Mot-clé : romarin

Carnet de jardinage

Cette année, j’ai décidé de créer un carnet de jardinage. Dans ce carnet, j’ai dessiné mes plates-bandes en indiquant la disposition de mes plants ainsi que leurs caractéristiques. J’ai également indiqué comment mes plantes se comportent, celles que j’ai déplacées, les variations de comportement entre des plants de même origine, etc. J’ai aussi fait une section sur mon jardin. Il y a toujours des petites remarques à noter. Cette année, c’est la première fois que mes plants de haricots jaunes (fèves) sont aussi grands, mais je les ai semé trop serrés : alors bonjour l’invasion de pucerons! Heureusement, j’ai trouvé quelques méthodes pour les repousser que j’ai également notées dans mon carnet pour m’en souvenir. Il y a aussi mon plant de concombre qui se porte à merveille à côté de mon framboisier. Une amie m’a raconté que pour bien espacer les carottes, sa mère semait en alternance des carottes et des radis! Bref, il y a tellement de choses à apprendre qu’un petit aide mémoire ne peut pas faire de tord.

Pour rester en extérieur, je vous propose une recette au barbecue. Si vous n’avez pas de barbecue, vous pouvez toujours cuire la viande au four ou dans une poêle striée. J’ai pris cette recette sur le site de Savourer.

Porc à la dijonnaise au barbecue
Porc à la dijonnaise au barbecue
Pour 4 personnes

1 filet de porc d’environ 450 g*
2 cuillères à soupe de moutarde de Dijon
2 cuillères à soupe de sirop d’érable
1 cuillère à soupe d’herbes séchées (herbes de Provence,
  herbes italienne, etc.)
1 cuillère à soupe d’huile végétale
Sel et poivre

Préchauffer le barbecue à puissance élevé pour atteindre une température d’environ 290°C (550°F).

Couper le filet de porc en deux dans le sens de la longueur.

Dans un bol, mélanger la moutarde de Dijon, le sirop d’érable, les herbes séchées et l’huile. Enrober les morceaux de filet de porc de ce mélange. Saler légèrement et poivrer la viande. Réserver le restant de marinade.

Réduire le feu du barbecue pour que la température soit à environ 200°C (400°F).

Déposer les morceaux de porc sur la grille du barbecue. Fermer le barbecue et cuire pendant 6 minutes. Tourner la viande. À l’aide d’un pinceau, badigeonner le porc avec le restant de marinade. Refermer le barbecue et poursuivre la cuisson pendant 6 minutes.

Retirer la viande du barbecue et la couvrir. Laisser reposer pendant 5 minutes. Servir et déguster avec plaisir.

*Vous pouvez réaliser la même recette avec 450 g de tofu. Dans ce cas, il faut couper le tofu en tranche d’environ 1 cm (⅜ de pouce). Pour cuire le tofu, il faut la même température, mais la cuisson sera plus rapide : environ 5 minutes en tout. À mi-cuisson, retourner le tofu et le badigeonner de marinade. Comme la cuisson est très rapide, il n’est pas nécessaire de fermer le barbecue pendant la cuisson.

Et vous, est-ce que vous connaissiez les carnets de jardinage?

Sauce pour les pâtes…

Pour les pâtes, je suis rarement créative et la sauce de style bolognaise à toujours beaucoup de succès à la maison. Souvent, je la prépare en moins de 30 minutes. Pourtant, ce genre de sauce est meilleur lorsque ça mijote longuement. J’ai beau venir du Québec où les sauces à spaghetti cuites pendant des heures sont traditionnelles, je n’en ai jamais fait… Un jour, je préparerais la sauce à spaghetti de mes parents.

En attendant, quand j’anticipe un peu sur ce genre de sauce, j’aime bien préparer des ragùs. La dernière que j’ai essayé est une ragù pour les carnivores. J’ai pris cette recette sur le site de Trois fois par jour.

Ragù pour carnivores
Ragù pour carnivores
Pour 8 à 10 personnes

1½ cuillère à soupe d’huile d’olive
750 g de rôti de palette de boeuf désossé
150 g de bacon coupé en dés ou de lardons
1 barquette ou 227 g de champignons blancs
1 oignon
½ tasse ou 125 g de vin rouge
4 saucisses au choix : italienne douce ou forte, merguez,
  aux herbes, etc.
1 boîte de 398 ml ou 400 g de tomates broyées ou en purées
1 boîte de 398 ml ou 400 g de tomates en dés ou concassées
1 cuillère à soupe de cassonade ou de sucre roux
1 feuille de laurier
2 branches de romarin frais*
1 branche de thym frais*
Sel et poivre

Hacher l’oignon. Couper en tranches ou en petits dés les champignons. Retirer le boyaux des saucisses et les couper en morceaux de la taille d’une bouchée.

Préchauffer le four à 160°C (325°F).

Dans une grande casserole allant au four, verser l’huile d’olive et la faire chauffer. Quand le corps gras est bien chaud, saisir le rôti de palette sur tous les côtés. Saler et poivrer la viande. Réserver la viande dans une assiette.

Dans la même casserole, ajouter les lardons, les champignons et l’oignon. Faire cuire jusqu’à ce que les lardons et les champignons soient bien dorés. Au besoin, ajouter un peu d’huile.

Remettre le rôti de palette dans la casserole et ajouter le vin, les saucisses, les tomates broyées, les tomates en dés, la cassonade, la feuille de laurier, le romarin et le thym. Porter à ébullition. Couvrir et enfourner pendant 4 heures ou jusqu’à ce que le rôti de palette se défasse facilement à l’aide d’une fourchette.

À la sortie du four, retirer le couvercle et laisser reposer pendant 20 à 30 minutes. Saler et poivrer. Sortir le rôti de palette de la casserole et l’effilocher. Remettre la viande dans la casserole et bien mélanger. Servir sur des pâtes et déguster avec plaisir.

*Si vous n’avez pas d’herbes fraîches sous la main, ajouter 1 cuillère à soupe d’un mélange d’herbes séchées.

Et vous, êtes-vous plus pour les sauces qui ont mijoté longuement ou pour les sauces rapides avec les pâtes?

Repas simple de Noël

Aujourd’hui, je vous propose la recette que j’ai réalisé pour le réveillon : un roastbeef. C’est une viande qui plaît en général et qui ne demande pas trop de temps de préparation. Oui, j’ai songé à préparer un boeuf Wellington qui est beaucoup plus exigeant! Ce dernier sera pour une prochaine fois.

Pour la recette de roastbeef, je l’ai pris dans le livre Qu’est-ce qu’on mange? Au temps des fêtes.

Roastbeef classique
Roastbeef classique
Pour 8 à 10 personnes

1,3 kg de rôti de boeuf*
2 cuillères à soupe de beurre
4 à 6 tranches de bacon ou de lard à griller
1 oignon (facultatif)
½ cuillère à thé de thym frais**
½ cuillère à thé de romarin frais**
2 cuillères à soupe de farine
2 cuillères à soupe de vin rouge ou de cognac
½ tasse ou 125 g de bouillon de boeuf
Sel et poivre

Tempérer la viande en la sortant du réfrigérateur environ 1 heure avant de la cuisiner.

Éplucher l’oignon et le couper en rondelles. Hacher finement le thym et le romarin.

Préchauffer le four à 160°C (325°F).

Dans une grande poêle ou une casserole allant au four, faire fondre le beurre. Quand le beurre est bien chaud. Saisir la viande de tous les côtés. Quand la viande est coloré de tous les côtés, la retirer de la poêle et la déposer sur une assiette. Saler et poivrer la viande. Assaisonner la viande avec le thym et le romarin. Déposer les tranches de bacon sur la viande. Répartir les rondelles d’oignon dans la poêle et placer la viande au-dessus. Enfourner et cuire pendant 56 minutes***.

Après ce temps de cuisson, retirer la viande du four et la déposer dans une assiette. Couvrir la viande d’un papier d’aluminium. Laisser la viande reposer le temps de préparer la sauce.

Dans la poêle, saupoudrer la farine et placer la poêle sur un feu élevé. Mélanger et cuire quelques secondes. Ajouter le vin et le bouillon de boeuf. Laisser mijoter le temps que la sauce épaississe. Au besoin, ajuster la sauce en ajoutant de l’eau ou du bouillon. Saler et poivrer.

Couper la viande en fines tranches et servir avec la sauce. Déguster avec plaisir.

*Pour un roastbeef, vous pouvez utiliser de l’aiguillette de boeuf entre autre et n’hésitez pas à demander des conseils de votre boucher. Vous pouvez même réaliser cette recette avec du filet de boeuf.
**Vous pouvez utiliser du thym et du romarin séchés.
***Le temps de cuisson dépendant de la taille de votre pièce de viande. Il faut compter 20 minutes de cuisson par 450 g ou 44 minutes par kilo pour une cuisson « saignant » et 25 minutes de cuisson par 450 g ou 55 minutes par kilo pour une cuisson « médium-bien-cuit ».

Et vous, quel a été votre menu du réveillon?

Les deux extrêmes…

Si vous avez déjà séjourné en Italie, vous savez que les italiens font à la fois le meilleur et le pire de la boulangerie. Les pâtes à pizza et les focaccia sont divines, mais les autres types de pains sont bien souvent décevant et sans goût s’ils ne sont pas accompagnés d’huile d’olive ou autre. Je trouve cela assez incroyable, surtout qu’il n’y a pas vraiment d’entre deux : soit c’est excellent, soit c’est un pain à l’eau sans saveur. Y a-t-il quelqu’un qui peut m’expliquer pourquoi?

Aujourd’hui, nous allons dans le meilleur des deux mondes. Je vous propose une recette de focaccia sans pétrissage qui ravira vos papilles. J’ai pris cette recette sur le blog de Sandra, Le Pétrin.

Focaccia sans pétrissage
Focaccia sans pétrissage
Pour 4 petites focaccia

1 cuillère à thé de levure sèche ou 5 g de levure fraîche
1½ tasse moins 1½ cuillère à soupe ou 350 g d’eau tempéré
3¼ tasses ou 450 g de farine
1¼ cuillère à thé ou 5 g de sucre
1¼ cuillère à thé ou 8 g de sel
1 cuillère à soupe ou 12 g d’huile d’olive

Huile d’olive supplémentaire pour travailler la pâte
Garniture au choix : fleur de sel, sauce tomate, fines herbes,
  pesto, oignons, épices, etc.

Dans un grand bol, verser la levure et ajouter l’eau petit à petit. Laisser reposer 5 minutes.

Incorporer la farine, le sucre et le sel. Mélanger jusqu’à ce que la farine soit humidifié. Ajouter l’huile d’olive et mélanger en s’assurant que toute la farine soit amalgamée. Il est possible que la pâte ne soit pas homogène et semble liquide. Couvrir le bol d’une pellicule plastique et le placer dans un endroit à l’abri des courants d’air. Laisser lever pendant 30 minutes.

Verser un filet d’huile sur la pâte et s’huiler les mains. Saisir la pâte sur l’un des côtés et l’étirer vers le haut avant de la plier vers le centre. Tourner d’un quart de tour le bol. Étirer de nouveau la pâte et le replier sur elle même encore 3 fois. Glisser la main sous la pâte et la retourner pour que les plis soient au fond du bol. Couvrir et laisser lever pendant 20 minutes.

Au besoin, verser un peu d’huile sur la pâte. Saisir la pâte sur l’un des côtés et l’étirer vers le haut avant de la plier vers le centre. Tourner d’un quart de tour le bol. Étirer de nouveau la pâte et le replier sur elle même encore 3 fois. Glisser la main sous la pâte et la retourner pour que les plis soient au fond du bol. Couvrir et laisser lever à nouveau pendant 20 minutes.

Enfariner généreusement le plan de travail. Huiler les mains et décoller délicatement la pâte des parois du bol. Glisser la pâte sur la surface enfarinée. Saupoudrer de la farine sur la pâte pour pouvoir la manipuler plus facilement. À l’aide des mains, étirer la pâte en un rectangle d’environ 18 cm par 20 cm (7 pouces par 8 pouces). Couper la pâte pour obtenir 4 portions équivalentes.

Prendre un morceau de pâte et placer le côté le plus étroit vers soi. Plier la pâte d’environ un quart et appuyer légèrement pour sceller la pâte. Plier de nouveau la pâte et sceller. Répéter jusqu’à ce que la pâte forme un boudin de pâte. Refaire la même opération avec les trois autres pâtes. Déposer les boudins de pâte sur une surface bien enfarinée et couvrir. Laisser lever pendant 30 minutes.

Glisser dans le four une pierre à pizza ou une plaque de cuisson. Préchauffer le four à 240°C (465°F)*.

Recouvrir de papier parchemin une plaque de cuisson sans rebord (ou utiliser l’envers de la plaque). Saupoudrer de farine ou de farine de maïs. Déplacer un cylindre de pâte sur cette surface et l’étirer en une forme d’environ 10 cm par 20 cm (4 pouces par 8 pouces). Répéter l’opération avec un autre morceau de pâte. Huiler les mains et appuyer avec les doigts sur la pâte pour former des petits trous. Garnir selon l’envie** et, si désiré, arroser d’un filet d’huile d’olive. Sans attendre, enfourner à l’aide du papier parchemin, en faisant glisser le tout sur la pierre à pizza ou sur la plaque de cuisson préchauffée en même temps que le four. Cuire pendant 12 minutes ou jusqu’à ce que la pâte soit bien dorée. Répéter l’opération avec les deux autres morceaux de pâte. Savourer avec plaisir.

*Selon la puissance de votre four, vous pouvez réduire la température.
**Vous pouvez également garnir la pâte comme des pizzas : c’est des plus gourmands!

Je n’ai qu’une chose à ajouter : essayez absolument cette recette!

Avez-vous remarqué?

Habituellement pendant le mois d’août, je vous bassine avec mon repas du 1er août (ou du 31 juillet) jusqu’en début septembre. Cette année, je n’étais pas à la maison pour la fête nationale suisse, alors pas d’avalanche de nouvelles recettes. Pire, comme je viens juste de revenir à la maison et que je prends le décalage horaire en pleine poire, je ne vais pas m’attarder.

Je ne vous propose même pas de recette sucrée comme le voudrait le mercredi. Sans plus attendre, je vous présente une recette de tarte à la carotte. J’ai trouvé cette recette sur le site d’Isadora et Marisa.

Tarte à la carotte
Tarte à la carotte
Pour 2 ou 3 personnes

Pâte à tarte express
¾ de tasse et 2 cuillères à soupe ou 125 g de farine*
½ cuillère à thé de poudre à pâte ou de levure chimique
2 pincées de sel
1 cuillère à thé d’herbes séchées au choix** (facultatif)
3 cuillères à soupe et 1 cuillère à thé d’huile végétale
3 cuillères à soupe et 1 cuillère ou 50 g d’eau chaude

Garniture
3 ou 4 carottes
1 oignon
1 cuillère à soupe d’huile d’olive
1 cuillère à soupe de moutarde à l’ancienne
4 cuillères à soupe de crème à cuisson, de demi-crème
  ou de crème de soja
2 à 4 cuillères à soupe de lait ou de boisson végétale
2 oeufs
Graines de courge (facultatif)
Poudre d’oignon au goût
Sel et poivre

Éplucher et râpées les carottes. Hacher finement l’oignon.

Dans une poêle, chauffer l’huile d’olive. Quand le corps gras commence à être chaud, ajouter l’oignon. Quand l’oignon est translucide, ajouter les carottes et poursuivre la cuisson pendant 10 minutes ou jusqu’à ce qu’elles soient tendres. Saler, poivrer et assaisonner avec la poudre d’oignon. Laisser tiédir.

Pâte à tarte express
Dans une boîte qui ferme hermétiquement, verser la farine, la poudre à pâte, le sel et les herbes séchées. Mélanger brièvement, puis ajouter l’huile et l’eau chaude. Fermer la boîte à l’aide de son couvercle et secouer énergiquement. Ouvrir la boîte et terminer de rassembler la pâte en une boule. Sur un plan de travail légèrement enfariné, abaisser la pâte et la foncer dans un moule de 23 cm (9 pouces) de diamètre.

Garniture
Préchauffer le four à 180°C (350°F).

Dans un bol, fouetter les oeufs avec la crème et le lait. Saler et poivrer***.

Étaler la moutarde à l’ancienne sur le fond de la pâte à tarte. Répartir les carottes et l’oignon. Verser la préparation d’oeuf. Saupoudrer de graines de courge et enfourner. Cuire pendant 25 à 30 minutes. Laisser tiédir quelques minutes et servir. Déguster avec plaisir.

*Utilisez les farines qui vous font envie : farine blanche, farine d’épeautre, etc.
**Si vous voulez faire une pâte sucrée, remplacez les herbes par du sucre vanillé ou non.
***Il est possible d’ajouter des épices : du curry, de la poudre d’oignon, du cumin, etc.

À dimanche!