Mot-clé : graines de sésame

Coupe d’Euro

De manière général, je ne suis pas fan de sport peu importe le sport. Si je regarde, c’est que quelqu’un autre écoute ou c’est pour faire du bruit. Actuellement, il y a le Championnat d’Europe de football (ou soccer). Cette année, la Suisse a réussi à dépasser les huitièmes de finale en battant la France! Un bel exploit, surtout quand on a vu tous les rebondissements de ce match. Vendredi, la Suisse a encore fait belle figure devant l’Espagne et s’est inclinée aux tirs au but. Cette équipe nous aura surpris et je suis certaine qu’elle pourra renouveler ces exploit. En attendant, j’aimerais bien un joli rebondissement dans la finale de la Coupe Stanley…

Dans un tout autre registre, je vous propose une recette de nouilles au boeuf épicé et au tamari. J’ai pris cette recette dans le magazine Ricardo volume 19, numéro 4.

Nouilles au boeuf épicé et au tamari
Nouilles au boeuf épicé et au tamari
Pour 2 à 3 personnes

225 g de boeuf haché
1 oignon
½ cuillère à soupe d’huile végétale
½ cuillère à thé de coriandre moulue
¼ de cuillère à thé de flocons de piment
¼ de cuillère à thé de poivre noir moulu
¼ de cuillère à thé de poivre de Sichuan moulu (facultatif)
2 paquets ou 200 g de nouilles udon fraîches*
3 cuillères à soupe de sauce tamari ou de sauce soja
1½ cuillère à soupe de sirop d’érable
½ cuillère à soupe de graines de sésame grillées

Éplucher et émincer l’oignon.

Dans une poêle, chauffer l’huile. Quand le corps gras est bien chaud, cuire le boeuf haché et l’oignon. Bien émietter la viande pendant la cuisson. Cuire jusqu’à ce que la viande soit dorée. Ajouter la coriandre, les flocons de piment, le poivre noir et le poivre de Sichuan. Poursuivre la cuisson pendant 1 minute. Réserver au chaud.

Dans une casserole, porter de l’eau à ébullition. Plonger les nouilles udon et les cuire pendant 3 à 4 minutes ou jusqu’à ce qu’elles soient tendres. Égoutter les nouilles et les ajouter dans la poêle contenant le boeuf haché.

Dans la poêle, ajouter la sauce tamari et le sirop d’érable. Brasser pour bien enrober les nouilles. Servir et saupoudrer de graines de sésame. Déguster avec plaisir.

*Vous pourriez remplacer les nouilles par d’autres nouilles asiatiques de votre choix.

Et vous, suivez-vous la Coupe d’Euro ou la Coupe Stanley?

Est-ce dimanche?

Cette année, nous avons pu nous retrouver avec la famille de mon chéri et nous sommes restés une bonne partie de l’après-midi. La journée a filée à grande allure. Je profitais de notre retour à la maison pour faire quelques petites choses… et j’oubliais que nous étions dimanche. Cependant, j’ai souvent une petite recette rapide sous la main à vous proposer et aujourd’hui me semble la bonne journée pour y avoir recours.

La recette que je vous propose est tirée du livre Tartare à la maison de Geneviève Everell.

Tartare de boeuf asiatique
Tartare de boeuf asiatique
Pour 2 personnes

250 g de filet mignon de boeuf*
1 cuillère à soupe de graines de sésame (facultatif)
½ cuillère à soupe de gingembre frais râpé
½ pomme**
½ cuillère à soupe de sauce tamari ou de sauce soja
½ cuillère à thé de moutarde de Dijon
½ cuillère à thé de sauce hoisin
1 cuillère à soupe de ciboulette ciselée

Dans un bol, mélanger le gingembre, la sauce tamari, la moutarde de Dijon, la sauce hoisin et la ciboulette. Réserver.

Couper la viande en petits cubes (moins de 5 mm de côté). S’il fait chaud ou s’il vous faut du temps pour couper la viande, préparer un bol contenant des glaçons et déposer un second bol sur les glaçons. Déposer au fur et à mesure la viande découpée dans ce bain-marie glacé.

Ajouter le boeuf coupé à la préparation réservée et mélanger.

Couper la pomme en brunoise (en petits dés) et l’ajouter au bol contenant la viande. Ajouter les graines de sésame et mélanger. Servir et déguster avec plaisir sur du pain grillé ou avec des frites.

*Choisissez une pièce de viande tendre et sans nerfs comme un steak, de l’intérieur de ronde ou une viande à grillade. J’avoue, je prends rarement du filet mignon de boeuf pour faire un tartare.
**Vous pouvez remplacer la pomme par de la poire ou par une poire asiatique.

Joyeuses Pâques!

Encore une fois, éblouie

En fin août, j’ai eu le plaisir de trouver dans ma boîte au lettre le dernier ouvrage de Trois fois par jour que j’avais acheté en précommande. J’ai été grandement surprise de le recevoir avant la date de sortie au Québec : les aléas de la poste font que je reçois rarement ce genre d’item avant leur sortie. Le tome 3 « Desserts » m’avait enchanté encore plus que les précédents : l’ouvrage est beau (comme tous les tomes), les recettes sont variées, originales et accessibles. Bref quand j’ai précommandé « Un peu plus végé », je n’avais pas de grande attente : c’était impossible pour moi qu’il égale « Desserts ». Et pourtant, je suis tombée en amour avec cet ouvrage. Encore une fois le livre est magnifique, les recettes sont créatives et des plus variés. Le livre n’est pas purement végétarien, mais nous invite à réduire notre consommation de viande sans que ça paraisse. En prime pour les végétariens, il y a souvent les modifications pour rendre le repas totalement végé. Bref, un livre pensée pour tous à feuilleter absolument si vous le voyez en librairie. Je n’arrive pas à croire que ce livre m’éblouie autant que le précédent : vraiment, bravo à Trois fois par jour pour cette autre prouesse!

Vous l’aurez compris, aujourd’hui, je vous propose une recette tirée du livre « Un peu plus végé ». Comme mon jardin achève de me donner des concombres, je vous propose un plateau de concombre et sa garniture thaïe.

Plateau de concombre et garniture thaïe
Plateau de concombre et garniture thaïe
Pour 4 à 6 personnes

2 cuillères à soupe de jus de lime
1 cuillère à soupe de sirop d’érable
1 cuillère à soupe de sauce tamari ou de sauce soja
1 cuillère à thé de gingembre frais râpé
1 concombre anglais ou 6 concombres libanais
1 cuillère à thé de graines de sésame
1 cuillère à soupe de menthe fraîche
1 cuillère à soupe d’arachides salées
Poivre au goût

Dans un petit bol, mélanger le jus de lime, le sirop d’érable, la sauce tamari et le gingembre.

Si désiré, éplucher le concombre. Couper le concombre en rondelle. Étaler les rondelles de concombre dans une ou plusieurs assiettes. Verser le mélange précédent.

Ciseler la menthe, hacher les arachides.

Répartir les graines de sésame, la menthe et les arachides. Poivrer au goût. Servir et déguster avec plaisir.

Lumières de Noël

Comme mon chéri était absent pour la soirée, j’ai décidé d’aller manger à l’extérieur avec Mini-nous. J’ai choisi d’aller dans une ville où il y a plein de décorations de Noël. Après le souper, nous avons sillonné les rues pour profiter des animations lumineuses. Une sortie tout simple mais des plus agréables. Comme quoi, même s’il y a pas de neige, les lumières de Noël rendent les villes magiques. Dommage que dans notre village, les gens ne décorent pas plus… d’un autre côté, il faut aussi que je trouve une idée pour décorer l’extérieur de la maison!

Je reste dans un menu tout simple : des boulettes. Cette fois, il s’agit de boulettes asiatiques au gingembre et au sésame. J’ai pris cette recette sur le site de Trois fois par jour.

Boulettes de porc asiatique, sauce au gingembre et au sésame
Boulettes de porc asiatique, sauce au gingembre et au sésame
Pour 4 personnes

Sauce
1 cuillère à soupe de gingembre frais, haché finement
2 cuillères à soupe de ketchup
¼ de tasse ou 60 g de sauce soja
2 cuillères à soupe de sirop d’érable
1 cuillère à thé d’huile de sésame
1½ tasse ou 375 g de bouillon de poulet
2 cuillères à soupe de fécule de maïs ou de maïzena
¼ de tasse ou 60 g d’eau
2 cuillères à thé de graines de sésame

Boulettes
2 cuillères à soupe d’huile végétale
1 cuillères à soupe de gingembre frais, haché finement
2 gousses d’ail, haché
1 oeuf
½ cuillère à thé d’huile de sésame
400 g de porc haché
Sel et poivre

Sauce
Dans un bol, délayer la fécule de maïs dans l’eau. Ajouter le gingembre, le ketchup, la sauce soja, le sirop d’érable, l’huile de sésame, le bouillon de poulet et les graines de sésame. Réserver.

Boulettes
Dans une poêle, chauffer à feu moyen 1 cuillère à soupe d’huile végétale. Attendrir le gingembre et l’ail. Quand l’ail commence légèrement à colorer, verser le contenu de la poêle dans un bol et laisser tiédir, environ 10 à 15 minutes.

Ajouter l’oeuf, l’huile de sésame et le porc haché. Saler et poivrer. Mélanger et façonner des boulettes d’environ 3,5 cm (1½ pouce).

Dans la même poêle, verser le restant d’huile et la chauffer. Quand le corps gras est bien chaud, faire dorer les boulettes sur toutes les faces, soit environ 6 à 8 minutes.

Brasser la sauce et la verser sur les boulettes. Couvrir et laisser mijoter à feu doux pendant 5 à 6 minutes ou jusqu’à ce que les boulettes soient cuites. Servir et déguster avec plaisir.

Dès la semaine prochaine, je devrais vous proposer des idées de recettes un peu plus festives.

Cette année, c’est bon

Pour mes paniers gourmands, j’écris chaque année une liste d’idées et depuis deux ans, j’ai décidé de consigner ces listes dans un petit carnet. Je ne vous dis pas le gain de temps quand j’ai voulu élaborer ma liste. J’ai noté les idées que j’avais relevées ici et là, puis j’ai jeté un coup d’oeil sur les listes des années précédentes. En quelques minutes, j’avais non seulement une liste de cadeaux gourmands, mais également ma sélection pour les fêtes : vive les listes courtes!

La recette que je vous propose aujourd’hui, j’aurais aimé la préparer l’an passé, mais j’avais préféré les recettes qui ne demandaient pas plusieurs fournées : je n’avais qu’une plaque de cuisson pour le four dans notre appartement de transition! Je vous propose donc des biscuits de style raincoast. J’ai trouvé ce délice sur le site de Di Stasio. Ces craquelins sont tellement délicieux que je vais les refaire sans hésitation et dans les plus bref délais.

Craquelins style raincoast
Craquelins style raincoast
Pour 60 craquelins*

1⅔ de tasse ou 410 g de babeurre**
⅓ de tasse ou 107 g de sirop d’érable
3 tasses ou 420 g de farine
1 cuillère à thé de bicarbonate de soude ou de sodium
1 cuillère à thé de sel
1 cuillère à soupe de poudre à pâte ou de levure chimique
1 tasse ou 260 g de canneberges séchées
½ tasse ou 80 g de pistaches non salées***
⅔ de tasse ou 72 g de pacanes ou de noix de pécan hachées
⅔ de tasse ou 105 g d’abricots séchés coupés en juliennes
¼ de tasse ou 30 g de graines de sésame
¼ de tasse ou 38 g de graines de courge
1 ou 2 cuillères à thé de romarin frais finement haché****
  (facultatif)

Préchauffer le four à 180°C (350°F). Beurrer et enfariner 4 moules de 8 cm par 14,5 cm (3 pouces par 5½ pouces) ou 3 moules de 8 cm par 20 cm (3 pouces par 8 pouces).

Dans contenant muni d’un bec verseur, mélanger le babeurre et le sirop d’érable.

Dans un grand bol, mélanger la farine, le bicarbonate de soude, le sel, la poudre à pâte, les canneberges, les pistaches, les pacanes, les abricots, les graines de sésame, les graines de courge et le romarin. Verser le babeurre et le sirop d’érable. Mélanger juste pour que tous les ingrédients soient humectés. Répartir la pâte dans les moules. Enfourner et cuire pendant 35 minutes.

À la sortie du four, démouler les pains et les laisser totalement refroidir, idéalement sur une grille à pâtisserie. Emballer les pain dans du papier d’aluminium et les placer au réfrigérateur ou au congélateur pendant 30 minutes.

Après ce temps, sortir un pain à la fois et le trancher à l’aide d’un couteau dentelé le plus finement possible. Trancher tous les pains.

Préchauffer le four à 150°C (300°F).

Répartir les tranches sur deux plaques de cuisson et enfourner pendant 15 à 20 minutes. Retourner les craquelins et remettre au four pendant 15 à 20 minutes ou jusqu’à ce qu’ils soient croustillants. Déguster avec plaisir les craquelins chauds ou froids. Conserver les craquelins une fois totalement refroidis dans une boîte qui ferme hermétiquement.

*J’ai obtenu 250 craquelins : j’ai utilisé une trancheuse pour tailler très finement, environ 2 mm (⅟₁₆ de pouce) d’épaisseur, les craquelins. Le temps de séchage était de 15 minutes en tous. Bref, le nombre de craquelins dépendra de leur épaisseur.
**Il est possible de remplacer le babeurre par la même quantité de lait auquel il faut ajouter 5 cuillères à thé ou 25 g de jus de citron.
***Comme pour tous les ingrédients, vous pouvez remplacer les pistaches par un autre de votre choix : des figues séchées, des noisettes, des amandes, des raisins secs, etc.
****J’ai mis 1 cuillère à thé de romarin.

Et vous, comment planifiez-vous vos paniers gourmands?