Mot-clé : pâte de tomate

Trop frais!

Aujourd’hui, nous sommes allés faire une promenade en montagne. Au début, nous pensions prendre la télécabine, puis nous nous sommes aperçu qu’elle n’ouvrait pas avant le 4 juillet. Ce n’était pas un souci puisqu’il y a une route qui s’arrête un peu plus bas que la télécabine et qu’il y a plusieurs départs de randonnées. Cela allongeait un peu la promenade, mais rien de contraignant. Ensuite même si la météo s’annonçait chaude en plaine, nous avons vérifié la météo là haut… Disons que les 12° nous ont fortement encouragé à modifier notre projet. Nous avons tout simplement pris moins d’altitude que prévu!

Aujourd’hui, je vous propose une recette d’ailleurs : des pizzas arméniennes. J’ai pris cette recette dans le livre de Christelle Tanielian, Ensemble.

Pizzas arméniennes à la viande (Lahmajoun)
Pizzas arméniennes à la viande (Lahmajoun)
Pour 8 petites pizzas

Pâte
½ tasse et 2 cuillères à soupe ou 150 g d’eau tiède
¾ de cuillère à thé de levure sèche
¼ de cuillère à thé de sucre
1¾ tasse et ½ cuillère à soupe ou 250 g de farine
½ cuillère à thé de sel
1 cuillère à soupe d’huile végétal

Garniture
½ oignon
¼ de poivron rouge
1 petite gousse d’ail
½ tasse ou 125 g de purée de tomate*
½ tasse ou 20 g de persil plat frais
2 cuillères à soupe ou 7 g de feuilles de menthe fraîche
125 g de boeuf haché**
½ cuillère à thé de piment d’Alep ou de paprika doux
½ cuillère à soupe de mélasse de grenade
¾ de cuillère à thé de tahini ou de purée de sésame
¾ de cuillère à thé de pâte de tomate
¼ de cuillère à thé de cumin moulu
¼ de cuillère à thé de coriandre moulue
Sel et poivre

Pâte
Dans un petit bol, mélanger l’eau, la levure et le sucre. Laisser reposer pendant 10 à 15 minutes.

Dans un bol, mélanger la farine et le sel. Former un puit au centre et verser l’eau contenant la levure. Ajouter l’huile. Mélanger pour obtenir une pâte.

Sur un plan de travail légèrement enfariné, pétrir la pâte pendant 8 minutes ou jusqu’à ce que la pâte soit homogène et lisse. Déposer la pâte dans un bol légèrement huilé. Couvrir le bol d’un ligne propre et laisser la pâte lever pendant 1 heure dans un endroit chaud et sec.

Garniture
Au couteau ou à l’aide d’un robot culinaire muni d’une lame en « s », hacher très finement l’oignon, le poivron, l’ail, le persil et la menthe. Déposer le tout dans un bol et ajouter le boeuf haché, la purée de tomate, le piment d’Alep, la mélasse de grenade, le tahini, la pâte de tomate, le cumin, la coriandre. Saler et poivrer. Vérifier l’assaisonnement de la garniture en faisant cuire dans une poêle anti-adhésive 1 cuillère à thé du mélange. Rectifier l’assaisonnement au besoin.

Préchauffer le four à 200°C (400°F).

Sur un plan de travail légèrement enfariné, diviser la pâte en 8 et abaisser chaque morceau en un disque d’environ 14 cm (5½ de diamètre).

Déposer les disques de pâte sur une plaque de cuisson recouverte de papier parchemin. Sur chaque disque de pâte, étaler finement l’équivalent de 2 cuillères à soupe de garniture.

Enfourner et cuire dans la partie inférieur du four pendant 8 à 10 minutes. Placer ensuite les pizzas sous le grill (broil) pendant 1 à 2 minutes ou jusqu’à ce que les bords des pizzas soient légèrement dorés. Servir et déguster avec plaisir en arrosant de jus de citron.

*Vous pouvez remplacer la purée de tomate par une grosse tomate fraîche que vous aurez fait blanchir puis peler. Dans ce cas, il faut la hacher finement comme l’oignon.
**J’imagine très bien refaire ce genre de pizzas en variants la garniture et pourquoi pas en utilisant de la chair à saucisse…

Une heure plus tard dans les maritimes…

Vendredi, j’ai fait quelques courses dans une autre ville où je n’avais pas mis les pieds depuis un moment. J’y allais pour un magasin en particulier et tant qu’à être sur place, autant en profiter pour visiter d’autres commerces. Dans le lot, il y avait un autre magasin où je voulais aller. En me dirigeant vers le commerce en question, je ne me souvenais plus du tout pourquoi je souhaitais m’y rendre. J’ai cru m’en être souvenu avant d’entrer et j’ai regardé les items correspondants. C’est seulement le lendemain matin, en sortant de la maison que je me suis rappelé ce que je voulais voir. Heureusement pour moi, ce n’était ni urgent, ni important, alors ça attendra. Dans le meilleur des mondes, la prochaine fois, j’aurais noté ces petites choses à magasiner.

Pour aujourd’hui, je vous propose une recette toute simple de boeuf braisé à la mijoteuse. Cette recette est extraite du livre Mijoteuse, les meilleures recettes au monde de Caty Bérubé.

Boeuf braisé à l'italienne à la mijoteuse
Boeuf braisé à l’italienne à la mijoteuse
Pour 6 à 8 personnes

800 g de rôti de palette boeuf
1 cuillère à soupe d’huile d’olive
2 carottes
2 branches de céleri
1 oignon
2 gousses d’ail
½ tasse ou 125 g de vin blanc
12 pommes de terre grelots*
1 sachet de sauce demi-glace ou 34 g de sauce à rôti liée,
  non diluée
1 boîte de tomates en dés d’environ 540 ml ou 400 g,
  égouttées**
2 cuillères à soupe de pâte de tomates
1 cuillère à thé de thym frais, haché
1 feuille de laurier
Sel et poivre

Couper en dés les carottes, les branches de céleri et l’oignon. Hacher les gousses d’ail. Couper les pommes de terre en deux.

Dans une poêle, verser l’huile et la faire chauffer. Quand le corps gras est bien chaud, saler et poivrer le rôti de palette puis le faire dorer de chaque côté. Déposer le rôti de palette dans la mijoteuse.

Dans la même poêle, faire revenir les carottes, le céleri et l’oignon pendant 3 minutes. Ajouter l’ail et poursuivre la cuisson pendant 1 minute. Déglacer avec le vin blanc et laisser mijoter jusqu’à ce qu’il ne reste presque plus de liquide dans la poêle. Verser les légumes dans la mijoteuse.

Ajouter les pommes de terre, la sauce demi-glace, les tomates en dés, la pâte de tomates, le thym et la feuille de laurier. Saler et poivrer.

Couvrir la mijoteuse et cuire à faible intensité pendant 7 heures. Après ce temps, servir et déguster avec plaisir.

*Si vous utilisez des pommes de terre régulières, coupez-les en 4 ou 8 morceaux selon leur taille.
**Vous pouvez remplacer les tomates en boîte par 4 à 5 tomates fraîches que vous coupez en dés.

Et vous, oubliez-vous de noter vos courses?

Cuisine en action…

En fin de semaine, la cuisine aura été bien animée. Depuis des semaines, je me promettais de faire une tresse et cette fois, j’y suis parvenue! J’ai également préparé une tarte crumble aux pommes pour apporter chez mes beaux-parents… et que j’ai royalement oublié de prendre en photo. Et en prime, mon chéri a transformé les tomates mûres du jardin en sauce tomate : une belle récolte de 4 kg (environ 8,5 livres) qui a donné 2 litres de sauce.

Aujourd’hui, je vous propose une recette de poulet général Tao allégé. Cette version se distingue par le mode de cuisson de la viande et aussi par son goût plus « tomaté ». J’ai pris cette recette dans le livre Famille futée 4.

Poulet général Tao allégé
Poulet général Tao allégé
Pour 3 personnes

¼ de tasse ou 35 g de farine
1 oeuf
¾ de tasse ou 45 g de flocons de maïs nature (Corn Flakes)
½ tasse ou 30 g de panko
250 g de poitrines de poulet
¾ de tasse ou 187 g de bouillon de poulet sans sel ajouté*
3 cuillères à soupe de vinaigre de riz
3 cuillères à soupe de mélasse
1 cuillère à soupe de sauce soja réduite en sodium
½ cuillère à soupe de pâte de tomates**
1 gousse d’ail hachée
¼ de cuillère à thé de sauce sriracha
1½ cuillère à soupe de fécule de maïs
2 cuillères à soupe d’eau
3 carottes*** (facultatif)
Sel et poivre

Préchauffer le four à 230°C (450°F).

Éplucher les carottes et les couper en rondelles.

Porter une casserole d’eau à ébullition. Saler l’eau et ajouter les carottes. Cuire les carottes environ 4 minutes. Égoutter les carottes et les plonger dans de l’eau froide pour arrêter la cuisson. Égoutter de nouveau et réserver.

Déposer la farine dans un bol. Dans un autre bol, fouetter l’oeuf, puis poivrer généreusement et ajouter une pincée de sel. Dans un troisième bol, émietter finement les flocons de maïs et mélanger avec le panko.

Découper les poitrines de poulet en cubes. Rouler tous les cubes de poulet dans la farine, puis les tremper dans l’oeuf et les enrober de chapelure. Déposer les cubes de poulets sur une plaque de cuisson recouvert de papier parchemin. Enfourner et cuire pendant 8 minutes.

Dans une poêle à haut rebord, mélanger le bouillon de poulet, le vinaigre de riz, la mélasse, la sauce soja, la pâte de tomates, l’ail et la sauce sriracha. Porter le mélange à ébullition.

Dans un petit bol, délayer la fécule de maïs dans l’eau. Verser dans la poêle et mélanger. Cuire jusqu’à ce que la sauce épaississe.

Ajouter les carottes et le poulet juste avant de servir. Accompagner d’un riz et déguster avec plaisir.

*Si vous n’avez pas de bouillon de poulet sans sel ajouté ou réduit en sel, la recette fonctionne également : la teneur en sodium de la recette sera plus haute.
**Il est toujours possible de remplacer la pâte de tomate par la même quantité de ketchup.
***Vous pouvez remplacer les carottes par d’autres légumes cuits à l’eau ou à la vapeur.

Et vous, est-ce que votre cuisine a été active en fin de semaine?

Pour ceux qu’on aime seulement…

Pour le repas d’anniversaire de mon chéri, j’avais besoin d’un plat qui se prépare d’avance puisque je savais que je discuterais avec mes parents avant que les invités arrivent. En réfléchissant, j’ai eu envie d’une lasagne. Il faut dire que je souhaitais essayer une version avec des étages contenant que des légumes et une sauce tomate avec des boulettes. Le résultat m’a bien plus. Cependant, c’est vraiment une lasagne à préparer pour les gens que vous aimez beaucoup, voire plus : rouler les boulettes de la sauce demande un peu de patience… ou d’aide!

Pour cette recette, je me suis simplement inspirée de la lasagne de la famille de Marina Orsini qui est sur le site de Ricardo.

Lasagne aux boulettes
Lasagne aux boulettes
Pour 10 à 12 personnes*

Sauce tomate aux boulettes
4 tasses ou 1 litres de sauce tomate**
5 cuillères à soupe de pâte de tomate
¼ de tasse ou 62 g d’eau
1 feuilles de laurier
Basilic séché, au goût***
400 g de boeuf haché
400 g de chair à saucisses****
1 oeuf
3 cuillères à soupe de chapelure
1 oignon
⅓ de tasse ou 83 g de vin rouge
¼ de tasse ou 62 g de lait
1 cuillère à soupe d’huile d’olive

Béchamel
3 tasses ou 750 g de lait
6 cuillères à soupe ou 82 g de beurre
6 cuillères à soupe ou 52 g de farine
Muscade moulue au goût
1 gousse d’ail

Autres
3 aubergines
5 courgettes
6 cuillères à soupe d’huile d’olive.
Mélange d’herbes italiennes, au goût
Pâtes à lasagne précuites en quantité suffisante
Fromage (mozzarella, parmesan, etc.) au goût

Sel et poivre

Sauce tomate aux boulettes
Dans un bol, mélanger la chair à saucisse, l’oeuf et la chapelure. Façonner des minis boulettes d’environ 1,5 cm (⅝ de pouce). Réserver.

Hacher finement l’oignon.

Dans une grande casserole, chauffer l’huile d’olive. Ajouter l’oignon et le faire revenir jusqu’à ce qu’il soit tendre. Ajouter la viande, le vin rouge et le lait. Défaire la viande et laisser mijoter jusqu’à ce qu’il n’y ait presque plus de liquide. Saler et poivrer. Verser la sauce tomate, la pâte de tomate et l’eau. Porter à ébullition, ajouter la feuille de laurier, le basilic séché et les boulettes. Laisser mijoter à feu doux pendant 1 heure. Saler et poivrer au goût.

Béchamel
Hacher finement la gousse d’ail et la déposer dans le lait.

Dans une casserole, faire fondre le beurre. Quand le beurre est fondu, ajouter la farine et poursuivre la cuisson pendant au moins 1 minute. Verser le lait et l’ail. Cuire en brassant régulièrement jusqu’à ce que la sauce ait épaissi. Assaisonner avec la muscade, saler et poivrer. Réserver.

Autres et montage
Couper les aubergines***** et les courgettes en dés d’environ 1 cm (⅜ de pouce) de côté.

Dans une poêle, verser la moitié de l’huile d’olive et la faire chauffer. Quand le corps gras est bien chaud, ajouter les aubergines. Brasser et arroser les aubergines avec le restant d’huile. Cuire pendant 20 minutes en brassant régulièrement jusqu’à ce que les aubergines soient tendres. Ajouter de l’huile au besoin. Saler, poivrer et assaisonner avec les herbes italiennes. Égoutter les aubergines en laissant l’huile dans la poêle. Déposer les aubergines dans un bol et réserver.

Dans la même poêle, faire revenir les courgettes pendant 15 minutes ou jusqu’à ce qu’elles soient tendres. Saler, poivrer et assaisonner avec les herbes italiennes. Égoutter au besoin et mélanger avec les aubergines.

Préchauffer le four à 180°C (350°F).

Dans un plat de cuisson rectangulaire et assez profond, assembler la lasagne. Étaler une fine couche de sauce tomate au fond du plat, couvrir de pâtes à lasagne. Verser un tiers de la sauce tomate, puis un tiers de la sauce béchamel. Couvrir de pâtes à lasagne et répartir la moitié des légumes cuits. Couvrir de pâte à lasagne, verser à nouveau la sauce tomate, la sauce béchamel, couvrir de pâte, remettre des légumes, une nouvelle couche de pâte. Verser presque le dernier tiers de sauce tomate et de béchamel. Couvrir de pâte, étaler une mince couche de sauce tomate et de béchamel. Couvrir de fromage******. Enfourner et cuire pendant 1 heure ou jusqu’à ce que la lasagne soit chaude et le fromage bien fondu.

Sortir du four, attendre 5 minutes avant de servir. Déguster avec plaisir.

*Vous pouvez diviser la recette pour réaliser une version moins gargantuesque.
**Vous pouvez n’utiliser que de la sauce tomate (lisse ou rustique) ou faire une mélange de sauce tomate et de tomates concassées en boîte.
***Du basilic frais pourrait aussi être intéressant, mais il faudrait l’ajouter juste avant d’assembler la lasagne.
****J’aime les saucisses piquantes pour ce genre de préparation.
*****Moi, j’ai épluché mes aubergines, mais cette étape est facultative.
******Si désiré, vous pouvez ajouter du fromage à chaque couche de béchamel. Comme j’avais des gens qui ne mangent pas de fromage, je n’en ai pas mis. J’ai concassé les restants de pâtes et je les ai répartis sur la surface de la lasagne avant d’enfourner.

Et vous, quelle est la particularité de votre lasagne?

Journée cuisine…

Il y a un bon moment que je n’ai pas passé autant de temps en cuisine. Cet après-midi, il y a pas mal de chose que je veux finaliser pour le souper. J’expérimente de nouvelles recettes et je vous en reparlerais si c’est réussi. Pour le moment, il n’y a que mon dessert qui est prêt. J’ai une vague idée pour l’apéro, mais c’est une première que mon menu soit si peu planifié. Je rigole en pensant que parfois, je me prends beaucoup trop la tête pour un repas de famille.

Pour aujourd’hui, je vous propose une recette qui est parfaite pour recevoir si vous doublez la quantité de viande. J’ai été surprise par la tendreté de la viande : elle fond dans la bouche! J’ai pris cette recette sur le site de Trois fois par jour.

Osso buco de porc façon côtes levées
Osso buco de porc façon côtes levées à la mijoteuse
Pour 4 personnes

2 cuillères à soupe d’huile végétale
4 tranches de jarrets de porc*
3 oignons
2 gosses d’ail
½ tasse ou 125 g d’eau
1 cuillère à soupe de pâte de tomate
¼ de tasse ou 62 g de vinaigre de riz
¼ de tasse ou 50 g de cassonade ou de sucre roux
¼ de tasse ou 60 g de sauce hoisin
½ cuillère à thé de 5 épices
Sel et poivre

Hacher l’oignon et l’ail. Déposer dans un contenant étroit avec l’eau et mixer à l’aide d’un pied-mélangeur**.

Verser le mélange d’oignon dans la mijoteuse, puis ajouter la pâte de tomate, le vinaigre de riz, la cassonade, la sauce hoisin et le mélange de 5 épices.

Dans une poêle, verser l’huile et la faire chauffer. Quand le corps gras est bien chaud, saisir les jarrets de porc environ 3 minutes de chaque côté. Saler et poivrer les jarrets et les déposer dans la mijoteuse.

Couvrir la mijoteuse et cuire à intensité élevée pendant 4 heures. Servir avec du riz ou de la purée de pommes de terre et déguster avec plaisir.

*Il est possible d’augmenter le nombre de jarrets de porc. Moi, j’ai une petite mijoteuse et je n’ai préparé cette recette que pour trois personnes. La viande est tellement fondante qu’il ne faut pas hésiter à en préparer plus!
**Il est également possible d’utiliser un « blender » pour cette étape.

Et vous, êtes-vous doué pour recevoir sans prise de tête ou est-ce que vous planifiez tout?