Mot-clé : piment de la jamaïque

Inquiétudes agricoles…

Hier, il a plu et lorsque l’on entend les gouttes d’eau claquer sur le toit, nous pensons immédiatement aux fruits. En l’occurence, mon chéri et moi avons pensé aux fraises de mes beaux-parents. Chaque été, c’est la même chose : nous nous inquiétons pour les cultures, les récoltes en cours et les dégâts qui pourraient en découler. Heureusement, la pluie n’a pas fait trop de dégât sur la fraisière et les température de cette semaine devrait plus plaire à ces petites pépites rouges. J’espère que la météo restera gentille…

D’autre part aujourd’hui, je vous propose une recette végétarienne de boulettes suédoises. J’ai pris cette recette dans le livre Famille futée 4.

Boulettes suédoises végé
Boulettes suédoises végé
Pour 3 personnes

Boulettes
1 oignon
200 à 225 g de tofu ferme
½ tasse ou 50 g de noix de Grenoble
½ cuillère à thé d’huile végétale
⅓ de tasse et 2 cuillères à thé ou 93 g de bouillon de légumes
  ou de champignons*
½ tasse ou 80 g de flocons d’avoine
2 cuillères à soupe de graines de lin moulues
1 cuillère à soupe de moutarde de Dijon
½ cuillère à thé de poudre d’ail
½ cuillère à thé de muscade moulue
1 cuillère à thé de piment de la Jamaïque moulu

Sauce
1½ tasse ou 375 g de bouillon de légumes ou
  de champignons
1 cuillère à soupe de fécule de maïs ou de maïzena
½ cuillère à thé de piment de la Jamaïque moulu
¼ de cuillère à thé de muscade moulue
½ tasse ou 125 g de préparation crémeuse au soja**

Sel et poivre

Boulettes
Préchauffer le four à 180°C (375°F). Tapisser une plaque de cuisson de papier parchemin.

Dans le bol d’un robot culinaire muni d’une lame en « s », déposer l’oignon coupé grossièrement, le tofu et les noix de Grenoble. Mixer pour obtenir un mélanger haché finement.

Dans une poêle, verser l’huile et la faire chauffer. Quand le corps gras est chaud, ajouter la préparation de tofu et cuire pendant 7 minutes. Retirer la poêle du feu et ajouter le bouillon de légumes, les graines de lin, la moutarde, la poudre d’ail, la muscade et le piment de la Jamaïque. Poivrer généreusement et ajouter une pincée de sel.

Verser le mélange dans le robot culinaire et mixer pour obtenir une préparation homogène. Prélever environ 1 cuillère à soupe et façonner en boulette. Déposer la boulette sur la plaque de cuisson et répéter l’opération jusqu’à épuisement du mélange. Enfourner et cuire pendant 30 minutes.

Sauce
Dans la poêle qui a servi à cuire le tofu, hors du feu, mélanger le bouillon, la fécule de maïs, le piment de la Jamaïque et la muscade. Porter le mélange à ébullition. Quand le mélange bout, réduire le feu et ajouter la préparation crémeuse de soja. Laisser la sauce mijoter pendant 20 minutes. Saler et poivrer au besoin.

Servir les boulettes nappées de sauce et déguster avec plaisir.

*Le bouillon de champignons serait plus savoureux que le bouillon de légumes.
**Utilisez la préparation crémeuse de votre choix : au soja, à la noix de cajou, etc. Vous pouvez également réaliser la recette avec de la crème…

Et vous, est-ce qu’il vous arrive de penser aux agriculteurs lorsqu’il pleut?

Coupée…

J’ai été coupée dans mon élan! En écrivant cet article, il y a eu un petit problème au moment de l’enregistrer. J’ai figé et mon cerveau est devenu vide. Je ne sais plus ce que je voulais vous raconter… et comme je suis légèrement pressée, je ne vais pas m’attarder plus longtemps sur la question.

Cette fois, je vous propose une recette toute simple cuit sur une plaque : du poulet à la jerk. J’ai pris cette recette dans le magazine Ricardo volume 17, numéro 7.

Plaque de poulet à la jerk
Plaque de poulet à la jerk
Pour 3 personnes

1 gousse d’ail
½ cuillère à soupe de gingembre frais haché
1½ cuillère à soupe d’huile d’olive
1 cuillère à soupe de sauce soja
1 cuillère à soupe de vinaigre de cidre
1 cuillère à soupe de cassonade
1 cuillère à thé de sauce Tabasco
1 cuillère à thé de piment de la Jamaïque moulu
¼ cuillère à thé de thym frais
2 pincées de cannelle moulue
300 g de poitrines de poulet ou de hauts de cuisses de poulet
  désossés
3 pommes de terre

Préchauffer le four à 220°C (425°F). Tapisser de papier parchemin une plaque de cuisson.

Dans un bol, mélanger l’ail, le gingembre, l’huile d’olive, la sauce soja, le vinaigre de cidre, la cassonade, la sauce Tabasco, le piment de la Jamaïque, le thym et la cannelle.

Peler et couper en gros cubes les pommes de terre. Enrober les pommes de terre du mélange d’épices, les égoutter et les déposer sur un des côtés de la plaque de cuisson.

Couper le poulet en morceaux et l’enrober avec le mélange d’épices. Verser sur la plaque et enfourner. Cuire pendant 40 minutes ou jusqu’à ce que le poulet soit cuit et les pommes de terre bien dorées. Après 20 minutes de cuisson*, remuer le poulet et les pommes de terre.

Servir et déguster avec plaisir.

*Si vous le désirez, pour les 20 dernières minutes de cuisson, vous pouvez ajouter des légumes pour compléter votre repas : du chou-fleur, des gros morceaux de courgettes, etc.

À la recherche d’un restaurant…

La fin de semaine dernière, nous étions à Londres en amoureux. Comme nous sommes de bons marcheurs, au moment des repas, nous marchions au hasard en espérant trouver une carte selon notre envie du moment. Le premier soir, nous étions dans le Soho et nous cherchions un restaurant asiatique : nous avons trouvé assez rapidement le Busaba même si nous n’étions pas dans la quartier asiatique. Le lendemain pour dîner, nous avons beaucoup plus cherché. Nous sommes partie du London Eye et nous avons traversé la Tamise par le Waterloo Bridge. Nous pensions d’abord rentrer à l’hôtel avant dîner, puis nous avons changé d’avis… Le début d’une longue quête puisque nous voulions un endroit qui servait un fish and chips! Nous avons croisé des restaurants asiatiques, des italiens, des tonnes de Prêt à manger et autres, mais pour un fish and chips, ce n’était pas gagné. Au final, nous avons trouvé un petit pub avec à la carte le fish and chips tant désiré. Je n’ai pas relevé le nom de l’endroit, mais c’était vraiment un endroit sympathique où nous avons mangé sur une table minuscule assis sur des tabourets. En après-midi, nous étions à Twickenham pour assister au match de rugby (une expérience que j’ai adoré) et en rentrant, nous voulions qu’une chose : manger au chaud! Nous sommes allés dans un Spaghetti House : bon, rapide et satisfaisant. Bref, la prochaine fois que nous irons à Londres, nous sortirons un peu plus souvent le natel (ou cellulaire) pour trouver des restaurants plus efficacement!

Aujourd’hui, je vous propose une recette de poulet style shawarma. J’ai pris cette recette dans le magazine Ricardo volume 15, numéro 8.

Poulet style shawarma express
Poulet style shawarma express
Pour 3 personnes

300 g de poitrines ou de hauts de cuisses de poulet
  désossés et sans la peau
1 oignon
2 gousses d’ail
1 cuillère à soupe de jus de citron
1 cuillère à soupe d’huile d’olive
1 cuillère à thé de curry
¼ de cuillère à thé de cannelle moulue
¼ de cuillère à thé de piment de la Jamaïque moulu
¼ de cuillère à thé de sel

Couper le poulet en lanières.

Émincer l’oignon et hacher l’ail.

Dans un bol, mélanger le jus de citron, l’huile d’olive, le curry, la cannelle, le piment de la Jamaïque et le sel. Ajouter les lanières de poulet, l’oignon et l’ail. Mélanger et laisser macérer pendant 5 minutes ou toute une nuit.

Chauffer une poêle anti-adhésive à feu élevé. Quand la poêle est bien chaude, ajouter le poulet ainsi que la marinade dans la poêle et cuire pendant 10 minutes ou jusqu’à ce que le poulet soit cuit.

Servir le poulet avec du riz ou dans un pain pita avec de l’hummus et les garnitures de votre choix. Déguster avec plaisir.

Et vous, quand vous êtes à l’étranger, est-ce que vous cherchez longtemps ou pas des endroits pour vous restaurer?

Premières constatations sur le végé

Je suis assez contente de nos découvertes dans la cuisine végétarienne : j’ai plein de recettes à vous proposer! Après ces quelques semaines à faire régulièrement des plats végétariens, j’identifie mieux les recettes qui vont nous plaire. Un de nos critères les plus importants est la texture : il faut une certaine mâche! On ne va pas se mentir le tofu et les légumineuses restent quand même plus mous sous la dent qu’un morceau de viande. Pour compenser chez nous, il faut apporter du croustillant ou du croquant : soit je rajoute une panure au plat, soit c’est l’accompagnement qui doit avoir plus de mâche. Après, il y a tellement d’idées et de styles de plat qu’il y a de quoi s’amuser et expérimenter un bon moment.

Aujourd’hui, je vous propose une tourtière au millet végétarienne. L’important dans cette recette est de bien rincer le millet avant de le cuire pour qui soit moins amère. J’ai pris cette recette sur le blog de Sara, Le garde-manger de Sara.

Tourtière au millet
Tourtière au millet
Pour 4 personnes

Garniture
½ tasse ou 105 g de millet
¾ de tasse ou 187 g de bouillon de légumes
1 oignon
1 ou 2 gousses d’ail
125 g de champignons de Paris (5 à 6 petits champignons )
1 pommes de terre
1 cuillère à soupe d’huile végétale
1 cuillère à soupe de sauce soja
2¼ cuillère à thé de sauce Worcestershire*
½ cuillère à soupe de levure alimentaire (facultatif)
½ cuillère à thé d’épices à steak
½ cuillère à thé de moutarde sèche
¼ de cuillère à thé de piment de la Jamaïque moulu
¼ de cuillère à thé de cannelle moulue
¼ de cuillère à thé de muscade moulue
Sel et poivre

Pâte brisée
1¾ de tasse ou 250 g de farine
1 cuillère à thé de poudre à pâte ou de levure chimique
1 pincée de sel
2 cuillères à soupe et 1 cuillère à thé d’huile de colza
  ou de canola
¾ de tasse ou 187 g d’eau froide

Garniture
Verser le millet dans un tamis et rincer abondamment à l’eau froide. Déposer le millet dans un chaudron et ajouter le bouillon de légumes. Porter à ébullition, couvrir et réduire le feu. Laisser mijoter pendant 15 minutes. Retirer du feu et laisser reposer pendant 5 minutes avant de retirer le couvercle. Verser dans un bol et laisser tiédir.

Couper grossièrement l’oignon, l’ail et les champignons. Déposer ces légumes dans un bol d’un robot culinaire muni d’une lame en « s » et mixer pour les hacher finement**. Éplucher et couper en petits cubes la pomme de terre.

Dans une poêle, faire chauffer l’huile. Quand l’huile est bien chaude, ajouter l’oignon, l’ail, les champignons et la pommes de terre. Faire revenir les légumes pendant 5 à 10 minutes ou jusqu’à ce que les légumes ne rendent plus d’eau. Verser les légumes sur le millet cuit. Incorporer la sauce soja, la sauce Worcestershire, la levure alimentaire, les épices à steak, la moutarde, le piment de la Jamaïque, la cannelle et la muscade. Goûter, saler et poivrer au besoin. Réserver au frais.

Pâte brisée

Dans un bol, mélanger la farine, la poudre à pâte et le sel. Ajouter l’huile et mélanger avec les doigts jusqu’à la formation de petits grumeaux. Verser les deux tiers de l’eau et mélanger. Ajouter de l’eau au besoin jusqu’à ce que la pâte se tienne. Pétrir pour obtenir une pâte lisse. Si possible, laisser reposer la pâte pendant au moins 30 minutes.

Préchauffer le four à 180°C (350°F).

Sur un plan de travail légèrement enfariné, abaisser la pâte sur une épaisseur de 3 mm (⅛ de pouce). Verser la garniture au centre de la pâte. Replier les bords de la pâte sur la garniture pour réaliser une tarte sans moule. Si désiré, badigeonner le dessus de la tourtière d’un peu d’eau, d’huile ou de lait végétal. Enfourner et cuire pendant 45 minutes. Laisser un peu tiédir***, découper et servir avec ou sans sauce. Déguster avec plaisir.

*Pour une version végétarienne ou végétalienne, il faut utiliser une sauce Worcestershire végétalienne, la sauce Worcestershire classique contient des anchois. Vous pouvez également la remplacer par de la sauce soja.
**Vous pouvez hacher les légumes au couteau, l’opération sera juste un peu plus longue selon votre dextérité.
***S’il vous reste une pointe (ou si vous voulez doubler la recette), il est possible de la réchauffer quelques jours plus tard ou de la congeler.

Et vous, quels sont vos critères pour choisir une recette végétarienne?

Un petit saut à Londres

À l’occasion d’un anniversaire, nous avions planifié d’aller à Londres avec la belle-famille. C’était mon deuxième passage dans cette grande ville et le résultat est le même : j’adore! Cette fois, il y a eu deux éléments gourmands dont j’ai envie de vous parler.

Pour le premier, il s’agit d’un Tea Time. Le thé, c’est sacré pour les Anglais : nous le savons bien, mais il est facile d’oublier cette activité. Après avoir planifié notre journée, notre choix s’est arrêté chez Bea’s of Bloomsbury dans Marylebone. Je ne vous dis pas la tête de mon entourage! Tout le monde avait pris un « Afternoon Tea Menu » : soit le thé à volonté, 1 gros « cupcake », 4 mignardises, 1 scone avec double crème et confiture de fraises et 4 petits sandwichs salés par personne. Bref, nous ne manquions pas à manger. Si vous souhaitez souper après une telle collation, je vous conseille de partager : une personne prend le menu et la seconde commande simplement un thé. Bref, une expérience à vivre une fois. De plus, ce site est génial pour trouver le Tea Time dans le Royaume-Uni qui vous convient… Et oui, certains endroits ont des codes vestimentaires ou n’acceptent pas les enfants.

Pour le second élément gourmand, il s’agit d’un restaurant. C’est le hasard qui nous a fait entrer dans le Fumo, un restaurant italien. Personnellement, je ne crois pas que je serais rentrée : dans la vitrine sur un lit de glace, il y avait une pieuvre en décoration et j’avoue que ce genre d’élément ne m’inspire pas confiance. Ce restaurant sert ses plats comme des tapas : les plats sont à partager, donc ils n’arrivent pas nécessairement au même moment et il est toujours possible de commander de nouvelles assiettes au cours du repas. Tout était délicieux, je retournerai avec un grand plaisir dans ce restaurant… dommage qu’il n’y en ait pas en Suisse! Au fait, le menu semble minime sur le site, mais en vrai, la carte est beaucoup plus vaste.

Après tout ce « bla bla », je vous propose une recette simple de côtelettes de porc. J’ai pris cette recette dans le magazine Ricardo volume 14, numéro 8.

Côtelette de porc au babeurre
Côtelette de porc au babeurre
Pour 4 personnes

⅓ de tasse ou 83 g de babeurre*
1 cuillère à thé de paprika
1 cuillère à thé de poudre d’oignon
1 cuillère à thé de coriandre moulue
½ cuillère à thé de piment de la Jamaïque moulu
½ cuillère à thé de sel
4 côtelettes de porc
1 cuillère à soupe d’huile végétale.

Dans un bol, mélanger le babeurre, le paprika, la poudre d’oignon, la coriandre, le piment de la Jamaïque et le sel. Déposer les côtelettes de porc en s’assurant qu’elles soient bien recouverte par le liquide. Il est possible de déposer les côtelettes dans un grand sac plastique è fermeture hermétique. Laisser mariner pendant 12 heures au réfrigérateur.

Sortir les côtelettes de la marinade et bien les égoutter.

Verser l’huile dans une poêle** et la faire chauffer. Quand le corps gras est assez chaud, déposer les côtelettes dans la poêle. Griller les côtelettes pendant 3 à 5 minutes*** de chaque côté. Déposer dans une assiette, couvrir d’un papier d’aluminium et laisser reposer pendant 4 minutes. Servir et déguster avec plaisir.

*Vous pouvez remplacer le babeurre par la même quantité de lait additionné d’environ 2 cuillères à thé de vinaigre ou de jus de citron.
**Il est également possible de cuire les côtelettes au barbecue ou dans une poêle striée.
***Le temps de cuisson dépendra de l’épaisseur des côtelettes.

Et vous, avez-vous des souvenirs gourmands à Londres à partager?