Mot-clé : romarin

Bonne année 2022!

Et voilà une nouvelle année qui commence. Je ne sais pas si vous avez célébré le passage de la nouvelle année ou si vous avez préféré vivre simplement cette journée. Nous nous avons opté pour une soirée simple à regarder une série télé. Par contre à minuit, le voisinage s’est animé : plusieurs ont lancé des feux d’artifice et des pétards. Est-ce que je vous ai déjà dit à quel point je déteste ces fusées quand elles ne sont pas tirées par des professionnels? J’ai toujours peur d’un accident et de voir un incendie se déclarer… Une situation que j’ai déjà vu lors d’un 1er août.

Pour un peu plus de sérénité, je vous propose une recette toute simple de noix assaisonnées. Cette fois, j’ai créé une recette avec un mélange d’herbes où j’ai mis le romarin de mon jardin à contribution.

Noix assaisonnées aux herbes
Noix assaisonnées aux herbes
Pour 2 pots de 500 ml

1 blanc d’oeuf
2 pincées de piment de Cayenne
2 cuillères à thé de sucre
1 cuillère à thé de fleur de sel
½ cuillère à thé de sel
1 cuillère à thé de poudre d’oignon
1 cuillère à thé de paprika
1 cuillère à soupe d’un mélange d’herbes séchées (Italienne,
  de Provence, etc.)
1 cuillère à soupe de romarin frais* haché finement
1 cuillère à thé d’origan séché
1 cuillère à thé de moutarde sèche
1 cuillère à thé de moutarde de Dijon au piment d’Espelette**
1½ tasse ou 300 g d’amandes***
1½ tasse ou 300 g de noix de cajou

Préchauffer le four à 140°C (285°F). Tapisser une plaque de cuisson de papier parchemin.

Dans un bol, fouetter le blanc d’oeuf jusqu’à la formation de piques fermes. Ajouter le piment de Cayenne, le sucre, la fleur de sel, le sel, la poudre d’oignon, le paprika, le mélange d’herbes séchées, le romarin, l’origan, la moutarde en poudre et la moutarde de Dijon. Mélanger pour bien répartir les ingrédients dans le blanc d’oeuf. Ajouter les amandes et les noix de cajou. Mélanger délicatement pour bien enrober toutes les noix du mélange assaisonné.

Verser les noix sur une plaque de cuisson et les étaler sur une seule couche. Enfourner et cuire pendant 40 minutes. À mi-cuisson, remuer les noix. Laisser totalement refroidir. Conserver les noix dans un pot muni d’un couvercle. Déguster avec plaisir.

*Vous pouvez remplacer une partie du romarin frais par du thym frais
**J’ai utilisé une moutarde de Dijon parfumé au piment d’Espelette, n’hésitez pas à prendre la moutarde de Dijon de votre choix.
***J’aime bien le mélange d’amandes et de noix de cajou, mais libre à vous d’utiliser d’autres noix de votre choix. Il faut seulement vous assurez que vous utilisez 3 tasses ou 600 g de noix.

Pour 2022, beaucoup de joies, d’amour et surtout la santé!

C’est végétarien!

Lors du repas du 1er août, j’avais préparé une terrine végétarienne. Je n’ai pas cherché à la nommer autrement même si connaissant les gens de la tablée, je savais que ce ne serait pas un plat d’appel. Pourtant, la plupart des grands sceptiques y ont goûté et m’ont donnée un retour positif. Cependant, le signe le plus évident que ce plat peut plaire à tous c’est mon beau-père : il jure surtout par la viande rouge et après avoir pris une petite portion, il a été se resservir de cette terrine! Comme quoi, même si l’on n’envisage pas de devenir végétarien, on peut faire de belle découverte dans cette cuisine.

La recette que je vous propose aujourd’hui est évidement cette terrine végétarienne aux noix ou «.Nut Roast ». Elle est originaire du Royaume-Uni où il existe plusieurs déclinaisons. Je vous présente la version de James May issue de son livre Oh Cook!.

Terrine de noix (Nut Roast)
Terrine de noix (Nut Roast)
Pour 4 à 6 personnes*

2 cuillères à soupe d’huile d’olive
1 oignon
2 gousses d’ail
250 g de champignons blancs ou de cèpes
1 tasse moins 1 cuillère à soupe ou 150 g de pistaches
  non salé, concassées
1⅓ tasse ou 150 g de noix de Grenoble, concassées
1 oeuf
½ tasse moins 1 cuillère à soupe ou 100 g de chapelure
⅓ de tasse ou 50 g de graines de courges ou de citrouille
1 cuillère à thé de thym frais ciselé
½ cuillère à thé de romarin frais ciselé
1 cuillère à soupe de sauce de soja
Sel et poivre

Hacher l’oignon et l’ail. Hacher finement les champignons

Verser l’huile dans une poêle. Quand le corps gras est chaud, faire revenir l’oignon pendant 5 minutes. Ajouter l’ail et les champignons, puis poursuivre la cuisson pendant 5 à 10 minutes. Verser la préparation dans un bol et réserver.

Préchauffer le four à 180°C (350°F). Chemiser de papier parchemin un moule rectangulaire d’environ 10 cm par 20 cm (4 pouces par 8 pouces).

Ajouter les pistaches et les noix. Bien mélanger, puis incorporer l’oeuf, la chapelure, les graines de courge, le thym, le romarin et la sauce soja. Saler et poivrer.

Répartir le mélange dans le moule préparé et égaliser la surface. Enfourner et cuire pendant 30 à 40 minutes.

Sortir du four et laisser reposer pendant 5 minutes avant de démouler. Servir chaud, tiède ou froid avec une sauce de votre choix. Déguster avec plaisir.

*Vous pouvez servir ce plat en plat principal ou en entrée. Dans le second cas, vous pourrez servir 8 à 10 personnes.

Et vous, est-ce que votre entourage s’enthousiasme des plats végétariens ou est-ce qu’il les boude?

Carnet de jardinage

Cette année, j’ai décidé de créer un carnet de jardinage. Dans ce carnet, j’ai dessiné mes plates-bandes en indiquant la disposition de mes plants ainsi que leurs caractéristiques. J’ai également indiqué comment mes plantes se comportent, celles que j’ai déplacées, les variations de comportement entre des plants de même origine, etc. J’ai aussi fait une section sur mon jardin. Il y a toujours des petites remarques à noter. Cette année, c’est la première fois que mes plants de haricots jaunes (fèves) sont aussi grands, mais je les ai semé trop serrés : alors bonjour l’invasion de pucerons! Heureusement, j’ai trouvé quelques méthodes pour les repousser que j’ai également notées dans mon carnet pour m’en souvenir. Il y a aussi mon plant de concombre qui se porte à merveille à côté de mon framboisier. Une amie m’a raconté que pour bien espacer les carottes, sa mère semait en alternance des carottes et des radis! Bref, il y a tellement de choses à apprendre qu’un petit aide mémoire ne peut pas faire de tord.

Pour rester en extérieur, je vous propose une recette au barbecue. Si vous n’avez pas de barbecue, vous pouvez toujours cuire la viande au four ou dans une poêle striée. J’ai pris cette recette sur le site de Savourer.

Porc à la dijonnaise au barbecue
Porc à la dijonnaise au barbecue
Pour 4 personnes

1 filet de porc d’environ 450 g*
2 cuillères à soupe de moutarde de Dijon
2 cuillères à soupe de sirop d’érable
1 cuillère à soupe d’herbes séchées (herbes de Provence,
  herbes italienne, etc.)
1 cuillère à soupe d’huile végétale
Sel et poivre

Préchauffer le barbecue à puissance élevé pour atteindre une température d’environ 290°C (550°F).

Couper le filet de porc en deux dans le sens de la longueur.

Dans un bol, mélanger la moutarde de Dijon, le sirop d’érable, les herbes séchées et l’huile. Enrober les morceaux de filet de porc de ce mélange. Saler légèrement et poivrer la viande. Réserver le restant de marinade.

Réduire le feu du barbecue pour que la température soit à environ 200°C (400°F).

Déposer les morceaux de porc sur la grille du barbecue. Fermer le barbecue et cuire pendant 6 minutes. Tourner la viande. À l’aide d’un pinceau, badigeonner le porc avec le restant de marinade. Refermer le barbecue et poursuivre la cuisson pendant 6 minutes.

Retirer la viande du barbecue et la couvrir. Laisser reposer pendant 5 minutes. Servir et déguster avec plaisir.

*Vous pouvez réaliser la même recette avec 450 g de tofu. Dans ce cas, il faut couper le tofu en tranche d’environ 1 cm (⅜ de pouce). Pour cuire le tofu, il faut la même température, mais la cuisson sera plus rapide : environ 5 minutes en tout. À mi-cuisson, retourner le tofu et le badigeonner de marinade. Comme la cuisson est très rapide, il n’est pas nécessaire de fermer le barbecue pendant la cuisson.

Et vous, est-ce que vous connaissiez les carnets de jardinage?

Sauce pour les pâtes…

Pour les pâtes, je suis rarement créative et la sauce de style bolognaise à toujours beaucoup de succès à la maison. Souvent, je la prépare en moins de 30 minutes. Pourtant, ce genre de sauce est meilleur lorsque ça mijote longuement. J’ai beau venir du Québec où les sauces à spaghetti cuites pendant des heures sont traditionnelles, je n’en ai jamais fait… Un jour, je préparerais la sauce à spaghetti de mes parents.

En attendant, quand j’anticipe un peu sur ce genre de sauce, j’aime bien préparer des ragùs. La dernière que j’ai essayé est une ragù pour les carnivores. J’ai pris cette recette sur le site de Trois fois par jour.

Ragù pour carnivores
Ragù pour carnivores
Pour 8 à 10 personnes

1½ cuillère à soupe d’huile d’olive
750 g de rôti de palette de boeuf désossé
150 g de bacon coupé en dés ou de lardons
1 barquette ou 227 g de champignons blancs
1 oignon
½ tasse ou 125 g de vin rouge
4 saucisses au choix : italienne douce ou forte, merguez,
  aux herbes, etc.
1 boîte de 398 ml ou 400 g de tomates broyées ou en purées
1 boîte de 398 ml ou 400 g de tomates en dés ou concassées
1 cuillère à soupe de cassonade ou de sucre roux
1 feuille de laurier
2 branches de romarin frais*
1 branche de thym frais*
Sel et poivre

Hacher l’oignon. Couper en tranches ou en petits dés les champignons. Retirer le boyaux des saucisses et les couper en morceaux de la taille d’une bouchée.

Préchauffer le four à 160°C (325°F).

Dans une grande casserole allant au four, verser l’huile d’olive et la faire chauffer. Quand le corps gras est bien chaud, saisir le rôti de palette sur tous les côtés. Saler et poivrer la viande. Réserver la viande dans une assiette.

Dans la même casserole, ajouter les lardons, les champignons et l’oignon. Faire cuire jusqu’à ce que les lardons et les champignons soient bien dorés. Au besoin, ajouter un peu d’huile.

Remettre le rôti de palette dans la casserole et ajouter le vin, les saucisses, les tomates broyées, les tomates en dés, la cassonade, la feuille de laurier, le romarin et le thym. Porter à ébullition. Couvrir et enfourner pendant 4 heures ou jusqu’à ce que le rôti de palette se défasse facilement à l’aide d’une fourchette.

À la sortie du four, retirer le couvercle et laisser reposer pendant 20 à 30 minutes. Saler et poivrer. Sortir le rôti de palette de la casserole et l’effilocher. Remettre la viande dans la casserole et bien mélanger. Servir sur des pâtes et déguster avec plaisir.

*Si vous n’avez pas d’herbes fraîches sous la main, ajouter 1 cuillère à soupe d’un mélange d’herbes séchées.

Et vous, êtes-vous plus pour les sauces qui ont mijoté longuement ou pour les sauces rapides avec les pâtes?

Repas simple de Noël

Aujourd’hui, je vous propose la recette que j’ai réalisé pour le réveillon : un roastbeef. C’est une viande qui plaît en général et qui ne demande pas trop de temps de préparation. Oui, j’ai songé à préparer un boeuf Wellington qui est beaucoup plus exigeant! Ce dernier sera pour une prochaine fois.

Pour la recette de roastbeef, je l’ai pris dans le livre Qu’est-ce qu’on mange? Au temps des fêtes.

Roastbeef classique
Roastbeef classique
Pour 8 à 10 personnes

1,3 kg de rôti de boeuf*
2 cuillères à soupe de beurre
4 à 6 tranches de bacon ou de lard à griller
1 oignon (facultatif)
½ cuillère à thé de thym frais**
½ cuillère à thé de romarin frais**
2 cuillères à soupe de farine
2 cuillères à soupe de vin rouge ou de cognac
½ tasse ou 125 g de bouillon de boeuf
Sel et poivre

Tempérer la viande en la sortant du réfrigérateur environ 1 heure avant de la cuisiner.

Éplucher l’oignon et le couper en rondelles. Hacher finement le thym et le romarin.

Préchauffer le four à 160°C (325°F).

Dans une grande poêle ou une casserole allant au four, faire fondre le beurre. Quand le beurre est bien chaud. Saisir la viande de tous les côtés. Quand la viande est coloré de tous les côtés, la retirer de la poêle et la déposer sur une assiette. Saler et poivrer la viande. Assaisonner la viande avec le thym et le romarin. Déposer les tranches de bacon sur la viande. Répartir les rondelles d’oignon dans la poêle et placer la viande au-dessus. Enfourner et cuire pendant 56 minutes***.

Après ce temps de cuisson, retirer la viande du four et la déposer dans une assiette. Couvrir la viande d’un papier d’aluminium. Laisser la viande reposer le temps de préparer la sauce.

Dans la poêle, saupoudrer la farine et placer la poêle sur un feu élevé. Mélanger et cuire quelques secondes. Ajouter le vin et le bouillon de boeuf. Laisser mijoter le temps que la sauce épaississe. Au besoin, ajuster la sauce en ajoutant de l’eau ou du bouillon. Saler et poivrer.

Couper la viande en fines tranches et servir avec la sauce. Déguster avec plaisir.

*Pour un roastbeef, vous pouvez utiliser de l’aiguillette de boeuf entre autre et n’hésitez pas à demander des conseils de votre boucher. Vous pouvez même réaliser cette recette avec du filet de boeuf.
**Vous pouvez utiliser du thym et du romarin séchés.
***Le temps de cuisson dépendant de la taille de votre pièce de viande. Il faut compter 20 minutes de cuisson par 450 g ou 44 minutes par kilo pour une cuisson « saignant » et 25 minutes de cuisson par 450 g ou 55 minutes par kilo pour une cuisson « médium-bien-cuit ».

Et vous, quel a été votre menu du réveillon?