Mot-clé : amandes

Ça passe tellement vite…

Je trouve toujours que la saison des fraises passent vite, mais cette année, c’est pire! L’inconvénient d’avoir les fraises dans le jardin, c’est qu’elles ne peuvent pas attendre et qu’il faut les cuisiner quand elles sont prêtes. J’ai préparé de la confiture, j’ai mixé des litres de frappée, j’ai coupé des fraises pour les déguster simplement et tout ça pendant la folie des dernières semaines d’école. Bref, je n’ai pas essayé beaucoup de nouveau dessert… et les récoltes faiblissent déjà. J’espère avoir le temps d’essayer une autre recette avant de devoir attendre l’an prochain.

Aujourd’hui, je vous propose une recette de pouding aux fraises, à la mangue et aux amandes. J’avoue, j’ai oublié de mettre les amandes, j’y ai pensé quand le pouding était déjà dans le four. Même si c’est bon, les amandes dans la pâte à gâteau doit apporter une mâche des plus intéressantes. J’ai pris cette recette dans le magazine Ricardo volume 19, numéro 5.

Pouding aux fraises, à la mangue et aux amandes
Pouding aux fraises, à la mangue et aux amandes
Pour 8 personnes

Garniture
¼ de tasse ou 62 g d’eau
6 cuillères à soupe ou 75 g de sucre
2 cuillères à thé de fécule de maïs ou de maïzena
2 tasses ou 300 g de fraises*
2 tasses ou 280 g de mangues

Gâteau
6 cuillères à soupe ou 90 g de lait
3 cuillères à soupe ou 41 g de beurre non salé
⅔ de tasse ou 93 g de farine
1 cuillère à thé de poudre à pâte ou de levure chimique
1 pincée de sel
1 oeuf
½ tasse ou 100 g de sucre
½ cuillère à thé d’extrait de vanille
½ tasse ou 55 g d’amandes tranchées

Garniture
Dans un moule haut d’environ 20 cm (8 pouces) de diamètre ou un moule d’une contenance de 2 litres (8 tasses), mélanger l’eau, le sucre et la fécule de maïs. Couper les fraises en deux et la mangue en cubes. Ajouter les fruits dans le bol et bien mélanger.

Gâteau
Préchauffer le four à 180°C (350°F).

Dans une petite casserole, chauffer le lait et le beurre jusqu’il soit fondu. Laisser tiédir.

Dans un bol, mélanger la farine, la poudre à pâte et le sel. Réserver.

Dans un autre bol, fouetter l’oeuf avec le sucre et la vanille jusqu’à ce que le mélange blanchisse et double de volume. Incorporer en alternance la préparation de farine et le mélange de lait. Quand la pâte est homogène, ajouter la moitié des amandes. Verser la pâte sur les fruits. Répartir les amandes restantes sur la pâte.

Enfourner et cuire pendant 55 minutes ou jusqu’à ce qu’un cure-dent inséré au centre du gâteau en ressorte propre. Laisser tiédir. Servir et déguster avec gourmandise.

*Vous pouvez remplacer les fraises par des framboises.

Bonne fin de journée!

Une barquette peut-être?

Mon framboisier me désespère : il pousse dans tout les sens et malgré mon cadrage, il continue à surgir où bon lui semble dans le jardin. La bonne nouvelle, c’est que je pense avoir une petite récolte : j’espère obtenir l’équivalent d’une petite barquette! J’avoue que le framboisier me donne du fil à retordre. Je me dis que si ça continue… je vais peut-être l’arracher. Ce n’est pas ce que je souhaite, mais s’il veut envahir tout le jardin, ce sera la seule solution. C’est un peu dommage, car il fait juste ce qu’il faut d’ombre sur le plant de concombre.

En attendant de voir la récolte, je vous propose une recette de gâteau mousse aux framboises.

Gâteau mousse aux framboises
Gâteau mousse aux framboises
Pour 8 à 10 personnes

Gâteau
¼ de tasse ou 50 g de sucre
¼ de tasse moins 1 cuillère à thé ou 50 g de beurre non salé,
  tempéré
½ cuillère à thé d’extrait de vanille
1 oeuf
¼ de tasse ou 35 g de farine
2 cuillère à soupe ou 15 g de poudre d’amandes
2 pincées de poudre à pâte ou de levure chimique
1 pincée de sel

Mousse aux framboises
4 cuillères à thé de gélatine en poudre
  ou 5 de feuilles de gélatine (10 g)
⅓ de tasse et ½ cuillère à soupe ou 90 g d’eau froide
1¾ tasse ou 440 g de purée de framboises*
¾ de tasse ou 150 g de sucre
1½ tasse ou 375 g de crème à fouetter ou entière

Gâteau
Préchauffer le four à 180°C (350°F). Beurrer et chemiser le fond d’un moule à charnière de 20 cm (8 pouces) de diamètre

Dans un bol, mélanger la farine, la poudre à pâte, la poudre à pâte et le sel.

Dans un autre bol, fouetter le beurre avec le sucre et l’extrait de vanille. Incorporer l’oeuf. Ajouter graduellement la préparation de farine. Quand la pâte est homogène, la verser dans le moule. Enfourner et cuire pendant 10 minutes ou jusqu’à ce qu’une cure-dent inséré au centre du gâteau en ressorte propre. Laisser tiédir 5 minutes et démouler le gâteau. Laisser le gâteau totalement refroidir.

Laver le moule à charnière et tapisser le fond de papier parchemin. Remettre le gâteau tiédi dans le moule. Ajouter une bande de rhodoïd ou une pellicule plastique sur la parois du moule.

Mousse aux framboises
Dans une casserole, verser l’eau et réhydrater la gélatine. Laisser gonfler pendant 5 minutes.

Ajouter ¾ tasse de tasse ou 150 g de purée de framboises et ½ tasse ou 100 g de sucre. Chauffer le mélange jusqu’à ce que la gélatine soit bien dissoute. Retirer du feu et laisser tiédir pendant 30 minutes.

Ajouter le restant de purée de framboises à la préparation contenant la gélatine. Réserver.

Dans un bol, fouetter la crème avec le sucre restant jusqu’à la formation de pics fermes. À l’aide d’une spatule, incorporer délicatement la crème fouettée à la préparation de framboises.

Verser la mousse dans le moule et réfrigérer pendant 8 heure ou jusqu’à ce que la mousse soit bien prise. Déguster à la sortie du réfrigérateur ou laisser tempérer 20 minutes pour avoir une texture plus légère en bouche. Déguster avec gourmandise.

*Pour obtenir 440 g de purée de framboises, réduire en purée environ 500 g de fruits et filtrer le coulis pour retirer les grains.

Et vous, est-ce que vous avez des framboisiers? Comment les entretenez-vous?

Recettes toutes simples…

En ce moment, je suis dans une période où je cuisine les choses simplement… et où je expérimente peu. C’est en regardant la recette que je vous ai proposé la semaine dernière et celle que je vous propose aujourd’hui que je prends conscience du peu de temps que j’accorde à la cuisine. D’un autre côté, il me tarde que les fraises de mon jardin mûrissent, en espérant qu’elles arrivent aussi en quantité. Peut-être qu’à ce moment là, j’aurais plus d’inspiration.

Cette fois, je vous propose une recette de biscuits aux amandes. Cette recette est parfaite pour écouler les blancs d’oeufs. J’ai découvert ces biscuits sur le blog Kilomètre-0.

Biscuits aux amandes
Biscuits aux amandes
Pour environ 12 biscuits

1¼ tasse ou 150 g de poudre d’amandes
1 cuillère à soupe d’Amaretto
2 blancs d’oeufs
7 cuillères à soupe ou 70 g de sucre glace
Amandes entières en quantité suffisante

Préchauffer le four à 180°C (350°F).

Dans un bol, mélanger la poudre d’amandes et le sucre glace. Verser les blancs d’oeufs et l’Amaretto. Mélanger pour obtenir une préparation homogène.

Tapisser une plaque de cuisson de papier parchemin.

À l’aide d’une cuillère à soupe, prélever la pâte et la déposer sur la plaque de cuisson préparée. Répéter l’opération en espaçant les biscuits d’environ 3 cm (1¼ pouce). Déposer une amandes entières sur chaque biscuits. Enfourner et cuire pendant 12 minutes. Laisser tiédir et déguster avec gourmandise.

Bonne journée!

De Noël à Pâques…

Pour Pâques, je ne sais pas si je vais préparer un dessert pour l’occasion. J’avoue que je n’y ai pas trop réfléchi. Ma première idée serait de réaliser une tarte cocotte selon Ricardo. En regardant mes recettes, j’ai revu ma bûche de Noël que je n’avais pas encore publiée. En la voyant, je me suis dit qu’elle irait très bien sur une table pour Pâques… Je crois aussi qu’avec un peu d’imagination, on pourrait transformer ce dessert en lapin : des oreilles en carton ou en pâte d’amandes, un bonbon rose pour faire le nez, deux pastilles au chocolat pour faire les yeux et un peu plus de ganache montée à une extrémité pour faire la queue du lapin. Il faudra que je tente l’expérience, mais ce ne sera pas pour cette année.

En attendant, je vous propose cette entremet sans moule que vous pouvez ou non tenter de transformer en lapin. Il s’agit la recette pirouette cacahuètes tirée du livre Bûches de Christophe Felder et Camille Lesecq.

Entremet pirouette cacahuètes
Entremet pirouette cacahuètes
Pour 12 personnes

Ganache montée à la vanille
3 cuillères à thé de gélatine en poudre ou 3 de feuille
  de gélatine (6g)
¾ de tasse et 1 cuillère à soupe ou 200 g de lait
1½ cuillère à thé ou 10 g de sirop de maïs ou de glucose
1 gousse de vanille*
245 g (8¾ onces) de chocolat blanc
1⅔ de tasse ou 410 g de crème à 35 % ou entière

Succès noisette vanille
½ tasse ou 125 g de blancs d’oeufs
½ tasse ou 100 g de sucre
½ tasse ou 60 g de poudre de noisettes
½ de cuillère à thé de vanille en poudre*
6 cuillères à soupe ou 60 g de sucre glace

Pâte vanille Kipferl
3 cuillères à soupe ou 35 g de sucre
¼ de gousse de vanille
½ tasse et 2 cuillères à thé ou 120 g de beurre non salé,
  tempéré
1 tasse ou 140 g de farine
½ tasse ou 60 g de poudre d’amandes ou de noisettes
1 cuillère à thé d’extrait de vanille

Caramel à la fleur de sel
¾ tasse ou 100 g de sucre
2½ cuillère à thé ou 15 g de sirop de maïs ou de glucose
3 cuillères à soupe et 1 cuillère à thé ou 50 g de crème 35 %
  ou entière, tiède
½ gousse de vanille
¾ de cuillère à thé ou 2 g de fleur de sel
⅓ de tasse et 1½ cuillère à thé ou 80 g de beurre non salé,
  froid

Arachides caramélisées
3½ cuillères à soupe ou 40 g de sucre
4 cuillères à thé ou 20 g d’eau
⅔ de tasse ou 100 g d’arachides grillées et salées

Ganache montée à la vanille
Hydrater la gélatine : si elle est en poudre, verser 3 cuillères à soupe d’eau froide dans un petit bol puis saupoudrer la gélatine, mélanger et laisser gonfler; si elle est en feuille, la déposer dans un bol rempli d’eau froide et la laisser tremper pendant 5 minutes.

Hacher finement le chocolat blanc et le déposer dans un bol.

Dans une petite casserole, chauffer le lait, le sirop de maïs, la gousse de vanille fendue en deux et les grains prélevés. Porter à ébullition et ajouter la gélatine (bien essorer si elle est en feuilles). Retirer la casserole du feu et verser le liquide chaud en trois fois sur le chocolat blanc. Quand le mélange est homogène, ajouter la crème. Couvrir et réfrigérer pendant 8 heures ou toute une nuit.

Succès noisette vanille
Préchauffer le four à 150°C (300°F). Tapisser de papier parchemin une plaque de cuisson.

Dans un bol, fouetter les blancs d’oeufs en neige. Quand les blancs d’oeufs sont bien mousseux, ajouter graduellement le sucre et fouetter jusqu’à ce que le mélange soit bien ferme. Incorporer la poudre de noisettes et la vanille. Mélanger délicatement. Verser la pâte dans une poche à pâtisserie munie d’une douille lisse d’environ 10 mm (⅜ de pouce) de diamètre. Sur la plaque de cuisson préparée, pocher un boudin de pâtes de 22 cm (9 pouces) de longs. Répéter l’opération en collant 2 boudins de pâte. Refaire les mêmes formes avec le surplus de pâte. Enfourner et cuire pendant 1 heure. Laisser totalement refroidir le succès avant des les manipuler.

Pâte vanille Kipferl
Préchauffer le four à 170°C (340°F).

Dans un robot culinaire muni d’une lame en « s », verser le sucre et la gousse de vanille. Mixer pour obtenir un sucre très vanillé. Tamiser le sucre dans un bol. Ajouter le beurre, la farine, la poudre d’amandes et l’extrait de vanille. Mélanger ensemble jusqu’à ce que le tout forme une pâte homogène. Abaisser la pâte sur une épaisseur de 5 mm et former un rectangle d’environ 8 cm par 22 cm (3¼ pouces par 9 pouces). Déposer sur une plaque de cuisson recouverte de papier parchemin. Enfourner et cuire pendant 20 minutes.

Caramel à la fleur de sel
Dans une casserole, verser le sucre et le sirop de maïs. Chauffer à feu moyen-doux jusqu’à ce que le sucre ait une teinte ambré. Ajouter la crème tiède et la gousse de vanille (fendue en deux et les grains grattés). Brasser jusqu’à ce que le caramel soit homogène. Vérifier la température du caramel, il doit être à 106°C (222-223°F). Retirer la casserole du feu et ajouter la fleur de sel, puis le beurre froid. Bien mélanger. Verser le caramel dans un pot et le fermer. Conserver à température ambiante jusqu’à son utilisation.

Arachides caramélisées
Sur une plaque de cuisson, étaler un papier parchemin.

Dans une casserole, verser l’eau et le sucre. Porter à ébullition et cuire jusqu’à ce qu’un thermomètre indique 118°C (244°F). Ajouter les arachides. Mélanger jusqu’à ce que le sucre se cristallise sur les arachides et prenne une couleur dorée. Verser sur la plaque préparée en essayant de séparer le plus possible les arachides sans vous brûler.

Montage
Sur une assiette de présentation, déposer la pâte vanille Kipferl et le couvrir d’une fine couche de caramel, puis déposer un succès à 2 boudins. Garnir le dessus du succès de caramel et garnir d’arachides caramélisées. Déposer un succès à 1 boudin et le couvrir d’un peu de caramel. Garnir d’arachides caramélisées. Placer le tout au congélateur pendant 30 minutes.

Dans un bol, verser la préparation de la ganache. Fouetter doucement jusqu’à ce que le mélange forme une crème chantilly qui se tient bien. Verser le mélange dans une poche à douille munie d’une douille lisse d’environ 10 mm (⅜ de pouce) de diamètre.

Sortir le gâteau du congélateur et le recouvrir de ganache montée en pochant de petites boules sur tous les côtés. Placer l’entremet au réfrigérateur ou au congélateur** s’il doit patienter plus de deux jours. Servir et déguster avec gourmandise.

*Vous pouvez remplacer les gousses de vanilles ou la poudre de vanille par de l’extrait de vanille ou de la pâte de vanille.
**Si l’entremet a été placer au congélateur, il faut le sortir du congélateur et le placer au réfrigérateur au moins 12 heures avant de le servir.

Et vous, avez-vous un dessert pour Pâques en tête?

Retour à la pâte à sucre…

Lundi, j’ai eu un appel de ma belle-mère me demandant si je pouvais réaliser un gâteau avec une décoration pour une connaissance. Quand elle m’a dit que c’était pour jeudi, j’ai un peu hésité : le délai est vraiment court! Pourtant, j’ai accepté. Pour le gâteau, j’ai eu assez vite l’idée de l’assemblage : je ne vais pas essayer une nouvelle recette, j’ai repris des éléments que je connais et qui ne me demandaient pas trop de temps. Ensuite pour la décoration, j’avais un thème. J’ai fait quelques recherche pour trouver des images d’inspiration et j’ai remarqué que c’était plus complexe que je le pensais. Un peu tombé du lit, j’ai réfléchi à ma création et elle a bien avancé. Il me reste que quelques détails à réaliser, mais ce sont également les plus difficiles. J’espère que tout se passera bien et que je finirais pas trop tard. D’un autre côté, je prends un monstre plaisir à faire cette réalisation : j’avais oublié à quel point j’aime créer des éléments en pâte à sucre!

Pour aujourd’hui, voici enfin la dernière recette de mes paniers gourmands et dire que je ne vous ai pas parlé de mes bûches de Noël… Il s’agit de spéculoos épais. J’ai pris cette recette sur le blog d’Isabelle, Pourquoi pas… ??.

Spéculoos épais
Spéculoos épais
Pour 16 biscuits

½ tasse moins 2 cuillères à thé ou 100 g de beurre non salé,
  tempéré
½ tasse ou 100 g de cassonade brune ou de sucre roux*
1 oeuf
2 cuillères à thé d’épices à spéculoos ou à pain d’épices**
1⅔ tasse ou 230 g de farine
1 cuillère à thé de poudre à pâte ou de levure chimique
⅓ de tasse et 1 cuillère à soupe ou 40 g de bâtonnets
  d’amandes
16 amandes entières

Dans un bol, mélanger les épices, la farine et la poudre à pâte.

Dans un autre bol, fouetter le beurre avec la cassonade jusqu’à ce que le mélange palisse. Ajouter l’oeuf, puis la préparation de farine. Incorporer les bâtonnets d’amandes. Verser la pâte dans un bol qui ferme hermétiquement ou l’emballer dans une pellicule plastique. Réfrigérer pendant 24 heures.

Après ce temps de repos, sortir la pâte du réfrigérateur et la laisser tempérer pendant 30 minutes. Abaisser la pâte en un carré de 20 cm (8 pouces) de côté. Remettre la pâte au frais pour qu’elle se raffermissent, soit 30 minutes à 1 heure.

Préchauffer le four à 190°C (375°F).

Renverser la pâte sur une planche à découper (le dessous devient le dessus). Découper la pâte en carrés de 5 cm de côté, soit 16 carrés. Déplacer les biscuits sur une plaque de cuisson recouverte de papier parchemin. Poser une amande sur chacun des biscuits.

Enfourner et cuire pendant 12 minutes ou jusqu’à ce que les bords soient dorés et le centre légèrement mou. Laisser tiédir les biscuits 5 minutes sur la plaque de cuisson avant de les déplacer sur une grille à pâtisserie. Laisser refroidir totalement les biscuits. Conserver dans une boîte qui ferme hermétiquement et déguster avec gourmandise.

*Vous pouvez utiliser de la cassonade blonde, du sucre Muscovado, du sucre Demerara, du sucre de coco, etc.
**Moi, j’ai fait un mélange de cannelle avec du gingembre, de la muscade, un peu de clou de girofle et de cardamome. Vous pouvez ajouter du poivre, de l’anis… et adapter le mélange d’épices à vos goûts.

Bonne journée!