Mot-clé : raisin

C’est l’Halloween!

Avez-vous des projets pour Halloween? De notre côté pour cette journée, les activités se sont cumulées. Pourtant, l’une des invitations n’a rien avoir avec l’Halloween : c’est plutôt un concours de circonstance. D’un autre côté, nous sommes surpris de voir comment les activités se combinent pour nous offrir un programme pas trop lourd. De plus, même si c’est dimanche, nous avons de la chance d’avoir lundi pour nous reposer : vive la Toussaint qui est fériée ici!

Pour aujourd’hui, je vous propose une recette de buns aux raisins. C’est la recette de ma mère un peu adaptée, car au moment de la préparer, je me suis rendu compte que je n’avais pas de quantité de pour la farine!

Buns aux raisins de ma maman
Buns aux raisins de ma maman
Pour 18 à 24 buns

1¼ de tasse ou 310 g d’eau tiède*
1 cuillère à soupe de levure sèche
1 cuillère à thé de sucre
1 oeuf
¼ de tasse ou 55 g de beurre non salé, fondu
¼ de tasse ou 50 g de graisse végétale, fondu
¾ de tasse ou 150 g de sucre
1 cuillère à thé de sel
4½ tasses ou 675 g de farine
1 tasse ou 180 g de raisins secs**

Dans un grand bol, verser ¼ de tasse ou 62 g d’eau tiède. Ajouter la levure et 1 cuillère à thé de sucre. Laisser reposer pendant 10 minutes.

Ajouter l’eau restante, l’oeuf, le beurre, la graisse et le sucre.

Incorporer graduellement 2 tasses ou 300 g de farine. Ajouter le sel et incorporer le restant de farine. La pâte doit être assez dure et ne pas coller au main. Au besoin, ajouter de la farine. Pétrir la pâte pendant 5 minutes. Couvrir la pâte et laisser lever pendant 1h30.

Avec le poing, dégonfler la pâte. Incorporer les raisins secs et laisser reposer pendant 10 minutes.

Diviser la pâte et façonner en petits pains de forme de votre choix. Déposer les pains sur une plaque de cuisson recouverte de papier parchemin. Couvrir et laisser lever pendant 1 heure.

Préchauffer le four à 190°C (375°F).

Enfourner les buns et cuire pendant 15 à 20 minutes. Laisser tiédir et déguster avec gourmandise. Conserver les buns à température ambiante pendant 5 jours ou les congeler.

*Si vous le désirez, vous pouvez remplacer l’eau en partie ou en totalité par du lait.
**Il est possible d’omettre les raisins secs. Vous pouvez également les remplacer par des pépites de chocolat, des canneberges séchées, des fruits confits, etc.

Joyeux Halloween!

Le seigle du beau-père

Il y a quelques années, mon beau-père avec un groupe d’amis ont décidé de cultiver du seigle sur une petite parcelle dans une commune légèrement en altitude. Nous n’en avions plus vraiment entendu parler. C’est seulement lorsque ma belle-mère est passée à la maison et qu’elle a déposer un sac de farine de seigle que nous avons appris que le projet était toujours d’actualité. Je pense peu à utiliser les farines complètes, mais cette fois, il est hors de question de laisser cette farine sur les tablettes. En prime, j’ai été grandement surprise par la mouture de la farine : elle est très fine! Bref, il n’y a pas d’excuse pour ne pas l’employer.

J’ai d’abord réaliser un pain avec de la farine de seigle, bien que délicieux, je ne vais pas écouler ma farine en l’utilisant uniquement dans le pain. J’ai donc choisi de faire des biscuits. Le goût de la farine de seigle n’est pas très présent, mais le résultat est quand même intéressant. La prochaine fois, j’ajouterai un peu plus de farine de seigle.

Biscuits aux raisins, chocolat et grués de cacao
Biscuits aux raisins, chocolat et grués de cacao
Pour 20 biscuits*

½ tasse ou 70 g de farine
¼ de tasse ou 35 g de farine de seigle**
¼ de cuillère à thé de bicarbonate de soude ou de sodium
2 pincées de sel
6 cuillères à soupe ou 83 g de beurre non salé, fondu
½ tasse ou 100 g de cassonade ou de sucre roux
1 jaune d’oeuf
1 cuillère à thé d’extrait de vanille
¼ de tasse ou 45 g de raisins secs
¼ de tasse ou 45 g de pépites chocolat noir
¼ de tasse ou 30 g de grués de cacao

Préchauffer le four à 180°C (350°F).

Dans un bol, mélanger la farine, la farine de seigle, le bicarbonate de soude et le sel.

Dans un autre bol, mélanger la cassonade, le beurre fondu, le jaune d’oeuf et l’extrait de vanille. Incorporer les ingrédients secs à l’aide d’une cuillère en bois ou d’une spatule. Ajouter les raisins secs, les pépites de chocolat noir et les grués de cacao.

Prélever environ 1½ cuillère à soupe de pâte par biscuits et les déposer sur une plaque de cuisson recouverte de papier parchemin en les espaçant. Aplatir légèrement le dessus des biscuits avec les doigts. Enfourner et cuire environ 8 à 12 minutes. À la sortie du four, les centres des biscuits seront encore mous et ils se raffermiront en refroidissant. Laisser les biscuits tiédir sur la plaque de cuisson quelques minutes avant de les transférer sur une grille pour les laisser totalement refroidir. Déguster avec gourmandise.

*Le nombre de biscuits dépendra de la taille que vous leur donnerez.
**Vous pouvez remplacer la farine de seigle par de la farine blanche ou une autre farine de votre choix.

Et vous, où utilisez-vous la farine de seigle?

Ce n’est pas vert…

Le paysage est de nouveau enneigé… d’accord, c’est surtout sur les montagnes, mais les températures se sont bien refroidies en plaine également. De plus, je me demande si les bourgeons de l’abricotier ne vont pas geler pour la seconde fois. Bref, nous sommes loin du joli vert Irlandais dans nos paysage. Encore une fois, je n’ai pas préparé de recette particulière pour la Saint-Patrick… D’un autre côté, je ne pense pas plus à préparer quelque chose de particulier pour la Saint-Jean qui est portant une fête encore plus significative pour moi.

En cette journée de la Saint-Patrick, je vous propose une recette de brioches croustillantes. J’ai pris cette recette dans le magazine Ricardo volume 19, numéro 1.

Brioches croustillantes
Brioches croustillantes
Pour 12 brioches individuelles

Brioches
⅓ de tasse ou 60 g d’écorces d’agrumes confites*
⅓ de tasse ou 45 g de raisins secs
1 cuillère à soupe de rhum brun
¾ de tasse ou 187 g de lait tiède
½ cuillère à soupe de levure instantanée
2 oeufs
2 cuillères à soupe d’huile végétale
2 cuillères à thé d’extrait de vanille
2 cuillères à thé d’eau de fleur d’oranger ou de zestes
  d’orange
3¼ à 3½ tasse ou 490 g de farine
½ tasse ou 100 g de sucre
1 cuillère à thé de sel
½ tasse ou 110 g de beurre non salé, tempéré

Enrobage
¼ de tasse ou 55 g de beurre non salé, fondu
½ tasse ou 100 g de sucre
Sucre supplémentaire pour saupoudrer les brioches

Brioches
Dans un bol, mélanger les écorces d’agrumes, les raisins secs et le rhum. Laisser macérer pendant 15 minutes.

Dans un autre bol, mélanger le lait et la levure. Laisser reposer pendant 5 minutes. Ajouter les oeufs, l’huile, la vanille et l’eau de fleur d’oranger.

Dans un grand bol, verser la farine, le sucre et le sel. Verser la préparation contenant la levure et mélanger jusqu’à ce que la pâte commence à se former. Incorporer graduellement le beurre, puis pétrir la pâte pendant 5 minutes. La pâte sera molle et légèrement collante. Ajouter les écorces d’agrumes, les raisins secs et le rhum. Mélanger de nouveau. Couvrir le bol d’une pellicule plastique et laisser lever pendant 8 heures ou toute une nuit à température ambiante.

Enrobage
Dans un bol, verser le beurre fondu. Dans un autre bol, verser le sucre.

Dans du papier parchemin, couper 12 carrés de 15 cm (6 pouces) de côté.

Sur un plan de travail légèrement enfariné, verser la pâte et la couper en 12 morceaux . Façonner chaque morceaux en boule. Tremper chaque boule de pâte dans le beurre fondu, puis dans le sucre**. Déposer les boules de pâte sur un carré de papier parchemin, puis les déposer dans les alvéoles d’un moule à muffin.

Laisser lever pendant 45 minutes ou jusqu’à ce que les brioches doubles de volume dans un endroit à l’abri des courants d’air.

Préchauffer le four à 180°C (350°F).

Saupoudrer d’un peu de sucre les brioches. Déposer le moule à muffin sur une plaque de cuisson et enfourner. Cuire pendant 25 à 27 minutes ou jusqu’à ce que les brioches soient bien dorées. À la sortie du four, démouler les brioches et, si possible, les déposer sur une grille pour les laisser totalement refroidir. Déguster avec gourmandise.

*Vous pouvez remplacer les écorces d’agrumes confites et les raisins secs par des fruits séchés (canneberges, bleuets, myrtilles, dattes, figues, etc.), par des noix ou du chocolat.
**S’il reste du sucre, vous pouvez le saupoudrer sur les brioches. Si vous en manquez, ajouter un peu de sucre, mais faites attention de ne pas trop mettre de sucre sur les brioches : le résultat sera trop sucré et moins intéressant.

Joyeuse Saint-Patrick qu’il y ait du vert ou non autour de vous!

Biscuits et orthographe…

Quand je prépare mes biscuits pour les paniers gourmands, j’ai pris l’habitude de les emballer dès qu’ils ont bien refroidis. Par la même occasion, je les identifie avec des étiquettes que je réalise en général en soirée… Alors, après une longue journée et quelques fournées de biscuits, la concentration n’est pas nécessairement au rendez-vous au moment d’écrire. Bref cette année, il y a deux variétés de biscuits où j’ai dû refaire quelques étiquettes.

Pour l’un des biscuits, il s’agit des Garibaldi. Même si Garibaldi est aussi un héro italien, les biscuits eux sont bel et bien d’origine anglaise. J’ai trouvé cette recette sur le blog Le Pétrin de Sandra.

Biscuits Garibaldi
Biscuits Garibaldi
Pour 24 biscuits

1½ tasse et 2 cuillères à thé ou 220 g de farine
1½ cuillère à thé de poudre à pâte ou de levure chimique
1 pincée de sel
1 jaune d’oeuf
¼ de tasse moins 1 cuillère à thé ou 50 g de beurre non salé,
  coupé en dés
¼ de tasse ou 50 g de cassonade ou de sucre roux
¼ de tasse ou 60 g de lait
½ orange pour le zeste
⅔ de tasse ou 120 g de raisins secs
1 blanc d’oeuf
Sucre en quantité suffisante

Préchauffer le four à 180°C (350°F). Tapisser de papier parchemin une plaque de cuisson.

Dans un grand bol, mélanger la farine, la poudre à pâte et le sel. À l’aides des doigts, incorporer le beurre jusqu’à ce que le tout ressemble à de la chapelure. Ajouter la cassonade. Former un puit au centre des ingrédients et verser le jaune d’oeuf ainsi que le lait. Mélanger jusqu’à ce que la pâte soit homogène, lisse et souple.

Sur un plan de travail légèrement enfariné, abaisser la pâte en un rectangle d’environ 20 cm par 30 cm (8 pouces par 12 pouces). Sur une des moitiés de la pâte, répartir le zeste d’orange puis les raisins secs*. Appuyer un peu sur les raisins secs pour les enfoncer dans la pâte. Rabattre la partie de la pâte sans garniture sur l’autre. Appuyer sur les bords pour les sceller. Abaisser de nouveau la pâte pour former un rectangle d’environ 20 cm par 36 cm (8 pouces par 14 pouces)**. Découper des rectangles d’environ 3 cm par 10 cm (1¼ pouce par 4 pouces)***.

Déposer les biscuits sur la plaque de cuisson et badigeonner la surface de blanc d’oeuf. Saupoudrer de sucre et enfourner pendant 15 à 18 minutes ou jusqu’à ce que les biscuits soient bien dorés et fermes au toucher. Laisser tiédir. Ces biscuits se conservent plusieurs semaines dans une boîte qui ferme hermétiquement. Déguster avec gourmandise.

*Quand les raisins sont répartis sur la pâte, il semble y en avoir trop, mais c’est normal.
**À ce moment, il est possible de réserver la pâte au réfrigérateur pendant toute une nuit avant de les cuire.
***Si désiré, il est possible de tracer les biscuits sans les découper totalement. Après la cuisson quand les biscuits sont tièdes, il suffit de les détacher les uns des autres.

Et vous, connaissiez-vous les Garibaldi?

Petits cadeaux ou desserts préparés à l’avance

Voilà que je vous propose un classique des fêtes au Québec (ou du moins dans ma famille) : le gâteau aux fruits confits! Ma mère prépare toujours des gâteaux aux fruits blancs (je n’en ai jamais vu ailleurs qu’à la maison), alors pour changer, j’ai voulu essayer une version plus traditionnelle avec la mie ambrée. De plus pour complexifier la tâche, j’ai préparé mes propres écorces de citrons et d’oranges confites! Je ne vous dis pas le goût tellement c’est gourmand. Maintenant, il faut que j’essaie la recette de ma maman avec des fruits confits maison.

La recette de gâteau aux fruits confits que je vous propose est tirée du magazine Ricardo volume 12, numéro 1. Les gâteaux aux fruits confits se préparent habituellement un mois à l’avance et peuvent se conserver quelques mois. Ils sont facile à transporter et à offrir. Même si vos gâteaux n’ont pas patienté pendant 1 mois, ils seront également délicieux pour le soir du réveillon.

Gâteau aux fruits confits traditionnel
Gâteau aux fruits confits traditionnel
Pour 12 personnes

1 tasse ou 270 g de fruits confits mélangés coupés en dés
½ tasse ou 105 g de cerises confites entières
½ tasse ou 120 g de dattes dénoyautées et coupées en deux*
½ tasse ou 85 g de raisins secs**
½ tasse ou 90 g de canneberges séchées
½ tasse ou 72 g de pacanes ou noix de pécan
½ tasse ou 87 g d’amandes entières
¾ de tasse ou 105 g de farine
¼ de cuillère à thé de bicarbonate de soude ou de sodium
¼ de cuillère à thé de sel
¼ de cuillère à thé de cannelle moulue
¼ de cuillère à thé de muscade moulue
½ tasse ou 110 g de beurre non salé, tempéré
½ tasse ou 100 g de cassonade ou de sucre roux
2 oeufs
2 cuillères à soupe de cognac ou de Grand Marnier***
  (faculatif)

Dans un bol, mélanger les fruits confits, les cerises confites, les dattes, les raisins, les canneberges, les pacanes et les amandes. Réserver.

Préchauffer le four à 180°C (350°F). Beurrer 3 moules à pain d’environ 15 cm par 7,5 cm (6 par 3 pouces) ou 12 moules ronds de 6,5 cm (2½ pouces) de diamètre. Chemiser le fond des moules de papier parchemin.

Dans un bol, mélanger la farine, le bicarbonate de soude, le sel, la cannelle et la muscade.

Dans un autre bol, à l’aide d’un batteur électrique, fouetter le beurre et la cassonade. Ajouter les oeufs un à un en mélangeant bien entre chaque ajout jusqu’à ce que le mélange soit lisse. À l’aide d’une spatule, incorporer la préparation de farine.

Incorporer le mélange de fruits et de noix à la pâte. Répartir dans les moules et cuire pendant 35 à 45 minutes ou jusqu’à ce qu’un cure-dent inséré au centre des gâteaux en ressorte propre. Laisser tiédir. Démouler et laisser totalement refroidir.

Badigeonner les gâteaux avec le cognac. Répéter l’opération 2 fois par semaine pendant 1 mois. Conserver les gâteaux bien emballés au frais. Trancher et servir. Déguster avec gourmandises.

*J’ai utilisé des dattes Medjool. Libre à vous d’utiliser d’autres dattes.
**Pour les raisins comme pour les autres ingrédients, s’il y en a un qui vous plaît moins, vous pouvez le remplacer par des noix ou des fruits séchés de votre choix.
***Je ne badigeonne jamais mes gâteaux avec de l’alcool et il se conserve très bien.

Et vous, aimez-vous les gâteaux aux fruits confits?