Mot-clé : abricot

Une autre étoile

Encore des biscuits, il me reste encore 3 recettes de biscuits à vous proposer et il y en aura d’autres… J’ai encore essayer une nouvelle recette en fin de semaine! Cette fois, je vais vous parler d’un biscuit classique de Noël : les étoiles à la cannelle. C’est un biscuit assez populaire, mais pourtant, je ne l’apprécie pas spécialement même si beaucoup de gens l’aiment dans ma belle-famille. D’un autre côté, je n’ai jamais goûté à une version maison de ce biscuits et la version commerciale ne me donne pas envie d’en faire.

Alors pourquoi je vous parle d’étoile si c’est un biscuit qui ne m’attire pas? C’est simple dans une circulaire des épiceries Volg, il y a une recette d’étoile qui a attiré mon attention : des étoiles aux abricots! La recette m’a terriblement interpellée et je n’ai pas hésité à l’ajouter à mes paniers gourmands. C’est une belle découverte : je préfère largement les étoiles aux abricots!

Étoiles aux abricots
Étoiles aux abricots
Pour 70 petits biscuits

Biscuits
½ tasse ou 100 g d’abricots séchés
5 cuillères à soupe ou 75 g d’abricotine ou de kirsch*
3⅓ tasses ou 400 g de poudre d’amandes
⅓ de tasse et ½ cuillère à soupe ou 50 g de farine
½ tasse et 2 cuillères à soupe ou 125 g de sucre
200 g (7 onces) de chocolat blanc
½ lime pour le zeste
⅓ de tasse moins ½ cuillère à soupe ou 100 g de miel
4 blancs d’oeufs

Garniture
1¼ tasse ou 200 g de sucre glace
1 cuillère à soupe d’abricotine ou de kirsch
1 cuillère à soupe de jus de lime
¼ de tasse ou 50 g d’abricots séchés

Biscuits
Hacher finement les abricots et les déposer dans un bol. Verser l’abricotine, puis laisser macérer pendant 1 nuit.

Hacher le chocolat blanc et le déposer dans un bol avec la poudre d’amandes, la farine, le sucre et le zeste de la lime. Mélanger et former un puit au centre des ingrédients secs. Ajouter le miel, les blancs d’oeufs et les abricots macérés. Incorporer graduellement les ingrédients humides aux ingrédients secs pour créer une pâte.

Sur un plan de travail saupoudrer de poudre d’amandes et de sucre glace**, abaisser un tiers de la pâte sur une épaisseur d’environ 1 cm (⅜ de pouce). À l’aide d’un emporte-pièce en forme d’étoile d’environ 5 cm (2 pouces)*** de haut, découper des étoiles et les déposer sur une plaque recouverte de papier parchemin. Répéter l’opération jusqu’à ce qu’il ne reste plus de pâte. Laisser les étoiles séchés pendant au moins 6 heures ou pendant toute une nuit à température ambiante.

Préchauffer le four à 210°C (410°F).

Enfourner les étoiles et cuire pendant 7 minutes ou jusqu’à ce que les bords soient légèrement dorés. Laisser tiédir environ 10 minutes les étoiles dans le four avec la porte du four légèrement entrouverte. Retirer du four et laisser totalement refroidir les étoiles.

Garniture
Hacher finement les abricots.

Dans un bol, mélanger le sucre glace, l’abricotine et le jus de lime pour obtenir un glaçage qui puisse s’étaler. Au besoin, ajouter un peu d’abricotine et de jus de lime pour obtenir la bonne texture. Badigeonner les étoiles de glaçage et parsemer d’abricots hachés. Laisser sécher complètement avant de placer les biscuits dans une boîte qui ferme hermétiquement. Les étoiles se conservent pendant 2 à 3 semaines. Déguster avec gourmandise.

*Si vous n’avez pas d’abricotine ni de kirsch, vous pouvez utiliser du rhum ou un autre alcool fort.
**La pâte est assez collante, alors vous pouvez aussi l’abaisser entre deux feuilles de papier parchemin.
***Libre à vous d’utiliser un empote-pièce d’une autre forme et d’une autre taille. Le nombre de biscuits variera selon celui-ci.

Et vous, appréciez-vous les étoiles à la cannelle?

Entre orange et noir

À la veille de l’Halloween, il ne faut pas compter sur moi pour vous proposer une recette effrayante. Cependant cette année, j’ai vu plusieurs articles où l’on proposait des recettes rapides pour pouvoir se lancer le plus rapidement possible à la chasse aux bonbons. Encore une fois, je ne suis pas dans cette vague… je me demande même qu’est-ce que je vais cuisiner avec ma citrouille!

Cette fois, je vous propose une recette de galettes à la confiture. J’ai pris cette recette dans le magazine Ricardo volume 17, numéro 7. Je sens que je vais refaire cette recette : j’ai adoré! En prime, la base de la recette se rapproche du goût que je recherche dans les galettes à l’avoine…

Galettes à l'avoine et à la confiture
Galettes à l’avoine et à la confiture
Pour 12 personnes

1¼ tasse ou 125 g de flocons d’avoine
1 tasse ou 140 g de farine
½ cuillère à thé de bicarbonate de soude ou de sodium
1 pincée de sel
½ tasse ou 110 g de beurre non salé, tempéré
¾ de tasse ou 150 g de cassonade ou de sucre roux
1 oeuf
⅔ de tasse ou 210 g de confiture de fraises, d’abricot, etc.*

Préchauffer le four à 190°C (375°F). Chemiser un moule à muffin de caissettes en papier ou en silicone.

Dans un bol, mélanger les flocons d’avoine, la farine, le bicarbonate de soude et le sel.

Dans un autre bol, crémer le beurre avec la cassonade. Incorporer l’oeuf puis la préparation de flocons d’avoine. Diviser la pâte en deux.

Répartir la moitié de la pâte dans les cavités du moule à muffin. Presser la pâte dans chaque empreinte de manière à former un petit creux au centre. Répartir la confiture. Émietter le restant de pâte sur la confiture.

Enfourner et cuire pendant 16 minutes ou jusqu’à ce que la pâte soit cuite et légèrement dorée. Laisser tempérer avant de servir. Déguster avec gourmandise.

*Utilisez les garnitures qui vous font envie : de la confiture, de la pâte à tartiner, de la pâte praliné, du caramel, etc.

Après, si vous voulez rendre cette recette effrayante, ajouter un peu de colorant à votre confiture : rouge pour le sang ou du vert pour créer de la bave de monstre. Bonne Halloween!

Au jus…

À la maison, nous ne buvons pas beaucoup de jus. Le jus d’orange reste quand même un classique du matin pour mes deux amours. Après, nous aimons bien le jus de pommes que nous emportons volontiers pour nos piques-niques. Ça résume assez bien notre consommation de jus de fruit. Alors quand nous recevons des bouteilles de jus, nous les apprécions, mais parfois nous avons également de la peine à les boire. Ce fut le cas avec une bouteille de jus d’abricot.

J’aurais pu réaliser des sucettes glacées, mais cette idée ne m’a même pas effleuré l’esprit. C’est par hasard que je suis tombée sur une recette de marinade employant ce produit. J’ai trouvé cette recette sur le blog Torchons et Serviettes.

Brochettes de poulet au jus d'abricot et au romarin
Brochettes de poulet au jus d’abricot et au romarin
Pour 3 personnes

300 g de poitrines de poulet
¾ de tasse et 1 cuillère à soupe ou 200 g de jus d’abricot
1 branche de romarin frais
1 gousse d’ail
¼ à ½ cuillère à thé de curry, au goût
3 cuillères à soupe d’huile d’olive
1½ cuillère à soupe de miel
Sel et poivre

Dans une bol, mélanger le jus d’abricot, le curry, l’huile d’olive et le miel. Hacher finement l’ail et effeuiller le romarin. Ajouter l’ail et les aiguilles de romarin au liquide. Poivrer.

Couper en cubes de taille similaire les poitrines de poulet. Déposer les dés de poulet dans la marinade, couvrir et laisser macérer au réfrigérateur pendant au moins 4 heures.

Préchauffer le four à 190°C (375°F)*.

Rincer sous l’eau froide les piques à brochette en bois pour éviter qu’ils ne brûlent durant la cuisson. Enfiler les morceaux de poulet marinés sur les piques à brochettes. Déposer les brochette sur une plaque de cuisson légèrement huilé, saler légèrement et enfourner pendant 18 à 25 minutes. À mi-cuisson, retourner les brochettes. Sortir du four et servir sans attendre. Déguster avec plaisir.

*Vous pouvez également cuire les brochettes dans une poêle, sur le barbecue ou une plancha.

Et vous, est-ce que les jus occupent une grande place dans votre réfrigérateur?

Saumon facile

Le vendredi, je cuisine généralement du poisson. Cette habitude perdure depuis quelques années, alors maintenant, il est rare que je me fie à une recette. J’assaisonne le poisson selon mon humeur et je le grille à la poêle. Puis récemment, j’ai repensé à la cuisson au four que je devrais utiliser plus souvent.

Évidemment, une recette précise m’est venu en tête : celle avec la confiture de fraises. N’ayant pas de confiture de fraises d’entamer, j’ai voulu utiliser ma confiture d’abricot. Dans ma tête la confiture d’abricot s’est associé avec la moutarde : j’ai vu à quelques reprises des gens qui mélangeaient de la confiture d’abricot avec de la moutarde pour en faire une sauce d’accompagnement. En ouvrant le réfrigérateur pour exécuter le souper, j’ai aperçu le prosciutto… Voilà comment cette recette hyper simple est née dans mon esprit.

Saumon à la moutarde et à l'abricot
Saumon à la moutarde et à l’abricot
Pour 2 personnes*

200 g de filet de saumon avec la peau**
1 cuillère à soupe de confiture d’abricot
1 cuillère à soupe de moutarde de Dijon
1 ou 2 tranches de prosciutto ou de jambon cru
Sel et poivre

Préchauffer le four à 200°C (400°F).

Dans un petit bol, mélanger la confiture d’abricot et la moutarde de Dijon. Réserver.

Déposer le filet de saumon sur une plaque de cuisson recouverte de papier parchemin. Saler et poivrer le poisson. Badigeonner le poisson avec le mélange de confiture et de moutarde.

Couvrir le saumon avec les tranches de prosciutto. Enfourner et cuire pendant 10 minutes. Servir et déguster avec plaisir.

*Vous pouvez facilement doubler la recette.
**Si vous préférez servir des portions individuelles, utilisez des morceaux de saumon sans la peau. Dans ce cas, enrouler une tranche de prosciutto autour de chaque morceau de poisson.

Alors, que pensez-vous de cette recette?

Cette année, c’est bon

Pour mes paniers gourmands, j’écris chaque année une liste d’idées et depuis deux ans, j’ai décidé de consigner ces listes dans un petit carnet. Je ne vous dis pas le gain de temps quand j’ai voulu élaborer ma liste. J’ai noté les idées que j’avais relevées ici et là, puis j’ai jeté un coup d’oeil sur les listes des années précédentes. En quelques minutes, j’avais non seulement une liste de cadeaux gourmands, mais également ma sélection pour les fêtes : vive les listes courtes!

La recette que je vous propose aujourd’hui, j’aurais aimé la préparer l’an passé, mais j’avais préféré les recettes qui ne demandaient pas plusieurs fournées : je n’avais qu’une plaque de cuisson pour le four dans notre appartement de transition! Je vous propose donc des biscuits de style raincoast. J’ai trouvé ce délice sur le site de Di Stasio. Ces craquelins sont tellement délicieux que je vais les refaire sans hésitation et dans les plus bref délais.

Craquelins style raincoast
Craquelins style raincoast
Pour 60 craquelins*

1⅔ de tasse ou 410 g de babeurre**
⅓ de tasse ou 107 g de sirop d’érable
3 tasses ou 420 g de farine
1 cuillère à thé de bicarbonate de soude ou de sodium
1 cuillère à thé de sel
1 cuillère à soupe de poudre à pâte ou de levure chimique
1 tasse ou 260 g de canneberges séchées
½ tasse ou 80 g de pistaches non salées***
⅔ de tasse ou 72 g de pacanes ou de noix de pécan hachées
⅔ de tasse ou 105 g d’abricots séchés coupés en juliennes
¼ de tasse ou 30 g de graines de sésame
¼ de tasse ou 38 g de graines de courge
1 ou 2 cuillères à thé de romarin frais finement haché****
  (facultatif)

Préchauffer le four à 180°C (350°F). Beurrer et enfariner 4 moules de 8 cm par 14,5 cm (3 pouces par 5½ pouces) ou 3 moules de 8 cm par 20 cm (3 pouces par 8 pouces).

Dans contenant muni d’un bec verseur, mélanger le babeurre et le sirop d’érable.

Dans un grand bol, mélanger la farine, le bicarbonate de soude, le sel, la poudre à pâte, les canneberges, les pistaches, les pacanes, les abricots, les graines de sésame, les graines de courge et le romarin. Verser le babeurre et le sirop d’érable. Mélanger juste pour que tous les ingrédients soient humectés. Répartir la pâte dans les moules. Enfourner et cuire pendant 35 minutes.

À la sortie du four, démouler les pains et les laisser totalement refroidir, idéalement sur une grille à pâtisserie. Emballer les pain dans du papier d’aluminium et les placer au réfrigérateur ou au congélateur pendant 30 minutes.

Après ce temps, sortir un pain à la fois et le trancher à l’aide d’un couteau dentelé le plus finement possible. Trancher tous les pains.

Préchauffer le four à 150°C (300°F).

Répartir les tranches sur deux plaques de cuisson et enfourner pendant 15 à 20 minutes. Retourner les craquelins et remettre au four pendant 15 à 20 minutes ou jusqu’à ce qu’ils soient croustillants. Déguster avec plaisir les craquelins chauds ou froids. Conserver les craquelins une fois totalement refroidis dans une boîte qui ferme hermétiquement.

*J’ai obtenu 250 craquelins : j’ai utilisé une trancheuse pour tailler très finement, environ 2 mm (⅟₁₆ de pouce) d’épaisseur, les craquelins. Le temps de séchage était de 15 minutes en tous. Bref, le nombre de craquelins dépendra de leur épaisseur.
**Il est possible de remplacer le babeurre par la même quantité de lait auquel il faut ajouter 5 cuillères à thé ou 25 g de jus de citron.
***Comme pour tous les ingrédients, vous pouvez remplacer les pistaches par un autre de votre choix : des figues séchées, des noisettes, des amandes, des raisins secs, etc.
****J’ai mis 1 cuillère à thé de romarin.

Et vous, comment planifiez-vous vos paniers gourmands?