Ciel jaune…

Hier matin, l’ambiance était particulière puisque la luminosité était jaunâtre. Le ciel se teinte parfois de cette couleur quand un orage approche, mais cette fois ce n’était pas le cas. Le ciel avait cette couleur à cause du sable du Sahara! Ce n’est pas la première fois que nous voyons ce phénomène, mais en général, c’est beaucoup plus discret, ça ne dure pas aussi longtemps et ça arrive surtout en été. D’un autre côté, on s’en rend souvent compte après une pluie d’été : il y a des taches de sables sur les meubles extérieurs ou sur la voiture… Cette fois, on a pu voir des pistes de ski recouverte de sable.

Dans un autre registre, je vous propose une recette de poulet Huli Huli. J’ai pris cette recette sur le site de Cooking Classy.

Poulet hawaïen Huli Huli
Poulet hawaïen Huli Huli
Pour 4 personnes

3 cuillères à soupe de ketchup
3 cuillères à soupe de sauce soja réduit en sel
3 cuillères à soupe ou 37 g de cassonade ou de sucre roux
1 cuillère à soupe de vinaigre de riz
½ cuillère à soupe de sauce sriracha (facultatif)
½ cuillère à soupe de sauce Worcestershire
½ cuillère à thé d’huile de sésame grillé
2¼ cuillères à thé d’ail haché
2¼ cuillères à thé de gingembre frais haché
400 g de poitrines de poulet ou de hauts de cuisse

Si désiré, couper le poulet en escalopes ou en filets.

Dans un bol, mélanger le ketchup, la sauce soja, la cassonade, le vinaigre de riz, la sauce sriracha, la sauce Worcestershire, l’huile de sésame grillé, l’ail et le gingembre. Dans un petit bol, déposer 3 cuillères à soupe de la marinade et réserver au réfrigérateur. Dans le bol, ajouter le poulet et bien mélanger. Couvrir d’une pellicule plastique, réfrigérer et laisser mariner pendant 2 à 8 heures.

Préchauffer le four à 190°C (375°F)*.

Déposer le poulet sur une plaque de cuisson recouverte de papier parchemin. Enfourner et cuire pendant 10 minutes. Badigeonner la viande avec les 3 cuillères à soupe de marinade réservé et poursuivre la cuisson pendant 5 à 10 minutes ou jusqu’à ce que le poulet soit cuit. Servir et déguster avec plaisir.

*Il est possible de cuire la viande dans une poêle striée ou sur le barbecue.

Retour à la pâte à sucre…

Lundi, j’ai eu un appel de ma belle-mère me demandant si je pouvais réaliser un gâteau avec une décoration pour une connaissance. Quand elle m’a dit que c’était pour jeudi, j’ai un peu hésité : le délai est vraiment court! Pourtant, j’ai accepté. Pour le gâteau, j’ai eu assez vite l’idée de l’assemblage : je ne vais pas essayer une nouvelle recette, j’ai repris des éléments que je connais et qui ne me demandaient pas trop de temps. Ensuite pour la décoration, j’avais un thème. J’ai fait quelques recherche pour trouver des images d’inspiration et j’ai remarqué que c’était plus complexe que je le pensais. Un peu tombé du lit, j’ai réfléchi à ma création et elle a bien avancé. Il me reste que quelques détails à réaliser, mais ce sont également les plus difficiles. J’espère que tout se passera bien et que je finirais pas trop tard. D’un autre côté, je prends un monstre plaisir à faire cette réalisation : j’avais oublié à quel point j’aime créer des éléments en pâte à sucre!

Pour aujourd’hui, voici enfin la dernière recette de mes paniers gourmands et dire que je ne vous ai pas parlé de mes bûches de Noël… Il s’agit de spéculoos épais. J’ai pris cette recette sur le blog d’Isabelle, Pourquoi pas… ??.

Spéculoos épais
Spéculoos épais
Pour 16 biscuits

½ tasse moins 2 cuillères à thé ou 100 g de beurre non salé,
  tempéré
½ tasse ou 100 g de cassonade brune ou de sucre roux*
1 oeuf
2 cuillères à thé d’épices à spéculoos ou à pain d’épices**
1⅔ tasse ou 230 g de farine
1 cuillère à thé de poudre à pâte ou de levure chimique
⅓ de tasse et 1 cuillère à soupe ou 40 g de bâtonnets
  d’amandes
16 amandes entières

Dans un bol, mélanger les épices, la farine et la poudre à pâte.

Dans un autre bol, fouetter le beurre avec la cassonade jusqu’à ce que le mélange palisse. Ajouter l’oeuf, puis la préparation de farine. Incorporer les bâtonnets d’amandes. Verser la pâte dans un bol qui ferme hermétiquement ou l’emballer dans une pellicule plastique. Réfrigérer pendant 24 heures.

Après ce temps de repos, sortir la pâte du réfrigérateur et la laisser tempérer pendant 30 minutes. Abaisser la pâte en un carré de 20 cm (8 pouces) de côté. Remettre la pâte au frais pour qu’elle se raffermissent, soit 30 minutes à 1 heure.

Préchauffer le four à 190°C (375°F).

Renverser la pâte sur une planche à découper (le dessous devient le dessus). Découper la pâte en carrés de 5 cm de côté, soit 16 carrés. Déplacer les biscuits sur une plaque de cuisson recouverte de papier parchemin. Poser une amande sur chacun des biscuits.

Enfourner et cuire pendant 12 minutes ou jusqu’à ce que les bords soient dorés et le centre légèrement mou. Laisser tiédir les biscuits 5 minutes sur la plaque de cuisson avant de les déplacer sur une grille à pâtisserie. Laisser refroidir totalement les biscuits. Conserver dans une boîte qui ferme hermétiquement et déguster avec gourmandise.

*Vous pouvez utiliser de la cassonade blonde, du sucre Muscovado, du sucre Demerara, du sucre de coco, etc.
**Moi, j’ai fait un mélange de cannelle avec du gingembre, de la muscade, un peu de clou de girofle et de cardamome. Vous pouvez ajouter du poivre, de l’anis… et adapter le mélange d’épices à vos goûts.

Bonne journée!

Il y a trop de sucré…

La recette salée de ce dimanche va sauter… Il me reste encore deux biscuits de mes paniers gourmands à vous proposer et comme je n’ai pas envie de finir à la mi-février, je vous propose une recette de biscuits aujourd’hui. Cette fois, ce n’est pas une de mes recettes préférées et même de loin. Ces biscuits contiennent du café et contrairement à plusieurs, je n’aime pas le café ni les desserts qui en contiennent. Alors pour ces biscuits, je ne suis pas la meilleure juge, mais je sais reconnaître qu’ils ont une belle texture et que le goût du café est bien présent. De plus, mes goûteurs n’ont pas formulé de plainte à leur sujet…

Voici donc la recette de biscuits danois au café latté. J’ai pris cette recette sur le site de Trois fois par jour.

Biscuits danois au café latté
Biscuits danois au café latté
Pour 48 biscuits

1 cuillère à soupe d’eau bouillante
1 cuillère à soupe de café instantané
1 tasse ou 220 g de beurre non salé, tempéré
¾ tasse ou 150 g de sucre
1 oeuf
2 tasses ou 280 g de farine
¼ de cuillère à thé de sel

Tapisser une plaque de cuisson de papier parchemin.

Dans un petit bol, mélanger l’eau bouillante et le café instantané. Laisser refroidir.

Dans un grand bol, fouetter le beurre avec le sucre jusqu’à ce que le mélange palisse. Incorporer l’oeuf et le café refroidi. Ajouter graduellement la farine et le sel.

Dans une poche à pâtisserie muni d’une douille cannelée, déposer un tiers de la pâte*. Dresser des petits cercles avec la pâte en espaçant les biscuits d’environ 5 cm (2 pouces). Répéter l’opération jusqu’à épuisement de la pâte.

Réfrigérer les biscuits pendant 30 minutes ou jusqu’à ce que la pâte soit ferme.

Préchauffer le four à 190°C (375°F).

Enfourner les biscuits et cuire pendant 8 à 10 minutes ou jusqu’à ce qu’ils soient légèrement doré. Laisser totalement refroidir les biscuits si possible en les plaçant sur une grille. Déguster avec plaisir.

*La pâte est épaisse et elle est plus facile à manipuler s’il y en a moins dans la poche à pâtisserie.

Bon dimanche!

Il neige!

Je suis un peu surprise par cet hiver : il neige régulièrement depuis quelques temps. Je ne dis pas qu’il y a de grandes quantités de neige, mais c’est la première fois que la neige semble vouloir perduré en plaine. Par contre, comme il annonce de la pluie dans les prochains jours, elle ne risque pas de trainer encore longtemps. D’un autre côté, je me demande si nous aurons droit à un autre tapis blanc avant le changement de saison.

En attendant, je vous propose une recette toute réconfortante de biscuits à l’érable et au noix. J’ai pris cette recette dans un des livres d’Isabelle, Un peu… biscuits… à la folie!

Biscuits à l'érable et aux noix
Biscuits à l’érable et aux noix
Pour 48 biscuits

Biscuits
2 tasses ou 280 g de farine
½ cuillère à thé de poudre à pâte ou de levure chimique
¼ de cuillère à thé de bicarbonate de soude ou de sodium
2 pincées de sel
¾ de tasse ou 165 g de beurre non salé, tempéré
1 tasse ou 200 g de sucre
1 oeuf
¼ de tasse ou 85 g de sirop d’érable
1 cuillère à thé d’extrait de vanille
1 tasse ou 110 g de noix de Grenoble*

Glaçage et garniture
1 tasse ou 160 g de sucre glace
6 à 8 cuillères à soupe de sirop d’érable
1 tasse ou 110 g de noix de Grenoble* (facultatif)

Biscuits
Hacher finement les noix de Grenoble.

Dans un bol, mélanger la farine, la poudre à pâte, le bicarbonate de soude et le sel.

Dans un grand bol, fouetter le beurre avec le sucre jusqu’à ce que la préparation semble légère et aérienne. Incorporer l’oeuf, le sirop d’érable et la vanille. À l’aide d’une spatule, incorporer délicatement la préparation de farine.

Diviser la pâte en deux. Sur un plan de travail légèrement enfariné, façonner deux rouleaux d’environ 30 cm (12 pouces) de long. Sur une feuille de papier parchemin ou une pellicule plastique, répartir la moitié des noix. Rouler un des rouleaux de pâte sur les noix en pressant bien pour faire pénétrer les noix dans la pâte. Enrouler la pâte dans le papier parchemin et torsader les extrémités. Répéter l’opération avec l’autre rouleau de pâte. Réfrigérer les rouleaux de pâte pendant 1 heure ou jusqu’à ce que la pâte soit bien ferme.

Préchauffer le four à 180°C (350°F) et tapisser deux plaques de cuisson de papier parchemin.

Déballer les rouleaux de pâte et les couper en tranche d’environ 1,2 cm (½ pouce). Déposer les biscuits sur un plaque de cuisson en les espaçant d’environ 2,5 cm (1 pouce). Enfourner et cuire pendant 13 à 15 minutes ou jusqu’à ce que les biscuits soient dorés.

Glaçage et garniture
Pendant que les biscuits cuisent, préparer le glaçage. Dans un bol, mélanger le sucre glace et le sirop d’érable jusqu’à ce que le mélange soit bien lisse.

Quand les biscuits sont cuit, les déplacer sur une grille. Alors que les biscuits sont encore chaud, déposer environ 1 cuillère à thé de glaçage au centre de chaque biscuit. Si désiré, garnir d’un morceau de noix. Laisser totalement refroidir les biscuits. Déguster avec gourmandise.

*Vous pouvez remplacer les noix de Grenoble par des pacanes (noix de pécan), des noisettes, des noix de macadamia, etc.

Bon hiver!

Fil gris…

Pour Noël, nous avons offert à ma belle-mère une boîte de couture dans laquelle se trouvait des ciseaux, des pinces de couture, deux tissus, des patrons et du fil gris. Un des tissus était destiné à la réalisation d’un patron et j’avais joint une bobine de fil gris assorti. Il y a quelques jours, mon chéri a discuté avec sa mère au téléphone. Après l’appel, il m’apprend qu’elle a commencé un projet de couture avec son cadeaux de Noël et qu’elle a un petit problème de fil : il lui en manque. J’étais vraiment surprise, mais comme je devais la voir quelques jours plus tard, je lui demanderais la bobine de fil à ce moment dans l’idée d’en commander une autre. À ma grande surprise, j’ai découvert qu’elle n’avait pas entamé le projet auquel je pensais et qu’elle avait utilisé l’autre tissu pour réaliser un des patrons. Bref, elle a manqué de fil gris foncé qui provenait de ses affaires de couture et non, vidé la bobine qu’elle avait reçu à Noël!

Dans un tout autre ordre d’idée, je vous propose une recette à la mijoteuse. Il s’agit d’un boeuf au vin rouge. J’ai pris cette recette dans le livre Mijoteuse, les meilleures recettes au monde de Caty Bérubé

Boeuf au vin rouge à la mijoteuse
Boeuf au vin rouge à la mijoteuse
Pour 4 à 6 personnes

1 cuillère à soupe d’huile d’olive
800 g de rôti de palette de boeuf sans os
175 g (6 onces) de pancetta ou de lardons
1 oignon
10 à 12 pommes de terre grelot
3 carottes
3 cuillères à soupe ou g de beurre
3 cuillères à soupe ou g de farine
1 tasse ou 250 g de vin rouge
1 tasse ou 250 g de bouillon de boeuf
1 cuillère à soupe d’un mélanger d’herbes séchées
2 cuillères à thé d’ail haché
1 feuille de laurier
Sel et poivre

Couper la pancetta en dés. Hacher l’oignon et trancher les carottes en rondelles.

Dans une grande poêle, chauffer l’huile. Saler et poivrer la viande de tous les côtés et la déposer dans la poêle. Faire dorer la viande de tous les côtés. Déposer la viande dans la mijoteuse.

Dans la même poêle, faire revenir la pancetta jusqu’à ce qu’elle soit légèrement dorée. Transférer la pancetta dans la mijoteuse.

Toujours dans la même poêle, faire fondre le beurre. Ajouter la farine et cuire pendant 1 minute en brassant régulièrement.

Verser le vin rouge et le bouillon de boeuf en veillant à bien incorporer le tout. Ajouter les herbes séchées, l’ail et la feuille de laurier. Porter à ébullition. Verser le tout dans la mijoteuse.

Ajouter l’oignon, les pommes de terre et les carottes dans la mijoteuse. Couvrir et cuire pendant 7 à 8 heures à base intensité (low). Servir et déguster avec plaisir.

Bon dimanche!