Mot-clé : poireau

Surprise québécoise en librairie…

Cette semaine, je me suis arrêtée dans une librairie. J’en ai profité pour faire un petit détour dans le rayon des livres de cuisine. L’étonnement m’a frappée. Je savais que Ricardo avait sorti un livre en Europe (l’équivalent de Parce qu’on a tous de la visite) et que le nouveau livre d’Isabelle, Miel, prenait place sur les tablettes. Cependant, je ne m’attendais pas une seule seconde à voir en évidence sur les rayonnages le premier opus de Trois fois par jour. Pour ce mois de septembre, les livres de cuisine du Québec prennent une belle place dans les librairies suisses! Tous ces livres ont été adaptés pour le lectorat : les mesures sont en grammes et non en tasse.

Aujourd’hui, je vous propose une recette assez populaire dans les familles québécoises, mais que je n’avais jamais cuisiné… et je ne suis pas certaine d’en avoir déjà mangé d’ailleurs : un macaroni chinois! J’ai pris la recette sur le site de Trois fois par jour.

Macaroni chinois
Macaroni chinois
Pour 3 personnes

1 tasse ou 160 g de macaroni crus
1 cuillère à soupe d’huile végétale
½ poireau* émincé
300 g de boeuf haché**
½ cuillère à soupe de sauce Worcestershire
1 carotte, râpée
½ tasse ou 150 g de haricots verts émincés
1 oeuf
1 cuillère à soupe de graine de sésame (facultatif)
½ cuillère à soupe de fécule de maïs ou maïzena
6 cuillères à soupe ou 90 g d’eau
1 cuillère à soupe de cassonade ou de sucre roux
¼ de tasse ou 60 g de sauce soja***
Sel et poivre

Remplir un chaudron d’eau et porter à ébullition. Quand l’eau bout, saler généreusement. Attendre que l’ébullition reprenne et déposer les macaroni pour les cuire. Cuire les pâtes environ 2 minutes de moins que les indications du fabricant. Égoutter les pâtes et réserver.

Dans un bol, mélanger la fécule de maïs avec l’eau. Ajouter la cassonade et la sauce soja. Réserver cette sauce.

Dans une poêle, verser l’huile et la faire chauffer. Quand le corps gras est chaud, faire revenir le poireau pendant 2 minutes. Ajouter la viande hachée et la sauce Worcestershire. Poursuivre la cuisson jusqu’à ce que la viande soit cuite. Saler et poivrer.

Incorporer la carotte, les haricots, la sauce et les macaroni. Cuire pendant 5 minutes en remuant régulièrement.

Dans un petit bol, fouetter l’oeuf et le verser sur le macaroni. Patienter 1 minute avant de mélanger. Ajouter les graines de sésame et mélanger. Saler et poivrer au besoin. Servir sans attendre et déguster avec plaisir.

*Utilisez un morceau de poireau d’environ 10 cm de long pour cette recette.
**Vous pouvez réduire la quantité de viande si désiré.
***Pour cette recette, il est préférable d’utiliser de la sauce soja régulière : avec de la sauce soja réduite en sel, vous sentirez à peine son goût.

Et vous, aimez-vous voir des ouvrages québécois en librairie?

Presque une soupe

S’il y a bien quelque chose que je n’aime pas manger en été, c’est de la soupe. Pour moi, il faut un fond d’air bien frisquet pour apprécier ce met liquide servi chaud. Pour la version froide, je n’ai pas encore trouvé de recette qui me plaise totalement. Pourtant, j’ai trouvé une recette qui me rappelle curieusement la soupe et que je veux bien manger autant en hiver qu’en été.

Il s’agit d’un pain avec une garniture de légumes. À la cuisson, l’odeur me perturbait jusqu’à ce que je comprenne pourquoi : ça sentait la soupe! Je vous propose donc ce pain escargot aux légumes. J’ai pris cette recette sur le site de Betty Bossi.

Pain en escargot aux légumes
Pain en escargot aux légumes
Pour 10 pains

Pâte à pain
1½ tasse moins 1 cuillère à soupe ou 200 g de farine*
1½ tasse moins 1 cuillère à soupe ou 200 g de farine
  aux céréales ou de blé entière
1 cuillère à soupe de son d’avoine** (facultatif)
1 cuillère à thé de sel
1 cuillère à thé de sucre
½ cuillère à soupe ou 7 g de levure sèche
1 tasse ou 250 g d’eau
1 cuillère à soupe d’huile d’olive

Garniture
1 cuillère à soupe d’huile d’olive
1 petit oignon
1 tasse ou 200 g de carottes râpées
1 tasse ou 150 g de céleri branche ou de céleri-rave râpé
2¼ tasse ou 200 g de poireau
½ tasse ou 125 g de bouillon de légumes ou de poulet
2 cuillères à thé de moutarde de Dijon ou à l’ancienne
1 cuillère à soupe de crème***
1 jaune d’oeuf
Sel et poivre

Pâte à pain
Dans un bol, mélanger les farine, le son d’avoine, le sel, le sucre et la levure. Ajouter l’eau et l’huile. Pétrir jusqu’à ce que la pâte soit lisse et souple. Déposer la pâte dans un bol légèrement huilé et couvrir d’un linge humide. Laisser lever pendant 1 heure ou jusqu’à ce que la pâte ait doublé de volume.

Garniture
Hacher finement l’oignon et couper en fines demi-rondelles le poireau.

Dans une poêle, verser les deux tiers de l’huile et chauffer. Quand l’huile est chaude, ajouter l’oignon et le faire revenir quelques minutes. Ajouter les carottes, le céleri et le poireau, puis poursuivre la cuisson pendant 5 minutes. Mouiller avec le bouillon et laisser cuire doucement pendant 10 minutes ou jusqu’à ce que le liquide soit totalement évaporé. Saler et poivrer. Laisser totalement refroidir le mélange. Réserver au réfrigérateur.

Façonnage
Préchauffer le four à 180°C (350°F).

Sur un plan de travail légèrement enfariné, abaisser la pâte en un rectangle d’environ 25 cm par 30 cm (10 pouces par 12 pouces). Déposer le rectangle de pâte sur une feuille de papier parchemin légèrement fariné pour faciliter les manipulations.

Mélanger la moutarde et la crème. Badigeonner ce mélange sur la pâte. Répartir la préparation de légumes sur l’ensemble de la pâte en laissant une bande de 3 cm (1¼ pouce) sur le côté le plus long. Rouler serré la pâte sur elle même en commençant par le côté opposé à la bande sans garniture. Couper en tranche d’environ 3 cm (1¼ pouce). Déposer les pains sur une plaque de cuisson recouverte de papier parchemin.

Mélanger le jaune d’oeuf et l’huile. Badigeonner ce mélange sur les pains et enfourner pendant 40 minutes. Déguster chaud, tiède ou froid avec plaisir.

*Vous pouvez réaliser cette recette en remplaçant les farines par de la farine sans gluten.
**Pour une version « sans », omettez le son d’avoine et ajoutez 1 cuillère à thé de psyllium ou de gomme de guar.
***Il est possible de remplacer la crème par de la crème de soja. Remplacez également le jaune d’oeuf par de la crème végétale pour une version totalement « sans ».

Et vous, aimez-vous la soupe en été?

Fin de semaine moutardée…

Pour mon anniversaire, j’ai reçu un petit assortiment contenant une bouteille d’huile, une bouteille de vinaigre et des petits pots de moutarde. J’imagine que les gens qui reçoivent ce genre d’assortiment l’utilise plutôt pour réaliser des vinaigrettes… Vu mon amour pour les salades, je vais l’exploiter autrement. Ne voulant pas le laisser de côté trop longtemps et oublier de l’employer, j’ai mis au menu des repas utilisant de la moutarde. Donc hier, j’ai préparé deux plats, totalement différent, mais contenant tous deux de la moutarde. Le détail auquel je n’avais pas pensé, c’est que nous allions manger chez mes beaux-parents ce midi… Au menu, il y avait une sauce à la moutarde pour accompagner le plat principal! Heureusement, nous n’avons pas eu l’impression de manger la même chose à tous les repas et la moutarde ne nous a pas monté au nez!

Pour rester dans le thème des moutardes, je vous propose une recette où celle-ci est présente. Il s’agit d’une roulade de boeuf au vinaigre balsamique. J’ai pris cette recette sur le site de Cuisine futée, parents pressés.

Roulades de bœuf au vinaigre balsamique
Roulades de bœuf au vinaigre balsamique
Pour 4 personnes

450 g d’escalopes, de bifteck à sandwich
  ou de steak minute de boeuf
½ poivron rouge
½ poivron orange*
Environ 5 cm (2 pouces) de poireau*
1 cuillère à thé d’huile végétale
¼ de tasse ou 60 g de moutarde de Dijon
¼ de tasse ou 85 g de sirop d’érable
2 cuillères à soupe de vinaigre balsamique
Sel et poivre

Couper les poivrons et le poireau en fines juliennes.

Déposer les tranches de viande entre deux pellicules plastiques et les aplatir en frappant à l’aide d’un rouleau à pâtisserie ou d’un pot robuste à fond plat.

Retirer les pellicules plastiques. Répartir les légumes en juliennes sur les extrémités les plus étroites de chaque tranche. Laisser les légumes dépassés légèrement de chaque côté. Rouler les légumes à l’intérieur des tranches le plus serré possible. Utiliser un cure-dent pour maintenir les roulades.

Badigeonner l’huile dans une poêle anti-adhésive. Chauffer la poêle à feu moyen-vif. Déposer les roulades de viande et cuire pendant 8 minutes en les retournant 3 à 4 reprises pendant la cuisson. Si la viande dégage trop de liquide pendant la cuisson, le retirer et prolonger la cuisson de 2 minutes.

Pendant la cuisson de la viande, mélanger la moutarde de Dijon, le sirop d’érable et le vinaigre balsamique. Poivrer généreusement et ajouter une pincée de sel.

Quand la viande a cuit 8 ou 10 minutes, réduire le feu et ajouter le mélange contenant le sirop d’érable. Enrober chaque roulade de viande de la sauce. Retirer du feu. Servir avec la sauce et déguster avec plaisir. Si désiré, il est possible de trancher chaque roulade en rondelles pour une autre présentation.

*Vous pouvez utiliser un seul poivron ou des poivrons d’autres couleurs.
**Il est possible de remplacer le poireau par de l’oignon vert.

Il y a longtemps…

Cette semaine, j’ai cuisiné des plats que nous aimons beaucoup, mais que je n’avais pas fait depuis plus d’un an! Il y a eu une fausse paëla et un coq au vin (à ma grande surprise la recette n’est pas sur mon blog, il faudra que j’en refasse pour faire des photos…). Et dire que je fais du poisson poêlé presque toutes les semaines! Pour briser un peu de cette routine du poisson, j’ai apprêté du saumon autrement en l’emprisonnant dans une pâte feuilletée. Délicieux, je suis bien contente de cette petite improvisation que je compte bien refaire… peut-être que ça prendra un an, qui sait?

Feuilleté de saumon et de poireaux
Feuilleté de saumon et de poireaux
Pour 3 personnes*

Sauce béchamel
1 cuillère à soupe de beurre
1 cuillère à soupe de farine
⅓ de tasse ou 80 g de lait
1 pincée de muscade

Garniture
2 ou 3 poireaux
1 cuillère à soupe d’huile végétale

Montage
200 g de filet de saumon sans la peau
2 cuillères à soupe de ciboulette ciselée**
1 pâte feuilletée*** d’environ 250 g
1 jaune d’oeuf (facultatif)
1 cuillère à thé d’eau (facultatif)
Sel et poivre

Sauce béchamel
Dans un chaudron, faire fondre le beurre. Quand le beurre a totalement fondu, ajouter la farine et bien mélanger. Poursuivre la cuisson pendant 1 minute. Verser le lait et cuire jusqu’à épaississement de la sauce en fouettant pour obtenir une belle texture lisse. La sauce devrait être très épaisse, c’est normal. Ajouter la muscade. Saler et poivrer au goût. Verser la sauce dans un bol, couvrir d’une pellicule plastique appliquée directement sur la sauce et réfrigérer****.

Garniture
Bien laver les poireaux et les couper en fines demi-rondelles. Utiliser la partie tendre du poireau et réserver les feuilles vertes plus coriaces pour une soupe ou une autre recette. Verser l’huile dans une poêle et chauffer. Quand le corps gras est chaud, ajouter les poireaux et faire revenir pendant 2 minutes. Saler et mélanger. Couvrir, baisser le feu au besoin, et laisser cuire à l’étouffée pendant 4 minutes. Retirer le couvercle et vérifier la cuisson : les poireaux doivent être tendre. Prolonger la cuisson si nécessaire. Retirer les poireaux du feu, les déposer dans un bol et les laisser tiédir 10 minutes.

Montage
Préchauffer le four à 220°C (425°F).

Sur un plan de travail légèrement enfariné, abaisser la pâte en un rond d’environ 30 cm (12 pouces) de diamètre. Déposer la pâte sur une plaque de cuisson recouverte de papier parchemin. Réserver au frais.

Couper le filet de saumon en petits dés.

Dans un bol, mélanger la sauce béchamel, la garniture de poireaux et la ciboulette. Goûter, puis saler et poivrer si nécessaire. Ajouter les dés de saumon.

Dans un petit bol, fouetter le jaune d’oeuf avec l’eau. Réserver.

Sortir la pâte feuilletée du réfrigérateur puis verser la garniture sur la moitié inférieure en laissant 2 cm sur le pourtour de libre. Humidifier légèrement la lisière de libre avec de l’eau. Replier la pâte sur la garniture pour l’emprisonner comme pour former un chausson géant. Chasser l’air et presser les bords du feuilleté en utilisant une fourchette ou chiqueter la pâte. Badigeonner la surface avec le jaune d’oeuf. Si désiré, à l’aide d’un couteau tracer un motif. Piquer le feuilleté à trois reprises pour que l’humidité puisse sortir pendant la cuisson. Si désiré, réfrigérer 20 minutes avant de cuire.

Enfourner et cuire pendant 25 minutes ou jusqu’à ce que le feuilletage soit bien développé et qu’il soit doré. Sortir du four, découper en part et servir. Déguster avec plaisir.

*Vous pouvez facilement doubler la recette pour servir 6 personnes en plat principal.
**Il est possible d’aromatiser autrement le feuilleté : avec des zestes d’agrumes, avec d’autres herbes, avec des épices, etc.
***Quand j’achète une pâte feuilletée, je la prends toujours pré-abaissée. Cette fois-ci, elle était ronde, mais une pâte carré ou rectangulaire irait très bien également.
****La sauce béchamel et la tombée de poireaux pourraient être préparées à l’avance (le matin ou la veille) et conserver au frais. Mais si vous êtes pressés, laisser refroidir selon le temps que vous avez à disposition.

Et vous, avez-vous un plat que vous n’avez pas mangé depuis longtemps?

Plein de légumes

C’est plutôt rare que je prépare des repas avec plus de deux légumes. Pourquoi? Simplement parce que j’ai tendance à les couper finement, très finement même, et qu’il me faut bien plus que 5 minutes pour réaliser une montagne de légumes coupés en petits dés de tailles similaires. Heureusement, j’ai découvert une technique qui me permet d’intégrer plein de légumes sans trop me casser la tête pour les couper et les cuisiner. Il suffit de choisir un assortiment de légumes (ou les légumes qui traînent dans le fond du réfrigérateur), de les couper grossièrement, puis de les poêler pour les colorer et développer les saveurs. Après, il faut simplement les mixer avant de les intégrer dans la recette : dans des boulettes de viande, dans une pâte à crêpe, dans une sauce, etc.

Je vous propose donc la recette dans laquelle j’ai découvert cette technique : une sauce tomate « boostée ». J’ai pris cette recette sur le site de Cuisine futée, parents pressés.

Sauce tomate « boostée »
Sauce tomate « boostée »
Pour 12 personnes

1 cuillère à soupe d’huile d’olive
1 oignon (rouge ou jaune)
1 courgette*
1 barquette ou 250 g de champignons blancs
1 blanc de poireau
2 poivrons
3 gousses d’ail
1 bouquet de basilic
2 boîtes de 796 ml (28 onces) ou de 800 g de tomates
  broyées**
1 cuillère à soupe de sucre
1 cuillère à soupe de fines herbes séchées
  (basilic, origan, persil, thym, romarin, sauge, etc.)
Sel et poivre

Couper grossièrement l’oignon, la courgette, les champignons, le poireau et les poivrons.

Dans une grande poêle, verser la moitié de l’huile. Ajouter l’oignon, la courgette et les champignons pour les faire dorer. Cuire les légumes pendant 10 minutes en remuant à quelques reprises. Quand les légumes sont bien colorés, les déposer dans le bol d’un robot culinaire muni d’une lame en « s » et les mixer le plus finement possible. Déposer la purée de légumes dans un bol et réserver.

Toujours dans la même poêle, ajouter le restant d’huile et faire revenir le poireau, les poivrons et les gousses d’ail. Dorer les légumes pendant 10 minutes en remuant de temps en temps.

Débarrasser les légumes dans le bol d’un robot culinaire muni d’une lame en « s ». Ajouter le basilic et mixer le tout le plus finement possible. Verser la purée de légumes obtenu avec la purée préparée précédemment. Ajouter les tomates broyées, le sucre et les fines herbes séchées. Mélanger, poivrer généreusement et saler. Diviser la sauce obtenue en portions pour les utilisations futures : compter environ 190 ml par portion ou 750 ml pour 4 portions.

Pour réaliser une sauce à la viande, faire revenir de la viande hachée (boeuf, porc, veau, etc.) dans un peu d’huile. Saler et poivrer. Ajouter la sauce tomate « boostée » et laisser mijoter le temps de faire cuire les pâtes. Servir sur des pâtes et déguster avec plaisir.

*Il est possible de remplacer les légumes par d’autres que vous avez sous la main : pied de brocoli, carottes, aubergine, etc.
**Si comme moi, vous n’aimez pas les morceaux de tomate, vous pouvez mixer les tomates ou utiliser une sauce tomate de type « passata ».

Et vous, cuisinez-vous souvent plus de deux légumes pour un repas?