Mot-clé : amandes

Sucre ou édulcorant?

Lorsque j’ai cherché des recettes de biscuits pour diabétique, je suis principalement tombée sur des recettes avec des édulcorants. Les recettes manquaient un peu de variétés et comme la première que j’ai réalisé s’est avérée catastrophique, j’ai lu un peu plus sur le sujet. Bien que l’on retrouve majoritairement des édulcorants dans les recettes destinées aux diabétiques, je me suis vite aperçu dans mes lectures que ce n’est pas l’approche qui était la plus recommandée. Il faut plutôt réduire sa consommation de sucre, mais pas l’éliminer. Dans les recettes classiques, on peut sans trop impacter la texture réduire la quantité de sucre d’un tiers, voir de moitié. Bref, il faut expérimenter.

Aujourd’hui, je vous propose des biscuits sans sucre qui contiennent de la Stévia. Ce qui est intéressant avec cette recette, c’est la texture des biscuits : elle est vraiment sablée et friable. J’ai pris cette recette sur le blog de Gourmandises Assia.

Biscuits sablés à la stévia
Biscuits sablés à la stévia
Pour 20 biscuits

1 jaune d’oeuf
⅔ de tasse et 1 cuillère à soupe ou 100 g de farine
2½ cuillères à soupe ou 17 g de poudre d’amandes
1 à 1½ cuillère à soupe de Stévia
¼ de cuillère à thé de sel
¼ de cuillère à thé de poudre à pâte ou de levure chimique
½ tasse moins 1½ cuillère à soupe ou 90 g de beurre
  non salé, tempéré

Déposer le jaune d’oeuf dans une pellicule plastique et la refermer en balluchon en l’attachant à l’aide d’une corde. Remplir une petite casserole d’eau et porter à frémissement. Quand l’eau frémit, déposer le baluchon de jaune d’oeuf et cuire pendant 8 minutes. Retirer le jaune d’oeuf de la casserole, rincer sous l’eau froide et réfrigérer jusqu’au moment de préparer la recette*.

Râper le jaune d’oeuf et l’écraser finement à l’aide d’une fourchette. Réserver.

Dans un bol, mélanger la farine, la Stévia, le sel et la poudre à pâte. Réserver.

Dans un dernier bol, travailler le beurre pour qu’il soit bien crémeux. Ajouter la poudre d’amandes, puis le jaune d’oeuf. Incorporer graduellement la préparation de farine. Travailler la pâte pour obtenir une texture homogène et malléable. Emballer la pâte dans une pellicule plastique et la réfrigérer pendant au moins 1 heure.

Préchauffer le four à 165°C (330°F).

Sur un plan de travail légèrement enfariné, abaisser la pâte sur une épaisseur de 3 à 4 mm (⅛ de pouce). À l’aide d’un couteau ou d’un emporte-pièce, découper des biscuits de la forme de votre choix. Déposer les biscuits sur une plaque de cuisson recouverte de papier parchemin. Enfourner et cuire pendant 20 minutes.

Laisser refroidir les biscuits et déguster avec gourmandise.

*Vous pouvez faire un oeuf dur et prélever le jaune cuit pour cette recette et utiliser le blanc cuit dans une autre préparation. Comme je n’avais pas d’idée pour utiliser le blanc d’oeuf cuit, j’ai préféré utiliser cette technique.

Et vous, est-ce que vous utilisez des édulcorants?

La pâte qui colle…

Chaque année, je réalise des biscotti : ce sont des biscuits qui se conservent très bien et qu’on peut décliner aisément. Cependant selon les recettes, la pâte n’a pas toujours la même texture avant la cuisson : elle est plus ou moins facile à manipuler. Cette année, j’ai opté pour une recette de Valérie, I love Cakes. Une chance qu’elle indiquait que la pâte était collante, car j’aurais cru qu’il manquait de farine alors que je n’ai jamais eu de mauvaise surprise avec ses recettes. Bref, c’est toujours surprenant de découvrir comment une pâte collante peu devenir aussi craquante après cuisson.

Voici donc la recette de biscotti aux épices, amandes et chocolat blanc.

Biscotti aux épices, amandes et chocolat blanc
Biscotti aux épices, amandes et chocolat blanc
Pour environ 70 biscotti

1 tasse ou 200 g de sucre
¼ de tasse et 1 cuillère à thé ou 60 g de beurre non salé
4 oeufs
3 tasses ou 420 g de farine
1 cuillère à soupe d’épices à pain d’épices*
2 cuillères à thé de poudre à pâte ou de levure chimique
½ cuillère à thé de sel
1 tasse moins 1 cuillère à soupe ou 150 g d’amandes
⅓ de tasse et 1 cuillère à soupe ou 100 g d’amaretto
1 oeuf pour la dorure
Sucre supplémentaire
150 g (5½ onces) de chocolat blanc**

Dans un bol, mélanger la farine, les épices à pain d’épices, la poudre à pâte et le sel. Réserver.

Dans un grand bol, fouetter le beurre avec le sucre pendant 5 minutes. Incorporer un à un les 4 oeufs. Ajouter la préparation de farine en mélangeant brièvement entre chaque ajout. Incorporer l’amaretto, puis les amandes. La pâte sera très collante.

Étaler la pâte entre deux feuilles de papier parchemin sur une épaisseur d’environ 1,5 cm (⅝ de pouce). Placer la pâte au congélateur jusqu’à ce qu’elle soit bien ferme.

Préchauffer le four à 165°C (330°F).

Sortir la pâte du congélateur et la couper en bande d’environ 6 cm (2⅜ pouce) de large. Déposer les bandes de pâte sur une plaque à cuisson recouverte de papier parchemin.

Battre l’oeuf restant et badigeonner le dessus de la pâte. Saupoudrer du sucre.

Enfourner les biscotti et cuire pendant 35 minutes. Sortir du four et laisser tiédir pendant 15 à 20 minutes.

Baisser la température du four à 150°C (300°F).

À l’aide d’un couteau dentelé, couper les biscuits en tranches d’environ 1 cm (⅜ de pouce) d’épaisseur. Déposer les biscottis sur une plaque de cuisson et enfourner pendant 15 minutes. À la sortie du four, les biscotti doivent être dorés sur les bords et encore pâle au centre. Laisser refroidir les biscottis sur une grille à pâtisserie.

Hacher le chocolat blanc et le déposer dans le bol d’un bain-marie. Faire fondre doucement le chocolat au bain-marie. Quand le chocolat est totalement fondu, le retirer du bain-marie. Tremper la moitié ou la base de chaque biscotti dans le chocolat. Laisser le chocolat figer avant de les placer dans une boîte qui ferme hermétiquement pour les conserver. Déguster avec gourmandise.

*Vous pouvez réaliser votre mélange d’épices à pain d’épices en mélangeant selon vos goût de la cannelle, du gingembre, de la muscade, du clou de girofle, de l’anis vert, de l’anis étoilé, de la cardamome, etc.
**Vous pouvez omettre cette étape ou utiliser un glaçage blanc ou clair du commerce qui fige.

Bon mercredi!

Le mois de janvier sera sucré!

C’est un peu inhabituelle, mais comme je cuisine peu de nouvelles recettes salés et que mes paniers gourmands étaient principalement composés d’éléments sucrés, je vais enchaîner les publications sucrées pendant le mois de janvier. Entre temps, j’espère avoir un peu plus d’intérêt pour la cuisine salé…

Aujourd’hui, je vous propose une recette toute simple de biscuits norvégiens : les sirupsnippers. J’étais tombée sur un article qui présentait différentes sortes de biscuits norvégiens et j’ai été surprise de n’en avoir jamais entendu parler auparavant. J’ai trouvé cette recette sur la page Facebook de l’Ambassade de Norvège en France.

Biscuits sirupsnipper
Biscuits sirupsnipper
Pour 45 biscuits

⅓ de tasse et 1 cuillère à soupe ou 100 g de crème
⅓ de tasse et 2 cuillères à thé ou 100 g de mélasse
½ tasse ou 100 g de sucre
5 cuillères à soupe ou 65 g de beurre non salé
2 tasse et 2½ cuillères à soupe ou 300 g de farine
1 cuillère à thé de cannelle moulue
1 cuillère à thé de gingembre moulu
1 cuillère à thé d’anis étoilé moulue*
½ cuillère à thé de poivre moulu
Amandes entières, en quantité suffisante

Dans une casserole, verser la crème et la mélasse. Porter le tout à ébullition. Quand le mélange bout, retirer du feu et ajouter le beurre. Laisser refroidir pendant 15 minutes.

Incorporer la farine, la cannelle, le gingembre, l’anis étoilé et le poivre. Verser la pâte dans une plat, couvrir et réfrigérer au moins pendant 4 heures.

Préchauffer le four à 170°C (340°F).

Sur un plan de travail légèrement enfariné, abaisser la pâte sur une épaisseur d’environ 2 mm (⅟₁₆ à ⅛ de pouce). Couper des carré d’environ 5 cm (2 pouces) de côté. Déposer une amande entière au centre de chaque biscuit.

Déposer les biscuits sur une plaque de cuisson et enfourner. Cuire pendant 5 à 7 minutes. Déplacer les biscuits sur une grille et les laisser totalement refroidir. Déguster avec gourmandise.

*Je n’aime pas beaucoup de le goût de l’anis étoilé. N’hésitez pas à la remplacer par 1 cuillère à thé d’un mélange d’épices à pain d’épices ou à la remplacer par des épices moulues que vous aimez : cannelle, gingembre, cardamome, clou de girofle, etc.

Bon dimanche!

Bientôt les rois…

Demain, c’est déjà la fête des rois. L’an passé, je m’étais activée pour préparer une galette et je ne l’ai jamais publié… Pourtant, ma galette était très jolie, je n’avais pas eu de fuite pendant la cuisson, j’avais préparé une pâte feuilletée maison et j’avais suivi tous les conseils possible pour la réussir. Le problème était que je n’aimais pas le goût, pas plus que les autres membres de ma petite famille. Je crois que nous n’aimons tout simplement pas la frangipane! Bref, il est peu probable que je réessaye la galette dans les prochaines années, par contre, il faudrait peut-être que je me penche sur la réalisation d’une brioche des rois…

Aujourd’hui, je vous propose une recette toute simple de gâteau : un gâteau nantais. Je voulais réaliser cette recette pour mes paniers de 2020, mais j’ai manqué de temps et c’est cette recette qui a écopée. Cette année, je ne souhaitais pas la laisser de côté et de plus, elle ne demande pas beaucoup de temps à préparer. Si vous aimez le rhum, ce gâteau est pour vous. J’ai pris cette recette sur le blog de C’est ma fournée!

Gâteau nantais
Gâteau nantais
Pour 6 à 8 personnes*

Gâteau
½ tasse et 1 cuillère à soupe ou 125 g de beurre demi-sel**,
  tempéré
½ tasse ou 100 g de sucre
5 cuillères à thé ou 20 g de sucre vanillé***
3 oeufs
1 tasse et 2 cuillères à thé ou 125 g de poudre d’amandes
¼ de tasse et 2 cuillères à thé ou 40 g de farine
1 cuillère à soupe ou 15 g de rhum brun

Glaçage
⅓ de tasse et 1 cuillère à soupe ou 50 g de sucre glace
2 cuillères à thé ou 10 g de rhum

Gâteau
Préchauffer le four à 170°C (340°F). Beurrer et enfariner un moule rond d’environ 20 cm (8 pouces) de diamètre.

Dans un bol, fouetter le beurre avec le sucre et le sucre vanillé pendant 5 minutes. Le mélange doit pâlir et devenir crémeux. Incorporer un à un les oeufs en fouettant bien entre chaque ajout. Ajouter le rhum.

Incorporer la poudre d’amandes et puis délicatement la farine. Verser la pâte dans le moule. Enfourner et cuire pendant 45 minutes ou jusqu’à ce que le gâteau soit bien doré et qu’un cure-dent inséré au centre en ressorte propre.

Démouler le gâteau et le poser à l’envers sur une grille pour le laisser totalement refroidir.

Glaçage
Lorsque le gâteau est bien froid, mélanger le sucre glace et le rhum****. Verser le glaçage sur le dessus du gâteau et l’étendre en veillant à ce qu’il ne coule pas sur les côtés. Laisser le glaçage figer.

Déguster avec plaisir au moment voulu. Il est possible de conserver le gâteau pendant 1 mois au réfrigérateur en veillant à bien l’emballer.

*Pour mes paniers gourmands, j’ai préparé des gâteaux individuels assez gros. Avec cette recette, j’ai obtenu 5 gâteaux et le temps de cuisson était d’environ 25 minutes.
**Vous pouvez utiliser du beurre non salé, dans ce cas, n’oubliez pas d’ajouter une pincée de sel.
***Si vous n’avez pas de sucre vanillé, ajoutez du sucre régulier et un peu d’extrait de vanille à la pâte.
****Selon la texture du glaçage, vous pouvez ajouter un peu d’eau pour qu’il soit plus facile à étaler sur le gâteau.

Bonne fête des rois!

Bonne année 2022!

Et voilà une nouvelle année qui commence. Je ne sais pas si vous avez célébré le passage de la nouvelle année ou si vous avez préféré vivre simplement cette journée. Nous nous avons opté pour une soirée simple à regarder une série télé. Par contre à minuit, le voisinage s’est animé : plusieurs ont lancé des feux d’artifice et des pétards. Est-ce que je vous ai déjà dit à quel point je déteste ces fusées quand elles ne sont pas tirées par des professionnels? J’ai toujours peur d’un accident et de voir un incendie se déclarer… Une situation que j’ai déjà vu lors d’un 1er août.

Pour un peu plus de sérénité, je vous propose une recette toute simple de noix assaisonnées. Cette fois, j’ai créé une recette avec un mélange d’herbes où j’ai mis le romarin de mon jardin à contribution.

Noix assaisonnées aux herbes
Noix assaisonnées aux herbes
Pour 2 pots de 500 ml

1 blanc d’oeuf
2 pincées de piment de Cayenne
2 cuillères à thé de sucre
1 cuillère à thé de fleur de sel
½ cuillère à thé de sel
1 cuillère à thé de poudre d’oignon
1 cuillère à thé de paprika
1 cuillère à soupe d’un mélange d’herbes séchées (Italienne,
  de Provence, etc.)
1 cuillère à soupe de romarin frais* haché finement
1 cuillère à thé d’origan séché
1 cuillère à thé de moutarde sèche
1 cuillère à thé de moutarde de Dijon au piment d’Espelette**
1½ tasse ou 300 g d’amandes***
1½ tasse ou 300 g de noix de cajou

Préchauffer le four à 140°C (285°F). Tapisser une plaque de cuisson de papier parchemin.

Dans un bol, fouetter le blanc d’oeuf jusqu’à la formation de piques fermes. Ajouter le piment de Cayenne, le sucre, la fleur de sel, le sel, la poudre d’oignon, le paprika, le mélange d’herbes séchées, le romarin, l’origan, la moutarde en poudre et la moutarde de Dijon. Mélanger pour bien répartir les ingrédients dans le blanc d’oeuf. Ajouter les amandes et les noix de cajou. Mélanger délicatement pour bien enrober toutes les noix du mélange assaisonné.

Verser les noix sur une plaque de cuisson et les étaler sur une seule couche. Enfourner et cuire pendant 40 minutes. À mi-cuisson, remuer les noix. Laisser totalement refroidir. Conserver les noix dans un pot muni d’un couvercle. Déguster avec plaisir.

*Vous pouvez remplacer une partie du romarin frais par du thym frais
**J’ai utilisé une moutarde de Dijon parfumé au piment d’Espelette, n’hésitez pas à prendre la moutarde de Dijon de votre choix.
***J’aime bien le mélange d’amandes et de noix de cajou, mais libre à vous d’utiliser d’autres noix de votre choix. Il faut seulement vous assurez que vous utilisez 3 tasses ou 600 g de noix.

Pour 2022, beaucoup de joies, d’amour et surtout la santé!