Mot-clé : bleuets

Bleuets du commerce ou sauvages?

Au courant de la semaine passée, j’ai pensé à ma confiture de bleuets (ou de myrtilles) de l’été dernier. J’ai eu envie d’en refaire. Cependant lorsque je prépare quelque chose avec des myrtilles, la majorité du temps ce sont des bleuets cueillis en montagnes par une des tantes de mon chéri. Je me suis posée la questions si j’en achetais de culture… Je n’ai pas hésité longtemps. J’en avais déjà acheté cet été : ils n’étaient pas très bon et ils étaient assez cher. Bref, je me suis dit tant pis. Sauf que quelques jours plus tard, la tante de mon chéri me demande si je veux des myrtilles. Je ne vous dis pas la joie et la bonne surprise!

J’ai donc préparé ma confiture et je me suis gardé une petite quantité de bleuets pour me faire un autre dessert en petite portion : Mini-nous et mon chéri ne raffolent pas des bleuets… J’ai donc préparé des pouding individuel aux bleuets. Pour la recette, j’ai pris celle de Ricardo issue de son magazine volume 17, numéro 7 que j’ai cuit au four plutôt qu’au micro-ondes.

Pouding individuel aux bleuets
Pouding individuel aux bleuets
Pour 2 ou 3 personnes

¼ de tasse ou 35 g de farine
¼ de tasse ou 30 g de poudre d’amandes
8 cuillères à thé ou 33 g de sucre
½ cuillère à thé de poudre à pâte ou de levure chimique
1 pincée de sel
¼ de tasse ou 62 g de lait*
2 cuillères à soupe d’huile végétale
½ cuillère à thé d’extrait de vanille**
½ tasse ou 80 g de bleuets ou de myrtilles

Préchauffer le four à 180°C (350°F).

Dans un bol, mélanger la farine, la poudre d’amandes, le sucre, la poudre à pâte et le sel. Ajouter le lait, l’huile et l’extrait de vanille. Mélanger jusqu’à ce que la pâte soit homogène. Incorporer les bleuets.

Répartir la pâte dans 2 ou 3 ramequins.

Enfourner et cuire pendant 25 minutes ou jusqu’à ce qu’un cure-dent inséré au centre du gâteau en ressorte propre. Laisser tiédir et déguster avec gourmandise.

*Si vous avez un jaune d’oeuf, vous pouvez remplacer une partie du lait par le jaune d’oeuf. L’important, c’est que le mélange corresponde à ¼ de tasse ou 62 g.
**Vous pouvez remplacer l’extrait de vanille par du zeste d’orange ou de citron.

Et vous, est-ce que vous avez la chance d’avoir des bleuets sauvages dans votre cuisine?

Le réveil-matin…

Je fais partie de cette espèce de plus en plus rare qui utilise un réveil-matin classique plutôt qu’un natel (ou cellulaire). Par contre, il y a un inconvénient non négligeable : Mini-nous joue parfois et évidemment sans mon autorisation. Alors, il arrive que le réveil sonne un dimanche matin, nous empêchant de faire la grasse matinée… Cependant hier soir, j’avais remarqué que Mini-nous avait joué avec mon réveil. Je ne me suis pas inquiétée et j’ai remis mon alarme matinal à l’heure habituelle. Comme tous les soirs, j’ai lu avant de me coucher. En posant mon livre, j’ai été légèrement surprise de voir que je me couchais à la même heure que d’habitude alors que je pensais être venu plus tôt au lit. Ce matin, mon réveil a tintinnabulé et je suis sortie de peine et misère du lit. En arrivant à la cuisine, je vois l’heure sur le four… Il est 10 minutes plutôt que l’heure de mon alarme matinale! Mini-nous avait aussi déréglé l’heure de mon réveil-matin!

Pour rester dans le domaine du matin, je vous propose une recette parfaite pour le déjeuner : des scones. J’ai pris cette recette dans le magazine de Ricardo volume 13, numéro 6.

Scones aux bleuets
Scones aux bleuets
Pour 8 scones

1¼ tasse et 2 cuillères à soupe ou 193 g de farine
¼ de tasse ou 50 g de sucre
½ cuillère à soupe de poudre à pâte ou de levure chimique
½ cuillère à thé de bicarbonate de soude ou de sodium
¼ de cuillère à thé de sel
6 cuillères à soupe ou 82 g de beurre non salé, froid
½ tasse et 2 cuillères à soupe ou 156 g de lait de beurre
  ou de babeurre*
1 tasse ou 155 g de bleuets ou de myrtilles
1 cuillère à soupe de sucre ou de sucre granulé**
  pour saupoudrer sur les scones

Préchauffer le four à 210°C (425°F).

Dans un bol, mélanger la farine, le sucre, la poudre à pâte, le bicarbonate de soude et le sel. Couper le beurre en fines tranches et l’ajouter aux ingrédients secs. À l’aide des doigts, incorporer grossièrement le beurre aux ingrédients secs. Verser ½ tasse ou 125 g le lait de beurre et mélange juste assez pour humecter la farine.

Sur un plan de travail légèrement enfariné, abaisser la pâte avec les doigts ou un rouleau à pâtisserie en un carré d’environ 32 cm (13 pouces). Répartir les bleuets sur la pâte et appuyer légèrement sur les fruits pour les faire adhérer à la pâte. Rouler la pâte sur elle-même pour former un rouleau. Aplatir le rouleau pour former un rectangle d’une épaisseur d’environ 3 cm (1¼ pouce).

Couper la pâte en 4 rectangles et couper chaque rectangle en diagonale pour obtenir des scones triangulaires. Déposer les scones sur la plaque de cuisson recouverte de papier parchemin. Badigeonner les scones avec le restant de lait de beurre et saupoudrer de sucre. Enfourner et cuire pendant 18 minutes ou jusqu’à ce que les scones soient bien dorés. Laisser tiédir. Déguster avec gourmandise.

*Il est possible de remplacer le lait de beurre par ½ tasse et 1½ cuillères à soupe ou 148 g de lait additionné ½ cuillères à soupe ou 8 g de vinaigre (ou de jus de citron).
**Vous pouvez saupoudrer sur les scones le sucre de votre choix : cassonade, sucre roux, sucre à grain, cubes de sucre concassés, etc.

Et vous, vous arrive-t-il d’avoir des réveils imprévus?

Quoi faire avec des bleuets?

Il est rare que je cuisine les bleuets (ou myrtilles) puisque ce n’est pas un fruit qui nous interpelle. Pourtant quand j’ai reçu des bleuets sauvages, j’ai eu envie d’essayer plusieurs recettes : scones, muffins, gâteau… Finalement pour bien conserver ces petites billes bleues, j’ai opté pour une confiture.

J’avais envie d’une confiture où les fruits restent majoritairement entiers. Pour la recette, mon choix s’est porté sur une de Ricardo issu de son magazine volume 4, numéro 4. Pour ne rien gâcher, elle est très simple à réaliser (si l’on a un thermomètre) et j’ai eu plein d’idées pour la parfumer autrement!

Confiture de bleuets
Confiture de bleuets
Pour 4 pots de 250 ml

1½ cuillère à soupe ou 22 g d’eau
½ citron pour le jus
1¼ tasse ou 250 g de sucre
1 branche de thym* (facultatif)
4½ tasses ou 700 g de bleuets ou de myrtilles

Dans une grande casserole, verser l’eau, le jus de citron, le sucre et le thym. Porter à ébullition et cuire jusqu’à ce qu’un thermomètre indique 120°C (250°F).

Ajouter les bleuets et brasser délicatement. Porter de nouveau à ébullition. Quand le mélange bout, retirer du feu. Verser la confiture sur une grande plaque et laisser reposer pendant 1 heure à température ambiante.

Après ce temps de repos, remettre la confiture dans la casserole et porter à ébullition. Laisser mijoter quelques minutes et retirer du feu. Retirer la branche de thym.

Verser la confiture dans des pots stérilisés** en laissant 0,5 cm (¼ de pouce) d’espace sous le goulot. Stériliser ensuite les pots pendant 5 minutes dans de l’eau bouillante. Déguster avec plaisir au moment désiré.

*Pour parfumer la confiture, vous pouvez remplacer le thym par des zestes d’agrumes (citron, orange, pamplemousse…), une demi-gousse de vanille, un petit bâton de cannelle, un peu de gingembre frais, du romarin, du thé, etc.
**Pour la méthode de stérilisation, je vous propose de lire cet article ou celui-ci. Si vous ne voulez pas stériliser vos pots, les conserver au réfrigérateur et les déguster rapidement ou les congeler, mais je n’ai aucune idée de l’incidence de la congélation sur le goût et la texture de la confiture.

Et vous, est-ce que vous aimez la confiture de bleuets?

L’entremet inhabituel

Début juillet, j’ai vu un entremet qui ne correspond pas à mes habitudes. Pourtant dès que je l’ai vu, j’ai voulu l’essayer. L’occasion se présenta rapidement et en l’exécutant, les doutes m’assaillirent. Ce n’est pas l’apparence de l’entremet qui me perturbait, mais bien les goûts : je mets presque toujours une touche chocolatée et là, il n’y en a pas une trace. Mon chéri n’est pas amateur de bleuets ni de framboises et en prime, il y a du basilic dans la recette! Oui, j’ai osé mettre du basilic dans un dessert et le résultat était des plus gourmands, frais et évidemment différent.

Pour un entremet bien fruité, je vous propose la charlotte aux deux citrons, bleuets, framboises et basilic. J’ai pris cette recette sur le blog d’Isabelle, J’en reprendrai bien un bout.

Charlotte aux deux citrons, bleuets, framboises et basilic
Charlotte aux deux citrons, bleuets, framboises et basilic
Pour 8 à 10 personnes

Garniture
¾ de tasse et 2 cuillères à thé ou 250 g de confiture
  de bleuets ou de myrtilles
⅔ de tasse ou 200 g de confiture de framboises
1 cuillère à soupe de jus de citron
½ à 2 cuillères à soupe d’eau de fleur d’oranger*
Zeste d’un citron
Zeste d’une lime
10 feuilles de basilic frais

Gâteau roulée
5 jaunes d’oeufs
5 blancs d’oeufs
⅓ de tasse et 1 cuillère à thé ou 70 g de sucre
¼ de tasse ou 50 g de sucre
Zeste d’un citron
Zeste d’une lime
20 petites feuilles de basilic frais
¼ de tasse ou 50 g d’huile d’olive fruitée**
¼ cuillère à thé de poudre de vanille***
3½ cuillère à soupe ou 50 g de lait
⅔ de tasse ou 90 g de farine
¼ de cuillère à thé ou 2 g de poudre à pâte
  ou de levure chimique
1 pincée de sel

Mousse citron
1½ de cuillère à thé de gélatine en poudre ou 2 feuilles
  de gélatine (4 g)
5 cuillères à thé ou 25 g de jus de lime
⅓ de tasse ou 80 g de jus de citron
⅓ de tasse ou 80 g de jus de lime
1¼ tasse et 2½ cuillère à thé ou 390 g de lait condensé sucré
10 feuilles de basilic frais
1 tasse ou 250 g de crème à fouetter ou entière
1 tasse ou 250 g de mascarpone
¾ de tasse ou 125 g de bleuets ou de myrtilles
1 tasse ou 125 g de framboises

Bleuets et framboises pour décorer

Garniture
Dans un bol, mélanger les confitures. Ajouter le jus de citron, les zestes et l’eau de fleur d’oranger.

Ciseler finement le basilic et l’ajouter à la confiture. Couvrir et réserver au réfrigérateur.

Gâteau roulée
Préchauffer le four à 170°C (340°F). Chemiser un plaque de cuisson d’une feuille de papier parchemin.

Dans un petit bol, fouetter le lait, l’huile d’olive et la poudre de vanille. Ciseler finement le basilic et l’ajouter à ce mélange. Réserver.

Dans un bol, fouetter en neige les blancs d’oeufs avec le sel. Quand les blancs d’oeufs commencent à bien mousser, ajouter graduellement, toujours en fouettant, ⅓ de tasse et 1 cuillère à thé ou 70 g de sucre. Réserver quand les blancs d’oeufs forment des pics souples.

Dans un autre bol, fouetter les jaunes d’oeufs avec ¼ de tasse ou 50 g de sucre et les zestes jusqu’à ce que le mélange double de volume. Verser ce mélange sur les blancs d’oeufs et incorporer délicatement à l’aide d’une spatule. Au-dessus du mélange tamiser la farine et la poudre à pâte. Incorporer les poudres délicatement.

Prélever 1 grosse cuillère à soupe de pâte et l’ajouter au mélange de lait et d’huile d’olive. Fouetter pour bien incorporer la pâte. Verser ce mélange sur la pâte contenant les oeufs. Mélanger délicatement pour obtenir une pâte lisse et homogène. Verser la pâte sur la plaque de cuisson en veillant à ce que la pâte soit uniformément répartie. Enfourner et cuire pendant 20 minutes.

À la sortie du four, placer une feuille de papier parchemin sur le gâteau et couvrir d’un linge de cuisine. Retourner le tout sur une grille de refroidissement ou un plan de travail ne craignant pas la chaleur. Retirer délicatement le papier qui a servi à la cuisson. Parer les côtés. Sur un des côtés les plus étroit, tailler le en oblique. Sur le côté opposer en partant du bord, pratiquer 3 légères entaille à environ 1 cm (⅜ de pouce) d’écart.

Répartir la garniture sur le gâteau. Conserver l’excédent de confiture au réfrigérateur pour plus tard. Rouler en serrant bien le gâteau en commençant par le bord qui a 3 entailles. Placer le gâteau roulé et emballer dans le papier parchemin au réfrigérateur pendant au moins 1 heures.

Mousse citron
Laisser gonfler la gélatine dans 5 cuillères à thé ou 25 g de jus de lime. Si la gélatine est en feuille, la couper en petits morceaux pour qu’elle soit immergée dans le jus de lime.

Ciseler finement le basilic.

Dans un bol, mélanger le jus de citron, le jus de lime, les zestes et le lait condensé sucré.

Au four micro-ondes ou sur un feu doux, faire fondre la gélatine et l’ajouter au mélange de lait condensé sucré. Incorporer le basilic.

Dans un autre bol, fouetter la crème et le mascarpone jusqu’à ce que le tout forme une chantilly bien ferme. Incorporer délicatement ce mélange à la préparation de lait condensé. Réserver ce mélange au réfrigérateur.

Montage
Placer un cercle à pâtisserie ou le cercle d’un moule à charnière d’environ 20 cm (8 pouces) de diamètre sur l’assiette de présentation. Chemiser les bords du cercle de rhodoïd ou d’une bande de papier parchemin.

Couper le gâteau roulé en tranche d’environ 1,5 cm (⅝ de pouce) d’épaisseur. Placer les tranches sur le tour du cercle ainsi que sur le fond. Couvrir le fond avec le restant de garniture. Verser la moitié de la mousse citron. Recouvrir de bleuets et de framboises. Verser le restant de mousse citron**** et lisser la surface. Réfrigérer au minimum 12 heures.

Un peu avant de servir. Sortir la charlotte du réfrigérateur et retirer le cercle ainsi que le rhodoïd. Décorer avec des fruits frais. Si possible laisser tempérer 20 minutes avant de servir. Déguster avec gourmandise.

*Si vous aimez beaucoup l’eau de fleur d’oranger, ajouter jusqu’à 2 cuillères à soupe. De mon côté, ce parfum est plus ou moins populaire, j’ai mis ½ cuillère à soupe qui reste plus discret, mais apporte une touche à la garniture.
**Si votre huile d’olive n’est pas fruité ou si vous avez un doute sur le goût, utilisez un mélange à part égale d’huile d’olive et d’huile végétale neutre (canola, colza, tournesol, etc.).
***Vous pouvez remplacer la poudre de vanille par 1 cuillère à thé d’extrait de vanille.
****Vous pouvez prélever une partie de la mousse citron et à l’aide d’une poche à pâtisserie, décorer la surface de la charlotte.

Et vous, utilisez-vous les fines herbes dans vos pâtisseries?

Presque au bout…

Il me reste encore deux recettes de biscuits issues de mes paniers gourmands à vous proposer… Ainsi que deux bûches, mais pour celles-ci, je ne sais pas si je vais oser vous les présenter dans les prochaines semaines.

Cette fois, je vous propose une recette de biscottis. Je me rends compte que je ne prépare des biscottis que pendant les fêtes. Pourtant, j’aime bien ces biscuits à croquer tel quel ou à tremper dans un verre de lait (de thé, de café…) et en prime, ils se conservent très bien. Je vous propose une recette de Ricardo (issu du magazine volume 12, numéro 3) dans laquelle j’ai ajouté des bleuets séchés. Au début, je pensais utiliser des cerises, mais je n’en ai pas trouvé. Je conserve cependant l’idée pour une prochaine fois.

Mini-biscottis aux bleuets et aux amandes
Mini-biscottis aux bleuets et aux amandes
Pour 48 biscuits

1½ tasse ou 210 g de farine
¾ de tasse ou 120 g de poudre d’amandes
½ cuillère à thé de poudre à pâte ou de levure chimique
¼ cuillère à thé de sel
6 cuillères à soupe ou 82 g de beurre non salé, tempéré
1 tasse ou 200 g de sucre
Zeste de 1 orange (facultatif)
2 oeufs
1 cuillère à soupe d’amaretto ou de frangelico (facultatif)
¾ de tasse ou 105 g d’amandes entières
1 tasse ou 160 g de bleuets ou myrtilles séchés*

Préchauffer le four à 170°C (340°F). Tapisser une plaque de cuisson de papier parchemin.

Dans un bol, mélanger la farine, la poudre d’amandes, la poudre à pâte et le sel.

Dans un autre bol, fouetter le beurre avec le sucre et le zeste d’orange. Incorporer les oeufs un à la fois en mélangeant bien entre chaque ajout. Ajouter le mélange de farine et l’amaretto (ou le frangelico). Incorporer les amandes et les bleuets séchés.

Sur un plan de travail généreusement enfariné, diviser la pâte en quatre. Avec les mains, façonner quatre rouleaux d’environ 25 cm (10 pouces) de long. Déposer les rouleaux de pâte sur la plaque de cuisson en les espaçant. Enfourner et cuire pendant 30 minutes ou jusqu’à ce que la pâte soit légèrement dorée. Laisser tiédir pendant 10 minutes.

À l’aide d’un couteau dentelé, couper chaque rouleau en tranches de 2 cm (¾ de pouce) d’épaisseur. Déposer les biscuits sur une plaque de cuisson et enfourner de nouveau pendant 20 minutes ou jusqu’à ce que les biscottis soient dorés. À mi-cuisson, retourner les biscottis. Laisser refroidir. Conserver dans une boîte qui ferme hermétiquement**. Déguster avec gourmandise.

*Il est possible de remplacer les bleuets séchés, en partie ou en totalité, par d’autres fruits séchés (comme des cerises séchées) ou des fruits confits.
**Si les biscottis ramollissent, déposez-les sur une plaque de cuisson et enfournez-les dans un four préchauffer à 170°C pendant quelques minutes.

Et vous, quand préparez-vous des biscottis?