Mot-clé : pomme de terre

La cabane à sucre

Je n’y pense pas chaque printemps, mais j’avoue que cette année, je prendrais bien un menu de cabane à sucre. J’ai essayé de réfléchir à l’élaboration d’un tel menu, mais ça fait beaucoup de préparation et beaucoup trop de nourriture pour ma famille… surtout qu’il n’y aura pas autant d’enthousiaste que je le souhaiterais. En attendant, je vais essayer de réaliser du beurre d’érable et après, je tenterais peut-être la réalisation de tire d’érable. Dans la foulée, je vais peut-être enchaîner avec un pouding chômeur et des grand-pères dans le sirop d’érable. Je mangerais bien des oreilles de crisse, mais vu ma dernière tentative pour les réaliser, il y a peu de chance que je m’y risque…

Pour rester dans un univers québécois et sucré, je vous propose des bonbons aux patates. J’ai pris cette recette dans le magazine Ricardo volume 2, numéro 5.

Bonbons aux patates
Bonbons aux patates
Pour 20 portions

¼ de tasse ou 65 g de purée de pommes de terre bien lisse,
  nature et froide*
½ cuillère à soupe d’extrait de vanille
3 tasses ou 390 g de sucre à glacer ou plus
⅓ de tasse ou 80 g de beurre d’arachide**

Dans un bol, mélanger la purée de pommes de terre avec l’extrait de vanille. Incorporer graduellement le sucre glace jusqu’à ce que le tout forme une pâte souple qui se tient.

Sur un plan de travail saupoudré de sucre à glacer, verser la pâte et la pétrir quelques minutes pour la raffermir et lui donner la texture d’une pâte à tarte. Sur un papier parchemin, abaisser la pâte en un rectangle d’environ 35 cm par 20 cm (14 pouces par 8 pouces).

Brasser le beurre d’arachide pour l’assouplir ou le passer au four micro-ondes quelques secondes et l’étaler sur la pâte. En s’aidant du papier parchemin, enrouler la pâte sur elle-même pour former un rouleau. Réfrigérer pendant au moins 1 heure.

Retirer le papier parchemin et découper des tranches d’environ 1 cm (½ pouce) d’épaisseur. Conserver dans un contenant hermétique au réfrigérateur. Déguster avec plaisir.

*La purée de pommes de terre doit être réalisé sans lait ni de beurre. Il est très important que la purée soit froide : si elle est tiède ou chaude, il faudra ajouter beaucoup plus de sucre à glacer pour obtenir une pâte et le tout sera extrêmement sucré.
**Vous pouvez remplacer le beurre d’arachide par un autre beurre de noix, par une pâte à tartiner ou de la confiture. Selon la garniture choisit, les bonbons aux patates seront très sucrés.

Et vous, est-ce que vous rêvez du temps des sucres ou plutôt des asperges printanières?

Fil gris…

Pour Noël, nous avons offert à ma belle-mère une boîte de couture dans laquelle se trouvait des ciseaux, des pinces de couture, deux tissus, des patrons et du fil gris. Un des tissus était destiné à la réalisation d’un patron et j’avais joint une bobine de fil gris assorti. Il y a quelques jours, mon chéri a discuté avec sa mère au téléphone. Après l’appel, il m’apprend qu’elle a commencé un projet de couture avec son cadeaux de Noël et qu’elle a un petit problème de fil : il lui en manque. J’étais vraiment surprise, mais comme je devais la voir quelques jours plus tard, je lui demanderais la bobine de fil à ce moment dans l’idée d’en commander une autre. À ma grande surprise, j’ai découvert qu’elle n’avait pas entamé le projet auquel je pensais et qu’elle avait utilisé l’autre tissu pour réaliser un des patrons. Bref, elle a manqué de fil gris foncé qui provenait de ses affaires de couture et non, vidé la bobine qu’elle avait reçu à Noël!

Dans un tout autre ordre d’idée, je vous propose une recette à la mijoteuse. Il s’agit d’un boeuf au vin rouge. J’ai pris cette recette dans le livre Mijoteuse, les meilleures recettes au monde de Caty Bérubé

Boeuf au vin rouge à la mijoteuse
Boeuf au vin rouge à la mijoteuse
Pour 4 à 6 personnes

1 cuillère à soupe d’huile d’olive
800 g de rôti de palette de boeuf sans os
175 g (6 onces) de pancetta ou de lardons
1 oignon
10 à 12 pommes de terre grelot
3 carottes
3 cuillères à soupe ou g de beurre
3 cuillères à soupe ou g de farine
1 tasse ou 250 g de vin rouge
1 tasse ou 250 g de bouillon de boeuf
1 cuillère à soupe d’un mélanger d’herbes séchées
2 cuillères à thé d’ail haché
1 feuille de laurier
Sel et poivre

Couper la pancetta en dés. Hacher l’oignon et trancher les carottes en rondelles.

Dans une grande poêle, chauffer l’huile. Saler et poivrer la viande de tous les côtés et la déposer dans la poêle. Faire dorer la viande de tous les côtés. Déposer la viande dans la mijoteuse.

Dans la même poêle, faire revenir la pancetta jusqu’à ce qu’elle soit légèrement dorée. Transférer la pancetta dans la mijoteuse.

Toujours dans la même poêle, faire fondre le beurre. Ajouter la farine et cuire pendant 1 minute en brassant régulièrement.

Verser le vin rouge et le bouillon de boeuf en veillant à bien incorporer le tout. Ajouter les herbes séchées, l’ail et la feuille de laurier. Porter à ébullition. Verser le tout dans la mijoteuse.

Ajouter l’oignon, les pommes de terre et les carottes dans la mijoteuse. Couvrir et cuire pendant 7 à 8 heures à base intensité (low). Servir et déguster avec plaisir.

Bon dimanche!

Films?

Il y a bien longtemps que je n’avais pas écouté des comédies… je crois que la dernière que j’avais regardée date de plus de 5 ans, peut-être plus de 7 ans? Bref avec des amies, nous rigolions des films de Noël de l’après-midi et de cette plaisanterie, j’ai repensé à des films que j’aimais bien ou que je m’étais dit que j’écouterai lorsque j’aurais un moment. Alors actuellement, je prends un grand plaisir à regarder… ou plutôt à écouter, car je ne reste pas vraiment planté devant l’écran à ne rien faire. Je ne sais pas pourquoi, ce bruit de fond me fait du bien et change de mes programmes habituels.

Pour aujourd’hui, je vous propose une recette que je n’aurai jamais pensé faire : une brandade de morue. Je ne sais pas pourquoi, mais le mélange de pommes de terre et de poisson ne m’a jamais attiré et pourtant le résultat est délicieux. J’ai pris cette recette sur le blog d’Isabelle, Les gourmandises d’Isa.

Brandade de morue
Brandade de morue
Pour 2 personnes

230 g de cabillaud ou de morue fraîche
1 tasse ou 250 g de lait
1 feuille de laurier
3 cuillères à soupe ou 40 g d’huile d’olive
¼ de cuillère à thé de poudre d’oignon
1 pincée de paprika
4 cuillères à thé de jus de citron
⅔ de tasse ou 175 g de purée de pommes de terre
1 cuillère à soupe de persil frais ou 1 cuillère à soupe de
  persil séché
1 cuillère à thé de beurre
Sel et poivre

Dans une casserole, déposer le cabillaud et verser le lait pour couvrir le poisson. Au besoin, ajouter du lait. Ajouter la feuille de laurier. Porter à ébullition, couvrir et laisser mijoter à feu doux pendant 15 minutes.

Préchauffer le gril (ou broil) du four.

Retirer la casserole du feu et égoutter le poisson. Réserver le lait qui a servi à la cuisson. Émietter le cabillaud.

Dans une casserole, chauffer 1 cuillère à soupe d’huile d’olive. Ajouter le poisson pendant 5 minutes en brassant continuellement. Ajouter le restant d’huile en brassant continuellement jusqu’à ce que le cabillaud soit effiloché. Ajouter la poudre d’oignon, le paprika, 2 cuillères à soupe ou 30 g du lait qui a servi à la cuisson du poisson. Verser le jus de citron et incorporer la purée de pommes de terre. Saler et poivrer.

Retirer le mélange du feu dès que le mélange est bien chaud. La préparation doit être souple, au besoin ajouter plus de lait de cuisson ou d’huile d’olive. Ajouter le persil et verser le mélange dans un plat de cuisson allant au four. Répartir le beurre sur la préparation et enfourner. Cuire jusqu’à ce que le dessus de la brandade soit dorée*. Sortir du four et servir avec des légumes au choix ou une salade. Déguster avec plaisir.

*Si comme moi vous mettez trop de beurre, le dessus de la brandade ne deviendra pas dorée. Dans tous les cas, elle sera délicieuse.

Et vous, écoutez-vous souvent des films?

Un peu, beaucoup de Ricardo…

Cette fois pour mon buffet du 1er août, je n’ai vraiment pas varié mes sources : la grande majorité sont des recettes de Ricardo. J’ai un peu joué entre ses livres et ses revues, mais j’avoue que ça s’arrête là. L’an prochain, il faudra que je varie un peu plus mes sources pour construire mon menu. Après, éviter totalement les recettes Ricardo me semble fort improbable!

Vous l’aurez compris, je vous propose une recette de Ricardo issue de son livre Plus de légumes. Il s’agit d’une salade de pommes de terre que j’ai servi froide, mais qui se sert également tiède.

Salade de pommes de terre et de maïs
Salade de pommes de terre et de maïs
Pour 2 à 4 personnes

Mayonnaise épicée
2 cuillères à soupe de mayonnaise
1 cuillère à soupe d’huile végétale
½ cuillère à soupe de jus de citron
½ cuillère à thé de sauce Tabasco*

Salade
350 g de pomme de terre
1 petite gousse d’ail
1 cuillère à soupe d’huile végétale
2 oeufs
1 épis de maïs cuit, égrenés

Sel et poivre

Mayonnaise épicée
Dans un bol, fouetter la mayonnaise avec l’huile, le jus de citron et la sauce Tabasco. Saler et poivrer. Réserver au réfrigérateur.

Salade
Éplucher les pommes de terre, si désiré, et les couper en cubes d’environ 2,5 cm (1 pouce) de côté. Déposer les pommes de terre dans une casserole, couvrir d’eau. Saler et porter à ébullition. Cuire les pommes de terre pendant 12 minutes ou jusqu’à ce qu’elles soient tendres.

Pendant la cuisson des pommes de terre, préchauffer le four à 230°C (450°F).

Égoutter les pommes de terre cuites. Hacher finement la gousse d’ail.

Répartir les pommes de terre sur une plaque de cuisson recouverte de papier parchemin. Ajouter l’ail et l’huile. Saler et poivrer, puis bien mélanger. Enfourner et cuire pendant 15 à 20 minutes ou jusqu’à ce que les pommes de terre soient bien dorées.

Pendant que les pommes de terre sont au four, déposer les oeufs dans une casserole et couvrir d’eau froide. Porter à ébullition. Quand l’eau bout, réduire le feu et laisser mijoter pendant 10 minutes. Dès la fin de la cuisson, plonger sans attendre les oeufs dans de l’eau froide. Écaler les oeufs et les couper en dés ou en quartiers.

Pour déguster immédiatement, répartir les pommes de terre dans un plat de service. Garnir d’oeuf, de maïs et arroser de mayonnaise épicée.

Pour déguster froid, laisser tout les ingrédients au réfrigérateur. Dans un bol, mélanger les pommes de terre, les oeufs, le maïs et la mayonnaise épicée**. Déguster avec plaisir.

*Vous pouvez réduire la quantité de sauce Tabasco. Il est aussi possible d’utiliser une autre sauce pimentée.
**Dans la salade, il est possible d’ajouter des lardons, du thon, du jambon cuit, etc.

Bon dimanche!

Une heure plus tard dans les maritimes…

Vendredi, j’ai fait quelques courses dans une autre ville où je n’avais pas mis les pieds depuis un moment. J’y allais pour un magasin en particulier et tant qu’à être sur place, autant en profiter pour visiter d’autres commerces. Dans le lot, il y avait un autre magasin où je voulais aller. En me dirigeant vers le commerce en question, je ne me souvenais plus du tout pourquoi je souhaitais m’y rendre. J’ai cru m’en être souvenu avant d’entrer et j’ai regardé les items correspondants. C’est seulement le lendemain matin, en sortant de la maison que je me suis rappelé ce que je voulais voir. Heureusement pour moi, ce n’était ni urgent, ni important, alors ça attendra. Dans le meilleur des mondes, la prochaine fois, j’aurais noté ces petites choses à magasiner.

Pour aujourd’hui, je vous propose une recette toute simple de boeuf braisé à la mijoteuse. Cette recette est extraite du livre Mijoteuse, les meilleures recettes au monde de Caty Bérubé.

Boeuf braisé à l'italienne à la mijoteuse
Boeuf braisé à l’italienne à la mijoteuse
Pour 6 à 8 personnes

800 g de rôti de palette boeuf
1 cuillère à soupe d’huile d’olive
2 carottes
2 branches de céleri
1 oignon
2 gousses d’ail
½ tasse ou 125 g de vin blanc
12 pommes de terre grelots*
1 sachet de sauce demi-glace ou 34 g de sauce à rôti liée,
  non diluée
1 boîte de tomates en dés d’environ 540 ml ou 400 g,
  égouttées**
2 cuillères à soupe de pâte de tomates
1 cuillère à thé de thym frais, haché
1 feuille de laurier
Sel et poivre

Couper en dés les carottes, les branches de céleri et l’oignon. Hacher les gousses d’ail. Couper les pommes de terre en deux.

Dans une poêle, verser l’huile et la faire chauffer. Quand le corps gras est bien chaud, saler et poivrer le rôti de palette puis le faire dorer de chaque côté. Déposer le rôti de palette dans la mijoteuse.

Dans la même poêle, faire revenir les carottes, le céleri et l’oignon pendant 3 minutes. Ajouter l’ail et poursuivre la cuisson pendant 1 minute. Déglacer avec le vin blanc et laisser mijoter jusqu’à ce qu’il ne reste presque plus de liquide dans la poêle. Verser les légumes dans la mijoteuse.

Ajouter les pommes de terre, la sauce demi-glace, les tomates en dés, la pâte de tomates, le thym et la feuille de laurier. Saler et poivrer.

Couvrir la mijoteuse et cuire à faible intensité pendant 7 heures. Après ce temps, servir et déguster avec plaisir.

*Si vous utilisez des pommes de terre régulières, coupez-les en 4 ou 8 morceaux selon leur taille.
**Vous pouvez remplacer les tomates en boîte par 4 à 5 tomates fraîches que vous coupez en dés.

Et vous, oubliez-vous de noter vos courses?