Mot-clé : fleur de sel

Bonne année 2022!

Et voilà une nouvelle année qui commence. Je ne sais pas si vous avez célébré le passage de la nouvelle année ou si vous avez préféré vivre simplement cette journée. Nous nous avons opté pour une soirée simple à regarder une série télé. Par contre à minuit, le voisinage s’est animé : plusieurs ont lancé des feux d’artifice et des pétards. Est-ce que je vous ai déjà dit à quel point je déteste ces fusées quand elles ne sont pas tirées par des professionnels? J’ai toujours peur d’un accident et de voir un incendie se déclarer… Une situation que j’ai déjà vu lors d’un 1er août.

Pour un peu plus de sérénité, je vous propose une recette toute simple de noix assaisonnées. Cette fois, j’ai créé une recette avec un mélange d’herbes où j’ai mis le romarin de mon jardin à contribution.

Noix assaisonnées aux herbes
Noix assaisonnées aux herbes
Pour 2 pots de 500 ml

1 blanc d’oeuf
2 pincées de piment de Cayenne
2 cuillères à thé de sucre
1 cuillère à thé de fleur de sel
½ cuillère à thé de sel
1 cuillère à thé de poudre d’oignon
1 cuillère à thé de paprika
1 cuillère à soupe d’un mélange d’herbes séchées (Italienne,
  de Provence, etc.)
1 cuillère à soupe de romarin frais* haché finement
1 cuillère à thé d’origan séché
1 cuillère à thé de moutarde sèche
1 cuillère à thé de moutarde de Dijon au piment d’Espelette**
1½ tasse ou 300 g d’amandes***
1½ tasse ou 300 g de noix de cajou

Préchauffer le four à 140°C (285°F). Tapisser une plaque de cuisson de papier parchemin.

Dans un bol, fouetter le blanc d’oeuf jusqu’à la formation de piques fermes. Ajouter le piment de Cayenne, le sucre, la fleur de sel, le sel, la poudre d’oignon, le paprika, le mélange d’herbes séchées, le romarin, l’origan, la moutarde en poudre et la moutarde de Dijon. Mélanger pour bien répartir les ingrédients dans le blanc d’oeuf. Ajouter les amandes et les noix de cajou. Mélanger délicatement pour bien enrober toutes les noix du mélange assaisonné.

Verser les noix sur une plaque de cuisson et les étaler sur une seule couche. Enfourner et cuire pendant 40 minutes. À mi-cuisson, remuer les noix. Laisser totalement refroidir. Conserver les noix dans un pot muni d’un couvercle. Déguster avec plaisir.

*Vous pouvez remplacer une partie du romarin frais par du thym frais
**J’ai utilisé une moutarde de Dijon parfumé au piment d’Espelette, n’hésitez pas à prendre la moutarde de Dijon de votre choix.
***J’aime bien le mélange d’amandes et de noix de cajou, mais libre à vous d’utiliser d’autres noix de votre choix. Il faut seulement vous assurez que vous utilisez 3 tasses ou 600 g de noix.

Pour 2022, beaucoup de joies, d’amour et surtout la santé!

Il pleut des biscuits…

Je commence à réfléchir à mes paniers gourmands. Curieusement, je ne cherche pas vraiment de recettes : elles viennent plutôt à moi! Depuis quelques semaines, je relève les recettes que je vois dans les différents médias. J’avais besoin d’une recette de biscuits pour une amie intolérante au lactose et dans la journée, je tombe sur des recettes de biscuits végétaliens dans mon fil Instagram! Je commence à avoir une jolie sélection. Il faudra seulement que je fasse quelques recherches pour trouver des recettes plus ciblées pour les diabétiques… mais qui sait, peut-être que je trouverai des recettes par hasard sans chercher!

Pour aujourd’hui, je vous propose une recette de biscuits au chocolat blanc et noix de macadamia. Je me suis basée sur une recette façon Félix et Norton que j’ai vu sur le blog d’Isabelle, Les gourmandises d’Isa.

Biscuits au chocolat blanc et noix de macadamia
Biscuits au chocolat blanc et noix de macadamia
Pour 18 biscuits

½ tasse ou 110 g de beurre non salé, tempéré
½ tasse ou 100 g de cassonade ou de sucre roux
¼ de tasse ou 50 g de sucre
1 oeuf
½ cuillère à thé d’extrait de vanille
1¼ tasse ou 175 g de farine
¼ de cuillère à thé de sel
2 pincées de fleur de sel
½ cuillère à thé de poudre à pâte ou de levure chimique
½ cuillère à thé de bicarbonate de soude ou de sodium
¾ de tasse ou 135 g de pépites de chocolat blanc
¾ de tasse ou 110 g de noix de macadamia

Hacher grossièrement les noix de macadamia grossièrement. Réserver.

Dans un bol, mélanger la farine, le sel, la fleur de sel, la poudre à pâte et le bicarbonate de soude. Réserver.

Dans un autre bol, fouetter le beurre avec la cassonade et le sucre. Ajouter l’oeuf et l’extrait de vanille. Incorporer graduellement la préparation de farine. Ajouter les pépites de chocolat blanc et les noix de macadamia. Quand la pâte est bien mélanger, couvrir et réfrigérer pendant au moins 1 heure.

Préchauffer le four à 180°C (350°F).

Tapisser une plaque de cuisson de papier parchemin.

Prélever environ 2 cuillères à soupe de pâte et façonner en boule, puis déposer sur la plaque de cuisson préparée. Répéter l’opération jusqu’à épuisement de la pâte en espaçant les biscuits d’environ 5 cm (2 pouces).

Enfourner et cuire pendant 11 minutes ou jusqu’à ce que les bords des biscuits soient dorés et le centre encore légèrement mou. Après la cuisson, laisser les biscuits tiédir 5 minutes sur la plaque de cuisson avant de les déplacer, si possible, sur une grille à pâtisserie. Déguster avec gourmandise.

Et vous, est-ce que vous voyez beaucoup de recettes de biscuits dans vos différents médias?

Repas du 1er août le 31 juillet…

Cette année, j’ai préféré organiser mon buffet du 1er août le 31 juillet pour deux raisons. La première étant que la commune qui tire les feux d’artifices que nous pouvons apercevoir de notre maison le fait le 31 juillet (mais il n’y en a pas eu cette année). La deuxième, c’est que le 1er août tombait un dimanche : en accueillant les gens samedi, ils pouvaient profiter du 1er août pour se reposer. Bref, mon traditionnel buffet du 1er août a eu lieu hier avec au menu : des gâteaux du Vully, des verrines de crevettes, mon traditionnel roastbeef froid, un filet porc à la mexicaine, des brochettes de poulet à la sauce hoisin (que je pensais déjà avoir publié et dont je n’ai pas pris de photo), une terrine végétarienne, une salade de riz (du riz, de l’ananas et du maïs simplement mélangés), une salade verte, une salade de pâtes, des crudités, du melon charentais, du pain, des bricks de légumes, des antipasti, des champignons marinés et un entremet.

Pour la première recette, je vous propose des verrines aux crevettes, mangue et avocat. Je voulais proposer des crevettes, cependant, j’ai hésité assez longtemps entre les crevettes nordiques et les crevettes crues plus grosses. Finalement, j’ai opté pour les crevettes nordiques et j’ai improvisé une petite verrine pleine de fraîcheur.

Verrines de crevettes, mangue et avocat
Verrines de crevettes, mangue et avocat
Pour 8 à 10 verrines

350 g de crevettes nordiques décortiquées
  et cuites
1 mangue
1 avocat
1 lime
1 cuillère à soupe d’huile végétale
4 à 6 gouttes de tabasco
Fleur de sel (facultatif)*

Éplucher la mangue et la découper en petits dés. Déposer la mangue dans un bol et ajouter les crevettes, l’huile végétale et le tabasco. Zester la lime et ajouter au mélange de crevette. Réserver au frais.

Presser la lime et verser le jus obtenu dans un petit bol.

Couper l’avocat en deux, retirer le noyau, puis retirer la chair de la pelure à l’aide d’une cuillère. Détailler les avocats en petits cubes et les déposer dans le bol contenant le jus de lime. Mélanger pour bien enrober les dés d’avocat de jus de lime. Ajouter le tout au mélange de crevette et mélanger de nouveau. Répartir dans les verrines. Saupoudrer de fleur de sel. Servir et déguster avec plaisir.

Vous pouvez ajouter du poivre ou des herbes fraîches de votre choix : ciboulette, basilic, estragon, etc.

Bon 1er août!

En attendant la version 48 heures…

Il y a déjà plusieurs mois, j’ai vu une recette de biscuits aux pépites de chocolat qui serait dans les meilleures. La particularité de cette recette serait le temps de repos de la pâte et l’utilisation de beurre noisette. Bref, cette recette n’a pourtant pas un grand niveau de difficulté, mais elle patience.

En attendant que je teste ces biscuits, je vous propose une autre recette de biscuits aux pépites de chocolat. La particularité de ces biscuits est l’utilisation de 3 sucres différents dans la pâte. J’ai trouvé cette recette sur le Qblog.

Biscuits aux pépites de chocolat et aux 3 sucres
Biscuits aux pépites de chocolat et aux 3 sucres
Pour 24 biscuits

1⅓ tasse ou 190 g de farine
1 cuillère à thé de poudre à pâte ou de levure chimique
½ cuillère à thé de sel
¼ de cuillère à thé de bicarbonate de soude
½ tasse ou 110 g de beurre non salé, tempéré
¾ de tasse ou 150 g de cassonade ou de sucre roux
½ tasse moins 2 cuillères à thé ou 90 g de sucre
3 cuillères à soupe ou 30 g de sucre glace
2 jaunes d’oeufs
1 oeuf
1 gousse de vanille ou 1 cuillère à thé d’extrait de vanille
200 g (7 onces) de chocolat noir
Fleur de sel

Dans un bol, mélanger la farine, la poudre à pâte, le sel et le bicarbonate de soude.

Hacher le chocolat.

Dans un autre bol, fouetter le beurre, le cassonade, le sucre et le sucre glace pendant 3 à 4 minutes. Incorporer les jaunes d’oeufs, l’oeuf et les grains de la gousse de vanille. Ajouter la préparation de farine en mélangeant délicatement. Incorporer le chocolat haché. Couvrir et réfrigérer pendant 1 heure à 36 heures.

Préchauffer le four à 180°C (350°F).

Prélever environ 1½ cuillère à soupe de pâte et la déposer sur une plaque de cuisson recouverte de papier parchemin. Répéter l’opération avec l’ensemble de la pâte et éventuellement, utiliser une deuxième plaques. Saupoudrer les biscuits avec de la fleur de sel. Enfourner et cuire pendant 10 à 12 minutes. Laisser tiédir et déguster avec gourmandise.

Et vous, est-ce que vous testez toujours des recettes de biscuits au chocolat ou vous gardez toujours la même recette?

Je parle allemand?

Mes notions d’allemand sont assez rudimentaires : je connais quelques mots et j’arrive à reconnaître le nom de plusieurs ingrédients. Je ne vais pas vous mentir, ça ne va pas beaucoup plus loin. Par contre, Google croit que je parle allemand. J’utilise l’application Google de mon natel (smartphone ou cellulaire) dans un seul contexte : lorsque j’ai besoin de faire une conversion! Comme d’habitude, j’ai posé ma question à Google et lui a compris : « Warst du schon dran alles ». Je crois que le bon orthographe est « Warst du schon drin alles », mais je ne garantis rien. Curieuse, j’ai regardé la traduction pour découvrir que ça signifiait : « Était-ce votre tour? ». Je ne sais pas si je vais m’en rappeler, mais qui sait si ça ne me servira pas un jour.

En attendant, je vous propose une recette de tarte grenobloise au chocolat. J’ai pris cette recette dans le livre Le Larousse du chocolat de Pierre Hermé… un ouvrage que je n’avais pas consulté depuis plusieurs années.

Tarte grenobloise au chocolat
Tarte grenobloise au chocolat
Pour 8 personnes

1 pâte à tarte sablée ou brisée de votre choix
⅔ de tasse ou 150 g de beurre non salé, tempéré
180 g (6 onces) de chocolat au lait*
½ tasse moins 1 cuillère à soupe ou 110 g de lait
1 tasse ou 250 g de crème à 35 % ou de crème entière
¾ de tasse ou 150 g de sucre
1¾ tasse ou 200 g de noix de Grenoble
2 pincées de fleur de sel

Préchauffer le four à 180°C (350°F).

Sur une surface légèrement enfarinée, abaisser la pâte à une épaisseur de 3 mm (⅛ de pouce). Déposer la pâte dans un moule à tarte d’environ 23 cm (9 pouces) de diamètre. À l’aide d’une fourchette, piquer la surface de la pâte. Recouvrir la pâte d’un papier parchemin et déposer des haricots ou des pois secs. Enfourner dans le bas du four et cuire pendant 15 minutes. Retirer les feuilles de papier parchemins et les haricots secs. Poursuivre la cuisson pendant 10 minutes ou jusqu’à ce que la pâte soit légèrement dorée. Laisser la pâte refroidir.

Dans un bol, travailler le beurre à l’aide d’une spatule jusqu’à ce qu’il soit crémeux et bien souple.

Hacher finement le chocolat et le déposer dans un autre bol. Verser le lait dans une casserole et le porter à ébullition. Dès les premiers bouillonnements, retirer la casserole du feu et verser le lait sur le chocolat haché. Laisser reposer 1 minute, puis bien mélanger. Laisser tiédir le mélange jusqu’à 60°C (140°F). Incorporer graduellement le beurre en mélangeant doucement entre chaque ajout. Verser la ganache dans la pâte à tarte et laisser prendre pendant au moins 1 heure au réfrigérateur.

Hacher grossièrement les noix de Grenoble. Réserver.

Verser la crème dans une casserole et porter à ébullition. Quand la crème bout, la retirer du feu et réserver au chaud.

Saupoudrer le sucre dans le fond d’une casserole. Chauffer à feu-moyen doux jusqu’à ce que le sucre commence à fondre et à se colorer. Poursuivre la cuisson du sucre jusqu’à ce qu’il ait une couleur ambré. Verser la crème chaude en brassant le caramel. Laisser bouillir pendant 2 minutes. Retirer du feu et ajouter les noix de Grenoble ainsi que la fleur de sel. Laisser tiédir.

Sortir la tarte du réfrigérateur et étaler les noix au caramel sur la ganache. Lisser la surface. Conserver au réfrigérateur et sortir la tarte au moins 1 heure avant de la servir. Déguster avec gourmandise.

*Vous pouvez remplacer le chocolat au lait par 160 g (5,5 onces) de chocolat noir à 70 % de cacao.

Est-ce que vous avez une idée de la phrase originale que j’ai dit à Google?