Mot-clé : sauce sriracha

Ciel jaune…

Hier matin, l’ambiance était particulière puisque la luminosité était jaunâtre. Le ciel se teinte parfois de cette couleur quand un orage approche, mais cette fois ce n’était pas le cas. Le ciel avait cette couleur à cause du sable du Sahara! Ce n’est pas la première fois que nous voyons ce phénomène, mais en général, c’est beaucoup plus discret, ça ne dure pas aussi longtemps et ça arrive surtout en été. D’un autre côté, on s’en rend souvent compte après une pluie d’été : il y a des taches de sables sur les meubles extérieurs ou sur la voiture… Cette fois, on a pu voir des pistes de ski recouverte de sable.

Dans un autre registre, je vous propose une recette de poulet Huli Huli. J’ai pris cette recette sur le site de Cooking Classy.

Poulet hawaïen Huli Huli
Poulet hawaïen Huli Huli
Pour 4 personnes

3 cuillères à soupe de ketchup
3 cuillères à soupe de sauce soja réduit en sel
3 cuillères à soupe ou 37 g de cassonade ou de sucre roux
1 cuillère à soupe de vinaigre de riz
½ cuillère à soupe de sauce sriracha (facultatif)
½ cuillère à soupe de sauce Worcestershire
½ cuillère à thé d’huile de sésame grillé
2¼ cuillères à thé d’ail haché
2¼ cuillères à thé de gingembre frais haché
400 g de poitrines de poulet ou de hauts de cuisse

Si désiré, couper le poulet en escalopes ou en filets.

Dans un bol, mélanger le ketchup, la sauce soja, la cassonade, le vinaigre de riz, la sauce sriracha, la sauce Worcestershire, l’huile de sésame grillé, l’ail et le gingembre. Dans un petit bol, déposer 3 cuillères à soupe de la marinade et réserver au réfrigérateur. Dans le bol, ajouter le poulet et bien mélanger. Couvrir d’une pellicule plastique, réfrigérer et laisser mariner pendant 2 à 8 heures.

Préchauffer le four à 190°C (375°F)*.

Déposer le poulet sur une plaque de cuisson recouverte de papier parchemin. Enfourner et cuire pendant 10 minutes. Badigeonner la viande avec les 3 cuillères à soupe de marinade réservé et poursuivre la cuisson pendant 5 à 10 minutes ou jusqu’à ce que le poulet soit cuit. Servir et déguster avec plaisir.

*Il est possible de cuire la viande dans une poêle striée ou sur le barbecue.

Qu’une fois l’épicerie…

La semaine dernière, j’ai réussi à n’aller qu’une seule fois à l’épicerie. Habituellement, j’y vais deux fois : une première pour les repas de la semaine et la deuxième pour compléter les repas de la fin de semaine. J’ai pris cette habitude en raison des dates de péremption des produits frais comme le poisson : c’est rare que la date soit assez éloignée pour tenir jusqu’au vendredi et j’avoue que je n’ai pas le réflexe de placer ces produits au congélateur. À regarder dans mes placards, nous pourrions passer encore quelques jours sans aller à l’épicerie, mais mon chéri et Mini-nous ne sont pas très enthousiastes à l’idée d’enchainer les repas de tofu et de lentilles! Heureusement pour eux, il faudra bien compléter les légumes avant d’en arriver là.

Pour aujourd’hui, je vous propose une recette de porc effiloché. J’ai adoré la sauce de cette recette : je crois même que c’est ma préférée! J’ai pris cette recette dans le très beau livre de Rosalie Lessard.

Porc effiloché de Rosalie
Porc effiloché de Rosalie
Pour 6 personnes

Épaule de porc
1 kg d’épaule de porc
Sel en quantité suffisante
½ tasse ou 125 g d’eau (facultatif)

Sauce barbecue
2 cuillères à soupe de beurre
3 gousses d’ail
1 cuillère à soupe de farine
¾ de tasse ou 187 g de boisson gazeuse de type cola
2 cuillères à soupe de sauce hoisin
2 cuillères à soupe de vinaigre de riz
1 cuillère à thé de moutarde en poudre
½ tasse ou 125 g de ketchup
⅓ de tasse ou 67 g de cassonade ou de sucre roux
1 cuillère à thé de sel
½ cuillère à soupe de sauce sriracha*
¼ de cuillère à thé de fumée liquide (facultatif)**

Épaule de porc
Préchauffer le four à 140°C (275°F).

Saler généreusement l’épaule de porc sur toutes les faces. Déposer la viande dans un plat de cuisson allant au four et verser l’eau, si désiré. Enfourner et cuire pendant 6h30*** ou jusqu’à ce que la viande se défasse facilement à la fourchette.

Sauce barbecue
Hacher finement l’ail.

Dans une casserole, faire fondre le beurre à feu moyen. Ajouter l’ail et faire revenir pendant 1 minute. Saupoudrer la farine et poursuivre la cuisson pendant 30 secondes en brassant continuellement. Retirer la casserole du feu et ajouter les autres ingrédients : la boisson gazeuse, la sauce hoisin, le vinaigre de riz, la moutarde en poudre, le ketchup, la cassonade, le sel, la sriracha et la fumé liquide.

Remettre la casserole sur le feu et porter à ébullition. La sauce est prête dès qu’elle bout.

Effilocher la viande et servir nappée de sauce. Déguster avec plaisir.

*J’ai réduit la quantité de sauce sriracha pour que ça plaise à Mini-nous. Adaptez la quantité selon votre goût.
**Je n’ai pas de fumée liquide à la maison, mais si vous en avez, n’hésitez pas!
***Pour réduire le temps de cuisson de moitié, il suffit de couper la viande en deux morceaux de taille similaire.

Et vous, est-ce que votre entourage appréhende les repas successifs de lentilles et de tofu?

Fermeture des écoles suisses…

Comme dans plusieurs pays, la Suisse a décidé de fermer les écoles pour réduire la propagation du coronavirus. La Confédération a annoncé la fermeture des écoles jusqu’en début avril, mais plusieurs cantons, donc celui où nous habitions, on choisit de fermer jusqu’en fin avril! D’ici là, les choses peuvent changer et la décision peut être modifiée, mais c’est quand même un coup à prendre et une nouvelle organisation à avoir. Je n’ai pas trop de contraintes, alors c’est facile pour nous de s’adapter, mais je ne nierais pas que cette période ne sera pas évidente pour personne. En espérant que la situation s’améliore rapidement et que le monde recommence à tourner normalement.

En attendant, je vous propose une recette toute simple de noix au curry. C’est une recette que j’ai créée et c’est seulement avant Noël que j’ai réussi à obtenir un résultat des plus satisfaisants. La recette plait beaucoup, on m’a souvent réclamé la recette. De plus, j’en ai préparé au moins cinq fois avant de réussir à prendre des photos… Ça disparait tellement vite!

Noix au curry
Noix au curry
Pour 2 pots de 500 ml

1 blanc d’oeuf
1½ cuillère à soupe de pâte de curry rouge*
1 cuillère à thé de curry doux
1 cuillère à thé de curry fort
2 pincées de piment de Cayenne ou d’autre piment moulu
2 cuillères à thé de sucre
1 cuillère à thé de fleur de sel
2 pincées de sel
¼ cuillère à thé de sauce sriracha
1½ tasse ou 300 g d’amandes*
1½ tasse ou 300 g de noix de cajou

Préchauffer le four à 140°C (285°F). Tapisser une plaque de cuisson de papier parchemin.

Dans un bol, fouetter le blanc d’oeuf jusqu’à la formation de piques fermes. Ajouter les currys, le piment de Cayenne, le sucre, la fleur de sel, le sel et la sauce sriracha. Mélanger pour bien répartir les ingrédients dans le blanc d’oeuf. Ajouter les noix de cajou et les amandes. Mélanger délicatement pour bien enrober toutes les noix du mélange assaisonné.

Verser les noix sur une plaque de cuisson et les étaler sur une seule couche. Enfourner et cuire pendant 40 minutes. À mi-cuisson, remuer les noix. Laisser totalement refroidir. Conserver les noix dans un pot muni d’un couvercle. Déguster avec plaisir.

*Vous pourriez utiliser de la pâte de curry jaune ou vert. À tester.
**J’aime bien le mélange d’amandes et de noix de cajou, mais libre à vous d’utiliser d’autres noix de votre choix. Il faut seulement vous assurez que vous utilisez 3 tasses ou 600 g de noix.

Et chez vous, est-ce que le coronavirus vous impact beaucoup ou ça va encore?

Deux jours, deux temps…

Hier, nous avons profité du soleil et de la température clémente pour arracher les dernières plantes du jardins, étaler le restant de copeaux, tondre la pelouse une dernière fois avant l’année prochaine, nettoyer et ranger la terrasse pour l’arrivée de l’hiver. Ce matin, en voyant la température qui fleuretait avec zéro, nous étions d’autant plus satisfait de nos efforts de la veille. C’est toujours étonnant de constater que deux jours qui se suivent peuvent être aussi différents.

Avec le temps plus frais, je vous propose une petite recette qui apporte du soleil dans l’assiette : des crevettes bang-bang. J’ai servi ces crevettes dans un bol avec du riz et des légumes…Il est évident que je ne suis pas douée pour préparer de joli bol! J’ai pris la recette des crevettes bang-bang sur le blog Tous à vos chaudrons.

Crevettes bang-bang
Crevettes bang-bang
Pour 2 personnes

Crevettes
14 crevettes de taille moyenne, crues et décortiquées
  (environ 200 g)
¾ de tasse ou 105 g de farine
Huile en quantité suffisante pour la friture

Panure
1 oeuf
2 cuillères à soupe ou 30 g de lait
3 cuillères à soupe ou 26 g de farine

Sauce
1 cuillère à soupe de miel
2 cuillères à soupe de sauce douce aux piments*
½ cuillère à thé de sauce sriracha

Sauce
Dans une petite casserole, mélanger le miel, la sauce douce aux piments et la sriracha. Chauffer le mélange à feu doux. Laisser frémir le mélange pendant 5 minutes.

Panure
Dans un bol, fouetter les oeufs avec la farine et le lait pour obtenir une pâte bien lisse.

Crevettes
À l’aide d’un essuie-tout, assécher les crevettes.

Verser la farine dans un bol.

Dans une casserole ou une friteuse, chauffer l’huile. Quand l’huile est bien chaude, enfariner les crevettes, les tremper dans la panure et les déposer dans l’huile. Cuire les crevettes jusqu’à ce que la panure ait gonflé et soit dorée. Cuire les crevettes en deux ou trois fois.

Égoutter les crevettes et les déposer dans la sauce chaude. Servir sans attendre si possible avec de la mangue. Déguster avec plaisir.

*J’ai utilisé la sauce douce aux piments de cette compagnie. On retrouve aussi ce genre de sauce asiatique sous le nom anglais « Sweet chili sauce ».

Et vous, est-ce que votre fin de semaine vous aura fait voir tous les temps?

Rage de Ricardo…

Actuellement, je me tourne beaucoup vers les recettes de Ricardo. Il y en a tellement et avec le rythme de parution des magazines, j’ai plus de mal à suivre qu’avant. En plaisantant avec mon chéri, j’ai même proposé faire une semaine de repas 100 % Ricardo! Un jour, peut-être si j’arrive à établir mes repas de la semaine bien à l’avance. En attendant, je cumule beaucoup de recettes venant de Ricardo pour mon blog… chose qui m’embête un peu, car j’aime bien varier mes sources et vous proposer différentes façons de cuisiner.

Aujourd’hui, vous l’aurez deviné, je vous présente une recette de Ricardo issue de son magazine volume 13, numéro 4. Il s’agit d’un pad thaï. Comment dire, j’adore ce plat! Je devrais en faire plus souvent, mais ce n’est pas le plat préféré de la maisonnée.

Pad thaï
Pad thaï
Pour 3 personnes

Pad thaï
170 g de nouilles de riz plate
170 g de poitrines de poulet désossées*
½ cuillère à soupe de sauce de poisson
½ cuillère à thé de paprika doux
½ cuillère à thé de cassonade ou de sucre roux
1 échalote
2½ cuillères à soupe d’huile de canola ou de colza
1 tasse ou 200 g de poireau émincé
1 carotte (facultatif)
2 oeufs
170 g de tofu ferme

Sauce
½ tasse ou 125 g d’eau
1½ cuillère à soupe de jus de lime
1½ cuillère à soupe de cassonade ou de sucre roux
1½ cuillère à soupe de sauce de poisson
½ cuillère à soupe de sauce sriracha**
2 gousses d’ail
1½ cuillère à soupe d’huile de canola ou de colza
1 cuillère à soupe de paprika doux

Garniture
2½ cuillères à soupe d’arachides non salées et concassées***
1 lime pour servir
Sel et poivre

Pad thaï
Dans un grand bol rempli d’eau tiède, déposer les nouilles de riz et les laisser se réhydrater pendant 15 à 25 minutes.

Hacher l’échalote. Éplucher et couper en juliennes la carotte. Découper le tofu en cubes et couper en lanières le poulet.

Déposer le poulet dans un bol avec la sauce de poisson, le paprika, la cassonade et l’échalote. Laisser mariner pendant 5 minutes.

Dans une grande poêle, verser 1 cuillère à soupe d’huile et la chauffer. Quand le corps gras est bien chaud, ajouter le poulet et le cuire. Ajouter les trois quarts du poireau ainsi que la carotte et poursuivre la cuisson pendant 1 minute. Verser le contenu de la poêle dans une grand bol et réserver au chaud.

Dans la même poêle, ajouter 1 cuillère à soupe d’huile. Battre légèrement les oeufs et la ajouter à la poêle bien chaude. Cuire les oeufs en les brassant constamment pour les briser. Cuire les oeufs jusqu’à ce qu’ils soient dorés. Saler et poivrer. Verser les oeufs dans le bol contenant le poulet.

Dans la même poêle, verser le restant d’huile et y faire dorer le tofu. Saler et poivrer. Transvider le contenu de la poêle dans le bol contenant le poulet et les oeufs.

Sauce
Dans un bol, mélanger l’eau, le jus de lime, la cassonade, la sauce de poisson et la sriracha. Réserver.

Hacher les gousses d’ail.

Dans une grande poêle, verser l’huile et faire revenir l’ail pour l’attendrir. Ajouter le paprika et poursuivre la cuisson pendant 30 secondes.

Égoutter les nouilles de riz et les ajouter dans la poêle. Veiller à bien les enrober des aromates. Ajouter sans attendre la sauce et poursuivre la cuisson en mélangeant sans arrêt les nouilles. Quand les nouilles ont la texture désirée, ajouter le mélange de poulet. Bien mélanger et servir sans attendre.

Garnir avec le restant de poireau****, les arachides et des quartiers de lime. Déguster avec plaisir.

*Vous pouvez également utiliser des hauts de cuisses de poulet désossés.
**Il est possible d’utiliser moins ou plus de sauce sriracha selon les goût. N’hésitez pas à utiliser une autre sauce pimentée que vous avez chez vous.
***Si vous n’avez pas d’arachides sous la main, utilisez des amandes ou d’autres noix concassées.
****Habituellement, on ajoute des fèves germées dans les pads thaï, mais il n’y a pas beaucoup d’amateurs ici… Libre en vous d’en ajouter.