Mot-clé : ras el hanout

Il y a toujours le four…

Pour une fête, je devais préparer un repas pour une dizaine de personnes avec l’une des membres de ma belle-famille. Nous nous sommes organisées pour pouvoir profiter de la soirée et éviter de passer des heures en cuisine. Comme plat principal, nous avons opté pour un ragoût. Cela nous permettait de préparer le ragoût et de le laisser mijoter sans avoir à s’en occuper. Bref, un repas facile à servir bien chaud.

Cependant, quand on atterrit dans une nouvelle cuisine, il y a des inconvénients : on se cherche et certains instruments de cuisine nous sont inconnus. L’élément qui nous a causé le plus de problème : la plaque de cuisson (ou les ronds de poêle)! Nous venions de terminer la préparation du ragoût et il ne restait plus qu’à le laisser mijoter. Quelques minutes plus tard, je viens observer la cuisson pour être certaine que le feu n’est pas trop bas ne connaissant pas la plaque de cuisson. Je regarde, il n’y a aucune bulle, j’essaie de monter la température et il ne se passe rien… On n’allume un autre rond, toujours rien. Un peu embêté et gêné d’avoir « peut-être » brisé la plaque de cuisson, nous devons quand même faire cuire un ragoût. La solution, allumer le four et enfourner le ragoût.

Le repas fut bien apprécié et nous avons appris que les plaques de cuisson n’étaient pas brisées (que de soulagement), mais par une extraordinaire maladresse, nous avions réussi à enclencher le mode « démonstration », celui utilisé par les vendeurs! Bref, ne mettez pas votre cuisine ou vos plaques de cuisson entre les mains de n’importe qui, on ne sait jamais.

Pour clore cette histoire, je vous propose une recette de ragoût. J’ai utilisé de la viande de porc et je l’ai travaillé comme un ragoût de boeuf. Je ne sais pas si c’est la viande de porc ou la longue cuisson, mais la viande était très tendre. Une recette à essayer si vous aimez les plats mijotés.

Ragoût de porc au vin rouge
Ragoût de porc au vin rouge
Pour 4 personnes

400 g de cubes de porc à ragoût*
2 carottes
2 échalotes
½ racine de persil (facultatif)
1 tasse ou 250 g de vin rouge
2 tasses ou 500 g de bouillon de boeuf
3 cuillères à soupe de farine
½ cuillère à thé de ras el hanout**
¼ de cuillère à thé de poudre de chili
½ cuillère à thé de romarin séché
2 cuillères à soupe d’huile végétale
Sel et poivre

Éplucher et couper les carottes en rondelles. Réserver.

Dans un bol, mélanger la farine, le ras el hanout et la poudre de chili. Enrober les cubes de porc de ce mélange de farine et réserver.

Dans un chaudron, verser l’huile et faire chauffer. Saisir la viande, en plusieurs fois, sur toutes les faces. Retirer la viande du chaudron et réserver. Faire revenir les échalotes (épluchées, mais entières) pour les colorer un peu. Ajouter les carottes et remettre la viande dans le chaudron.

Déglacer avec le vin et verser ensuite le bouillon de boeuf. Ajouter le romarin et porter à ébullition. Quand le liquide bout***, couvrir et baisser le feu. Laisser mijoter pendant 2 à 3 heures****. Saler et poivrer au besoin. Servir sur un lit de pâte et déguster.

*J’ai utilisé du porc, mais ça pourrait être du boeuf, du veau ou de l’agneau. À vous de voir.
**Le ras el hanout est un mélange d’épices originaire du Maroc. Vous pouvez le remplacer par un mélange de même proportion de cannelle, de gingembre, de coriandre, de cardamome, de muscade, de poivre noir et de curcuma ou tout simplement n’utiliser que du paprika. D’autre part, vous pouvez augmenter la quantité de ras el hanout, si désiré.
***Si vous voulez poursuivre la cuisson d’un ragoût au four, il faut le préchauffer à 150°C (300°F) et enfourner le ragoût dès que le liquide bout sans le couvrir. Vérifier que le ragoût mijote et ajuster la température du four au besoin.
****Vous pouvez faire cuire votre ragoût en 1 heure, mais je trouve qu’un ragoût est meilleur quand il a cuit plusieurs heures.

Et vous, avez-vous déjà fait cuire un ragoût au four?

Période de réflexion…

La Québécoise que je suis n’a pas connu beaucoup d’été aussi chaud où le mercure du thermomètre dépasse chaque jour les 30°C. Pour une fois qu’il fait chaud, on ne va pas se plaindre… Cependant, côté cuisine, c’est moins rigolo. L’apppétit diminue et il faut des repas de circonstance (à cuisson rapide ou au barbecue) ou des plats froids. J’aimerais bien me tourner vers les repas froids et fraîchissant, mais omis les sandwichs, le roastbeef et le jambon-melon (cantaloup)… je n’ai pas grand chose dans ma boîte à recettes. Bref, cette semaine, il faudra que je me creuse les méninges.

Pour l’instant, je vous propose une recette de brochette de poulet. C’est toujours agréable en été, surtout si vous avez la chance d’avoir un barbecue. J’ai trouvé cette recette sur le site de Chocolat à tous les étages. Et oui, il y a même du salé chez Madame Chocolatatout.

Vous imaginez si c'était cuit au barbecue?
Brochettes de poulet parfumées au miel et aux épices
Pour 3 personnes

300 g de poitrines de poulet désossées sans la peau
½ cuillère à thé de poudre d’ail
1½ cuillère à thé de ras el hanout
1½ cuillère à thé de cumin en poudre
1 cuillère à thé de mélange 4 épices* (ou garam masala)
3 cuillères à soupe de miel
1 cuillère à soupe d’huile d’olive
Sel et poivre

Dans un bol, mélanger la poudre d’ail, le ras el hanout, le cumin en poudre, les 4 épices (ou garam masala), le miel et l’huile d’olive. Réserver.

Découper le poulet en cubes et les ajouter à la marinade. Couvrir d’une pellicule plastique et réfrigérer pendant 4 à 12 heures.

Préchauffer le four à 180°C (350°F).

Rincer sous l’eau froide les piques à brochette en bois pour éviter qu’ils brûlent durant la cuisson. Enfiler les morceaux de poulet marinés sur les piques à brochette. Déposer les brochettes sur une plaque de cuisson légèrement huilée et enfourner pendant 25 à 30 minutes. À mi-cuisson, badigeonner** les brochettes avec le restant de marinade.

*Le mélange de 4 épices est composé de poivre, de muscade, de clou de girofle et de cannelle. Il peut également contenir du gingembre ou même du piment. En connaissant les épices de ce mélange, vous pouvez composer votre propre version. Personnellement, j’ai utilisé le mélange d’épices pour le pain d’épices.
**J’ai oublié de badigeonner mes brochettes. Elles étaient bonnes, mais le goût était léger. Bref, je vous conseille vivement de badigeonner vos brochettes pendant la cuisson.

En ce moment, vous êtes plus plats froids ou cuit sur le barbecue?

Quand ragoût et vite peuvent s’entendre

Il y a des jours où l’on planifie mal les repas. Pour le souper, j’avais de la viande à ragoût et j’avais passé la journée à l’extérieur… à quelques heures de train de la maison pour être plus précise. De retour à la maison, je voulais vite mettre à cuire le repas pour ne pas manger trop tard.

Dans le train, j’avais déjà réfléchi à mon « affaire ». Le porc se marie très bien avec les pommes. Je ne sais pas pourquoi, mais j’aime bien le porc pour faire des plats mijotés
« sucrés »… style tajine (oui, je sais c’est une aberration, une ineptie de mettre « porc » et «tajine» dans la même phrase). Alors, voici ma recette de ragoût au porc qui se prépare rapidement et sans prise de tête.

Ragoût sur couscous
Ragoût de porc au jus de pommes et son couscous
Pour 3 personnes

300 g de cubes de porc à ragoût
2 tasses ou 500 g de bouillon de poulet
1 tasse ou 250 g de jus de pommes
2 ou 3 échalotes
1 cuillère à thé de ras el hanout*
2 cuillères à soupe d’huile végétale
Sel et poivre
¾ de tasse ou 185 g de couscous
1¾ ou 375 g d’eau
2 cuillères à soupe de raisins secs ou au goût
1 cuillère à soupe de canneberges séchées ou au goût

Dans un grand chaudron, verser l’huile. Quand l’huile est chaude, faire saisir les cubes de porc sur toutes les faces. Retirer du chaudron, réserver. Faire revenir les échalotes (épluchées, mais entières) pour les colorer un peu. Remettre la viande, ajouter les épices et bien mélanger. Ajouter le jus de pomme et le bouillon de poulet. Porter à ébullition, couvrir et baisser le feu. Laisser mijoter pendant 1 h 30 au minimum. Saler, poivrer et rectifier l’assaisonnement dans les dernières 30 minutes de cuisson.

Quelques minutes avant de servir préparer le couscous. Dans un chaudron, verser l’eau, les raisins et les canneberges. Porter à ébullition. Quand l’eau bout, retirer le chaudron du feu, ajouter le couscous et couvrir. Laisser reposer pendant 5 minutes. Gratter la semoule avec une fourchette pour séparer les grains et servir avec le ragoût de porc. Accompagner d’un légume au choix.

*Le ras el hanout est un mélange d’épices originaire du Maroc. Vous pouvez le remplacer par du curry ou par un mélange de même proportion de cannelle, de gingembre, de coriandre, de cardamome, de muscade, de poivre noir et de curcuma.

Alors, qu’est-ce que vous pensez de mon ragoût? J’aime bien pouvoir vous offrir mes propres recettes.