Mot-clé : brocoli

Fin d’une saga…

Je viens de terminer de lire le 7e d’une saga et c’est la première fois depuis longtemps que je me suis forcée à finir une lecture. Autant, j’ai aimé les premiers tomes, autant je savais que si je mettais ce 7e livre de côté, je n’arriverai pas à m’y replonger! C’est rare que je n’aime pas une série jusqu’au bout et ce qui me surprend le plus, c’est qu’il y a probablement 300 pages sur 600 qui ne sont pas nécessaires à l’histoire. Pourquoi autant de remplissage? Bref, ça m’a donné l’impression que l’auteur était payé au nombre de mots. Heureusement, je sais que le prochain livre va me plaire : je l’ai déjà lu et j’ai bien envie de m’y replonger…

Dans un autre style, je vous propose une recette de tofu hawaïen. J’ai pris cette recette dans le livre de Jean-Philippe Cyr : Les grands classiques véganes de Jean-Philippe.

Tofu hawaïen
Tofu hawaïen
Pour 2 ou 3 personnes

Tofu
200 g de tofu
2 cuillères à soupe de fécule de maïs
1½ cuillère à soupe d’huile végétale
2 cuillères à soupe ou 25 g de noix de cajou

Sauce
1 cuillère à soupe d’huile de sésame grillé
½ cuillère à soupe d’huile végétale
1 oignon
1 cuillère à thé de gingembre frais haché finement
15 fleurons de brocoli*
½ tasse ou 125 g de jus d’ananas
1⅓ tasse ou 200 g d’ananas en morceaux
¼ de tasse ou 62 g de bouillon de légumes
1 cuillère à thé de sambal oelek
½ cuillère à soupe de sauce soja
1 cuillère à soupe de pâte de tomate ou de ketchup
1½ cuillère à soupe de cassonade ou de sucre roux
1 cuillère à thé de fécule de maïs
½ cuillère à soupe d’eau
Sel et poivre

Tofu
Éponger le tofu et le couper en cubes. Enrober le tofu de fécule de maïs.

Verser l’huile dans une poêle et quand le corps gras est chaud, dorer les cubes de tofu sur toutes les faces. Une fois doré et croustillant, déposer le tofu sur une assiette recouverte de papier absorbant et réserver.

Dans la même poêle, faire rôtir les noix de cajou. Réserver avec le tofu.

Sauce

Hacher l’oignon.

Dans la poêle qui a servi à dorer le tofu, verser l’huile végétale et l’huile de sésame. Ajouter l’oignon et le faire revenir pendant 3 à 4 minutes. Ajouter le gingembre et poursuivre la cuisson pendant 1 minute.

Ajouter le brocoli, le jus d’ananas, le bouillon de légumes, le sambal oelek, la sauce soja, la pâte de tomate et la cassonade. Porter à ébullition et laisser mijoter pendant 10 à 15 minutes.

Dans un petit bol, délayer la fécule de maïs dans l’eau. Ajouter ce mélange à la sauce et porter à ébullition. Cuire jusqu’à ce que la sauce épaississe. Ajouter le tofu et les noix de cajou. Saler et poivrer au goût. Servir sans attendre et déguster avec plaisir.

*Vous pouvez utiliser d’autres légumes comme du chou-fleur ou du poivron. Pour le poivron, pensez à le faire revenir avec l’oignon.

Et vous, est-ce que vous finissez quand même un roman qui ne vous plait pas?

Les épiceries…

Sans doute que le Québec me manque et que mon envie d’y aller se fait de plus en plus sentir. Ce matin, je me suis surprise à penser aux choses que j’aime à l’épicerie au Québec. Pour être équitable, je vais vous énumérer 5 choses que j’aime dans les épiceries du Québec et 5 choses que j’aime dans les épiceries en Suisse.

Commençons par la Suisse. Une des choses que j’aime, c’est de trouver facilement des fruits mûrs à point : surtout pour les avocats et les mangues. Un autre élément que je trouve pratique, ce sont les petits pains vendus individuellement : à chacun son pain, c’est pratique pour les pique-niques et moins de gaspillage quand on n’en consomme pas de grandes quantités. Le choix de la charcuterie séchée : je sais que l’offre s’est étoffée au Québec au cours des dernières années, mais je trouve toujours plus invitant l’étalage en Suisse. Il y a aussi la présence de la levure fraîche, je sais que je vais en trouver peu importe dans quelle épicerie j’entre. Pour le dernier point, c’est évidemment le choix pour les plaques de chocolat! Même dans les épiceries de village, l’assortiment est toujours impressionnant!

Pour le Québec, je pense surtout au choix : dans une épicerie Suisse, on trouve en moyenne 10 000 produits différents, alors qu’au Québec, on parle plutôt de 20 000 produits! L’allée des chips me manquent aussi : entre ketchup, barbecue et assaisonnée, je ne saurais dire ma préférée, mais je sais que je les trouve toutes au Québec. Étonnamment, le fromage me vient en tête, je trouve que les fromages québécois sont beaucoup plus variés en terme de goût et de texture… et juste pour le fromage frais (en grain ou en bloc), il faut que je le mentionne! L’assortiment de biscuits salés ou sucrés, j’ai l’impression qu’il y a beaucoup plus de variétés au Québec. Pour le dernier point, je vais mentionner l’explosion de produits de différents chefs : j’aimerais essayer beaucoup de choses! Pourtant, ce dernier point est à double tranchant. D’un côté, certains produits sont disponible uniquement dans les IGA et malheureusement, il n’y en a pas dans ma ville natale, donc j’y ai peu accès quand je vais au Québec. Aussi, l’autre point que je constate, même si cette offre m’interpelle beaucoup, c’est les prix. J’habite en Suisse où les prix sont relativement élevés, mais le prix de certains de ces produits arrivent quand même à me surprendre et je remets l’item sur la tablette sans hésitation.

J’espère que ces petits éléments vous auront amusés et pour la suite, je vous propose une recette de poulet style Général Tao au sirop d’érable. J’ai pris cette recette sur le site de Recettes du Québec.

Poulet Général Sirop
Poulet style Général Tao au sirop d’érable
Pour 3 personnes

300 g de poitrines de poulet
3 cuillères à soupe ou 26 g de farine
1 cuillère à soupe d’huile végétale
15 fleurons de brocoli*
1 échalote
¼ de tasse ou 85 g de sirop d’érable
1 cuillère à soupe de vinaigre de cidre
1 cuillère à soupe de sauce soja
1 cuillère à thé de gingembre frais râpé
¼ de cuillère à thé de poivre ou de sauce pimentée
Sel

Remplir une casserole d’eau et porter à ébullition. Détailler le brocoli en petits bouquets de même taille. Quand l’eau bout, saler l’eau et ajouter les fleurons de brocoli dans l’eau bouillante et cuire pendant 4 minutes. Égoutter le brocoli et rincer à l’eau froide pour arrêter la cuisson. Réserver.

Éplucher et ciseler finement l’échalote.

Couper le poulet en cubes de taille similaire. Enrober de farine les morceaux de poulet. Bien secouer la viande pour retirer l’excédent de farine.

Dans une poêle ou un wok, verser et chauffer l’huile. Quand le corps gras est bien chaud, ajouter le poulet et cuire pendant 10 minutes ou jusqu’à ce que la viande soit cuite. Retirer les morceaux de poulet de la poêle et les déposer sur une assiette préalablement tapisser de papier absorbant. Réserver.

Dans la même poêle, faire revenir le brocoli pendant 4 minutes. Ajouter l’échalote et le gingembre. Poursuivre la cuisson pendant 1 minute. Ajouter le sirop d’érable, le vinaigre de cidre, la sauce soja et le poivre. Poursuivre la cuisson jusqu’à ce que la sauce épaississe. Ajouter le poulet, bien mélanger et servir. Déguster avec plaisir.

*Il est aussi possible d’utiliser la tige du brocoli. Il suffit de l’éplucher et de la couper en rondelles. Vous pouvez aussi remplacer le brocoli par d’autres légumes de votre choix.

Et vous, qu’aimez-vous dans votre épicerie?

Tout tao!

Je ne sais pas si j’ai fait le tour, mais j’ai essayé la plupart des recettes de style Général Tao. Avec mon chéri, nous adorons les versions qui contiennent de la mangue. Je ne sais pas pourquoi, ce fruit apporte un petit quelque chose qui nous plait énormément dans les plats asiatiques. J’avais un restant de mangue au réfrigérateur et un peu de porc haché. Avec ces aliments, j’ai eu l’idée de préparer des boulettes Général Tao.

Pour une version du Général Tao, j’ai utilisé la sauce du Général tofu de Ricardo. La recette de la sauce vient du magazine Ricardo volume 11, numéro 2.

Boulettes de porc Général Tao
Boulettes de porc Général Tao
Pour 3 personnes

Boulettes
300 g de porc haché
1 tranche de pain de mie
2 cuillères à soupe ou 30 g de lait
½ de cuillère à thé de poudre d’oignon
¼ de cuillère à thé de gingembre moulu

2 carottes
½ mangue*

Sauce
¼ de tasse ou 60 g de bouillon de poulet ou de légumes
¼ de tasse ou 50 g de cassonade ou de sucre roux
2 cuillères à soupe ou 30 g de sauce soja
2 cuillères à soupe ou 30 g de vinaigre de riz ou de cidre
2 cuillères à soupe ou 30 g de ketchup
1 cuillère à thé de fécule de maïs ou de maïzena
1 cuillère à thé de sambal oelek
½ cuillère à soupe d’huile végétale

Sel et poivre

Boulettes
Préchauffer le four à 180°C (350°F).

Dans un bol, déchiqueter la tranche de pain de mie en petits morceaux et ajouter le lait. Laisser reposer pendant 5 minutes. Ajouter le porc haché, la poudre d’oignon et le gingembre. Bien mélanger, saler et poivrer. Façonner des petites boulettes d’environ 2 cm (¾ de pouce). Déposer sur les boulettes sur une plaque de cuisson recouverte de papier parchemin. Enfourner et cuire pendant 20 minutes.

Éplucher les carottes et les couper en rondelles. Éplucher la mangue et la couper en julienne.

Remplir une casserole d’eau et à ébullition. Saler généreusement l’eau. Ajouter les carottes et cuire pendant 4 minutes. Égoutter les légumes et rincer à l’eau froide. Réserver.

Sauce
Dans un bol, mélanger le bouillon de poulet, la cassonade, la sauce soja, le vinaigre, le ketchup, la fécule de maïs et le sambal oelek. Réserver.

Dans un wok ou une grande poêle, chauffer l’huile. Quand le corps gras est chaud, ajouter les carottes et les faire revenir pendant 3 à 5 minutes. Ajouter la sauce et porter à ébullition. Quand la sauce à bien épaissi, ajouter les boulettes de porc ainsi que la mangue et bien les enrober de sauce. Servir avec un riz et déguster avec plaisir.

*Vous pouvez remplacer les carottes et la mangue par d’autres fruits ou légumes de votre choix : ananas, brocoli, poivrons, oignons, pois mange-tout, etc. Selon les légumes choisis, il n’est pas nécessaire de les blanchir avant des les faire revenir dans le wok.

Et vous savez quoi? J’ai une autre recette style Général Tao à vous proposer prochainement!

Vacances annulées…

Comme les derniers étés, nous étions censé aller en Italie. En début de semaine, la Confédération annonçait que la frontière vers l’Italie serait fermé jusqu’en début juillet. Nos vacances étant en fin juin, nous avons pris la décision d’annuler nos vacances puisque nous devions le faire avant la fin de semaine. Vendredi au milieu de l’après-midi, nous avons eu une confirmation pour l’annulation de l’hôtel… et 2 heures plus tard, les nouvelles nous annonçaient que la frontière vers l’Italie serait ouverte dès le 15 juin. Sur le moment, la colère m’a envahi, mais après tout, nos vacances n’auraient certainement pas été aussi plaisantes que les autres années. Est-ce que la piscine sera accessible? Comment sera géré l’accès au mini-golf? De quoi aura l’air le déjeuner habituellement sous forme de buffet? Et est-ce qu’il sera facile d’avoir des places dans nos restaurants préférés? Bref, autant de questions auxquelles je n’aurais pas de réponses et autant de réponses qui ne viendront pas rendre moins plaisantes mes vacances. Nous parcourons la Suisse à la place. De plus pour Mini-nous et moi, nous verrons si nous pourrons prendre un vol pour le Québec cet été…

Dans les recettes réconfortantes et qui a un petit goût d’ailleurs, je vous propose une soupe de style thaï au curry, poulet et nouille. J’ai pris cette recette sur Tasty où j’ai apporté quelques modifications pour qu’elle plaise à toute la famille.

Soupe thaï au poulet et au curry
Soupe thaï au poulet et au curry
Pour 3 personnes*

1 cuillère à soupe d’huile de coco
2 gousses d’ail
½ cuillère à soupe de gingembre frais haché
½ à 1½ cuillère à soupe de pâte de curry rouge
1 tasse ou 250 g de lait de coco régulier ou allégé**
1½ tasse ou 375 g de bouillon de légumes
½ cuillère à soupe de sirop d’érable
110 g (4 onces) de nouille de riz
150 g de poulet cuit, effiloché***
1 tasse ou 150 g de brocoli coupé en petits fleurons
½ cuillère à soupe de jus de lime
Sel

Porter une casserole d’eau à ébullition. Quand l’eau bout, saler généreusement et ajouter le brocoli. Cuire pendant 4 à 6 minutes****. Égoutter le brocoli et le plonger dans de l’eau froide. Égoutter le brocoli de nouveau et réserver.

Éplucher et hacher finement les gousses d’ail.

Dans une grande casserole, faire fondre l’huile de coco. Quand le corps gras est chaud, ajouter l’ail et le gingembre. Cuire pendant 2 à 3 minutes. Ajouter la pâte de curry et poursuivre la cuisson pendant 2 minutes. Ajouter le lait de coco. Veiller à bien délayer le curry dans le lait de coco avant d’ajouter le bouillon de légumes. Porter à ébullition.

Ajouter le sirop d’érable et les nouilles de riz. Puis, réduire le feu pour que la soupe bouille doucement. Cuire pendant 2 minutes en brassant régulièrement pour éviter que les nouilles collent entre elles.

Ajouter le poulet et le brocoli. Cuire pendant 3 à 5 minutes. Ajouter le jus de lime. Saler au goût et servir. Déguster avec plaisir.

*Vous pouvez doubler la recette.
**Le lait de coco régulier apporte plus de parfum dans la soupe, mais le lait de coco allégé donne une meilleure texture à la soupe. Choisissez la lait que vous préférez.
***Pour une version végétarienne, remplacer le poulet par 100 g de tofu soyeux coupé en cubes.
****Pour que le brocoli garde une texture un peu plus croquante, cuisez-le pendant 4 minutes ou moins. Si vous l’aimez plus tendre, cuisez-le pendant 6 minutes.

Et vous, est-ce que vos vacances sont modifiées?

Début des récoltes

Le plaisir d’un jardin, c’est de commencer les récoltes. J’ai déjà eu le plaisir de déguster un concombre que la chaleur a épargné… Plusieurs autres ont séchés avant d’être prêt (l’année prochaine, il faut que je l’installe à un autre endroit). Les courgettes s’enchaînent : merci aux fourmis d’avoir créé une accalmie. Et pour mon plus grand bonheur et celui de Mini-nous : nous avons déjà dégusté nos premiers petits pois! Les petits pois frais, j’adore! Mini-nous partage le même amour que moi pour ce légume à déguster fraîchement écossé. Ici, il est extrêmement rare, voire peu probable que les petits pois passent par une quelconque cuisson avant d’être dévoré, sauf peut-être pour mon chéri.

Aujourd’hui, je vous propose une recette toute simple de poulet asiatique cuit sur une plaque. J’ai pris cette recette dans le magazine Ricardo volume 11, numéro 7.

Poulet asiatique sur une plaque
Poulet asiatique sur une plaque
Pour 3 personnes

300 g de poitrines de poulet désossées
1 oignon
20 fleurons de brocoli*
1 cuillère à soupe d’huile d’olive
2½ cuillères à soupe de sauce hoisin
¼ de cuillère à thé de sambal oelek
Sel et poivre

Placer la grille dans le haut du four. Préchauffer le four à gril (broil). Couvrir une plaque de cuisson de papier parchemin.

Éplucher et émincer l’oignon.

Couper les poitrines de poulet en deux escalopes de même épaisseur. Déposer la viande sur la moitié d’une plaque de cuisson. Sur l’autre moitié de la plaque de cuisson, déposer les brocolis et les oignons. Verser l’huile d’olive sur les légumes et mélanger. Saler et poivrer l’ensemble des éléments sur la plaque de cuisson.

Enfourner et cuire pendant 15 minutes ou jusqu’à ce que le poulet et les légumes soient cuits.

Dans un grand bol, mélanger la sauce hoisin et le sambal oelek.

Quand le poulet et les légumes sont cuits, les verser dans la préparation de sauce hoisin et mélanger. Servir sans attendre avec du riz et déguster avec plaisir.

*Moi, je n’ai mis que du brocoli, rien ne vous empêche d’ajouter des lanières de poivrons, des pois mange-tout coupés en deux ou du chou vert émincé.

Et vous, est-ce que les récoltes sont commencées?