Mot-clé : pistaches

Dans mes paniers…

J’ai commencé à garnir mes paniers gourmands de 2020 : il faut bien un peu de douceur dans cette année citronnée! Je me rends compte que d’année en année, je planifie mieux mon temps en cuisine… Par contre, j’ai toujours un peu de mal avec la contenance de mes boîtes! Un de mes prochaines étapes pour ce soir sera de vérifier l’espace qu’il reste dans mes boîtes après avoir glissé mes premières gourmandises… Je me demande si je vais devoir revoir à la baisse leur contenu.

En attendant, je vous propose une autre petite recette qui fait de l’effet sur la table, mais qui est très simple à préparer : un filet de saumon en croûte amandes-pistaches. Cette recette est tirée du Magazine de Noël de décembre 2018 de la Coop.

Filet de saumon en croûte amandes-pistaches
Filet de saumon en croûte amandes-pistaches
Pour 4 personnes

2 cuillères à soupe de jus de citron
Zeste de 1 citron
1 cuillère à soupe de mélasse ou de Birnel*
2 cuillères à soupe d’huile d’olive
½ cuillère à thé de fleur de sel
400 à 600 g de filet de saumon sans la peau**
¼ de tasse ou 40 g de pistaches non salé
¼ de tasse ou 40 g d’amandes effilées***
Poivre

Préchauffer le four à 220°C (430°F).

Hacher grossièrement les pistaches. Réserver.

Dans un petit bol, mélanger le jus de citron, le zeste, la mélasse, huile d’olive et la fleur de sel. Poivrer au goût.

Déposer le filet de saumon sur une plaque de cuisson recouverte de papier parchemin. Badigeonner le poisson avec le mélange de jus de citron. Répartir les pistaches et les amandes effilées sur le dessus du filet.

Enfourner et cuire pendant 15 minutes. Couper le filet de saumon et servir. Déguster avec plaisir.

*Le Birnel est un concentré de jus de poire. Je ne sais pas si est possible d’en trouver à l’extérieur de la Suisse, mais la mélasse convient très bien pour cette recette.
**Adaptez les portions selon vos habitudes : nous nous mangeons rarement plus de 100 g de poisson par personne, mais je sais que certains préfèrent prévoir 150 g par personne. À vous de voir.
***Je n’avais pas d’amandes effilées sous la main, j’ai donc tranché finement mes amandes.

Et vous, est-ce vous prévoyez trop de choses à cuisiner?

Êtes-vous à Noël?

En discutant avec mes parents, ils m’ont souligné que Poste Canada encourageait les gens à envoyer le plus tôt possible les colis pour les fêtes. Vue la situation actuelle et que les gens achètent de plus en plus leurs cadeaux en ligne, cette remarque était des plus pertinentes. Je crois que l’an passé mon colis était arrivé après Noël alors que je l’avais posté fin novembre. Bref début novembre, je me suis mise en quête de petites surprises et de chocolats de Noël pour ma famille. J’ai posté les colis et actuellement, il me reste qu’à écrire des textes dans mes cartes de voeux pour les envoyer en début de semaine. Et pourtant, alors que je pense à Noël depuis presque 1 mois, je ne suis pas dans l’esprit des fêtes, je n’ai pas l’impression que les fêtes arrivent. Il faut dire que cette année, nous devions célébrer Noël avec ma famille et soyons honnête, ceci a peu de chance de se produire…

En attendant, sur une autre note, je vous propose une recette végétalienne. J’ai pris cette recette dans le livre Loounie cuisine de Caroline Huard.

Ragù aux lentilles
Ragù aux lentilles
Pour 3 personnes

3 portions ou 210 g de pâtes au choix
1½ cuillère à soupe d’huile d’olive
1 oignon
2 carottes
1 ou 2 branches de céleri
2 cuillères à soupe ou 5 g de champignons séchés,
  non-réhydratés
1 pincée de sel
¼ de tasse ou 32 g de pistaches non salé*
1 gousse d’ail
½ tasse ou 85 g de lentilles rouges sèches
¾ de tasse ou 187 g d’eau
1⅓ de tasse et 1 cuillère à soupe ou 350 g de coulis
  de tomates
1 cuillère à soupe de pâte de tomates
1 feuille de laurier
¼ de cuillère à thé de sel

Hacher l’oignon, les carottes, le céleri, les champignons séchés, les pistaches et l’ail.

Dans une casserole, chauffer l’huile d’olive. Ajouter l’oignon, les carottes, le céleri, les champignons et 1 pincée de sel. Cuire pendant 5 minutes en brassant régulièrement.

Ajouter les pistaches et l’ail. Poursuivre la cuisson pendant 5 minutes toujours en brassant régulièrement.

Rincer les lentilles et les verser dans la casserole. Ajouter l’eau, le coulis de tomates, les pâtes de tomates, la feuille de laurier et le sel. Porter à ébullition. Quand le tout bout, réduire le feu et laisser mijoter pendant 15 minutes ou jusqu’à ce que les lentilles soient tendres. Retirer la feuille de laurier. Saler et poivrer au besoin.

Pendant la cuisson de la sauce, porter à ébullition une casserole remplie d’eau. Saler généreusement et cuire les pâtes choisies selon les indications du fabricant.

Quand les pâtes sont cuites, les égoutter et les ajouter à la sauce. Mélanger et servir. Déguster avec plaisir.

*Il est possible de remplacer les pistaches par des amandes ou des graines de tournesol.

Et vous, est-ce que vous sentez Noël arriver?

On finit le tour!

Aujourd’hui, je publie la dernière recette de mes paniers gourmands de 2019… Même si ce n’est pas totalement vrai. Je pourrais encore ajouter 3 recettes, mais l’une ne m’a pas convaincu, l’autre je n’ai pas de photo et pour la confiture à la pêche et nectarine, je n’ai pas noté les proportions… En résumé, dans mes paniers, il y avait : des biscuits au beurre noisette, chocolat et fleur de sel; du dulce de leche maison à la mijoteuse; des madeleines au miel, lime et gingembre; des Spritz; des piccalilli; des sablés au thé et des biscotti aux amandes et au chocolat blond.

Pour conclure, je vous propose la dernière recette de cette liste : des biscuits damier. Pour cette réalisation, je me suis basée sur une recette de biscuits spirales bicolores issu du blog Beau à la louche.

Biscuits damier chocolat-pistache
Biscuits damier chocolat-pistache
Pour 200 petits biscuits*

Pâte à la pistache
2 tasses et 2½ cuillères à soupe ou 300 g de farine
1 tasse moins 1½ cuillère à soupe ou 200 g de beurre non
  salé, tempéré
1 tasse ou 150 g de sucre glace
1 oeuf
6 cuillères à soupe ou 60 g de pistaches non salé, moulues

Pâte au chocolat
2 tasses et 2½ cuillères à soupe ou 300 g de farine
4½ cuillères à soupe ou 30 g de cacao
1 tasse moins 1½ cuillère à soupe ou 200 g de beurre
  non salé, tempéré
1 tasse ou 150 g de sucre glace
1 oeuf

Pâte à la pistache
Dans un bol, mélanger la farine, le sucre glace et les pistaches moulues. À l’aide des mains, incorporer le beurre pour obtenir une texture sablonneuse. Ajouter l’oeuf et mélanger jusqu’à ce que la pâte se tienne. Étaler la pâte en un rectangle d’environ 2,5 cm (1 pouce) d’épais et 20 cm (8 pouces) de large. Emballer la pâte dans une pellicule plastique et réfrigérer pendant au moins 4 heures à toute une nuit.

Pâte au chocolat
Dans un bol, mélanger la farine, le cacao et le sucre glace. À l’aide des mains, incorporer le beurre pour obtenir une texture sablonneuse. Ajouter l’oeuf et mélanger jusqu’à ce que la pâte se tienne. Étaler la pâte en un rectangle d’environ 2,5 cm (1 pouce) d’épais et 20 cm (8 pouces) de large. Emballer la pâte dans une pellicule plastique et réfrigérer pendant au moins 4 heures à toute une nuit.

Façonnage
Déballer les pâtes et couper chaque pâte en 8 longues bandes de 2,5 cm (1 pouce) de large. Assembler une bande de pâte à la pistache avec une bande de pâte au chocolat. Pour former le damier, superposer une bande de pâte au chocolat et puis une bande de pâte à la pistache. Répéter l’opération pour obtenir 4 boudins de pâte à damier. Emballer individuellement les boudins de pâte à biscuits et les placer au réfrigérateur pendant au moins 4 heures.

Préchauffer le four à 160°C (320°F). Tapisser de papier parchemin des plaques à cuisson.

Déballer un boudin de pâte à la fois et le couper en tranches d’environ 5 mm ( pouce) d’épaisseur. Disposer les biscuits sur une plaque à cuisson préparée. Enfourner et cuire pendant 10 à 12 minutes : les biscuits ne doivent pas dorer. Répéter l’opération avec l’ensemble de la pâte. Laisser tiédir les biscuits cuits et déguster avec gourmandise.

*J’ai réalisé des petits biscuits damiers, vous pouvez en réaliser des plus gros, faire des biscuits spirale, etc. Selon votre façonnage, vous obtiendrez entre 60 à 200 biscuits.

Et avec tout ça, ces derniers temps, j’ai quand même testé de nouvelles recettes de biscuits!

On a tous 24 heures…

Lorsque l’on se documente un peu sur l’organisation, la gestion du temps ou comment optimiser son temps, on tombe souvent sur la phrase : « On a tous 24 heures dans une journée ». Quand l’on y pense, 24 heures, c’est beaucoup et peu à la fois. Il y a des jours qui filent comment l’éclair et d’autres où les minutes s’écoulent avec une lenteur désarmante. Ce matin, mon programme pour jeudi a été modifié. Ce n’est pas très grave, mais pour compenser demain, j’ai dû gérer ma journée autrement. Je suis un peu épatée d’avoir réussi à glisser autant de tâches supplémentaires dans ma journée qui me semblaient déjà bien exigeante. Comme quoi dans 24 heures, on peut souvent faire beaucoup plus de choses que l’on pense à condition de bien s’organiser.

Pour aujourd’hui, je vous propose une recette de gâteau marbré au chocolat blanc et à la pistache. J’ai pris cette recette sur le blog J’en reprendrai bien un bout.

Gâteau marbré à la pistache et au chocolat blanc
Gâteau marbré à la pistache et au chocolat blanc
Pour 8 personnes

Gâteau
4 oeufs
1 tasse moins 1½ cuillère à soupe ou 180 g de sucre
½ tasse moins 1 cuillère à thé ou 120 g de crème à fouetter 35 % ou entière
1½ tasse et 3½ cuillères à thé ou 220 g de farine
2½ cuillères à thé ou 10 g de poudre à pâte ou de levure
  chimique
2 pincées de sel
½ tasse et 2 cuillères à thé ou 120 g de beurre non salé*,
  fondu
4 cuillères à thé ou 50 g de pâte de pistache
100 g (3½ onces) de chocolat blanc**
⅓ de tasse ou 60 g de pépites de chocolat noir (facultatif)

Sirop
6 cuillères à thé ou 30 g de sucre
½ tasse moins 1½ cuillère à soupe ou 100 g d’eau

Gâteau
Préchauffer le four à 180°C (350°F). Beurrer et enfariner un moule rectangulaire d’environ 25 cm par 10 cm (10 pouces par 4 pouces).

Dans un bol, fouetter les oeufs avec le sucre jusqu’à ce que le mélange double de volume. Ajouter la crème. Incorporer la farine, la poudre à pâte et le sel. Ajouter le beurre et mélanger jusqu’à ce que la pâte soit homogène.

Hacher le chocolat et le déposer dans le bol d’un bain-marie. Faire fondre le chocolat blanc au bain-marie. Lorsque le chocolat blanc est fondu, laisser tiédir.

Diviser la pâte en deux parts égales. Dans l’une partie, ajouter la pâte de pistache. Dans l’autre, ajouter le chocolat blanc. Fouetter les pâtes pour obtenir une texture bien lisse et homogène.

Dans le moule préparer, verser un tiers de la pâte au chocolat blanc. Recouvrir avec la moitié de la pâte à la pistache. Répartir la moitié des pépites de chocolat. Verser un autre tiers de la pâte au chocolat blanc. Recouvrir avec le restant de pâte à la pistache. Répartir le restant des pépites de chocolat. Terminer en versant le dernier tiers de la pâte au chocolat blanc. Enfourner et cuire pendant 50 minutes ou jusqu’à ce qu’un cure-dent inséré au centre du gâteau en ressorte propre.

Sirop
Environ 10 minutes avant la fin de la cuisson du gâteau, préparer le sirop. Dans une casserole, verser l’eau et le sucre. Porter à ébullition. Dès que le mélange a bouilli, le retirer du feu et réserver.

Quand le gâteau est cuit, verser graduellement le sirop sur le gâteau. Laisser totalement refroidir et démouler. Trancher et déguster avec gourmandise.

*Vous pouvez employer du beurre demi-sel. Dans ce cas, omettez le sel.
**Cette recette serait également très intéressante avec du chocolat blond.

Et vous, est-ce que votre horaire est optimisé?

Une dernière fraise?

Encore une fois, je vais vous proposer une recette avec des fraises. La logique voudrait que j’enchaine avec des recettes contenant des framboises ou des bleuets (myrtilles), mais c’est peu probable. J’ai bien un framboisier dans le jardin même si ses fruits ne sont pas des plus populaire à la maison. Pourquoi un seul plant? La réponse est simple : j’aime les framboises qui sont douces et où l’on sent peu leur pépin, mais ne connaissant rien aux variétés de framboisiers, j’ai préféré prendre qu’un plant pour voir si la variété me plaisait avant d’en planter plus.

Voici donc pour un moment, ma dernière proposition avec des fraises : une tarte aux fraises et à la pistache. J’ai pris cette recette sur le blog de Anne-Sophie, Fashion Cooking.

Tarte aux fraises et à la pistache style « Fantastik »
Tarte aux fraises et à la pistache style « Fantastik »
Pour 8 personnes

Ganache montée à la pistache
1 cuillère à thé de gélatine en poudre ou 1 feuille
  de gélatine (2 g)
¾ de tasse et 1 cuillère à soupe ou 200 g de crème à fouetter
  ou entière
60 g (2 onces) de chocolat blanc
1¼ cuillère à thé ou 16 g de pâte de pistache
1 pincée de fleur de sel

Confit de fraise
1 tasse et 2 cuillères à soupe ou 200 g de fraises
1 cuillère à soupe ou 20 g de sirop de maïs ou de glucose
1 cuillère à thé de gélatine en poudre ou 1 feuille
  de gélatine (2 g)*

Pistaches caramélisées à la fleur de sel
2 cuillères à soupe ou 30 g d’eau
2½ cuillères à soupe ou 30 g de sucre
3 cuillères à soupe ou 30 g de pistaches
1 pincée de fleur de sel
1½ cuillère à thé ou 6 g de beurre non salé

Pâte sablée**
½ tasse moins 1½ cuillère à soupe ou 90 g de beurre
  non salé, tempéré
3½ cuillères à soupe ou 35 g de sucre glace
½ tasse et 1 cuillère à soupe ou 80 g de farine
1 pincée de fleur de sel

Biscuit trocadéro pistache
⅓ de tasse ou 55 g de sucre glace
2½ cuillères à soupe ou 25 g de pistaches finement
  concassées
2¾ cuillères à thé ou 8 g de fécule de maïs ou de maïzena
¼ de tasse ou 30 g de poudre d’amandes
1 cuillère à thé ou 5 g de jaune d’oeuf***
1¼ cuillère à thé ou 16 g de pâte de pistache
2 blancs d’oeufs dans deux contenants
1½ cuillère à soupe ou 20 g de sucre
3 cuillères à soupe ou 40 g de beurre non salé, fondu

¾ de tasse ou 135 g de fraises

Ganache montée à la pistache
Dans un bol, faire gonfler la gélatine en poudre dans 2 cuillères à thé d’eau froide ou faire tremper la feuille de gélatine dans un bol d’eau froide.

Hacher le chocolat blanc et le déposer dans un bol. Ajouter la pâte de pistache et réserver.

Dans une casserole, porter à ébullition la crème avec la fleur de sel. Quand la crème bout, ajouter la gélatine (bien l’essorer, si elle est en feuille), puis verser sur le chocolat. Patienter quelques secondes avant de mélanger jusqu’à ce que la préparation soit homogène. Couvrir d’une pellicule plastique et réfrigérer pendant au moins 5 heures.

Confit de fraise
Dans un bol, faire gonfler la gélatine en poudre dans 2 cuillères à thé d’eau froide ou faire tremper la feuille de gélatine dans un bol d’eau froide.

Laver, équeuter et couper en morceaux les fraises. À l’aide d’un robot culinaire muni d’une lame en « s » ou d’un pied-mélangeur, réduire les fraises en purée. Verser le coulis de fraise dans une casserole et ajouter le sirop de glucose. Porter à ébullition. Quand le coulis commence à bouillir, retirer du feu et ajouter la gélatine (bien l’essorer, si elle est en feuille). Verser dans un bol et conserver au réfrigérateur.

Pistaches caramélisées à la fleur de sel
Préchauffer le four à 160°C (325°F) et tapisser une plaque de cuisson de papier parchemin.

Dans une casserole, verser l’eau et le sucre. Porter à ébullition et laisser bouillir pendant au moins 2 minutes. La préparation de sucre doit avoir une apparence visqueuse. Ajouter les pistaches et la fleur de sel, puis bien mélanger. Verser les pistaches sur une plaque de cuisson. Répartir des petits morceaux de beurre sur les pistaches et enfourner pendant 15 minutes. Laisser totalement refroidir, puis séparer les pistaches ou les hacher grossièrement selon l’envie.

Pâte sablée
Avant de commencer la pâte sablée, veiller à avoir également préparer les ingrédients pour le biscuit trocadéro pistache.

Préchauffer le four à 170°C (340°F).

Dans un bol, mélanger la farine, le sucre glace et la fleur de sel. Incorporer le beurre et mélanger pour obtenir une pâte homogène. Verser la pâte dans un moule rond d’environ 20 cm (8 pouces) de diamètre et lisser la surface. Il ne faut pas utiliser de moule à charnière ou de cercle à pâtisserie : le beurre s’enfuirait du moule pendant la cuisson. Enfourner et cuire pendant 10 minutes.

Biscuit trocadéro pistache
Dans un bol, mélanger le sucre glace, les pistaches concassées, la fécule de maïs et la poudre d’amandes. Incorporer le jaune d’oeuf, la pâte de pistache et un des blancs d’oeufs en mélangeant énergiquement.

Dans un autre bol, fouetter le blanc d’oeuf restant. Quand le mélange commence à être mousseux, ajouter le sucre et continuer de fouetter jusqu’à ce que le blanc d’oeuf forme des pics mous. Incorporer délicatement le blanc en neige dans la pâte contenant les pistaches. Ajouter le beurre et mélanger délicatement pour l’intégrer.

À la sortie du four de la pâte sablée, verser cette pâte sans attendre et enfourner de nouveau pour 20 minutes. À la sortie du four, retourner le moule sur une grille à pâtisserie pour le démouler. Laisser totalement refroidir.

Montage
Fouetter la ganache montée à la pistache jusqu’à ce qu’elle soit assez ferme pour se tenir. Verser la ganache dans une poche à pâtisserie munie d’une douille cannelée.

Déposer le sablé sur une assiette de service, puis verser le confit de fraises. Si le confit est assez liquide, éviter de l’étaler près des bords. Pocher la ganache sur le confit de fraise pour le recouvrir.

Couper les fraises en 2 ou les laisser entières selon leur taille et les disposer sur la ganache. Répartir les pistaches caramélisées et, idéalement, servir sans attendre. Déguster avec gourmandise.

*La recette originale emploie de la pectine NH. N’en ayant pas, j’ai opté pour de la gélatine.
**Pour réaliser cette tarte, j’ai utilisé la même pâte sucrée qu’ici.
***J’ai mis le jaune d’oeuf, mais pour une si petite quantité, je crois qu’il est possible de l’omettre. À vérifier!

Et vous, est-ce que vous auriez une variété de framboisier à me proposer?