Qu’une fois l’épicerie…

La semaine dernière, j’ai réussi à n’aller qu’une seule fois à l’épicerie. Habituellement, j’y vais deux fois : une première pour les repas de la semaine et la deuxième pour compléter les repas de la fin de semaine. J’ai pris cette habitude en raison des dates de péremption des produits frais comme le poisson : c’est rare que la date soit assez éloignée pour tenir jusqu’au vendredi et j’avoue que je n’ai pas le réflexe de placer ces produits au congélateur. À regarder dans mes placards, nous pourrions passer encore quelques jours sans aller à l’épicerie, mais mon chéri et Mini-nous ne sont pas très enthousiastes à l’idée d’enchainer les repas de tofu et de lentilles! Heureusement pour eux, il faudra bien compléter les légumes avant d’en arriver là.

Pour aujourd’hui, je vous propose une recette de porc effiloché. J’ai adoré la sauce de cette recette : je crois même que c’est ma préférée! J’ai pris cette recette dans le très beau livre de Rosalie Lessard.

Porc effiloché de Rosalie
Porc effiloché de Rosalie
Pour 6 personnes

Épaule de porc
1 kg d’épaule de porc
Sel en quantité suffisante
½ tasse ou 125 g d’eau (facultatif)

Sauce barbecue
2 cuillères à soupe de beurre
3 gousses d’ail
1 cuillère à soupe de farine
¾ de tasse ou 187 g de boisson gazeuse de type cola
2 cuillères à soupe de sauce hoisin
2 cuillères à soupe de vinaigre de riz
1 cuillère à thé de moutarde en poudre
½ tasse ou 125 g de ketchup
⅓ de tasse ou 67 g de cassonade ou de sucre roux
1 cuillère à thé de sel
½ cuillère à soupe de sauce sriracha*
¼ de cuillère à thé de fumée liquide (facultatif)**

Épaule de porc
Préchauffer le four à 140°C (275°F).

Saler généreusement l’épaule de porc sur toutes les faces. Déposer la viande dans un plat de cuisson allant au four et verser l’eau, si désiré. Enfourner et cuire pendant 6h30*** ou jusqu’à ce que la viande se défasse facilement à la fourchette.

Sauce barbecue
Hacher finement l’ail.

Dans une casserole, faire fondre le beurre à feu moyen. Ajouter l’ail et faire revenir pendant 1 minute. Saupoudrer la farine et poursuivre la cuisson pendant 30 secondes en brassant continuellement. Retirer la casserole du feu et ajouter les autres ingrédients : la boisson gazeuse, la sauce hoisin, le vinaigre de riz, la moutarde en poudre, le ketchup, la cassonade, le sel, la sriracha et la fumé liquide.

Remettre la casserole sur le feu et porter à ébullition. La sauce est prête dès qu’elle bout.

Effilocher la viande et servir nappée de sauce. Déguster avec plaisir.

*J’ai réduit la quantité de sauce sriracha pour que ça plaise à Mini-nous. Adaptez la quantité selon votre goût.
**Je n’ai pas de fumée liquide à la maison, mais si vous en avez, n’hésitez pas!
***Pour réduire le temps de cuisson de moitié, il suffit de couper la viande en deux morceaux de taille similaire.

Et vous, est-ce que votre entourage appréhende les repas successifs de lentilles et de tofu?

C’est le temps de cuisiner?

Cette période bizarre à demeurer à la maison est un moment parfait pour cuisiner davantage… Par contre pour le moment, je n’ai pas vraiment trouvé le moment d’essayer de nouvelles recettes. J’espère quand même arriver à introduire quelques nouveaux plats en cette période où je n’ai pas à prévoir de lunchs.

Pour un peu de douceur, je vous propose une recette de choux à la crème au chocolat. J’ai pris cette recette dans le dernier livre de Patrice Demers, Parcours sucré.

Choux à la crème au chocolat
Choux à la crème au chocolat
Pour 24 choux ou moins selon leur taille

Craquelin
3½ cuillères à soupe ou 50 g de beurre non salé, tempéré
5 cuillères à soupe ou 60 g de cassonade ou de sucre roux
5½ cuillères à soupe ou 60 g de farine

Pâte à choux
¼ de tasse ou 62 g de lait
¼ de tasse ou 62 g d’eau
½ cuillère à thé de sel
1 cuillère à thé de sucre
¼ de tasse ou 55 g de beurre non salé
½ tasse à soupe ou 70 g de farine
2 oeufs

Crémeux au chocolat lacté
310 g (11 onces) de chocolat au lait à 35 % de cacao
  ou plus, de préférence
1 tasse ou 250 g de lait
1 tasse ou 250 g de crème 35 % ou entière
¼ de tasse ou 50 g de sucre
5 jaunes d’oeufs
1½ de cuillère à thé de gélatine en poudre ou 1½ feuille
  de gélatine (3 g)

Craquelin
Dans un bol, mélanger la cassonade et la farine. Incorporer le beurre à l’aide des mains jusqu’à ce que la préparation puisse se tenir quand elle est pressée entre les doigts. Étaler la pâte entre deux feuilles de papier parchemin sur une épaisseur de 2 mm (¹⁄₈ de pouce). Réserver au congélateur.

Pâte à choux
Préchauffer le four à 190°C (375°F).

Dans un chaudron, verser le lait, l’eau, le beurre, le sucre et le sel. Porter à ébullition. Dès le premier bouillonnement, retirer le chaudron du feu et ajouter d’un coup la farine. Remettre sur feu doux pendant 1 minute pour dessécher la pâte en brassant. Retirer du feu et laisser tiédir 10 minutes. Ajouter un oeuf à la fois et mélanger jusqu’à ce qu’il soit totalement incorporé avant d’incorporer le suivant. La pâte doit être lisse et souple.

Verser la pâte dans une poche à pâtisserie munie d’une douille lisse. Dresser des choux d’environ 3 cm (1¼ pouce) de diamètre sur une plaque de cuisson recouverte de papier parchemin.

Sortir du congélateur le craquelin et découper des cercles de la taille des choux à l’aide d’un emporte-pièce. Déposer un cercle de craquelin sur chaque chou. Enfourner et cuire pendant 15 minutes. Réduire la température du four à 180°C (350°F). Poursuivre la cuisson pendant 15 minutes ou jusqu’à ce que la pâte soit bien colorée. Laisser tiédir sur une grille de refroidissement.

Crémeux au chocolat lacté
Dans un bol, faire gonfler la gélatine en poudre dans 1½ cuillère à soupe d’eau froide ou faire tremper les feuilles de gélatine dans un bol d’eau froide.

Hacher finement le chocolat et le déposer dans le bol d’un bain-marie. Faire fondre le chocolat au bain-marie. Retirer le bol quand le chocolat est totalement lisse.

Dans une casserole, verser le lait, la crème et la moitié du sucre. Porter à ébullition.

En parallèle, dans un bol, fouetter les jaunes d’oeufs avec le sucre restant. Toujours en brassant, verser doucement le liquide bouillonnant sur les jaunes d’oeufs. Reverser le mélange dans la casserole et à feu moyen, cuire le mélange jusqu’à ce qu’il nappe le dos d’une cuillère (soit environ 83°C ou 181°F). Tamiser la crème, puis incorporer la gélatine (bien l’essorer si elle est en feuille).

Verser la crème sur le chocolat en quatre fois en mélangeant bien entre chaque ajout. Couvrir d’une pellicule plastique directement appliqué sur la crème. Réfrigérer pendant 12 heures.

Montage
Brasser le crémeux au chocolat et le déposer dans une poche à pâtisserie.

Découper le sommet des choux. Garnir généreusement de crémeux au chocolat. Terminer les choux en les recouvrant avec les parties découpées. Réserver au réfrigérateur jusqu’au moment de servir. Déguster avec gourmandise!

Et vous, est-ce que vous pensez cuisiner davantage en cette période?

Fermeture des écoles suisses…

Comme dans plusieurs pays, la Suisse a décidé de fermer les écoles pour réduire la propagation du coronavirus. La Confédération a annoncé la fermeture des écoles jusqu’en début avril, mais plusieurs cantons, donc celui où nous habitions, on choisit de fermer jusqu’en fin avril! D’ici là, les choses peuvent changer et la décision peut être modifiée, mais c’est quand même un coup à prendre et une nouvelle organisation à avoir. Je n’ai pas trop de contraintes, alors c’est facile pour nous de s’adapter, mais je ne nierais pas que cette période ne sera pas évidente pour personne. En espérant que la situation s’améliore rapidement et que le monde recommence à tourner normalement.

En attendant, je vous propose une recette toute simple de noix au curry. C’est une recette que j’ai créée et c’est seulement avant Noël que j’ai réussi à obtenir un résultat des plus satisfaisants. La recette plait beaucoup, on m’a souvent réclamé la recette. De plus, j’en ai préparé au moins cinq fois avant de réussir à prendre des photos… Ça disparait tellement vite!

Noix au curry
Noix au curry
Pour 2 pots de 500 ml

1 blanc d’oeuf
1½ cuillère à soupe de pâte de curry rouge*
1 cuillère à thé de curry doux
1 cuillère à thé de curry fort
2 pincées de piment de Cayenne ou d’autre piment moulu
2 cuillères à thé de sucre
1 cuillère à thé de fleur de sel
2 pincées de sel
¼ cuillère à thé de sauce sriracha
1½ tasse ou 300 g d’amandes*
1½ tasse ou 300 g de noix de cajou

Préchauffer le four à 140°C (285°F). Tapisser une plaque de cuisson de papier parchemin.

Dans un bol, fouetter le blanc d’oeuf jusqu’à la formation de piques fermes. Ajouter les currys, le piment de Cayenne, le sucre, la fleur de sel, le sel et la sauce sriracha. Mélanger pour bien répartir les ingrédients dans le blanc d’oeuf. Ajouter les noix de cajou et les amandes. Mélanger délicatement pour bien enrober toutes les noix du mélange assaisonné.

Verser les noix sur une plaque de cuisson et les étaler sur une seule couche. Enfourner et cuire pendant 40 minutes. À mi-cuisson, remuer les noix. Laisser totalement refroidir. Conserver les noix dans un pot muni d’un couvercle. Déguster avec plaisir.

*Vous pourriez utiliser de la pâte de curry jaune ou vert. À tester.
**J’aime bien le mélange d’amandes et de noix de cajou, mais libre à vous d’utiliser d’autres noix de votre choix. Il faut seulement vous assurez que vous utilisez 3 tasses ou 600 g de noix.

Et chez vous, est-ce que le coronavirus vous impact beaucoup ou ça va encore?

Entre la neige et les fleurs…

J’ai un petit dilemme : d’un certain côté, j’aimerais que la fraîcheur hivernale dure encore un moment pour étirer la saison du ski; d’un autre, j’aimerais que le printemps s’établisse pour que je puisse fleurir mes plates-bandes. Je crois que le temps est un peu de mon côté : hier, il a neigé et aujourd’hui, le temps s’est bien réchauffé pour permettre à quelqu’uns de mes crocus de fleurir. Il faut bien le dire, je réfléchis déjà depuis un moment à mes plates-bandes : pour cet été, je planterai probablement des géraniums, je transformerai un petit espace pour mettre de la lavande et des fleurs plus rustiques et je veux voir comment ces espaces végétalisés vont évoluer.

Dans un autre registre, pour ceux qui ont besoin de soleil, je vous propose une tarte bien lumineuse : une tarte au citron meringuée. J’ai pris cette recette dans le magazine Ricardo volume 9, numéro 5.

Tarte au citron meringuée
Tarte au citron meringuée
Pour 8 à 10 personnes

Croûte
1 tasse ou 140 g de farine
3 cuillères à soupe ou 38 g de sucre
¼ de cuillère à thé de poudre à pâte ou de levure chimique
6 cuillères à soupe ou 82 g de beurre non salé ou demi-sel
  froid
1 oeuf

Garniture au citron
1¼ tasse ou 250 g de sucre
¼ de tasse ou 30 g de fécule de maïs ou de maïzena
4 jaunes d’oeufs
Zeste de 2 citrons
¾ de tasse ou g de jus de citron
1¼ tasse ou 310 g d’eau
2 cuillères à soupe de beurre non salé

Meringue suisse*
1½ cuillère à soupe d’eau froide
½ cuillère à thé de fécule de maïs ou de maïzena
6 cuillères à soupe ou 75 g de sucre
2 blancs d’oeufs

Pâte sucrée
Dans un bol, mélanger la farine, le sucre et la poudre à pâte (ou la levure chimique). Ajouter le beurre coupé en cubes. Mélanger avec le bout des doigts jusqu’à ce que la préparation ait une texture sablonneuse. Ajouter l’oeuf et mélanger jusqu’à ce que la pâte se tienne. Emballer d’une pellicule plastique et réfrigérer pendant 1 heure.

Sur un plan de travail légèrement enfariné, abaisser la pâte à tarte et garnir un moule à tarte de 23 cm (9 pouces) de diamètre. Réfrigérer pendant 30 minutes.

Préchauffer le four à 200°C (400°F).

Enfourner la pâte à tarte et cuire pendant 22 minutes ou jusqu’à ce qu’elle soit bien dorée. Laisser totalement refroidir la pâte.

Garniture
Dans une casserole, mélanger le sucre et la fécule de maïs. Ajouter les jaunes d’oeufs, les zestes et le jus de citron. Quand le tout est bien mélangé, ajouter l’eau et placer sur le feu. Porter le mélange à ébullition en brassant régulièrement. Laisser mijoter pendant 30 seconde et retirer du feu. Si désiré, passer la préparation au tamis. Ajouter le beurre et mélanger jusqu’à ce qu’il soit totalement incorporé.

Verser la garniture au citron sur la croûte. Appliquer une pellicule plastique directement sur la garniture et laisser refroidir au réfrigérateur.

Meringue suisse
Dans un bol d’un bain-marie, mélanger l’eau et la fécule de maïs. Placer le bol sur une casserole pour former un bain-marie. Cuire le mélange en brassant continuellement jusqu’à ce qu’il épaississe. Retirer le bol du bain-marie, ajouter le sucre et les blancs d’oeufs. Remettre le bol sur le bain-marie et chauffer environ 1 minute ou jusqu’à ce que le sucre soit dissous. Retirer une dernière fois du bain-marie et fouetter le mélange à l’aide d’un batteur électrique jusqu’à ce que la meringue forme des pics semi-fermes.

Répartir la meringue sur la garniture au citron. Dorer la meringue à l’aide d’un chalumeau ou en plaçant la tarte au four préchauffer à 180°C (350°F) pendant 15 minutes. Réfrigérer pendant 6 à 8 heures. Servir et déguster avec gourmandise.

*Vous pouvez doubler la quantité de meringue. Personnellement, je préfère quand il y a plus de garniture au citron que de meringue.

Et vous, est-ce que vous rêvez de skier ou de jardiner?

Une belle journée pour le ski

La plupart des vacanciers ont déserté les pistes de ski, il a neigé pendant la semaine, il n’y a pas de vent et le soleil brille. Avec toutes ces conditions, il était difficile de résister à l’appel de la montagne. Nous somme donc allés skier un dimanche! Nous évitons habituellement le dimanche, mais la tentation était trop grande et nous avons eu bien raison. C’est la première fois depuis longtemps que je vois aussi peu de monde sur les pistes!

Dans le meilleur des mondes, je devrais vous proposer une recette d’après ski, mais j’opte plutôt pour une recette de saumon. J’ai pris cette recette sur le site de Betty Bossi.

Filet de saumon à la crème et à la ciboulette
Filet de saumon à la crème et à la ciboulette
Pour 3 personnes

300 g de filet de saumon sans la peau
½ cuillère à soupe de jus de citron
¾ de cuillère à thé de sel
⅓ de tasse plus 1 cuillère à soupe ou 100 g de double crème
3 cuillères à soupe de ciboulette* ciselée
Poivre

Préchauffer le four à 180°C (350°F).

Couper le filet de saumon en trois morceaux de même taille. Déposer le saumon dans un plat de cuisson allant au four.

Arroser les morceaux de saumon avec le jus de citron. Saler avec environ ½ cuillère à thé de sel. Poivrer.

Dans un bol, mélanger la double crème avec le restant de sel et la ciboulette. Verser le mélange sur le saumon et enfourner. Cuire pendant 15 minutes. Servir et déguster sans attendre.

*On pourrait réaliser la recette avec une autre herbe ou un mélange d’herbes fraîches.

Et vous, aimez-vous le ski?