Mot-clé : tofu

Un peu du Québec…

Maintenant, il y a un peu plus d’un an que je n’ai pas mis les pieds au Québec. J’avoue que j’ai hâte que la situation s’aplanisse et de pouvoir reprendre un vol pour aller voir ma famille et profiter du Québec. Un de mes plaisirs, c’est d’aller dans les librairies et d’acheter des ouvrages québécois. Il y a le livre de Loounie, le prochain livre de Ricardo, les livres de Geneviève O’Gleman, le dernier de Madame Labriski et bien d’autres que j’aimerais feuilleter.

En attendant, j’ai eu le plaisir de tomber sur un livre de Jean-Philippe Cyr dans une librairie suisse! Â peine feuilleté, il était hors de question que ce livre ne parte pas avec moi. Je vous propose donc une recette issue de son livre Les grands classiques véganes.

Tofu moutarde érable
Tofu moutarde érablee
Pour 2 personnes

Tofu
2 cuillères à soupe de fécule de maïs ou de maïzena
1 cuillères à soupe de levure alimentaire
½ cuillère à thé de sauge moulue*
½ cuillère à thé d’un mélange d’herbes (Provence,
  à l’italienne, etc.)
200 g de tofu ferme
½ cuillère à thé de sel

Sauce
1½ cuillère à soupe d’huile d’olive
1 échalote
1½ cuillère à soupe de cognac
1½ cuillère à soupe de sirop d’érable
1 cuillère à soupe de moutarde à l’ancienne
½ cuillère à soupe de moutarde de Dijon
¼ de tasse ou 62 g de bouillon de légumes
1 cuillère à soupe de levure alimentaire
Sel et poivre

Tofu
Préchauffer le four à 190°C (375°F).

Éponger le tofu pour retirer le plus d’eau possible. Couper en cubes le tofu.

Dans un bol, mélanger la fécule de maïs, la levure alimentaire, la sauce, le mélange d’herbes et le sel. Ajouter les cubes de tofu et bien mélanger. Quand les cubes sont bien enrobés, les déposer sur une plaque de cuisson recouverte de papier parchemin. Enfourner et cuire pendant 20 minutes. À mi-cuisson, retourner les cubes de tofu.

Sauce
Pendant que le tofu cuit au four, préparer la sauce. Hacher finement l’échalote.

Dans une poêle, chauffer l’huile d’olive. Ajouter les échalotes et faire revenir pendant environ 3 minutes. Déglacer avec le cognac et poursuivre la cuisson pendant 2 minutes. Ajouter le sirop d’érable, les moutardes, le bouillon de légumes et la levure alimentaire. Réduire le feu et laisser mijoter pendant 5 minutes. Saler et poivrer au goût.

Ajouter les cubes de tofu dans la sauce et servir sans attendre. Déguster avec plaisir.

*Si vous n’avez pas de sauge, n’hésitez pas à la remplacer par une autre herbe séchée.

Et vous, est-ce que vous habitez loin de votre famille?

Inquiétudes agricoles…

Hier, il a plu et lorsque l’on entend les gouttes d’eau claquer sur le toit, nous pensons immédiatement aux fruits. En l’occurence, mon chéri et moi avons pensé aux fraises de mes beaux-parents. Chaque été, c’est la même chose : nous nous inquiétons pour les cultures, les récoltes en cours et les dégâts qui pourraient en découler. Heureusement, la pluie n’a pas fait trop de dégât sur la fraisière et les température de cette semaine devrait plus plaire à ces petites pépites rouges. J’espère que la météo restera gentille…

D’autre part aujourd’hui, je vous propose une recette végétarienne de boulettes suédoises. J’ai pris cette recette dans le livre Famille futée 4.

Boulettes suédoises végé
Boulettes suédoises végé
Pour 3 personnes

Boulettes
1 oignon
200 à 225 g de tofu ferme
½ tasse ou 50 g de noix de Grenoble
½ cuillère à thé d’huile végétale
⅓ de tasse et 2 cuillères à thé ou 93 g de bouillon de légumes
  ou de champignons*
½ tasse ou 80 g de flocons d’avoine
2 cuillères à soupe de graines de lin moulues
1 cuillère à soupe de moutarde de Dijon
½ cuillère à thé de poudre d’ail
½ cuillère à thé de muscade moulue
1 cuillère à thé de piment de la Jamaïque moulu

Sauce
1½ tasse ou 375 g de bouillon de légumes ou
  de champignons
1 cuillère à soupe de fécule de maïs ou de maïzena
½ cuillère à thé de piment de la Jamaïque moulu
¼ de cuillère à thé de muscade moulue
½ tasse ou 125 g de préparation crémeuse au soja**

Sel et poivre

Boulettes
Préchauffer le four à 180°C (375°F). Tapisser une plaque de cuisson de papier parchemin.

Dans le bol d’un robot culinaire muni d’une lame en « s », déposer l’oignon coupé grossièrement, le tofu et les noix de Grenoble. Mixer pour obtenir un mélanger haché finement.

Dans une poêle, verser l’huile et la faire chauffer. Quand le corps gras est chaud, ajouter la préparation de tofu et cuire pendant 7 minutes. Retirer la poêle du feu et ajouter le bouillon de légumes, les graines de lin, la moutarde, la poudre d’ail, la muscade et le piment de la Jamaïque. Poivrer généreusement et ajouter une pincée de sel.

Verser le mélange dans le robot culinaire et mixer pour obtenir une préparation homogène. Prélever environ 1 cuillère à soupe et façonner en boulette. Déposer la boulette sur la plaque de cuisson et répéter l’opération jusqu’à épuisement du mélange. Enfourner et cuire pendant 30 minutes.

Sauce
Dans la poêle qui a servi à cuire le tofu, hors du feu, mélanger le bouillon, la fécule de maïs, le piment de la Jamaïque et la muscade. Porter le mélange à ébullition. Quand le mélange bout, réduire le feu et ajouter la préparation crémeuse de soja. Laisser la sauce mijoter pendant 20 minutes. Saler et poivrer au besoin.

Servir les boulettes nappées de sauce et déguster avec plaisir.

*Le bouillon de champignons serait plus savoureux que le bouillon de légumes.
**Utilisez la préparation crémeuse de votre choix : au soja, à la noix de cajou, etc. Vous pouvez également réaliser la recette avec de la crème…

Et vous, est-ce qu’il vous arrive de penser aux agriculteurs lorsqu’il pleut?

Le retour du tofu!

En hiver, je prépare plus souvent des soupes et du coup, j’expérimente beaucoup moins de recettes végétariennes. Je n’arrive pas à dédier un jour aux plats végétariens comme je l’ai fait pour le poisson. Peut-être en dressant une liste et en essayant de consulter plus de sites de recettes végétariennes, j’arriverais à intégrer ce type de recette dans ma routine culinaire.

En attendant, je vous propose une recette de tofu magique. Pourquoi magique? Parce que la recette est très simple et qu’elle est hyper polyvalente. Vous pouvez servir le tofu magique tel quel, en l’intégrant à un bol, en l’enrobant d’une sauce chaude de votre choix ou encore en le manger froid dans un sandwich… et plein d’autres possibilités! Cette recette est une création de Loounie.

Tofu magique de Loounie
Tofu magique de Loounie
Pour 2 à 3 personnes

200 g de tofu ferme ou extra-ferme*
½ cuillère à soupe de sauce soja
½ cuillère à soupe de jus de citron ou de vinaigre de cidre
½ cuillère à soupe de sirop d’érable
¼ à ⅓ de tasse ou 15 à 20 g de levure alimentaire
  en flocons**

Éponger le tofu pour retirer le plus d’eau possible. Avec les doigts, défaire le tofu en morceaux.

Dans un bol, mélanger la sauce soja, le jus de citron et le sirop d’érable. Ajouter le tofu et bien mélanger. Si désiré, laisser mariner le tofu pendant 4 à 12 heures*** au réfrigérateur.

Préchauffer le four à 190°C (375°F).

Ajouter la levure alimentaire au tofu et bien mélanger.

Déposer le tofu sur une plaque de cuisson recouverte de papier parchemin ou d’un tapis en silicone. Enfourner et cuire pendant 25 minutes ou jusqu’à ce que le tofu soit bien doré. Servir avec une sauce de votre choix de déguster avec plaisir.

*Au Québec, il y a plusieurs textures possible dans les tofus : ferme, extra-ferme, mi-ferme, mou, soyeux, crémeux, etc. En Suisse, on trouve généralement le tofu ferme dans les rayons réfrigérés dédiés aux alimentes végétariens… et il n’y a pas d’autres textures disponible en générale dans cette section.
**La levure alimentaire ou nutritionnelle n’est pas la levure que l’on utilise pour faire du pain (et encore moins la levure chimique utilisée en pâtisserie). En Suisse, on trouve la levure alimentaire dans les pharmacies ou les magasins d’alimentation spécialisés. Au Québec, elle se trouve de plus en plus facilement dans les épiceries.
***Moi, je préfère quand le tofu a mariné plusieurs heures, mais libre à vous d’omettre cette étape.

Et vous, est-ce que les repas végétariens sont encrés dans vos habitudes?

Rage de Ricardo…

Actuellement, je me tourne beaucoup vers les recettes de Ricardo. Il y en a tellement et avec le rythme de parution des magazines, j’ai plus de mal à suivre qu’avant. En plaisantant avec mon chéri, j’ai même proposé faire une semaine de repas 100 % Ricardo! Un jour, peut-être si j’arrive à établir mes repas de la semaine bien à l’avance. En attendant, je cumule beaucoup de recettes venant de Ricardo pour mon blog… chose qui m’embête un peu, car j’aime bien varier mes sources et vous proposer différentes façons de cuisiner.

Aujourd’hui, vous l’aurez deviné, je vous présente une recette de Ricardo issue de son magazine volume 13, numéro 4. Il s’agit d’un pad thaï. Comment dire, j’adore ce plat! Je devrais en faire plus souvent, mais ce n’est pas le plat préféré de la maisonnée.

Pad thaï
Pad thaï
Pour 3 personnes

Pad thaï
170 g de nouilles de riz plate
170 g de poitrines de poulet désossées*
½ cuillère à soupe de sauce de poisson
½ cuillère à thé de paprika doux
½ cuillère à thé de cassonade ou de sucre roux
1 échalote
2½ cuillères à soupe d’huile de canola ou de colza
1 tasse ou 200 g de poireau émincé
1 carotte (facultatif)
2 oeufs
170 g de tofu ferme

Sauce
½ tasse ou 125 g d’eau
1½ cuillère à soupe de jus de lime
1½ cuillère à soupe de cassonade ou de sucre roux
1½ cuillère à soupe de sauce de poisson
½ cuillère à soupe de sauce sriracha**
2 gousses d’ail
1½ cuillère à soupe d’huile de canola ou de colza
1 cuillère à soupe de paprika doux

Garniture
2½ cuillères à soupe d’arachides non salées et concassées***
1 lime pour servir
Sel et poivre

Pad thaï
Dans un grand bol rempli d’eau tiède, déposer les nouilles de riz et les laisser se réhydrater pendant 15 à 25 minutes.

Hacher l’échalote. Éplucher et couper en juliennes la carotte. Découper le tofu en cubes et couper en lanières le poulet.

Déposer le poulet dans un bol avec la sauce de poisson, le paprika, la cassonade et l’échalote. Laisser mariner pendant 5 minutes.

Dans une grande poêle, verser 1 cuillère à soupe d’huile et la chauffer. Quand le corps gras est bien chaud, ajouter le poulet et le cuire. Ajouter les trois quarts du poireau ainsi que la carotte et poursuivre la cuisson pendant 1 minute. Verser le contenu de la poêle dans une grand bol et réserver au chaud.

Dans la même poêle, ajouter 1 cuillère à soupe d’huile. Battre légèrement les oeufs et la ajouter à la poêle bien chaude. Cuire les oeufs en les brassant constamment pour les briser. Cuire les oeufs jusqu’à ce qu’ils soient dorés. Saler et poivrer. Verser les oeufs dans le bol contenant le poulet.

Dans la même poêle, verser le restant d’huile et y faire dorer le tofu. Saler et poivrer. Transvider le contenu de la poêle dans le bol contenant le poulet et les oeufs.

Sauce
Dans un bol, mélanger l’eau, le jus de lime, la cassonade, la sauce de poisson et la sriracha. Réserver.

Hacher les gousses d’ail.

Dans une grande poêle, verser l’huile et faire revenir l’ail pour l’attendrir. Ajouter le paprika et poursuivre la cuisson pendant 30 secondes.

Égoutter les nouilles de riz et les ajouter dans la poêle. Veiller à bien les enrober des aromates. Ajouter sans attendre la sauce et poursuivre la cuisson en mélangeant sans arrêt les nouilles. Quand les nouilles ont la texture désirée, ajouter le mélange de poulet. Bien mélanger et servir sans attendre.

Garnir avec le restant de poireau****, les arachides et des quartiers de lime. Déguster avec plaisir.

*Vous pouvez également utiliser des hauts de cuisses de poulet désossés.
**Il est possible d’utiliser moins ou plus de sauce sriracha selon les goût. N’hésitez pas à utiliser une autre sauce pimentée que vous avez chez vous.
***Si vous n’avez pas d’arachides sous la main, utilisez des amandes ou d’autres noix concassées.
****Habituellement, on ajoute des fèves germées dans les pads thaï, mais il n’y a pas beaucoup d’amateurs ici… Libre en vous d’en ajouter.

Les beaux paysages

Je ne sais pas vous, mais j’aime beaucoup les changements de saison. Toutes les saisons sont belles et ont leurs attraits. En ce moment, je profite des beaux paysages de l’automne : j’adore voir le changement de couleurs sur les flancs des montagnes! En prime, le matin, j’ai l’impression de voir toutes les saisons en un coup d’oeil : les sommets des montagnes sont enneigés, les flancs sont parés des couleurs de l’automne et la plaine offre encore de belles étendues vertes comme en été. Et même la pluie, qui a été plus présente cette semaine, nous a offert de multiples arc-en-ciels. Alors comment ne pas se réjouir des paysages dans ces conditions? En prime en ce moment, j’ai plein de recettes que j’ai envie d’expérimenter : est-ce du au changement de saison?

Pour aujourd’hui, je vous présente une recette toute simple avec du tofu. J’ai pris cette recette dans le magazine Ricardo volume 17, numéro 7.

Tofu au gingembre et à l'orange
Tofu au gingembre et à l’orange
Pour 2 à 3 personnes

¼ de tasse ou 62 g de bouillon de poulet ou de légumes
2 cuillères à soupe ou 30 g de jus d’orange
1½ cuillère à soupe de marmelade d’oranges
1½ cuillère à soupe de sauce soja
1 cuillère à soupe de gingembre frais haché
½ cuillère à thé de fécule de maïs
1 gousse d’ail, hachée
2 cuillères à thé d’huile végétale
1 cuillère à thé d’huile de sésame
200 g à 300 g de tofu ferme

Dans un bol, préparer la sauce en mélangeant le bouillon de poulet, le jus d’orange, la marmelade, la sauce soja, le gingembre, la fécule de maïs et l’ail. Réserver.

Éponger le tofu et le couper en deux ou trois dans l’épaisseur. Détailler chaque tranche de tofu en triangle.

Dans une poêle, verser l’huile de sésame et l’huile végétale. Quand l’huile est bien chaude, dorer le tofu de chaque côté. Retirer le tofu de la poêle et réserver dans une assiette.

Dans la poêle, verser la sauce. Porter à ébullition et laisser mijoter jusqu’à ce qu’elle épaississe. Remettre le tofu dans la sauce et bien l’enrober. Servir avec un riz et déguster avec plaisir.

Et vous, prenez-vous le temps de vous émerveiller de la nature?