Mot-clé : pomme de terre

Détourner une phrase…

Je n’écoute pas souvent des podcasts, mais récemment, il y en a un qui m’a laissé un souvenir mémorable. Le sujet n’était pas celui qui m’interpelait le plus, mais une seule phrase à fait toute la différence. J’ai éclaté de rire, car la phrase correspondait à une description que mon chéri m’avait déjà fait sur une autre sujet. Je n’ai pas pu m’empêcher de lui faire écouter l’extrait. Il n’a pas compris et lorsque je lui ai dit à ce que la phrase me faisait penser, il a ri à son tour. Une phrase que je devrais noter, car elle décrit sans doute plus de choses que l’auteur ne l’avait imaginé.

Dans un registre tout autre, je vous propose une recette de wedges de pommes de terre avec une sauce épicée. J’ai pris cette recette dans le livre Cuisiner l’hiver de Cassandra Loignon.

Wedges de pommes de terre, sauce épicée
Wedges de pommes de terre, sauce épicée
Pour 4 personnes

Pommes de terre
3 cuillères à soupe d’huile végétale
1 cuillère à soupe de paprika
1 cuillère à thé de poudre d’ail
½ cuillère à thé de sel
4 à 6 grosses pommes de terre

Sauce épicée*
⅓ de tasse ou 80 g de crème sure ou de demi-crème aigre
  ou de crème fraîche
3 cuillères à soupe de mayonnaise
1 cuillère à soupe de ketchup
½ cuillère à soupe de sauce sriracha ou plus au goût
½ cuillère à thé de paprika
½ cuillère à thé de poudre d’ail

Pommes de terre
Préchauffer le four à 220°C (425°F).

Couper les pommes de terre en quartiers.

Dans un bol, mélanger l’huile, le paprika, la poudre d’ail et le sel. Ajouter les quartiers de pommes de terre et bien mélanger pour les enrober d’huile. Verser sur une plaque de cuisson recouverte de papier parchemin. Enfourner et cuire pendant 35 à 50 minutes ou jusqu’à ce que les pommes de terres soient bien dorés.

Sauce épicée
Dans un bol, mélanger la crème sure, la mayonnaise, le ketchup, la sauce sriracha, le paprika et la poudre d’ail. Réserver au réfrigérateur jusqu’au moment de servir.

Servir les pommes de terre avec la sauce et déguster avec plaisir.

*Cette sauce accompagne également très bien des crudités ou des chips.

Et vous, notez-vous les phrases qui vous marquent ou les oubliez-vous?

C’est dinde!

Avec mon chéri, nous sommes en train d’instaurer une nouvelle tradition : cuire une dinde pendant le mois de décembre! L’an dernier, j’en avais préparé une et nous avions adoré… ainsi que le bouillon que j’avais préparé avec les os! Cette année, j’ai retenté l’expérience, mais je ne me souvenais pas comment j’avais cuit ma dinde. Le résultat fut plus sèche cette fois, mais le bouillon demeure divin. Pour éviter de répéter mes erreurs et pour me rappeler comment cuire une dinde correctement à l’avenir, j’ai dédié une page dans mon carnet de cuisine. J’ai noté le type de dinde, le poids, le temps et la température de cuisson ainsi que mes quelques manipulations. J’avais badigeonné la peau de la dinde avec du beurre, ça donne un goût savoureux au bouillon, mais la peau a bruni plus vite et la viande n’a pas gagnée au change. Bref d’ici 10 ans, je serai peut-être au point.

Pour rester dans l’esprit du temps des fêtes, je vous propose une recette de tourtière au porc et au pomme. J’ai pris cette recette sur le site de Trois fois par jour.

Tourtière au porc et au pomme
Tourtière au porc et au pomme
Pour 6 à 8 personnes

2 abaisses de pâte brisée
1 cuillère à soupe d’huile végétale
1 oignon
1 gousse d’ail
450 g de porc haché
¾ de tasse ou 187 g d’eau froide
1 petite pomme
1 petite pomme de terre
½ cuillère à thé de sirop d’érable
¼ de tasse ou 25 g de flocons d’avoine
½ cuillère à thé de sarriette
½ cuillère à thé de piment de la Jamaïque* moulu
1 feuille de laurier
1 cuillère à thé de sel
1 oeuf battu pour la dorure (facultatif)

Hacher l’oignon et l’ail. Éplucher la pomme et la pomme de terre puis les râpées.

Dans une casserole, chauffer l’huile. Quand le corps gras est chaud, faire revenir l’oignon et l’ail pendant 5 minutes. Ajouter le porc haché ainsi que l’eau. Porter à ébullition. Ajouter la pomme, la pomme de terre, le sirop d’érable, les flocons d’avoine, la sarriette, le piment de la Jamaïque, la feuille de laurier et le sel. Couvrir et laisser mijoter à feu moyen pendant 45 minutes en brassant régulièrement.

Retirer la feuille de laurier, rectifier l’assaisonnement au besoin et verser la viande dans un bol. Réfrigérer jusqu’à ce que la préparation soit froide.

Sur un plan de travail légèrement enfariné, abaisser les deux disques de pâtes. Avec une des pâtes, foncer un moule à tarte d’environ 23 cm (9 pouces) de diamètre. Verser la préparation de viande dans la pâte. Badigeonner le pourtour avec de l’eau ou l’oeuf battu. Entailler la pâte restante et la déposer sur la viande. Presser la bordure et retirer l’excédent de pâte. Réfrigérer pendant au moins 30 minutes ou congeler.

Préchauffer le four à 220°C (425°F).

Badigeonner la tourtière avec l’oeuf battu si désiré. Enfourner et cuire pendant 15 minutes. Réduire la température à 200°C (400°F) et poursuivre la cuisson pendant 30 minutes ou jusqu’à ce que la croûte soit dorée. Sortir du four et servir. Déguster avec plaisir.

*Il est possible de remplacer le piment de la Jamaïque par un mélange de cannelle, de muscade et de clou de girofle.

Et vous, avez-vous l’habitude de cuire une dinde?

Pas d’expédition, pas d’achat…

Cette semaine, j’ai voulu acheter quelques trucs sur un site québécois et profiter des rabais. Malheureusement, il était impossible de faire livrer en dehors du Canada contrairement à d’habitude. J’aurai pu contacter le service à la clientèle, mais honnêtement, ma commande était modeste. De plus après réflexion, je me suis dit que ce n’était peut-être pas plus mal et que je n’en avais pas besoin.

Aujourd’hui, je vous propose une recette de fricassée de poulet. J’ai pris cette recette dans le magazine Ricardo volume 21, numéro 7.

Fricassée de poulet aux légumes
Fricassée de poulet aux légumes
Pour 4 personnes

400 à 500 g de hauts de cuisses de poulet désossés
2 cuillères à soupe de beurre
4 pommes de terre moyenne
2 gousses d’ail
1¾ tasse ou 430 g de bouillon de poulet
425 g de mélange de légumes frais ou surgelés
1 cuillère à soupe de fécule de maïs
½ tasse ou 125 g de crème à cuisson ou de crème entière
Sel et poivre

Éplucher et couper en gros cubes les pommes de terre. Hacher l’ail.

Dans une casserole ou une poêle, faire fondre le beurre. Quand le corps gras est bien chaud, dorer le poulet de chaque côté. Ajouter les pommes de terre et l’ail. Poursuivre la cuisson pendant 5 minutes en brassant régulièrement. Saler et poivrer.

Ajouter 1 tasse ou 250 g de bouillon de poulet et porter à ébullition. Couvrir et laisser mijoter pendant 15 minutes ou jusqu’à ce que les pommes de terre soit tendre. Ajouter les légumes, couvrir et poursuivre la cuisson pendant 5 à 7 minutes ou jusqu’à ce que les légumes soient cuit.

Dans un bol, délayer la fécule de maïs dans la crème et le restant de bouillon.

Retirer le couvercle et verser le mélange de crème en brassant. Poursuivre la cuisson jusqu’à ce que la sauce épaississe légèrement, soit pendant 3 minutes. Servir et déguster avec plaisir.

La guerre des légumes…

Depuis quelques jours, Petit-coeur a commencé à trier le contenu de son assiette. Curieusement, ce sont les légumes qui sont de plus en plus boudés. Je vous dis pas les têtes dures que nous avons à table! Évidemment, nous nous battons depuis des années avec Mini-nous et maintenant, un nouveau membre a rejoint sa troupe. Le pire, c’est que non seulement, nous devons nous guerroyer pour les légumes, mais c’est également la catastrophe pour les fruits du quatre heures avec Petit-coeur. Est-ce que cette guerre s’arrêtera un jour?

Pour continuer dans le même esprit, je vous propose des galettes de légumes. J’ai pris cette recette sur le site de Josée di Stasio.

Galettes de légumes
Galettes de légumes
Pour 10 galettes

1 courgette râpée
7 à 8 tasses ou 900 à 1000 g de légumes racines râpés
  (carottes, pommes de terre, patates douces, panais,
  céleri-rave)
½ tasse ou 40 g de chapelure panko
⅓ de tasse ou 75 g de fromage râpé*
1 oeuf
2 cuillères à thé d’huile d’olive
1 cuillère à thé de sel
Poivre au goût
Piment moulu au goût (facultatif)

Préchauffer le four à 200°C (400°F). Tapisser une plaque de cuisson de papier parchemin.

Dans un bol, mélanger les légumes râpés, le panko, le fromage, l’oeuf, l’huile d’olive, le sel, le poivre et le piment moulu. Déposer environ 6 cuillères à soupe de mélange sur la plaque de cuisson préparée pour façonner des galettes d’environ 7,5 cm (3 pouces).

Enfourner et cuire pendant 25 minutes. Retourner les galettes à mi-cuisson. À la sortie du four, servir et déguster avec plaisir.

*Vous pouvez omettre le fromage, les galettes seront un peu plus fragile.

Et vous, comment sont perçu les légumes chez vous?

Je reviens tard…

Comme les derniers étés, j’ai grandement délaissé mon blog. Le plus difficile est de revenir. La rentrée scolaire étant arrivée, il était temps que je retrouve une routine et reprenne mon blog. J’ai tardé plus que je ne l’aurais cru, surtout qu’il y a toujours mon buffet du 1er août qui m’apporte quelques recettes à vous présenter. J’aimerais aussi recommencer à consulter mes blogs favoris… je les ai bien délaissés depuis la naissance de Petit-coeur!

Aujourd’hui, je vous propose une soupe froide de céleri. Pendant longtemps, j’ai cru que je n’aimais pas ce type de soupe jusqu’à ce que je goûte une version au chou-fleur. Il aura quand même fallu 5 ans avant que je teste une recette de ce genre! La recette du jour est sans surprise une de Ricardo issue de son magasine volume 10, numéro 6.

Soupe froide de céleri
Soupe froide de céleri
Pour 12 à 16 petites portions*

6 tasses ou 900 g de céleri branche coupé en tronçons
1 petit poireau
1 gousse d’ail
2 cuillères à soupe ou 28 g de beurre
3 tasses ou 750 g d’eau
2 tasses ou 500 g de bouillon de légumes ou de poulet
1 pomme de terre moyenne
½ cuillère à thé de sel de céleri**
Sel et poivre

Émincer le poireau et hacher la gousse d’ail. Éplucher et couper la pomme de terre en dés.

Dans une grande casserole, déposer le beurre et le chauffer. Ajouter le céleri, le poireau et l’ail. Cuire les légumes pour les attendrir. Ajouter l’eau, le bouillon, la pomme de terre et le sel de céleri. Porter à ébullition et laisser mijoter pendant 20 minutes.

À l’aide d’un pied-mélanger ou d’un blender, réduire la soupe en purée lisse. Réfrigérer la soupe pendant au moins 4 heures.

Au besoin, ajouter du bouillon, saler et poivrer. Servir dans des bols ou des verrines. Si désiré, ajouter des glaçons ou une pointe de crème fouettée. Déguster avec plaisir.

*Si vous servez cette soupe en entrée, elle conviendra pour 6 à 8 personnes. Pour un apéro, vous pouvez réaliser entre 12 et 16 portions.

Et vous, avez-vous beaucoup cuisiné pendant l’été?