Mot-clé : amandes

De Noël à Pâques…

Pour Pâques, je ne sais pas si je vais préparer un dessert pour l’occasion. J’avoue que je n’y ai pas trop réfléchi. Ma première idée serait de réaliser une tarte cocotte selon Ricardo. En regardant mes recettes, j’ai revu ma bûche de Noël que je n’avais pas encore publiée. En la voyant, je me suis dit qu’elle irait très bien sur une table pour Pâques… Je crois aussi qu’avec un peu d’imagination, on pourrait transformer ce dessert en lapin : des oreilles en carton ou en pâte d’amandes, un bonbon rose pour faire le nez, deux pastilles au chocolat pour faire les yeux et un peu plus de ganache montée à une extrémité pour faire la queue du lapin. Il faudra que je tente l’expérience, mais ce ne sera pas pour cette année.

En attendant, je vous propose cette entremet sans moule que vous pouvez ou non tenter de transformer en lapin. Il s’agit la recette pirouette cacahuètes tirée du livre Bûches de Christophe Felder et Camille Lesecq.

Entremet pirouette cacahuètes
Entremet pirouette cacahuètes
Pour 12 personnes

Ganache montée à la vanille
3 cuillères à thé de gélatine en poudre ou 3 de feuille
  de gélatine (6g)
¾ de tasse et 1 cuillère à soupe ou 200 g de lait
1½ cuillère à thé ou 10 g de sirop de maïs ou de glucose
1 gousse de vanille*
245 g (8¾ onces) de chocolat blanc
1⅔ de tasse ou 410 g de crème à 35 % ou entière

Succès noisette vanille
½ tasse ou 125 g de blancs d’oeufs
½ tasse ou 100 g de sucre
½ tasse ou 60 g de poudre de noisettes
½ de cuillère à thé de vanille en poudre*
6 cuillères à soupe ou 60 g de sucre glace

Pâte vanille Kipferl
3 cuillères à soupe ou 35 g de sucre
¼ de gousse de vanille
½ tasse et 2 cuillères à thé ou 120 g de beurre non salé,
  tempéré
1 tasse ou 140 g de farine
½ tasse ou 60 g de poudre d’amandes ou de noisettes
1 cuillère à thé d’extrait de vanille

Caramel à la fleur de sel
¾ tasse ou 100 g de sucre
2½ cuillère à thé ou 15 g de sirop de maïs ou de glucose
3 cuillères à soupe et 1 cuillère à thé ou 50 g de crème 35 %
  ou entière, tiède
½ gousse de vanille
¾ de cuillère à thé ou 2 g de fleur de sel
⅓ de tasse et 1½ cuillère à thé ou 80 g de beurre non salé,
  froid

Arachides caramélisées
3½ cuillères à soupe ou 40 g de sucre
4 cuillères à thé ou 20 g d’eau
⅔ de tasse ou 100 g d’arachides grillées et salées

Ganache montée à la vanille
Hydrater la gélatine : si elle est en poudre, verser 3 cuillères à soupe d’eau froide dans un petit bol puis saupoudrer la gélatine, mélanger et laisser gonfler; si elle est en feuille, la déposer dans un bol rempli d’eau froide et la laisser tremper pendant 5 minutes.

Hacher finement le chocolat blanc et le déposer dans un bol.

Dans une petite casserole, chauffer le lait, le sirop de maïs, la gousse de vanille fendue en deux et les grains prélevés. Porter à ébullition et ajouter la gélatine (bien essorer si elle est en feuilles). Retirer la casserole du feu et verser le liquide chaud en trois fois sur le chocolat blanc. Quand le mélange est homogène, ajouter la crème. Couvrir et réfrigérer pendant 8 heures ou toute une nuit.

Succès noisette vanille
Préchauffer le four à 150°C (300°F). Tapisser de papier parchemin une plaque de cuisson.

Dans un bol, fouetter les blancs d’oeufs en neige. Quand les blancs d’oeufs sont bien mousseux, ajouter graduellement le sucre et fouetter jusqu’à ce que le mélange soit bien ferme. Incorporer la poudre de noisettes et la vanille. Mélanger délicatement. Verser la pâte dans une poche à pâtisserie munie d’une douille lisse d’environ 10 mm (⅜ de pouce) de diamètre. Sur la plaque de cuisson préparée, pocher un boudin de pâtes de 22 cm (9 pouces) de longs. Répéter l’opération en collant 2 boudins de pâte. Refaire les mêmes formes avec le surplus de pâte. Enfourner et cuire pendant 1 heure. Laisser totalement refroidir le succès avant des les manipuler.

Pâte vanille Kipferl
Préchauffer le four à 170°C (340°F).

Dans un robot culinaire muni d’une lame en « s », verser le sucre et la gousse de vanille. Mixer pour obtenir un sucre très vanillé. Tamiser le sucre dans un bol. Ajouter le beurre, la farine, la poudre d’amandes et l’extrait de vanille. Mélanger ensemble jusqu’à ce que le tout forme une pâte homogène. Abaisser la pâte sur une épaisseur de 5 mm et former un rectangle d’environ 8 cm par 22 cm (3¼ pouces par 9 pouces). Déposer sur une plaque de cuisson recouverte de papier parchemin. Enfourner et cuire pendant 20 minutes.

Caramel à la fleur de sel
Dans une casserole, verser le sucre et le sirop de maïs. Chauffer à feu moyen-doux jusqu’à ce que le sucre ait une teinte ambré. Ajouter la crème tiède et la gousse de vanille (fendue en deux et les grains grattés). Brasser jusqu’à ce que le caramel soit homogène. Vérifier la température du caramel, il doit être à 106°C (222-223°F). Retirer la casserole du feu et ajouter la fleur de sel, puis le beurre froid. Bien mélanger. Verser le caramel dans un pot et le fermer. Conserver à température ambiante jusqu’à son utilisation.

Arachides caramélisées
Sur une plaque de cuisson, étaler un papier parchemin.

Dans une casserole, verser l’eau et le sucre. Porter à ébullition et cuire jusqu’à ce qu’un thermomètre indique 118°C (244°F). Ajouter les arachides. Mélanger jusqu’à ce que le sucre se cristallise sur les arachides et prenne une couleur dorée. Verser sur la plaque préparée en essayant de séparer le plus possible les arachides sans vous brûler.

Montage
Sur une assiette de présentation, déposer la pâte vanille Kipferl et le couvrir d’une fine couche de caramel, puis déposer un succès à 2 boudins. Garnir le dessus du succès de caramel et garnir d’arachides caramélisées. Déposer un succès à 1 boudin et le couvrir d’un peu de caramel. Garnir d’arachides caramélisées. Placer le tout au congélateur pendant 30 minutes.

Dans un bol, verser la préparation de la ganache. Fouetter doucement jusqu’à ce que le mélange forme une crème chantilly qui se tient bien. Verser le mélange dans une poche à douille munie d’une douille lisse d’environ 10 mm (⅜ de pouce) de diamètre.

Sortir le gâteau du congélateur et le recouvrir de ganache montée en pochant de petites boules sur tous les côtés. Placer l’entremet au réfrigérateur ou au congélateur** s’il doit patienter plus de deux jours. Servir et déguster avec gourmandise.

*Vous pouvez remplacer les gousses de vanilles ou la poudre de vanille par de l’extrait de vanille ou de la pâte de vanille.
**Si l’entremet a été placer au congélateur, il faut le sortir du congélateur et le placer au réfrigérateur au moins 12 heures avant de le servir.

Et vous, avez-vous un dessert pour Pâques en tête?

Retour à la pâte à sucre…

Lundi, j’ai eu un appel de ma belle-mère me demandant si je pouvais réaliser un gâteau avec une décoration pour une connaissance. Quand elle m’a dit que c’était pour jeudi, j’ai un peu hésité : le délai est vraiment court! Pourtant, j’ai accepté. Pour le gâteau, j’ai eu assez vite l’idée de l’assemblage : je ne vais pas essayer une nouvelle recette, j’ai repris des éléments que je connais et qui ne me demandaient pas trop de temps. Ensuite pour la décoration, j’avais un thème. J’ai fait quelques recherche pour trouver des images d’inspiration et j’ai remarqué que c’était plus complexe que je le pensais. Un peu tombé du lit, j’ai réfléchi à ma création et elle a bien avancé. Il me reste que quelques détails à réaliser, mais ce sont également les plus difficiles. J’espère que tout se passera bien et que je finirais pas trop tard. D’un autre côté, je prends un monstre plaisir à faire cette réalisation : j’avais oublié à quel point j’aime créer des éléments en pâte à sucre!

Pour aujourd’hui, voici enfin la dernière recette de mes paniers gourmands et dire que je ne vous ai pas parlé de mes bûches de Noël… Il s’agit de spéculoos épais. J’ai pris cette recette sur le blog d’Isabelle, Pourquoi pas… ??.

Spéculoos épais
Spéculoos épais
Pour 16 biscuits

½ tasse moins 2 cuillères à thé ou 100 g de beurre non salé,
  tempéré
½ tasse ou 100 g de cassonade brune ou de sucre roux*
1 oeuf
2 cuillères à thé d’épices à spéculoos ou à pain d’épices**
1⅔ tasse ou 230 g de farine
1 cuillère à thé de poudre à pâte ou de levure chimique
⅓ de tasse et 1 cuillère à soupe ou 40 g de bâtonnets
  d’amandes
16 amandes entières

Dans un bol, mélanger les épices, la farine et la poudre à pâte.

Dans un autre bol, fouetter le beurre avec la cassonade jusqu’à ce que le mélange palisse. Ajouter l’oeuf, puis la préparation de farine. Incorporer les bâtonnets d’amandes. Verser la pâte dans un bol qui ferme hermétiquement ou l’emballer dans une pellicule plastique. Réfrigérer pendant 24 heures.

Après ce temps de repos, sortir la pâte du réfrigérateur et la laisser tempérer pendant 30 minutes. Abaisser la pâte en un carré de 20 cm (8 pouces) de côté. Remettre la pâte au frais pour qu’elle se raffermissent, soit 30 minutes à 1 heure.

Préchauffer le four à 190°C (375°F).

Renverser la pâte sur une planche à découper (le dessous devient le dessus). Découper la pâte en carrés de 5 cm de côté, soit 16 carrés. Déplacer les biscuits sur une plaque de cuisson recouverte de papier parchemin. Poser une amande sur chacun des biscuits.

Enfourner et cuire pendant 12 minutes ou jusqu’à ce que les bords soient dorés et le centre légèrement mou. Laisser tiédir les biscuits 5 minutes sur la plaque de cuisson avant de les déplacer sur une grille à pâtisserie. Laisser refroidir totalement les biscuits. Conserver dans une boîte qui ferme hermétiquement et déguster avec gourmandise.

*Vous pouvez utiliser de la cassonade blonde, du sucre Muscovado, du sucre Demerara, du sucre de coco, etc.
**Moi, j’ai fait un mélange de cannelle avec du gingembre, de la muscade, un peu de clou de girofle et de cardamome. Vous pouvez ajouter du poivre, de l’anis… et adapter le mélange d’épices à vos goûts.

Bonne journée!

Une autre étoile

Encore des biscuits, il me reste encore 3 recettes de biscuits à vous proposer et il y en aura d’autres… J’ai encore essayer une nouvelle recette en fin de semaine! Cette fois, je vais vous parler d’un biscuit classique de Noël : les étoiles à la cannelle. C’est un biscuit assez populaire, mais pourtant, je ne l’apprécie pas spécialement même si beaucoup de gens l’aiment dans ma belle-famille. D’un autre côté, je n’ai jamais goûté à une version maison de ce biscuits et la version commerciale ne me donne pas envie d’en faire.

Alors pourquoi je vous parle d’étoile si c’est un biscuit qui ne m’attire pas? C’est simple dans une circulaire des épiceries Volg, il y a une recette d’étoile qui a attiré mon attention : des étoiles aux abricots! La recette m’a terriblement interpellée et je n’ai pas hésité à l’ajouter à mes paniers gourmands. C’est une belle découverte : je préfère largement les étoiles aux abricots!

Étoiles aux abricots
Étoiles aux abricots
Pour 70 petits biscuits

Biscuits
½ tasse ou 100 g d’abricots séchés
5 cuillères à soupe ou 75 g d’abricotine ou de kirsch*
3⅓ tasses ou 400 g de poudre d’amandes
⅓ de tasse et ½ cuillère à soupe ou 50 g de farine
½ tasse et 2 cuillères à soupe ou 125 g de sucre
200 g (7 onces) de chocolat blanc
½ lime pour le zeste
⅓ de tasse moins ½ cuillère à soupe ou 100 g de miel
4 blancs d’oeufs

Garniture
1¼ tasse ou 200 g de sucre glace
1 cuillère à soupe d’abricotine ou de kirsch
1 cuillère à soupe de jus de lime
¼ de tasse ou 50 g d’abricots séchés

Biscuits
Hacher finement les abricots et les déposer dans un bol. Verser l’abricotine, puis laisser macérer pendant 1 nuit.

Hacher le chocolat blanc et le déposer dans un bol avec la poudre d’amandes, la farine, le sucre et le zeste de la lime. Mélanger et former un puit au centre des ingrédients secs. Ajouter le miel, les blancs d’oeufs et les abricots macérés. Incorporer graduellement les ingrédients humides aux ingrédients secs pour créer une pâte.

Sur un plan de travail saupoudrer de poudre d’amandes et de sucre glace**, abaisser un tiers de la pâte sur une épaisseur d’environ 1 cm (⅜ de pouce). À l’aide d’un emporte-pièce en forme d’étoile d’environ 5 cm (2 pouces)*** de haut, découper des étoiles et les déposer sur une plaque recouverte de papier parchemin. Répéter l’opération jusqu’à ce qu’il ne reste plus de pâte. Laisser les étoiles séchés pendant au moins 6 heures ou pendant toute une nuit à température ambiante.

Préchauffer le four à 210°C (410°F).

Enfourner les étoiles et cuire pendant 7 minutes ou jusqu’à ce que les bords soient légèrement dorés. Laisser tiédir environ 10 minutes les étoiles dans le four avec la porte du four légèrement entrouverte. Retirer du four et laisser totalement refroidir les étoiles.

Garniture
Hacher finement les abricots.

Dans un bol, mélanger le sucre glace, l’abricotine et le jus de lime pour obtenir un glaçage qui puisse s’étaler. Au besoin, ajouter un peu d’abricotine et de jus de lime pour obtenir la bonne texture. Badigeonner les étoiles de glaçage et parsemer d’abricots hachés. Laisser sécher complètement avant de placer les biscuits dans une boîte qui ferme hermétiquement. Les étoiles se conservent pendant 2 à 3 semaines. Déguster avec gourmandise.

*Si vous n’avez pas d’abricotine ni de kirsch, vous pouvez utiliser du rhum ou un autre alcool fort.
**La pâte est assez collante, alors vous pouvez aussi l’abaisser entre deux feuilles de papier parchemin.
***Libre à vous d’utiliser un empote-pièce d’une autre forme et d’une autre taille. Le nombre de biscuits variera selon celui-ci.

Et vous, appréciez-vous les étoiles à la cannelle?

Changer de restaurant…

Quand l’on mange chez quelqu’un et que le repas nous a grandement plu, il n’est pas rare que nous disions que c’est un bon restaurant et qu’il faudra revenir. Mon chéri a adopté cette expression et l’utilise parfois pour définir ma cuisine. Hier au souper, mon chéri a fait une remarque pour me taquiner. Dans le même esprit, je me suis tournée vers Mini-nous et je lui demande si on changeait de restaurant pour aller à celui de son père. Mini-nous m’a répliqué que c’était impossible. Un peu étonnée, je lui demande de m’expliquer pourquoi. C’est simple, il est impossible à son père de construire un restaurant en une semaine! Bref, nous avons bien rigolé.

Dans un tout autre registre, je vous propose une recette toute simple de noix sucrées-salées. J’ai pris cette recette dans le dernier livre de Ricardo, À la plaque.

Noix sucrées-salées à l'érable
Noix sucrées-salées à l’érable
Pour 1 pot de 500 ml

1 blanc d’oeuf
2 tasses ou 265 g d’amandes, de noix de cajou et de pacanes
  (ou noix de pécan)*
¼ de tasse ou 40 g de sucre d’érable**
1 cuillère à thé de fleur de sel

Préchauffer le four à 180°C (350°F).

Dans un grand bol, fouetter le blanc d’oeuf jusqu’à ce qu’il forme des pics mous. Ajouter les noix, le sucre d’érable et le sel. Bien mélanger et répartir sur une plaque de cuisson recouverte de papier parchemin.

Enfourner et cuire pendant 25 minutes ou jusqu’à ce que les noix soient bien dorées. Pendant la cuisson, remuer à deux reprises les noix. À la sortie du four, laisser les noix refroidir totalement. Les noix se conserve au moins 2 mois dans un contenant hermétique à température ambiante.

*Vous pouvez utiliser qu’une seule sorte de noix ou plusieurs. Vous pouvez également utiliser d’autres sortes de noix que celles mentionnées.
**Si vous n’avez pas de sucre d’érable, vous pouvez le remplacer par un autre sucre de votre choix : cassonade, sucre de coco, sucre blanc, sucre roux, etc.

Et vous, avez-vous envie de changer de restaurant?

Une ribambelle de biscuits…

Hier, j’ai fini de préparer mes paniers gourmands. Pour la première fois, il y a une recette que j’avais sélectionnée et que je n’ai pas réalisée : il ne restait pas assez de place dans mes boîtes! Je la garde de côté pour l’an prochain. En attendant dans les prochaines semaines, j’aurais évidemment une ribambelle de biscuits à vous proposer.

Aujourd’hui, je vous propose tout de même une recette de biscuits qui n’est pas dans mes paniers, mais qui se conservent bien et qui feraient un joli présent. En prime, cette recette est végétalienne. J’ai trouvé cette jolie recette sur le blog Chocolate & Zucchini.

Biscuits vegan aux pépites de chocolat
Biscuits vegan aux pépites de chocolat
Pour 20 biscuits

½ tasse ou 120 g de beurre d’amandes*
¾ de tasse ou 150 g de sucre
⅓ de tasse ou 80 g d’eau
1¼ tasse moins 1½ cuillère à soupe ou 160 g de farine
½ tasse et 1 cuillère à soupe ou 70 g de fécule de maïs
  ou de maïzena
1 cuillère à thé de poudre à pâte ou de levure chimique
½ cuillère à thé de bicarbonate de soude ou de sodium
1 cuillère à thé de sel
1 cuillère à soupe de graines de chia ou de graines de lin
  moulues
180 g (6,5 onces) de chocolat noir
¼ de tasse ou 30 g de grués de cacao**

Dans un bol, mélanger la farine, la fécule de maïs, la poudre à pâte, le bicarbonate de soude, le sel et les graines de chia.

Hacher grossièrement le chocolat et réserver.

Dans un autre bol, fouetter le beurre d’amandes et le sucre. Verser l’eau et bien mélanger. Incorporer la préparation de farine, puis le chocolat et les grués de cacao. Couvrir la pâte de pellicule plastique et réfrigérer pendant au moins 1 heure.

Préchauffer le four à 180°C (350°F).

Tapisser de papier parchemin une plaque de cuisson.

Prélever environ 2 cuillères à soupe de pâte et la déposer sur la plaque de cuisson. Répéter l’opération avec l’ensemble de la pâte. Avec les doigts, aplatir les biscuits.

Enfourner et cuire pendant 12 minutes. Laisser tiédir les biscuits sur la plaque de cuisson pendant 2 minutes avant de les déplacer, si possible, sur une grille à pâtisserie. Laisser refroidir. Déguster avec gourmandise.

*Vous pouvez remplacer le beurre d’amandes en totalité ou en partie par un autre beurre de noix.
**Si vous n’avez pas de grués de cacao, vous pouvez les omettre ou les remplacer par des noisettes concassées.

Joyeuses fêtes!