Mot-clé : crème fraîche

Toujours le petit nouveau…

Il y a quelques temps, j’ai préparé quelques feuilletés pour un apéro. Le choix des feuilletés s’est imposé, car j’avais envie de refaire ceux aux champignons. Pour ne pas proposer qu’une sorte de feuilleté, j’ai pensé faire une version avec les éléments d’une flammekueche. Évidemment, c’est cette dernière qui a été la plus populaire. Comme quoi, c’est toujours le petit nouveau qui a le plus de succès.

Je vous présente donc ma recette de feuilletés aux oignons et aux lardons.

Feuilletés aux oignons et aux lardons
Feuilletés aux oignons et aux lardons
Pour 24 bouchées

4 oignons
3 tranches de bacon ou de lard à griller
45 g (1,5 onces) de lardons*
1 cuillère à soupe d’huile végétale
4 cuillères à soupe de crème fraîche
1 pâte feuilletée abaissée
Sel et poivre

Éplucher et ciseler les oignons.

Déposer les tranches de bacon dans une poêle et les faire cuire jusqu’à ce qu’elles soient légèrement croustillantes. Les retirer de la poêle et les déposer sur une assiette recouvert d’un essuie-tout. Réserver.

Dans la même poêle, déposer les lardons et les faire revenir jusqu’à ce qu’ils soient dorés. Retirer les lardons et les placer avec les tranches de bacon.

Toujours dans la même poêle, déposer les oignons et les faire revenir jusqu’à ce qu’ils soient tendres sans les faire colorer. Saler et poivrer. Retirer de la poêle et les placer dans une assiette. Réfrigérer pendant au moins 30 minutes ou jusqu’à ce que les oignons soient froids.

Préchauffer le four à 200°C (400°F). Tapisser de papier parchemin une ou deux plaques de cuisson.

Sur une surface de travail, étaler la pâte feuilletée. Tartiner la surface de crème fraîche en laissant un espace de 1 cm (⅜ de pouce) de libre sur un des longs côtés. Répartir les oignons sur la crème fraîche. Émietter le bacon et le répartir sur les oignons. Répartir les lardons. Rouler la pâte en commençant par le côté opposé à celui sans crème fraîche. Couper des tranches d’environ 1 cm (⅜ de pouce) et les déposer sur une plaque de cuisson.

Enfourner et cuire pendant 20 minutes ou jusqu’à ce que la pâte feuilletée soit bien dorée. Laisser tiédir et déguster avec plaisir.

*Vous pouvez réaliser la recette en utilisant que du bacon ou des lardons. Dans ce cas, doublez les quantités.

Et vous, est-ce généralement vos dernières découvertes qui ont le plus de succès?

Le récolte de pommes…

Cette année, un de nos pommiers ne nous aura pas offert une grosse récolte : 5 pommes! Il faut dire que les insectes se sont joyeusement invités dans les fruits et que la grêle a sérieusement réduit la cueillette. Trois des fruits ont fini en compote puisqu’ils étaient fendus et les deux autres attendent d’être dégusté. Pour notre second pommier, la récolte s’annonce un peu mieux, mais rien de comparable à l’an dernier. Je plains sérieusement les paysans : la saison n’aura pas été des plus commodes.

Dans un registre qui n’a rien à voir avec les pommes, je vous propose une recette de tarte flambée aux oignons et aux lardons de Stéphane Decotterd. Je crois que c’est ma recette préférée de mon buffet du 1er août 2023. J’ai pris cette recette sur le site de Pique-assiette.

Tarte flambée aux oignons et aux lardons
Tarte flambée aux oignons et aux lardons
Pour 4 personnes

1¾ tasse ou 250 g de farine
½ cuillère à soupe de levure sèche ou 10 g de levure fraîche
½ oeuf
3½ cuillères à soupe ou 42 g d’huile de noix*
⅓ de tasse et 1 cuillère à soupe ou 100 g d’eau tiède
80 g de lard fumé coupé en dés de ½ cm
3 à 4 oignons ou 250 g d’oignons
¾ de tasse ou 180 g de crème fraîche
1 jaune d’oeuf
½ cuillère à thé de sel
Sel et poivre

Si possible, préchauffer le four à 30°C (86°F)**.

Dans un bol, verser la farine et former un puit.

Dans un petit bol, délayer la levure dans l’eau. Ajouter l’oeuf, l’huile de noix et la demi-cuillère à thé de sel. Bien mélanger puis verser dans la farine. Mélanger pour former une pâte et pétrir pendant 3 minutes. Former une boule, couvrir le bol d’une pellicule plastique. Glisser le bol dans le four et laisser lever pendant 1 heure ou jusqu’à ce que la pâte ait doublé de volume.

Éplucher les oignons et les tailler en fines rondelles à l’aide d’une mandoline.

Dans un petit bol, mélanger la crème et le jaune d’oeuf. Ajouter 1 pincée de sel et poivrer.

Préchauffer le four à 180°C (350°F).

Sur un plan de travail légèrement enfariné, abaisser en un cercle d’environ 30 cm (12 pouces) de diamètre. Déposer la pâte sur une plaque recouverte de papier parchemin. Étaler les trois quarts de la préparation de crème et ajouter les rondelles d’oignon. Verser le restant de crème et répartir les lardons.

Enfourner et cuire pendant 20 minutes. Sortir la tarte du four et couper en quatre. Servir et déguster avec plaisir.

*Si vous n’avez pas d’huile de noix, vous pouvez utiliser une huile de noisette, de tournesol, de canola ou de colza.
**Si vous ne pouvez pas préchauffer votre four à cette température, laissez la pâte lever à température ambiante.

Et vous, est-ce que vos pommiers se portent bien cette année?

Enfin un gâteau au fromage!

Le gâteau au fromage doit être un de mes desserts préférés. Cependant, c’est un des desserts que mon chéri ne supporte pas! Évidemment, je n’en ai pas cuisiné depuis des années, car je ne songeai pas à diviser la recette et je me voyais mal apporter un demi-gâteau à ma belle-famille. Récemment, j’ai regardé une émission de Pique-assiette où il était question d’un gâteau au fromage. Ni une, ni deux, j’ai acheté du fromage à la crème et inscrit ce dessert à mon programme. J’ai quand même fait une gaffe et fait cuire trop longtemps mon gâteau… Il n’est sans doute pas aussi crémeux qu’il devrait l’être, mais plus je le goûte, plus je le trouve bon!

Je vous propose donc cette recette de gâteau au fromage de Vanessa Alfieri.

Gâteau au fromage de Vanessa Alfieri
Gâteau au fromage de Vanessa Alfieri
Pour 8 à 12 personnes

Croûte
¼ de tasse moins 1 cuillère à thé ou 50 g de beurre non salé,
  tempéré
⅓ de tasse et 1½ cuillère à thé ou 50 g de farine
½ tasse moins 1 cuillère à soupe ou 50 g de poudre
  d’amandes*
¼ de tasse ou 50 g de sucre
¾ de cuillère à thé d’épices à pain d’épices**

Garniture au fromage
2⅓ tasses et 3½ cuillères à thé ou 600 g de fromage à la
  crème, type Philadelphia
¾ de tasse et 1½ cuillère à soupe ou 200 g de crème fraîche
  ou de crème sure
4 oeufs
1 jaune d’oeuf
¾ de tasse et 2½ cuillère à soupe ou 180 g de sucre
2½ cuillères à soupe ou 20 g de farine
½ gousse de vanille

Croûte
Préchauffer le four à 180°C (350°F).

Dans un bol, mélanger la farine, la poudre d’amandes, le sucre et les épices à pain d’épices. À l’aide de vos mains, incorporer le beurre. Répartir la pâte en grosses miettes, comme pour un crumble, sur une plaque de cuisson recouverte de papier parchemin. Enfourner et cuire pendant 12 à 15 minutes ou jusqu’à ce que la pâte soit bronzée. Sortir du four et laisser totalement refroidir.

Chemiser le fond d’un moule à charnière de 24 cm (9 ou 10 pouces) de diamètre. Beurrer les parois du moule et coller des bandes de papier parchemin.

Émietter le crumble obtenu plus tôt dans le moule. Presser bien la chapelure de biscuits avec le dos d’une cuillère à soupe. Réserver la croûte au réfrigérateur.

Garniture au fromage
Tempérer le fromage à la crème et les oeufs pendant 1 heure avant de préparer la garniture.

Préchauffer le four à 100°C (215°F).

Dans le bol d’un robot pâtissier, mélanger les oeufs, le jaune d’oeuf, le sucre et les graines de la gousse de vanille jusqu’à ce que la préparation blanchisse. Incorporer le fromage à la crème et la crème fraîche. Tamiser la farine et l’ajouter à la préparation. Verser cette préparation sur la croûte et enfourner. Cuire pendant 1h30. Éteindre le four et laisser le gâteau refroidir à l’intérieur pendant 2 heures. Après ce temps, réfrigérer le gâteau pendant au moins 4 heures.

Décorer le gâteau avec des fruits de saison. Ajouter de la chantilly si désiré et servir. Déguster avec gourmandise.

*Vous pouvez remplacer la poudre d’amandes par de la poudre de noisettes, de noix, de pacanes, des pistaches, etc.
**Vous pouvez remplacer les épices à pain d’épices par un mélange à votre goût de cannelle, de gingembre, de clou de girofle, de muscade, de cardamome, etc.

Et vous, aimez-vous le gâteau au fromage ?

Facile pour les autres…

Alors d’un café avec une amie, nous nous sommes mises à parler de cuisine et de nos menus pour les fêtes. Elle m’a donné recette pour l’apéro que j’ai bien l’intention d’essayer et moi, je lui ai donné une idée de menu complet! Je ne suis pas certaine si elle va le réaliser, mais elle avait matière à réfléchir et en prime, le menu que je lui ai suggéré était parfait pour recevoir : de longues cuissons ou des choses qui se préparent bien à l’avance. Je devrais peut-être m’en inspirer, mais j’aime bien avoir des touches de Noël québécois dans mon menu. Heureusement pour moi, cette semaine, j’ai pris du temps pour feuilleter mon dernier magazine de Ricardo qui a de magnifiques idées pour Noël et je pense bien avoir trouvé la base de mon menu. Si vous êtes au Québec, je vous encourage fortement à acheter ce numéro : il regorge de belles idées!

Pour aujourd’hui, je vous propose une recette qui est parfaite pour l’apéro, l’entrée ou comme plat principal en semaine : une tarte flambée aux carottes. J’ai pris cette recette dans le magazine Fooby et je l’ai mélangé avec la façon de faire du site Swissmilk.

Tarte flambée aux carottes
Tarte flambée aux carottes
Pour 4 personnes*

Pâte
2 tasses et 2½ cuillères à soupe ou 300 g de farine
2 cuillères à thé de curry doux ou de curcuma (facultatif)
¾ de cuillère à thé de sel
2 cuillères à thé de levure sèche
¾ de tasse moins 2 cuillères à thé ou 175 g d’eau
3 cuillères à soupe d’huile végétale

Garniture
¾ de tasse ou 180 g de crème fraîche**
2 tasses ou 500 g de carottes râpées
5 à 6 tranches de bacon coupées en lardons
  ou 80 g de lardons (facultatif)
1 cuillère à soupe d’huile d’olive
Sel et poivre

Pâte
Dans un bol, mélanger la farine, le curry, le sel et la levure. Ajouter l’eau et l’huile, puis mélanger rapidement pour obtenir une pâte. Pétrir brièvement. Couvrir et laisser lever pendant 15 minutes.

Garniture
Préchauffer le four à 240°C (465°F).

Diviser la pâte en deux et sur un plan de travail légèrement enfariné, abaisser les pâtes en rectangle d’environ 3 mm (⅛ de pouce) épaisseur. Déposer les pâtes sur deux plaques tapissées de papier parchemin. À l’aide d’une fourchette, piquer les pâtes.

Répartir la crème fraîche en laissant une bordure libre d’environ 1 cm (⅜ de pouce). Garnir avec les carottes râpés et les lardons. Arroser d’huile, saler et poivrer.

Enfourner les tartes dans le bas du four et cuire pendant 10 à 15 minutes. Au besoin, cuire les tartes une à la suite de l’autre. Déguster avec plaisir chaud, tiède ou froid.

*En entrée, vous pouvez servir 8 personnes et en apéro, vous pouvez réaliser beaucoup plus de bouchées.
**J’ai utilisé une crème fraîche aux herbes. Vous pouvez employer une crème fraîche nature ou ajoutez des fines herbes de votre choix à l’intérieur (thym, romarin, aneth, ciboulette, etc.). Pour faire une version végétalienne, il suffit de remplacer la crème fraîche par une crème fraîche végane et d’omettre les lardons.

Et vous, avez-vous de la facilité à établir votre menu des fêtes?

Pause chocolat?

Est-ce que vous faites le carême? En parlant avec des amies, j’ai appris qu’une d’entre elle s’impose un carême de chocolat. J’ai été un peu surprise, car il y a un bon moment qu’il n’y a pas eu quelqu’un qui faisait le carême dans mon entourage. Pourtant, ce n’est pas une mauvaise chose : un apprécie toujours plus les choses que l’on mange rarement!

En attendant, si vous ne voulez pas manger de chocolat avant Pâques, il vous faudra passer votre chemin : je vous propose une tarte au chocolat et au caramel. J’ai pris cette recette sur le blog d’Isabelle, Les gourmandises d’Isa.

Tarte au chocolat et au caramel
Tarte au chocolat et au caramel
Pour 8 à 12 personnes

Pâte au cacao
½ tasse ou 110 g de beurre non salé, tempéré
½ tasse ou 80 g de sucre glace
¼ de tasse ou 26 g de cacao
1 jaune d’oeuf
1 cuillère à thé d’extrait de vanille
1¼ tasse ou 175 g de farine

Caramel
1 tasse ou 200 g de sucre
¼ de tasse ou 62 g d’eau
2 cuillères à soupe de sirop de maïs ou de glucose
¼ de tasse ou 55 g de beurre non salé
¼ de tasse ou 62 g de crème 35 % ou entière
1 cuillère à soupe de crème fraîche ou de double crème
1 pincée de fleur de sel

Glaçage au chocolat
100 g (3½ onces) de chocolat noir à 70 % de cacao*
½ tasse ou 125 g de crème 35 % ou entière
Fleur de sel (facultatif)

Pâte au cacao
Préchauffer le four à 180°C (350°F).

Dans un bol, fouetter le beurre avec le sucre glace et le cacao. Incorporer le jaune d’oeuf et l’extrait de vanille. Quand la pâte est homogène, ajouter graduellement la farine. Presser la pâte dans un moule d’environ 23 cm (9 pouces) de diamètre.

À l’aide d’une fourchette, piquer la surface de la pâte. Recouvrir la pâte d’un papier parchemin et déposer des haricots ou des pois secs. Enfourner et cuire pendant 15 minutes. Retirer le papier parchemin et les haricots secs, puis poursuivre la cuisson pendant 10 à 15 minutes ou jusqu’à ce que la pâte semble sec. Laisser tiédir.

Caramel
Dans une grande casserole, porter à ébullition l’eau le sucre et le sirop de maïs. Dès que le caramel est doré, retirer du feu et ajouter le beurre, la crème, la crème fraîche et la fleur de sel. Mélanger pour que le tout soit homogène et verser dans la pâte à tarte**. Laisser refroidir pendant au moins 1 heure.

Glaçage au chocolat
Hacher finement le chocolat noir et le déposer dans un bol.

Verser la crème dans une casserole et porter à ébullition. Quand la crème bout, la verser sur le chocolat. Patienter 1 minute avant de mélanger. Verser le glaçage sur le caramel. Réfrigérer pendant au moins 1 heure. Saupoudrer de fleur de sel. Conserver au réfrigérateur jusqu’au moment de servir. Déguster avec gourmandise.

*Dans cette recette, une chocolat de plus de 70 % de cacao permet de contrebalancer le côté sucré du caramel.
**À mon avis, il serait intéressant d’ajouter des noix (amandes, pacanes, noix de Grenoble, etc.) ou des arachides dans le caramel. À tester.

Et vous, est-ce que vous observez un carême?