Mot-clé : raisin

Une idée de conversation…

La semaine dernière, une personne que je côtoie régulièrement à la cours d’école m’a proposé d’aller prendre un café. J’avais le temps et c’est quelqu’un avec qui je blague souvent avec plaisir, donc je me disais que j’allais passer un bon moment. Ce fût étrange… Nous étions peut-être toutes les deux fatiguées, mais c’est la première fois que je me retrouvais à réfléchir à des sujets de conversation : nos discussions n’étaient pas fluides et n’évoluaient pas d’elles-mêmes. C’est une drôle d’expérience d’orienter les conversations en veillant à ne pas s’imposer et en souhaitant faire passer un bon moment à la personne en face à nous.

Pour aujourd’hui, je vous propose une recette qui n’aidera pas à alimenter une conversation, mais qui fera passer un bon moment aux personnes qui pourront y goûter. Je vous propose des galettes à l’avoine à garnir selon vos envie. J’ai pris cette recette dans le magazine Ricardo volume 20, numéro 7.

Galettes à l'avoine à garnir
Galettes à l’avoine à garnir
Pour 12 biscuits

1¾ tasse ou 175 g de flocons d’avoine
¾ de tasse ou 105 g de farine
½ cuillère à thé de bicarbonate de soude ou de sodium
¼ de cuillère à thé de sel
½ tasse ou 110 g de beurre non salé, tempéré
1 tasse ou 200 g de cassonade
½ cuillère à thé d’extrait de vanille
1 oeuf
1 cuillère à soupe de lait
Garniture au choix : chocolat haché, raisins secs,
  canneberges séchées, pépites de caramel, noix,
  arachides, etc.

Préchauffer le four à 180°C (350°F). Tapisser deux plaques de cuisson de papier parchemin.

Dans un bol, mélanger les flocons d’avoine, la farine, le bicarbonate de soude et le sel.

Dans un autre bol, fouetter le beurre avec la cassonade et l’extrait de vanille pendant 2 minutes. Incorporer l’oeuf, puis ajouter la préparation de flocons d’avoine ainsi que le lait.

Prélever environ 3 cuillères à soupe de pâte à biscuit et façonner en boule. Déposer sur les plaques de cuisson préparées. Aplatir légèrement les biscuits. Déposer sur chaque biscuit 1 cuillère à soupe de garniture au choix. Par exemple : un mélange de chocolat noir et de canneberges séchées, de noix et de raisins secs, de pépites au caramel et des arachides, de chocolat blanc et d’oranges confites, etc.

Enfourner une plaque à la fois et cuire pendant 16 minutes ou jusqu’à ce que les galettes soient légèrement dorées. Laisser, si possible, refroidir les biscuits sur une grille. Déguster avec gourmandise.

Bonne journée!

Juillet est vite passé…

J’avais prévu de publier de recettes pendant le mois de juillet, mais le temps m’a filé entre les doigts. Quand je pensais à publier un article, c’était trop tard ou ce n’était pas mes jours habituels de publication. Je vais devoir revoir ma façon de faire. Actuellement, comme souvent, il y a beaucoup trop de choses que je souhaite faire et les journées ne sont jamais assez longue…

Aujourd’hui, je vous propose une recette de pain moelleux à l’huile. J’ai pris cette recette dans le livre Les meilleures recettes de pain autour du monde.

Petits pains moelleux à l'huile
Petits pains moelleux à l’huile
Pour 10 pains

4 cuillères à soupe d’huile de colza* ou d’olive**
1 cuillère à soupe ou 7 g de levure sèche
3¼ tasses ou 450 g de farine
2 cuillères à thé de sel
2 cuillères à thé de sucre
1 tasse ou 250 g d’eau tiède
½ tasse ou 90 g de raisins secs (facultatif)

Dans un bol, mélanger la farine avec le sel et le sucre.

Délayer la levure dans ¼ de tasse ou 60 g d’eau. Ajouter la levure dans le mélange de farine, puis verser l’huile et le restant d’eau. Sur un plan de travail légèrement enfariné, pétrir pendant 3 à 4 minutes. Laisser reposer pendant 15 minutes.

Pétrir de nouveau la pâte pendant 5 minutes ou jusqu’à ce qu’elle soit lisse.

Huiler un grand bol, déposer la pâte et la rouler pour l’enrober d’huile. Couvrir le bol d’une pellicule plastique et laisser lever pendant 1 heure dans un endroit à l’abri des courants d’air.

Tapisser une plaque de cuisson de papier parchemin.

sur un plan de travail légèrement enfariné, verser la pâte et la pétrir pendant 2 à 3 minutes en incorporer les raisins secs (si désiré). Diviser la pâte en dix parts égales. Façonner en boule et déposer sur la plaque de cuisson préparée. À l’aide d’un couteau ou de ciseaux, pratiquer une entaille profonde en forme de croix. Couvrir d’un linge propre et laisser lever pendant 30 à 45 minutes.

Préchauffer le four à 200°C (400°F).

Enfourner les pains et cuire pendant 20 minutes ou jusqu’à ce que les pains soient bien gonflés et dorés. Laisser tiédir et déguster avec plaisir.

*Pour des pains un peu plus neutre, préférez l’huile de colza ou de canola. **Si vous utilisez de l’huile d’olive, vous pouvez la parfumer avec du romarin. Il suffit de faire chauffer à feu doux l’huile avec 1½ cuillère à soupe de romarin frais pendant 5 minutes. Filtrer et laisser refroidir avant de débuter la préparation du pain.

La prochaine fois, je vais vous parler des recettes que j’ai préparé pour le 1er août. Bonne journée.

C’est l’Halloween!

Avez-vous des projets pour Halloween? De notre côté pour cette journée, les activités se sont cumulées. Pourtant, l’une des invitations n’a rien avoir avec l’Halloween : c’est plutôt un concours de circonstance. D’un autre côté, nous sommes surpris de voir comment les activités se combinent pour nous offrir un programme pas trop lourd. De plus, même si c’est dimanche, nous avons de la chance d’avoir lundi pour nous reposer : vive la Toussaint qui est fériée ici!

Pour aujourd’hui, je vous propose une recette de buns aux raisins. C’est la recette de ma mère un peu adaptée, car au moment de la préparer, je me suis rendu compte que je n’avais pas de quantité de pour la farine!

Buns aux raisins de ma maman
Buns aux raisins de ma maman
Pour 18 à 24 buns

1¼ de tasse ou 310 g d’eau tiède*
1 cuillère à soupe de levure sèche
1 cuillère à thé de sucre
1 oeuf
¼ de tasse ou 55 g de beurre non salé, fondu
¼ de tasse ou 50 g de graisse végétale, fondu
¾ de tasse ou 150 g de sucre
1 cuillère à thé de sel
4½ tasses ou 675 g de farine
1 tasse ou 180 g de raisins secs**

Dans un grand bol, verser ¼ de tasse ou 62 g d’eau tiède. Ajouter la levure et 1 cuillère à thé de sucre. Laisser reposer pendant 10 minutes.

Ajouter l’eau restante, l’oeuf, le beurre, la graisse et le sucre.

Incorporer graduellement 2 tasses ou 300 g de farine. Ajouter le sel et incorporer le restant de farine. La pâte doit être assez dure et ne pas coller au main. Au besoin, ajouter de la farine. Pétrir la pâte pendant 5 minutes. Couvrir la pâte et laisser lever pendant 1h30.

Avec le poing, dégonfler la pâte. Incorporer les raisins secs et laisser reposer pendant 10 minutes.

Diviser la pâte et façonner en petits pains de forme de votre choix. Déposer les pains sur une plaque de cuisson recouverte de papier parchemin. Couvrir et laisser lever pendant 1 heure.

Préchauffer le four à 190°C (375°F).

Enfourner les buns et cuire pendant 15 à 20 minutes. Laisser tiédir et déguster avec gourmandise. Conserver les buns à température ambiante pendant 5 jours ou les congeler.

*Si vous le désirez, vous pouvez remplacer l’eau en partie ou en totalité par du lait.
**Il est possible d’omettre les raisins secs. Vous pouvez également les remplacer par des pépites de chocolat, des canneberges séchées, des fruits confits, etc.

Joyeux Halloween!

Le seigle du beau-père

Il y a quelques années, mon beau-père avec un groupe d’amis ont décidé de cultiver du seigle sur une petite parcelle dans une commune légèrement en altitude. Nous n’en avions plus vraiment entendu parler. C’est seulement lorsque ma belle-mère est passée à la maison et qu’elle a déposer un sac de farine de seigle que nous avons appris que le projet était toujours d’actualité. Je pense peu à utiliser les farines complètes, mais cette fois, il est hors de question de laisser cette farine sur les tablettes. En prime, j’ai été grandement surprise par la mouture de la farine : elle est très fine! Bref, il n’y a pas d’excuse pour ne pas l’employer.

J’ai d’abord réaliser un pain avec de la farine de seigle, bien que délicieux, je ne vais pas écouler ma farine en l’utilisant uniquement dans le pain. J’ai donc choisi de faire des biscuits. Le goût de la farine de seigle n’est pas très présent, mais le résultat est quand même intéressant. La prochaine fois, j’ajouterai un peu plus de farine de seigle.

Biscuits aux raisins, chocolat et grués de cacao
Biscuits aux raisins, chocolat et grués de cacao
Pour 20 biscuits*

½ tasse ou 70 g de farine
¼ de tasse ou 35 g de farine de seigle**
¼ de cuillère à thé de bicarbonate de soude ou de sodium
2 pincées de sel
6 cuillères à soupe ou 83 g de beurre non salé, fondu
½ tasse ou 100 g de cassonade ou de sucre roux
1 jaune d’oeuf
1 cuillère à thé d’extrait de vanille
¼ de tasse ou 45 g de raisins secs
¼ de tasse ou 45 g de pépites chocolat noir
¼ de tasse ou 30 g de grués de cacao

Préchauffer le four à 180°C (350°F).

Dans un bol, mélanger la farine, la farine de seigle, le bicarbonate de soude et le sel.

Dans un autre bol, mélanger la cassonade, le beurre fondu, le jaune d’oeuf et l’extrait de vanille. Incorporer les ingrédients secs à l’aide d’une cuillère en bois ou d’une spatule. Ajouter les raisins secs, les pépites de chocolat noir et les grués de cacao.

Prélever environ 1½ cuillère à soupe de pâte par biscuits et les déposer sur une plaque de cuisson recouverte de papier parchemin en les espaçant. Aplatir légèrement le dessus des biscuits avec les doigts. Enfourner et cuire environ 8 à 12 minutes. À la sortie du four, les centres des biscuits seront encore mous et ils se raffermiront en refroidissant. Laisser les biscuits tiédir sur la plaque de cuisson quelques minutes avant de les transférer sur une grille pour les laisser totalement refroidir. Déguster avec gourmandise.

*Le nombre de biscuits dépendra de la taille que vous leur donnerez.
**Vous pouvez remplacer la farine de seigle par de la farine blanche ou une autre farine de votre choix.

Et vous, où utilisez-vous la farine de seigle?

Ce n’est pas vert…

Le paysage est de nouveau enneigé… d’accord, c’est surtout sur les montagnes, mais les températures se sont bien refroidies en plaine également. De plus, je me demande si les bourgeons de l’abricotier ne vont pas geler pour la seconde fois. Bref, nous sommes loin du joli vert Irlandais dans nos paysage. Encore une fois, je n’ai pas préparé de recette particulière pour la Saint-Patrick… D’un autre côté, je ne pense pas plus à préparer quelque chose de particulier pour la Saint-Jean qui est portant une fête encore plus significative pour moi.

En cette journée de la Saint-Patrick, je vous propose une recette de brioches croustillantes. J’ai pris cette recette dans le magazine Ricardo volume 19, numéro 1.

Brioches croustillantes
Brioches croustillantes
Pour 12 brioches individuelles

Brioches
⅓ de tasse ou 60 g d’écorces d’agrumes confites*
⅓ de tasse ou 45 g de raisins secs
1 cuillère à soupe de rhum brun
¾ de tasse ou 187 g de lait tiède
½ cuillère à soupe de levure instantanée
2 oeufs
2 cuillères à soupe d’huile végétale
2 cuillères à thé d’extrait de vanille
2 cuillères à thé d’eau de fleur d’oranger ou de zestes
  d’orange
3¼ à 3½ tasse ou 490 g de farine
½ tasse ou 100 g de sucre
1 cuillère à thé de sel
½ tasse ou 110 g de beurre non salé, tempéré

Enrobage
¼ de tasse ou 55 g de beurre non salé, fondu
½ tasse ou 100 g de sucre
Sucre supplémentaire pour saupoudrer les brioches

Brioches
Dans un bol, mélanger les écorces d’agrumes, les raisins secs et le rhum. Laisser macérer pendant 15 minutes.

Dans un autre bol, mélanger le lait et la levure. Laisser reposer pendant 5 minutes. Ajouter les oeufs, l’huile, la vanille et l’eau de fleur d’oranger.

Dans un grand bol, verser la farine, le sucre et le sel. Verser la préparation contenant la levure et mélanger jusqu’à ce que la pâte commence à se former. Incorporer graduellement le beurre, puis pétrir la pâte pendant 5 minutes. La pâte sera molle et légèrement collante. Ajouter les écorces d’agrumes, les raisins secs et le rhum. Mélanger de nouveau. Couvrir le bol d’une pellicule plastique et laisser lever pendant 8 heures ou toute une nuit à température ambiante.

Enrobage
Dans un bol, verser le beurre fondu. Dans un autre bol, verser le sucre.

Dans du papier parchemin, couper 12 carrés de 15 cm (6 pouces) de côté.

Sur un plan de travail légèrement enfariné, verser la pâte et la couper en 12 morceaux . Façonner chaque morceaux en boule. Tremper chaque boule de pâte dans le beurre fondu, puis dans le sucre**. Déposer les boules de pâte sur un carré de papier parchemin, puis les déposer dans les alvéoles d’un moule à muffin.

Laisser lever pendant 45 minutes ou jusqu’à ce que les brioches doubles de volume dans un endroit à l’abri des courants d’air.

Préchauffer le four à 180°C (350°F).

Saupoudrer d’un peu de sucre les brioches. Déposer le moule à muffin sur une plaque de cuisson et enfourner. Cuire pendant 25 à 27 minutes ou jusqu’à ce que les brioches soient bien dorées. À la sortie du four, démouler les brioches et, si possible, les déposer sur une grille pour les laisser totalement refroidir. Déguster avec gourmandise.

*Vous pouvez remplacer les écorces d’agrumes confites et les raisins secs par des fruits séchés (canneberges, bleuets, myrtilles, dattes, figues, etc.), par des noix ou du chocolat.
**S’il reste du sucre, vous pouvez le saupoudrer sur les brioches. Si vous en manquez, ajouter un peu de sucre, mais faites attention de ne pas trop mettre de sucre sur les brioches : le résultat sera trop sucré et moins intéressant.

Joyeuse Saint-Patrick qu’il y ait du vert ou non autour de vous!