Mois : janvier 2022

Sucre ou édulcorant?

Lorsque j’ai cherché des recettes de biscuits pour diabétique, je suis principalement tombée sur des recettes avec des édulcorants. Les recettes manquaient un peu de variétés et comme la première que j’ai réalisé s’est avérée catastrophique, j’ai lu un peu plus sur le sujet. Bien que l’on retrouve majoritairement des édulcorants dans les recettes destinées aux diabétiques, je me suis vite aperçu dans mes lectures que ce n’est pas l’approche qui était la plus recommandée. Il faut plutôt réduire sa consommation de sucre, mais pas l’éliminer. Dans les recettes classiques, on peut sans trop impacter la texture réduire la quantité de sucre d’un tiers, voir de moitié. Bref, il faut expérimenter.

Aujourd’hui, je vous propose des biscuits sans sucre qui contiennent de la Stévia. Ce qui est intéressant avec cette recette, c’est la texture des biscuits : elle est vraiment sablée et friable. J’ai pris cette recette sur le blog de Gourmandises Assia.

Biscuits sablés à la stévia
Biscuits sablés à la stévia
Pour 20 biscuits

1 jaune d’oeuf
⅔ de tasse et 1 cuillère à soupe ou 100 g de farine
2½ cuillères à soupe ou 17 g de poudre d’amandes
1 à 1½ cuillère à soupe de Stévia
¼ de cuillère à thé de sel
¼ de cuillère à thé de poudre à pâte ou de levure chimique
½ tasse moins 1½ cuillère à soupe ou 90 g de beurre
  non salé, tempéré

Déposer le jaune d’oeuf dans une pellicule plastique et la refermer en balluchon en l’attachant à l’aide d’une corde. Remplir une petite casserole d’eau et porter à frémissement. Quand l’eau frémit, déposer le baluchon de jaune d’oeuf et cuire pendant 8 minutes. Retirer le jaune d’oeuf de la casserole, rincer sous l’eau froide et réfrigérer jusqu’au moment de préparer la recette*.

Râper le jaune d’oeuf et l’écraser finement à l’aide d’une fourchette. Réserver.

Dans un bol, mélanger la farine, la Stévia, le sel et la poudre à pâte. Réserver.

Dans un dernier bol, travailler le beurre pour qu’il soit bien crémeux. Ajouter la poudre d’amandes, puis le jaune d’oeuf. Incorporer graduellement la préparation de farine. Travailler la pâte pour obtenir une texture homogène et malléable. Emballer la pâte dans une pellicule plastique et la réfrigérer pendant au moins 1 heure.

Préchauffer le four à 165°C (330°F).

Sur un plan de travail légèrement enfariné, abaisser la pâte sur une épaisseur de 3 à 4 mm (⅛ de pouce). À l’aide d’un couteau ou d’un emporte-pièce, découper des biscuits de la forme de votre choix. Déposer les biscuits sur une plaque de cuisson recouverte de papier parchemin. Enfourner et cuire pendant 20 minutes.

Laisser refroidir les biscuits et déguster avec gourmandise.

*Vous pouvez faire un oeuf dur et prélever le jaune cuit pour cette recette et utiliser le blanc cuit dans une autre préparation. Comme je n’avais pas d’idée pour utiliser le blanc d’oeuf cuit, j’ai préféré utiliser cette technique.

Et vous, est-ce que vous utilisez des édulcorants?

Cerises séchées…

Avant les fêtes, je me suis mise à la recherche de cerises séchées. J’avais en tête un mélange de saveur et je trouvais intéressant d’utiliser ce fruit. J’ai fait plusieurs grandes enseignes, j’ai fouiné dans les pharmacies et toutes les boutiques susceptibles d’avoir ce produit… bref, je n’ai pas trouvé et j’avoue avoir manqué de temps pour écumer encore quelques petites boutiques d’alimentations. Le seul produit que j’ai vu qui contenait des cerises séchées était un mélange de noix et de fruits secs. Je me suis posée la question si j’essayais de trier, mais vu la liste d’ingrédients, je pense que la récolte aurait été mince pour les efforts à déployer.

Bref, j’ai finalement acheté des bleuets séchés sauvages… je ne vous dis pas le prix! Cependant, les bleuets séchés furent un bon choix : les fruits étaient bien moelleux et savoureux. J’ai donc glissé des bleuets séchés dans mes traditionnelles madeleines de mes paniers gourmands. Pour cette recette, je suis partie de ma recette préférée à laquelle j’ai apporté quelques modifications. Ma recette de base est celle de Valérie du joli blog C’est ma fournée!

Madeleines aux bleuets et à l'orange
Madeleines aux bleuets et à l’orange
Pour 18 à 21 madeleines

6½ cuillères à soupe ou 90 g de beurre non salé
2¼ cuillères à thé ou 15 g de miel
2 oeufs
5½ cuillères à soupe ou 70 g de sucre
⅔ de tasse ou 90 g de farine
¾ de cuillère à thé ou 4 g de poudre à pâte ou de levure
  chimique
2 pincées de fleurs de sel
Zeste de 1 orange
⅓ de tasse ou 54 g de bleuets ou myrtilles séchés
¼ de tasse ou 50 g d’orange confite

Glaçage
⅓ de tasse ou 50 g de sucre glace
2½ cuillères à thé ou 12 g de jus d’orange
1½ cuillère à thé ou 6 g d’huile végétale*

Madeleines
Dans une petite casserole, faire fondre le beurre avec le miel. Quand le beurre est totalement fondu, retirer du feu et laisser tiédir. Ajouter la fleur de sel et réserver.

Dans un bol, mélanger la farine et la poudre à pâte.

Dans un autre bol**, casser les oeufs. Ajouter le zeste d’orange et le sucre. Fouetter le tout jusqu’à ce que le mélange palisse. Incorporer la farine, puis le beurre fondu. Ajouter les bleuets séchés et l’orange confite. Verser la pâte dans une poche à pâtisserie et bien fermer les deux extrémités. Réfrigérer pendant 12 heures.

Préchauffer le four à 240°C (465°F)*** et laisser chauffer au moins 5 minutes.

Si votre moule à madeleines est en métal, le beurrer et l’enfariner. Pocher la pâte dans les empreintes du moule. Au besoin, remettre le moule au réfrigérateur le temps que le four soit bien chaud.

Enfourner les madeleines et réduire la température du four à 150°C (300°F). Laisser cuire pendant 11 minutes.

Glaçage
Pendant que les madeleines cuisent, préparer le glaçage. Dans un bol, mélanger le sucre glace, le jus d’orange et l’huile.

Après les 11 minutes de cuisson des madeleines, les sortir du four et les badigeonner de glaçage. Enfourner de nouveau les madeleines et cuire pendant 4 minutes.

Après ce temps, sortir les madeleines du four et les laisser tiédir pendant 5 minutes. Démouler les madeleines et les placer sur le côté dans les cavités du moule pour les laisser totalement refroidir. Déguster avec gourmandise.

*J’ai utilisé une huile végétale neutre (colza, canola, tournesol, etc.), mais n’hésitez pas à essayer la recette avec de l’huile d’olive ou une autre huile de votre choix.
**Il est possible de réaliser la recette au pied-mélangeur. Dans ce cas, placez les ingrédients dans un bol haut et étroit.
***Si la température maximale de votre four est plus basse, ce n’est pas grave : utilisez la température maximale de votre four.

Et chez vous, est-ce facile de trouver des cerises séchées?

Ski ou raquette?

En hiver, les écoles prévoient des sorties de neige. Selon la localisation, les activités sont différentes et elles peuvent se passer sous forme de camps ou sur une journée ou sur plusieurs journées distinctes. Mini-nous participe pour la première fois à ces multiples journées de neige et a choisi le ski sans hésitation. Pourtant, plusieurs camarades de classe ont choisi la raquette pour ces multiples journées. Bien que je me doutais que Mini-nous préférerait le ski, j’ai quand même eu peur de l’influence des autres lui fasse regretter son choix. Et bien non, Mini-nous ne se laisse pas influencer par les autres, était des plus motivé le matin de l’activité et a pleinement profité de cette journée de ski. En parlant avec une autre maman le matin de l’activité, elle m’a dit que son enfant se plaignait déjà d’avoir choisi la raquette…

Dans un autre contexte, je vous propose une recette qui n’a pas vraiment de lien avec la neige. Il s’agit de triangles aux noisettes et au café. J’ai pris cette recette dans un magazine des épiceries Volg.

Triangles aux noisettes et au café
Triangles aux noisettes et au café
Pour 70 triangles

Pâte
2⅓ tasses ou 325 g de farine
½ cuillère à thé de sel
⅔ de tasse moins 2 cuillères à thé ou 125 g de cassonade
  ou de sucre roux
1 tasse et 2 cuillères à soupe ou 250 g de beurre non salé*,
  froid

Garniture
2 blancs d’oeufs
⅔ de tasse ou 130 g de sucre
1¼ cuillère à thé de café soluble
1½ cuillère à soupe d’eau chaude
1 tasse ou 130 g de poudre de noisettes
2 cuillères à soupe de farine
½ tasse ou 150 g de confiture d’abricot tempérée**
¾ de tasse ou 100 g de noisettes entières,
  hachées grossièrement

Pâte
Dans un bol, mélanger la farine, le sel et la cassonade. Ajouter le beurre et l’incorporer à l’aide des doigts. Si la pâte à de la difficulté à se tenir quand elle est pressée entre les doigts, ajouter un peu plus de beurre. Répartir la pâte sur une plaque de cuisson chemisée de papier parchemin en une couche uniforme d’environ 7 mm (¼ de pouce) d’épaisseur. Réfrigérer pendant au moins 30 minutes

Préchauffer le four à 180°C (350°F) en chaleur statique (voûte et sole).

Enfourner et cuire la pâte pendant 20 à 25 minutes. Laisser tiédir la pâte pendant 15 à 20 minutes.

Garniture
Préchauffer le four à 180°C (350°F) en chaleur statique (voûte et sole).

Dissoudre le café dans l’eau chaude. Réserver.

Dans un bol, fouetter les blancs d’oeufs jusqu’à ce qu’ils forment des pics mous. Toujours en fouettant, ajouter graduellement le sucre. Ajouter le café, puis la poudre de noisettes ainsi que la farine. Réserver.

Étaler la confiture sur la pâte. Couvrir avec la préparation de blancs d’oeufs et de noisettes. Répartir les noisettes sur le dessus. Enfourner et cuire pendant 25 à 30 minutes.

Éteindre le four, puis entrouvrir la porte pour laisser refroidir la préparation.

Retirer du four et couper la pâte en triangle d’environ 6 cm (2⅜ pouces) de long. Conserver les triangles dans une boîte en fer ou une boîte qui ferme hermétiquement. Les biscuits se conservent pendant 3 à 4 semaines. Déguster avec plaisir.

*J’ai dû ajouter du beurre à la pâte, elle s’effritait et ne se tenait pas. Compter de 2 à 4 cuillères à soupe ou 27 g à 55 g de beurre supplémentaire.
**Vous pouvez également chauffer légèrement la confiture avant de l’étaler sur la pâte. Si vous voulez, vous pouvez aussi mixer la confiture pour avoir une texture uniforme.

Et vous, est-ce que vous préféré le ski ou la raquette?

La pâte qui colle…

Chaque année, je réalise des biscotti : ce sont des biscuits qui se conservent très bien et qu’on peut décliner aisément. Cependant selon les recettes, la pâte n’a pas toujours la même texture avant la cuisson : elle est plus ou moins facile à manipuler. Cette année, j’ai opté pour une recette de Valérie, I love Cakes. Une chance qu’elle indiquait que la pâte était collante, car j’aurais cru qu’il manquait de farine alors que je n’ai jamais eu de mauvaise surprise avec ses recettes. Bref, c’est toujours surprenant de découvrir comment une pâte collante peu devenir aussi craquante après cuisson.

Voici donc la recette de biscotti aux épices, amandes et chocolat blanc.

Biscotti aux épices, amandes et chocolat blanc
Biscotti aux épices, amandes et chocolat blanc
Pour environ 70 biscotti

1 tasse ou 200 g de sucre
¼ de tasse et 1 cuillère à thé ou 60 g de beurre non salé
4 oeufs
3 tasses ou 420 g de farine
1 cuillère à soupe d’épices à pain d’épices*
2 cuillères à thé de poudre à pâte ou de levure chimique
½ cuillère à thé de sel
1 tasse moins 1 cuillère à soupe ou 150 g d’amandes
⅓ de tasse et 1 cuillère à soupe ou 100 g d’amaretto
1 oeuf pour la dorure
Sucre supplémentaire
150 g (5½ onces) de chocolat blanc**

Dans un bol, mélanger la farine, les épices à pain d’épices, la poudre à pâte et le sel. Réserver.

Dans un grand bol, fouetter le beurre avec le sucre pendant 5 minutes. Incorporer un à un les 4 oeufs. Ajouter la préparation de farine en mélangeant brièvement entre chaque ajout. Incorporer l’amaretto, puis les amandes. La pâte sera très collante.

Étaler la pâte entre deux feuilles de papier parchemin sur une épaisseur d’environ 1,5 cm (⅝ de pouce). Placer la pâte au congélateur jusqu’à ce qu’elle soit bien ferme.

Préchauffer le four à 165°C (330°F).

Sortir la pâte du congélateur et la couper en bande d’environ 6 cm (2⅜ pouce) de large. Déposer les bandes de pâte sur une plaque à cuisson recouverte de papier parchemin.

Battre l’oeuf restant et badigeonner le dessus de la pâte. Saupoudrer du sucre.

Enfourner les biscotti et cuire pendant 35 minutes. Sortir du four et laisser tiédir pendant 15 à 20 minutes.

Baisser la température du four à 150°C (300°F).

À l’aide d’un couteau dentelé, couper les biscuits en tranches d’environ 1 cm (⅜ de pouce) d’épaisseur. Déposer les biscottis sur une plaque de cuisson et enfourner pendant 15 minutes. À la sortie du four, les biscotti doivent être dorés sur les bords et encore pâle au centre. Laisser refroidir les biscottis sur une grille à pâtisserie.

Hacher le chocolat blanc et le déposer dans le bol d’un bain-marie. Faire fondre doucement le chocolat au bain-marie. Quand le chocolat est totalement fondu, le retirer du bain-marie. Tremper la moitié ou la base de chaque biscotti dans le chocolat. Laisser le chocolat figer avant de les placer dans une boîte qui ferme hermétiquement pour les conserver. Déguster avec gourmandise.

*Vous pouvez réaliser votre mélange d’épices à pain d’épices en mélangeant selon vos goût de la cannelle, du gingembre, de la muscade, du clou de girofle, de l’anis vert, de l’anis étoilé, de la cardamome, etc.
**Vous pouvez omettre cette étape ou utiliser un glaçage blanc ou clair du commerce qui fige.

Bon mercredi!

Le mois de janvier sera sucré!

C’est un peu inhabituelle, mais comme je cuisine peu de nouvelles recettes salés et que mes paniers gourmands étaient principalement composés d’éléments sucrés, je vais enchaîner les publications sucrées pendant le mois de janvier. Entre temps, j’espère avoir un peu plus d’intérêt pour la cuisine salé…

Aujourd’hui, je vous propose une recette toute simple de biscuits norvégiens : les sirupsnippers. J’étais tombée sur un article qui présentait différentes sortes de biscuits norvégiens et j’ai été surprise de n’en avoir jamais entendu parler auparavant. J’ai trouvé cette recette sur la page Facebook de l’Ambassade de Norvège en France.

Biscuits sirupsnipper
Biscuits sirupsnipper
Pour 45 biscuits

⅓ de tasse et 1 cuillère à soupe ou 100 g de crème
⅓ de tasse et 2 cuillères à thé ou 100 g de mélasse
½ tasse ou 100 g de sucre
5 cuillères à soupe ou 65 g de beurre non salé
2 tasse et 2½ cuillères à soupe ou 300 g de farine
1 cuillère à thé de cannelle moulue
1 cuillère à thé de gingembre moulu
1 cuillère à thé d’anis étoilé moulue*
½ cuillère à thé de poivre moulu
Amandes entières, en quantité suffisante

Dans une casserole, verser la crème et la mélasse. Porter le tout à ébullition. Quand le mélange bout, retirer du feu et ajouter le beurre. Laisser refroidir pendant 15 minutes.

Incorporer la farine, la cannelle, le gingembre, l’anis étoilé et le poivre. Verser la pâte dans une plat, couvrir et réfrigérer au moins pendant 4 heures.

Préchauffer le four à 170°C (340°F).

Sur un plan de travail légèrement enfariné, abaisser la pâte sur une épaisseur d’environ 2 mm (⅟₁₆ à ⅛ de pouce). Couper des carré d’environ 5 cm (2 pouces) de côté. Déposer une amande entière au centre de chaque biscuit.

Déposer les biscuits sur une plaque de cuisson et enfourner. Cuire pendant 5 à 7 minutes. Déplacer les biscuits sur une grille et les laisser totalement refroidir. Déguster avec gourmandise.

*Je n’aime pas beaucoup de le goût de l’anis étoilé. N’hésitez pas à la remplacer par 1 cuillère à thé d’un mélange d’épices à pain d’épices ou à la remplacer par des épices moulues que vous aimez : cannelle, gingembre, cardamome, clou de girofle, etc.

Bon dimanche!