Catégorie : Plats végétariens

L’ennui de regarder du contenu d’outremer…

Même si je suis établie depuis plusieurs années en Suisse, je consulte toujours autant de site et de créateurs de contenus québécois. Alors, il y a des moments où j’essayerais avec plaisir des produits ou des services du Québec, mais le problème reste le même : je ne suis pas sur place et il y a un océan entre moi et le Québec. Après, j’ai la chance de pouvoir goûter certaines choses quand je vais chez mes parents, mais pour le moment, le déplacement me semble encore lointain. Bref, je souhaiterai retourner chez Chocolats Favoris, passer chez Tim Horton, goûter du Cookie Bluff, etc. Souvent, il y a beaucoup de chose que je ne fais pas quand je suis sur place, parce que ça n’a aucune importante contrairement au fait de voir ma famille.

Des fois, je me demande si j’habitais toujours au Québec si j’aurais recours au service de Cook it? Comme cette question restera sans réponse, j’ai tout de même essayer une recette sur le site pour me faire une idée. Ne cherchez pas cette recette sur le site, elle n’est plus disponible si vous n’avez pas commandé cette recette et si vous n’avez pas de compte Cook it. Moi, je l’ai vu en furetant avec curiosité et je l’ai imprimé sans attendre. Le résultat : c’est vrai que leurs recettes sont simples et celle-ci était délicieuse malgré mes modifications.

Plaque de gnocchi au pesto de tomates séchées
Plaque de gnocchi au pesto de tomates séchées
Pour 3 personnes

3 portions ou 350 g de gnocchis*
1 tasse ou 140 g de tomates cerises** (facultatif)
2-3 petites boules de mozzarella fraîche ou de bocconcinis
1 branche d’origan (facultatif)
1 oignon jaune ou rouge
1 courgette
1 cuillère à soupe de pesto de tomates séchées
½ cuillère à soupe d’huile d’olive
Sel et poivre

Préchauffer le four à 220°C (425°F).

Trancher finement en demi-rondelle la courgette et l’oignon. Avec les mains, déchirer le fromage.

Dans un bol, mélanger les gnocchis, les tomates, la courgette, l’oignon, le pesto et l’huile. Saler et poivrer. Verser le tout sur une plaque de cuisson recouverte de papier cuisson. Enfourner et cuire pendant 18 à 20 minutes.

Retirer la plaque du four et ajouter les morceaux de fromage. Enfourner de nouveau et cuire pendant 4 à 5 minutes. Répartir l’origan sur les pâtes***, servir et déguster avec plaisir.

*Pour la recette, j’ai utilisé des gnocchis qu’on trouve dans les rayons réfrigérés. Je ne sais pas si la recette peut se réaliser avec les gnocchis vendus sous vide qui se conserve à température ambiante.
**Ne cherchez pas les tomates cerises sur la photo : je suis incapable de manger des tomates si elles ne sont pas réduites en purée. J’imagine très bien l’intérêt de cet ajout, mais la recette est également délicieuse sans.
***Si désiré, vous pouvez ajouter un filet d’huile d’olive au moment de servir.

Et vous, est-ce qu’il y a des produits ou des services que vous voyez dans d’autres pays qui vous font envie?

Un peu du Québec…

Maintenant, il y a un peu plus d’un an que je n’ai pas mis les pieds au Québec. J’avoue que j’ai hâte que la situation s’aplanisse et de pouvoir reprendre un vol pour aller voir ma famille et profiter du Québec. Un de mes plaisirs, c’est d’aller dans les librairies et d’acheter des ouvrages québécois. Il y a le livre de Loounie, le prochain livre de Ricardo, les livres de Geneviève O’Gleman, le dernier de Madame Labriski et bien d’autres que j’aimerais feuilleter.

En attendant, j’ai eu le plaisir de tomber sur un livre de Jean-Philippe Cyr dans une librairie suisse! Â peine feuilleté, il était hors de question que ce livre ne parte pas avec moi. Je vous propose donc une recette issue de son livre Les grands classiques véganes.

Tofu moutarde érable
Tofu moutarde érablee
Pour 2 personnes

Tofu
2 cuillères à soupe de fécule de maïs ou de maïzena
1 cuillères à soupe de levure alimentaire
½ cuillère à thé de sauge moulue*
½ cuillère à thé d’un mélange d’herbes (Provence,
  à l’italienne, etc.)
200 g de tofu ferme
½ cuillère à thé de sel

Sauce
1½ cuillère à soupe d’huile d’olive
1 échalote
1½ cuillère à soupe de cognac
1½ cuillère à soupe de sirop d’érable
1 cuillère à soupe de moutarde à l’ancienne
½ cuillère à soupe de moutarde de Dijon
¼ de tasse ou 62 g de bouillon de légumes
1 cuillère à soupe de levure alimentaire
Sel et poivre

Tofu
Préchauffer le four à 190°C (375°F).

Éponger le tofu pour retirer le plus d’eau possible. Couper en cubes le tofu.

Dans un bol, mélanger la fécule de maïs, la levure alimentaire, la sauce, le mélange d’herbes et le sel. Ajouter les cubes de tofu et bien mélanger. Quand les cubes sont bien enrobés, les déposer sur une plaque de cuisson recouverte de papier parchemin. Enfourner et cuire pendant 20 minutes. À mi-cuisson, retourner les cubes de tofu.

Sauce
Pendant que le tofu cuit au four, préparer la sauce. Hacher finement l’échalote.

Dans une poêle, chauffer l’huile d’olive. Ajouter les échalotes et faire revenir pendant environ 3 minutes. Déglacer avec le cognac et poursuivre la cuisson pendant 2 minutes. Ajouter le sirop d’érable, les moutardes, le bouillon de légumes et la levure alimentaire. Réduire le feu et laisser mijoter pendant 5 minutes. Saler et poivrer au goût.

Ajouter les cubes de tofu dans la sauce et servir sans attendre. Déguster avec plaisir.

*Si vous n’avez pas de sauge, n’hésitez pas à la remplacer par une autre herbe séchée.

Et vous, est-ce que vous habitez loin de votre famille?

Pas trop de recettes

Pour revenir sur mon menu du 1er août, je ne vais pas m’attarder pendant des semaines : plusieurs recettes se trouvent déjà sur mon blog. Â l’apéro, j’ai proposé des feuilletés au saumon fumé un peu comme ici et des feuilletés aux lardons et aux abricots. Pour la seconde recette, j’ai oublié de prendre des photos. De plus, mon improvisation n’était pas abouti : j’ai utilisé de l’abricot frais et en cuisant les abricots ont donné un goût bien acidulé aux bouchées. Bref, une recette à retravailler.

Dans les autres plats de mon menu, vous connaissez mon classique roastbeef froid, les brochettes de poulet au curry que j’ai réalisé avec des hauts-de-cuisse (nommé « steak de poulet » en Suisse) et la focaccia que j’adore. Il me reste donc 4 recettes à vous proposer. Il y a éventuellement une cinquième, mais j’hésite : elle ressemble à un détail près à une recette sur mon blog…

Aujourd’hui, je poursuis cette série avec une salade de spaghettini et courgette. C’est mon chéri qui a eu l’idée de base et le résultat nous a bien plu. Cette salade se mange aussi bien froide que réchauffé le lendemain.

Salade de spaghettini et courgette
Salade de spaghettini et courgette
Pour 4 à 8 personnes

2 portions ou 140 g de spaghettini*
2 ou 3 courgettes selon leur taille
¼ de tasse ou 60 g de pesto
1 citron pour le zeste
Noix de cajou salé au goût**
Sel et poivre

Remplir une casserole d’eau et porter à ébullition. Quand l’eau bout, saler généreusement et ajouter le pâtes. Cuire les pâtes selon les indications du fabrication. Quand les pâtes sont cuites, les égoutter et les rincer sous l’eau froide pour les refroidir. Ajouter le pesto*** et réserver au réfrigérateur.

Laver les courgettes et les couper en julienne. Ajouter les juliennes de courgette aux pâtes.

Zester le citron au-dessus des pâtes et mélanger. Réserver au frais jusqu’au moment de servir.

Au moment de servir, saler et poivrer au goût. Ajouter les noix de cajou salé, mélanger et servir. Déguster avec plaisir.

*Vous pouvez choisir une autre sorte de pâte.
**J’ai bien le goût des noix de cajou, mais des amandes ou des noisettes seraient aussi intéressantes dans cette salade.
***Si vous cuisez vos pâtes quelques jours à l’avance, vous pouvez ajouter un peu d’huile au lieu du pesto et les réserver au réfrigérateur jusqu’au moment d’assembler la salade.

Et vous, est-ce que vous avez déjà mangé de la courgette crue?

Vacances annulées…

Comme les derniers étés, nous étions censé aller en Italie. En début de semaine, la Confédération annonçait que la frontière vers l’Italie serait fermé jusqu’en début juillet. Nos vacances étant en fin juin, nous avons pris la décision d’annuler nos vacances puisque nous devions le faire avant la fin de semaine. Vendredi au milieu de l’après-midi, nous avons eu une confirmation pour l’annulation de l’hôtel… et 2 heures plus tard, les nouvelles nous annonçaient que la frontière vers l’Italie serait ouverte dès le 15 juin. Sur le moment, la colère m’a envahi, mais après tout, nos vacances n’auraient certainement pas été aussi plaisantes que les autres années. Est-ce que la piscine sera accessible? Comment sera géré l’accès au mini-golf? De quoi aura l’air le déjeuner habituellement sous forme de buffet? Et est-ce qu’il sera facile d’avoir des places dans nos restaurants préférés? Bref, autant de questions auxquelles je n’aurais pas de réponses et autant de réponses qui ne viendront pas rendre moins plaisantes mes vacances. Nous parcourons la Suisse à la place. De plus pour Mini-nous et moi, nous verrons si nous pourrons prendre un vol pour le Québec cet été…

Dans les recettes réconfortantes et qui a un petit goût d’ailleurs, je vous propose une soupe de style thaï au curry, poulet et nouille. J’ai pris cette recette sur Tasty où j’ai apporté quelques modifications pour qu’elle plaise à toute la famille.

Soupe thaï au poulet et au curry
Soupe thaï au poulet et au curry
Pour 3 personnes*

1 cuillère à soupe d’huile de coco
2 gousses d’ail
½ cuillère à soupe de gingembre frais haché
½ à 1½ cuillère à soupe de pâte de curry rouge
1 tasse ou 250 g de lait de coco régulier ou allégé**
1½ tasse ou 375 g de bouillon de légumes
½ cuillère à soupe de sirop d’érable
110 g (4 onces) de nouille de riz
150 g de poulet cuit, effiloché***
1 tasse ou 150 g de brocoli coupé en petits fleurons
½ cuillère à soupe de jus de lime
Sel

Porter une casserole d’eau à ébullition. Quand l’eau bout, saler généreusement et ajouter le brocoli. Cuire pendant 4 à 6 minutes****. Égoutter le brocoli et le plonger dans de l’eau froide. Égoutter le brocoli de nouveau et réserver.

Éplucher et hacher finement les gousses d’ail.

Dans une grande casserole, faire fondre l’huile de coco. Quand le corps gras est chaud, ajouter l’ail et le gingembre. Cuire pendant 2 à 3 minutes. Ajouter la pâte de curry et poursuivre la cuisson pendant 2 minutes. Ajouter le lait de coco. Veiller à bien délayer le curry dans le lait de coco avant d’ajouter le bouillon de légumes. Porter à ébullition.

Ajouter le sirop d’érable et les nouilles de riz. Puis, réduire le feu pour que la soupe bouille doucement. Cuire pendant 2 minutes en brassant régulièrement pour éviter que les nouilles collent entre elles.

Ajouter le poulet et le brocoli. Cuire pendant 3 à 5 minutes. Ajouter le jus de lime. Saler au goût et servir. Déguster avec plaisir.

*Vous pouvez doubler la recette.
**Le lait de coco régulier apporte plus de parfum dans la soupe, mais le lait de coco allégé donne une meilleure texture à la soupe. Choisissez la lait que vous préférez.
***Pour une version végétarienne, remplacer le poulet par 100 g de tofu soyeux coupé en cubes.
****Pour que le brocoli garde une texture un peu plus croquante, cuisez-le pendant 4 minutes ou moins. Si vous l’aimez plus tendre, cuisez-le pendant 6 minutes.

Et vous, est-ce que vos vacances sont modifiées?

Les fraises… enfin!

Voilà qui arrive enfin, ma première recette de la saison avec des fraises. La saison de ce merveilleux fruits rouges approche dangereusement de la fin. Et comme chaque année, j’ai l’impression de ne pas l’avoir assez cuisiné. Une chose est certaine, je vais préparer cette tarte et puis, je réfléchis également à réaliser un mini fraisier.

En attendant que je me décide, je vous propose une recette toute simple : des biscuits aux fraises! Cette recette m’agréablement surprise, car les fruits frais dans la pâte à biscuit donne rarement un bon résultat. En prime, ces biscuits se conserve plutôt bien : j’ai pu les garder plus de 3 jours! J’ai pris cette recette sur le blog d’Anne-Sophie, Fashion Cooking.

Biscuits aux fraises fraîches
Biscuits aux fraises fraîches
Pour 15 à 20 biscuits

1 oeuf
2 cuillères à soupe de jus de citron
½ tasse moins 1 cuillère à thé ou 100 g d’huile végétale
½ cuillère à thé d’extrait de vanille
½ tasse et 2 cuillères à thé ou 110 g de sucre
1⅔ tasse moins 1 cuillère à thé ou 225 g de farine
1½ cuillère à thé de poudre à pâte ou de levure chimique
¾ de tasse et 1 cuillère à soupe ou 150 g de fraises
1 pincée de sel

Équeuter les fraises* et les couper en petits morceaux. Déposer les dés de fraises sur une assiette recouverte de papier absorbant. Réserver les fraises au congélateur.

Préchauffer le four à 180°C (350°F).

Dans un bol, mélanger la farine, la poudre à pâte et le sel.

Dans un autre bol, fouetter l’oeuf, le jus de citron, l’huile, l’extrait de vanille et le sucre jusqu’à ce que le mélange mousse légèrement. Incorporer la préparation de farine. Ajouter les fraises et mélanger délicatement pour répartir les fruits dans la pâte.

Façonner les biscuits en prélevant 1½ à 2 cuillères à soupe de pâte et déposer sur une plaque de cuisson recouverte de papier parchemin. Enfourner et cuire pendant 15 à 17 minutes ou jusqu’à ce que le pourtour des biscuits soit doré.

*Avant de faire cette recette, vous pouvez laver ou non les fraises. Si vous lavez les fraises, pensez à bien les sécher avant de poursuivre la recette.

Et vous, quelle recette avec des fraises vous fait le plus envie?