Mot-clé : arachides

Malaise…

Cette semaine pendant un apéro, je discutais avec deux personnes que j’apprécie beaucoup. La conversation a pris une drôle de direction et je ne me suis pas sentie à l’aise. C’est le genre de sujet auquel où je n’ai plus envie de prendre part ni d’alimenter. J’ai écouté et j’ai hésité à exprimer mon malaise. Après, j’ai peut-être pris la conversation plus au sérieux qu’elle ne l’était et aussi… je n’étais sans doute pas assez avinée contrairement à mes deux amis.

Dans un autre registre, je vous propose une recette de tofu épicé aux arachides. Cette recette est issue du livre La Cuisine de Jean-Philippe.

Tofu épicé aux arachides
Tofu épicé aux arachides
Pour 2 personnes

1 cuillère à soupe d’huile végétale
1 échalote
1 gousse d’ail
1 cuillère à soupe de sauce soja
1 cuillère à soupe de ketchup
¼ de tasse ou 70 g de beurre d’arachide
½ cuillère à soupe de sirop d’érable
½ tasse ou 125 g de bouillon de légumes
¼ de cuillère à thé de sauce sriracha
200 g de tofu ferme

Hacher l’échalote et l’ail. Couper en dés le tofu.

Dans une poêle, chauffer l’huile. Quand le corps gras est chaud, faire revenir l’ail et l’échalote pendant 2 minutes. Ajouter la sauce soja, le ketchup, le beurre d’arachide, le sirop d’érable, le bouillon de légumes et la sauce sriracha. Bien mélanger.

Ajouter les cubes de tofu et porter à ébullition. Laisser cuire jusqu’à ce que la sauce ait épaissi. Servir avec du riz et déguster avec plaisir.

Et vous, est-ce qu’il y a certains types de conversation où vous ne prêtez plus votre voix?

Déjà 3 semaines…

Je suis loin de mon objectif d’une recette par semaine. Je pensais au moins arriver à publier une recette au deux semaines, mais pour le moment, ce n’est pas le cas. J’espère m’améliorer pendant le mois de mai… Par contre, il faudra que j’arrive à mieux aménager mon temps. J’ai fait un gâteau sur trois jours qui pouvait se faire en moins de 30 minutes en incluant le glaçage!

Aujourd’hui, je vous propose la première recette sucrée que j’ai fait après mon retour à la maison. Il s’agit de biscuits dodus. J’ai pris cette recette sur le blog Les Papotages de Nana.

Biscuits dodus de Nana
Biscuits dodus de Nana
Pour 12 biscuits

6½ cuillères à soupe ou 90 g de beurre salé*
1 tasse et ou 150 g de farine
3 cuillères à soupe ou 35 g de cassonade ou de sucre roux
3 cuillères à soupe ou 35 g de sucre blanc
1 cuillère à thé de poudre à pâte ou de levure chimique
1 pincée de sel
1 oeuf
1 cuillère à thé d’extrait de vanille
¼ de tasse ou 45 g de pépites de chocolat noir
¼ de tasse ou 45 g de pépites de chocolat au lait
¼ de tasse ou 35 g de noisettes ou d’arachides**
⅓ de tasse ou 35 g de granola***

Préchauffer le four à 200°C (400°F).

Déposer le beurre dans un ramequin allant au four. Placer le ramequin au four pendant que celui-ci préchauffe pour faire fondre le beurre. Quand le beurre est fondu, le retirer du four**** et le laisser tempérer.

Dans un grand bol, mélanger la farine, la cassonade, le sucre, la poudre à pâte et le sel. Former un puit au centre des ingrédients secs et ajouter le beurre fondu, l’oeuf ainsi que l’extrait de vanille, puis mélanger. Incorporer les chocolats, les noisettes et le granola.

À l’aide d’une cuillère à soupe, prélever la pâte pour façonner les biscuits. Déposer la cuillère de pâte à biscuits sur une plaque de cuisson recouverte de papier parchemin en veillant à bien les espacer. Il ne faut pas aplatir les biscuits.

Enfourner et cuire pendant 8 à 9 minutes. Éteindre le four et laisser les biscuits reposer 2 à 3 minutes dans le four avant de les sortir. Laisser tiédir avec de servir. Déguster avec gourmandise.

*Vous pouvez utiliser du beurre non-salé, dans ce cas, augmentez la quantité de sel.
**Vous pouvez omettre ou remplacer les noisettes par d’autres noix (pacances, pistaches, noix de macadamia, etc.).
***Les quantités sont à titre indicatif, vous pouvez ajouter plus ou moins de garnitures (chocolat, noix et granola) selon vos goûts.
****Cette technique pour faire fondre le beurre est intéressante, car le beurre fond doucement et à moins haute température. Avec cette technique, le beurre revient plus rapidement à température ambiante.

Et vous, est-ce que vous avez du temps pour cuisiner?

Combien de médailles?

Je ne sais pas si vous regardez les Jeux Olympiques. Je dirais dans mon cas, cela dépend des horaires de diffusion. C’est seulement hier que je me suis demandé combien de médailles la Canada avait cumulées! Bref cette année, je ne suis pas très attentive aux Jeux : j’ai écouté un peu plus en fin de semaine, mais si la télévision n’avait pas été allumée, je crois que je n’aurais rien vu de cette compétition!

Aujourd’hui, je vous propose une petite recette rapide et idéal comme collation. Il s’agit de barres aux flocons d’avoine, chocolat et beurre d’arachides. J’ai pris cette recette sur le blog La Cuisine de Bernard.

Barres aux flocons d'avoine, chocolat et beurre d'arachides
Barres aux flocons d’avoine, chocolat et beurre d’arachides
Pour 8 à 10 personnes

2 cuillères à soupe ou 30 g d’huile de coco*, fondu
3 cuillères à soupe ou 45 g de beurre d’arachides
¼ de tasse et 2¼ de cuillères à thé ou 95 g de sirop d’érable
3½ cuillères à soupe ou 40 g de cassonade ou de sucre roux
1 cuillère à thé d’extrait de vanille
1 tasse et 3½ cuillères à soupe ou 120 g de flocons d’avoine
⅓ de tasse et 1 cuillère à soupe ou 40 g de flocons d’avoine,
  réduit en poudre
⅔ de tasse ou 80 g de noix de Grenoble**
80 g (3 onces) de chocolat noir

Préchauffer le four à 180°C (350°F). Chemiser de papier parchemin un moule rectangulaire d’environ 10 par 30 cm (4 pouces par 12 pouces).

Hacher les noix de Grenoble et le chocolat noir. Réserver.

Dans un bol, mélanger l’huile de coco fondu, le beurre d’arachides, le sirop d’érable, la cassonade et l’extrait de vanille. Incorporer les flocons d’avoine ainsi que ceux réduit en poudre. Ajouter les noix de Grenoble et le chocolat noir. Bien mélanger.

Verser le mélange dans le moule préparer et bien presser pour égaliser la surface. Enfourner et cuire pendant 18 à 20 minutes.

Laisser totalement refroidir avant de démouler. Couper en barres d’environ 3 cm (1³⁄₁₆ pouce) de large. Conserver dans une boîte qui ferme hermétiquement. Déguster avec gourmandise.

*Vous pouvez remplacer l’huile de coco par du beurre.
**Il est possible d’utiliser d’autres noix : noisettes, amandes, pacances, etc.

Et vous, y a-t-il une compétition qui vous a marquée pendant ces Jeux?

L’appréhension…

Ce matin, j’avais un atelier bricolage avec une dizaine d’enfants âgés de 5 à 6 ans. J’ai déjà participé à l’encadrement de ce genre d’activité, mais c’était la première fois que j’étais dans les initiatrices de l’activité. De plus, c’est moi qui avait imaginé le bricolage. Hier matin, les doutes ont commencé à m’envahir. S’ils n’aimaient pas ce bricolage? Est-ce qu’il plaira autant aux filles qu’aux garçons? Bref, il fallait attendre le début de l’atelier pour le savoir. Au final, tout s’est bien déroulé… nous avons eu juste assez de temps pour finir le bricolage! Il y a eu un petit souci avec le matériel qui nous a légèrement retardé, mais tous les enfants ont pu repartir avec leur création et ont passé une belle matinée.

Pour continuer dans l’esprit de l’enfance, je vous propose une petite gourmandise que j’ai découvert enfant : des carrés au chocolat et à la guimauve.

Carrés au chocolat et à la guimauve
Carrés au chocolat et à la guimauve
Pour 16 personnes

340 g (12 onces) de chocolat noir
⅔ de tasse ou 160 g de beurre d’arachides
2 à 3 tasses ou 100 à 150 g de mini guimauves*

Chemiser de papier parchemin un moule carré d’environ 20 cm (8 pouces) de côté.

Dans une casserole, faire fondre le chocolat et le beurre d’arachide à feu doux. Quand le mélange est lisse et homogène, retirer du feu. Au besoin, laisser tiédir le mélange. Ajouter les guimauves et mélanger.

Verser dans le moule et réfrigérer pendant au moins 4 heures ou jusqu’à ce que la préparation chocolatée soit bien figée. Découper en carrés et déguster avec gourmandise.

*Vous pouvez également utiliser des guimauves de grande taille. Dans ce cas, il suffit de le couper en 4 ou 6 avant de faire fondre le chocolat avec le beurre d’arachides.

Bonne fin de journée!

De Noël à Pâques…

Pour Pâques, je ne sais pas si je vais préparer un dessert pour l’occasion. J’avoue que je n’y ai pas trop réfléchi. Ma première idée serait de réaliser une tarte cocotte selon Ricardo. En regardant mes recettes, j’ai revu ma bûche de Noël que je n’avais pas encore publiée. En la voyant, je me suis dit qu’elle irait très bien sur une table pour Pâques… Je crois aussi qu’avec un peu d’imagination, on pourrait transformer ce dessert en lapin : des oreilles en carton ou en pâte d’amandes, un bonbon rose pour faire le nez, deux pastilles au chocolat pour faire les yeux et un peu plus de ganache montée à une extrémité pour faire la queue du lapin. Il faudra que je tente l’expérience, mais ce ne sera pas pour cette année.

En attendant, je vous propose cette entremet sans moule que vous pouvez ou non tenter de transformer en lapin. Il s’agit la recette pirouette cacahuètes tirée du livre Bûches de Christophe Felder et Camille Lesecq.

Entremet pirouette cacahuètes
Entremet pirouette cacahuètes
Pour 12 personnes

Ganache montée à la vanille
3 cuillères à thé de gélatine en poudre ou 3 de feuille
  de gélatine (6g)
¾ de tasse et 1 cuillère à soupe ou 200 g de lait
1½ cuillère à thé ou 10 g de sirop de maïs ou de glucose
1 gousse de vanille*
245 g (8¾ onces) de chocolat blanc
1⅔ de tasse ou 410 g de crème à 35 % ou entière

Succès noisette vanille
½ tasse ou 125 g de blancs d’oeufs
½ tasse ou 100 g de sucre
½ tasse ou 60 g de poudre de noisettes
½ de cuillère à thé de vanille en poudre*
6 cuillères à soupe ou 60 g de sucre glace

Pâte vanille Kipferl
3 cuillères à soupe ou 35 g de sucre
¼ de gousse de vanille
½ tasse et 2 cuillères à thé ou 120 g de beurre non salé,
  tempéré
1 tasse ou 140 g de farine
½ tasse ou 60 g de poudre d’amandes ou de noisettes
1 cuillère à thé d’extrait de vanille

Caramel à la fleur de sel
¾ tasse ou 100 g de sucre
2½ cuillère à thé ou 15 g de sirop de maïs ou de glucose
3 cuillères à soupe et 1 cuillère à thé ou 50 g de crème 35 %
  ou entière, tiède
½ gousse de vanille
¾ de cuillère à thé ou 2 g de fleur de sel
⅓ de tasse et 1½ cuillère à thé ou 80 g de beurre non salé,
  froid

Arachides caramélisées
3½ cuillères à soupe ou 40 g de sucre
4 cuillères à thé ou 20 g d’eau
⅔ de tasse ou 100 g d’arachides grillées et salées

Ganache montée à la vanille
Hydrater la gélatine : si elle est en poudre, verser 3 cuillères à soupe d’eau froide dans un petit bol puis saupoudrer la gélatine, mélanger et laisser gonfler; si elle est en feuille, la déposer dans un bol rempli d’eau froide et la laisser tremper pendant 5 minutes.

Hacher finement le chocolat blanc et le déposer dans un bol.

Dans une petite casserole, chauffer le lait, le sirop de maïs, la gousse de vanille fendue en deux et les grains prélevés. Porter à ébullition et ajouter la gélatine (bien essorer si elle est en feuilles). Retirer la casserole du feu et verser le liquide chaud en trois fois sur le chocolat blanc. Quand le mélange est homogène, ajouter la crème. Couvrir et réfrigérer pendant 8 heures ou toute une nuit.

Succès noisette vanille
Préchauffer le four à 150°C (300°F). Tapisser de papier parchemin une plaque de cuisson.

Dans un bol, fouetter les blancs d’oeufs en neige. Quand les blancs d’oeufs sont bien mousseux, ajouter graduellement le sucre et fouetter jusqu’à ce que le mélange soit bien ferme. Incorporer la poudre de noisettes et la vanille. Mélanger délicatement. Verser la pâte dans une poche à pâtisserie munie d’une douille lisse d’environ 10 mm (⅜ de pouce) de diamètre. Sur la plaque de cuisson préparée, pocher un boudin de pâtes de 22 cm (9 pouces) de longs. Répéter l’opération en collant 2 boudins de pâte. Refaire les mêmes formes avec le surplus de pâte. Enfourner et cuire pendant 1 heure. Laisser totalement refroidir le succès avant des les manipuler.

Pâte vanille Kipferl
Préchauffer le four à 170°C (340°F).

Dans un robot culinaire muni d’une lame en « s », verser le sucre et la gousse de vanille. Mixer pour obtenir un sucre très vanillé. Tamiser le sucre dans un bol. Ajouter le beurre, la farine, la poudre d’amandes et l’extrait de vanille. Mélanger ensemble jusqu’à ce que le tout forme une pâte homogène. Abaisser la pâte sur une épaisseur de 5 mm et former un rectangle d’environ 8 cm par 22 cm (3¼ pouces par 9 pouces). Déposer sur une plaque de cuisson recouverte de papier parchemin. Enfourner et cuire pendant 20 minutes.

Caramel à la fleur de sel
Dans une casserole, verser le sucre et le sirop de maïs. Chauffer à feu moyen-doux jusqu’à ce que le sucre ait une teinte ambré. Ajouter la crème tiède et la gousse de vanille (fendue en deux et les grains grattés). Brasser jusqu’à ce que le caramel soit homogène. Vérifier la température du caramel, il doit être à 106°C (222-223°F). Retirer la casserole du feu et ajouter la fleur de sel, puis le beurre froid. Bien mélanger. Verser le caramel dans un pot et le fermer. Conserver à température ambiante jusqu’à son utilisation.

Arachides caramélisées
Sur une plaque de cuisson, étaler un papier parchemin.

Dans une casserole, verser l’eau et le sucre. Porter à ébullition et cuire jusqu’à ce qu’un thermomètre indique 118°C (244°F). Ajouter les arachides. Mélanger jusqu’à ce que le sucre se cristallise sur les arachides et prenne une couleur dorée. Verser sur la plaque préparée en essayant de séparer le plus possible les arachides sans vous brûler.

Montage
Sur une assiette de présentation, déposer la pâte vanille Kipferl et le couvrir d’une fine couche de caramel, puis déposer un succès à 2 boudins. Garnir le dessus du succès de caramel et garnir d’arachides caramélisées. Déposer un succès à 1 boudin et le couvrir d’un peu de caramel. Garnir d’arachides caramélisées. Placer le tout au congélateur pendant 30 minutes.

Dans un bol, verser la préparation de la ganache. Fouetter doucement jusqu’à ce que le mélange forme une crème chantilly qui se tient bien. Verser le mélange dans une poche à douille munie d’une douille lisse d’environ 10 mm (⅜ de pouce) de diamètre.

Sortir le gâteau du congélateur et le recouvrir de ganache montée en pochant de petites boules sur tous les côtés. Placer l’entremet au réfrigérateur ou au congélateur** s’il doit patienter plus de deux jours. Servir et déguster avec gourmandise.

*Vous pouvez remplacer les gousses de vanilles ou la poudre de vanille par de l’extrait de vanille ou de la pâte de vanille.
**Si l’entremet a été placer au congélateur, il faut le sortir du congélateur et le placer au réfrigérateur au moins 12 heures avant de le servir.

Et vous, avez-vous un dessert pour Pâques en tête?