Mot-clé : babeurre

Pourquoi de la noix de coco?

Au cours de la semaine dernière, j’ai eu envie de scones, mais pas des scones natures : des scones au chocolat! Je ne sais pas d’où m’est venu cette idée, surtout que je n’en avais jamais dégusté. J’avais une idée précise de ce que je voulais : une pâte cacaotée et ne contenant pas nécessairement de pépites de chocolat. En cherchant, j’ai été surprise de constater que j’obtenais surtout des scones natures avec des pépites de chocolat. En modifiant ma recherche pour des scones au cacao, j’ai trouvé des recettes qui correspondaient plus à mon envie… Pourtant en lisant les recettes, j’ai vite constaté qu’il y avait très souvent de la noix de coco! Pourquoi? Je ne vois pas pourquoi je devrais mettre de la noix de coco dans mes scones.

Bref, malgré cette originalité, j’ai trouvé une recette qui correspondait à mon envie. J’ai trouvé cette recette sur le site de Betty Bossi.

Scones au chocolat
Scones au chocolat
Pour 8 personnes

2 tasses et 2½ cuillères à soupe ou 300 g de farine*
¼ de tasse ou 50 g de sucre
1 cuillère à soupe de cacao
2 cuillères à thé de poudre à pâte ou de levure chimique
½ cuillère à thé de sel
⅓ de tasse ou 70 g de beurre non salé, froid
55 g (2 onces) de chocolat noir**
⅓ de tasse et 1 cuillère à soupe ou 100 g de lait
  ou de lait de beurre
1 oeuf

Préchauffer le four à 200°C (400°F).

Dans un bol, mélanger la farine, le sucre, le cacao, la poudre à pâte et le sel. Couper le beurre en petits morceaux et à l’aide des mains, l’incorporer aux ingrédients secs.

Hacher grossièrement le chocolat et l’ajouter à la préparation de farine. Ajouter l’oeuf et le lait. Mélanger juste assez pour que la pâte se tienne. Si la pâte a du mal à s’amalgamer, ajouter un peu de lait.

Façonner la pâte en un disque d’environ 18 cm (7 pouces) de diamètre. Déposer le disque de pâte sur une plaque de cuisson recouverte de papier parchemin. À l’aide d’un couteau ou d’une corne à pâtisserie, couper la pâte en huit sans déplacer les morceaux. Enfourner et cuire pendant 25 minutes. Laisser tiédir et déguster garni de confiture ou de crème.

*Pour un goût plus chocolaté, je diminuerai la farine de 2½ cuillères à soupe et je mettrai 3½ cuillères à soupe de cacao en tout (soit 280 g de farine et 23 g de cacao).
**Il est possible de mettre plus de chocolat et n’hésitez pas à varier les chocolats.

Et vous, avez-vous déjà goûté des scones entièrement chocolatés?

Se mettre la pression…

Une boulangerie d’un village voisin a organisé une fin de semaine bûchettes où il était possible de commander des bûchettes dans une quinzaine de parfums. Hier, j’ai hésité à faire un saut, mais comme je passe régulièrement devant cette boulangerie, je me suis dit que je m’arrêterai à ce moment là. Par contre, j’ai deux amies qui ont craqué et qui ont commandé. Je leur ai demandé de me dire leurs parfums préférés en me disant que je pourrai m’en inspirer pour un futur dessert. Évidemment, mes amies se sont proposées pour goûter et sous l’impulsion du moment, j’ai dit que je leur apporterai un dessert mercredi matin! D’un côté, c’est une bonne chose, ça me poussera à cuisiner et d’un autre, je me demande quand je vais réussi à cuisiner ce dessert promis. Au moins, j’ai dans l’idée de réaliser une tarte avec des spéculos et un croustillant praliné. Je vais aussi regarder les fruits que j’ai au congélateur, peut-être que je finaliserais mon idée… Bref, comment se mettre sous pression!

Dans un registre qui n’a rien à voir, je vous propose une recette de brochettes de poulet. J’ai préparé ces brochettes pendant l’été sur le barbecue, mais je vous propose de les cuire au four. J’ai pris cette recette dans le magazine Ricardo volume 18, numéro 5.

Brochettes de poulet barbecue
Brochettes de poulet barbecue
Pour 3 personnes

Brochettes
½ tasse ou 125 g de lait de beurre ou de babeurre*
1 cuillère à thé de poudre d’oignon
1 cuillère à thé de poudre d’ail
½ cuillère à thé de piment de la Jamaïque moulu
½ cuillère à thé de piment de Cayenne
300 g de poitrines de poulet désossées

Sauce barbecue
2 cuillères à soupe de ketchup
1 cuillère à soupe d’eau
½ cuillère à soupe de pâte de tomates
½ cuillère à soupe de sirop d’érable
½ cuillère à thé de paprika
¼ de cuillère à thé de coriandre moulue
2 pincée de piment de la Jamaïque moulu

Brochettes
Dans un bol, mélanger le lait de beurre avec la poudre d’oignon, la poudre d’ail, le piment de la Jamaïque et le piment de Cayenne.

Couper les poitrines de poulet en cubes et les ajouter à la préparation de lait de beurre. Couvrir et réfrigérer pendant 12 à 24 heures.

Sauce barbecue
Dans une petite casserole, mélanger le ketchup, l’eau, la pâtes de tomates, le sirop d’érable, le paprika, la coriandre et le piment de la Jamaïque. Porter à ébullition. Retirer du feu dès que la sauce bout. Réserver.

Préchauffer le four à 190°C (375°F)**.

Égoutter les dés de poulet et jeter la marinade. Enfiler les cubes de poulet sur des piques à brochette. Déposer les brochettes sur une plaque de cuisson et enfourner pendant 10 minutes.

Retourner les brochettes et poursuivre la cuisson pendant 8 minutes. Après ce temps, badigeonner les brochettes de sauce et poursuivre la cuisson pendant 2 minutes ou jusqu’à ce que la viande soit bien cuite. Servir et déguster avec plaisir.

*Il est possible de remplacer le lait de beurre par ½ tasse ou 125 g de lait additionné de ½ cuillères à soupe ou 8 g de vinaigre (ou de jus de citron).
**Pour cuire les brochettes au barbecue, il suffit de les cuire environ 5 minutes de chaque côté à puissance moyenne. Après ces temps de cuisson, badigeonner les brochettes de sauce et poursuivre la cuisson pendant 1 minute de chaque côté.

Et vous, est-ce que ça vous stresse de cuisiner pour des amis?

Le réveil-matin…

Je fais partie de cette espèce de plus en plus rare qui utilise un réveil-matin classique plutôt qu’un natel (ou cellulaire). Par contre, il y a un inconvénient non négligeable : Mini-nous joue parfois et évidemment sans mon autorisation. Alors, il arrive que le réveil sonne un dimanche matin, nous empêchant de faire la grasse matinée… Cependant hier soir, j’avais remarqué que Mini-nous avait joué avec mon réveil. Je ne me suis pas inquiétée et j’ai remis mon alarme matinal à l’heure habituelle. Comme tous les soirs, j’ai lu avant de me coucher. En posant mon livre, j’ai été légèrement surprise de voir que je me couchais à la même heure que d’habitude alors que je pensais être venu plus tôt au lit. Ce matin, mon réveil a tintinnabulé et je suis sortie de peine et misère du lit. En arrivant à la cuisine, je vois l’heure sur le four… Il est 10 minutes plutôt que l’heure de mon alarme matinale! Mini-nous avait aussi déréglé l’heure de mon réveil-matin!

Pour rester dans le domaine du matin, je vous propose une recette parfaite pour le déjeuner : des scones. J’ai pris cette recette dans le magazine de Ricardo volume 13, numéro 6.

Scones aux bleuets
Scones aux bleuets
Pour 8 scones

1¼ tasse et 2 cuillères à soupe ou 193 g de farine
¼ de tasse ou 50 g de sucre
½ cuillère à soupe de poudre à pâte ou de levure chimique
½ cuillère à thé de bicarbonate de soude ou de sodium
¼ de cuillère à thé de sel
6 cuillères à soupe ou 82 g de beurre non salé, froid
½ tasse et 2 cuillères à soupe ou 156 g de lait de beurre
  ou de babeurre*
1 tasse ou 155 g de bleuets ou de myrtilles
1 cuillère à soupe de sucre ou de sucre granulé**
  pour saupoudrer sur les scones

Préchauffer le four à 210°C (425°F).

Dans un bol, mélanger la farine, le sucre, la poudre à pâte, le bicarbonate de soude et le sel. Couper le beurre en fines tranches et l’ajouter aux ingrédients secs. À l’aide des doigts, incorporer grossièrement le beurre aux ingrédients secs. Verser ½ tasse ou 125 g le lait de beurre et mélange juste assez pour humecter la farine.

Sur un plan de travail légèrement enfariné, abaisser la pâte avec les doigts ou un rouleau à pâtisserie en un carré d’environ 32 cm (13 pouces). Répartir les bleuets sur la pâte et appuyer légèrement sur les fruits pour les faire adhérer à la pâte. Rouler la pâte sur elle-même pour former un rouleau. Aplatir le rouleau pour former un rectangle d’une épaisseur d’environ 3 cm (1¼ pouce).

Couper la pâte en 4 rectangles et couper chaque rectangle en diagonale pour obtenir des scones triangulaires. Déposer les scones sur la plaque de cuisson recouverte de papier parchemin. Badigeonner les scones avec le restant de lait de beurre et saupoudrer de sucre. Enfourner et cuire pendant 18 minutes ou jusqu’à ce que les scones soient bien dorés. Laisser tiédir. Déguster avec gourmandise.

*Il est possible de remplacer le lait de beurre par ½ tasse et 1½ cuillères à soupe ou 148 g de lait additionné ½ cuillères à soupe ou 8 g de vinaigre (ou de jus de citron).
**Vous pouvez saupoudrer sur les scones le sucre de votre choix : cassonade, sucre roux, sucre à grain, cubes de sucre concassés, etc.

Et vous, vous arrive-t-il d’avoir des réveils imprévus?

Cette année, c’est bon

Pour mes paniers gourmands, j’écris chaque année une liste d’idées et depuis deux ans, j’ai décidé de consigner ces listes dans un petit carnet. Je ne vous dis pas le gain de temps quand j’ai voulu élaborer ma liste. J’ai noté les idées que j’avais relevées ici et là, puis j’ai jeté un coup d’oeil sur les listes des années précédentes. En quelques minutes, j’avais non seulement une liste de cadeaux gourmands, mais également ma sélection pour les fêtes : vive les listes courtes!

La recette que je vous propose aujourd’hui, j’aurais aimé la préparer l’an passé, mais j’avais préféré les recettes qui ne demandaient pas plusieurs fournées : je n’avais qu’une plaque de cuisson pour le four dans notre appartement de transition! Je vous propose donc des biscuits de style raincoast. J’ai trouvé ce délice sur le site de Di Stasio. Ces craquelins sont tellement délicieux que je vais les refaire sans hésitation et dans les plus bref délais.

Craquelins style raincoast
Craquelins style raincoast
Pour 60 craquelins*

1⅔ de tasse ou 410 g de babeurre**
⅓ de tasse ou 107 g de sirop d’érable
3 tasses ou 420 g de farine
1 cuillère à thé de bicarbonate de soude ou de sodium
1 cuillère à thé de sel
1 cuillère à soupe de poudre à pâte ou de levure chimique
1 tasse ou 260 g de canneberges séchées
½ tasse ou 80 g de pistaches non salées***
⅔ de tasse ou 72 g de pacanes ou de noix de pécan hachées
⅔ de tasse ou 105 g d’abricots séchés coupés en juliennes
¼ de tasse ou 30 g de graines de sésame
¼ de tasse ou 38 g de graines de courge
1 ou 2 cuillères à thé de romarin frais finement haché****
  (facultatif)

Préchauffer le four à 180°C (350°F). Beurrer et enfariner 4 moules de 8 cm par 14,5 cm (3 pouces par 5½ pouces) ou 3 moules de 8 cm par 20 cm (3 pouces par 8 pouces).

Dans contenant muni d’un bec verseur, mélanger le babeurre et le sirop d’érable.

Dans un grand bol, mélanger la farine, le bicarbonate de soude, le sel, la poudre à pâte, les canneberges, les pistaches, les pacanes, les abricots, les graines de sésame, les graines de courge et le romarin. Verser le babeurre et le sirop d’érable. Mélanger juste pour que tous les ingrédients soient humectés. Répartir la pâte dans les moules. Enfourner et cuire pendant 35 minutes.

À la sortie du four, démouler les pains et les laisser totalement refroidir, idéalement sur une grille à pâtisserie. Emballer les pain dans du papier d’aluminium et les placer au réfrigérateur ou au congélateur pendant 30 minutes.

Après ce temps, sortir un pain à la fois et le trancher à l’aide d’un couteau dentelé le plus finement possible. Trancher tous les pains.

Préchauffer le four à 150°C (300°F).

Répartir les tranches sur deux plaques de cuisson et enfourner pendant 15 à 20 minutes. Retourner les craquelins et remettre au four pendant 15 à 20 minutes ou jusqu’à ce qu’ils soient croustillants. Déguster avec plaisir les craquelins chauds ou froids. Conserver les craquelins une fois totalement refroidis dans une boîte qui ferme hermétiquement.

*J’ai obtenu 250 craquelins : j’ai utilisé une trancheuse pour tailler très finement, environ 2 mm (⅟₁₆ de pouce) d’épaisseur, les craquelins. Le temps de séchage était de 15 minutes en tous. Bref, le nombre de craquelins dépendra de leur épaisseur.
**Il est possible de remplacer le babeurre par la même quantité de lait auquel il faut ajouter 5 cuillères à thé ou 25 g de jus de citron.
***Comme pour tous les ingrédients, vous pouvez remplacer les pistaches par un autre de votre choix : des figues séchées, des noisettes, des amandes, des raisins secs, etc.
****J’ai mis 1 cuillère à thé de romarin.

Et vous, comment planifiez-vous vos paniers gourmands?

L’attente des raisins secs

J’ai souvent acheté des raisins secs dans le but de les intégrer à un pain, mais au final, ils finissaient autrement. Il faut dire que entre Mini-nous qui refuse d’y goûter et Monsieur qui ne les aimes pas, il faut des recettes qui donnent de petite quantité. À force de reporter cette idée de pain, je m’étais promis d’en faire la prochaine fois que j’utiliserais mon robot sur socle… Et idéalement la veille d’aller voir mes beaux-parents : ma belle-mère adore le pain aux raisins!

Ainsi, j’ai choisi de réaliser une recette de pain aux raisins et à la cannelle. Pour la recette, j’ai pris celle de Kim, Faites avec amour, et j’ai intégré la garniture à la cannelle d’une recette de Sara, Ma cuisine de tous les jours.

Pain aux raisins et à la cannelle
Pain aux raisins et à la cannelle
Pour 2 pains

Pain
2¾ tasses ou 370 g de farine
¾ de tasse ou 100 g de farine de blé entier
4 cuillères à thé ou 17 g de cassonade ou de sucre roux
1¼ cuillère à thé de sel kasher ou de fleur de sel
1¼ cuillère à thé de cannelle
2 cuillères à thé de levure déshydratée
  ou 20 g de levure fraîche
¾ de tasse ou 187 g d’eau tiède
2 cuillères à thé ou 9 g de beurre non salé, fondu
½ tasse ou 125 g de babeurre ou de crème sure
  ou de demi-crème acidulée
1 oeuf
2 tasses ou 360 g de raisins secs*

Garniture
2½ cuillères à soupe ou 30 g beurre non salé, tempéré
2 cuillères à soupe ou 25 g cassonade ou de sucre roux
1 cuillère à thé cannelle

Pain
Dans un petit bol, mélanger l’eau et le levure. Laisser reposer pendant 5 minutes.

Dans le bol d’un robot sur socle**, mélanger les farines, la cassonade, le sel et la cannelle. Ajouter, l’un après l’autre, l’eau contenant le levure, le beurre, le babeurre et l’oeuf. Mélanger jusqu’à ce que les ingrédients soient totalement liés. Puis pétrir la pâte pendant 7 à 10 minutes ou jusqu’à ce que la pâte soit souple et à peine collante. Incorporer les raisins secs.

Huiler légèrement un bol et y déposer la pâte. Retourner la pâte dans le bol pour l’enduire d’huile. Couvrir d’une pellicule plastique et laisser lever pendant 2 heures ou jusqu’à ce que la pâte ait doublée de volume.

Garniture
Dans un bol, mélanger le beurre, la cassonade et la cannelle. Réserver.

Abaisser la pâte en en rectangle d’environ 35 cm par 40 cm (14 pouces par 15¾ pouces). Badigeonner la surface de la pâte avec la préparation de beurre à la cannelle. En commençant par le côté le plus long, rouler la pâte sur elle-même. Couper le rouleau de pâte en deux. Déposer chaque morceau de pâte dans un moule à pain rectangulaire d’environ 10 cm par 20 cm (4 pouces par 8 pouces) légèrement huilé. Couvrir chaque pain d’une pellicule plastique sans serrer. Laisser lever pendant 60 à 90 minutes ou jusqu’à ce que la pâte ait de nouveau doublé de volume.

Préchauffer le four à 180°C (350°F).

Retirer les pellicules plastiques des pains. Déposer les deux pains dans leur moule sur une plaque de cuisson. Enfourner et cuire pendant 20 minutes. Sortir la plaque de cuisson et la pivoter avant de remettre dans le four. Cuire pendant 20 à 30 minutes ou jusqu’à ce que le dessus soit bien doré.

À la sortie du four, si possible, laisser les pains refroidir sur une grille à pâtisserie pendant 1 à 2 heures avant de les trancher. Déguster grillé ou non avec gourmandise.

*Il est possible de remplacer les raisins secs en partie ou en totalité par des noix ou des pépites de chocolat.
**Il est également possible de réaliser entièrement cette recette à la main.

Et vous, êtes-vous amateurs de fruits séchés?