Mot-clé : pâte d’amande

Déjà la fin des fraises…

À chaque fois, c’est la même chose : je n’en reviens pas que ce soit déjà la fin de la saison des fraises! Est-ce que j’en ai assez profité? Je ne sais pas, mais j’ai fait des provisions au congélateur au cas où je découvrirais d’autres recettes avec des fraises à expérimenter rapidement. J’ai aussi préparé des fraises tranchées pour réaliser des tartes rapides cet automne et cet hiver… Il faut seulement que je m’en rappelle!

Il me reste encore trois recettes avec des fraises à vous proposer. Je commence par un gâteau assez rapide issu du livre L’ultime cake book de Christophe Michalak.

Gâteau dans l'esprit d'un fraisier
Gâteau dans l’esprit d’un fraisier
Pour 6 à 8 personnes

Gâteau
200 g (7 onces) de pâte d’amande
2 oeufs
1½ cuillères à soupe ou 12 g de farine
¼ tasse ou 50 g de beurre non salé, fondu

Gelée de fraise
⅔ de tasse ou 100 g de fraises
¼ de tasse ou 50 g de framboises
2 cuillères à thé de jus de lime
2 cuillères à soupe ou 25 g de sucre
¼ de cuillère à thé ou 1 g d’agar-agar

Pâte d’amande verte pour décorer (facultatif)
Pistaches pour décorer (facultatif)

Gâteau
Préchauffer le four à 170°C (340°F). Chemiser de papier parchemin un moule à charnière d’environ 20 cm (8 pouces) de diamètre.

À l’aide d’un robot culinaire muni d’une lame en « s » ou de type « blender », mixer la pâte d’amande et les oeufs. Verser le mélange dans un bol et fouetter pendant 10 minutes. Incorporer délicatement le beurre fondu, puis la farine. Verser la pâte dans le moule à charnière. Enfourner et cuire pendant 15 à 20 minutes ou jusqu’à ce qu’un cure-dent inséré au centre du gâteau en ressorte propre. Laisser totalement refroidir sans démouler.

Gelée de fraise
À l’aide d’un pied-mélangeur ou d’un autre robot culinaire, réduire en purée les framboises et les fraises. Si désiré, filtrer la purée pour retirer les pépins.

Dans une casserole, verser la purée de fruits, le jus de lime et l’agar-agar. Porter à ébullition et laisser bouillir au moins 1 minute. Laisser tiédir 5 minutes et verser sur le gâteau. Laisser refroidir à température ambiante.

Étaler la pâte d’amande verte entre deux feuilles de papier parchemin. Découper des lanières dans la pâte d’amande et les déposer sur la gelée de fraise. Parsemer quelques pistaches pour décorer. Servir et déguster avec gourmandise.

Et vous, est-ce que la saison des fraises s’achève?

Gâteau d’été, gâteau tout simple

J’ai des cerises au réfrigérateur et depuis, je n’arrête pas de réfléchir à une recette de Forêt noire. Pourtant, il est possible de faire simple. Un gâteau de base que l’on garnit avec de la crème fouettée et des fruits gorgés de soleil. Pourquoi chercher plus loin?

Pour un gâteau tout simple, je vous propose une recette de pain de Gênes. Un gâteau bien aérien et bien moelleux, parfait pour garnir selon les envies. J’ai pris cette recette sur le blog d’Isabelle, J’en reprendrais bien un bout.

Gâteau pain de Gênes
Gâteau pain de Gênes
Pour 6 à 8 personnes

150 g (5¼ onces) de pâte d’amande*
2 oeufs
3½ cuillères à soupe ou 30 g de farine
1 cuillère à thé de poudre à pâte ou de levure chimique
3½ cuillères à soupe ou 45 g de beurre non salé
¼ de cuillère à thé d’extrait de vanille**
2 pincées de sel

Préchauffer le four à 180°C (350°F). Beurrer et chemiser le fond d’un moule à charnière de 20 cm (8 pouces) de diamètre.

Dans une petite casserole, faire fondre le beurre. Laisser tiédir à température ambiante.

Dans un bol, mélanger la farine, la poudre à pâte et le sel.

Dans un second bol, travailler la pâte d’amande et les oeufs jusqu’à ce que le mélange soit homogène. Fouetter ensuite le mélange jusqu’à ce qu’il blanchisse et double de volume. Ajouter l’extrait de vanille.

À l’aide d’une spatule, incorporer la préparation de farine. Verser la pâte dans le moule et enfourner pendant 15 à 20 minutes ou jusqu’à ce que le gâteau ait une coloration dorée uniforme. Démouler à la sortie du four et laisser tiédir. Déguster avec gourmandise.

*Vérifiez la composition de votre pâte d’amande : idéalement, elle doit contenir 50 % d’amandes. Celle que j’ai utilisé ne contenait que 41 % d’amandes : le gâteau est un peu trop sucré à mon goût, alors imaginez le résultat avec une pâte d’amande à 33 %.
**Il est possible de parfumer le gâteau selon vos envies : zestes d’agrume, eau de fleur d’oranger, extrait d’amande, etc.

Et vous, pensez-vous à préparer des gâteaux tout simple et à les garnir de fruits?

Touristes…

Il y a quelques temps, nous sommes allés séjourner chez mes parents. Pour la première fois, nous avons pris tous les deux nos espadrilles pour aller courir ensemble. L’expérience fut agréable. Par contre, nous avions l’impression d’être des touristes! Nous n’avons jamais croisé d’autres coureurs dans cette ville. Il faut dire que ma ville d’origine est très calme (ce qui est quand même fort agréable) et que la moyenne d’âge est assez élevée.

Pour aujourd’hui, je vous propose une petite recette de muffins. Je crois que je n’abuse pas de ce genre de recette : la dernière que je vous ai proposé date déjà d’un an! Il s’agit de muffins verts que j’ai fait à plusieurs reprises sans avoir le temps de les prendre en photo. Cette recette est tirée du premier livre de Trois fois par jour.

Muffins au matcha et aux amandes
Muffins au matcha et aux amandes
Pour 8 à 12 muffins*

1¾ tasse ou 245 g de farine
¼ de tasse ou 50 g de cassonade ou de sucre roux
¼ de tasse ou 40 g de poudre d’amandes
½ cuillère à thé de poudre à pâte ou de levure chimique
½ cuillère à thé de bicarbonate de soude ou de sodium
2 cuillères à thé de thé matcha
1 tasse ou 250 g de lait ou de lait d’amande
¼ de tasse ou 55 g de beurre salé**, fondu
1 oeuf
½ tasse ou 90 g de pépites de chocolat blanc
½ tasse ou 80 g de pâte d’amande coupée en petits cubes***
  (facultatif)

Préchauffer le four à 180°C (350°F). Déposer des caissettes de papier dans les alvéoles d’un moule à muffin.

Dans un grand bol, mélanger la farine, la cassonade, la poudre d’amandes, la poudre à pâte, le bicarbonate de soude et le thé matcha.

Dans un second bol, fouetter le lait, le beurre et l’oeuf jusqu’à ce que la préparation soit homogène. Verser les ingrédients liquides sur la préparation de farine. Mélanger juste assez pour humecter les ingrédients secs. Incorporer les pépites de chocolat et la pâte d’amande.

Répartir la pâte dans les caissettes en papier et enfourner pendant 12 à 15 minutes ou jusqu’à ce que le centre des muffins soient presque ferme. Laisser totalement refroidir avant de démouler. Déguster avec gourmandise.

*Le nombre de muffins dépendra de la taille des empreintes de votre moule.
**Si vous utilisez du beurre non salé, il faut ajouter 2 grosse pincée de sel.
***Ceci est mon petit ajout.

Et vous, habitez-vous une ville calme?

Grincement du soir…

Hier après nous être mis au lit, nous avons attendu un grincement, puis un deuxième. Au second bruit, je me suis levée pour essayer d’identifier la provenance de ce son. Impossible de dire ce que c’était. À peine installé entre les couvertures : « Boum! ». Sursaut et c’est en allumant la lumière du salon que nous avons découvert le téléviseur qui était tombé… La bonne nouvelle, c’est que ce soit arrivé à ce moment : ce n’était pas au milieu de la nuit ou alors que Mini-nous jouait à proximité de l’écran. Évidemment, l’écran n’a pas aimé le choc et c’est seulement en allumant que nous voyons l’impact!

En attendant de magasiner un nouvel appareil, je vous propose une recette d’éclair marron-amande. La recette est tirée du livre Éclair de génie de Christophe Adam. Si on oublie les montages élaborés, les recettes sont plutôt simples : raison de plus de tester d’autres éclairs!

Éclair marron-amande
Éclair marron-amande
Pour 10 éclairs

Craquelin
5½ cuillères è thé ou 25 g de beurre
2½ cuillères à soupe ou 30 g de cassonade ou de sucre roux
¼ de tasse ou 30 g de farine

Crémeux à l’amande
1¼ cuillère à thé ou 3 g de gélatine en poudre
½ tasse ou 120 g de lait
⅓ de tasse et ½ cuillère à soupe ou 90 g de crème 35 %
  ou entière
40 g (1½ once) de chocolat blanc
35 g (1¼ once) de pâte d’amande*

Crémeux au marron
¾ cuillère à thé ou 2 g de gélatine en poudre
3 cuillères à soupe et 1 cuillère à thé ou 50 g de lait
2 jaunes d’oeufs
1 cuillère à thé ou 3 g de fécule de maïs ou de maïzena
½ tasse et 1 cuillère à soupe ou 170 g de crème de marron**
½ tasse et 2 cuillères à thé ou 120 g de beurre non salé
½ cuillère à soupe ou 7 g de rhum

Pâte à choux
⅓ tasse ou 80 g d’eau
¼ cuillère à thé de sucre
2½ cuillères à soupe ou 35 g de beurre non salé
¼ cuillère à thé de fleur de sel***
1 cuillère à soupe ou 7 g de lait en poudre
5 cuillères à soupe ou 45 g de farine
2 oeufs

Craquelin
Dans un bol, mélanger la cassonade et la farine. Incorporer le beurre à l’aide des mains jusqu’à ce que la préparation puisse se tenir quand elle est pressée entre les doigts. Étaler la pâte entre deux feuilles de papier parchemin sur une épaisseur de 2 mm (¹⁄₈ de pouce). Réserver au congélateur.

Crémeux à l’amande
Verser la gélatine sur le lait froid et laisser gonfler pendant 5 minutes.

Hacher le chocolat blanc et le déposer dans un contenant haut et étroit. Émietter la pâte d’amande et la déposer avec le chocolat.

Verser le lait et la crème dans un chaudron et porter à ébullition. Quand les liquides sont chauds, les verser sur le chocolat et la pâte d’amande. Mixer à l’aide d’un pied-mélangeur**** jusqu’à ce que la consistance soit lisse. Verser dans un bol, appliquer directement sur la crème une pellicule plastique et réfrigérer pendant un minimum de 2 heures.

Crémeux au marron
Verser la gélatine sur le lait froid et laisser gonfler pendant 5 minutes.

Dans un bol, fouetter les jaunes d’oeufs avec la fécule de maïs.

Dans un chaudron, verser le lait et la crème de marron et porter à ébullition. Quand le mélange bout, retirer du feu et verser doucement sur les jaunes d’oeufs en fouettant. Reverser le mélange dans le chaudron et porter de nouveau à ébullition, à feu doux, en mélangeant constamment. Verser le mélange dans un bol et laisser tiédir jusqu’à 40°C (104°F).

Dès que la crème atteint 40°C (104°F), incorporer le rhum, puis graduellement le beurre en morceaux. Au besoin ou si désiré, mixer la préparation avec un pied-mélangeur. Couvrir d’une pellicule plastique directement appliqué sur la crème et réfrigérer pendant un minimum de 2 heures

Pâte à choux
Préchauffer le four à 180°C ou 350°F.

Dans un chaudron, porter à ébullition l’eau, le sucre, le beurre et la fleur de sel. Ajouter le lait en poudre et porter de nouveau à ébullition. Retirer le chaudron du feu et ajouter la farine d’un coup. Remettre sur un feu doux et brasser jusqu’à ce que le mélange forme une boule. Retirer du feu et laisser tiédir 15 minutes. Incorporer un oeuf, puis le deuxième graduellement en mélangeant bien entre chaque addition. Mélanger jusqu’à ce que la pâte soit lisse et un peu souple.

Verser la pâte dans une poche à pâtisserie munie d’une douille lisse de 12 mm (½ pouce) de diamètre. Dresser des éclairs de 10 cm (4 pouces) de long sur une plaque de cuisson recouverte de papier parchemin.

Sortir du congélateur le craquelin et découper des bandes d’environ 9,5 cm (3½ pouces) de long par 1,2 cm (½ pouce) de large. Déposer une bande de craquelin sur chaque éclair. Enfourner et cuire pendant 35 minutes ou jusqu’à ce que les éclairs soient bien dorés et aient gonflés. Laisser totalement refroidir.

Montage
Au moment de dresser les éclairs, fouetter le crémeux à l’amande et celui au marron pour les assouplir. Verser chacune des préparations dans une poche à pâtisserie.

Couper les éclairs en deux sur l’épaisseur. Garnir le fond des éclair avec le crémeux à l’amande. Ajouter le crémeux au marron. Terminer les éclairs, en remettant l’autre moitié de pâte à choux sur le crémeux au marron*****. Conserver les éclairs au réfrigérateur jusqu’au moment de déguster.

*Choisissez une pâte d’amande qui contient le plus d’amandes possible.
**En Suisse, il n’est pas facile de trouver de la crème de marron, alors j’ai utilisé une confiture qui contenait environ 40 % de châtaignes.
***Il est possible de remplacer la fleur de sel par du sel régulier.
****Peut-être moins usuel, mais vous pourriez également employer un robot de type « blender ».
*****Si vous en avez envie, ajouter des morceaux de marrons glacés et des noisettes ou des amandes caramélisées.

Et vous, avez-vous récemment changé votre téléviseur?

Pomme, prise 2

La semaine dernière, j’ai eu la chance de recevoir en primeur par la poste le livre « Pomme » d’Isabelle Lambert. Je ne vous dis pas ma joie. Une fois ce bijou entre mes mains, je n’ai pas pu résister à le feuilleter. Les illustrations sont magnifiques : elles donnent envie de tout essayer et elle donnent terriblement faim! Oui, j’ai eu la mauvaise idée de regarder ce livre juste avant de préparer le repas et je ne vous parle pas des gargouillis que mon estomac a fait par la suite. Après les recettes de soupes, de salades, d’idées pour le brunch, les muffins, les plats principaux, les conserves et les desserts d’Isabelle, vous découvrez 12 recettes de chefs québécois qui vous mettront tout autant l’eau à la bouche que les recettes précédentes. Comment ne pas craquez?

Ma première intention avant de feuilleter le livre était de vous proposer une recette salée, mais dès que j’ai vu le gâteau renversé à la pâte d’amande et aux pommes, ma bonne résolution s’est effondrée pour le plus grand plaisir de ma gourmandise.

Gâteau à la pâte d'amande et aux pommes
Gâteau renversé à la pâte d’amande et aux pommes
Pour 8 à 10 personnes

¾ de tasse ou 180 g de beurre non salé, tempéré
½ tasse ou 100 g de cassonade
4 pommes
210 g (7 onces) de pâte d’amande*
½ tasse ou 100 g de sucre
4 oeufs
Le zeste d’un citron
½ tasse ou 75 g de farine
½ cuillère à thé de poudre à pâte ou de levure chimique
2 pincée de sel

Préchauffer le four à 180°C (350°F). Beurrer un moule de 23 cm (9 pouces) de diamètre ou 2 moules rectangulaires** d’environ 10 cm par 20 cm (4 pouces par 8 pouces).

Peler, épépiner et couper en quatre les pommes. Réserver.

Dans un chaudron, mettre ¼ de tasse ou 60 g de beurre et la cassonade. Faire chauffer le mélange jusqu’à ce qu’il soit fondu en brassant régulièrement. Verser la préparation dans le ou les moules préparés. Déposer les morceaux de pommes selon l’envie sur la couche de sucre. Réserver.

Râper finement la pâte d’amande. Dans un bol, mélanger le restant de beurre (½ tasse ou 120 g) avec la pâte d’amande jusqu’à ce que cette préparation soit lisse et homogène. Incorporer le sucre en continuant de fouetter jusqu’à ce que la préparation soit légère. Racler les parois du bol au besoin. Ajouter les oeufs un à un, en fouettant bien entre chaque ajout. Incorporer le zeste de citron.

Dans un autre bol, mélanger la farine, la poudre à pâte (ou la levure chimique) et le sel. À l’aide d’une spatule, ajouter les ingrédients secs à la préparation d’oeufs et de pâte d’amande. Mélanger délicatement jusqu’à ce que la préparation de farine soit bien incorporée. Verser la pâte sur les pommes. Au besoin, lisser le dessus de la pâte avec une spatule.

Enfourner et cuire pendant 60 à 65 minutes pour un moule de 23 cm (9 pouces) de diamètre ou 45 à 50 minutes pour deux moules rectangulaires. Laisser le gâteau tiédir 10 minutes puis passer une lame de couteau entre la parois du moule et le gâteau. Retourner le gâteau sur un plat de servir et laisser totalement refroidir avant de déguster.

*Lorsque vous achetez la pâte d’amande, appuyez légèrement sur le rouleau pour vérifier que la pâte est tendre. Si la pâte d’amande est dure, elle s’incorporera difficilement au beurre.
**Je n’ai pas de moule de 23 cm (9 pouces) de diamètre, mais deux moules rectangulaires d’environ 10 cm par 20 cm (4 pouces par 8 pouces) offrent presque la même contenance et font de parfaits substituts.

Ce livre devrait sortir autour du 7 septembre en France et en Belgique. Pour la Suisse, c’est toujours un peu difficile à prévoir, mais vous pouvez le commander sans problème par les éditions Modus Vivendi ou vous pouvez vous renseigner auprès de votre libraire préféré.