Mois : février 2022

Semaine de relâche, semaine de carnaval

Cette année la semaine de relâche au Québec et les vacances de carnaval de Mini-nous tombe la même semaine. Ce n’était pas arrivé depuis quelques années. Fondamentalement que ces deux semaines concordent ou non, cela nous impacte peu puisque nous ne ferons probablement jamais le voyage jusqu’au Québec pour moins de 7 jours. Par contre, je me rends compte que je n’ai toujours pas intégré l’idée de carnaval… Effectivement, je savais que Mini-nous serait en vacances pendant la première semaine de mars et dans ma tête, c’était pour la semaine de relâche. C’est seulement quand Mini-nous m’a dit que vendredi, les élèves pouvaient aller à l’école costumé que je me suis questionnée. Pendant quelques secondes, je n’ai pas compris en quel honneur et puis je me suis souvenue que c’était pour carnaval!

Pour aujourd’hui, je vous propose une petite recette toute simple qui est parfaite pour les soirs de semaine sans prise de tête. Il s’agit de tranches de porc en sauce. J’ai improvisé cette recette et elle a bien plus.

Tranches de porc en sauce
Tranches de porc en sauce
Pour 3 personnes

300 g de filet de porc*
1 oignon**
1 gousse d’ail
1 cuillère à soupe d’huile végétale
½ cuillère à soupe de beurre
¼ de tasse ou 60 g de vin rouge
½ cuillère à thé de moutarde de Dijon
1 tasse ou 250 g de sauce demi-glace ou de sauce à rôti liée
¼ de tasse de bouillon de champignons ou de boeuf
Sel et poivre

Couper le filet de porc en tranches d’environ 1 cm (⅜ de pouce).

Ciseler l’oignon et hacher finement la gousse d’ail.

Dans une poêle, chauffer l’huile. Quand le corps gras est bien chaud, faire dorer les tranches de porc de chaque côté. Saler et poivrer. Retirer les tranches de porc de la poêle et réserver au chaud.

Dans la même poêle, ajouter le beurre et l’oignon ciselé. Faire revenir jusqu’à ce que l’oignon soit tendre. Ajouter l’ail et poursuivre la cuisson pendant 1 minute. Déglacer la poêle avec le vin rouge et laisser réduire de moitié. Ajouter la moutarde de Dijon et mélanger.

Verser la sauce demi-glace et le bouillon. Porter à ébullition et laisser réduire 5 minutes. Remettre la viande dans la poêle, laisser mijoter à feu doux jusqu’à ce que la sauce ait épaissi. Saler et poivrer au goût. Servir et déguster avec plaisir.

*Quand j’achète un filet de porc, je n’hésite pas à le prendre assez gros et à le couper en deux pour réaliser deux repas différents.
**Vous pouvez également ajouter des champignons en tranches dans la recette. Il suffit de les faire revenir en même temps que les oignons.

Et vous, êtes-vous en vacances pour la relâche ou carnaval?

Passion mangue…

Il y a quelque temps mon chéri m’a demandé de préparer une mousse… aux fruits! Le fruit n’avait pas été spécifié et je ne savais pas trop vers quoi me tourner. Et puis, j’ai pensé à la mangue qu’il aime tant dans les gelatos et qui est délicieuse en cette saison. J’ai cherché quelques recettes, mais j’ai vite constaté que la majorité associait la mangue avec le fruit de la passion… Je n’aime pas le fruit de la passion, je trouve le goût trop envahissant et je n’arrive pas à comprendre qu’on l’associe autant à la mangue.

Au final, c’est chez Ricardo que j’ai trouvé mon bonheur et que j’ai vu plein d’autres belles recettes sucrées avec de la mangue à tester. J’ai pris la recette de mousse à la mangue dans le magazine Ricardo volume 15, numéro 4.

Mousse au yogourt à la mangue
Mousse au yogourt à la mangue
Pour 6 personnes

½ cuillère à soupe de gélatine en poudre ou 2 feuilles (4 g)
¾ de tasse et 2 cuillères à soupe ou 300 g de purée
  de mangue*
½ tasse ou 125 g de crème à fouetter ou entière
¼ de tasse ou 50 g de sucre
½ tasse ou 125 g de yogourt grec nature**
Quantité suffisante de mangue mûre, pour servir

Hydrater la gélatine : si elle est en poudre, verser 1½ cuillère à soupe d’eau froide dans un petit bol puis saupoudrer la gélatine, mélanger et laisser gonfler; si elle est en feuilles, la déposer dans un bol rempli d’eau froide et la laisser tremper pendant 5 minutes.

Dans une petite casserole, verser la purée de mangue et la faire chauffer. Quand la purée de mangue est chaude, la retirer du feu et ajouter la gélatine (bien l’essorer si elle est en feuille). Mélanger pour s’assurer que la gélatine soit bien fondue et bien incorporer. Verser la purée dans un bol et la laisser tiédir jusqu’à ce qu’elle soit à température ambiante.

Dans un autre bol, fouetter la crème avec le sucre jusqu’à ce qu’elle forme des pics fermes. Réserver au frais.

À l’aide d’une spatule, incorporer le yogourt à la purée de mangue. Ajouter en mélangeant délicatement la crème fouettée. Verser la mousse dans des verrines et réfrigérer pendant au moins 4 heures.

Couper la mangue en petits dés ou en lamelles et les déposer sur la mousse. Servir et déguster avec gourmandise.

*Pour obtenir cette quantité de purée de mangue, broyer 1 tasse ou 340 g de mangue fraîche ou surgelée décongelée coupée en cubes. Si désiré, passer au tamis pour une texture bien lisse.
**Vous pouvez également utiliser un yogourt à 10 % de matière grasse nature ou à la vanille.

Et vous, aimez-vous la mangue?

Beau, tempétueux et plus chaud…

Cette semaine le temps à beaucoup varié dans ma région. Nous avons eu droit à quelques journées nuageuses avant de retrouver des journées plus ensoleillées où les températures fleuretaient avec les 14°C. Ensuite, nous avons eu droit à un temps gris avec des vents tempétueux, mais sans gravité. Lorsque j’ai regardé les prévisions météorologiques, ce temps gris et venteux devait se prolonger jusqu’à dimanche. C’est seulement sur l’heure du midi que je me suis rendu compte que la journée était bien ensoleillée et qu’elle aurait été parfaite pour une matinée de ski…

En attendant de voir ce que la semaine prochaine nous réserve, je vous propose une recette de cuisses de canard braisée. J’ai pris cette recette dans le livre Bistro, bistro de Jean-François Plante.

Braisé de cuisses de canard aux échalotes, au riesling et au parfum d'érable
Braisé de cuisses de canard aux échalotes, au riesling
et au parfum d’érable

Pour 2 à 3 personnes

1 cuillère à soupe de gras de canard
10 échalotes*
5 gousses d’ail
2 cuisses de canard
2½ cuillères à soupe de sirop d’érable
1½ tasse ou 375 g de riesling**
2 tasses de bouillon de canard ou de volaille
3 branches de thym
1 cuillère à thé de beurre, tempéré
1 cuillère à thé de farine
Sel et poivre

Éplucher les échalotes et les gousses d’ail.

Dans un petit bol, mélanger le beurre et la farine. Réserver.

Dans une cocotte, faire fondre le gras de canard. Ajouter les échalotes et les gousses d’ail. Saler et poivrer. Faire dorer pendant 4 minutes. Retirer les échalotes et les gousses d’ail de la cocotte, puis les réserver.

Dans la même cocotte, saisir les cuisses de canard de tous les côtés. Saler et poivrer. Retirer les cuisses de la cocotte et réserver.

Toujours dans la même cocotte, remettre les échalotes et les gousses d’ail. Ajouter le sirop d’érable et faire caraméliser pendant 3 à 4 minutes. Déglacer avec le riesling et laisser réduire pendant 5 minutes. Verser le bouillon et ajouter les cuisses de canard ainsi que le thym. Couvrir et laisser mijoter à feu doux pendant 3 heures.

Prélever environ ½ tasse ou 125 g du jus de cuisson des cuisses de canard et verser dans une casserole. Porter à ébullition et laisser réduire pendant 5 minutes. Incorporer le mélange de beurre et de farine en fouettant bien. Cuire jusqu’à ce que la sauce épaississe.

Servir les cuisses de canard avec la sauce. Déguster avec plaisir.

*Vous pouvez mettre moins d’échalotes si désiré.
**Il est possible de remplacer le riesling par un autre vin blanc.

Et vous, est-ce que vous avez du beau temps en ce dimanche?

Combien de médailles?

Je ne sais pas si vous regardez les Jeux Olympiques. Je dirais dans mon cas, cela dépend des horaires de diffusion. C’est seulement hier que je me suis demandé combien de médailles la Canada avait cumulées! Bref cette année, je ne suis pas très attentive aux Jeux : j’ai écouté un peu plus en fin de semaine, mais si la télévision n’avait pas été allumée, je crois que je n’aurais rien vu de cette compétition!

Aujourd’hui, je vous propose une petite recette rapide et idéal comme collation. Il s’agit de barres aux flocons d’avoine, chocolat et beurre d’arachides. J’ai pris cette recette sur le blog La Cuisine de Bernard.

Barres aux flocons d'avoine, chocolat et beurre d'arachides
Barres aux flocons d’avoine, chocolat et beurre d’arachides
Pour 8 à 10 personnes

2 cuillères à soupe ou 30 g d’huile de coco*, fondu
3 cuillères à soupe ou 45 g de beurre d’arachides
¼ de tasse et 2¼ de cuillères à thé ou 95 g de sirop d’érable
3½ cuillères à soupe ou 40 g de cassonade ou de sucre roux
1 cuillère à thé d’extrait de vanille
1 tasse et 3½ cuillères à soupe ou 120 g de flocons d’avoine
⅓ de tasse et 1 cuillère à soupe ou 40 g de flocons d’avoine,
  réduit en poudre
⅔ de tasse ou 80 g de noix de Grenoble**
80 g (3 onces) de chocolat noir

Préchauffer le four à 180°C (350°F). Chemiser de papier parchemin un moule rectangulaire d’environ 10 par 30 cm (4 pouces par 12 pouces).

Hacher les noix de Grenoble et le chocolat noir. Réserver.

Dans un bol, mélanger l’huile de coco fondu, le beurre d’arachides, le sirop d’érable, la cassonade et l’extrait de vanille. Incorporer les flocons d’avoine ainsi que ceux réduit en poudre. Ajouter les noix de Grenoble et le chocolat noir. Bien mélanger.

Verser le mélange dans le moule préparer et bien presser pour égaliser la surface. Enfourner et cuire pendant 18 à 20 minutes.

Laisser totalement refroidir avant de démouler. Couper en barres d’environ 3 cm (1³⁄₁₆ pouce) de large. Conserver dans une boîte qui ferme hermétiquement. Déguster avec gourmandise.

*Vous pouvez remplacer l’huile de coco par du beurre.
**Il est possible d’utiliser d’autres noix : noisettes, amandes, pacances, etc.

Et vous, y a-t-il une compétition qui vous a marquée pendant ces Jeux?

Patchwork de tricot…

Il y a quelques temps, j’ai commencé une couverture en tricot. Ce n’est pas la première fois que je réalise ce genre de projet et j’ai ma façon de faire : je tricote des petits carrés avec des motifs variés que je couds ensuite. Je trouve cela moins décourageant que de faire des rangs avec 300 mailles… Par contre, je me rends compte que je n’aime pas coudre les projets en laine : c’est long, ça prend du temps et ça n’avance pas assez vite à mon goût. D’un autre côté, il faudrait que j’utilise une laine plus grosse, mais il n’est pas toujours évident de combiner la taille de la laine, une texture agréable une fois tricotée et un prix raisonnable.

Pour rester dans l’esprit réconfortant, je vous propose une recette au goût classique, mais qui se prépare beaucoup plus rapidement : un ragoût de boulettes rapide. J’ai pris cette recette dans le magazine Ricardo volume 19, numéro 1.

Ragoût de boulettes rapide
Ragoût de boulettes rapide
Pour 4 à 5 personnes

Boulettes
450 g de porc haché
¼ de tasse ou 30 g de chapelure
1 cuillère à thé de moutarde de Dijon
2 pincées de cannelle moulue
1 pincée de clou de girofle moulu
1 oeuf

Sauce
2 cuillères à soupe ou 18 g de farine
2 pincées de cannelle moulue
1 pincée de clou de girofle moulu
1 pincée de muscade moulue
3 cuillères à soupe ou 41 g de beurre
1½ tasse ou 375 g de bouillon de poulet
Sel et poivre

Boulettes
Dans un bol avec les mains, mélanger le porc haché, la moutarde de Dijon, la cannelle moulue, le clou de girofle moulu et l’oeuf. Saler et poivrer. Prélever environ 1 cuillère à soupe du mélange et façonner en boulette. Répéter jusqu’à épuisement de la préparation. Réserver.

Sauce
Dans un petit bol, mélanger la farine, la cannelle, le clou de girofle et la muscade.

Dans une grande poêle, déposer 2 cuillères à soupe ou 27 g de beurre et faire chauffer. Quand le corps gras est bien chaud, dorer les boulettes. Quand elles sont bien dorées, les réserver dans une assiette.

Ajouter le restant de beurre dans la poêle et le faire fondre. Ajouter la farine assaisonnée et cuire pendant 1 minute en brassant. Ajouter le bouillon de poulet et porter à ébullition. Saler et poivrer. Laisser mijoter doucement pendant 5 minutes ou jusqu’à ce que la sauce épaississe. Mettre les boulettes dans la sauce et poursuivre la cuisson pendant 2 minutes ou jusqu’à ce que les boulettes soient bien chaude. Saler et poivrer au besoin.

Servir avec du riz, des pâtes ou de la purée de pommes de terre et déguster avec plaisir.

Bon dimanche!