Mot-clé : amandes

Surtout de la pâtisserie…

C’est temps-ci, l’envie de cuisiner est de plus en plus présente. Par contre, cela concerne surtout le sucré… En réduisant les portions des recettes et en alternant avec de la boulangerie, j’arrive à avoir une belle variété. Cependant, c’est surtout du côté du salé qu’il faudrait que je me penche : je n’ai pas de recette de planifier et je reviens souvent aux même recettes… quand je ne fais pas simplement griller la viande! Ça n’a pas une très grande importance, mais il faudra bien que je rééquilibre les choses pour pouvoir vous proposer de nouvelles recettes.

Pour aujourd’hui, je vous propose une recette toute simple de macarons traditionnels aux pistaches et aux amandes. J’ai pris cette recette chez Anne-Sophie, Fashion Cooking.

Macarons traditionnels aux pistaches et aux amandes
Macarons traditionnels aux pistaches et aux amandes
Pour 15 biscuits

1 blanc d’oeuf
6 à 7 cuillères à soupe ou 75g à 85 g de sucre
5½ ou 50 g de pistaches non salées, moulues*
⅔ de tasse ou 75 g de poudre d’amandes

Préchauffer le four à 180°C (350°F). Tapisser une plaque de cuisson de papier parchemin.

Dans un bol, fouetter le blanc d’oeuf avec le sucre jusqu’à ce que le mélange blanchisse. Incorporer les pistaches moulues et la poudre d’amandes.

Humidifier légèrement les mains. Prélever environ 1 cuillère à soupe de pâte et façonner un boule. Déposer sur la plaque de cuisson et répéter l’opération avec l’ensemble de la pâte.

Enfourner et cuire pendant 14 minutes. Laisser les biscuits refroidir sur la plaque et déguster avec gourmandise. Conserver les macarons dans une boîte qui ferme hermétiquement.

*Pour réaliser la recette, vous pouvez utiliser que des pistaches et omettre la poudre d’amandes. Dans ce cas, il faut ¾ de tasse et 2 cuillères à soupe ou 125 g de pistaches non salé qu’il faudra réduire en poudre.

Et vous, quels recettes de salés avez-vous essayées dernièrement?

Replonger dans les livres de recettes…

Je cherchais des recettes sur un thème précis et je me suis replongée dans mes livres de cuisine. J’en ai parcouru une bonne partie sans vraiment trouver ce que je voulais. Par contre, au passage, j’ai redécouvert des belles recettes que je me promets à chaque fois que je les vois de les essayer. C’est en feuilletant mes livres de Jean-François Plante que cela a été encore plus frappant. Combien de fois je me suis promis d’essayer tel ou tel dessert de ses livres? Je pense à chaque fois que j’en ouvrais un, mais souvent, je m’attardais à ses recettes salées. Cette fois, j’ai pris le temps de faire un de ses desserts qui s’est révélé des plus gourmands et qui ne comporte pas trop d’étape.

Je vous propose donc une recette de petits gâteaux moelleux aux noisettes, coeur au chocolat noir. Cette recette est issue de son livre Plaisirs coupables.

Petits gâteaux moelleux aux noisettes, coeur au chocolat noir
Petits gâteaux moelleux aux noisettes, coeur au chocolat noir
Pour 4 à 6 petits gâteaux

3 cuillères à soupe d’eau
3 cuillères à soupe ou 38 g de sucre
3 blancs d’oeufs
1 pincée de sel
¼ de cuillère à thé d’extrait de vanille
½ tasse ou 60 g de poudre de noisettes
2 cuillères à soupe ou 15 g de poudre d’amandes
2 cuillères à soupe ou 27 g de beurre
4 à 6 morceaux de chocolat noir*

Préchauffer le four à 140°C (285°F)**. Beurrer les alvéoles d’un moule à muffin et réserver.

Dans une petite casserole, verser le sucre et l’eau. Porter à ébullition et cuire jusqu’à ce qu’un thermomètre indique 120°C (250°F).

En parallèle, dans un grand bol, fouetter les blancs d’oeufs en neige avec la pincée de sel. Quand les blancs d’oeufs forment une neige ferme, ajouter en filet le sirop de sucre chaud toujours en fouettant la préparation. Incorporer la vanille et continuer de fouetter jusqu’à ce que le mélange refroidisse.

Incorporer la poudre de noisettes et la poudre d’amandes. Mélanger délicatement. Réserver.

Dans une petite poêle, faire fondre le beurre et le cuire jusqu’à ce qu’il dégage une odeur de noisettes. Verser le beurre sur la préparation de blancs d’oeuf et mélanger.

Répartir la moitié de la pâte dans les moules à muffins. Déposer un morceau de chocolat et recouvrir avec le restant de pâte. Enfourner et cuire pendant 30 à 35 minutes.

Laisser refroidir avant de démouler. Si les gâteaux ont totalement refroidi, il est possible de les passer au four à 180° (350°F) pendant 8 à 10 minutes pour que le coeur chocolaté soit de nouveau coulant. Servir et déguster avec gourmandise.

*Vous pouvez utiliser un chocolat au lait, un chocolat contenant des noisettes ou des amandes, un chocolat noir à la fleur de sel, etc. Utilisez un chocolat que vous aimez.
**J’ai augmenté la température du four par rapport à la recette du livre : 120°C (250°F) me semblait peu pour obtenir une belle coloration. Je ne sais pas s’il y a une erreur dans la recette d’origine, mais n’hésitez pas à cuire vos gâteaux à 140°C (284°F) ou plus en surveillant la cuisson. C’est vous qui connaissez le mieux votre four.

Pensez à vous replonger dans vos livres de cuisine, il y a toujours de bonnes surprises!

Bleuets du commerce ou sauvages?

Au courant de la semaine passée, j’ai pensé à ma confiture de bleuets (ou de myrtilles) de l’été dernier. J’ai eu envie d’en refaire. Cependant lorsque je prépare quelque chose avec des myrtilles, la majorité du temps ce sont des bleuets cueillis en montagnes par une des tantes de mon chéri. Je me suis posée la questions si j’en achetais de culture… Je n’ai pas hésité longtemps. J’en avais déjà acheté cet été : ils n’étaient pas très bon et ils étaient assez cher. Bref, je me suis dit tant pis. Sauf que quelques jours plus tard, la tante de mon chéri me demande si je veux des myrtilles. Je ne vous dis pas la joie et la bonne surprise!

J’ai donc préparé ma confiture et je me suis gardé une petite quantité de bleuets pour me faire un autre dessert en petite portion : Mini-nous et mon chéri ne raffolent pas des bleuets… J’ai donc préparé des pouding individuel aux bleuets. Pour la recette, j’ai pris celle de Ricardo issue de son magazine volume 17, numéro 7 que j’ai cuit au four plutôt qu’au micro-ondes.

Pouding individuel aux bleuets
Pouding individuel aux bleuets
Pour 2 ou 3 personnes

¼ de tasse ou 35 g de farine
¼ de tasse ou 30 g de poudre d’amandes
8 cuillères à thé ou 33 g de sucre
½ cuillère à thé de poudre à pâte ou de levure chimique
1 pincée de sel
¼ de tasse ou 62 g de lait*
2 cuillères à soupe d’huile végétale
½ cuillère à thé d’extrait de vanille**
½ tasse ou 80 g de bleuets ou de myrtilles

Préchauffer le four à 180°C (350°F).

Dans un bol, mélanger la farine, la poudre d’amandes, le sucre, la poudre à pâte et le sel. Ajouter le lait, l’huile et l’extrait de vanille. Mélanger jusqu’à ce que la pâte soit homogène. Incorporer les bleuets.

Répartir la pâte dans 2 ou 3 ramequins.

Enfourner et cuire pendant 25 minutes ou jusqu’à ce qu’un cure-dent inséré au centre du gâteau en ressorte propre. Laisser tiédir et déguster avec gourmandise.

*Si vous avez un jaune d’oeuf, vous pouvez remplacer une partie du lait par le jaune d’oeuf. L’important, c’est que le mélange corresponde à ¼ de tasse ou 62 g.
**Vous pouvez remplacer l’extrait de vanille par du zeste d’orange ou de citron.

Et vous, est-ce que vous avez la chance d’avoir des bleuets sauvages dans votre cuisine?

Ça passe tellement vite…

Je trouve toujours que la saison des fraises passent vite, mais cette année, c’est pire! L’inconvénient d’avoir les fraises dans le jardin, c’est qu’elles ne peuvent pas attendre et qu’il faut les cuisiner quand elles sont prêtes. J’ai préparé de la confiture, j’ai mixé des litres de frappée, j’ai coupé des fraises pour les déguster simplement et tout ça pendant la folie des dernières semaines d’école. Bref, je n’ai pas essayé beaucoup de nouveau dessert… et les récoltes faiblissent déjà. J’espère avoir le temps d’essayer une autre recette avant de devoir attendre l’an prochain.

Aujourd’hui, je vous propose une recette de pouding aux fraises, à la mangue et aux amandes. J’avoue, j’ai oublié de mettre les amandes, j’y ai pensé quand le pouding était déjà dans le four. Même si c’est bon, les amandes dans la pâte à gâteau doit apporter une mâche des plus intéressantes. J’ai pris cette recette dans le magazine Ricardo volume 19, numéro 5.

Pouding aux fraises, à la mangue et aux amandes
Pouding aux fraises, à la mangue et aux amandes
Pour 8 personnes

Garniture
¼ de tasse ou 62 g d’eau
6 cuillères à soupe ou 75 g de sucre
2 cuillères à thé de fécule de maïs ou de maïzena
2 tasses ou 300 g de fraises*
2 tasses ou 280 g de mangues

Gâteau
6 cuillères à soupe ou 90 g de lait
3 cuillères à soupe ou 41 g de beurre non salé
⅔ de tasse ou 93 g de farine
1 cuillère à thé de poudre à pâte ou de levure chimique
1 pincée de sel
1 oeuf
½ tasse ou 100 g de sucre
½ cuillère à thé d’extrait de vanille
½ tasse ou 55 g d’amandes tranchées

Garniture
Dans un moule haut d’environ 20 cm (8 pouces) de diamètre ou un moule d’une contenance de 2 litres (8 tasses), mélanger l’eau, le sucre et la fécule de maïs. Couper les fraises en deux et la mangue en cubes. Ajouter les fruits dans le bol et bien mélanger.

Gâteau
Préchauffer le four à 180°C (350°F).

Dans une petite casserole, chauffer le lait et le beurre jusqu’il soit fondu. Laisser tiédir.

Dans un bol, mélanger la farine, la poudre à pâte et le sel. Réserver.

Dans un autre bol, fouetter l’oeuf avec le sucre et la vanille jusqu’à ce que le mélange blanchisse et double de volume. Incorporer en alternance la préparation de farine et le mélange de lait. Quand la pâte est homogène, ajouter la moitié des amandes. Verser la pâte sur les fruits. Répartir les amandes restantes sur la pâte.

Enfourner et cuire pendant 55 minutes ou jusqu’à ce qu’un cure-dent inséré au centre du gâteau en ressorte propre. Laisser tiédir. Servir et déguster avec gourmandise.

*Vous pouvez remplacer les fraises par des framboises.

Bonne fin de journée!

Une barquette peut-être?

Mon framboisier me désespère : il pousse dans tout les sens et malgré mon cadrage, il continue à surgir où bon lui semble dans le jardin. La bonne nouvelle, c’est que je pense avoir une petite récolte : j’espère obtenir l’équivalent d’une petite barquette! J’avoue que le framboisier me donne du fil à retordre. Je me dis que si ça continue… je vais peut-être l’arracher. Ce n’est pas ce que je souhaite, mais s’il veut envahir tout le jardin, ce sera la seule solution. C’est un peu dommage, car il fait juste ce qu’il faut d’ombre sur le plant de concombre.

En attendant de voir la récolte, je vous propose une recette de gâteau mousse aux framboises.

Gâteau mousse aux framboises
Gâteau mousse aux framboises
Pour 8 à 10 personnes

Gâteau
¼ de tasse ou 50 g de sucre
¼ de tasse moins 1 cuillère à thé ou 50 g de beurre non salé,
  tempéré
½ cuillère à thé d’extrait de vanille
1 oeuf
¼ de tasse ou 35 g de farine
2 cuillère à soupe ou 15 g de poudre d’amandes
2 pincées de poudre à pâte ou de levure chimique
1 pincée de sel

Mousse aux framboises
4 cuillères à thé de gélatine en poudre
  ou 5 de feuilles de gélatine (10 g)
⅓ de tasse et ½ cuillère à soupe ou 90 g d’eau froide
1¾ tasse ou 440 g de purée de framboises*
¾ de tasse ou 150 g de sucre
1½ tasse ou 375 g de crème à fouetter ou entière

Gâteau
Préchauffer le four à 180°C (350°F). Beurrer et chemiser le fond d’un moule à charnière de 20 cm (8 pouces) de diamètre

Dans un bol, mélanger la farine, la poudre à pâte, la poudre à pâte et le sel.

Dans un autre bol, fouetter le beurre avec le sucre et l’extrait de vanille. Incorporer l’oeuf. Ajouter graduellement la préparation de farine. Quand la pâte est homogène, la verser dans le moule. Enfourner et cuire pendant 10 minutes ou jusqu’à ce qu’une cure-dent inséré au centre du gâteau en ressorte propre. Laisser tiédir 5 minutes et démouler le gâteau. Laisser le gâteau totalement refroidir.

Laver le moule à charnière et tapisser le fond de papier parchemin. Remettre le gâteau tiédi dans le moule. Ajouter une bande de rhodoïd ou une pellicule plastique sur la parois du moule.

Mousse aux framboises
Dans une casserole, verser l’eau et réhydrater la gélatine. Laisser gonfler pendant 5 minutes.

Ajouter ¾ tasse de tasse ou 150 g de purée de framboises et ½ tasse ou 100 g de sucre. Chauffer le mélange jusqu’à ce que la gélatine soit bien dissoute. Retirer du feu et laisser tiédir pendant 30 minutes.

Ajouter le restant de purée de framboises à la préparation contenant la gélatine. Réserver.

Dans un bol, fouetter la crème avec le sucre restant jusqu’à la formation de pics fermes. À l’aide d’une spatule, incorporer délicatement la crème fouettée à la préparation de framboises.

Verser la mousse dans le moule et réfrigérer pendant 8 heure ou jusqu’à ce que la mousse soit bien prise. Déguster à la sortie du réfrigérateur ou laisser tempérer 20 minutes pour avoir une texture plus légère en bouche. Déguster avec gourmandise.

*Pour obtenir 440 g de purée de framboises, réduire en purée environ 500 g de fruits et filtrer le coulis pour retirer les grains.

Et vous, est-ce que vous avez des framboisiers? Comment les entretenez-vous?