Mot-clé : amandes

Meringue suisse…

Je connais les trois types de meringues depuis des années, pourtant, ce n’est que récemment que j’ai essayé la meringue suisse. Elle m’a toujours semblé plus laborieuse et pourtant, ce n’est pas le cas. La meringue italienne est sans doute la plus technique… et celle qui salit le plus de vaisselles! La française est peut-être la plus commune et la plus rapide. La meringue suisse est sans doute le meilleur des deux autres : assez rapide à préparer, stable et relativement inratable. Je vais probablement expérimenter plus de recettes avec celle-ci.

C’est pour réaliser des macarons que j’ai testé la meringue suisse. La texture des coques est différente de ce que j’obtiens avec les autres meringues. On peut obtenir vraiment de très jolies coques avec cette recette, mais je crains que mon dressage reste irrégulier malgré les années de pratique et ne rendre pas hommage à cette recette. J’ai pris cette recette sur le compte Instagram de Yukiko Tanzi, Foodie Yuki.

Macarons à la cannelle
Macarons à la cannelle
Pour 20 macarons*

Ganache à la cannelle
50 g (1¾ onces) de chocolat blanc
5 cuillères à thé ou 25 g de crème à fouetter
  ou de crème entière
5 cuillères à soupe ou 75 g de crème à fouetter
  ou de crème entière
1 cuillère à thé de cannelle moulue

Macarons à la meringue suisse
3 blancs d’oeuf ou 90 g de blancs d’oeufs
½ tasse moins 2½ cuillères à thé ou 90 g de sucre
¾ de tasse ou 90 g de poudre d’amandes
⅔ de tasse et ½ cuillère à thé ou 90 g de sucre glace
Colorant en gel, au goût (facultatif)

Ganache à la cannelle
Hacher le chocolat blanc et le déposer dans un bol. Au bain-marie, faire fondre le chocolat.

Au four micro-onde ou dans un chaudron, faire chauffer les 2 cuillères à soupe ou les 27 g de crème. Verser la crème chaude en trois fois sur le chocolat en mélangeant bien entre chaque ajout. Quand le mélange est lisse, incorporer la crème froide, puis la cannelle moulue. Couvrir le bol avec une pellicule plastique. Réfrigérer au minimum 4 heures.

Macarons Verser le sucre glace et la poudre d’amandes dans le bol d’un robot culinaire muni d’une lame en « s » et mixer. Tamiser et réserver.

Dans le bol d’un bain-marie, verser les blancs d’oeufs et le sucre. Chauffer au bain-marie en brassant contentement le mélange pendant 1 à 2 minutes ou jusqu’à ce que le sucre soit totalement dissous dans les blancs d’oeufs. Retirer le bol du bain-marie et fouetter le mélange jusqu’à ce que la meringue forme des pics fermes. Si désiré, ajouter le colorant et mélanger pour colorer la meringue.

Verser les poudres (le sucre glace et la poudre d’amandes) sur la meringue et les incorporer à l’aide d’une spatule en soulevant la masse des côtés vers le centre. Le tout est bien mélanger quand la préparation est souple et retombe en formant un ruban.

Sur des plaques de cuisson recouvertes de papier parchemin, dresser des coques à intervalle régulier et en quinconce. Idéalement, utiliser une poche à pâtisserie munie d’une douille lisse de 8 à 10 mm de diamètre. Pour faciliter le dressage des macarons, garder la poche à pâtisserie perpendiculaire à la plaque de cuisson et laisser la douille le plus près possible de la plaque.

Laisser croûter les coques des macarons pendant 30 minutes ou jusqu’à ce que la pâte ne colle plus au doigt.

Préchauffer le four à 135°C (275°F).

Enfourner les macarons et cuire pendant 14 à 16 minutes. Laisser les coques totalement refroidir.

Montage
Au moment de dresser les macarons, fouetter la ganache comme une crème fouettée. Le mélange doit être ferme. Déposer le mélange dans une poche à pâtisserie.

Retourner la moitié des coques et les garnir généreusement avec la ganache. Terminer les macarons en les refermant avec une autre coque. Déposer les macarons dans une boîte sans la fermer et les réserver toute une nuit au réfrigérateur. Conserver les macarons au réfrigérateur et avant de les déguster, si possible, les remettre à température ambiante pendant 30 minutes. Déguster avec gourmandises.

*Le nombre de macarons varia en fonction de la taille que vous donnez au coque.

Et vous, est-ce que vous avez déjà réalisé une meringue suisse?

Fin du mois sucré

J’arrive finalement à ma dernière recette de mes paniers gourmands. Comme je préfère le sucré, ça va me faire bizarre de reprendre les recettes salées la semaine prochaine. De plus, actuellement, j’ai toujours du mal à essayer de nouvelles recettes salées : je ne prends toujours pas le temps de planifier mes repas et j’improvise de plus en plus des repas tous simples. Bref, j’espère que je vais découvrir des recettes salées qui m’interpelleront dans les prochaines semaines.

Pour aujourd’hui, je vous propose une recette de biscuits lunes au chocolat. J’aime beaucoup les lunes à la vanille et il m’aura fallu du temps avant d’essayer la version au chocolat. J’ai pris cette recette dans un magazine des épiceries Volg.

Biscuits lunes au chocolat
Biscuits lunes au chocolat
Pour 80 biscuits

Biscuits
1 tasse et 2 cuillères à soupe ou 250 g de beurre non salé,
  tempéré
½ tasse ou 100 g de sucre
2 pincées de sel
2 jaunes d’oeuf
175 g (6 onces) de chocolat noir
2 tasses moins 2 cuillères à thé ou 275 g de farine
2 cuillères à soupe ou 13 g de cacao
¾ de tasse et 1 cuillère à soupe ou 100 g de poudre
  d’amandes

Garniture
2 sachets de glaçage foncé*
30 g (1 once) de chocolat blanc râpé

Hacher finement le chocolat noir et le déposer dans le bol d’un bain-marie. Faire fondre le chocolat au bain-marie. Quand le chocolat est bien lisse, retirer le bol du bain-marie et réserver.

Dans un bol, mélanger la farine et le cacao. Réserver.

Dans un autre bol, fouetter le beurre. Quand le beurre est bien crémeux, ajouter le sucre et le sel. Fouetter pendant 2 à 3 minutes, puis incorporer les jaunes d’oeufs. Ajouter le chocolat fondu et bien mélanger. Incorporer le mélange de farine, puis la poudre d’amandes. Rassembler rapidement la masse pour former une pâte sans pétrir. Emballer la pâte dans une pellicule plastique et réfrigérer pendant au moins 1 heure.

Avec la pâte, façonner des rouleaux d’environ 1 cm (⅜ de pouce) d’épaisseur et couper en morceaux de 5 cm (2 pouces) de long**. Courber les morceaux de pâte pour former des lunes. Déposer les biscuits sur une plaque de cuisson recouverte de papier parchemin. Réfrigérer pendant 15 minutes.

Préchauffer le four à 180°C (350°F).

Enfourner et cuire pendant 9 à 11 minutes. Entrouvrir légèrement la porte du four et y laisser tiédir les biscuits pendant 5 à 10 minutes. Sortir les biscuits du four et laisser totalement refroidir.

Préparer le glaçage selon les indications de l’emballage. Verser le glaçage dans un petit verre et y tremper les extrémités des biscuits. Déposer les biscuits sur une plaque de cuisson recouverte de papier parchemin et laisser un peu figer. Saupoudrer le chocolat blanc râpé et laisser totalement figer. Il est possible de conserver ces biscuits pendant 3 à 4 semaines dans une boîte qui ferme hermétiquement. Déguster avec gourmandise.

*Vous pouvez remplacer le glaçage foncé par 200 g (7 onces) de chocolat noir ou au lait. Dans ce cas, il est préférable de faire tempérer le chocolat pour obtenir une belle finition.
**Il est possible de prélever une petite quantité de pâte et de façonner directement le biscuit en lune.

Bon dimanche!

Sucre ou édulcorant?

Lorsque j’ai cherché des recettes de biscuits pour diabétique, je suis principalement tombée sur des recettes avec des édulcorants. Les recettes manquaient un peu de variétés et comme la première que j’ai réalisé s’est avérée catastrophique, j’ai lu un peu plus sur le sujet. Bien que l’on retrouve majoritairement des édulcorants dans les recettes destinées aux diabétiques, je me suis vite aperçu dans mes lectures que ce n’est pas l’approche qui était la plus recommandée. Il faut plutôt réduire sa consommation de sucre, mais pas l’éliminer. Dans les recettes classiques, on peut sans trop impacter la texture réduire la quantité de sucre d’un tiers, voir de moitié. Bref, il faut expérimenter.

Aujourd’hui, je vous propose des biscuits sans sucre qui contiennent de la Stévia. Ce qui est intéressant avec cette recette, c’est la texture des biscuits : elle est vraiment sablée et friable. J’ai pris cette recette sur le blog de Gourmandises Assia.

Biscuits sablés à la stévia
Biscuits sablés à la stévia
Pour 20 biscuits

1 jaune d’oeuf
⅔ de tasse et 1 cuillère à soupe ou 100 g de farine
2½ cuillères à soupe ou 17 g de poudre d’amandes
1 à 1½ cuillère à soupe de Stévia
¼ de cuillère à thé de sel
¼ de cuillère à thé de poudre à pâte ou de levure chimique
½ tasse moins 1½ cuillère à soupe ou 90 g de beurre
  non salé, tempéré

Déposer le jaune d’oeuf dans une pellicule plastique et la refermer en balluchon en l’attachant à l’aide d’une corde. Remplir une petite casserole d’eau et porter à frémissement. Quand l’eau frémit, déposer le baluchon de jaune d’oeuf et cuire pendant 8 minutes. Retirer le jaune d’oeuf de la casserole, rincer sous l’eau froide et réfrigérer jusqu’au moment de préparer la recette*.

Râper le jaune d’oeuf et l’écraser finement à l’aide d’une fourchette. Réserver.

Dans un bol, mélanger la farine, la Stévia, le sel et la poudre à pâte. Réserver.

Dans un dernier bol, travailler le beurre pour qu’il soit bien crémeux. Ajouter la poudre d’amandes, puis le jaune d’oeuf. Incorporer graduellement la préparation de farine. Travailler la pâte pour obtenir une texture homogène et malléable. Emballer la pâte dans une pellicule plastique et la réfrigérer pendant au moins 1 heure.

Préchauffer le four à 165°C (330°F).

Sur un plan de travail légèrement enfariné, abaisser la pâte sur une épaisseur de 3 à 4 mm (⅛ de pouce). À l’aide d’un couteau ou d’un emporte-pièce, découper des biscuits de la forme de votre choix. Déposer les biscuits sur une plaque de cuisson recouverte de papier parchemin. Enfourner et cuire pendant 20 minutes.

Laisser refroidir les biscuits et déguster avec gourmandise.

*Vous pouvez faire un oeuf dur et prélever le jaune cuit pour cette recette et utiliser le blanc cuit dans une autre préparation. Comme je n’avais pas d’idée pour utiliser le blanc d’oeuf cuit, j’ai préféré utiliser cette technique.

Et vous, est-ce que vous utilisez des édulcorants?

La pâte qui colle…

Chaque année, je réalise des biscotti : ce sont des biscuits qui se conservent très bien et qu’on peut décliner aisément. Cependant selon les recettes, la pâte n’a pas toujours la même texture avant la cuisson : elle est plus ou moins facile à manipuler. Cette année, j’ai opté pour une recette de Valérie, I love Cakes. Une chance qu’elle indiquait que la pâte était collante, car j’aurais cru qu’il manquait de farine alors que je n’ai jamais eu de mauvaise surprise avec ses recettes. Bref, c’est toujours surprenant de découvrir comment une pâte collante peu devenir aussi craquante après cuisson.

Voici donc la recette de biscotti aux épices, amandes et chocolat blanc.

Biscotti aux épices, amandes et chocolat blanc
Biscotti aux épices, amandes et chocolat blanc
Pour environ 70 biscotti

1 tasse ou 200 g de sucre
¼ de tasse et 1 cuillère à thé ou 60 g de beurre non salé
4 oeufs
3 tasses ou 420 g de farine
1 cuillère à soupe d’épices à pain d’épices*
2 cuillères à thé de poudre à pâte ou de levure chimique
½ cuillère à thé de sel
1 tasse moins 1 cuillère à soupe ou 150 g d’amandes
⅓ de tasse et 1 cuillère à soupe ou 100 g d’amaretto
1 oeuf pour la dorure
Sucre supplémentaire
150 g (5½ onces) de chocolat blanc**

Dans un bol, mélanger la farine, les épices à pain d’épices, la poudre à pâte et le sel. Réserver.

Dans un grand bol, fouetter le beurre avec le sucre pendant 5 minutes. Incorporer un à un les 4 oeufs. Ajouter la préparation de farine en mélangeant brièvement entre chaque ajout. Incorporer l’amaretto, puis les amandes. La pâte sera très collante.

Étaler la pâte entre deux feuilles de papier parchemin sur une épaisseur d’environ 1,5 cm (⅝ de pouce). Placer la pâte au congélateur jusqu’à ce qu’elle soit bien ferme.

Préchauffer le four à 165°C (330°F).

Sortir la pâte du congélateur et la couper en bande d’environ 6 cm (2⅜ pouce) de large. Déposer les bandes de pâte sur une plaque à cuisson recouverte de papier parchemin.

Battre l’oeuf restant et badigeonner le dessus de la pâte. Saupoudrer du sucre.

Enfourner les biscotti et cuire pendant 35 minutes. Sortir du four et laisser tiédir pendant 15 à 20 minutes.

Baisser la température du four à 150°C (300°F).

À l’aide d’un couteau dentelé, couper les biscuits en tranches d’environ 1 cm (⅜ de pouce) d’épaisseur. Déposer les biscottis sur une plaque de cuisson et enfourner pendant 15 minutes. À la sortie du four, les biscotti doivent être dorés sur les bords et encore pâle au centre. Laisser refroidir les biscottis sur une grille à pâtisserie.

Hacher le chocolat blanc et le déposer dans le bol d’un bain-marie. Faire fondre doucement le chocolat au bain-marie. Quand le chocolat est totalement fondu, le retirer du bain-marie. Tremper la moitié ou la base de chaque biscotti dans le chocolat. Laisser le chocolat figer avant de les placer dans une boîte qui ferme hermétiquement pour les conserver. Déguster avec gourmandise.

*Vous pouvez réaliser votre mélange d’épices à pain d’épices en mélangeant selon vos goût de la cannelle, du gingembre, de la muscade, du clou de girofle, de l’anis vert, de l’anis étoilé, de la cardamome, etc.
**Vous pouvez omettre cette étape ou utiliser un glaçage blanc ou clair du commerce qui fige.

Bon mercredi!

Le mois de janvier sera sucré!

C’est un peu inhabituelle, mais comme je cuisine peu de nouvelles recettes salés et que mes paniers gourmands étaient principalement composés d’éléments sucrés, je vais enchaîner les publications sucrées pendant le mois de janvier. Entre temps, j’espère avoir un peu plus d’intérêt pour la cuisine salé…

Aujourd’hui, je vous propose une recette toute simple de biscuits norvégiens : les sirupsnippers. J’étais tombée sur un article qui présentait différentes sortes de biscuits norvégiens et j’ai été surprise de n’en avoir jamais entendu parler auparavant. J’ai trouvé cette recette sur la page Facebook de l’Ambassade de Norvège en France.

Biscuits sirupsnipper
Biscuits sirupsnipper
Pour 45 biscuits

⅓ de tasse et 1 cuillère à soupe ou 100 g de crème
⅓ de tasse et 2 cuillères à thé ou 100 g de mélasse
½ tasse ou 100 g de sucre
5 cuillères à soupe ou 65 g de beurre non salé
2 tasse et 2½ cuillères à soupe ou 300 g de farine
1 cuillère à thé de cannelle moulue
1 cuillère à thé de gingembre moulu
1 cuillère à thé d’anis étoilé moulue*
½ cuillère à thé de poivre moulu
Amandes entières, en quantité suffisante

Dans une casserole, verser la crème et la mélasse. Porter le tout à ébullition. Quand le mélange bout, retirer du feu et ajouter le beurre. Laisser refroidir pendant 15 minutes.

Incorporer la farine, la cannelle, le gingembre, l’anis étoilé et le poivre. Verser la pâte dans une plat, couvrir et réfrigérer au moins pendant 4 heures.

Préchauffer le four à 170°C (340°F).

Sur un plan de travail légèrement enfariné, abaisser la pâte sur une épaisseur d’environ 2 mm (⅟₁₆ à ⅛ de pouce). Couper des carré d’environ 5 cm (2 pouces) de côté. Déposer une amande entière au centre de chaque biscuit.

Déposer les biscuits sur une plaque de cuisson et enfourner. Cuire pendant 5 à 7 minutes. Déplacer les biscuits sur une grille et les laisser totalement refroidir. Déguster avec gourmandise.

*Je n’aime pas beaucoup de le goût de l’anis étoilé. N’hésitez pas à la remplacer par 1 cuillère à thé d’un mélange d’épices à pain d’épices ou à la remplacer par des épices moulues que vous aimez : cannelle, gingembre, cardamome, clou de girofle, etc.

Bon dimanche!