Mot-clé : cardamome

Espèce de courge!

Les courges pointent leur nez dans les épiceries et dans les marchés. Et la première chose qui me vient à l’esprit est : « Déjà? ». Je regarde ces légumes aux formes variées et je me dis que je devrais les ajouter un peu plus souvent dans nos repas. Je vois de belles recettes les employer, mais je crains toujours que ce ne soit pas apprécie à la maison. Il faut sans doute oser, ne pas trop craindre les plaintes et les jérémiades qui peuvent en découler…

Pour introduire la courge discrètement et la faire accepter facilement, il suffit de l’introduire dans des biscuits. Ni vu, ni connu, elle fera plaisir à toutes les papilles! J’ai déniché cette recette sur les Itinéraires gourmands d’une Amoureuse des desserts.

Biscuits choco-citrouille
Biscuits choco-citrouille
Pour 20 biscuits*

½ tasse ou 110 g de beurre non salé, tempéré
6 cuillères à soupe ou 75 g de sucre
6 cuillères à soupe ou 75 g de cassonade ou de sucre roux
1 oeuf
½ tasse ou 125 g de purée de citrouille ou de courge**
1½ tasse ou 210 g de farine
1 cuillère à thé de poudre à pâte ou de levure chimique
1 pincée de sel
½ cuillère à thé d’épices à pain d’épices***
1 tasse ou g de pépites de chocolat

Préchauffer le four à 180°C (350°F).

Dans un bol, mélanger la farine, la poudre à pâte, le sel et les épices. Réserver.

Dans un autre bol, fouetter le beurre avec le sucre, la cassonade et l’oeuf jusqu’à ce que le mélange palisse. Incorporer la purée de citrouille. Ajouter la préparation de farine et les pépites de chocolat.

Prélever environ 1½ cuillère à soupe de pâte à biscuits et déposer sur les plaques de cuisson recouverte de papier parchemin. Répéter l’opération en veillant à bien espacer les biscuits. Enfourner et cuire pendant 10 à 15 minutes ou jusqu’à ce que le pourtour des biscuits soit très légèrement doré. Retirer les biscuits de la plaque de cuisson et laisser refroidir. Déguster avec gourmandise.

*Le nombre de biscuits dépendra de la taille que vous leur donnerez.
**Pour réaliser de la purée de citrouille (ou de courge), il suffit de cuire la citrouille en cubes à la vapeur (idéalement) ou à l’eau jusqu’à ce qu’elle soit tendre. Réduire en purée à l’aide d’un pied-mélanger, d’un robot muni d’une lame en « s » ou d’un presse purée.
***Moi, je fais un mélange de cannelle, muscade, gingembre et cardamome moulus.

Et vous, est-ce que la courge trouve une place dans vos repas?

Et oui, du barbecue!

L’année dernière, nous n’avions pas beaucoup profité de notre barbecue… En fait, nous l’avons utilisé qu’une seule fois. Entre l’achat tardif du barbecue et les risques très élevés d’incendies pendant l’été dernier, il ne faut pas chercher plus loin. Par contre cet été, nous prenons notre revanche et l’employons le plus souvent possible. C’est également l’outil idéal pendant les canicules pour cuisiner! Il y a peut-être aussi la mijoteuse, ce n’est pas l’option vers laquelle je me tourne pour le moment.

Voilà donc une première recette à réaliser sur le barbecue. Il s’agit de côtelettes de porc. J’ai pris cette recette dans le magazine de Ricardo volume 17, numéro 6.

Côtelettes de porc grillés au curcuma et au miel
Côtelettes de porc grillés au curcuma et au miel
Pour 4 personnes

Zeste de une orange
2 cuillères à soupe de jus d’orange
2 cuillères à soupe d’huile d’olive
1 cuillère à soupe de miel
2 cuillères à thé de poivre moulu
2 cuillères à thé de curcuma
1 cuillère à thé de sel
4 côtelettes de porc d’environ 1,5 cm (½ pouce) d’épaisseur
Cardamome moulue (facultatif)
Fleur de sel, au goût

Dans un bol, mélanger le zeste d’orange, le jus d’orange, l’huile d’olive, le miel, le poivre, le curcuma et le sel. Ajouter les côtelettes de porc et bien les enrober de la marinade. Laisser mariner 10 minutes.

Préchauffer le barbecue à puissance moyenne-élevée, soit environ 190-200°C (375-400°F)*. Huiler la grille si possible.

Égoutter la viande et la cuire environ 2 à 3 minute de chaque côté. Retirer les côtelettes du barbecue et laisser reposer 5 minutes avant de servir. Si désiré, saupoudrer de cardamome et de fleur de sel. Déguster avec plaisir.

*Il est possible de cuire les côtelettes de porc dans une poêle, mais privilégiez, si possible, une poêle striée : le miel de la marinade brûle facilement.

Et vous, de quand date l’acquisition de votre barbecue?

La maison en biscuit

C’est l’année dernière que j’ai réalisé pour la première fois une maison en pain d’épices totalement maison. Le plus difficile pour un tel projet est de trouver une recette qui nous inspire confiance. Logiquement, j’aurais dû me tourner vers une recette de Ricardo, mais je ne sais pas pourquoi, j’ai été interpellée par une recette avec du golden syrup. Évidemment, le désagrément de la recette était de mettre la main sur ce produit. Par chance, j’ai trouvé une bouteille en me promenant dans un supermarché que je fréquente peu. Il ne me restait plus qu’à choisir la forme de la maisonnette…

Je vous partage donc cette recette de biscuits pain d’épices au golden syrup. J’ai préparé récemment des biscuits avec cette recette et j’ai découvert à ma grande surprise que Mini-nous aimait le pain d’épices… et aussi découper la pâte avec les emporte-pièces. J’ai pris cette recette sur le blog de Anne-Sophie, Fashion Cooking.

Biscuits pain d'épices au golden syrup
Biscuits pain d’épices au golden syrup
Pour 1 maisonnette ou 50 biscuits*

2⅓ tasses ou 330 g de farine
½ tasse moins 2 cuillères à thé ou 100 g de beurre non salé,
  froid
1 cuillère à soupe de mélange à pain d’épices**
1 cuillère à thé de bicarbonate de soude ou de sodium
⅔ de tasse ou 130 g de cassonade ou de sucre roux
1 oeuf
1 pincée de sel
3½ cuillères à soupe ou 75 g de golden syrup***

Dans le bol d’un robot pâtissier sur socle, verser la moitié de la farine. Ajouter le beurre en coupé en petits morceaux. Mélanger le tout à l’aide de la feuille jusqu’à ce que le mélange soit sablonneux. Incorporer le restant de farine, les épices, le bicarbonate de soude et le sel. Ajouter graduellement, en laissant tourner le robot, la cassonade.

Dans un petit bol, fouetter l’oeuf avec le golden syrup. Verser ce mélange dans la cuve du robot. Laisser malaxer le robot jusqu’à ce que la pâte commence à former une boule. À l’aide des mains, agglomérer la pâte pour former une masse homogène.

Entre deux feuilles de papier parchemin, abaisser la pâte sur une épaisseur d’environ 3 mm (⅛ de pouce). Découper les biscuits à l’aide d’emporte-pièces ou d’un gabarit**** pour réaliser une maisonnette sans retirer la pâte excédentaire. Placer le tout au réfrigérateur pendant au moins 20 minutes.

Préchauffer le four à 180°C (350°F).

Déplacer les biscuits réfrigérer sur une plaque de cuisson recouverte de papier parchemin. Enfourner et cuire pendant 7 à 8 minutes*****. Retravailler les retailles pour réaliser d’autres biscuits en prenant toujours soins de les réfrigérer avant de les cuire. Si désiré, pour obtenir des bords très droits, redonner un coup de couteau aux biscuits 3 à 4 minutes après leur sortie du four. Laisser refroidir sur la plaque de cuisson. À l’aide de glaçage royal, de caramel, de chocolat ou de sucre d’orge, décorer ou assembler la maisonnette de biscuits pain d’épices. Dévorer avec gourmandise.

*Le nombre de biscuits variera en fonction de la taille de vos emporte-pièces.
**Personnellement, je crée mon propre mélange avec de la cannelle, du gingembre moulu, de la muscade, de la cardamome et des clous de girofle. Vous pouvez également ajouter du poivre (noir ou autre), de l’anis vert, de l’anis étoilé, du macis ou encore du piment de la Jamaïque.
***Le goût ne sera pas le même, mais il est possible de remplacer le golden syrup par du miel ou de la mélasse.
****Pour une maison en pain d’épices, vous pouvez créer votre propre gabarit ou utilisez celui-ci ou celui-là.
*****Si vous aimez les biscuits d’épices un peu plus croustillants, cuisez la pâte un peu plus longtemps : soit de 12 à 14 minutes.

Et vous, avez-vous réalisé une maison en pain d’épices?

Encore dans les pommes

Actuellement, je suis un peu « mono-thématique » et je vous reviens avec une autre recette de pommes. Il faut dire que j’ai encore une belle quantité de pommes qui attendent d’être cuisinées et avec la recette d’aujourd’hui, il est possible d’en écouler plusieurs sans avoir besoin de beaucoup d’ingrédients.

La recette que je vous propose m’a été apprise lors d’un cours avec le chef pâtissier Philippe Blondiaux.

Lasagnes de pommes au caramel d'épices
Lasagnes de pommes au caramel d’épices
Pour 8 personnes

5 à 8 pommes Gala ou Cortland
1¼ tasses ou 250 g de sucre
1 bâton de cannelle ou de casse
½ gousse de vanille
1 anis étoilé* (facultatif)
1 cardamome verte
5½ cuillères à soupe ou 75 g de beurre salé**

Verser le sucre dans une casserole à fond épais. Cuire le sucre jusqu’il soit d’une belle couleur caramel. Ajouter la cannelle, l’anis étoilé, la cardamome, les graines de vanille et la gousse. Incorporer le beurre. Il est possible que le beurre se sépare du caramel, ce n’est pas grave. Verser, au travers d’un tamis, le caramel sur une plaque de cuisson recouverte de papier parchemin. Laisser totalement refroidir.

Quand le caramel est bien froid, essuyer l’excédent de beurre et le concasser grossièrement. Déposer les morceaux de caramel dans le bol d’un robot muni d’une lame en « s » et mixer pour obtenir une poudre de caramel.

Éplucher, épépiner et couper*** en fines tranches les pommes.

Préchauffer le four à 160°C (320°F).

Tapisser un moule rectangulaire ou un plat à gratin de papier parchemin et beurrer toutes les côtés. Couvrir le fond du moule d’une couche de pommes en les faisant légèrement se chevaucher. Saupoudrer assez généreusement de poudre de caramel et répéter l’opération au minimum 6 fois. Terminer par une couche de pommes.

Enfourner et cuire 1 heure ou jusqu’à ce que la pointe d’un couteau glisse facilement dans la lasagne. Réfrigérer jusqu’à refroidissement complet. Découper en carré et servir ou faire tiédir au four avant de servir. Déguster avec gourmandise.

*Vous pouvez remplacer l’anis étoilé par un morceau d’écorce d’orange ou de citron.
**Il est possible de réaliser la recette avec de la margarine végétalienne ou sans lactose. Le goût sera différent.
***Avec une mandoline, le travail sera plus facilement réalisé et plus régulier.

Et vous, que cuisinez-vous pour écouler une grande quantité de pommes?

Un air de vacances

Aujourd’hui, en parlant avec différentes personnes, le sujet des vacances est venu naturellement au milieu des discussions. C’est drôle comment deux conversations évoluent et finissent par évoquer le même sujet. Je dois bien reconnaître que jusqu’à maintenant, je n’y avais pas trop songé. Nous n’avons pas vraiment de projet puisque nous décalons nos vacances et évitons la saison estivale. Pourtant en y pensant un peu, j’aurais bien envie de faire un petit saut en Italie : ce n’est pas trop loin et la dernière fois (et seule fois) où j’y ai mis les pieds, je n’ai pas mangé de pizza… Et oui, je le regrette, mais pour ma défense, nous étions dans un coin peu touristique et le restaurant où nous nous sommes arrêtés n’en proposait point. D’un autre côté, une belle balade dans une jolie ville suisse peut aussi être intéressante. Il y a bien longtemps que je n’ai pas mis les pieds à Berne et pourquoi pas aller à Bâle que je ne connais point?

Dans un tout autre ordre d’idée, je vous propose une recette de gâteau au praliné et aux épices. Ce dernier n’est peut-être pas la première idée qui vous vient en tête pour l’été, mais il pourrait bien se glisser dans la voiture pour servir de collation pendant un long trajet… Cependant, je ne me souviens plus si ce gâteau faisait peu ou beaucoup de miettes? Cette recette a été proposée à l’émission Les desserts de Patrice. J’ai rebaptisé ce gâteau, car je trouve que le goût des épices ressort bien.

Gâteau au praliné et aux épices
Gâteau au praliné et aux épices
Pour 16 personnes

½ tasse ou 110 g de beurre non salé
3 oeufs
1¼ tasse ou 250 g de cassonade ou de sucre roux
⅓ de tasse ou 125 g de praliné*
⅔ de tasse ou 167 g de lait
½ tasse ou 65 g de farine
½ tasse ou 65 g de farine de blé entier**
½ cuillère à thé de cannelle moulue
½ cuillère à thé de gingembre moulu
½ cuillère à thé de cardamome moulue
½ cuillère à thé d’anis étoilé moulue***
2 cuillères à thé de poudre à pâte ou de levure chimique
½ cuillère à thé de sel

Préchauffer le four à 180°C (350°F). Beurrer deux moules rectangulaires d’environ 20 cm par 10 cm (8 pouces par 4 pouces). Découper deux rectangles de papier parchemin pour couvrir le fond des moules. Enfariner les côtés des moules.

Déposer le beurre dans un chaudron et faire chauffer à feu moyen. Laisser le beurre cuire jusqu’à ce qu’il commence à changer de couleur. Retirer le beurre du feu et le verser dans un bol pour arrêter sa cuisson.

Dans un bol, casser les oeufs et ajouter la cassonade (ou le sucre roux). Fouetter jusqu’à ce que le mélange deviennent mousseux et léger.

Ajouter le praliné au beurre fondu et bien mélanger. Puis, incorporer le mélange de beurre et de praliné à la préparation d’oeufs. Ajouter le lait.

Tamiser les farines avec la cannelle, le gingembre, la cardamome, l’anis étoilé, la poudre à pâte et le sel. Incorporer délicatement le mélange de farines épicées au mélange plus liquide. Verser la pâte dans les moules et enfourner. Cuire pendant 15 minutes. Baisser la température du four à 150°C (300°F) et poursuivre la cuisson 15 minutes ou jusqu’à ce qu’un cure-dent inséré au centre du gâteau ressorte propre.

Laisser les gâteaux tempérer pendant 15 minutes avant de les démouler. Déguster avec gourmandise.

*Le praliné est une pâte obtenue en broyant des amandes ou des noisettes (ou un mélange des deux) enrobées de sucre caramélisé comme ici. Il est possible de remplacer le praliné par une pâte à tartiner aux noisettes.
**Si vous trouvez de la farine de blé entier pour la pâtisserie, la texture du gâteau sera plus légère. Moi, j’ai utilisé de la farine de blé entier traditionnelle.
***Vous pouvez remplacer ou omettre les épices suggérées.

Et vous, quels sont vos projets pour les vacances d’été?