de bonnes surprises!

La dernière, enfin…

Cette année, c’est presque à la mi-septembre que je vous présente ma dernière recette du 1er août. Quand j’ai choisi cette recette pour mon buffet, j’étais certaine qu’elle se trouvait déjà sur mon blog. Je n’ai donc pas réalisé de photos de cette recette à ce moment. Cependant la recette avait bien plus à Mini-nous, donc j’avais une excuse pour la refaire rapidement.

Voici donc la dernière recette du 1er août 2021 : des brochettes de poulet sauce hoisin. J’ai pris cette recette dans le magazine Ricardo volume 9, numéro 5. Pour cette recette de brochettes, je vous conseille vivement de bien surveiller la cuisson : lorsque les brochettes sont trop cuites, elles sont moins savoureuses et deviennent vite sèches.

Brochettes de poulet sauce hoisin
Brochettes de poulet sauce hoisin
Pour 3 personnes

¼ de tasse ou 60 g de sauce hoisin
½ cuillère à soupe de vinaigre de riz
½ cuillère à thé d’huile de sésame grillé
1 gousse d’ail
300 g de poitrines de poulet
Sel et poivre

Hacher finement la gousse d’ail.

Dans un bol, mélanger la sauce hoisin, le vinaigre de riz, l’huile de sésame grillé et l’ail. Saler et poivrer. Réserver.

Couper les poitrines de poulet en petits cubes d’environ 1,5 cm (⅝ pouce). Ajouter les dés de poulet dans la marinage et bien mélanger. Couvrir le bol et laisser mariner pendant 4 à 12 heures au réfrigérateur.

Préchauffer le four à 180°C (350°C).

Enfiler les dés de poulet sur des piques à brochette. Déposer les brochettes sur une plaque de cuisson et enfourner. Cuire pendant 12 à 15 minutes ou jusqu’à ce que la viande soit cuite. Servir et déguster avec plaisir.

Bon dimanche

Bleuets du commerce ou sauvages?

Au courant de la semaine passée, j’ai pensé à ma confiture de bleuets (ou de myrtilles) de l’été dernier. J’ai eu envie d’en refaire. Cependant lorsque je prépare quelque chose avec des myrtilles, la majorité du temps ce sont des bleuets cueillis en montagnes par une des tantes de mon chéri. Je me suis posée la questions si j’en achetais de culture… Je n’ai pas hésité longtemps. J’en avais déjà acheté cet été : ils n’étaient pas très bon et ils étaient assez cher. Bref, je me suis dit tant pis. Sauf que quelques jours plus tard, la tante de mon chéri me demande si je veux des myrtilles. Je ne vous dis pas la joie et la bonne surprise!

J’ai donc préparé ma confiture et je me suis gardé une petite quantité de bleuets pour me faire un autre dessert en petite portion : Mini-nous et mon chéri ne raffolent pas des bleuets… J’ai donc préparé des pouding individuel aux bleuets. Pour la recette, j’ai pris celle de Ricardo issue de son magazine volume 17, numéro 7 que j’ai cuit au four plutôt qu’au micro-ondes.

Pouding individuel aux bleuets
Pouding individuel aux bleuets
Pour 2 ou 3 personnes

¼ de tasse ou 35 g de farine
¼ de tasse ou 30 g de poudre d’amandes
8 cuillères à thé ou 33 g de sucre
½ cuillère à thé de poudre à pâte ou de levure chimique
1 pincée de sel
¼ de tasse ou 62 g de lait*
2 cuillères à soupe d’huile végétale
½ cuillère à thé d’extrait de vanille**
½ tasse ou 80 g de bleuets ou de myrtilles

Préchauffer le four à 180°C (350°F).

Dans un bol, mélanger la farine, la poudre d’amandes, le sucre, la poudre à pâte et le sel. Ajouter le lait, l’huile et l’extrait de vanille. Mélanger jusqu’à ce que la pâte soit homogène. Incorporer les bleuets.

Répartir la pâte dans 2 ou 3 ramequins.

Enfourner et cuire pendant 25 minutes ou jusqu’à ce qu’un cure-dent inséré au centre du gâteau en ressorte propre. Laisser tiédir et déguster avec gourmandise.

*Si vous avez un jaune d’oeuf, vous pouvez remplacer une partie du lait par le jaune d’oeuf. L’important, c’est que le mélange corresponde à ¼ de tasse ou 62 g.
**Vous pouvez remplacer l’extrait de vanille par du zeste d’orange ou de citron.

Et vous, est-ce que vous avez la chance d’avoir des bleuets sauvages dans votre cuisine?

C’est pratique, mais bon…

Il n’y a pas à dire, je ne serai jamais une fille de salades. Les années ont beaux passées, mais la salade reste un truc qui me fait pas envie, qui ne m’inspire pas. Évidemment, il y a quelques exceptions comme la salade de riz, certaines salades de pommes de terre, mais selon la vinaigrette, c’est vite une cause perdue. Pourtant, je trouve que la salade est très pratique pour recevoir et c’est quelque chose qui plaît à la grande majorité. Il faut dire qu’on laisse souvent les convives se servir eux même contrairement à d’autres accompagnements.

Aujourd’hui, vous l’aurez compris, je vous propose une salade. Il s’agit qu’une salade de pâtes que je trouve des plus intéressantes, car vous pouvez l’adapter selon ce que vous aimez ou ce qui se trouve dans votre réfrigérateur. J’ai pris cette recette sur le blog d’Eve Martel, une créatrice de contenue que j’aime beaucoup : n’hésitez pas à regarder sa chaîne Youtube.

Salade de pâtes à personnalisée
Salade de pâtes à personnalisée d’Eve Martel
Pour 4 à 6 personnes*

1½ tasse ou 225 g de macaroni ou de pâtes courtes
1½ cuillère à soupe d’huile d’olive
1 ou 2 carottes râpées**
¼ de tasse ou 70 g de mayonnaise
½ cuillère à soupe de moutarde de Dijon
2 cuillères à soupe de ciboulette fraîche ciselée ou d’une autre
  herbe à votre goût
½ cuillère à soupe de vinaigre de cidre
2 oeufs cuits durs***
5 petits cornichons ou plus au goût
Sel et poivre

Remplir une casserole d’eau et porter à ébullition. Quand l’eau bout, saler généreusement. Attendre que l’ébullition reprenne avant d’ajouter les pâtes et cuire selon les indications du fabricant. Bien égoutter les pâtes sans les rincer sous l’eau. Verser 1 cuillère à soupe d’huile d’olive sur les pâtes et bien mélanger. Réfrigérer pendant au moins 1 heures pour laisser les pâtes refroidir.

Couper les oeufs en dés ou en rondelles. Trancher les cornichons en rondelles.

Dans un bol, mélanger la mayonnaise, la moutarde de Dijon, la ciboulette, le vinaigre, le sel et le poivre. Verser sur les pâtes refroidies et bien mélanger. Ajouter les carottes râpées, les oeufs et les cornichons. Brasser et réfrigérer la salade de pâtes pendant au moins 3 heures avant de servir.

Avant de servir, goûter la salade et rectifier l’assaisonnement au besoin. Servir et déguster avec plaisir.

*Le nombre de portions correspond à des portions d’accompagnement. En plat principal, vous pouvez servir 2 ou 3 personnes.
**Vous pouvez ajouter d’autres légumes au goût comme du poivron, du céleri, des radis, du maïs, des tomates, du concombre, etc.
***Si vous voulez servir cette salade en plat principal, n’hésitez pas à ajouter du jambon, des noix, des pois chiches, du poulet cuit, du jambon cru, du salami ou du fromage.

Et vous, quelle salade vous fait le plus plaisir? Dans mon cas, la salade de fruits est peut-être la moins à risque… sauf s’il y a de la banane!