Mot-clé : origan

Ces petits restes…

Nous avons tous des faiblesses quand vient le moment d’éviter le gaspillage alimentaire. Certains gèrent mieux que d’autres, mais il y a toujours un ingrédient ou un restant de repas qui nous laisse perplexe. Pour moi, les tortillas entrent dans cette catégorie. Entre les wraps et les tacos, il n’est pas rare qu’il en reste un ou deux et je ne savais jamais quoi en faire.

Récemment, j’ai vu une vidéo qui m’a donné une idée pour les employer : il suffit d’en faire des pizzas pochettes! Comme plusieurs au Québec, j’en ai mangé pendant mon adolescence, mais je n’en garde pas un très bon souvenir. Cependant, cette version maison et express m’a beaucoup plu : c’est meilleur au goût et bien plus santé que la version commerciale. Bref, j’ai trouvé la solution pour éviter le gaspillage de tortillas chez moi.

Pizza pochette express
Pizza pochette express
Pour 1 personne*

1 grande tortilla
2 cuillères à thé de sauce tomate
3 à 4 tranches de salami ou de chorizo**
1 à 2 cuillères à soupe de fromage râpé
1 à 2 pincées d’origan séché
1 pincé de basilic séché

Sur un plan de travail, placer la tortilla et étaler au centre la sauce tomate. Saupoudrer d’origan et de basilic. Répartir les tranches de salami et couvrir avec le fromage.

Rabattre le tiers inférieur de la tortilla pour couvrir la garniture. Répéter l’opération avec les 3 autres côtés.

Pour la cuisson, il y a deux possibilités : au grille-pain ou au four. Pour la cuisson au grille-pain, il suffit simplement de glisser le tortilla dans le grille-pain. Veillez à ne pas trop garnir la pizza pochette pour éviter les débordements pendant la cuisson.

Pour la cuisson au four, préchauffer le four à 200°C (400°F) avant de préparer la pizza pochette. Déposer la pizza pochette dans une plaque de cuisson recouverte de papier parchemin et enfourner pendant 10 minutes.

Déguster avec plaisir.

*Vous pouvez multiplier les quantités selon vos envies.
**Il est possible de remplacer la garniture selon vos goûts : jambon cuit ou cru, poêlé de poivrons, champignons, bacon cuit, saumon cuit, etc.

Et vous, quel aliment avez-vous de la difficulté à ne pas gaspiller?

La rentrée, le retour des bonnes habitudes?

Je ne sais pas si je vais reprendre mon rythme habituel avec le retour de la routine scolaire, mais après un article dimanche, voici un autre article aujourd’hui. Il faut dire que j’ai quelques recettes salées à partager, mais je me demande si la semaine prochaine je ne vais pas alterner les recettes salées et sucrées.

En attendant de voir si je reprends mes bonnes habitudes, je vous propose ma recette préférée du 1er août : des rillettes de poulet rôti. J’ai découvert cette recette sur le site de Pique-Assiette.

Rillettes de poulet rôti
Rillettes de poulet rôti
Pour 2 pot de 250 ml

2 tasses moins 2 cuillères à soupe ou 280 g de reste de
  poulet rôti avec la peau*
3 cuillères à soupe ou 40 g de graisse de canard
⅔ à ¾ de tasse ou 150 à 200 g de bouillon de poulet**
Herbes de Provence ou un autre mélange d’herbes
Paprika

Préchauffer le four à 220°C (430°F).

Dans un petit plat à gratin pas trop grand, déposer la viande. Saupoudrer d’herbes de Provence et de paprika. Verser le bouillon et la graisse de canard pour recouvrir la viande. Couvrir la viande avec la peau de poulet.

Enfourner et cuire pendant 15 minutes ou jusqu’à ce que la peau soit dorée et bien croustillante.

Retirer la peau et la laisser refroidir. Ensuite, la hacher finement ou la passer dans un moulin à épices pour obtenir une consistance sableuse.

Effilocher la viande à l’aide d’une fourchette. Ajouter la peau et mélanger. Au besoin, ajouter du bouillon de poulet pour obtenir une texture souple et moelleuse : les rillettes doivent se tartiner facilement. Déposer dans un ou deux bocaux et réfrigérer au moins 1 heure avant de servir.

Tartiner les rillettes sur un pain grillé et déguster avec plaisir. Les rillettes se conservent pendant 1 semaine au réfrigérateur.

*Privilégiez la viande prélevée sur les cuisses, les ailes ou autour de la carcasse.
**Pour obtenir un bouillon sans effort, choisissez un plat pour cuire le poulet pas trop grand. Assaisonnez la peau du poulet sur toutes les faces. Déposez 2 carottes dans le fond du plat et placez le poulet dessus. Verser ½ à ¾ ou 125 à 180 g d’eau. Enfourner et cuire votre poulet jusqu’à ce que la chaire se détache facilement. Après la cuisson, filtrez le bouillon obtenu.

Et vous, est-ce plus facile d’établir une routine au moment de la rentrée=?

Il y a un moment

Depuis la création de mon blog, c’est la première fois que je m’absente aussi longtemps. Je crains également que cette situation perdure un petit moment. En mars, un Petit-coeur est venu agrandir notre famille. Ce chamboulement est magnifique, mais nous n’avons toujours pas repris une routine. Nous apprenons à jongler entre l’horaire de Mini-nous et l’attention que réclame ce Petit-coeur. Avec la fatigue de fin de grossesse, j’ai moins cuisiné et je n’ai pas eu la motivation de préparer quelques articles à l’avance. Maintenant avec les nuits courtes, l’impression de faire continuellement du lavage et la fatigue qui persiste, mon blog en subit les conséquences. J’espère pouvoir revenir rapidement et au moins proposé une recette par semaine. En attendant, je vais juste profiter de ma famille et essayer de récupérer.

Pour aujourd’hui, je vous présente une recette de porc effiloché sucré-salé. J’ai pris cette recette sur le site de Trois fois par jour.

Porc effiloché sucré-salé
Porc effiloché sucré-salé
Pour 4 personnes

500 g d’épaule de porc
1 cuillère à soupe de sucre d’érable*
1 cuillère à thé de sel
½ cuillère à thé de paprika
½ cuillère à thé d’origan séché
½ cuillère à thé de poudre d’oignon
Poivre

Préchauffer le four à 150°C (300°F).

Dans un bol, mélanger le sucre d’érable, le sel, le paprika, l’origan, la poudre d’oignon et le poivre.

Déposer l’épaule de porc sur un grand papier d’aluminium. Saupoudrer le mélange d’épices et le frotter sur toutes les faces de la viande. Emballer la viande dans le papier d’aluminium.

Enfourner et cuire pendant 1h30 ou jusqu’à ce que la viande se défasse facilement à la fourchette. Déposer la viande dans un bol avec son jus de cuisson et la l’effilocher à l’aide de deux fourchettes. Servir et déguster avec plaisir.

*Vous pouvez remplacer le sucre d’érable par de la cassonade, du sucre roux ou du sucre blanc.

Bon dimanche et à bientôt!

Bonne année 2022!

Et voilà une nouvelle année qui commence. Je ne sais pas si vous avez célébré le passage de la nouvelle année ou si vous avez préféré vivre simplement cette journée. Nous nous avons opté pour une soirée simple à regarder une série télé. Par contre à minuit, le voisinage s’est animé : plusieurs ont lancé des feux d’artifice et des pétards. Est-ce que je vous ai déjà dit à quel point je déteste ces fusées quand elles ne sont pas tirées par des professionnels? J’ai toujours peur d’un accident et de voir un incendie se déclarer… Une situation que j’ai déjà vu lors d’un 1er août.

Pour un peu plus de sérénité, je vous propose une recette toute simple de noix assaisonnées. Cette fois, j’ai créé une recette avec un mélange d’herbes où j’ai mis le romarin de mon jardin à contribution.

Noix assaisonnées aux herbes
Noix assaisonnées aux herbes
Pour 2 pots de 500 ml

1 blanc d’oeuf
2 pincées de piment de Cayenne
2 cuillères à thé de sucre
1 cuillère à thé de fleur de sel
½ cuillère à thé de sel
1 cuillère à thé de poudre d’oignon
1 cuillère à thé de paprika
1 cuillère à soupe d’un mélange d’herbes séchées (Italienne,
  de Provence, etc.)
1 cuillère à soupe de romarin frais* haché finement
1 cuillère à thé d’origan séché
1 cuillère à thé de moutarde sèche
1 cuillère à thé de moutarde de Dijon au piment d’Espelette**
1½ tasse ou 300 g d’amandes***
1½ tasse ou 300 g de noix de cajou

Préchauffer le four à 140°C (285°F). Tapisser une plaque de cuisson de papier parchemin.

Dans un bol, fouetter le blanc d’oeuf jusqu’à la formation de piques fermes. Ajouter le piment de Cayenne, le sucre, la fleur de sel, le sel, la poudre d’oignon, le paprika, le mélange d’herbes séchées, le romarin, l’origan, la moutarde en poudre et la moutarde de Dijon. Mélanger pour bien répartir les ingrédients dans le blanc d’oeuf. Ajouter les amandes et les noix de cajou. Mélanger délicatement pour bien enrober toutes les noix du mélange assaisonné.

Verser les noix sur une plaque de cuisson et les étaler sur une seule couche. Enfourner et cuire pendant 40 minutes. À mi-cuisson, remuer les noix. Laisser totalement refroidir. Conserver les noix dans un pot muni d’un couvercle. Déguster avec plaisir.

*Vous pouvez remplacer une partie du romarin frais par du thym frais
**J’ai utilisé une moutarde de Dijon parfumé au piment d’Espelette, n’hésitez pas à prendre la moutarde de Dijon de votre choix.
***J’aime bien le mélange d’amandes et de noix de cajou, mais libre à vous d’utiliser d’autres noix de votre choix. Il faut seulement vous assurez que vous utilisez 3 tasses ou 600 g de noix.

Pour 2022, beaucoup de joies, d’amour et surtout la santé!

Il y a bien longtemps…

Je ne sais pas si vous vous rappelez, mais pendant l’un des premiers Euro que j’ai vu, mon chéri et moi, choisissions le gagnant de différentes qualifications et nous cuisinions un plat de ce pays. Je me rappelle que je n’avais pas eu beaucoup de chance à ce petit jeu contrairement à mon chéri qui était tombé sur l’Espagne. Sans hésitation, il avait préparé une paëlla… à sa façon. C’est une recette qui est restée dans nos habitudes et qui a légèrement changée au fil des ans.

Pourtant, même si nous aimons bien cette recette, je n’ai jamais osé la publier. Bien sûr, elle est loin des manières de faire des classiques paëllas (et oui, il existe des tonnes de versions et de façon de faire selon les familles et les différentes régions), mais pourquoi se restreindre? Je vous propose donc la fausse paëlla de Monsieur.

Fausse paëlla de Monsieur
Fausse paëlla de Monsieur
Pour 3 personnes

1 cuillère à soupe d’huile d’olive
200 g de poitrine de poulet
1 oignon
½ poivron orange
¾ de tasse ou 112 g de petits pois
1 cuillère à thé d’origan séché
½ cuillère de paprika
¼ de cuillère à thé de sel
¼ de cuillère à thé de poivre
¼ cuillère à thé de curry doux*
⅓ de tasse et 1 cuillère à soupe ou 70 g de riz à grain long
¾ de tasse et 1 cuillère à soupe ou 200 g de bouillon
  de poulet
⅔ de tasse moins 1 cuillère à soupe ou 150 g d’eau
⅓ de tasse et 1 cuillère à soupe ou 100 g de coulis
  de tomates
Sel et poivre pour assaisonner le poulet

Couper la poitrine de poulet en petits dés.

Hacher l’oignon et couper le poivron en petits dés.

Dans une grande poêle ou un wok, verser l’huile et la faire chauffer. Quand l’huile est bien chaude, ajouter le poulet et le faire revenir. Saler et poivrer. Quand le poulet est bien doré, retirer de la poêle et réserver.

Dans la même poêle, ajouter l’oignon et le poivron. Cuire jusqu’à ce que l’oignon soit translucide. Ajouter les petits pois, l’origan, le paprika, le sel, le poivre, le curry doux et le riz. Poursuivre la cuisson pendant 1 minute. Ajouter le bouillon de poulet, l’eau et le coulis de tomates. Porter à ébullition. Couvrir, réduire le feu et laisser mijoter pendant 15 minutes**. Servir et déguster avec plaisir.

*Vous pouvez remplacer le curry par du curcuma.

Et vous, est-ce que vous avez déjà cuisiné une paëlla de manière classique ou non?