Meringue suisse…

Je connais les trois types de meringues depuis des années, pourtant, ce n’est que récemment que j’ai essayé la meringue suisse. Elle m’a toujours semblé plus laborieuse et pourtant, ce n’est pas le cas. La meringue italienne est sans doute la plus technique… et celle qui salit le plus de vaisselles! La française est peut-être la plus commune et la plus rapide. La meringue suisse est sans doute le meilleur des deux autres : assez rapide à préparer, stable et relativement inratable. Je vais probablement expérimenter plus de recettes avec celle-ci.

C’est pour réaliser des macarons que j’ai testé la meringue suisse. La texture des coques est différente de ce que j’obtiens avec les autres meringues. On peut obtenir vraiment de très jolies coques avec cette recette, mais je crains que mon dressage reste irrégulier malgré les années de pratique et ne rendre pas hommage à cette recette. J’ai pris cette recette sur le compte Instagram de Yukiko Tanzi, Foodie Yuki.

Macarons à la cannelle
Macarons à la cannelle
Pour 20 macarons*

Ganache à la cannelle
50 g (1¾ onces) de chocolat blanc
5 cuillères à thé ou 25 g de crème à fouetter
  ou de crème entière
5 cuillères à soupe ou 75 g de crème à fouetter
  ou de crème entière
1 cuillère à thé de cannelle moulue

Macarons à la meringue suisse
3 blancs d’oeuf ou 90 g de blancs d’oeufs
½ tasse moins 2½ cuillères à thé ou 90 g de sucre
¾ de tasse ou 90 g de poudre d’amandes
⅔ de tasse et ½ cuillère à thé ou 90 g de sucre glace
Colorant en gel, au goût (facultatif)

Ganache à la cannelle
Hacher le chocolat blanc et le déposer dans un bol. Au bain-marie, faire fondre le chocolat.

Au four micro-onde ou dans un chaudron, faire chauffer les 2 cuillères à soupe ou les 27 g de crème. Verser la crème chaude en trois fois sur le chocolat en mélangeant bien entre chaque ajout. Quand le mélange est lisse, incorporer la crème froide, puis la cannelle moulue. Couvrir le bol avec une pellicule plastique. Réfrigérer au minimum 4 heures.

Macarons Verser le sucre glace et la poudre d’amandes dans le bol d’un robot culinaire muni d’une lame en « s » et mixer. Tamiser et réserver.

Dans le bol d’un bain-marie, verser les blancs d’oeufs et le sucre. Chauffer au bain-marie en brassant contentement le mélange pendant 1 à 2 minutes ou jusqu’à ce que le sucre soit totalement dissous dans les blancs d’oeufs. Retirer le bol du bain-marie et fouetter le mélange jusqu’à ce que la meringue forme des pics fermes. Si désiré, ajouter le colorant et mélanger pour colorer la meringue.

Verser les poudres (le sucre glace et la poudre d’amandes) sur la meringue et les incorporer à l’aide d’une spatule en soulevant la masse des côtés vers le centre. Le tout est bien mélanger quand la préparation est souple et retombe en formant un ruban.

Sur des plaques de cuisson recouvertes de papier parchemin, dresser des coques à intervalle régulier et en quinconce. Idéalement, utiliser une poche à pâtisserie munie d’une douille lisse de 8 à 10 mm de diamètre. Pour faciliter le dressage des macarons, garder la poche à pâtisserie perpendiculaire à la plaque de cuisson et laisser la douille le plus près possible de la plaque.

Laisser croûter les coques des macarons pendant 30 minutes ou jusqu’à ce que la pâte ne colle plus au doigt.

Préchauffer le four à 135°C (275°F).

Enfourner les macarons et cuire pendant 14 à 16 minutes. Laisser les coques totalement refroidir.

Montage
Au moment de dresser les macarons, fouetter la ganache comme une crème fouettée. Le mélange doit être ferme. Déposer le mélange dans une poche à pâtisserie.

Retourner la moitié des coques et les garnir généreusement avec la ganache. Terminer les macarons en les refermant avec une autre coque. Déposer les macarons dans une boîte sans la fermer et les réserver toute une nuit au réfrigérateur. Conserver les macarons au réfrigérateur et avant de les déguster, si possible, les remettre à température ambiante pendant 30 minutes. Déguster avec gourmandises.

*Le nombre de macarons varia en fonction de la taille que vous donnez au coque.

Et vous, est-ce que vous avez déjà réalisé une meringue suisse?

Encore Halloween

Êtes-vous prêt pour Halloween? J’ai l’impression de ne pas avoir vu le mois passé et j’avoue que cette fête arrive sans que j’y ai trop pensé. Oui, j’ai des bonbons à la maison : la question est de savoir s’il y aura plus d’une dizaine de gamins qui viendront sonner cette année? Étrangement, ma soirée est déjà planifiée et je crains de finir bleu… La bonne nouvelle, c’est que lendemain de l’Halloween, c’est la Toussaint et que c’est férié! Je compte bien en profiter!

Aujourd’hui, je vous propose une petite bidouille que j’ai récemment improvisée : il s’agit d’un saumon en croûte au basilic.

Saumon en croûte de basilic
Saumon en croûte de basilic
Pour 2 personnes

10 à 15 feuilles de basilic frais
¼ de tasse ou 35 g de chapelure
2 cuillères à soupe de blanc d’oeuf
230 g de filet de saumon
Sel et poivre

Préchauffer le four à 200°C (400°F).

Hacher finement les feuilles de basilic et déposer dans un bol. Ajouter la chapelure et mélanger. Ajouter le blanc d’oeuf et réserver*.

Déposer le filet de saumon sur une plaque de cuisson recouverte de papier parchemin. Saler et poivrer. Étaler le mélange de chapelure et de basilic sur le saumon.

Enfourner et cuire pendant 12 minutes. Servir sans attendre et déguster avec plaisir.

*Vous pourriez aussi enrober le filet de saumon de blanc d’oeuf et saupoudrer la chapelure de basilic. Le résultat de la croûte sera différent.

Bon Halloween!

Juste trois choses…

Pour m’organiser, j’ai pris l’habitude d’écrire des tâches à faire dans mon agenda en les répartissant sur les jours de la semaine. Pour aujourd’hui, j’avais noté que 3 choses… et j’ai lamentablement échoué à les cocher! Il y a des jours qui filent trop vite, des changements de programme… et un bébé qui préfère les micro-sieste.

Encore une fois, je vous propose une recette de biscuits… Soyons honnête, je n’expérimente pas beaucoup de nouvelles recettes et les biscuits, c’est toujorus assez rapide à réaliser. J’ai pris cette recette dans le magazine Ricardo volume 20, numéro 4.

Biscuits double chocolat
Biscuits double chocolat
Pour 15 gros biscuits

1½ tasse ou 210 g de farine
½ tasse ou 52 g de cacao
½ cuillère à thé de bicarbonate de soude ou de sodium
¼ de cuillère à thé de sel
¾ de tasse ou 165 g de beurre non salé, fondu
¾ de tasse ou 150 g de cassonade ou de sucre roux
½ tasse ou 100 g de sucre
2 cuillères à soupe d’huile végétale
2 oeufs
250 g (9 onces) de chocolat noir
Fleur de sel (facultatif)

Dans un bol, mélanger la farine, le cacao, le bicarbonate de soude et le sel.

Hacher grossièrement le chocolat.

Dans un autre bol, fouetter le beurre avec la cassonade, le sucre et l’huile. Ajouter les oeufs et battre pendant encore 5 minutes. Incorporer délicatement la préparation de farine. Ajouter 170 g (6 onces) de chocolat noir et mélanger.

Prélever environ 3 cuillères à soupe* de pâte et façonner en boule. Déposer sur une planche recouverte de papier parchemin. Répéter jusqu’à épuisement de la pâte. Répartir le restant de chocolat sur les biscuits. Réfrigérer pendant au moins 2 heures.

Préchauffer le four à 190°C (375°F).

Déposer les biscuits sur une plaque de cuisson recouverte de papier parchemin en les espaçant bien. Enfourner et cuire pendant 8 minutes ou jusqu’à ce que les biscuits soient cuits à l’extérieur mais encore mou au centre. Si désiré, à la sortie du four, ajouter une pincée de fleur de sel sur chaque biscuit. Laisser totalement refroidir sur la plaque. Déguster avec gourmandise.

*Vous pouvez réaliser des biscuits qui contiennent 4 cuillères à soupe de pâte. Personnellement, je préfère faire des biscuits plus petits.

Et vous, combien y a-t-il de tâches à faire dans votre journée?

Les secrets de cuisine

Mini-nous réalise des biscuits d’après une de mes recettes préférées, pourtant le résultat est très différent. J’ai essayé de comprendre, mais il me semblait que nous procédions de la même manière… Ce fût sans doute le cas pendant un certain temps, mais Mini-nous a commencé à aller au plus simple. Il y a quelques semaines, j’ai percé ce mystère : Mini-nous mélange tous les ingrédients secs et ajoute les ingrédients liquides. Comme quoi, il y a toujours moyen de faire les choses autrement et que le résultat soit intéressant.

Pour continuer dans les biscuits, je vous propose une recette toute simple que je trouve parfaite à réaliser avec les enfants. Il s’agit de biscuits aux chocolats et à la cannelle. Je me suis basée sur une recette de Swissmilk que j’ai un peu modifiée.

Biscuits aux chocolats et à la cannelle
Biscuits aux chocolats et à la cannelle
Pour 20 biscuits

½ tasse ou 110 g de beurre non salé, tempéré
¾ de tasse et 2 cuillères à soupe ou 175 g de sucre
1 cuillère à thé de cannelle moulue*
1 pincée de sel
1 oeuf
75 g (2,5 onces) de chocolat noir**
75 g (2,5 onces) de chocolat blanc
¾ de tasse et 2 cuillères à soupe ou 125 g de farine
¼ de tasse ou 26 g de cacao***
2 pincées de poudre à pâte ou de levure chimique

Préchauffer le four à 180°C (350°F). Tapisser de papier parchemin une plaque de cuisson.

Hacher le chocolat noir et le chocolat blanc. Réserver.

Dans un bol, fouetter le beurre avec le sucre, la cannelle, le sel et l’oeuf jusqu’à ce que le mélange palisse.

Incorporer les morceaux de chocolat. Ajouter la farine, le cacao et la poudre à pâte, puis mélanger pour obtenir une pâte homogène.

Prélever environ 1½ cuillère à soupe de pâte est façonner en boule. Déposer sur la plaque de cuisson préparée en espaçant bien les biscuits. Enfourner et cuire pendant 10 à 13 minutes. Laisser tiédir et déguster avec plaisir.

*Pour des biscuits plus classiques, vous pouvez remplacer la cannelle par de l’extrait de vanille.
**Libre à vous de modifier la garniture par des noix, des fruits secs, etc.
***Pour une base de biscuits claires, remplacer le cacao par ¼ de tasse ou 35 g de farine.

Bon dimanche!

Activité d’automne?

Alors que les flancs des montagnes se partent de couleurs, je me rends compte que nous n’avons pas vraiment d’activité d’automne. Pendant cette période, nous ne faisons pas de balade particulière, nous ne faisons pas d’activité liée à cette saison et nous ne fréquentons pas non plus une des fêtes environnantes. Pour tout dire, il est même rare que nous mangions un repas de chasse… mon chéri n’est pas vraiment friand de la chasse et il préfère largement les steaks de chevreuil (qui est plutôt du cerf) sur le barbecue de beau-papa au Québec.

En attendant que je réalise des recettes d’automne, je vous propose une recette de poulet épicé à l’ananas rôti. J’ai pris cette recette dans le magazine Ricardo volume 20, numéro 6.

Poulet épicé à l'ananas rôti
Poulet épicé à l’ananas rôti
Pour 3 personnes

1 cuillère à soupe d’huile d’olive
1 cuillère à soupe de ketchup
1 cuillère à soupe de vinaigre de cidre
1 cuillère à soupe de sirop d’érable
½ cuillère à thé de paprika ou de paprika fumé*
½ cuillère à thé d’assaisonnement au chili**
1 tasse ou 145 g d’ananas frais***
1 courgette (facultatif)
300 g de poitrines de poulet
Sel et poivre

Dans un bol, mélanger le ketchup, le vinaigre de cidre, le sirop d’érable, le paprika et l’assaisonnement au chili. Réserver.

Couper l’ananas en dés. Couper en demi-rondelles la courgette. Couper les poitrines de poulet en dés.

Dans une poêle, chauffer ½ cuillère à soupe d’huile. Quand le corps gras est bien chaud, faire doré l’ananas pendant environ 2 minutes. Retirer de la poêle et réserver.

Dans la même poêle, faire revenir les courgettes pendant 5 minutes. Retirer les courgettes de la poêle et réserver.

Ajouter le restant d’huile dans la poêle et faire dorer les dés de poulet. Saler et poivrer. Remettre les dés d’ananas ainsi que les courgettes dans la poêle et ajouter la sauce. Bien mélanger. Couvrir et laisser mijoter pendant 5 minutes ou jusqu’à ce que le poulet soit cuit. Saler et poivrer au besoin.

Servir avec du riz et déguster avec plaisir.

*J’ai utilisé du paprika classique, car pour l’instant, je n’ai jamais goûté de paprika fumé qui me plaise.
**Si vous avez que de la poudre de chili, il suffit d’utiliser une majorité de poudre de chili et de compléter en part égale avec de la poudre d’oignon et de l’origan.
***Vous pouvez utiliser de l’ananas en boîte, par contre le résultat sera différent.<

Il y a bien une balade qui me fait envie pour profiter des couleurs… mais je ne pense pas que Mini-nous soit motivé ni que ce soit facile avec Petit-coeur dans le porte-bébé.