Desserts du 1er août, sans prise de tête

Pour revenir à mon buffet du 1er août, je vais commencer par les desserts. Pour cette fête suisse, j’ai voulu mettre le chocolat en évidence en proposant une mousse au chocolat Toblérone. J’ai simplement doublé la recette que je vous avais déjà proposée et j’ai mis ma mousse dans un grand plat. Pour la servir, j’ai utilisé une cuillère à portion (ou une cuillère à crème glacée) : rapide et efficace! Comme second dessert, j’ai préparé une tarte aux pommes. Ce choix n’était pas anodin : ma belle-mère m’avait donné un beau sac de pommes et aussi, c’était ma manière de rendre hommage à la Grand-mère de mon chéri…

Pour cette tarte, je voulais absolument utiliser ma pâte feuilletée maison. En regardant les recettes, j’ai vu que les tartes feuilletées se réalisaient plutôt avec une compote de pommes. N’ayant pas envie de faire une compote de pommes au milieu de toutes mes autres préparations, j’ai choisi de couper mes pommes en fines tranches et d’utiliser la méthode de « Grand-mère » pour compléter la recette. Je vous propose donc ma recette simple de tarte feuilletée aux pommes.

Tarte feuilletée aux pommes
Tarte feuilletée aux pommes
Pour 8 à 12 personnes

1 abaisse de pâte feuilletée
¾ de tasse ou 150 g de sucre
½ cuillère à soupe de fécule de maïs ou de maïzena
½ cuillère à soupe de farine
¼ à ½ cuillère à thé de cannelle moulue (facultatif)
4 à 6 pommes*
2 cuillères à soupe de beurre salé ou non salé, au choix

Sur un plan de travail légèrement enfariné, abaisser la pâte feuilletée en un rectangle d’une épaisseur d’environ 3 mm (⅛ de pouce). Humecter la bordure de la pâte avec un peu d’eau et replier les bords de la pâte vers l’intérieur pour former une bordure d’environ 2 cm (¾ pouce). Réfrigérer la pâte pendant au moins 30 minutes.

Préchauffer le four à 190°C (375°F).

Dans un bol, mélanger le sucre, la fécule, la farine et la cannelle. Éplucher, épépiner et trancher finement les pommes.

Placer la pâte feuilletée sur une plaque de cuisson recouverte de papier parchemin. Saupoudrer généreusement le mélange de sucre à l’intérieur de la bordure. Répartir les tranches de pommes sur le sucre. Saupoudrer le restant de sucre sur les pommes. Parsemer des petits morceaux de beurre sur les pommes. Enfourner sans attendre pendant 30 à 40 minutes ou jusqu’à ce que la pâte soit dorée et les pommes fondantes. Laisser tiédir et déguster avec gourmandises.

*Vous pourriez réaliser cette recette avec des poires ou un mélange de pommes et de poires.

Et vous, comment réalisez-vous votre tarte aux pommes?

Lendemain de 1er août…

Depuis le début de la semaine, j’ai craint la chaleur annoncée pour le 1er août : les plus hautes de cette période de canicule! Finalement, la plus chaude journée aura été vendredi et pour la soirée du 1er août, nous avons même eu droit à un peu de pluie. Pour préserver la fraîcheur de la maison, j’avais attaqué mes dernières cuissons en matinée… avant même de déjeuner! Avec cette dynamique, la majorité des tâches étaient accomplies avant midi ce qui m’a donné un moment de calme en après-midi. Quand je repense à mes premiers buffet du 1er août, je me souviens que je cuisinais encore quand les invités arrivaient et que je me posais seulement au moment de manger. Quelle différence!

Dans les prochaines semaines, je vous parlerais des recettes de mon buffet, en attendant, je vous propose une petite recette d’accompagnement : des bok choy à l’ail et au citron. J’ai pris cette recette dans le livre Plus de légumes de Ricardo, un livre que je n’ouvre pas assez.

Bok choy à l'ail et au citron
Bok choy à l’ail et au citron
Pour 2 à 3 personnes

2 ou 3 bok choy (ou pak choï) de taille moyenne*
1 gousse d’ail
1 cuillère à soupe d’huile végétale
¼ de tasse ou 62 g de bouillon de légumes ou de poulet
½ cuillère à soupe de jus de citron
½ cuillère à thé de zeste de citron
Sel et poivre

Couper en 4 les bok choy. Émincer la gousse d’ail.

Dans une poêle anti-adhésive, chauffer l’huile. Quand le corps gras est chaud, dorer les faces coupées des bok choy avec l’ail. Saler et poivrer. Ajouter le bouillon et le jus de citron.

Couvrir et laisser cuire pendant 3 minutes ou jusqu’à ce que les bok choy soient tendres. Parsemer des zestes de citron et servir les bok choy avec le bouillon. Déguster avec plaisir.

*Si vous avez des mini ou des petits bok choy, il en faudra un peu plus.

J’espère que vous avec passé un bon 1er août.

L’entremet inhabituel

Début juillet, j’ai vu un entremet qui ne correspond pas à mes habitudes. Pourtant dès que je l’ai vu, j’ai voulu l’essayer. L’occasion se présenta rapidement et en l’exécutant, les doutes m’assaillirent. Ce n’est pas l’apparence de l’entremet qui me perturbait, mais bien les goûts : je mets presque toujours une touche chocolatée et là, il n’y en a pas une trace. Mon chéri n’est pas amateur de bleuets ni de framboises et en prime, il y a du basilic dans la recette! Oui, j’ai osé mettre du basilic dans un dessert et le résultat était des plus gourmands, frais et évidemment différent.

Pour un entremet bien fruité, je vous propose la charlotte aux deux citrons, bleuets, framboises et basilic. J’ai pris cette recette sur le blog d’Isabelle, J’en reprendrai bien un bout.

Charlotte aux deux citrons, bleuets, framboises et basilic
Charlotte aux deux citrons, bleuets, framboises et basilic
Pour 8 à 10 personnes

Garniture
¾ de tasse et 2 cuillères à thé ou 250 g de confiture
  de bleuets ou de myrtilles
⅔ de tasse ou 200 g de confiture de framboises
1 cuillère à soupe de jus de citron
½ à 2 cuillères à soupe d’eau de fleur d’oranger*
Zeste d’un citron
Zeste d’une lime
10 feuilles de basilic frais

Gâteau roulée
5 jaunes d’oeufs
5 blancs d’oeufs
⅓ de tasse et 1 cuillère à thé ou 70 g de sucre
¼ de tasse ou 50 g de sucre
Zeste d’un citron
Zeste d’une lime
20 petites feuilles de basilic frais
¼ de tasse ou 50 g d’huile d’olive fruitée**
¼ cuillère à thé de poudre de vanille***
3½ cuillère à soupe ou 50 g de lait
⅔ de tasse ou 90 g de farine
¼ de cuillère à thé ou 2 g de poudre à pâte
  ou de levure chimique
1 pincée de sel

Mousse citron
1½ de cuillère à thé de gélatine en poudre ou 2 feuilles
  de gélatine (4 g)
5 cuillères à thé ou 25 g de jus de lime
⅓ de tasse ou 80 g de jus de citron
⅓ de tasse ou 80 g de jus de lime
1¼ tasse et 2½ cuillère à thé ou 390 g de lait condensé sucré
10 feuilles de basilic frais
1 tasse ou 250 g de crème à fouetter ou entière
1 tasse ou 250 g de mascarpone
¾ de tasse ou 125 g de bleuets ou de myrtilles
1 tasse ou 125 g de framboises

Bleuets et framboises pour décorer

Garniture
Dans un bol, mélanger les confitures. Ajouter le jus de citron, les zestes et l’eau de fleur d’oranger.

Ciseler finement le basilic et l’ajouter à la confiture. Couvrir et réserver au réfrigérateur.

Gâteau roulée
Préchauffer le four à 170°C (340°F). Chemiser un plaque de cuisson d’une feuille de papier parchemin.

Dans un petit bol, fouetter le lait, l’huile d’olive et la poudre de vanille. Ciseler finement le basilic et l’ajouter à ce mélange. Réserver.

Dans un bol, fouetter en neige les blancs d’oeufs avec le sel. Quand les blancs d’oeufs commencent à bien mousser, ajouter graduellement, toujours en fouettant, ⅓ de tasse et 1 cuillère à thé ou 70 g de sucre. Réserver quand les blancs d’oeufs forment des pics souples.

Dans un autre bol, fouetter les jaunes d’oeufs avec ¼ de tasse ou 50 g de sucre et les zestes jusqu’à ce que le mélange double de volume. Verser ce mélange sur les blancs d’oeufs et incorporer délicatement à l’aide d’une spatule. Au-dessus du mélange tamiser la farine et la poudre à pâte. Incorporer les poudres délicatement.

Prélever 1 grosse cuillère à soupe de pâte et l’ajouter au mélange de lait et d’huile d’olive. Fouetter pour bien incorporer la pâte. Verser ce mélange sur la pâte contenant les oeufs. Mélanger délicatement pour obtenir une pâte lisse et homogène. Verser la pâte sur la plaque de cuisson en veillant à ce que la pâte soit uniformément répartie. Enfourner et cuire pendant 20 minutes.

À la sortie du four, placer une feuille de papier parchemin sur le gâteau et couvrir d’un linge de cuisine. Retourner le tout sur une grille de refroidissement ou un plan de travail ne craignant pas la chaleur. Retirer délicatement le papier qui a servi à la cuisson. Parer les côtés. Sur un des côtés les plus étroit, tailler le en oblique. Sur le côté opposer en partant du bord, pratiquer 3 légères entaille à environ 1 cm (⅜ de pouce) d’écart.

Répartir la garniture sur le gâteau. Conserver l’excédent de confiture au réfrigérateur pour plus tard. Rouler en serrant bien le gâteau en commençant par le bord qui a 3 entailles. Placer le gâteau roulé et emballer dans le papier parchemin au réfrigérateur pendant au moins 1 heures.

Mousse citron
Laisser gonfler la gélatine dans 5 cuillères à thé ou 25 g de jus de lime. Si la gélatine est en feuille, la couper en petits morceaux pour qu’elle soit immergée dans le jus de lime.

Ciseler finement le basilic.

Dans un bol, mélanger le jus de citron, le jus de lime, les zestes et le lait condensé sucré.

Au four micro-ondes ou sur un feu doux, faire fondre la gélatine et l’ajouter au mélange de lait condensé sucré. Incorporer le basilic.

Dans un autre bol, fouetter la crème et le mascarpone jusqu’à ce que le tout forme une chantilly bien ferme. Incorporer délicatement ce mélange à la préparation de lait condensé. Réserver ce mélange au réfrigérateur.

Montage
Placer un cercle à pâtisserie ou le cercle d’un moule à charnière d’environ 20 cm (8 pouces) de diamètre sur l’assiette de présentation. Chemiser les bords du cercle de rhodoïd ou d’une bande de papier parchemin.

Couper le gâteau roulé en tranche d’environ 1,5 cm (⅝ de pouce) d’épaisseur. Placer les tranches sur le tour du cercle ainsi que sur le fond. Couvrir le fond avec le restant de garniture. Verser la moitié de la mousse citron. Recouvrir de bleuets et de framboises. Verser le restant de mousse citron**** et lisser la surface. Réfrigérer au minimum 12 heures.

Un peu avant de servir. Sortir la charlotte du réfrigérateur et retirer le cercle ainsi que le rhodoïd. Décorer avec des fruits frais. Si possible laisser tempérer 20 minutes avant de servir. Déguster avec gourmandise.

*Si vous aimez beaucoup l’eau de fleur d’oranger, ajouter jusqu’à 2 cuillères à soupe. De mon côté, ce parfum est plus ou moins populaire, j’ai mis ½ cuillère à soupe qui reste plus discret, mais apporte une touche à la garniture.
**Si votre huile d’olive n’est pas fruité ou si vous avez un doute sur le goût, utilisez un mélange à part égale d’huile d’olive et d’huile végétale neutre (canola, colza, tournesol, etc.).
***Vous pouvez remplacer la poudre de vanille par 1 cuillère à thé d’extrait de vanille.
****Vous pouvez prélever une partie de la mousse citron et à l’aide d’une poche à pâtisserie, décorer la surface de la charlotte.

Et vous, utilisez-vous les fines herbes dans vos pâtisseries?

Planification pour le 1er août…

Cette année, je reprends mon traditionnel buffet du 1er août même si nous n’aurons pas de feux d’artifice. J’avoue que malgré mon expérience, j’ai toujours des hésitations au moment d’élaborer mon menu. Entre l’envie d’expérimenter de nouvelles recettes et les goûts de mes invités, il faut savoir faire des compromis et éviter d’avoir des restes que nous n’aurons aucun plaisir à manger pendant les jours suivants. J’ai aussi beaucoup hésité pour le dessert, mais au final, j’ai renoncé à ma première idée : je n’ai pas assez de contenants de même taille, le dessert occuperait également beaucoup de place dans le réfrigérateur et les nombreuses étapes de la recette combinée à toutes mes autres préparations me grugeraient sans doute trop d’énergie. Bref, j’ai hâte de voir comment va se dérouler la réalisation de ce menu 2020.

Aujourd’hui, je vous propose une recette très simple. Une petite expérimentation que j’ai fait après avoir vu dans le livre L’essentiel de Chartier que le saumon se mariait bien avec le paprika.

Saumon au paprika et au prosciutto
Saumon au paprika et au prosciutto
Pour 2 personnes

200 g de filet de saumon sans la peau
1 cuillère à thé d’huile végétale
¼ de cuillère à thé de paprika*
Zeste d’un demi-citron
2 tranches de prosciutto
Sel et poivre

Préchauffer le four à 200°C (400°F).

Couper le filet de saumon en deux pavés. Déposer les morceaux de saumon sur une plaque de cuisson recouverte d’un papier parchemin.

Dans un petit bol, mélanger l’huile et le paprika. Badigeonner les morceaux de saumon avec l’huile au paprika. Saler légèrement et poivrer. Répartir le zeste de citron sur le poisson.

Couvrir chaque morceau de saumon avec une tranche de prosciutto. Enfourner et cuire pendant 10 minutes. Servir sans attendre et déguster avec plaisir.

*Vous pouvez remplacer le paprika par d’autres épices ou des herbes fraîches finement ciselées.

Et vous, avez-vous déjà réalisé des buffets? Est-ce que vous êtes à l’aise pour les réaliser? Moi, je ressens toujours un peu de stress…

Soins de la peau…

Il y a quelques jours en regardant les « stories » sur mon Instagram, j’ai été interpellé par une qui montrait sa routine du soir pour les soins du visage. J’ai été surprise : sa routine ne lui demande que 5 minutes, mais elle utilise 7 produits. Est-ce beaucoup? Moi, je préconise plutôt peu de produits et j’avoue qu’on ne m’a jamais conseillé plus.

J’ai longtemps utilisé les mêmes produits, mais il y a environ deux ans, je n’étais plus très satisfaite. À ce moment, on parlait aussi beaucoup du silicone dans les produits pour les cheveux et de leurs inconvénients. Je m’attendais à ce que le même débat se produise pour les produits de soins de la peau. Mais rien, je n’ai rien entendu ni vu à ce sujet. C’est à ce moment que j’ai choisi d’exclure ces composants de mes soins. Si le silicone dans les shampooings abîme les cheveux, quel est son effet sur la peau? Et même si le silicone (ou les autres microplastiques) des crèmes ne pénètre pas dans la peau, cette matière finit inévitablement dans l’eau lorsqu’on se lave la peau, non? Bref, j’ai pris presque deux ans pour trouver des produits qui me plaisent et qui répondent à mes critères. Je n’avais pas réalisé le temps qu’il m’avait fallu pour trouver une nouvelle routine… et je teste encore des produits à ma grande!

Après cette réflexion, je vous propose une recette bien chocolatée : un entremet aux trois chocolat. J’ai pris cette recette sur le blog d’Isabelle, J’en reprendrai bien un bout.

Entremet aux 3 chocolats
Entremet aux 3 chocolats
Pour 6 à 8 personnes

Streusel aux noisettes
6½ cuillères à thé ou 30 g de beurre non salé, tempéré
2½ cuillères à soupe ou 30 g de cassonade ou de sucre roux
3 cuillères à soupe ou 30 g de poudre de noisettes
3½ cuillères à soupe ou 30 g de farine
1 pincée de sel

Brownie
¾ de tasse et 1 cuillère à th.é ou 170 g de beurre non salé
90 g (3 onces) de chocolat noir à 65 % ou plus de cacao
3 jaunes d’oeufs
½ tasse et 3½ cuillères à thé ou 115 g de sucre
½ tasse et 3½ cuillères à thé ou 115 g de cassonade
  ou de sucre roux
4½ cuillère à soupe ou 40 g de farine
1½ cuillère à soupe ou 10 g de cacao
3 blancs d’oeufs
2 pincées de sel

Mousse au chocolat noir
¼ de tasse ou 60 g de lait
¾ cuillère à thé de gélatine en poudre ou ¾ d’un feuille
  de gélatine (1,5 g)
60 g (2 onces) de chocolat noir
½ tasse moins 1 cuillère à thé ou 120 g de crème à fouetter
  ou entière

Mousse au chocolat au lait
¼ de tasse ou 60 g de lait
¾ cuillère à thé de gélatine en poudre ou ¾ d’un feuille
  de gélatine (1,5 g)
90 g (3 onces) de chocolat noir
½ tasse moins 1 cuillère à thé ou 120 g de crème à fouetter
  ou entière

Mousse au chocolat blanc
¼ de tasse ou 60 g de lait
¾ cuillère à thé de gélatine en poudre ou ¾ d’un feuille
  de gélatine (1,5 g)
90 g (3 onces) de chocolat noir
½ tasse moins 1 cuillère à thé ou 120 g de crème à fouetter
  ou entière

Glaçage (facultatif)
32 g (1 once) de chocolat à 70 % de cacao
¼ de tasse ou 62 g de crème 35 % ou entière
2¼ cuillères à thé ou 15 g de miel
3¼ cuillères à thé ou 15 g de beurre

Streusel aux noisettes
Dans un bol, mélanger la cassonade, la poudre de noisette et la farine. Avec les doigts, incorporer le beurre. Former des miettes régulières sur un papier parchemin. Réserver au congélateur le temps de préparer le brownie.

Brownie
Préchauffer le four à 180°C (350°F). Tapisser une plaque de cuisson de papier parchemin.

Hacher le chocolat et le déposer dans le bol d’un bain-marie. Ajouter le beurre et faire fondre le tout au bain-marie. Retirer le bol du bain-marie quand le mélange est bien lisse.

Dans un autre bol, fouetter les jaunes d’oeufs avec le sucre et la cassonade. Incorporer le mélange de chocolat-beurre. Ajouter la farine et le cacao. Réserver.

Dans un troisième bol, fouetter les blancs d’oeufs jusqu’à ce qu’ils soient mousseux. Incorporer les blancs d’oeufs à la pâte chocolatée. Verser la pâte sur la plaque de cuisson sur une épaisseur de 1 cm (⅜ de pouce) ou plus. Répartir le streusel sur la pâte*. Enfourner et cuire pendant 25 à 30 minutes. Laisser totalement refroidir.

Chemiser le fond et la parois de pellicule plastique un moule à charnière de 15 à 20 cm (6 à 8 pouces)** de diamètre. Découper un cercle de brownie un peu plus petit que le diamètre du moule à charnière. Placer le brownie au fond du moule.

Mousse au chocolat noir
Si la gélatine est en poudre, la faire gonfler dans 2 cuillères à thé d’eau froide. Si la gélatine est en feuille, la laisser gonfler dans de l’eau froide.

Hacher le chocolat noir et le déposer dans le bol d’un bain-marie. Au bain-marie, faire fondre le chocolat. Réserver.

Verser le lait dans une casserole et le chauffer légèrement. Le lait doit être chaud au toucher. Ajouter la gélatine (bien l’essorer si elle est en feuille) dans le lait et mélanger pour bien la dissoudre. Verser le lait sur le chocolat et mélanger jusqu’à ce que la préparation soit homogène. Laisser tiédir le mélange pendant 15 à 20 minutes.

Dans un bol, verser la crème et la fouetter jusqu’à ce qu’elle forme des pics fermes. Incorporer la crème fouettée à la préparation chocolatée. Verser dans le moule et couvrir le brownie. Placer le moule au congélateur*** le temps de préparer la mousse au chocolat au lait.

Mousse au chocolat au lait
Si la gélatine est en poudre, la faire gonfler dans 2 cuillères à thé d’eau froide. Si la gélatine est en feuille, la laisser gonfler dans de l’eau froide.

Hacher le chocolat au lait et le déposer dans le bol d’un bain-marie. Au bain-marie, faire fondre le chocolat. Réserver.

Verser le lait dans une casserole et le chauffer légèrement. Le lait doit être chaud au toucher. Ajouter la gélatine (bien l’essorer si elle est en feuille) dans le lait et mélanger pour bien la dissoudre. Verser le lait sur le chocolat et mélanger jusqu’à ce que la préparation soit homogène. Laisser tiédir le mélange pendant 15 à 20 minutes.

Dans un bol, verser la crème et la fouetter jusqu’à ce qu’elle forme des pics fermes. Incorporer la crème fouettée à la préparation chocolatée. Verser dans le moule et couvrir la mousse au chocolat noir. Placer le moule au congélateur le temps de préparer la mousse au chocolat blanc.

Mousse au chocolat blanc
Si la gélatine est en poudre, la faire gonfler dans 2 cuillères à thé d’eau froide. Si la gélatine est en feuille, la laisser gonfler dans de l’eau froide.

Hacher le chocolat blanc et le déposer dans le bol d’un bain-marie. Au bain-marie, faire fondre le chocolat. Réserver.

Verser le lait dans une casserole et le chauffer légèrement. Le lait doit être chaud au toucher. Ajouter la gélatine (bien l’essorer si elle est en feuille) dans le lait et mélanger pour bien la dissoudre. Verser le lait sur le chocolat et mélanger jusqu’à ce que la préparation soit homogène. Laisser tiédir le mélange pendant 15 à 20 minutes.

Dans un bol, verser la crème et la fouetter jusqu’à ce qu’elle forme des pics fermes. Incorporer la crème fouettée à la préparation chocolatée. Verser dans le moule et couvrir la mousse au chocolat au lait. Placer le moule au congélateur pendant au moins 15 heures.

Glaçage
Hacher le chocolat noir, puis le déposer dans le bol d’un bain-marie. Faire fondre le chocolat au bain-marie. Quand le tout est bien lisse, retirer du bain-marie.

En parallèle, dans une casserole, porter à ébullition la crème et le miel. Quand le mélange bout, le retirer du feu. Verser en trois fois la crème chaude sur le chocolat en mélangeant bien entre chaque ajout. Laisser tiédir le mélange et incorporer petit à petit le beurre. Laisser le glaçage refroidir jusqu’à 37°C (98°F).

Placer l’entremet sur une assiette de présentation en prenant soit de retirer le papier parchemin, mais en laissant la pellicule plastique et la charnière du moule. Verser une fine couche de glaçage sur le gâteau. Placer au réfrigérateur pendant au moins 3 heures. Après ce temps, retirer la charnière du moule et la pellicule plastique. Laisser l’entremet totalement dégeler, soit environ 12 heures avant de servir. Déguster avec gourmandises.

*Si vous le désirez, vous pouvez aussi répartir des noix au choix sur le brownie avant de l’enfourner.
**Une moule de 15 cm (6 pouces) de diamètre, donnera un gâteau haut, alors que qu’un moule de 20 cm (8 pouces) de diamètre, donnera un gâteau plus plat (et aussi plus facile à servir).
***Vous pouvez faire prendre les mousses au réfrigérateur. Dans ce cas, il faudra attendre 2 heures de réfrigération avant de verser la mousse suivant ou le glaçage. Si vous ne voulez pas patienter, vous pouvez verser les mousses les unes après les autres et obtenir un effet marbré.

Et vous, que pensez-vous du silicone et des microplastiques dans les soins pour la peau?