Mot-clé : mangue

Repas du 1er août le 31 juillet…

Cette année, j’ai préféré organiser mon buffet du 1er août le 31 juillet pour deux raisons. La première étant que la commune qui tire les feux d’artifices que nous pouvons apercevoir de notre maison le fait le 31 juillet (mais il n’y en a pas eu cette année). La deuxième, c’est que le 1er août tombait un dimanche : en accueillant les gens samedi, ils pouvaient profiter du 1er août pour se reposer. Bref, mon traditionnel buffet du 1er août a eu lieu hier avec au menu : des gâteaux du Vully, des verrines de crevettes, mon traditionnel roastbeef froid, un filet porc à la mexicaine, des brochettes de poulet à la sauce hoisin (que je pensais déjà avoir publié et dont je n’ai pas pris de photo), une terrine végétarienne, une salade de riz (du riz, de l’ananas et du maïs simplement mélangés), une salade verte, une salade de pâtes, des crudités, du melon charentais, du pain, des bricks de légumes, des antipasti, des champignons marinés et un entremet.

Pour la première recette, je vous propose des verrines aux crevettes, mangue et avocat. Je voulais proposer des crevettes, cependant, j’ai hésité assez longtemps entre les crevettes nordiques et les crevettes crues plus grosses. Finalement, j’ai opté pour les crevettes nordiques et j’ai improvisé une petite verrine pleine de fraîcheur.

Verrines de crevettes, mangue et avocat
Verrines de crevettes, mangue et avocat
Pour 8 à 10 verrines

350 g de crevettes nordiques décortiquées
  et cuites
1 mangue
1 avocat
1 lime
1 cuillère à soupe d’huile végétale
4 à 6 gouttes de tabasco
Fleur de sel (facultatif)*

Éplucher la mangue et la découper en petits dés. Déposer la mangue dans un bol et ajouter les crevettes, l’huile végétale et le tabasco. Zester la lime et ajouter au mélange de crevette. Réserver au frais.

Presser la lime et verser le jus obtenu dans un petit bol.

Couper l’avocat en deux, retirer le noyau, puis retirer la chair de la pelure à l’aide d’une cuillère. Détailler les avocats en petits cubes et les déposer dans le bol contenant le jus de lime. Mélanger pour bien enrober les dés d’avocat de jus de lime. Ajouter le tout au mélange de crevette et mélanger de nouveau. Répartir dans les verrines. Saupoudrer de fleur de sel. Servir et déguster avec plaisir.

Vous pouvez ajouter du poivre ou des herbes fraîches de votre choix : ciboulette, basilic, estragon, etc.

Bon 1er août!

Ça passe tellement vite…

Je trouve toujours que la saison des fraises passent vite, mais cette année, c’est pire! L’inconvénient d’avoir les fraises dans le jardin, c’est qu’elles ne peuvent pas attendre et qu’il faut les cuisiner quand elles sont prêtes. J’ai préparé de la confiture, j’ai mixé des litres de frappée, j’ai coupé des fraises pour les déguster simplement et tout ça pendant la folie des dernières semaines d’école. Bref, je n’ai pas essayé beaucoup de nouveau dessert… et les récoltes faiblissent déjà. J’espère avoir le temps d’essayer une autre recette avant de devoir attendre l’an prochain.

Aujourd’hui, je vous propose une recette de pouding aux fraises, à la mangue et aux amandes. J’avoue, j’ai oublié de mettre les amandes, j’y ai pensé quand le pouding était déjà dans le four. Même si c’est bon, les amandes dans la pâte à gâteau doit apporter une mâche des plus intéressantes. J’ai pris cette recette dans le magazine Ricardo volume 19, numéro 5.

Pouding aux fraises, à la mangue et aux amandes
Pouding aux fraises, à la mangue et aux amandes
Pour 8 personnes

Garniture
¼ de tasse ou 62 g d’eau
6 cuillères à soupe ou 75 g de sucre
2 cuillères à thé de fécule de maïs ou de maïzena
2 tasses ou 300 g de fraises*
2 tasses ou 280 g de mangues

Gâteau
6 cuillères à soupe ou 90 g de lait
3 cuillères à soupe ou 41 g de beurre non salé
⅔ de tasse ou 93 g de farine
1 cuillère à thé de poudre à pâte ou de levure chimique
1 pincée de sel
1 oeuf
½ tasse ou 100 g de sucre
½ cuillère à thé d’extrait de vanille
½ tasse ou 55 g d’amandes tranchées

Garniture
Dans un moule haut d’environ 20 cm (8 pouces) de diamètre ou un moule d’une contenance de 2 litres (8 tasses), mélanger l’eau, le sucre et la fécule de maïs. Couper les fraises en deux et la mangue en cubes. Ajouter les fruits dans le bol et bien mélanger.

Gâteau
Préchauffer le four à 180°C (350°F).

Dans une petite casserole, chauffer le lait et le beurre jusqu’il soit fondu. Laisser tiédir.

Dans un bol, mélanger la farine, la poudre à pâte et le sel. Réserver.

Dans un autre bol, fouetter l’oeuf avec le sucre et la vanille jusqu’à ce que le mélange blanchisse et double de volume. Incorporer en alternance la préparation de farine et le mélange de lait. Quand la pâte est homogène, ajouter la moitié des amandes. Verser la pâte sur les fruits. Répartir les amandes restantes sur la pâte.

Enfourner et cuire pendant 55 minutes ou jusqu’à ce qu’un cure-dent inséré au centre du gâteau en ressorte propre. Laisser tiédir. Servir et déguster avec gourmandise.

*Vous pouvez remplacer les fraises par des framboises.

Bonne fin de journée!

Les centres commerciaux…

Par moment, les centres commerciaux du Québec me manquent. Il y en a de plus en plus en Suisse, mais rien qui ressemble vraiment à ce que je connais. Souvent un centre commercial en Suisse est construit autour d’une épicerie et on y retrouve majoritairement ses commerces affiliés. Il y a toujours quelques boutiques indépendantes, mais souvent omis des vêtements, il n’a pas une grande diversité. Par exemple, il est rare de voir une librairie, des boutiques de vêtements spécifiques ou des magasins dédiés à un type de produits. On oublie également les magasins de vaisselles et d’accessoires de cuisine qui sont déjà quasi inexistant à la base. L’autre truc qui est incomparable est la zone de restauration… Je sais ce n’est pas tout le monde qui aime les comptoirs de restauration, mais j’avoue que entre une halte gourmande du Québec et une cantine des grands enseignes suisses, mon choix est vite fait. Oui, c’est un truc qui me manque. Des fois, j’aimerais aller manger dans ces lieux où chacun à le plaisir de manger ce qui lui fait envie : entre les restaurations rapides, les cuisines ethniques ou plus santé, il est facile de satisfaire son estomac.

La dernière fois que nous avons mangé dans un centre commercial au Québec, mon chéri avait pris un boeuf général Tao. Évidemment, nous avons adoré et je me suis promis d’essayer à la maison. Pour la sauce du plat, je n’ai rien inventé et je me suis simplement basée sur une recette de Ricardo issue de son magazine volume 11, numéro 2.

Boeuf général Tao
Boeuf général Tao
Pour 3 personnes

300 g de bavette ou de steak de boeuf
2 cuillère à soupe de fécule de maïs ou de maïzena
¼ de tasse ou 62 g de bouillon de poulet
¼ de tasse ou 50 g de cassonade ou de sucre roux
2 cuillères à soupe de sauce soja
2 cuillères à soupe de vinaigre de riz
2 cuillères à soupe de ketchup
1 cuillère à thé de sambal oelek
½ cuillère à thé de gingembre en poudre
1 cuillère à soupe d’huile végétale
½ mangue*
Sel et poivre

Dans un bol, mélanger le bouillon de poulet, la cassonade, la sauce soja, le vinaigre de riz, le ketchup, le sambal oelek, le gingembre moulu et 1 cuillère à thé de fécule de maïs.

Éplucher et couper la mangue en julienne.

Couper la viande en lamelles, la déposer dans un bol avec le restant de fécule de maïs et mélanger.

Dans une poêle ou un wok, verser l’huile et chauffer à feu vif. Quand la poêle est très chaude, faire revenir la viande rapidement pour qu’elle soit être mi-cuite. Saler et poivrer. Ajouter le mélange de bouillon et poursuivre jusqu’à ce que la sauce ait épaissi. Ajouter la julienne de mangue puis servir sans attendre avec un riz et des légumes poêlés. Déguster avec plaisir.

*Vous pouvez ajouter des légumes à la recette comme des carottes, des morceaux de brocoli, des courgettes, des pois mange-tout, des poivrons, etc. Dans ce cas, il faut les faire revenir avant de cuire la viande.

Bonne fin de journée!

Avalanche de chocolat!

Vivre Pâques pour faire le plein de chocolat! Sauf qu’à la maison, le chocolat est quelque chose qui manque rarement… voire jamais. Donc entre la chasse aux lapins que mes beaux-parents ont improvisée, la centaine d’oeufs en chocolat gagnée à la bibliothèque, le lapin reçu à la chasse aux oeufs de l’association des parents d’élèves de la commune, les oeufs en chocolat que j’ai acheté pour décorer la table et les traditionnels chocolats que j’ai pris chez le chocolatier : il y en a peut-être un peu trop… Certains se gardent longtemps, d’autres un peu moins et une partie sera cuisinée. Pour éviter la redondance de chocolat, je sens que je vais cuisiner des trucs à la vanille ou aux fruits qui seront généreusement garnis de chocolat.

Dans un autre ordre d’idée pour ce soir, je vous propose une recette simple et plutôt rapide : un tartare. J’ai pris cette recette dans le magazine de Trois fois par jour, février 2019

Tartare de boeuf à la thaï
Tartare de boeuf à la thaï
Pour 2 personnes

250 g de boeuf
¼ de mangue*
¼ de cuillère à thé de coriandre moulue**
½ lime
½ cuillère à thé de pâte de curry vert ou rouge
½ cuillère à thé de sauce de poisson
¼ de cuillère à thé de sambal oelek
2 cuillères à soupe d’arachides salées, concassées
Sel et poivre

Couper la mangue en petits dés. Déposer les dés de mangue dans un bol et ajouter la coriandre, le jus de la lime, la pâte de curry, la sauce de poisson et le sambal oelek.

Couper la viande en petits cubes (moins de 5 mm de côté). S’il fait chaud ou s’il vous faut du temps pour couper la viande, préparer un bol contenant des glaçons et déposer un second bol sur les glaçons. Déposer au fur et à mesure la viande découpée dans ce bain-marie glacé.

Ajouter le boeuf coupé à la préparation de mangue et mélanger. Ajouter les arachides, saler et poivrer au goût. Servir sur du pain grillé ou des craquelins. Déguster avec plaisir.

*Vous pouvez remplacer la mangue par une carotte râpée.
**Si vous aimez la coriandre fraîche, remplacer la coriandre moulue par 2 cuillères à soupe de coriandre fraîches que vous hachez grossièrement.

Joyeuses Pâques!

1000

Il y a quelques jours, j’ai constaté que j’avais dépassé le cap des 1000 articles. J’ai été surprise puisque je prête rarement attention aux nombres sur ma page d’administration. Cependant pour l’occasion, je me suis dit que je devrais présenter un joli dessert. En prime, il y avait très longtemps que je n’avais pas fait le dessert que je voulais vous présenter.

Je vous propose donc un pâté chinois dessert. J’ai pris cette recette dans le magazine Ricardo volume 5, numéro 2.

Pâté chinois dessert
Pâté chinois dessert
Pour 9 personnes

3 tasses ou 600 g de brownie maison ou du commerce
4 tasses ou 800 g d’ananas frais*
1 tasse ou 265 g de mangue
1 tasse ou 250 g de jus d’orange
3 tasses ou 750 ml de crème glacée à la vanille
3 blancs d’oeufs
1 tasse ou 200 g de sucre
¼ de tasse ou 62 g d’eau
2 cuillères à soupe de sirop de maïs ou de glucose

Répartir le brownie dans un moule carré de 20 cm (8 pouces) de côté ou dans des ramequins. Réserver au réfrigérateur.

Couper l’ananas et la mangue en cubes. Déposer les dés de fruits dans une casserole et ajouter le jus d’orange. Porter à ébullition et laisser cuire 15 minutes ou jusqu’à ce qu’il ne reste presque plus de liquide. Verser dans un bol et laisser totalement refroidir au réfrigérateur.

Dans une casserole, verser le sucre, l’eau et le sirop de maïs. Porter à ébullition et cuire jusqu’à ce qu’un thermomètre à bonbon indique 116°C (240°F)**.

Pendant que le sirop cuit, dans un bol, fouetter les blancs d’oeufs jusqu’à ce qu’ils forment des pics mous. Verser le sirop en fouettant continuellement les blancs d’oeufs. Continuer à battre les blancs d’oeufs jusqu’à ce qu’ils aient refroidi. Verser la meringue dans une poche à pâtisserie. Réserver la meringue au réfrigérateur si le dessert n’est pas servi dans la prochaine heure.

Quelques minutes avant de servir, préchauffer le gril (broil) du four.

Répartir la préparation de fruits sur le brownie. Répartir la glace sur les fruits. Couvrir de meringue et enfourner. Cuire jusqu’à ce que la meringue soit dorée. Servir sans attendre et déguster avec plaisir. S’il reste du dessert, couper des portions individuelles et conserver au congélateur***.

*Il est possible d’utiliser de l’ananas en boîte. Dans ce cas, vous pouvez utiliser le jus de la conserve à la place du jus d’orange, le goût de l’ananas sera plus dominant.
**Si vous préférez, vous pouvez réaliser une meringue classique avec 4 blancs d’oeufs et ⅓ de tasse ou 67 g de sucre. Dans ce cas, il faut la préparer au dernier moment.
***Je préfère faire des portions individuelles et les assembler au dernier moment, car une fois assemblée, ce dessert est difficile à conserver : les éléments deviennent très dur au congélateur et il n’y a plus le contraste chaud-froid.

Bonne soirée!